Syrie : la Ligue arabe s'alarme du sort de la cité antique de Palmyre  22/05/2015

Syrie : la Ligue arabe s'alarme du sort de la cité antique de Palmyre






La Ligue arabe s'est alarmée vendredi du sort de la cité antique de Palmyre après la chute de cette ville du centre de la Syrie aux mains du groupe extrémiste Etat islamique (EI).

L'EI a pris le contrôle jeudi de la totalité de la ville antique de Palmyre dans le désert syrien, suscitant des craintes de voir les trésors archéologiques de la cité détruits par les jihadistes. "La capture par Daech (acronyme arabe de l'EI) de la cité antique représente une grave menace pour l'un des sites les plus importants du patrimoine mondial", a affirmé le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi.

Alors que l'EI a détruit plusieurs trésors archéologiques en Irak, la communauté internationale craint qu'il ne fasse de même à Palmyre, cité vieille de plus de 2.000 ans inscrite au patrimoine mondial de l'humanité et réputée pour ses colonnades torsadées romaines, ses temples et tours funéraires.

Jeudi, la directrice de l'Unesco avait affirmé que "toute destruction" à Palmyre, "serait une énorme perte pour l'humanité". "Palmyre est le site d'un extraordinaire héritage mondial dans le désert, et toute destruction à Palmyre serait non seulement un crime de guerre, mais aussi une énorme perte pour l'humanité", avait souligné Irina Bokova, en appelant de nouveau le Conseil de sécurité de l'ONU à se saisir du sujet.

http://www.lorientlejour.com/article/926293/syrie-la-ligue-arabe-salarme-du-sort-de-la-cite-antique-de-palmyre.html


Arabie : l'explosion dans une mosquée chiite est un attentat suicide  22/05/2015

Arabie : l'explosion dans une mosquée chiite est un attentat suicide





L'explosion survenue vendredi dans une mosquée chiite de l'est de l'Arabie saoudite a été provoquée par un attentat suicide, a confirmé le ministère saoudien de l'Intérieur, en faisant état de nombreux morts et blessés.

"Il a été établi qu'un individu a fait détoner une bombe qu'il portait sous ses vêtements pendant la prière du vendredi, dans la mosquée Ali Ibn Abi Taleb à Koudeih, une localité de la province du Qatif", a déclaré le porte-parole du ministère. Cité par l'agence officielle SPA, il n'a pas donné de bilan précis de l'attentat.

http://www.lorientlejour.com/article/926281/arabie-lexplosion-dans-une-mosquee-chiite-est-un-attentat-suicide.html


Washington appelle la Birmanie à accorder la "citoyenneté" aux Rohingyas pour mettre fin à l'exode  22/05/2015

Washington appelle la Birmanie à accorder la "citoyenneté" aux Rohingyas pour mettre fin à l'exode





Le secrétaire d'Etat adjoint américain Antony Blinken a appelé vendredi la Birmanie à accorder la "citoyenneté" à sa minorité apatride des Rohingyas, afin de mettre fin à leur exode en mer.
"Ils devraient pouvoir accéder à la citoyenneté", "car l'incertitude née du fait de ne pas avoir de statut fait partie des choses qui conduisent ces gens à partir", a-t-il déclaré devant la presse à Rangoun, après s'être entretenu jeudi à Naypyidaw avec le président Thein Sein.

http://www.lorientlejour.com/article/926270/washington-appelle-la-birmanie-a-accorder-la-citoyennete-aux-rohingyas-pour-mettre-fin-a-lexode.html


Syrie: Des sources locales affirment qu'il n'y a même pas de combats entre l'armée syrienne et DAESH  22/05/2015

Syrie:  Des sources locales affirment qu'il n'y a même pas de combats entre l'armée syrienne et DAESH





Netanyahu et Hollande affirment contrôler 50 % de la Syrie via le DRS syrien de Rafiq Shehade et son EIIL/EI/DAESH/DGSI/DGSE-mossad version syrienne, équipée de canons et de famas français. Les sources locales affirment qu'il n'y a même pas de combats entre l'armée syrienne et DAESH. L'armée se retire et laisse la place à l'escadron de la mort franco-anglo-américano-israelien. L'objectif de cette opération soutenue par l'armée française depuis Damas et Beyrouth, dont l'extermination des camps de Palestiniens, est de protéger sheytanyahu qui doit montrer à Jacob Rotschield qu'il a fait des progrès substantiels avant la signatures des accords à Teheran fin juin 2015. Regardez bien la carte israelienne du dessus. Les milices takfiris shiites sous les ordres de Netanyahu et ses sections iraquo-iraniennes ont reçu l'ordre depuis Teheran d'abandonner leurs positions et de laisser DAESH les occuper. Même chose en Iraq où l'aviation française et celles anglaise et canadienne soutiennent l'avancée de DAESH alors que les takfiris shiites de Maliki et du juif sioniste shiite iraquien Iyad Allawi ne combattent même pas. Dempsey affirme lui revoir sa stratégie au pentagone, se moquant du monde. Vous pouvez clairement voir le grand échiquier et ses pions agir et se déployer pour duper le monde occidental afin que la mythologie talmudiste soit "respectée" dans les mensonges émis aux populations sionisées et manipulées. Sinon l'entité sioniste sera vidée de ses habitants qui ont cessé de croire au machiah et qui fuient vers l'Europe dès la fin de cet été. Ryadh et Teheran sont des supercheries. Ils croyaient manipuler les Musulmans et Allah awj... Mais croient-ils pouvoir duper Allah awj? Attention à la quatrième lune de sang satano-talmudique de septembre 2015.

http://islamic-intelligence.blogspot.fr/
http://www.zerohedge.com/news/2015-05-21/isis-controlling-more-half-syria-us-alliances-prepares-pounce


Chute de Ramadi: un responsable irakien dénonce un retrait "honteux" de l'armée  22/05/2015

Chute de Ramadi: un responsable irakien dénonce un retrait "honteux" de l'armée







Le vice-Premier ministre irakien, Saleh Moutlak, a dénoncé vendredi le retrait "honteux" de l'armée irakienne de la ville de Ramadi tombée aux mains du groupe Etat islamique (EI). Les jihadistes ont pris dimanche le contrôle total de Ramadi, à une centaine de kilomètres de Bagdad, infligeant un sévère revers aux forces pro-gouvernementales.

"On ne peut pas imaginer que des forces entraînées pendant plus de dix ans se retirent de cette manière honteuse", a déclaré M. Moutlak depuis la Jordanie, en marge du Forum économique mondial qui s'est ouvert vendredi à Shouneh, sur la mer morte. "L'armée a une grande responsabilité (...) le gouvernement va demander des comptes aux commandants militaires qui ont abandonné la bataille dans ces moments difficile", a-t-il ajouté.

Le responsable irakien a critiqué par ailleurs l'absence "d'une stratégie claire de la part de Washington ou de la coalition internationale dans la lutte contre Daech (acronyme en arabe du groupe EI) en Irak". "Les frappes aériennes menées par la coalition ne sont pas suffisantes pour anéantir" le groupe, a-t-il ajouté.

Après la chute de Ramadi, les Etats-Unis, à la tête d'une coalition internationale contre l'EI, ont reconnu qu'ils réexaminaient leur stratégie en Irak, annonçant qu'ils envisageaient de former et équiper des tribus sunnites.
M. Moutlak a estimé que l'entraînement des tribus "est important mais n'est pas suffisant".

Sur le plan humanitaire, il a appelé la communauté internationale à assumer ses responsabilités vis-à-vis des déplacés en Irak, mettant en garde contre une "catastrophe".

http://www.lorientlejour.com/article/926261/chute-de-ramadi-un-responsable-irakien-denonce-un-retrait-honteux-de-larmee.html


Le cauchemar d’un joueur franco-algérien en France  22/05/2015

Le cauchemar d’un joueur franco-algérien en France






Le joueur franco-algérien de l’AS Nancy-Lorraine, Salim Baghdad, a raconté sur France Football, hier jeudi, ses malheurs et tout ce qu’il a enduré après les attentats qui ont ciblé Charlie Hebdo en janvier dernier. Tout commence, selon Salim, quelques jours après les attaques du siège du journal.

Ce jour-là, il quitte le centre d’entraînement lorsqu’un supporter engage une discussion sur le foot avec lui avant de le prendre tout à coup à partie. « Soudain, il me crache dessus. Il commence à m’insulter. Sale Arabe, sale Bougnoule, on est tous des Charlie, la France aux Français, dégage à Toulouse Mohamed Merah, on sait que tu t’appelles Baghdad », raconte le joueur. Son cauchemar le suit chez lui puisqu’il trouve son épouse en pleurs.

« Elle me dit que tout l’après-midi, des gens sont venus frapper à la porte. Ils ont laissé une poche devant la porte. Je regarde à l’intérieur, il y a des imprimés où il est écrit ‘‘Salim Baghdad, né le 11 septembre, est allé dans le même lycée que Mohamed Merah’’, mais aussi du porc, et le drapeau tricolore ». Plus grave, rapporte France Football, un courrier contenant les mêmes éléments est envoyé au siège de son club.
Il est lâché par son club

Son coach lui conseille d’étouffer l’affaire et lui dit : « Il ne faut pas en parler, ça va prendre d’autres proportions, et en plus c’est politique au niveau de la France car le climat est tendu », révèle Salim qui est reçu en parallèle par le directeur sportif lorrain, Paul Fischer, et questionné par un agent des renseignements généraux. « Il commence à me parler d’une mosquée que je fréquentais à Toulouse, celle de Mohamed Merah. Il me sort une photo dans laquelle on me voit dans la mosquée un vendredi. J’y allais avec des joueurs du TFC, du Stade toulousain et avec les joueurs de Luzenac. Je lui dis que c’est ridicule et ce n’est pas parce que je vais à la mosquée qu’on a le droit de m’insulter de sale arabe, bougnoule ou sarrasin », détaille-t-il.

Selon Salim, à partir de là, son avenir sportif a basculé. « Le coach Pablo Correa a commencé à ne plus me parler. Ils sont partis faire un stage à Nîmes, ils ont pris tout le groupe sauf moi et un autre joueur », s’indigne-t-il.

Paul Fischer réfute cette idée et se justifie : « Cette histoire n’a sans doute pas favorisé son évolution. Mais là, avec Salim, on parle d’un joueur qui avait du mal à franchir le cap ».
Il rêve de rejouer, même en réserve

La vie du joueur de 22 ans a complètement changé : « Je regarde derrière moi quand je sors du foot. Je deviens parano », confie Salim.

Son agent, Samir Fodil, précise : « On en parle maintenant car la situation de Nancy est plus limpide. On n’a pas voulu le faire au moment où le club était en grande difficulté sportive. C’est quelque part par respect à l’entité et aux supporters. Mais on veut que les gens sachent qu’il y a une infime minorité qui s’est très mal comportée avec Salim ».

La seule consolation pour le joueur serait de retrouver la compétition, même avec la réserve du club nancéien en CFA 2. Pourtant, « ses performances avaient été plutôt bonnes avec dix passes décisives en douze matches », rappelle Nabil Djalit dans son article.

« Je n’ai pas eu ma chance, et tous les joueurs le savent. Sinon à quoi ça rime de faire signer un mec 8 mois et ne pas lui donner une seule seconde de jeu ? Des joueurs sont allés voir le coach pour lui dire de m’essayer » sans résultat, regrette le joueur.

http://www.tsa-algerie.com/20150522/le-cauchemar-dun-joueur-franco-algerien-en-france/


5 personnes, dont un père et son fils, arrêtés pour l’incendie d’une salle de prière musulmane  22/05/2015

incendie-salle-priere- musulmane

Cinq personnes, dont un père et son fils, ont été arrêtés dans le cadre de l’enquête sur l’incendie volontaire d’une salle de prière musulmane à Pargny-sur-Saulx dans le Marne dans la nuit du 23 au 24 avril dernier.

Les suspects, 2 mineurs de 16 et 17 ans et 3 majeurs de 24, 28 et 44 ans seront présentés aujourd’hui au parquet de Châlons-en-Champagne.

Les individus auraient décidé de brûler la salle de prière après avoir vu un reportage à la télévision sur l’affaire Sid Ahmed Ghlam, un étudiant  soupçonné d’avoir planifié un attentat.

L’incendie avait ravagé les locaux du lieu de culte musulman de Pargny-sur-Saulx, qui était abritée dans une maison de plain pied d’environ 70 m2 réaménagée depuis un peu plus d’un an et gérée par une association cultuelle créée en 2010.



Quand Obama salue un peu vite les progrès démocratiques en Tunisie  22/05/2015

 
Obama a salué les progrès de la démocratie tunisienne alors que plusieurs ONG s'alarment. Source: Reuters
Obama a salué les progrès de la démocratie tunisienne alors que plusieurs ONG s'alarment.

Alors que le président tunisien a été accueilli aujourd'hui à la Maison Blanche par Barack Obama, plusieurs ONG s'inquiètent de la situation dans le pays, notamment de la restriction des libertés au nom de la lutte contre le terrorisme.
C'est une visite historique. La première d'un président tunisien démocratiquement élu sur le sol américain. Arrivé hier aux États-Unis, Béji Caïd Essebsi s'est entretenu ce jeudi 21 mai avec son homologue, Barack Obama. Une rencontre qui a vu le leader américain se féliciter "des progrès" démocratiques tunisiens. Mais qu'en est-il réellement ?

“ Les autorités ont continué de restreindre la liberté d’expression et d’association.”
Depuis le début de l'année, plusieurs organisations non-gouvernementales (ONG) tirent la sonnette d'alarme. La nouvelle constitution, mise en place en janvier 2014, avait apporté de l'espoir. Mais dans son rapport 2014/2015, Amnesty International juge que “ les autorités ont continué de restreindre la liberté d’expression et d’association”. Allant même plus loin, l’ONG parlent “d’actes de tortures” sur des détenus et même d’homicides “manifestement illégaux” et “imputable à la police”.
Human Rights Watch (HRW) a récemment relevé le cas d’Abdelmajid Ejday. L’homme a trouvé la mort le 13 mai 2015 au quartier général de la Garde nationale à Sidi Bouzid. Quatre semaines plus tôt, il avait porté plainte pour torture contre des agents de police du même quartier. HRW a demandé l’ouverture d’une enquête exhaustive et impartiale sur les circonstances de sa mort.
Abdelmajid Ejday serait loin d’être un cas isolé à en croire l'Organisation Tunisienne de Lutte Contre la Torture. L’ONG a relevé plusieurs cas similaires. Elle avance les chiffres de trois morts et onze victimes de torture rien que pour le mois d’avril.

La démocratie qui nourrit Daesh

La Tunisie est le premier fournisseur de combattants à l’Etat islamique. Plus de 3 000 de ses ressortissants auraient rejoint les rangs de Daesh. Pour se protéger du terrorisme, le gouvernement souhaite se doter d’une loi sur la sécurité qui fait polémique. En cours d’examen au parlement, la loi sur la « répression des attaques contre les forces armées » pourrait donner la possibilité aux tribunaux d’imposer de longues peines aux individus divulguant des “secrets de sécurité nationales” selon HRW. L’ONG craint des poursuites contre les lanceurs d’alertes ou les journalistes.
En décembre 2014, Yassine Ayari, blogueur tunisien, a été condamné par un tribunal militaire à trois ans de prison pour avoir diffamé des officiers et des cadres de l’armée. Il a finalement était libéré le 16 avril après avoir passé plusieurs mois en prison.
Des atteintes aux libertés civiles qui n’empêcheront pas Barack Obama de déclarer la Tunisie “allié majeur non-membre de l'Otan” comme annoncé après son entretien avec le président tunisien. Un statut qui permettra aux deux pays de renforcer leur coopération militaire.
http://francais.rt.com/international/2546-Obama-salue-progr%C3%A8s-d%C3%A9mocratiques-Tunisie


Un avion américain ignore les avertissements de la marine chinoise  22/05/2015

Un avion de patrouille Boeing P-8 Poseidon a survolé une île artificielle sur laquelle le gouvernement chinois a lancé le chantier d’une base militaire en mer de Chine méridionale.
 
 
D’après la chaîne d’information américaine CNN, la marine chinoise a appelé les Américains à cesser leur vol sur des territoires contestés en mer de Chine méridionale. Lors d’une mission de reconnaissance, le patrouilleur a reçu huit mises en garde de la marine chinoise.  

«Ce sont les forces navales de Chine (…). Veuillez vous éloigner afin qu’il n’y ait pas de malentendus», a déclaré la marine chinoise citée par la CNN.
Selon l’édition chinoise de Sputnik, les Etats-Unis jouent avec le feu. Pour la première fois, les Américains ont embarqué des journalistes à bord d’un avion pendant le survol de cette région. Au moyen de ces actions militaires, Washington fait comprendre au gouvernement chinois son refus d’accepter les prétentions de la Chine sur l’archipel Spratleys et les îles Paracels.
Dmitri Mossiakov, professeur de l’Institut d'études orientales de l'Académie des sciences de Russie, estime que «les Etats-Unis cherchent à pousser la Chine à réaliser des actions de défense de la région qu’elle considère comme sienne».
En effet, une telle approche pourrait déclencher un sérieux conflit entre les deux Etats. 
 

D’après la chaîne, les dirigeants américains et chinois se retrouveront cet été pour poursuivre leurs dialogues stratégique et économique. En outre, le président de la République populaire de Chine Xi Jinping effectuera une visite aux Etats-Unis en automne.  
L’archipel des Spratleys, en mer de Chine méridionale, est revendiqué par six pays: le sultanat de Brunei, la Chine, la Malaisie, les Philippines, Taïwan et le Vietnam. Des images satellites montrent que la Chine a effectué depuis mars 2014 des travaux sur sept sites des Spratleys, où elle construit notamment une piste d’aérodrome.
Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter a récemment demandé à ses collaborateurs d’examiner toutes les options pour "assurer la liberté de navigation", notamment l’envoi de navires militaires dans une zone située à 22 km des Spratleys.


Les créanciers internationaux réclament plus de 7 mds EUR à Kiev  22/05/2015

En 2015, le montant des réclamations émises par les investisseurs étrangers contre l'Ukraine a été multiplié par six par rapport à l'année précédente, affirme le vice-ministre ukrainien de la Justice.
 
Les investisseurs internationaux et d'autres personnes morales ont déposé des demandes en justice contre l'Ukraine pour un montant d'environ 170 milliards de hryvnias (plus de 7 milliards d'euros), a annoncé jeudi le vice-ministre ukrainien de la Justice, Anton Iantchouk. 
  "Le ministère de la Justice est en train d'accompagner 19 litiges judiciaires entre l'Ukraine et les investisseurs étrangers. Il assure également la médiation extrajudiciaire portant sur 21 réclamations contre l'Ukraine", a déclaré le vice-ministre.   
Selon lui, "le montant faisant l'objet des litiges et des décisions judiciaires s'élève actuellement à environ 170 milliards de hryvnias".
En 2014, le montant total des demandes en remboursement déposées contre l'Ukraine se chiffrait à environ 30 milliards de hryvnias (près de 1,3 milliard d'euros) et en 2013, environ 20 milliards (près de 845 millions d'euros selon le cours actuel).  Par rapport à l'année précédente, les sommes réclamées par investisseurs étrangers ont été multipliées par six.


Les opérations contre l'EI ont coûté 2,1 mds USD aux Etats-Unis  22/05/2015

Les Etats-Unis ont dépensé 2,1 milliards de dollars pour leurs opérations contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie.
 
Les Etats-Unis ont dépensé 2,1 milliards de dollars pour leurs opérations contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie, a annoncé vendredi le porte-parole du Pentagone Steve Warren.
 
La coalition dirigée par les Etats-Unis a commencé ses raids aériens contre les positions des djihadistes en Irak en août et un mois plus tard en Syrie.  
Le porte-parole a également précisé que la semaine prochaine, le Pentagone entendait livrer en Irak 2.000 lance-roquettes antichar AT-4. Selon lui, ces armes seraient particulièrement efficaces dans la lutte contre les voitures piégées, régulièrement utilisées par l'EI.
L'EI, organisation terroriste particulièrement cruelle, a proclamé en juillet 2014 un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Le groupe, qui compterait près de 30.000 combattants selon la CIA, continue son offensive, qui a déjà coûté la vie à des milliers de civils et fait des centaines de milliers de réfugiés


LA GUINEE EQUATORIALE. PANAFRICANISME ET SECURITE DU GOLFE DE GUINEE  22/05/2015

# EODE-TV/ RADIO SPUTNIK : LUC MICHEL. LA GUINEE EQUATORIALE. PANAFRICANISME ET SECURITE DU GOLFE DE GUINEE
 
Les experts internationaux de EODE sur les médias …
EODE-TV & RADIO SPUTNIK (Moscou)/
Avec EODE Press Office/ 2015 04 24)
 
Intervention de Luc MICHEL,
Administrateur-général de EODE, depuis le Cameroun :
 
Podcast audio sur le Website d’EODE-TV
https://vimeo.com/128540890
 
Parmi les thèmes abordés :
La Guinée Equatoriale centre du nouveau Panafricanisme - Pétrole et Gaz – Routes maritimes stratégiques – Zone stratégique prioritaire de l’AFRICOM - Piraterie – Terrorisme (des Shebab à Boko Haram) – Révolutions de couleur et vague de changements de régimes made in USA : le Golfe de Guinée dans la tourmente, la Réaction de la Guinée Equatoriale, du Tchad et du Cameroun …
 
Diffusé sur RADIO SPUTNIK
Ce 24 avril 2015
interview et commentaires par Igor YAZON.
 
EODE-TV / EODE Press Office / 2015 05 05 /
 
Photo : Luc MICHEL reçu en Audience privée par le Président de Guinée Equatoriale, SE Obiang Gnuema Mbassogo, à Malabo, le 14 avril 2014, « pour discuter entre panafricanistes du Panafricanisme » …
________________________
http://www.eode.org/
https://vimeo.com/eodetv
 


Grand collisionneur de hadrons: un nouveau record  22/05/2015

Grand collisionneur de hadrons: un nouveau record





Le LHC placé dans un tunnel circulaire de 27 km à la frontière franco-suisse a fonctionné à une énergie de collision deux fois supérieure au record précédent enregistré en 2012.

Le Grand collisionneur de hadrons (LHC), le plus grand et plus puissant accélérateur de particules du monde situé à la frontière franco-suisse, a battu un nouveau record dans la nuit de mercredi à jeudi, a annoncé l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN).

"La nuit dernière, des protons sont entrés en collision dans le Grand collisionneur de hadrons (LHC) pour la première fois à l'énergie record de 13 TeV (13.000 milliards d'électronvolts). Ces collisions tests doivent permettre de régler les systèmes qui protègent la machine et les détecteurs des particules qui s’écartent du faisceau", lit-on dans une déclaration du CERN.

Le LHC placé dans un tunnel circulaire de 27 km a ainsi fonctionné à une énergie de collision deux fois supérieure à celle enregistrée en 2012 (8 TeV).

Le niveau d'énergie maximal du Grand collisionneur de hadrons est de 14 TeV.

En 2013, le collisionneur a été arrêté pour travaux de maintenance et de consolidation après avoir fonctionné pendant trois ans. En avril, les faisceaux de protons ont fait leur retour pour la première fois dans l'accélérateur. De nouvelles expériences scientifiques sont prévues pour début juin.

D'un coût de plus de 6 milliards d'euros, le LHC est construit à 100 m sous terre sur la frontière entre la France et la Suisse. Il a démarré en septembre 2008.

En 2012, le CERN a annoncé avoir découvert le boson de Higgs, une particule instable faisant partie du mécanisme qui donne leur masse aux autres particules de l'Univers et dont l'existence n'avait jusqu'alors jamais été prouvée. Des physiciens, techniciens et ingénieurs de plus de 80 pays, dont la Russie, participent aux expériences du LHC.

http://fr.sputniknews.com/sci_tech/20150521/1016200406.html


Obama va désigner la Tunisie comme "allié majeur non-membre de l'Otan"  22/05/2015

Obama va désigner la Tunisie comme "allié majeur non-membre de l'Otan"





Le président américain Barack Obama a annoncé jeudi, en recevant son homologue tunisien Béji Caïd Essebsi, son intention de désigner la Tunisie comme "allié majeur non-membre de l'Otan".

"Les Etats-Unis croient à la Tunisie", a déclaré M. Obama dans la Bureau ovale, s'engageant à renforcer la coopération économique et l'assistance militaire avec ce petit pays de 11 millions d'habitants confronté à la menace jihadiste, alimentée par le chaos en Libye voisine.
"Le lieu où le printemps arabe a commencé est aussi celui où nous avons vu les progrès les plus extraordinaires", a souligné le président américain.

Le statut d'"allié majeur non-membre de l'Otan", privilège déjà accordé à une quinzaine de pays, dont le Japon, l'Australie, l'Afghanistan ou encore l'Egypte, Bahreïn et le Maroc, permet aux pays concernés d'avoir accès à une coopération militaire renforcée avec les Etats-Unis, notamment dans le développement et l'achat d'armements.

http://www.lorientlejour.com/article/926130/obama-va-designer-la-tunisie-comme-allie-majeur-non-membre-de-lotan.html


Litige pétrolier: Israël exclut le moindre dédommagement à l'Iran  22/05/2015

Litige pétrolier: Israël exclut le moindre dédommagement à l'Iran





Israël a écarté jeudi l'éventualité de verser le moindre dédommagement à l'Iran, un Etat "ennemi" à ses yeux, après des informations selon lesquelles une compagnie israélienne avait été condamnée à payer 1,1 milliard de dollars à la République islamique pour non-respect de contrat.

Une cour d'arbitrage suisse a condamné ce mois-ci la société israélienne Trans-Asian Oil enregistrée au Panama à verser 1,1 milliard de dollars à la NIOC (Compagnie nationale iranienne de pétrole) pour violation d'un accord sur une joint venture datant d'avant 1979, a rapporté l'agence officielle iranienne Irna citant une source judiciaire.

La NIOC avait signé en 1968 un accord avec une compagnie israélienne pour acheminer du pétrole iranien en Israël à travers la mer Rouge, à une époque où Israël entretenait des relations étroites avec l'Iran du Shah. L'accord avait été rompu à la suite de la Révolution islamique de 1979.
La procédure avait été lancée par l'Iran en 1989.

Selon la source judiciaire citée par Irna, Israël devait 450 millions de dollars à la compagnie iranienne au moment où le contrat a été rompu.
Le ministre israélien des Finances a publié jeudi un communiqué soigneusement calibré ne confirmant ni n'infirmant les informations d'Irna.

"Sans nous exprimer sur le fond de l'affaire, nous rappelons qu'en vertu des lois relatives au commerce avec l'ennemi, il est interdit de transférer des fonds à l'ennemi, y compris à la Compagnie nationale iranienne de pétrole", dit le communiqué.
"On peut douter fortement qu'Israël paiera sa dette", selon un expert cité dans le quotidien israélien Maariv.

Les appels à la destruction d'Israël font partie de la rhétorique historique du régime iranien. Israël dit de son côté se réserver toutes les options contre la menace d'un Iran qui se doterait de la bombe atomique.

http://www.lorientlejour.com/article/926111/des-agents-turcs-impliques-dans-des-livraisons-darmes-en-syrie.html


Bouclier antimissile en Ukraine: l'Otan s'abstient de tout commentaire  21/05/2015

Bouclier antimissile en Ukraine: l'Otan s'abstient de tout commentaire





Un porte-parole de l'Otan a refusé de commenter les déclarations sur l'éventuel déploiement d'éléments du système de défense antimissile sur le territoire ukrainien.

Contacté par l'agence russe RBC, un représentant de l'Alliance atlantique a conseillé aux medias russes de s'adresser à la partie ukrainienne pour obtenir des commentaires à ce sujet.

L'interlocuteur de l'agence a cependant précisé que l'Otan "était obligée de protéger ses membres contre les menaces de missiles".

L'Ukraine ne figure pas parmi les membres de l'Alliance, bien qu'elle participe à des exercices militaires conjoints avec l'Otan.

Le 13 mai dernier, le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg a déclaré que l'Ukraine "pouvait compter sur un soutien continu de la part de l'Otan".

Plus tôt dans la semaine, le secrétaire du Conseil de sécurité nationale et de défense d'Ukraine (SNBO) Alexandre Tourtchinov a annoncé que Kiev pourrait étudier la possibilité d'accueillir des éléments du bouclier antimissile américain en Europe (ABM) afin de protéger le pays contre une éventuelle menace nucléaire.

Selon M.Tourtchinov, la Russie envisage de déployer en Crimée un régiment de bombardiers Tu-22M3 et trois divisions de missiles balistiques Iskander-K et Iskander-M.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a par la suite déclaré que Moscou serait contraint de réagir en cas de déploiement d'éléments de l'ABM en Ukraine.

http://fr.sputniknews.com/international/20150521/1016186873.html


Expert autrichien: les USA purgent les forces pro-russes dans les Balkans  21/05/2015

Expert autrichien: les USA purgent les forces pro-russes dans les Balkans





Washington cherche à renverser les gouvernements pro-russes dans les Balkans, y compris pour entraver les projets énergétiques profitables à la Russie, estime un expert autrichien.

Les Etats-Unis ont transféré leur politique "d'endiguement de la Russie" de l'Ukraine vers les Balkans, où ils s'efforcent d'éliminer toutes les forces pro-russes, écrit l'analyste politique Stefan Haderer dans les pages du quotidien Wiener Zeitung.

En Macédoine, l'opposition fait tout son possible pour renverser le premier ministre Nikola Gruevski. Selon M. Haderer, ce scénario ressemble étrangement à celui réalisé en Ukraine. Dans les deux cas, il s'agit de pays que l'on cherche à "européaniser" coûte que coûte.

"Il faut demander aux responsables politiques européens qui promettent d'accueillir la Macédoine, l'Albanie et le Kosovo dans l'UE à qui cela profite. Cela profite-t-il à leur populations bouleversées par les tensions interethniques et le terrorisme, à l'Union européenne qui ne survivra pas à l'adhésion de pays en crise ou bien aux Etats-Unis?", écrit l'analyste autrichien.

D'après lui, Washington a tout intérêt à renverser les gouvernements pro-russes afin d'entraver, par exemple, les projets énergétiques avantageux pour la Russie, notamment la construction du gazoduc Turkish Stream.

"La voie de la Macédoine a été prédéterminée par l'administration de Barack Obama", constate Stefan Haderer. Lors de sa visite à Skopje en juillet 2014, la sous-secrétaire d'Etat américaine Victoria Nuland a déclaré que la Macédoine "méritait sa place dans l'Otan et l'Union européenne", rappelle l'analyste.

Pour des raisons économiques, la Macédoine n'a pas soutenu les sanctions contre la Russie. Cette démarche coûtera cher au gouvernement macédonien, estime Stefan Haderer, citant les propos de l'ex-président George W. Bush: "Celui qui n'est pas avec nous est contre nous".

Ces propos ne sont pas un simple slogan, mais une injonction à laquelle les responsables européens obéissent volontiers. C'est la raison pour laquelle une "révolution de couleur" en Macédoine n'est pas à exclure, conclut l'analyste autrichien.

http://fr.sputniknews.com/international/20150521/1016189326.html


L'ONU s'oppose catégoriquement au transfert forcé de Bédouins palestiniens par Israël  21/05/2015

L'ONU s'oppose catégoriquement au transfert forcé de Bédouins palestiniens par Israël





Deux hauts responsables des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient ont exprimé mercredi leur profonde inquiétude face à la mise en œuvre rapide du plan israélien consistant à transférer des Bédouins palestiniens de leurs communautés actuelles au centre de la Cisjordanie.

Dans un communiqué de presse conjoint, le Coordonnateur humanitaire de l'ONU pour le territoire palestinien occupé, James Rawley, et le Directeur des opérations de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) en Cisjordanie, Felipe Sanchez, ont rappelé les réserves formulées à ce sujet par l'Organisation dans un rapport datant du mois de mars 2015.

Dans ce rapport, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, se disait préoccupé par le fait que les "plans de transfert de milliers de Bédouins et d'éleveurs (...) puissent également être liés à l'expansion des colonies de peuplement (israéliennes). Les Bédouins et les éleveurs font face à un risque de transfert forcé, ce qui est une violation grave de la quatrième Convention de Genève, ainsi que de multiples droits de l'homme ".

Le 28 avril dernier, en effet, les résidents du village d'Abu Nwar ont été informés que certaines familles seraient contraintes d'être déplacées dans la région d'Al Jabal, dans la banlieue de Jérusalem-Est, où les autorités israéliennes ont préparé leur arrivée au cours des derniers mois, ont expliqué M. Rawley et M. Sanchez.

"Les pratiques israéliennes dans la zone C, y compris l'augmentation drastique des démolitions et confiscations de structures financées par des donateurs au cours du premier trimestre de 2015 ont aggravé une situation déjà intenable pour les communautés bédouines", a déploré M. Rawley.

Abu Nwar est en effet l'une des 46 communautés bédouines palestiniennes (7.000 personnes au total, dont 70% sont des réfugiés de Palestine) situées dans la zone C se trouvant sous le coup d'un transfert dans l'un des trois sites de "réinstallation" proposés par les autorités israéliennes.

"L'histoire nous a montré que ces transferts ne se sont pas révélés être dans l'intérêt des communautés bédouines", a quant à lui déclaré M. Sanchez.

Ce plan intervient dans le cadre plus large d'un "régime discriminatoire de zonage et de planification" qui facilite le développement des colonies israéliennes illégales au détriment des Palestiniens, pour qui il est presque impossible d'obtenir un permis de construction, ont dénoncé les deux hauts responsables.

"Au lieu de cela, ils vivent dans la peur constante de l'expulsion et de démolitions de maisons. L'urbanisation forcée des communautés bédouines dans les trois sites de 'réinstallation' reviendrait à détruire leur culture et leurs moyens de subsistance", ont déclaré M. Rawley et M. Sanchez, ajoutant que les trois sites en question se trouvent par ailleurs dans des zones risquant également d'être colonisées par les Israéliens.

"Nous approchons rapidement d'un niveau de dommage irréparable", s'est indigné M. Sanchez. "En tant que puissance occupante, Israël est tenu d'assurer le bien-être de ces communautés et de respecter le droit international", a-t-il dit.  

Les deux hauts responsables ont par conséquent demandé instamment aux autorités israéliennes de mettre fin à tout plan et à toute pratique censés aboutir directement ou indirectement au transfert forcé de Bédouins palestiniens.

Ils ont en outre appelé la communauté internationale à soutenir la volonté des Bédouins de rester là où ils se trouvent en attendant leur retour dans le Néguev et à tout mettre en œuvre pour qu'un tel transfert n'ait pas lieu.

http://french.cri.cn/621/2015/05/21/502s434153.htm


La branche de l'EI en Egypte appelle à des attaques contre les juges  21/05/2015

La branche de l'EI en Egypte appelle à des attaques contre les juges






La branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI) a appelé ses partisans à s'attaquer aux juges en riposte à la pendaison d'hommes reconnus coupables d'avoir mené des attaques au nom de l'organisation jihadiste.

Dans un enregistrement sonore partagé sur Twitter dans la nuit de mercredi à jeudi, le groupe affirme que ses "frères" ont été "tués", en référence à six membres du groupe pendus dimanche. "Par Dieu, nous vengerons nos frères et d'autres comme eux, (et nous nous en prendrons) à ceux qui les ont condamnés, et ceux qui ont exécuté la sentence", ajoute le groupe.

Amnesty International avait qualifié d'"injuste" le procès de ces six personnes, reposant uniquement sur des témoignages fournis par des officiers de la police secrète. Les prisons des tyrans sont pleines d'Arabes et de musulmans, hommes et femmes, condamnés ou en attente d'un verdict qui sera prononcé par des autocrates que l'on appelle juges", dit encore le groupe.

"Le moins que l'on puisse faire, c'est pourchasser ces tyrans qui ont emprisonné nos frères", selon l'enregistrement. "Traquez-les à leur domicile et sur leurs trajets. Détruisez leurs voitures, apprenez à les tuer dans des attentats si vous pouvez".
Ansar Beït al-Maqdess, qui a fait du nord de la péninsule du Sinaï son bastion, s'est rebaptisé "Province du Sinaï" pour marquer son allégeance à l'EI qui a proclamé en juin 2014 un "califat" sur les territoires qu'il a conquis en Irak et en Syrie.

Deux juges et un procureur ont été tués samedi avec leur chauffeur à Al-Arich, le chef-lieu du Nord-Sinaï. L'attaque, la première visant des magistrats dans la péninsule, n'a pas été revendiquée. Quelques heures avant cet attentat, la justice avait condamné à mort l'ex président islamiste Morsi --destitué par l'armée en 2013-- et une centaine d'autres accusés pour des évasions de prison et des violences durant la révolte populaire de 2011 contre Hosni Moubarak. Amnesty international avait fustigé une "mascarade de justice".
Certains des co-accusés de Mohamed Morsi appartiennent à des mouvements jihadistes basés dans le Sinaï.

Après la destitution de M. Morsi, qui a été suivie d'une sanglante répression contre ses partisans, Ansar Beït al-Maqdess a multiplié les attentats spectaculaires ciblant la police et les militaires. Les défenseurs des droits de l'Homme accusent le régime d'Abdel Fattah al-Sissi d'instrumentaliser le pouvoir judiciaire.

http://www.lorientlejour.com/article/926088/la-branche-de-lei-en-egypte-appelle-a-des-attaques-contre-les-juges.html


Des musulmans mobilisés pour sauver la plus vieille synagogue de Belgique  21/05/2015

Des musulmans mobilisés pour sauver la plus vieille synagogue de Belgique







La communauté musulmane d'Arlon, dans le sud de la Belgique, a rassemblé 2.400 euros pour contribuer à la sauvegarde de la synagogue de la ville, la plus vieille du pays, fermée depuis août 2014 en raison de son délabrement.

Le chèque a été remis mercredi soir par le secrétaire général de l'Association des Musulmans d'Arlon (AMA), Mohamed Bouezmarni, au rabbin Jean-Claude Jacob, à l'issue d'une table ronde réunissant des représentants des cultes catholique, juif, musulman et protestant. "Nous avons un cahier des charges (correspondant à des travaux) de 400.000 euros, mais depuis que la communauté musulmane s'est mobilisée, cela a fait bouger beaucoup de choses du côté des autorités. Nous avons bon espoir qu'une rénovation sérieuse pourra avoir lieu", a confié jeudi à l'AFP M. Jacob.

La communauté musulmane d'Arlon (28.000 habitants) ne dispose de son côté pas de mosquée et se réunit dans une maison aménagée dans le centre de la ville. C'est là qu'un appel aux dons a été lancé lors de la prière du vendredi, le 27 février. Le rabbin n'avait pas été informé de cette initiative, mais avait auparavant lancé un cri d'alarme, son lieu de culte, édifié en 1865 dans un style néo-roman, et menacé d'effondrement en raison de la présence de mérule, un champignon qui attaque notamment charpentes et boiseries.
"Même si la somme récoltée semble dérisoire par rapport aux frais, la dynamique enclenchée a généré de très nombreuses retombées positives", a expliqué dans un communiqué Mohamed Bouezmarni. L'action a notamment permis de "renforcer les liens d'entraide et de fraternité entre les différentes obédiences et philosophies à Arlon", a-t-il estimé.

Selon le Consistoire de Belgique, la présence d'une communauté juive à Arlon remonte au XIIe siècle. Lors de l'inauguration de la synagogue, elle comptait quelque 150 membres, la plupart originaires d'Alsace-Lorraine et exerçant principalement le métier de marchands de chevaux.

Décimée pendant la Seconde guerre mondiale et touchée par l'exode rural, la communauté juive arlonaise ne compte actuellement plus que de 40 à 50 membres. Les quelque 40.000 juifs de Belgique vivent principalement à Anvers (nord) et Bruxelles. L'initiative rappelle la mobilisation des musulmans de Bradford, dans le nord de l'Angleterre, qui avaient levé en 2013 quelque 165.000 euros pour aider la petite communauté juive locale à restaurer sa synagogue, qui menaçait elle aussi de s'effondrer.

http://www.lorientlejour.com/article/926098/des-musulmans-mobilises-pour-sauver-la-plus-vieille-synagogue-de-belgique.html


1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 2649

Publicité

Brèves



Commentaires