LAÏCITÉ À LA FRANÇAISE : UNE MAIRIE PARISIENNE ACCUEILLE UN RASSEMBLEMENT D'ÉTUDIANTS JUIFS ULTRA-SIONISTES.  26/06/2016

LAÏCITÉ À LA FRANÇAISE : UNE MAIRIE PARISIENNE ACCUEILLE UN RASSEMBLEMENT D'ÉTUDIANTS JUIFS ULTRA-SIONISTES.
LAÏCITÉ À LA FRANÇAISE : UNE MAIRIE PARISIENNE ACCUEILLE UN RASSEMBLEMENT D'ÉTUDIANTS JUIFS ULTRA-SIONISTES.

Jeudi 23 juin, l'Union des étudiants juifs de France, association qui s'était engagée en faveur des bombardements israéliens sur Gaza en 2014, a inauguré son 35ème congrès au sein de la mairie du 9ème arrondissement de Paris et en présence du premier adjoint au maire Alexis Govciyan {http://panamza.com/bqt ; http://panamza.com/bqu}.

Membre du parti Les Républicains, la maire Delphine Bürkli (initiée en politique par le député atlanto-sioniste Pierre Lellouche) avait, l'an dernier, co-formulé auprès du conseil de Paris le voeu relatif à la condamnation du mouvement propalestinien BDS {http://panamza.com/bqv }.

***SOUTENEZ L'INFO-PANAMZA ! http://www.panamza.com/urgent ***


QUAND "L'IMAM" CHALGHOUMI RÉCOMPENSE LE PRÉSIDENT ISLAMOPHOBE DU CRIF.  26/06/2016

QUAND "L'IMAM" CHALGHOUMI RÉCOMPENSE LE PRÉSIDENT ISLAMOPHOBE DU CRIF.
 
QUAND "L'IMAM" CHALGHOUMI RÉCOMPENSE LE PRÉSIDENT ISLAMOPHOBE DU CRIF.

Le 8 juin, Hassen Chaghoumi avait convié de nombreuses personnalités à la mosquée de Drancy pour la célébration de la rupture du jeûne du mois de ramadan {https://youtu.be/6rW86yOC2fE}.

Deux semaines plus tard, la chaîne tunisienne Tunisna TV a mis en ligne une reportage de 20 minutes consacré à ce rassemblement {https://youtu.be/fboVKt9QMKE?t=51m55s }.

Au cours du repas servi dans un cadre fastueux, Chalghoumi a remis le prix du "rameau de l'olivier" à Roger Cukierman, le président ultra-sioniste du Conseil représentatif des institutions juives (jusqu'au 29 juin) qui s'est distingué -depuis 2002- par de nombreux propos islamophobes {http://panamza.com/10562 }.

***SOUTENEZ L'INFO-PANAMZA ! http://www.panamza.com/urgent***


Heurts sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem  26/06/2016

Heurts sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem







Des heurts ont opposé dimanche policiers israéliens et fidèles musulmans sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, lieu saint du judaïsme et de l'islam où se pressent des milliers de musulmans à l'occasion du ramadan, ont indiqué des responsables palestiniens et israéliens.

Le Croissant-Rouge palestinien a indiqué avoir évacué sept blessés vers l'hôpital Makassed de Jérusalem où ils ont été soignés pour des blessures par balles en caoutchouc, des coups reçus et certains pour intoxications au gaz lacrymogène.

Ces heurts ont débuté tôt le matin, lorsqu'à 07H00 (04h00 GMT) la police israélienne, qui contrôle toutes les entrées du lieu saint, a ouvert la porte des Maghrébins, la seule par laquelle peuvent entrer les visiteurs non-musulmans. Cette porte est habituellement ouverte tous les matins aux touristes ainsi qu'à des groupes de juifs, qui, pour certains, tentent de prier sur l'esplanade, un droit réservé aux seuls musulmans, provoquant régulièrement échauffourées et esclandres.

Mais, a expliqué un porte-parole du Waqf, la fondation jordanienne qui a la garde du lieu saint pour les musulmans comme pour les juifs qui l'appellent le Mont du temple, "cette porte reste habituellement fermée durant les dix derniers jours du ramadan", les plus sacrés pour les musulmans et ceux durant lesquels le plus grand nombre de fidèles se pressent pour prier. Le Waqf a indiqué avoir protesté contre ce changement qui a été, pour lui, une surprise.

Alors qu'un groupe de juifs entraient sous haute protection policière dimanche matin tôt, des fidèles musulmans ont vivement protesté et un groupe de jeunes s'est retranché dans la mosquée Al-Aqsa, un scénario qui se renouvelle chaque fois que des violences éclatent sur l'esplanade, située dans la Vieille Ville à Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la ville occupée et annexée par Israël.

Certains de ces jeunes "masqués" ont "crié pour perturber l'entrée des visiteurs non musulmans", affirme dans un communiqué la porte-parole de la police israélienne Luba Samri. Selon elle "quatre d'entre eux ont été arrêtés pour trouble à l'ordre public". Trois sont originaires d'Afrique du Sud et le quatrième est un Palestinien du nord de la Cisjordanie occupée, selon le Waqf.

La fondation jordanienne accuse la police israélienne qui s'est déployée en masse sur l'esplanade, d'avoir "attisé la situation en tirant des grenades assourdissantes, des balles en caoutchouc et en frappant les fidèles violemment".

Les heurts ont connu une accalmie mais la situation restait tendue en fin de matinée à l'intérieur du site ultra-sensible, selon un photographe de l'AFP.

http://www.lorientlejour.com/article/993283/heurts-sur-lesplanade-des-mosquees-a-jerusalem.html


Un ancien prisonnier américain d’Auschwitz, vraiment?  26/06/2016

Un ancien prisonnier américain d’Auschwitz, vraiment?








Joseph Hirt, un habitant de la ville d'Adamstown dans l’Etat de Pennsylvanie qui raconte depuis des décennies son internement à Auschwitz pendant la guerre, a confié qu'il n’y avait en réalité jamais séjourné.

Selon CBS, la déclaration l'Américain âgé de 91 ans est publiée dans le journal local. Hirt s'est excusé publiquement devant ceux à qui ses histoires aurait pû faire du mal. « Je ne voulais pas sous-évaluer la signification des évenements qui ont vraiment eu lieu là-bas, quand j'ai affirmé faussement que j'étais présent », a-t-il souligné, expliquant qu'il avait tout simplement voulu raconter aux gens des crimes commies par des nazis.

C'était le professeur d'histoire de Turin (état de NY) Andrew Reid qui a révélé l'affaire. Il a fait une recherche en commun avec ses étudiants, au cours de laquelle ils ont compris que plusieurs faits de la vie de Hirt ne correspondaient pas à ses déclarations. Par exemple, le numéro qui est tatoué sur sa peau appartient à un autre homme.

https://fr.sputniknews.com/international/201606251026160789-auschwitz-prisonnier-americain/








Les forces irakiennes contrôlent 20.000 déplacés à Fallouja  26/06/2016

Les forces irakiennes contrôlent 20.000 déplacés à Fallouja








Les forces irakiennes ont filtré 20.000 personnes ayant fui les combats à Fallouja, à l'ouest de Bagdad, afin de démasquer les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) qui tenteraient de se mêler aux flots de déplacés, a annoncé samedi un responsable militaire.

Des dizaines de milliers de civils ont fui Fallouja à mesure que les forces gouvernementales avançaient dans la ville pour y déloger l'EI. Certains ayant été contrôlés à leur sortie du bastion jihadiste accusent les forces de sécurité de les avoir torturés et battus.

Parmi les personnes interceptées, 2.185 l'ont été sur la base de témoignages ou d'autres informations les rendant suspects, mais pour l'heure, 11.605 déplacés ont été libérés et 7.000 sont toujours interrogés, a indiqué un porte-parole du Commandement des opérations conjointes supervisant la lutte antijihadiste.

Une fois sortis de Fallouja, des adolescents et des hommes sont arrêtés, certains étant libérés quelques heures plus tard quand d'autres poursuivent leurs interrogatoires.

Des responsables irakiens ont visité un camp de déplacés la semaine dernière et ont été assaillis par des familles inquiètes du sort de centaines d'hommes disparus.
Dans ce camp, un homme a raconté avoir été détenu quatre jours sans boire ni manger par les forces paramilitaires du Hachd al-Chaabi, dominées par des milices chiites, qui participent à l'offensive de Fallouja. Un autre a assuré que les détenus étaient battus et plusieurs récits de torture incriminent les miliciens.

Début juin, l'organisation Human Rights Watch (HRW) avait appelé le gouvernement irakien à enquêter sur des abus présumés contre les civils durant l'opération de Fallouja. HRW faisait état notamment de 17 personnes ayant été exécutées par la police et le Hachd alors qu'elles fuyaient les combats à Sijr, au nord-est de Fallouja.

Le Premier ministre Haider al-Abadi a promis d'enquêter sur les abus commis par les forces de sécurité.
Les forces irakiennes ont lancé le 23 mai l'offensive pour reprendre Fallouja aux mains de l'EI depuis janvier 2014, année où le groupe ultraradical s'est emparé de plusieurs pans du territoire irakien, surtout au nord et à l'ouest de Bagdad.

http://www.lorientlejour.com/article/993261/les-forces-irakiennes-controlent-20000-deplaces-a-fallouja-pour-eviter-une-fuite-des-jihadistes-de-lei.html


Présence de forces américaines au Sénégal  26/06/2016

Présence de forces américaines au Sénégal








L'Assemblée nationale sénégalaise a validé l'accord de défense signé en mai par Dakar et Washington permettant la présence au Sénégal de forces américaines dans le cadre de la lutte antiterroriste, ont indiqué samedi des responsables.

Le projet de loi autorisant le président Macky Sall à ratifier cet accord a été voté vendredi par les députés réunis en séance plénière, en présence du ministre sénégalais des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye, a affirmé à l'AFP un responsable du ministère.

L'accord, signé le 2 mai à Dakar, concerne "la coopération en matière de Défense, le statut des forces des Etats-Unis et l'accès aux installations et zones convenues ainsi que leur utilisation en République du Sénégal", selon un communiqué de l'Assemblée nationale, qui ne fournit pas plus de détails.

"Ce n'est pas un accord secret", a déclaré le chef de la diplomatie sénégalaise, cité samedi par le quotidien pro-gouvernemental Le Soleil. "C'est plutôt un accord de partenariat stratégique qui va, certes, permettre aux forces américaines de faire des interventions sur d'éventuelles menaces mais il reste un accord gagnant-gagnant", a-t-il affirmé.

Début mai, des responsables avaient indiqué qu'un des points de l'accord était la possibilité accordée aux forces américaines d'accéder à des zones au Sénégal, aéroportuaires ou militaires par exemple, pour répondre notamment à des besoins de sécurité ou de santé. Ils avaient cependant refusé d'évoquer des bases américaines.

L'accord permet néanmoins "la présence permanente de militaires américains au Sénégal" et vise à "faire face à des difficultés communes en matière de sécurité dans la sous-région", avait dit le ministre M. Ndiaye, précisant qu'il était d'une "durée indéterminée".

Grâce à cet accord, les forces américaines et sénégalaises pourront "faire conjointement davantage d'entraînement et de formation et d'être mieux préparés à riposter ensemble aux risques qui menacent (les) intérêts communs" des deux pays, avait de son côté expliqué l'ambassadeur américain à Dakar.

Le Sénégal a jusqu'à présent échappé à des attentats de groupes islamistes armés qui ont fait des dizaines de morts dans d'autres pays d'Afrique de l'Ouest, le Burkina Faso, le Mali et la Côte d'Ivoire.
Le pays a toutefois accueilli en février pour la troisième fois l'exercice militaire Flintlock, organisé annuellement par les Etats-Unis en Afrique.

http://www.lorientlejour.com/article/993262/presence-de-forces-americaines-au-senegal-le-parlement-valide-laccord-signe-en-mai.html


Russie: Snowden dénonce une loi "Big Brother" de "surveillance de masse"  25/06/2016

Russie: Snowden dénonce une loi "Big Brother" de "surveillance de masse"









L'ex-consultant du renseignement américain Edward Snowden, réfugié en Russie, a dénoncé samedi des lois antiterroristes adoptées par les députés russes qui relèvent selon lui de "Big Brother" et de la "surveillance de masse", demandant qu'elles ne soient pas promulguées.

"La nouvelle loi russe Big Brother constitue une violation inapplicable et injustifiable des droits qui ne devrait jamais être promulguée", a écrit sur Twitter le lanceur d'alerte, qui a fui les Etats-Unis après avoir révélé l'ampleur de la surveillance menée par les services de renseignement américains.

"La surveillance de masse ne marche pas. Ce texte va coûter de l'argent et de la liberté à chaque Russe sans améliorer la sécurité", a-t-il insisté dans un autre message.

Adoptés vendredi lors de la dernière séance de la Douma (chambre basse) avant les législatives du 18 septembre, les projets de loi en question obligent en particulier les opérateurs de télécommunications et internet à stocker les messages, appels et données des utilisateurs pendant six mois pour les transmettre aux "agences gouvernementales appropriées" sur leur demande.

Les réseaux sociaux se voient également obligés de stocker les données pendant six mois, selon l'un de ces textes qui doivent encore être approuvés par le Conseil de la Fédération (chambre haute) et promulgués par M. Poutine. Ce délai de six mois "n'est pas seulement dangereux, il est inapplicable", a prévenu M. Snowden.

Ces lois ont été dénoncées par l'opposition russe comme une tentative de "surveillance totale" de la part des autorités, mais aussi par le secteur de la haute technologie qui a critiqué un coût exorbitant.
Elles introduisent par ailleurs des peines de prison pour la non-dénonciation d'un délit, abaissent l'âge de la responsabilité pénale à 14 ans et introduisent des peines allant jusqu'à sept ans de détention pour la "justification publique du terrorisme", y compris sur internet.

http://www.lorientlejour.com/article/993250/russie-snowden-denonce-une-loi-big-brother-de-surveillance-de-masse.html


Une sommité en matière de génocide refuse de participer à une conférence en Israël  25/06/2016

Une sommité en matière de génocide refuse de participer à une conférence en Israël









Le Pr. Mohamed Adhikari (Vice President du réseau international des spécialistes du génocide - INoGS) vient d’annoncer qu’il retirait sa présentation de la conférence sur ce thème, étant donné qu’elle se déroulera en Israël, se félicite BDS Afrique du Sud.

Quelques jours plus tôt, c’était le centre sud-africain pour les droits humains, le CSVR, qui s’était également retiré de cette conférence pour les mêmes raisons.

Source : BDS SOUTH AFRICA

5th Floor | Mishumo House | 77 De Korte Street | Braamfontein | Johannesburg -
PO Box 2318 | Houghton | 2041 | Johannesburg - www.bdssouthafrica.com

CAPJPO-EuroPalestine
http://www.europalestine.com/spip.php?article11997


Le Brexit a coûté 115 milliards d’euros aux 400 personnes les plus riches du monde, selon Bloomberg  25/06/2016

Le Brexit a coûté 115 milliards d’euros aux 400 personnes les plus riches du monde, selon Bloomberg









Validée par la majorité des Britanniques, la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne aura fait 400 perdants. En effet, les plus grosses fortunes du monde ont vu leur portefeuille s'alléger sensiblement en raison de la panique sur les marchés.

Peu avant et peu après l'annonce des résultats du vote sur le Brexit, l'heure était aux sueurs froides sur les principaux marchés financiers de la planète.

La livre, notamment, s’est effondrée à un niveau qui n’avait pas été observé depuis que Margaret Thatcher occupait le poste de Premier ministre, il y a 30 ans.

Aussi, selon l’index des milliardaires du magazine économique américain Bloomberg, les 400 milliardaires les plus riches ont perdu 3,2% de leur avoir net total, actuellement estimé à 3 500 milliards d’euros, dans les 24 heures qui ont suivi la publication des résultats du vote.

Chez les Européens, les pertes les plus importantes ont été essuyées par Amancio Ortega, la personne la plus riche du Vieux Continent, qui a vu fondre plus de 5 milliards d’euros comme neige au soleil. D’autres fortunes importantes ont également été impactées, comme celles de Bill Gates ou de Jeff Bezos, le PDG du site de vente en ligne Amazon, qui ont chacun perdu environ 1 milliard d’euros.

Gerald Cavendish Grosvenor, la plus grosse fortune de Grande-Bretagne, a lui aussi enregistré une perte similaire. Toutefois, les plus aisés des Britanniques n’ont pas été les plus impactés par le Brexit, puisque les 15 personnes les plus riches du pays n'ont perdu, ensemble, «que» 5 milliards d’euros.

Le co-fondateur de l'entreprise financière Hargreaves Lansdown, Peter Hargreaves, est le Britannique dont la fortune a le plus souffert. Son portefeuille a en effet perdu 19%, soit de 2,5 milliards d’euros.

Ironie du sort, ce dernier était le plus gros donateur de la campagne pour le camp du «Leave», avec un total d’environ 4 millions d’euros, selon la Commission électorale britannique.

Et pourtant, Peter Hargreaves s'est montré beau joueur, se disant prêt à travailler avec le gouvernement britannique à l’avenir économique de la nation, une fois qu’elle ne serait plus membre de l’Union européenne.

«J’ai énormément d’expérience dans le commerce, énormément d’expérience dans la négociation, énormément d’expérience en économie et je suis l’un des businessmen les plus prospères de Grande-Bretagne […] S’ils ne m’impliquent pas, ils sont fous», a-t-il déclaré au magazine.

https://francais.rt.com/economie/22748-brexit-depouille-les-plus-riches


Des individus cagoulés vandalisent le siège de la CGT à Montreuil  25/06/2016

Des individus cagoulés vandalisent le siège de la CGT à Montreuil









Le siège de la CGT à Montreuil a été «vandalisé» dans la nuit du 24 au 25 juin par des personnes portant des cagoules, qui ont cassé plusieurs portes et vitres, a déclaré à l'AFP Philippe Martinez, secrétaire général de la Confédération.

Selon les informations du Parisien, vers 1h30 du matin, trois personnes vêtues de noir ont escaladé «l'entrée principale située avenue de Paris qui est fermée et que personne n’utilise», rapporte une source.

«Cela s'est fait assez vite. Des individus cagoulés avec des sacs à dos ont franchi les barrières et ont tapé, forcément avec des objets costauds, sur des portes et des vitres qui sont partis assez rapidement», a indiqué Philippe Martinez, secrétaire-général de la Confédération générale du travail (CGT), précisant qu'une équipe de police avait constaté les faits et qu'une enquête avait été ouverte.

Deux pompiers chargés de la sécurité incendie, et qui étaient de garde, ont été témoins des faits et ont prévenu la police. «Sur les images de la vidéosurveillance, on voit deux individus», a précisé Philippe Martinez.

Toutefois, les personnes cagoulées n'ont pas pu entrer à l'intérieur du siège de la première organisation syndicale française. «Il y a plusieurs portes à franchir pour rentrer au siège. Ils ont cassé la première, les vitres sur les côtés, mais ils n'ont pas pu entrer parce qu'il y a un système qui se déclenche», a poursuivi le secrétaire-général de la CGT.

Des menaces jugées «sérieuses» et à répétition.

Ce n'est pas la première fois que le syndicat est confronté à ce genre de choses. Au cours des quinze derniers jours, plusieurs membres de la direction de la CGT ont reçu des lettres anonymes accompagnées de photos de «cercueils», rapporte Le Parisien.

Philippe Martinez a quant à lui reçu par lettre anonyme des menaces personnelles jugées «sérieuses» et sa directrice de cabinet a été agressée. Les secrétaires chargées de l’accueil téléphonique du syndicat, subissent quant à elles «un harcèlement téléphonique» quotidien.

La CGT a déclaré dans un communiqué qu'elle «ne se laissera pas impressionner».

https://francais.rt.com/france/22745-invividus-cagoules-vandalisent-siege-cgt


La Tunisie maintient son refus d'une intervention militaire en Libye  25/06/2016

La Tunisie maintient son refus d'une intervention militaire en Libye









Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinnaoui, a déclaré vendredi 24 juin dans une interview donnée à Al Chourouk et relayée par le journal Middle East Online, que la Tunisie ne permettra pas, ni à travers son territoire ni son espace aérien, d'intervention militaire contre la Libye, ni ne participera à une quelconque intervention de ce type.

Il a ajouté que la seule solution à la crise demeure les moyens pacifiques, signalant que le dossier libyen est encore parmi les priorités de la Tunisie, notamment avec les combats qui se déroulent à Syrte contre l’Etat Islamique.

Selon Jhinnaoui, les efforts menés par des Libyens pour combattre les terroristes à Syrte et ailleurs, sont en cohésion avec la position de la Tunisie qui refuse toute intervention militaire extérieure en Libye, « une lutte qui reste une affaire libyenne », a-t-il dit.

« La sécurité de la Libye est tributaire de la sécurité en Tunisie qui a été la cible de menaces terroristes à cause des frontières ouvertes entre les deux pays » a indiqué le ministre, en ajoutant que malgré tout, la Tunisie n’a pas abandonné la Libye et ne cessera de l’appuyer afin qu’elle sorte de la crise. Il a rappelé que les hôpitaux tunisiens ont accueilli plusieurs blessés libyens, victimes des récents combats.

Les deux pays n’ont cessé de communiquer, selon Jhinnaoui, et ce depuis la dernière visite du chef du gouvernement Habib Essid à Tripoli, avec l’intention d’évaluer les relations tuniso-libyennes sur le plan commercial afin d’examiner les moyens de les renforcer, a-t-il dit.

Eradiquer le terrorisme en Libye est de l’intérêt de la Tunisie et de tous les pays voisins, a ajouté le ministre, précisant qu’une importante coordination est en cours entre la Tunisie, l’Egypte et l’Algérie autour de la situation en Libye.

Le chef du gouvernement tunisien avait effectué une visite en Libye au lendemain de la formation d’un gouvernement d’union nationale présidé par Faez Sarraj. Ce dernier a aussi effectué une visite officielle en Tunisie durant laquelle il a rencontré le chef de l’Etat.

http://www.gnet.tn/actualites-nationales/la-tunisie-maintient-son-refus-d-une-intervention-militaire-en-libye/id-menu-958.html


Les députés allemands interdisent la fracturation hydraulique pour l'exploitation du gaz de schiste  25/06/2016

Les députés allemands interdisent la fracturation hydraulique pour l'exploitation du gaz de schiste







Cinq années de disputes acharnées entre les industriels et les Verts se sont conlues par la victoire de ces derniers. Les députés allemands ont voté une loi qui interdit l'exploitation commerciale du gaz de schiste par fracturation hydraulique.

Le 24 juin, la chambre basse du Parlement allemand, le Bundestag, a enfin voté une loi qui barrait l’emploi à but commercial de la fracturation hydraulique «non conventionnelle». Cette technique qui repose sur l'injection d'un mélange d'eau, de produits chimiques et de sable est nécessaire pour extraire du gaz et du pétrole enfouis dans des roches dures comme les schistes. Seuls les projets scientifiques et non commerciaux pourront désormais être autorisés, «pour parfaire les connaissances» sur le procédé et ses effets, notamment sur la nappe phréatique.

En ce qui concerne la méthode dite conventionnelle de l’exploitation du gaz naturel dans les couches rocheuses, les parlementaires allemands ont décidé de laisser les Länder de se prononcer sur chaque cas, individuellement.

Les débats sur la nécessité de la fracturation hydraulique duraient depuis plus de cinq ans. Les industriels déclaraient qu’il s’agissait de la seule technique éprouvée pour exploiter les hydrocarbures de schiste qui auraient pu être à l'origine d'un «eldorado énergétique» à l’américaine, tandis que les Verts insistaient sur les effets potentiellement nocifs sur l'environnement de cette technique de fracturation, et en particulier sur l’eau potable.

Le premier projet de loi avait été préparé en avril 2015 mais le Bundestag n'avait jamais voté en raison des doutes et divisions qui minaient les parlementaires. Dans le courant du mois de juin 2016, les grandes entreprises allemandes, telles que Wintershall et Exxon Mobil, ont déclaré être lassées d’attendre la décision du gouvernement et annoncé leur intention de lever le moratoire sur leurs projets de fracturation hydraulique gelés depuis cinq ans.

Ainsi, le sujet a été ajouté à la dernière minute à l’ordre du jour du Bundestag, une précipitation qui n’avait pas plu aux Verts au point que ces derniers ont accusé le gouvernement d’Angela Merkel de profiter«du référendum sur le Brexit et de l’Euro 2016» pour faire voter un texte qu’ils trouvent encore trop «permissif».

La fracturation hydraulique est déjà interdite dans plusieurs pays européens, notamment en France, mais très utilisée aux Etats-Unis et au Canada.

https://francais.rt.com/economie/22727-deputes-allemands-interdisent-fracturation-hydraulique


L’action du porte-avions Charles de Gaulle saluée par la marine américaine  25/06/2016

L’action du porte-avions Charles de Gaulle saluée par la marine américaine








La Meritorious Unit Commendation est une distinction américaine rarement attribuée à des unités étrangères. Et elle a été remise le 23 juin au porte-avions Charles de Gaulle par le chef des opérations de l’US Navy, l’amiral John Richardson, lors d’une cérémonie organisée à Paris, en présence du capitaine de vaisseau Eric Malbrunot, le « pacha » de ce bâtiment, et de l’amiral Bernard Rogel, le chef d’état-major de la Marine nationale.

Dans le cadre de la mission Arromanches 2, le porte-avions Charles de Gaulle, accompagné par son escorte, constituée de navires français et européens, a pris, pour la première fois, la tête de la Task Force 50 alors qu’il était déployé dans le golfe arabo-persique (GAP) de décembre 2015 à février 2016.

Étant donné que l’US Navy ne disposait pas de porte-avions disponible dans cette zone à ce moment-là, le groupe aéronaval français a ainsi assuré la permanence de la capacité aéronavale de la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) dirigée par les États-Unis.

« Atteindre ce niveau d’interopérabilité au point que le groupe aéronaval du Charles-de-Gaulle puisse prendre le commandement de la Task Force 50 – c’était la toute première fois qu’un bâtiment non-américain prenait le commandement d’une de nos task-forces – illustre notre partenariat et la capacité d’exécuter des missions du plus haut niveau », a souligné l’amiral Richardson.

La citation accompagnant cette Meritorious Unit Commendation donne des précisions sur l’activité du groupe aéronaval français pendant cette période.

Ainsi, l’on apprend que le groupe aérien embarqué (GAé) du Charles-de-Gaulle a effectué 271 sorties aériennes et 259 frappes de « précision », ce qui a « dégradé de façon importante les activités de l’EI en Irak ». À ce propos, l’amiral Richardson a précisé que les pilotes de la Marine nationale ont effectué des « missions d’attaque très difficile, recueilli du renseignement, appuyé les forces armées et dissuadé les ennemis potentiels ».

Le texte, qui met en avant le « professionnalisme exceptionnel » des marins français, fait aussi état de rencontres, « en sécurité », avec 11 avions et 3 drones iraniens ainsi qu’avec 7 embarcations rapides des Gardiens de la Révolution.

http://www.opex360.com/2016/06/25/laction-du-porte-avions-charles-de-gaulle-saluee-par-la-marine-americaine/


Erdogan explique le Brexit par l'islamophobie  25/06/2016

Erdogan explique le Brexit par l'islamophobie









Les hommes politiques européens ne sont pas à même de combattre l'islamophobie grandissante et les tendances anti-immigration, selon Ankara.

La perspective d'une entrée de la Turquie dans l'UE est devenue encore plus vague après la campagne pour la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne et la croissance de la popularité de l'extrême droite en Europe, ont déclaré les autorités turques.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, estime que le fait que les négociations sur l'adhésion de la Turquie à l'UE aient traîné en longueur s'explique par l'islamophobie. Il a accusé Bruxelles d'appliquer une politique de deux poids, deux mesures.

Si les contradictions au sein de l'UE s'aggravent, d'autres pays suivront l'exemple de la Grande-Bretagne et quitteront l'Union, a affirmé M. Erdogan.

Fin mai, le président turc déclarait que le parlement bloquerait l'accord avec l'UE sur le règlement de la crise migratoire en Europe si aucun progrès n'était fait sur la question de l'abolition des visas pour les citoyens turcs.

La Turquie doit remplir 72 exigences européennes pour obtenir l'annulation du régime des visas. Le Parlement européen refuse de voter la question avant que tous les critères aient été remplis. L'UE exige notamment qu'Ankara mette sa législation antiterroriste en conformité avec les normes européennes.

https://fr.sputniknews.com/international/201606251026150335-brexit-erdogan-islamophobie/


GB: une pétition réclamant un deuxième référendum sur l'UE passe le million de signataires  25/06/2016

GB: une pétition réclamant un deuxième référendum sur l'UE passe le million de signataires








Une pétition en ligne adressée au Parlement britannique et réclamant l'organisation d'un deuxième référendum dans la foulée du vote qui a sorti le Royaume-Uni de l'UE a dépassé samedi le million de signataires.
La pétition réclame un nouveau vote, le premier, jeudi, ayant décidé un Brexit par 51,9% des voix, et une participation forte de 72%.
Le Parlement se doit d'examiner une pétition à partir du moment où elle dépasse les 100.000 signataires. Mais cet examen, sous forme d'un débat, n'engage à aucun vote ou aucune décision et ne peut en aucun cas remettre en question le résultat du référendum.
La pétition est un reflet des profondes divisions du pays apparues à l'occasion du référendum, jeunes contre vieux, Ecosse, Irlande du Nord et Londres contre périphéries des grandes villes et campagnes notamment.

http://www.lorientlejour.com/article/993199/gb-une-petition-reclamant-un-deuxieme-referendum-sur-lue-passe-le-million-de-signataires.html


Le Brexit n'est pas un "divorce à l'amiable", prévient Juncker  25/06/2016

Le Brexit n'est pas un "divorce à l'amiable", prévient Juncker








La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne ne se passera pas comme un "divorce à l'amiable", a mis en garde le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker en reclamant que Londres dépose "immédiatement" sa demande de quitter l'UE.

"Ce n'est pas un divorce à l'amiable mais après tout ce n'était pas non plus une grande relation amoureuse", a-t-il lâché à l'antenne de la télévision allemande ARD vendredi soir.
"Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement britannique a besoin d'attendre jusqu'au mois d'octobre pour décider si oui ou non il envoie la lettre de divorce à Bruxelles. J'aimerais l'avoir immédiatement", a-t-il insisté.

Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé vendredi, après la victoire du Brexit au référendum, qu'il quitterait ses fonctions en octobre et qu'il laisserait à son successeur le soin de négocier la sortie de l'UE de son pays.

Un des favoris à sa succession, l'ex-maire de Londres Boris Johnson, a assuré de son côté que le départ britannique devait se faire "sans précipitation", laissant entendre que les autorités allaient faire traîner les choses le plus longtemps possible.

Le président du Parlement européen, Martin Schulz, a jugé "scandaleux" le choix de M. Cameron ne ne quitter son poste qu'en octobre, estimant qu'il prenait "tout le continent (européen) en otage".

http://www.lorientlejour.com/article/993188/le-brexit-nest-pas-un-divorce-a-lamiable-previent-juncker.html


Rencontre entre Erdogan et le leader du Hamas  24/06/2016

Rencontre entre Erdogan et le leader du Hamas









Le président turc Recep Tayyip Erdogan a rencontré vendredi à Istanbul Khaled Mechaal, leader de l'organisation palestinienne du Hamas, indiquent des sources présidentielles au moment où Ankara envisage de mettre fin à six années de brouille avec Israël.

Les relations entre la Turquie et l'Etat hébreu se sont brutalement détériorées lorsque que des commandos israéliens sont intervenus contre une flottille de navires tentant d'apporter de l'aide aux habitants de la bande de Gaza, tuant dix militants turcs, en 2010.

La Turquie demande à Israël de présenter des excuses pour cet incident, de verser des compensations et de mettre fin au blocus maritime et terrestre imposé sur l'enclave palestinienne.

Israël exige pour sa part que l'activité du Hamas en Turquie soit limitée.

Erdogan et Mechaal ont discuté des moyens d'apaiser les divergences entre les organisations palestiniennes et de l'aide humanitaire fournie par la Turquie, précise-t-on de mêmes sources.

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu avait indiqué récemment que la Turquie n'était qu'à une ou deux rencontres d'une normalisation de ses relations avec Israël.

http://www.lorientlejour.com/article/993089/rencontre-entre-erdogan-et-le-leader-du-hamas.html


Arabie : un policier abattu dans une région chiite  24/06/2016

Arabie : un policier abattu dans une région chiite







Un policier saoudien a été tué par balle vendredi dans l'est du royaume où vit l'essentiel de la minorité chiite, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Le fonctionnaire a été abattu au volant de sa voiture de police à 01H45 locale (22H45 GMT jeudi) à Saihat, au sud de Qatif, une région à majorité chiite sur le Golfe persique, a indiqué le ministère. L'attaque, qualifiée de "terroriste", n'a pas été revendiquée dans l'immédiat.

Saihat a déjà été le théâtre d'attaques au cours des derniers mois. Des véhicules blindés avaient été déployés dans la région cette semaine, selon un habitant.
En janvier, deux policiers escortant un convoyeur de fonds avaient été tués. En octobre, cinq personnes avaient été abattues par un homme armé dans un lieu de culte chiite. Une organisation se réclamant du groupe extrémiste sunnite Etat islamique (EI) avait revendiqué l'attaque.

La province orientale abrite la majorité de la communauté chiite d'Arabie saoudite, qui s'estime marginalisée dans ce royaume à majorité sunnite.

http://www.lorientlejour.com/article/993085/arabie-un-policier-abattu-dans-une-region-chiite.html


Christian Estrosi s'oppose au rachat de l'aéroport de Nice par un groupe turc  24/06/2016

Christian Estrosi s'oppose au rachat de l'aéroport de Nice par un groupe turc







Alors que l'Etat cède ses parts majoritaires de l'aéroport de Nice, le président du conseil régional de la région PACA s'est engagé à contrer l'offre d'une compagnie turque.

«Je veux que cet aéroport demeure plus niçois que turc, saoudien ou qatari ou même parisien» a déclaré Christian Estrosi, selon Nice Matin, en faisant référence à la volonté de rachat par le groupe turc Limak Yatirim des parts que détient l'Etat dans l'aéroport international de Nice (plus de 60%).

Si l'identité des compagnies prêtes à investir dans l'infrastructure niçoise n'a pas encore été rendue publique par le gouvernement (celles-ci ont jusqu'au 4 juillet pour déposer leur offre), la société turque ferait partie des intéressées, a notamment rapporté l'agence Reuters.

Face à une telle candidature, Christian Estrosi, qui préside la région PACA et la métropole de Nice Côte d'Azur - deux collectivités territoriales actionnaires à moins de 15% de l'aéroport de Nice - souhaite se montrer intransigeant. Pour se faire, l'ancien maire LR de Nice entend demander à Tracfin (l'organisme du ministère de l'Economie chargé de la lutte contre le blanchiment) d'enquêter sur l'offre turque, et se dit prêt à saisir la Cour européenne à ce sujet. Selon l'élu LR, il serait «inadmissible de permettre à une puissance étrangère de s'emparer d'un tel outil stratégique de la Côte d'Azur».

Ces dernières années, de nombreux investissements spectaculaires en France en provenance de pays de la région moyen-orientale ont été à l'origine de polémiques. Pas plus tard que mardi 21 juin, la célèbre maison de couture française Balmain a été cédée à la société d'investissement qatari Mayhoola. La monarchie du Golfe avait déjà fait parler d'elle en acquérant en 2011, via le fonds souverin Qatar Investment Authority, le club de football du Paris-Saint-Germain, et en tentant de racheter le magasin Printemps situé sur le boulevard Haussmann à Paris.

https://francais.rt.com/economie/22708-estrosi-soppose-rachat-laeroport-nice-turquie


Russie : les députés adoptent deux lois antiterroristes controversées  24/06/2016

Russie : les députés adoptent deux lois antiterroristes controversées






Les députés russes ont adopté vendredi deux lois antiterroristes controversées, dénoncées par l'opposition, dont une renforce notamment la surveillance des communications, en obligeant les compagnies Internet à stocker les données des utilisateurs pendant des mois.

La première loi, adoptée par les députés de la Douma d'Etat (chambre basse du Parlement) lors de leur dernière réunion avant les vacances d'été, introduit notamment des peines de prison pour la non-dénonciation d'un délit, abaisse l'âge de la responsabilité pénale à 14 ans et introduit des peines allant jusqu'à sept ans de détention pour la "justification publique du terrorisme", y compris sur Internet.

La deuxième vise à renforcer la surveillance par les services spéciaux des réseaux de communication, en obligeant les compagnies Internet à stocker les messages, appels et données des utilisateurs pendant six mois pour les transmettre aux "agences gouvernementales appropriées" sur leur demande.

Les réseaux sociaux se voient également obligés de stocker ce type d'informations pendant six mois, selon cette loi qui doit encore être approuvée par le Conseil de la Fédération (chambre haute) et promulguée par le président Vladimir Poutine.

Ces lois ont été dénoncées par l'opposition russe comme une tentative de "surveillance totale" de la part des autorités. "Le système d'enregistrement de tous les appels et la création des bases de données n'a rien à voir avec la lutte contre le terrorisme", a déclaré un député d'opposition, Dmitri Goudkov, peu avant le vote.

Pour l'analyste politique Konstantin Kalatchev, l'adoption de ces lois est avant tout liée aux élections législatives qui auront lieu en Russie en septembre. "Pour lutter contre le terrorisme, la législation existante est plus que suffisante", a-t-il déclaré à l'AFP. "C'est lié aux élections", affirme l'analyste, en estimant que les lois visent entre autres à "intimider les opposants au cas où, déçus par les élections, ils décident de sortir dans la rue" pour en contester les résultats.

Pour sa part, le vice-président d'une des plus grandes compagnies Internet en Russie, Mail.Ru, Vladimir Gabrielian, a dénoncé le coût exorbitant des dépenses nécessaires pour mettre en place les mesures stipulées par la loi. "Le respect de ces demandes (...) va mettre l'industrie à la limite de la survie", a-t-il souligné, dans une tribune publiée sur le site économique RBK.

http://www.lorientlejour.com/article/993080/russie-les-deputes-adoptent-deux-lois-antiterroristes-controversees.html


1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 2906

Publicité

Brèves



Commentaires