La Ligue arabe contrainte de reporter son projet d'armée commune  28/08/2015

Le conseil militaire de la Ligue arabe a reporté, sous la pression, une réunion consacrée à la création de forces armées communes, selon l'expert égyptien en sécurité stratégique Khaled Akasha.
 
Le conseil militaire de la Ligue arabe a reporté, sous la pression, une réunion qui devait se tenir au siège de l'organisation panarabe au Caire le 27 août, a déclaré l'expert égyptien Khaled Akasha à RIA Novosti.
"Cette décision a été dictée par une demande de reporter la réunion qui ne venait pas uniquement de l'Arabie saoudite. Plusieurs États avaient avancé une exigence conjointe. On sait qu'après la réunion de la Ligue arabe sur la Libye, plusieurs pays arabes ont subi une forte pression étrangère", souligne-t-il.

Selon Khaled Akasha, cette pression avait pour but d'empêcher les Arabes de créer, dans la région, une force militaire ne convenant pas aux grands acteurs internationaux comme les USA et Israël.

"Tous les préparatifs semblaient être terminés et tout était prêt pour la signature. Et tout à coup la procédure est reportée pour une durée indéterminée pour des consultations supplémentaires. On se pose forcément des questions", ajoute l'expert.

La réunion des ministres des Affaires étrangères et de la Défense de la Ligue arabe, prévue le 27 août pour signer un protocole sur la formation de forces armées communes, a été reportée pour une durée indéterminée à la demande de l'Arabie saoudite rejointe par Bahreïn, le Koweït, le Qatar, les Emirats Arabes Unis et l'Irak.

L'idée de créer des forces armées arabes communes avait été initiée par le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et soutenue au sommet arabe de Charm el-Cheikh en mars 2015.

Selon les auteurs de l'initiative, les forces armées arabes étaient appelées à devenir un outil de la lutte conjointe contre le terrorisme, pour protéger la sécurité nationale des pays arabes et organiser des opérations de maintien de la paix dans la région. Ces forces devaient se transformer en un mécanisme efficace dans le cadre de l'intensification de la coopération panarabe dans le domaine du droit international et de la sécurité dans le cadre de la Ligue arabe.

Conformément au projet, les forces armées arabes compteraient 40.000 militaires sur terre, 1.000 pilotes et 3.000 marins. Le QG des forces armées communes de la Ligue arabe devrait se trouver au Caire.


De la vie sur Titan?  28/08/2015

Un groupe de chercheurs allemands et américains de l’Université de Washington ne nie pas la possibilité que de gigantesques êtres vivants évoluent sur Titan, rapporte la revue américaine Life.
 
En s'appuyant sur l'exemple de plusieurs animaux terrestres vivant dans des conditions extrêmes, les planétologues ont analysé les propriétés chimiques et physiques du milieu où des formes de vie extraterrestre auraient pu évoluer. Selon les scientifiques, de tels organismes animaux devraient posséder des organes spécifiques afin de s'adapter à des conditions de vie plus hostiles que celles de la Terre.
Les planétologues ont examiné des formes de vie qui seraient capables de vivre à la surface de corps célestes tels que Mars et Titan, le plus grand des satellites de Saturne. D'après les chercheurs, le liquide intracellulaire des organismes martiens devrait contenir du peroxyde d'hydrogène, tandis que le métabolisme des êtres habitant sur Titan serait basé sur les hydrocarbures.
 
Soutenus par le Conseil européen de la recherche (CER), les scientifiques se sont largement inspirés des découvertes récentes de deux exoplanètes par le télescope Kepler, et étaient motivés par la nécessité d'évaluer les conditions ambiantes où la vie extraterrestre pourrait apparaître.

"Si vous ne considérez pas toutes les formes possibles sous lesquelles la vie peut exister, vous ne saurez jamais où il faudra en chercher des traces", a remarqué Dirk Schulze-Makuch, chercheur de l'Université de Washington.

Les scientifiques n'affirment pas avoir trouvé des organismes extraterrestres sur Mars et Titan, mais ils ne rejettent cependant pas cette hypothèse étant donné que leur existence ne va pas à l'encontre des lois physiques et chimiques, a fait remarquer M.Schulze-Makuch.
Selon les scientifiques, la Planète rouge pourrait abriter des formes de vie très proches de celles de la Terre, alors que les animaux de Titan devraient s'adapter à un environnement plus hostile: la température de surface du satellite de Saturne est évaluée à —180°C et son atmosphère ne contient presque pas d'eau liquide et de dioxyde de carbone.
Faute d'eau, les lacs de Titan sont composés de méthane et d'éthane à l'état liquide. Ainsi la surface du corps céleste est-elle exposée à des pluies d'hydrocarbures liquides.
 
La composition actuelle de l'atmosphère de Titan semble assez proche de l'hypothèse émise concernant l'atmosphère primitive de la Terre, c'est-à-dire telle qu'elle était sur notre planète avant que les premiers organismes vivants ne commencent à libérer de l'oxygène. La présence au sein de l'atmosphère de Titan de molécules organiques complexes identiques à celles qui pourraient être à l'origine de l'apparition de la vie sur Terre fait de Titan un objet d'étude très intéressant pour les exobiologistes.
Malgré ces possibilités, l'analogie avec la Terre est inexacte. À une telle distance du Soleil, Titan est glaciale (effet accru par l'anti-effet de serre de sa couverture nuageuse) et son atmosphère est dépourvue de dioxyde de carbone, qui est gelé dans le sol et mélangé à la glace. Par contre, le méthane peut provoquer un effet de serre, mais seulement sur les bandes spectrales du rayonnement thermique émis à ces températures très basses. Du fait de ces contraintes, le sujet de la vie sur Titan peut sans doute mieux être décrit comme une expérience permettant de tester les théories sur les conditions préexistantes nécessaires au développement de la vie sur Terre. Même si la vie n'y existe pas, les conditions prébiotiques de l'environnement de Titan et la possible présence de chimie organique, restent d'un grand intérêt dans la compréhension de l'histoire primitive de la biosphère terrestre.


Café: le compte à rebours a commencé  28/08/2015

Sécheresses, inondations et réchauffement climatique menacent notre dose de caféine matinale, cruciale pour bon nombre de Terriens.
 
En prenant notre petit noir matinal, nous ne songeons guère aux changements climatiques. Cependant, si l'on jette un œil aux plantations de caféiers, la situation se présentera sous un angle tout à fait différent.
Par exemple, les fermiers mexicains, récemment interrogés par Elisa Frank de l'Université de Californie à Santa Barbara, font état d'une hausse du nombre d'averses inondant les plantations de caféiers. Les régions connues jadis pour leur climat stable et doux vivent désormais des écarts de température importants: le froid empêche les arbres de pousser et la chaleur assèche les baies de café avant qu'elles ne mûrissent. Des ouragans et des glissements de terrain malmènent eux aussi les plantations. A travers l'Amérique du Sud, l'Asie et l'Afrique, les problèmes sont les mêmes. Suite au réchauffement global, les caféiers souffrent de sécheresses, d'inondations et d'invasions de parasites. Et chaque amateur de café pourrait bientôt en ressentir les conséquences.
Deux milliards de tasses de café sont bues quotidiennement dans le monde. Comment faire pour que les livraisons de café soient indépendantes de la météo, s'interroge BBC Future? Un déficit se profile-t-il?
L'une des solutions proposée par des experts consiste à… changer de goût.  Il existe en effet deux espèces de café les plus commercialisées. L'arabica est généralement le plus apprécié des connaisseurs. 70% du café du dans le monde appartient à cette espèce. Son rival le plus important est le robusta: plus facile à cultiver et donc moins cher, offrant un meilleur rendement et un taux de caféine bien plus important, il est très utilisé en mélange.
Les caféiers d'Arabie nécessitent, il est vrai, un climat particulier qui n'existe que dans certaines régions du monde, confirme Christian Bunn de l'Université Humboldt à Berlin. Les arbustes délicats ne résistent pas aux intempéries dues au réchauffement global. Par exemple, au Mexique, les températures en hausse provoquent des averses qui empêchent les arbustes de former des germes. D'autres régions sont confrontées au problème opposé: la sécheresse.
Les conséquences pourraient être très sensibles tant pour les agriculteurs que pour les amateurs de café. D'ici à 2050, les prix du café pourraient grimper de 25%. Mais les revenus des agriculteurs n'augmenteront sans doute pas. Après des années de confusion, ils pourraient finalement opter pour d'autres cultures, plus prévisibles. De nouveaux entrepreneurs pourraient prendre la relève, mais ceci risque de porter un coup dur à l'écosystème. Pour satisfaire à la demande, jusqu'à 2,2 millions d'hectares de forêts tropicales pourraient être détruites.
Mais si les amateurs de café acceptent de consommer le robusta, plus amer et moins raffiné, ce drame pourrait être contourné, expliquent des experts. Cette espèce est, en effet, plus résistante au changement de températures. 
L'initiative « Café et climat », lancée en 2010, réunit une dizaine de grands producteurs et leur permet d'échanger leur expérience en matière de résistance aux changements climatiques. Par exemple, il est proposé de greffer des pousses d'arabica sur des racines de robusta afin de créer un hybride résistant à la sécheresse, qui conserve en même temps l'arôme si prisé des amateurs.
Des recherches en matière de sélection sont également en cours. Les spécialistes espèrent créer une espèce réunissant les meilleures qualités d'arabica et de robusta. Toutefois, personne ne peut dire avec précision quand ces recherches porteront leurs premiers fruits.


Des échanges de tirs entre les armées indienne et pakistanaise ont fait au moins dix morts et une cinquantaine de blessés  28/08/2015

Pakistan-Inde: échanges de tirs à la frontière, au moins 10 morts

© Sputnik
International
URL courte
5 1087015

Des échanges de tirs entre les armées indienne et pakistanaise ont fait au moins dix morts et une cinquantaine de blessés vendredi à la frontière des deux puissances nucléaires rivales, ont annoncé des responsables cités par l'AFP.

 
Les autorités indiennes avaient au début fait état de trois civils morts et de huit blessés de leur coté, mais elles ont plus tard précisé qu'un des blessés avait succombé à ses blessures ce qui porte à quatre le nombre de morts côté indien.
Six civils pakistanais ont perdu la vie près de la ville de Sialkot, au Pendjab, et quatre villageois indiens ont été tués dans la portion du Cachemire administrée par l'Inde, selon les bilans fournis par des responsables militaires des deux pays.
 
Auparavant, des rencontres entre militaires des deux pays, prévues lors d’un sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai à Oufa (Russie) à l’issue de pourparlers entre les premiers ministres indien et pakistanais, avaient été annulées.  
Samedi dernier, le Pakistan a fait savoir qu’il ne voyait pas de sens à tenir des négociations selon les conditions imposées par l’Inde. De son côté, New Delhi exigeait que le représentant pakistanais s’abstienne de toute rencontre avec les séparatistes du Cachemire au cours de sa visite, et que les pourparlers concernent exclusivement le terrorisme.
 
Le conflit entre l'Inde et le Pakistan dure depuis l'indépendance des deux pays en 1947, la raison principale étant la question de l'appartenance de la région de Cachemire. Suite à l'intervention de l'Onu en 1949, l'Inde, qui a obtenu deux tiers du territoire, a formé l'Etat fédéré indien du Jammu-et-Cachemire. Le Pakistan a pour sa part pris le reste de la région sous son contrôle. Néanmoins, la question du Cachemire continue de générer des tensions jusqu'à présent.  
Suite à la crise socio-économique à la fin des années 1980, la situation dans le Cachemire indien s'est considérablement détériorée. Soutenus par les autorités pakistanaises, plusieurs groupes terroristes exigeant la "liberté du Cachemire occupé par l'Inde" sous des slogans islamistes ont intensifié leurs activités.
Zeynel CEKICI


Nucléaire: le Pakistan pourrait rattraper Washington et Moscou  28/08/2015

D'ici 10 ans, le Pakistan pourrait monter sur la troisième marche du podium mondial en matière de potentiel nucléaire, selon les chercheurs de deux centres analytiques américains.
 
Alors que le pays fabrique déjà près de 20 ogives nucléaires par an, les experts craignent l'accélération de la course aux armements dans la région.
Selon un rapport de la Fondation Carnegie pour la paix internationale et le Stimson Center, le Pakistan accroît activement son arsenal nucléaire par crainte de son adversaire régional de longue date — l'Inde. Les deux États disposent de l'arme nucléaire mais ne font pas partie du "club nucléaire" de jure. Conformément au Traité de non-prolifération (TNP), seulement cinq États possèdent légalement l'arme nucléaire — les États-Unis, la Russie, le Royaume-Uni, la France et la Chine.
 
A la fin du XXe siècle, dans le cadre de leur confrontation, l'Inde et le Pakistan ont fabriqué cette arme également. Selon les chercheurs, Islamabad a de l'avance sur New Delhi en matière de développement et d'accroissement du potentiel nucléaire. Les spécialistes américains ont calculé que le Pakistan possédait 120 ogives nucléaires contre 100 ogives pour l'Inde.  
Dans les années à venir, l'arsenal nucléaire pakistanais pourrait encore augmenter considérablement, écrit le Washington Post. Le pays dispose d'importantes réserves d'uranium hautement enrichi, lui permettant de fabriquer rapidement des ogives nucléaires de faible puissance. De son côté, l'Inde possède de grandes quantités de plutonium qui pourrait servir à fabriquer des ogives plus puissantes. Dans le même temps, d'après les analystes américains, les Indiens utilisent la majeure partie de leur plutonium pour produire de l'électricité.
 
D'ici 5 à 10 ans, l'arsenal nucléaire pakistanais pourrait passer à 350 ogives, voire plus, prédisent les experts. Le voisin de l'Inde deviendrait alors la troisième plus grande puissance nucléaire mondiale derrière les USA et la Russie. Certes, Islamabad n'arrivera pas à atteindre le niveau de Moscou et Washington, mais pourrait parfaitement dépasser Londres, Paris et Pékin.  
Les militaires pakistanais n'ont encore pas commenté les résultats de l'étude américaine. Les experts du pays, par contre, remettent en question ses conclusions. Ils affirment que les chercheurs ont basé leur étude sur une évaluation erronée, selon laquelle le pays utilisait toutes ses réserves de matières fissiles pour fabriquer des armes nucléaires. Selon l'expert en énergie nucléaire de l'université Quaid-i-Azam d'Islamabad Mansour Ahmed, dans les années à venir le Pakistan pourrait fabriquer tout au plus 40 ou 50 nouvelles ogives. Néanmoins, le spécialiste n'a pas contesté l'aspiration des militaires pakistanais à accroître les réserves nucléaires. "Les conclusions du rapport sont exagérées. Mais le monde doit comprendre que l'arme nucléaire est une protection fiable contre une agression extérieure", a déclaré Mansour Ahmed.
 
"Islamabad est prêt à adhérer au processus de désarmement nucléaire, tant prôné par la Russie et les USA, mais seulement après New Delhi", explique Vladimir Sotnikov de l'Institut d'études orientales affilié à l'Académie des sciences de Russie. Selon lui, l'Inde justifie sa non-adhésion par le "facteur chinois", et le Pakistan par le "facteur indien". "En l'absence de possibilités juridiques de pression sur le Pakistan, ce dernier montera à la 3e place d'ici 5 à 7 ans", souligne l'expert.


Elections anticipées en Grèce: Tsipras part favori  28/08/2015

La gauche radicale grecque Syriza, dirigée par Alexis Tsipras est en tête des intentions de vote, avec 23%, pour les élections législatives anticipées qui auront lieu en septembre, selon un sondage publié vendredi dans la presse, le premier depuis la démission de l'ancien Premier ministre.
 
Syriza, confrontée à la défection d'une partie de ses troupes, devance de 3,5 points la droite Nouvelle-Démocratie (ND), créditée de 19,5%, selon cette étude de l'institut ProRata pour le quotidien de gauche Efimerida ton Syntakton, cité par l'AFP.
Les néonazis d'Aube dorée, dont les cadres sont poursuivis en justice, arrivent en troisième position avec 6,5%.
La nouvelle formation Unité populaire de l'eurosceptique Panagiotis Lafazanis, qui a fait défection de Syriza avec 24 autres députés, devrait faire son entrée au parlement, en dépassant le seuil nécessaire des 3% (3,5% des intentions de vote).
Le parti centriste To Potami de l'ancien journaliste de télévision Stavros Theodorakis obtient 4%. Les socialistes du Pasok, qui ont longtemps dominé la vie politique grecque avec ND avant de s'effondrer, ne sont crédités que de 4,5%.
Un quart des personnes interrogées (25,5%) se déclarent toutefois encore indécises.
Alexis Tsipras a annoncé jeudi dernier sa démission après seulement huit mois au pouvoir, provoquant un scrutin anticipé qui devrait se tenir le 20 septembre. Le dirigeant de 41 ans espère rassembler ses troupes alors que Syriza s'est déchiré sur la nouvelle cure d'austérité imposée aux Grecs dans le cadre d'un nouveau plan d'aides international.

"Le peuple grec va donner un mandat fort pour le présent et pour l'avenir" à l'issue de ces élections, a prédit Alexis Tsipras dans une déclaration publiée vendredi par le journal du parti, Avgi. "La Grèce ne peut revenir en arrière et ne reviendra pas en arrière", a-t-il ajouté. "Elle n'ira que de l'avant".
Une large majorité de Grecs (64%) désapprouve toutefois l'organisation de ces élections, les cinquièmes en six ans.
Syriza, qui avait obtenu quelque 36% des voix lors des Législatives du 25 janvier, avait fait de la fin de l'austérité le coeur de son programme politique.
L'étude a été réalisée par téléphone auprès de 1.000 personnes entre les 25 et 26 août, soit après l'annonce de la création du nouveau parti Unité populaire.


Les Palestiniens veulent déployer leur drapeau au siège de l'Onu  27/08/2015

Les Palestiniens veulent déployer leur drapeau au siège de l'Onu





Les Palestiniens, soutenus par une vingtaine de pays, ont demandé jeudi à l'Onu de pouvoir faire flotter leur drapeau au siège de l'organisation à New York.

Une résolution en ce sens a été déposée devant l'Assemblée générale de l'Onu, à quelques semaines de la session annuelle de l'Assemblée qui sera précédée par une visite à l'Onu du pape François le 25 septembre.
Le texte, qui pourrait être adopté avant la mi-septembre, demande que les drapeaux de la Palestine et du Vatican -- les deux seuls Etats non membres de l'Onu ayant statut d'observateur -- soient "hissés au siège et dans les bureaux des Nations unies à la suite de ceux des Etats membres".

Les Palestiniens ont obtenu le statut d'Etat observateur non membre à l'Onu le 29 novembre 2012. Ils mènent depuis des mois une intense campagne diplomatique pour faire reconnaitre un Etat palestinien, au grand dam du gouvernement israélien de Benjamin Netanyahu.

La mission israélienne auprès de l'Onu n'a pas répondu à des demandes de réaction à cette initiative. Le projet de résolution est co-parrainé par 17 pays arabes, dont l'Arabie saoudite, le Maroc, l'Algérie, l'Egypte et la Jordanie, ainsi que par le Venezuela et le Sénégal.

Le président palestinien Mahmoud Abbas et Benjamin Netanyahu sont attendus à New York fin septembre pour la session annuelle de l'Assemblée générale et pour un sommet sur le développement qui doit rassembler une centaine de chefs d'Etat et de gouvernement.

Juste avant, le pape François s'adressera à l'Assemblée générale.
Le Saint-Siège a reconnu de facto l'Etat palestinien et a signé en juin un accord historique sur les droits de l'Eglise catholique dans les territoires palestiniens.

http://www.lorientlejour.com/article/941278/les-palestiniens-veulent-deployer-leur-drapeau-au-siege-de-lonu.html


Deux journalistes français, soupçonnés de chantage contre le roi du Maroc, arrêtés  27/08/2015

Deux journalistes français, soupçonnés de chantage contre le roi du Maroc, arrêtés





Eric Laurent et Catherine Graciet ont demandé 3 millions d'euros pour ne pas publier un livre contenant des informations compromettantes sur le royaume.

Deux journalistes français ont été arrêtés jeudi à Paris, soupçonnés d'avoir fait chanter le royaume du Maroc en demandant 3 millions d'euros pour ne pas publier un livre contenant des informations compromettantes, a-t-on appris de source judiciaire.

Les journalistes, Eric Laurent et Catherine Graciet, ont été interpellés après un rendez-vous avec un représentant du Maroc où ils ont reçu de l'argent, a indiqué une source proche du dossier à l'AFP, confirmant des propos de l'un des avocats de Rabat, Me Eric Dupond-Moretti, sur la radio RTL.
"Il y a eu remise et acceptation d'une somme d'argent", a indiqué cette source.

Les deux journalistes, qui ont déjà écrit sur le Maroc, ont été placés en garde à vue à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) dans le cadre d'une information judiciaire ouverte mercredi pour tentative d'extorsion de fonds et tentative de chantage, a précisé la source judiciaire.
Le Maroc avait déposé plainte à Paris la semaine dernière.

Selon le récit de l'avocat du Maroc sur RTL, Eric Laurent avait contacté une première fois le cabinet royal le 23 juillet, en indiquant qu'il préparait un livre. Un premier rendez-vous aurait eu lieu le 11 août, au cours duquel le journaliste aurait proposé de ne pas diffuser le livre contre trois millions d'euros. Après la plainte, deux autres rendez-vous ont été organisés, dont celui de jeudi, mais sous la surveillance cette fois des enquêteurs.

Contactées par l'AFP, les Editions du Seuil ont confirmé que les deux auteurs préparaient un livre sur le roi du Maroc Mohammed VI, "pour une sortie en janvier-février". En 2012, ils avaient déjà sorti, toujours au Seuil, "Le roi prédateur, main basse sur le Maroc".

Eric Laurent est l'auteur de nombreux livres d'enquête: "Aux banques les milliards, à nous la crise", qui doit être publié le 9 septembre, "La face cachée du pétrole" (Plon, 2006), "La face cachée des banques" (Plon), "Bush, l'Iran et la bombe" (Plon). Catherine Graciet a pour sa part publié en 2013 "Sarkozy-Kadhafi, histoire secrète d'une trahison".

http://www.lorientlejour.com/article/941285/deux-journalistes-francais-soupconnes-de-chantage-contre-le-roi-du-maroc-arretes.html


Les pays arabes vont créer leur propre alliance militaire  27/08/2015

Les pays arabes vont créer leur propre alliance militaire







Les ministres des Affaires étrangères des pays membres de la Ligue arabe signeront aujourd'hui au Caire un protocole sur la formation de forces armées conjointes.

Selon certaines sources, un système alternatif de sécurité et de lutte contre le terrorisme serait également en cours de création dans la région dans le cadre duquel les monarques arabes pourraient unir leurs forces avec l'Iran. Ces projets concurrents reflètent la division des membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG).

La réunion spéciale du Caire permettra d'entériner les décisions du 26e sommet de la Ligue arabe prises le 29 mars à Charm el-Cheikh. L'initiative en question avait été suggérée par le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi après la décapitation de 21 chrétiens coptes (en majorité des Égyptiens) par l'État islamique en février. Deux réunions des chefs d'état-major des pays arabes se sont tenues depuis (le 4 avril en Arabie saoudite et le 21 avril en Égypte), qui ont débouché sur un protocole fixant la forme, le cadre juridique et la composition de la future armée. Ce document a été soumis à l'examen collectif des pays membres de la Ligue arabe.

Alexandre Ignatenko, président de l'Institut russe de religion et de politique, estime que la signature du protocole est avant tout, voire uniquement un coup médiatique visant à montrer l'unité des pays arabes, car à l'étape actuelle il n'est concrètement pas possible de former des forces armées arabes conjointes. En cause: l'absence d'unité militaro-politique au sein de la Ligue arabe avec en premier lieu les divergences entre les membres du CCG, divisé en deux camps (Arabie saoudite, Bahreïn et Koweït d'une part, Qatar, Émirats arabes unis et Oman de l'autre).

On ignore encore la composition exacte de ces forces armées arabes conjointes. L'agence RIA Novosti, se référant au journal égyptien Al-Fadjr, rapporte que les forces armées arabes compteront 40 000 hommes, 1 000 pilotes et 3 000 marins avec un QG au Caire.

Le principal sponsor du projet sera l'Arabie saoudite, et l'armée sera également commandée par un Saoudien. Alexandre Ignatenko considère Riyad comme la force dirigeante et financière de la Ligue arabe, et estime que la création de troupes militaires arabes conjointes entraînera une "saoudisation" de la Ligue.

L'expert rappelle que le prince héritier d'Abou Dhabi, Mohammed Al-Nahyane, a rencontré mardi à Moscou le président russe Vladimir Poutine. Selon les sources arabes, ils ont évoqué la formation d'un système de sécurité et de lutte contre le terrorisme dans le Golfe avec la participation de certains membres du CCG et de l'Iran. L'Arabie saoudite s'y oppose formellement. "Ainsi, par la signature d'un protocole sur la formation d'une armée arabe commune Riyad souhaite probablement torpiller le projet alternatif, qui serait intéressant pour les Émirats arabes unis et d'autres pays du Conseil de coopération du Golfe, à en croire les sources arabes", suppose l'expert.

Ce dernier relève que, selon les Saoudiens, les Américains se réorientent vers l'Iran dans leur recherche d'alliés stratégiques dans la région, ce qui nourrit une certaine jalousie à Riyad. "L'armée commune pourrait être créée, d'une part pour contrarier l'Iran qui gagne progressivement du poids dans la région, et d'autre part pour contrarier les USA. Mais les Américains sont parfaitement au courant des divergences entre les États arabes et ne devraient pas être particulièrement préoccupés. D'autant qu'ils peuvent toujours compter sur le groupe Qatar-EAU-Oman, qui penche davantage du côté de Washington que l'Arabie saoudite", conclut Alexandre Ignatenko.

http://fr.sputniknews.com/presse/20150827/1017802542.html


Ukraine: bientôt un bataillon musulman à la frontière avec la Crimée?  27/08/2015

Ukraine: bientôt un bataillon musulman à la frontière avec la Crimée?






La création d’un bataillon musulman dans la région de Kherson (sud de l’Ukraine) figure parmi les principales questions débattues lors du Congrès mondial des Tatars de Crimée à Ankara, indique Ünver Sel, président de l’Association turque des organisations des Tatars de Crimée.

Le Congrès mondial des Tatars de Crimée a eu lieu le 1er et 2 août à Ankara. Parmi ses organisateurs principaux figurent Moustafa Djemilev, ancien président du Majlis (« Assemblée ») du peuple tatar de Crimée, et son successeur Refat Choubarov, interdits d'entrée en Crimée pour "incitation à la haine ethnique".

"Ce congrès est un projet personnel de Djemilev. Son objectif est de prendre en main la diaspora des Tatars de Crimée afin d'user au maximum de son influence et de ses possibilités. Le premier congrès de ce genre s'est tenu en Crimée en 2009. Comme la diaspora restait méfiante à l'égard de Djemilev, les congrès n'ont pas eu lieu pendant 6 ans. A présent, le Majlis du peuple tatar de Crimée a cessé son activité. Cherchant à établir sa légitimité et à bénéficier d'une aide financière, Djemilev a convoqué le Congrès d'Ankara. Un autre objectif est d'obtenir le soutien de la Turquie afin de créer un bataillon musulman dans la région de Kherson", relève Ünver Sel.

D'après Djemilev, le bataillon déployé à la frontière de la Crimée devrait être placé sous la juridiction du ministère de la Défense de l'Ukraine. Il a également ajouté que les troupes seraient chargées de surveiller le transit des marchandises et des personnes entre l'Ukraine et la péninsule.

Au moins 1.000 personnes, parmi lesquelles il y a des membres de l'Etat islamique (EI) venus de Syrie à travers la Turquie, ont déjà intégré le bataillon, affirme M. Sel.

"Certains combattants de l'EI se sont rendus à Kherson afin d'intégrer le bataillon musulman", remarque le président de l'Association turque des organisations des Tatars de Crimée.

"Djemilev joue avec le feu sans se rendre compte qu'il entraîne son peuple dans une guerre. Je considère que cette situation est inacceptable", souligne Ünver Sel. Selon lui, il est hors de question que le gouvernement turc munisse d'armes le bataillon musulman en Ukraine. Quant à l'aide financière de la part d'Ankara, la question reste en suspens.

Les Tatars de Crimée interpellent Erdogan sur la légitimité du congrès en Turquie
180 organisations de la société civile de 12 pays ont participé au Congrès. Tout en saluant les participants du deuxième Congrès des Tatars de Crimée, le président turc n'y a pas pris part.

Récemment, les présidents de Russie et de Turquie Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan ont discuté de la situation des Tatars de Crimée dans le cadre de la réunion au sommet du Conseil de coopération russo-turc. Erdogan a soutenu les démarches de Poutine concernant la population de la presqu'île, après avoir relevé « l'approche positive » de la question criméenne manifestée par le président russe.

Erdogan a déclaré dans son intervention: « Nos frères Tatars de Crimée ont désormais les droits qu'ils n'avaient pas avant, à savoir que la langue tatare a maintenant le statut de langue officielle ». « Mon homologue Vladimir Poutine a souligné lors des négociations que la Russie pensait aux intérêts et au bien du peuple tout entier et pas seulement à ceux d'un groupe particulier, et c'est très important. Nous sommes solidaires avec cette position », a ajouté Erdogan.

http://fr.sputniknews.com/international/20150827/1017805512.html


Espagne : la radio publique retire de son site une fiction sur des "juifs sataniques"  27/08/2015

Espagne : la radio publique retire de son site une fiction sur des "juifs sataniques"






La radio publique espagnole a annoncé jeudi le retrait de son site d'un programme de fiction, diffusé fin juillet et disponible depuis en podcast, qui établissait un lien entre le peuple juif et le culte de Satan, après les protestations de représentants de la communauté juive.

"Le directeur de la Radio Nationale d'Espagne (RNE), face à la polémique et aux désagréments occasionnés par le programme, a retiré cet épisode d'Internet", a expliqué à l'AFP un responsable des relations presse du média espagnol, Carlos Garrido.

"La direction a également présenté ses excuses", dans un courrier envoyé au journaliste israélien du Jerusalem Post qui a "soulevé le problème", Yigal Palmor, par ailleurs ancien porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, a expliqué M. Garrido, insistant sur le fait qu'il s'agissait d'une "fiction radiophonique et en aucun cas d'une rubrique d'information".

Le programme "Depuis l'enfer", diffusé tous les samedis sur la Radio Extérieure d'Espagne entre 01H30 et 02H00 GMT depuis 2009, recueille les mythes autour du diable et de son rôle, par exemple, dans le IIIe Reich ou la guerre d'Irak.

L'épisode qui a déclenché la polémique a été diffusé le 25 juillet sous le nom "Le peuple juif : propagateur du culte de Satan".
Il n'était plus disponible jeudi dans les podcasts de la RNE, mais sa présentation était toujours en ligne.

"Les juifs fondateurs et dirigeants occultes de la Maçonnerie ont introduit le culte de Lucifer dans quelques organisations franc-maçonnes", peut-on lire dans ce texte. "Quelques cabalistes (spécialistes de la cabale, interprétation juive de l'Ancien testament) pensent qu'il faut lire la Torah à l'envers (...) En inversant les soixante-douze combinaisons de lettres, on prononce des conjurations sataniques", ajoutait-il.

"Comment une entité publique peut-elle donner une tribune à une telle forme de racisme crue, crétine et dégoûtante ? La Sainte Inquisition est de retour...", s'était indigné M. Palmor le 19 août en espagnol sur son compte Twitter.

"Le fait qu'un travail violemment antisémite, plein de théories conspiratrices et de calomnies arrive sur les ondes espagnoles est très préoccupant et exige une condamnation immédiate par le gouvernement espagnol", a affirmé le directeur de la Ligue Antidiffamation, Jonathan A. Greenblatt, dans une communiqué publié lundi à New York.

"Nous comprenons que même à travers une fiction, on puisse choquer une personne et si cette personne est choquée, c'est qu'elle a probablement raison, mais je crois que (l'émission) a été sortie de son contexte, en laissant entendre qu'il s'agissait d'un programme d'information", a souligné M. Garrido.

http://www.lorientlejour.com/article/941258/espagne-la-radio-publique-retire-de-son-site-une-fiction-sur-des-juifs-sataniques.html


Israël lance une frappe aérienne sur Gaza en représailles d'un tir de roquette  27/08/2015

Israël lance une frappe aérienne sur Gaza en représailles d'un tir de roquette






Israël a lancé jeudi une frappe aérienne sur Gaza en représailles d'une roquette tirée depuis l'enclave, selon des officiels israéliens et palestiniens.

Un porte-parole de l'armée israélienne a indiqué que la frappe aérienne visait une usine de fabrication d'armes du Hamas dans le centre de Gaza, après le tir d'une roquette depuis la Bande de Gaza sur le sud d'Israël, qui n'a fait ni dégât ni blessé.

"Les attaques de roquettes émanant de la Bande de Gaza nuisent aux civils israéliens et mettent en danger toutes les communautés", a expliqué le porte-parole des Forces de Défense Israéliennes (IDF), le lieutenant colonel Peter Lerner. "Les IDF ne tolèrent aucune tentative visant à nuire à la sécurité du sud d'Israël. L'organisation terroriste Hamas est responsable de l'attaque d'aujourd'hui contre Israël."

Des officiels de la sécurité à Gaza ont déclaré que les avions de combat israéliens ont tiré au moins deux missiles air-à-terre. Des témoins présents à Gaza ont rapporté qu'ils ont entendu deux énormes explosions.

Le dernier échange de tirs entre les militants de Gaza et l'armée israélienne intervient un an après la signature d'un accord de paix entre les deux parties, mettant fin à 51 jours d'offensive militaire contre l'enclave qui a tué 2.200 Palestiniens.

Depuis la trêve, il y a eu une série d'échanges de tirs et de violations réciproques de l'accord de cessez-le-feu.

Depuis janvier, huit roquettes ont été tirées depuis Gaza sur Israël, ont indiqué les IDF dans un communiqué.

Personne n'a revendiqué le dernier tir de roquettes de Gaza.

http://french.cri.cn/621/2015/08/27/602s446774.htm


La Jordanie va renforcer la sécurité à la mosquée Al-Aqsa  27/08/2015

La Jordanie va renforcer la sécurité à la mosquée Al-Aqsa







La Jordanie a annoncé mercredi qu'elle va renforcer la sécurité à la mosquée Al-Aqsa afin de remédier au nombre croissant de violations commises par les forces israéliennes et les colons israéliens extrémistes ainsi qu'aux affrontements avec les fidèles musulmans sur l'esplanade des mosquées.

Le nombre de gardes surveillant la mosquée passera de 300 à 500, a dit à Xinhua le porte-parole du ministère jordanien des Awqaf (dotations) et des questions religieuses, Ahmad Ezzat.

Un premier groupe d'environ 70 gardes sera envoyé très prochainement à la mosquée, surveillée par la Jordanie comme les autres sites sacrés musulmans et chrétiens de Jérusalem, a-t-il précisé.

La Jordanie, qui a conclu un accord de paix avec Israël en 1994, surveille les sites sacrés de Jérusalem-Est, que les Palestiniens envisagent comme capitale de leur futur Etat.

En 2013, la Jordanie et la Palestine ont signé un accord en vertu duquel la partie palestinienne a ''réaffirmé'' le statut du roi Abdallah II en tant que gardien des sites sacrés de Jérusalem.

En vertu de l'accord, le roi Abdallah ''jouit pleinement du droit de déployer l'ensemble des efforts légaux visant à sauvegarder et préserver [les sites sacrés de Jérusalem]'', notamment la mosquée Al-Aqsa - également appelée Al-Haram Al-Sharif (''Noble Sanctuaire'') par les musulmans - qui fait partie de l'esplanade des mosquées. 

http://french.cri.cn/621/2015/08/27/702s446640.htm


Les musulmans modérés ne font pas assez contre Daech (La reine Rania)  27/08/2015

Les musulmans modérés ne font pas assez contre Daech (La reine Rania)





La reine Rania de Jordanie a estimé mercredi que les musulmans modérés ne faisaient «pas assez» pour lutter contre les jihadistes de l’État islamique (EI) et a appelé à miser sur la jeunesse pour éviter que la région ne soit «dévastée».

«Daech, le prétendu État Islamique, continue de répandre son idéologie diabolique» et «modifie la perception locale de notre région», a déclaré la reine en ouverture de l’université d’été du Medef, consacrée cette année au thème de la jeunesse.

«Les musulmans modérés à travers le monde ne font pas assez pour gagner la lutte idéologique qui est au cœur de cette bataille» a-t-elle dit, applaudie aussitôt par l’assemblée. «Évidemment, nous n’aidons pas activement Daech mais nous ne les stoppons pas», a-t-elle ajouté.

«Ma région a plus que besoin de votre amitié» et en particulier «notre fabuleuse jeunesse» et les «jeunes réfugiés», a plaidé la reine. Elle a souligné que «plus d’un quart» des jeunes de la région étaient au chômage.

Elle a toutefois évoqué la vitalité des jeunes entrepreneurs locaux précisant qu'«entre 2005 et 2011, le nombre de start-ups a été multiplié par huit dans la région».

Ces jeunes «qui ont envie de réussir (...) démontrent que c’est dans les coins plus sombres que l’on remarque les étoiles les plus brillantes», a-t-elle poursuivi.

Mais la jeunesse du Moyen-Orient a besoin «d’éducation, d’opportunités, d’emplois et (...) aussi d’un peu de chance, que quelqu’un croit en eux», a exhorté la souveraine, engagée notamment dans le développement de programmes éducationnels en Jordanie.

Selon la souveraine, il est nécessaire de créer «100 millions d’emplois d’ici 2020» dans la région, notamment pour éviter un basculement de la jeunesse.

«L’échec n’est pas une option parce que si nous échouons face à ces extrémistes et s’ils gagnent, la région sera dévastée rapidement», a-t-elle conclu devant un auditoire conquis, avertissant que cela aurait des répercussions au niveau mondial.

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/les-musulmans-moderes-ne-font-pas-assez-pour-contrer-daech-la-reine-rania/id-menu-957.html


Autriche: au moins 20 migrants retrouvés morts dans un camion  27/08/2015

Autriche: au moins 20 migrants retrouvés morts dans un camion







VIENNE - Au moins vingt migrants ont été retrouvés morts jeudi dans un camion en stationnement sur une autoroute de l'est de l'Autriche, selon une sourrce policière.

Le véhicule, dans lequel ont été retrouvés entre 20 et 50 corps, était garé sur une aire de stationnement dans l'Etat du Burgenland (est), non loin de la Hongrie, a précisé le porte-parole de la police, Hans Peter Doskozil.

Le camion serait en stationnement dans le secteur depuis mercredi. "Nous ne pouvons pas confirmer comment ils sont morts", a-t-il ajouté.

Les équipes médico-légales qui sont à l'oeuvre sur place ont indiqué qu'il faudrait plusieurs jours pour parvenir à des conclusions.

La police hongroise va se joindre à l'enquête, a annoncé Budapest, la police autrichienne l'ayant informée que le véhicule avait une plaque d'immatriculation hongroise. "Les polices autrichienne et hongroise vont oeuvrer étroitement ensemble pour (..) enquêter sur ce qui s'est passé et arrêter les responsables", a déclaré Janos Lazar, porte-parole du Premier ministre hongrois Viktor Orban.

"Il semble que les victimes étaient des migrants, dans une opération de trafic d'êtres humains", a-t-il dit.

Ces migrants clandestins ont été retrouvés morts alors que la Serbie et la Macédoine ont appelé jeudi l'UE à agir pour régler la crise des migrants, au cours du sommet de Vienne auquel participent des dirigeants des Balkans de l'Ouest et la chancelière allemande Angela Merkel.

Avant le sommet, le ministre autrichien des Affaires étrangères Sebastian Kurz a prévenu que son pays pourrait envisager d'introduire des mesures plus musclées contre les migrants, dont "des contrôles plus stricts à la frontière", si l'UE échouait à trouver une réponse unitaire.

"L'Autriche a plus de migrants que l'Italie et la Grèce combinées (...) on ne devrait pas prétendre que seules l'Italie et la Grèce sont affectées", a-t-il dit dans une interview à la radiotélévision publique ORF.

Pour sa part, la chancelière allemande Angela Merkel a estimé que cette "terrible" nouvelle constituait "un avertissement" pour l'Europe qui doit résoudre la crise des migrants.

http://www.aps.dz/monde/27683-autriche-au-moins-20-migrants-retrouv%C3%A9s-morts-dans-un-camion


Laurent Fabius démissionnera à Noël 2015  27/08/2015

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, devrait démissionner à l’issue de la 21eme Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP21, 30 novembre au 11 décembre 2015), nous indique notre source à l’Élysée. Le président François Hollande souhaite que l’actuelle présidente de la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, Élisabeth Guigou, lui succède. Cependant, les États-Unis pourraient s’opposer à la nomination de cette pro-Turcs en cas de maintien de l’AKP au pouvoir à Ankara. Dans ce cas, le poste pourrait échoir à l’ancien ministre Hubert Védrine, bien que celui-ci ne soit pas demandeur.
Atteint de la maladie de Parkinson, M. Fabius est soigné au 3,4-dihydroxyphénylalanine (lévodopa), ce qui provoque chez lui des crises de paranoïa aigüe. Il a tenté de masquer une surdose de médicaments, lors d’un malaise, le 24 août en République tchèque, en niant nos informations [1 ] et en prétendant être victime d’une simple grippe. Cependant sur la vidéo, on constate qu’il ne transpire pas, qu’il craint de tomber en arrière et qu’un seul de ses genoux fléchit, qu’il ne s’agrippe pas à son pupitre. Son entourage ne manifeste aucune surprise et sait comment l’évacuer.



http://www.voltairenet.org/article188538.html


Thalys : l'avocat d'Ayoub El Khazzani scandalisé par le traitement «inhumain» réservé à son client  27/08/2015

 
La sortie sous forte escorte du suspect après sa présentation aux juges anti-terroriste
© Regis Duvignau Source: Reuters
 
La sortie sous forte escorte du suspect après sa présentation aux juges anti-terroriste
 

Sur les images captées par une chaîne de télévision française, on le voit arriver au Palais de justice, pieds nus, menotté dans le dos et un bandeau sur les yeux. Une situation que l'avocat du prévenu a vivement dénoncé.
Les images, diffusées par I-Télé, montrent le suspect de 25 ans entrer au palais de justice par une cour intérieure et escorté par les forces de l'ordre. Il apparaît en tenue bleue clair, pieds nus, les yeux masqués et menotté dans le dos. «Je trouve cela scandaleux et honteux. Quelle que soit la nature des faits qui lui sont reprochés, on ne doit pas tomber dans un traitement inhumain et dégradant» a très vite réagi son avocat Me Ayadi.
 

Ayoub El Khazzani, accompagné par les policiers © E PRESS / XPOSUREPHOTOS / Capture d'écran du site www.dailymail.co.uk
Ayoub El Khazzani, accompagné par les policiers
 
En savoir plus: Thalys : l’auteur de l’attaque a été identifié
L'avocat du prévenu estime ainsi que lors de cette présentation aux juges, son client a reçu un «traitement spécifique». Cependant, s'il est effectivement arrivé pieds nus au Palis de Justice, le Marocain était chaussé par la suite.
Le parquet de Paris a toutefois précisé que des chaussures lui avaient été proposées mais qu'il avait refusé de les porter.
Quant au bandeau qui aveuglait le présumé terroriste, il s'agit là, toujours selon le Parquet de Paris, d'une mesure de sécurité habituelle pour les suspects en matière de grand banditisme et de terrorisme. Le but est qu'ils ne repèrent pas les lieux et pour garantir la sécurité des personnes les accompagnant. Selon les autorités judicaires, toutes les règles de procédure et déontologiques ont donc été respectées.
Ayoub El Khazzani devait être présenté à des juges antiterroristes pour être mis en examen pour tentatives d'assassinats à caractère terroriste. Il a été également présenté à un magistrat spécialisé qui a ordonné son placement en détention provisoire.
En savoir plus: Thalys: lourdement armé et très radicalisé, Ayoub El Khazzani nie ses intentions meurtrières (VIDEO)
Plus largement, toute la question est de savoir si ces images diffusées par la chaîne de télévision française ne contreviennent pas directement à la loi du 15 juin 2000 sur la présomption d'innocence qui interdit toute publication d’une photo ou vidéo d’une personne menottée pouvant être identifiée par son nom ou par son visage. Tout contrevenant risque alors 15 000 euros d’amende.
Pour ne pas subir les foudres de la justice, la chaîne de télévision avait simplement choisi, lors de la diffusion de ces images, de flouter les menottes.

http://francais.rt.com/france/6089-thalys-avocat-ayoub-scandalise


France, le PS a employé des salariés roumains low-cost pour son université d'été  27/08/2015

 
Les Universités d'été de la Rochelle ont-ils employé des ouvriers roumains? © Stephane Mahe Source: Reuters
Les Universités d'été de la Rochelle ont-ils employé des ouvriers roumains?
 

Ces dix salariés roumains avaient été chargés de la mise en place du mobilier et du nettoyage de l'Université d'été du parti socialiste qui s'est tenue à La Rochelle. Cette information sort le jour de la publication des chiffres du chômage.
Ces travailleurs détachés venus de Roumanie ont été employés car ils sont moins chers que des salariés français. Ils ont été chargés de tâches de logistiques : installer le mobilier, assurer le nettoyage. L'information est révélée par France Bleu La Rochelle
D'un simple point de vue juridique, il n'y a rien d'illégal dans cette pratique. Les salariés roumains ont bien été déclarés. Leurs salaires, leurs conditions de travail sont identiques à ceux des Français. Cependant, ils ne cotisent pas en France mais dans leur pays d'origine, la Roumanie. 
Cette embauche de salariés low-cost entre peut-être dans la volonté du parti socialiste de réduire au maximum les dépenses pour son meeting de La Rochelle. Le parti a ainsi prévu de réduire ses dépenses d'un tiers par rapport à l'année dernière.
Le PS n'était pas nécessairement au courant puisqu'il a seulement sous-traité le contrat d'organisation à une entreprise française, GL Events. Celle-ci a ensuite à son tour sous-traité à une entreprise roumaine, Trepte events. Alerté par cette information, Solférino s'est fendu d'un communiqué expliquant que d'un point de vue légal, tout était conforme. Poussant le raisonnement, il estime même que la nationalité des salariés ne saurait constituer un élément de polémique, puisque de toute façon l'entreprise GL Events est immatriculée en France.
Mais détail gênant, en 2014 le PS avait salué l'adoption de la loi Savary destinée à réguler le statut des travailleurs détachés. Le but de cette loi était précisément de lutter contre le dumping social. 
Pourtant, cette pratique du salarié détaché se généralise en Europe. Elle s'appuie sur la Directive européenne Détachement des travailleurs. Les salariés détachés représentaient l'équivalent de 32 000 plein-temps en France en 2013. On les retrouve dans trois secteurs : le BTP, l'intérim et la restauration.
Quoi qu'il en soit, les réactions politiques ne se sont pas faites attendre. Florian Philippot a ainsi dénoncé cette pratique. 
Le Parti de gauche également, par la voix de Martine Billard, sa secrétaire nationale à l'écologie, s'est indigné de l'emploi de ces 10 travailleurs roumains. 

http://francais.rt.com/


Inde: l'Etat du Gujarat sous haute surveillance militaire après les émeutes  27/08/2015

Des milliers de militaires patrouillaient jeudi dans l'Etat du Gujarat, dans l'ouest de l'Inde, pour maintenir le calme après la mort de neuf personnes au cours des pires violences enregistrées sur les terres du Premier ministre depuis une décennie, informe l'AFP.
 
Les écoles étaient fermées et les autorités ont imposé un couvre-feu dans les zones les plus touchées par cette vague de violences qui a éclaté dans la nuit de mardi à mercredi à la suite d'une manifestation monstre de la haute caste des Patidars à Ahmedabad, principale ville de l'Etat.
 
A la suite de ce rassemblement d'un demi-million de personnes, des manifestants ont incendié voitures, bus et postes de police en réaction à l'arrestation du meneur du mouvement, Hardik Patel, qui demande un accès aux quotas d'emplois publics et de places en université réservés aux castes défavorisés.
Les Patidars, ou Patels, sont l'une des communautés les plus riches de l'Etat, essentiellement des entrepreneurs et propriétaires terriens, mais estiment être défavorisés dans l'accès à l'emploi public et aux universités.
 
L'Inde réserve une partie des postes de fonctionnaires et de places à l'université à des castes défavorisées mais ce système crée un ressentiment chez les communautés qui en sont écartées.
Selon un correspondant de l'AFP à Ahmedabad, les rues étaient calmes jeudi et les forces de l'ordre étaient visibles en nombre. Magasins et entreprises ont commencé à rouvrir.
Les violences ont débuté à Ahmedabad mais se sont rapidement étendues à d'autres villes, comme Surat, le centre de la taille et du négoce de diamant en Inde, activités dominées par les Patels.
Les victimes ont succombé aux tirs de la police sur les émeutiers. Un policier est décédé des suites de ses blessures.
L'armée a été déployée pour la première fois au Gujarat depuis les violences religieuses qui avaient déferlé en 2002, faisant plus de 1.000 morts essentiellement musulmans, peu après l'arrivée de Narendra Modi comme chef de l'exécutif de cet Etat.
Le Gujarat est l'un des Etats les plus riches de l'Inde et la classe politique semble avoir été prise par surprise par l'ampleur du mouvement des Patels, né il y a deux mois mais qui a rapidement pris de l'ampleur.
Mercredi, Modi, qui était encore chef de l'exécutif de cet Etat avant de devenir Premier ministre du pays l'an dernier, a lancé un appel au calme. "J'appelle tous mes frères et soeurs du Gujarat à ne pas recourir à la violence", a déclaré M. Modi.
Les autorités de l'Etat ont déjà rejeté la demande des Patidars. La capacité du leader du mouvement, âgé de 22 ans, de mobiliser des foules monstres suscite les interrogations. Mercredi, il a promis de maintenir la pression sur les autorités.
"C'est une lutte pour nos droits. Nous continuerons notre campagne sur les routes et dans la rue", a-t-il déclaré.


C'est parce que Tintin est allé au Congo, Que le congo vient chez Tintin  27/08/2015

C'est parce que Tintin est allé au Congo,
Que le congo vient chez Tintin (vidéo 17')
 
http://mai68.org/spip/spip.php?article9181
 
L'AFRIQUE EST PILLÉE PAR L'IMPÉRIALISME OCCIDENTAL
 
Si les colonialistes blancs n'étaient pas allés foutre la merde partout en Afrique afin d'en voler toutes les ressources, les habitants de ces contrées ne seraient pas obligés de nous "envahir". Encore aujourd'hui, l'Afrique est pillée par l'impérialisme occidental.
 
Ce qu'il faudrait, en attendant la révolution, c'est :
 
1°) La libre circulation des individus au travers des frontières, afin d'éviter les drames que l'on voit couramment avec des centaines de morts noyés dans diverses mers. Et afin d'éviter aussi que des "sans-papiers", c'est-à-dire des sans-droits, puissent être exploités comme des esclaves apeurés une fois débarqués en Occident à grand frais par les marchands d'esclaves ; Car, n'en doutons pas, il y a bel et bien des esclavagistes en Occident pour acheter ces esclaves. Et les "autorités" sont complices, évidemment, sinon, elles établiraient la libre-circulation des individus.
 
Et 2°) il faut un contrôle de la circulation des marchandises, afin d'éviter que les travailleurs sous-payés des pays "sous-développés" ne soient mis en concurrence avec les travailleurs un peu mieux payés dans les pays "développés". Ceci afin d'éviter une baisse généralisée des salaires.
 
Mais, bien entendu, la société capitaliste qui règne en ce monde fait exactement l'inverse, c'est-à-dire organise la libre circulation des marchandises et le contrôle de la circulation des individus ; puisque ce qu'elle souhaite avant tout, c'est favoriser l'exploitation de l'homme par l'homme.
 
C'est ce qu'elle appelle aujourd'hui la "mondialisation", dont elle prétend qu'elle arrive comme ça, comme par hasard, comme les nuages en météorologie, et qu'on y peut soit-disant rien ; alors que, bien entendu, l'exploitation de l'homme par l'homme est organisée du mieux qu'ils peuvent par les exploiteurs, qui sont donc tout à fait coupables, contrairement à ce qu'ils voudraient qu'on croit.
 
Afrique 50 - René Vautier - les prétendus aspects bénéfiques de la colonisation (vidéo 17') :
 
http://mai68.org/spip/spip.php?article1886


1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 2721

Publicité

Brèves

VIDEO
Islam Réinformation | 21/08/2015 | 7798 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires
1 sur 201


Commentaires