Les listes anti-terrorisme américaines comptent 325 000 noms  16/02/2006




Le centre national anti- terrorisme américain détient une liste de 325 000 noms de personnes soupçonnées de terrorisme ou de soutien au terrorisme, a rapporté mercredi le Washington Post.

Ce nombre a plus que quadruplé depuis l'automne 2003, selon des responsables de lutte anti-terrorisme cités par le journal.

Ce nombre de suspect dépasse de beaucoup les chiffres précédemment publiés pour toute base de données gouvernementale, indique le rapport.

Toutefois, le nombre véritable de personnes recherchées est estimé davantage autour de 200 000, car une même personne peut apparaître plusieurs fois dans la liste sous des noms ou des orthographes différents, selon des responsables du centre anti- terrorisme, crée en 2004 pour être la principale agence de renseignement américaine sur le terrorisme.

Les citoyens américains forment "une fraction très très petite" de ce nombre, et "la vaste majorité (des suspects) n'ont pas la citoyenneté américaine et ne vivent pas aux Etats-Unis", selon le reportage citant un responsable de cette administration.

Le gouvernement tente d'harmoniser plus de 26 bases de données liées au terrorisme, compilées par les différentes agences et services de sécurité.

Des défenseurs des libertés individuelles et de la vie privée se sont dit préoccupés par la taille de cette base de données, qui pourrait, s'inquiètent-ils, comprendre un grand nombre de noms de personnes innocentes.


Source: xinhua

Irak: des photos inédites montrent des mauvais traitements infligés par des GI's  16/02/2006

La télévision publique australienne SBS a diffusé des photos inédites sur le prison d'Abou Ghraib, en Irak démontrant "toute l'horreur" des mauvais traitements infligés par des GI's
à des détenus irakiens.


La diffusion de ces images, qui montrent de "nouveaux sévices
horribles" selon la chaîne, pourrait ajouter à la colère du monde
musulman suscitée envers l'Occident par la parution de caricatures
de Mahomet.


Les photos montrent notamment un homme à la gorge tranchée, les yeux clos, un autre avec d'importantes blessures à la tête et un troisième couvert
de ce qui semble être des excréments.


Un homme nu y est également vu pendu la tête en bas depuis un lit
superposé tandis qu'un autre, encagoulé et ligoté dans un uniforme
orange de prisonnier, est apparemment menacé par un chien. Les
photos montrent aussi un détenu exhibant des marques sur son avant-
bras gauche qui semblent dues à des brûlures et un autre gisant sur
une civière, couvert de sang.


Les photos font actuellement l'objet d'une bataille juridique aux
Etats-Unis afin d'empêcher leur publication, a précisé SBS dans un
communiqué. "Prises en même temps que les fameuses photos d'Abou
Ghraib, qui avaient fait l'objet d'une fuite dans la presse en 2004,
ces images montrent de nouveaux abus: homicide, torture et
humiliation sexuelle", selon la chaîne.


"L'ampleur des mauvais traitements révélée par ces photos laisse
penser que la torture et les abus qui ont eu lieu à Abou Ghraib en
2004 étaient vraiment pires que ce qui est actuellement su",
poursuit SBS.


Ces photos font partie du lot d'images qui avaient été montrées au
Congrès américain lors d'une diffusion privée et dont seule une
partie avait paru dans la presse américaine.


IRNA

La France et la Russie reconnaissent le droit légitime du peuple iranien sur son programme nucléaire  16/02/2006


La France par la voie de son premier ministre, Dominique de Villepin et la Russie ar la voie du président russe Vladimir Poutine reconnaissent le droit légitime du peuple iranien au développement d'un programme énergétique

nucléaire, à la condition que soit garanti son caractère civil.

La France et la Russie ont décidé de parler d’une même voix sur l’Iran en adoptant, hier, une « déclaration conjointe sur les questions nucléaires » de laquelle il ressort que l'Iran en répondant efficacement à l'inquiètude de la communauté internationale favorise le développement de ses programmes nucléaires.


Entre-temps, en Iran, des responsables ont confirmé la reprise des travaux d’enrichissement d’uranium précisant toutefois que Téhéran n’a pas, pour l’instant, de programme à l’échelle industrielle.



La déclaration franco-russe, objet de longues tractations entre les deux parties, a été adoptée lors de la rencontre au Kremlin entre M. de Villepin et le président russe Vladimir Poutine, au cours de laquelle ils ont également décidé « d’approfondir leur concertation » sur le Proche-Orient.


Sur l’Iran, Paris et Moscou soulignent être « unies dans leur détermination à ce qu’une solution soit trouvée et demandent à Téhéran de « se conformer pleinement à la résolution de février du Conseil des gouverneurs et aux demandes de l’AIEA », citant notamment « la pleine suspension de toutes
les activités liées à l’enrichissement et au recyclage ».


MM. Poutine et de Villepin ont toutefois aussi insisté sur les « droits légitimes du peuple iranien à développer un programme électro-nucléaire sûr, durable et dont la finalité pacifique est prouvée ».


M. de Villepin a souligné qu’il fallait « éviter le risque de l’engrenage », de « l’escalade » vis-à-vis de l’Iran.


De son côté, l’Iran a confirmé hier la reprise de ses travaux d’enrichissement d’uranium, en jugeant « inacceptable » d’arrêter ses « recherches » dans ce domaine, alors que les Occidentaux en ont fait la condition essentielle à une
reprise du dialogue avec Téhéran

« Les travaux ont recommencé » à l’usine de Natanz, a indiqué Javad Vaidi, un des membres du Conseil suprême de la sécurité nationale, chargé du dossier nucléaire.


Le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique, Gholamreza Aghazadeh, a indiqué de son côté que l’Iran n’a pas, pour l’instant, de programme d’enrichissement à un niveau industriel.


« L’enrichissement à Natanz sera limité à la recherche (...) qui nécessite beaucoup de temps, et injecter du gaz UF6 dans quelques centrifugeuses ne signifie pas faire de l’enrichissement », a-t-il affirmé


IRNA

BREVES MONDIALES  16/02/2006

ISRAEL : Omri Sharon, 41 ans, le fils du premier ministre Ariel Sharon (photo), a été condamné mardi 14 février 2006 par le tribunal d'instance de Tel Aviv, à 9 mois de prison ferme, 9 mois avec sursis et à 74 000 dollars d'amende après avoir été reconnu coupable de financement illégal du parti Likoud. Le tribunal a différé de 6 mois, soit au 31 août 2006, l'exécution de la peine en raison de l'état de santé d'Ariel Sharon, plongé dans un profond coma après une hémorragie cérébrale le 4 janvier 2006. Ormi Sharon a démissionné de son poste de député à la Knesset (parlement) en janvier 2006 après avoir plaidé coupable. Il risquait 7 ans de prison. L'avocate d'Omri Sharon, a estimé que la peine était trop sévère, et devrait déposer un recours au tribunal de district de Tel Aviv. Un non lieu avait été prononcé pour son père, le premier ministre Ariel Sharon, faute de preuves suffisantes. ** Le Premier ministre par intérim, Ehud Olmert a exclu mardi 14 février 2006 toute négociation avec le Hamas, vainqueur des législatives palestiniennes du 25 janvier 2006.


CISJORDANIE : Des soldats israéliens ont abattu un Palestinien, âgé de 20 ans, "souffrant de troubles mentaux" selon le maire du village de Kabatiya, où a eu lieu la fusillade. Le jeune homme tenait une arme factice et s'approchait d'eux en criant, ont rapporté des témoins.


BANDE DE GAZA : Le Hamas, Mouvement de la Résistance Islamique a annoncé mercredi 15 février 2006 qu'il allait former son gouvernement d'ici le début du mois de mars 2006. Selon les responsables du Hamas, le futur gouvernement comprendra 1 Chrétien et 2 femmes. ** Le Hamas a désigné mercredi 15 février 2006 son candidat pour la présidence du Conseil législatif palestinien. Il s'agit du professeur El Aziz Dwek, un habitant de Hébron enseignant la géographie.


IRAK : 3 enfants qui se rendaient à l'école ont été tués dans l'explosion d'une bombe mercredi au centre de Bagdad la capitale. Selon la police, cet attentat visait une patrouille de police. Une autre bombe a explosé près de l'Université de la Technologie dans l'est de la capitale faisant 1 mort et 5 blessés parmi les civils. Cet attentat visait également une patrouille de police.


JORDANIE : Un tribunal a condamné à mort 9 membres d'Al Qaïda, dont 4 par contumace, pour tentatives d'attentats à l'arme chimique en avril 2004 contre des objectifs gouvernementaux et américains dans le royaume. Le Jordanien Abou Moussab Al-Zarqaoui, chef de la branche irakienne du réseau terroriste d'Oussama Ben Laden, Al Qaïda, figure parmi les condamnés à mort par contumace. C'est sa quatrième condamnation à mort dans son pays.


HAITI : La commission électorale a décidé, mercredi 15 février 2006 de suspendre le décompte des voix et d'enquêter, à la demande du candidat René Préval, sorti vainqueur des urnes après le dépouillement de 90 % des bulletins avec 48,7 % des voix, sur des "fraudes présumées". Des milliers de personnes ont manifesté pour la deuxième journée consécutive à Port-au-Prince la capitale, après la découverte de bulletins retrouvés brûlés mardi 14 février 2006 dans une décharge.


ETATS-UNIS : Le quotidien "Washington Post" a indiqué dans son édition du mercredi 15 février 2006 que le centre national américain de contre-terrorisme (NCTC, National Counterterrorism Center) a dressé une liste où figurent près de 325 000 noms de personnes suspectées de terrorisme. Ce nombre a plus que quadruplé depuis l'automne 2003, a précisé le quotidien américain. Selon un responsable du NCTC s'exprimant sous le couvert de l'anonymat, "les citoyens américains constituent seulement une petite, très petite fraction" ajoutant que "la plus grande majorité des personnes fichées n'ont pas la nationalité américaine et ne résident pas aux Etats-Unis".


CANADA : Le Premier ministre, Stephen Harper, a exprimé mardi "ses regrets" après la publication par le bimensuel "Western Standard" de l'Alberta, des caricatures du prophète Mahomet. Le ministre de la Défense, Gordon O'Connor, a déclaré au journal "Ottawa Citizen" que "la reproduction des caricatures controversées par le "Western Standard" pourrait avoir des conséquences dramatiques pour les Canadiens à l'étranger et en particulier pour la mission canadienne en Afghanistan".


ITALIE : Le président du Conseil Silvio Berlusconi a demandé à son ministre des Réformes constitutionnelles, Roberto Calderoli, du parti de la Ligue du Nord, parti nationaliste, allié au chef du gouvernement, de démissionner à la suite d'une grave polémique donnée après la publication des caricatures du prophète Mahomet, le ministre Calderoli arborant des T-shirts imprimés des caricatures en question.


BELGIQUE : Le porte-parole de la Commission européenne, Thomas Bickel, a annoncé mercredi 15 février 2006 que le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki rencontrera lundi 21 février 2006 la Commission des Affaires étrangères du Parlement européen, à son initiative.


ALLEMAGNE : La Cour constitutionnelle, qui siège à Karlsruhe dans le sud-ouest du pays, a jugé inconstitutionnelle la loi rédigée à partir de 2003,qui autorisait l'armée de l'air à abattre un avion civil aux mains de terroristes. Les juges ont justifié leur décision en expliquant que c'était une question de "dignité humaine, que l'Etat n'était pas habilité à sacrifier les passagers d'un avion sous prétexte de sauver des vies au sol".


AUTRICHE : La présidence autrichienne de l'Union européenne a demandé à l'Iran de renoncer à l'enrichissement d'uranium.


FRANCE : Le Conseil d'Etat, saisi par 4 associations écologistes, Greenpeace, l'Association nationale des victimes de l'amiante (ANDEVA), Ban Asbestos et le Comité anti-amiante Jussieu, a ordonné la suspension du transfert de l'ex-fleuron de la marine française, le porte-avions Clémenceau dans les eaux indiennes pour y être désamianté dans les chantiers d'Alang en Inde. Le président de la République, Jacques Chirac, a ordonné "de placer le navire dans les eaux françaises "dans une position d'attente qui offre toutes les garanties de sécurité, jusqu'à ce qu'une solution définitive soit trouvée pour le démantèlement". Le Président français se rendra ce week-end en Inde. Voir notre édition du 2 janvier 2006 (France - Justice-économie durable), du 7 janvier 2006 (Inde) et du 18 janvier 2006 (Inde).
* Le président Jacques Chirac et son épouse Bernadette ont assisté mardi 14 février 2006, aux côtés de Mme Nazek Hariri et de ses enfants, à une cérémonie en l’église Notre-Dame du Liban du Foyer franco-libanais de la rue d’Ulm à Paris, à la mémoire de l’ancien Premier ministre, Rafic Hariri. Une autre cérémonie a été organisée pour la première commémoration de l'assassinat de Rafic Hariri, à l’Institut du monde arabe où le vice-président de la Chambre, Farid Makari, a rendu un vibrant hommage au disparu.
** Les représentants des principaux groupes politiques de l’assemblée et de l'Union Européenne, réunis à Strasbourg, siège du parlement européen, ont appelé à un "usage responsable" de la liberté d'expression, tout en condamnant les réactions violentes à la publication des caricatures du prophète Mahomet.
** L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) s'est prononcée, mardi, pour la claustration totale des volailles sur tout le territoire français pour éviter une éventuelle épidémie de grippe aviaire en France.


GRECE : Le Premier ministre Costas Caramanlis a procédé, mardi 14 février 2006, à un important remaniement ministériel et nommé Dora Bakoyannis, maire d'Athènes, au poste de ministre des Affaires étrangères. C'est la première fois qu'une femme accède à ce poste. Dora Bakoyannis a été également la première femme à avoir été élue maire d'Athènes en 2002. Costas Caramanlis a également nommé, au ministère de la Défense, Evangélos Meïmarakis, 52 ans, le secrétaire général du parti au pouvoir Nouvelle Démocratie (ND).


PAYS-BAS : Le quotidien "NRC Handelsblad" a révélé dans son édition du mercredi 15 février 2006 que "8 avions qui auraient été utilisés par des agents de la CIA (Central Intelligence Agency, service de renseignements américains) pour emmener des individus suspectés de terrorisme vers des destinations inconnues se sont posés sur des aéroports aux Pays-Bas depuis 2001". Le journal a précisé "qu'il avait obtenu des renseignements concernant des avions identifiés par l'organisation Human Rights Watch comme de possibles appareils utilisés par la CIA pour emmener des suspects vers des prisons secrètes". Plus de détails : Notre édition du 4 novembre 2005 (Etats-Unis) ; notre édition du 14 décembre 2005 (France).


EUROPE : La commission européenne qui siège à Bruxelles a débloqué près de 2 millions d’euros d’aides supplémentaires destinés aux programmes de contrôle contre la grippe aviaire mis en place par les états membres. L’Union européenne a également étendu à tous les pays l’embargo sur les importations de plumes non traitées.


PAKISTAN : Les manifestations, violentes, se poursuivent après la publication par des journaux européens des caricatures du prophète Mahomet. A Peschawar, 2 manifestants ont été tués par balles mercredi 15 février 2006. 2 succursales d'une compagnie de téléphonie mobile norvégienne ainsi qu'un restaurant d'une chaîne américaine ont été détruits par les manifestants en colère.


AUSTRALIE : La télévision publique australienne SBS (Special Broadcasting Service) a diffusé des photos inédites "qui montrent toute l'horreur des mauvais traitements infligés à des détenus à la prison d'Abou Ghraib, en Irak". Selon la chaîne de télévision australienne, "ces photos font actuellement l'objet d'une bataille juridique aux Etats-Unis afin d'empêcher leur publication". Et d'ajouter : "Prises en même temps que les fameuses photos d'Abou Ghraib, qui avaient fait l'objet d'une fuite dans la presse en 2004, ces images montrent de nouveaux abus : homicide, torture et humiliation sexuelle". SBS conclut : "L'ampleur des mauvais traitements révélée par ces photos laisse penser que la torture et les abus qui ont eu lieu à Abou Ghraib en 2004 étaient vraiment pires que ce qui est actuellement su".


NOUVELLE-ZELANDE : Un séisme de magnitude 5,9 a secoué le nord-est de Collingwood, ville située à quelque 140 kilomètres au sud de la capitale, Wellington faisant "de nombreux blessés et des dégâts matériels importants" selon un communiqué officiel.
MAROC : L'Union des journalistes arabes (UJA) a annoncé, mardi 14 février 2006 à Rabat la capitale, la création d'un observatoire arabe pour la liberté de la presse, dont le siège sera à Rabat, afin d'assurer le suivi de la pratique journalistique dans la région arabe.


SOUDAN : En visite depuis dimanche 12 février 2006, et pour 3 jours, dans ce pays où il a rencontré à Khartoum la capitale le président Omar Ahmed el-Bachir, le dirigeant du Hamas, Mouvement de la Résistance Islamique, Khalid Machaal, a déclaré mardi 14 février 2006 que son groupe rejetait l'appel du secrétaire général de l'ONU Kofi Annan à son désarmement. Il a indiqué : "Le Hamas ne peut pas accepter l'appel du secrétaire général de l'ONU Kofi Annan pour qu'il désarme et devienne un parti politique, car cet appel est irréaliste au moment où la plupart des territoires palestiniens sont toujours occupés par Israël".


AFRIQUE DU SUD : Le procès pour viol contre l'ancien vice-président, Jacob Zuma, a été reporté au 6 mars 2006 par la Haute cour de Johannesbourg, afin d'accorder à la défense davantage de temps pour préparer ses plaidoiries. Jacob Zuma a été inculpé en décembre 2005 du viol d'une militante de la lutte contre le SIDA à sa résidence de Johannesburg.


La citation du jour : "En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables." Georges Clémenceau - Homme politique et médecin français (1841-1929)


Fil-Info-France.com

Si Moscou accueille le Hamas, la Russie est infréquentable pour « Libération »  15/02/2006

Si Moscou accueille le Hamas, la Russie est infréquentable pour « Libération »





A l’occasion de la visite de 24 heures du Premier ministre français Dominique de Villepin à Moscou, les 13 et 14 février 2006, le journal français Libération se livre à une dénonciation virulente du rapprochement franco-russe et s’irrite de la promotion d’un monde multipolaire par la diplomatie française.
Le quotidien parisien s’étonne ainsi que « Rien, ­ pas plus la “guerre du gaz” russo-ukrainienne que l’invitation surprise du Hamas à Moscou, ­ ne peut ternir le “partenariat privilégié” qui unit la France et la Russie ». Libération ne détaille pas pour quelles raisons Paris devrait s’éloigner de Moscou parce que la Russie a voulu aligner le prix du gaz acheté par l’Ukraine sur les cours mondiaux. Il n’explique pas plus pourquoi la Russie deviendrait infréquentable en voulant relancer le processus de paix en invitant une organisation qu’elle ne considère pas comme terroriste et qui a conquis démocratiquement le Parlement palestinien. Mais implicitement, le quotidien s’aligne sur les thèses atlantistes selon lesquelles la Russie utilise ses ressources énergétiques comme une arme impérialiste et suit la position israélienne pour qui l’invitation faite au Hamas est un « coup de couteau dans le dos ». La France, au contraire, a approuvé à demi-mot cette initiative, se contentant de « regretter » que les autres membres du « Quartet » (Union européenne, États-Unis et ONU) n’aient pas été consulté auparavant.
Enfonçant le clou, Libération loue la réorientation de la diplomatie allemande depuis l’arrivée d’Angela Merkel à la chancellerie et dénigre la politique du Quai d’Orsay, présentée comme servile.


Cédric Housez
Spécialiste français en communication politique, rédacteur en chef de la rubrique « Tribunes et décryptages ».



Réseau Voltaire

BREVES MONDIALES  15/02/2006

HAITI : Alors que 90 % des bulletins ont été dépouillés, le candidat, René Préval (photo), qui a obtenu 48,7 % des suffrages, a accusé mardi 14 février 2006 la commission électorale "d'avoir manipulé le scrutin" parlant de "fraude massive". Le ministère des Affaires étrangères français a indiqué : "Dans l'attente de la publication des résultats définitifs par le Conseil Electoral Provisoire, les autorités françaises lancent un appel au calme et à la retenue et a exhorté "chacun à respecter le résultat du vote afin de favoriser un climat de dialogue et de réconciliation nationale." Toujours selon le ministère, la France "renouvelle son soutien à l'action de la Mission de stabilisation des Nations unies en Haïti (MINUSTAH) pour assurer l'ordre public, en coopération avec la Police Nationale haïtienne. En cette période critique, il est indispensable que la communauté internationale continue à soutenir le processus de rétablissement de la stabilité et de la démocratie en Haïti".
** Le Conseil de sécurité de l'ONU a prorogé mardi 14 février 2006 pour une durée de 6 mois, au 15 août 2006, le mandat de la Mission des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH).


CANADA : Le bimensuel "Western Standard" de l'Alberta, a publié mardi 14 février 2006 en 40 000 exemplaires les caricatures du prophète Mahomet jugeant "qu'il fallait montrer au public ce qui est au coeur de la polémique". Le Congrès islamique canadien a dit envisager des poursuites pour incitation à la haine.


ETATS-UNIS : Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a été reçu lundi 13 février 2006 par le président George W. Bush. Les 2 hommes se sont mis d'accord sur le "déploiement d'une force des Nations très mobile sur le terrain, capable de sillonner le terrain grâce à des jeeps et des véhicules blindés. Elle devra aussi avoir des équipements aériens tactiques capables de se rendre sur le terrain lors d'un appel au secours - et non d'arriver une fois que le mal est fait - et capables d'envoyer aux milices le message qu'elle peut répondre, qu'elle est partout et qu'elle sera là à temps pour les empêcher d'intimider et de tuer des civils innocents Unies au Darfour". La guerre civile qui ensanglante depuis 2003 la région du Darfour et a fait près de 300 000 morts et plus de 2 millions de déplacés, selon des chiffres de l'ONU.
** Le quotidien "The New York Times" a rapporté dans son édition du mardi 14 février 2006 que les Etats-Unis et Israël "discutaient des moyens de déstabiliser le gouvernement palestinien afin d'entraîner un échec des nouveaux responsables du Hamas et que de nouvelles élections soient organisées". Washington a catégoriquement démenti cette information.

ETATS-UNIS/GUANTANAMO/ONU : 5 experts de l'ONU ont préparé un rapport, qui doit être présenté lors de la prochaine session de la Commission des droits de l'homme qui s'ouvre le 13 mars 2006 à Genève en Suisse, fondé sur des témoignages et des informations recueillies notamment aux Etats-Unis auprès d'anciens prisonniers, des familles et des avocats, qui demande la fermeture "sans délai" du camp de prisonniers sur la base américaine de Guantanamo à Cuba. Ce rapport, qui n'a pas encore été rendu public, a été divulgué mardi par le quotidien "Los Angeles Times" et l'agence de presse Reuters. Les experts affirment que les traitements infligés aux prisonniers, notamment l'alimentation par force lors de grèves de la faim, équivalent à une forme de torture. Ils accusent les autorités américaines de ne pas respecter le droit international en détenant des personnes de manière illimitée sans procès et sans qu'elles puissent choisir leur avocat. Washington a immédiatement rejeté le contenu du rapport indiquant : "Ce ne sont que des affirmations sans fondement. Nous avons invité ces personnes à visiter Guantanamo Bay. Ils ont refusé notre invitation". Manfred Nowak, expert pour la torture et les traitements inhumains, Asma Jahangir, spécialiste des droits religieux et des libertés et Leïla Zerrougui, experte en détentions arbitraire, 3 experts indépendants de l'ONU avaient été invités dimanche 30 octobre 2005 par la Maison Blanche à visiter la prison militaire américaine de Guantanamo à Cuba où environ 500 prisonniers, pour la plupart capturés en Afghanistan, qui ne sont pas considérés comme des "prisonniers de guerre" mais comme des "combattants ennemis" sont détenus depuis janvier 2002 sans avoir été inculpés ni avoir bénéficié des services d'un avocat. L'ONU avait demandé le 22 janvier 2002 à inspecter la prison de Guantanamo et réitéré leur demande jusqu'à aujourd'hui sans aucun résultat. Les experts de l'ONU avaient renoncé à cette visite prévue le 6 décembre 2005, faute d'avoir reçu les garanties nécessaires de la part des autorités américaines. Elle était limitée à une seule journée et ils ne pouvaient pas s'entretenir en privé avec les prisonniers. Plus de détails : Guantanamo ou le scandale des droits humains ; De Kaboul à Cuba : le statut des prisonniers de Guantanamo en droit international ; Amnesty International estime que Guantanamo est devenu "le goulag de notre époque" ; La situation des détenus de Guantanamo ; Il faut fermer Guantanamo" ; "Stop Torture"


FRANCE : Le ministre algérien des Transports, Mohamed Maghlaoui, est en visite à Paris du 15 au 17 février 2006, à l'invitation de Dominique Perben, ministre des Transports, de l'Equipement, du Tourisme et de la Mer. Lors de son déplacement, Mohamed Maghlaoui visitera les sites industriels de Bombardier, à Valenciennes, et d'Alstom, à La Rochelle et participera à une table ronde organisée au MEDEF International. Un accord aérien bilatéral sera signé le 16 février 2006, "qui intègre les clauses les mieux adaptées à la réalité du transport aérien actuel entre la France et l'Algérie et conformes au droit communautaire. Cet accord permettra de donner une sécurité juridique accrue aux transporteurs aériens et ainsi de promouvoir les échanges entre la France et l'Algérie.
** Environ 40 000 manifestants en provenance de toute l'Europe ont défilé mardi 14 février 2006 à Strasbourg pour maintenir la pression sur le Parlement européen et faire obstacle à la directive "Bolkestein" visant à la réglementation des prestations de services au sein de l’Union européenne, qui présente "un risque important de concurrence par le bas, au détriment des normes sociales et environnementales dans l'Union Européenne".


ROYAUME-UNI : La chambre des Communes, chambre basse du Parlement britannique, a adopté mardi 14 février 2006 par 384 voix pour et 184 contre un texte interdisant de fumer à partir de l'été 2007 dans tous les pubs et clubs d'Angleterre. Le texte, pour entrer en vigueur, doit à présent être approuvé par la chambre des Lords. Une trentaine de personnes meurent tous les jours au Royaume-Uni des suites du tabagisme passif. Plusieurs pays ont déjà interdit le tabac dans les lieux publics comme l'Irlande, la Finlande, l'Italie, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, l'Afrique du Sud, l'Espagne ou la Suède.
ZIMBABWE : L'agence gouvernementale des statistiques, l'Office central de la statistique (CSO), a révélé que l'inflation a progressé de 27 % à 613,2 %, le plus haut niveau jamais atteint dans l'histoire de ce pays. L'inflation mensuelle a aussi augmenté en janvier, mais de façon modérée de 0,3 % contre 18,6 % en décembre 2005. Selon l'agence de statistiques, l'augmentation des prix des denrées alimentaires est le principal facteur de contribution à la hausse de l'inflation en janvier, en raison de la sécheresse. L'inflation sur les produits alimentaires s'est élevée à 785,4 % et celle sur les produits non-alimentaires à 533,7 %. La banque centrale prévoit que le taux d'inflation va atteindre 800 % en mars 2006.


MALI : Le deuxième salon international de l'eau (SIDEAU) se tient à Bamako, la capitale, du 18 au 22 février 2006, sous le thème "la gestion intégrée des ressources en eau.


COTE D'IVOIRE : Jan Egeland, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence des Nations Unies, effectue une visite de 4 jours dans ce pays après les violentes manifestations contre les Nations-Unies qui ont secoué la capitale Abidjan. Il est arrivé lundi dans la capitale et doit se rendre à Guiglo et Bouaké où il rencontrera des représentants des autorités locales et nationales. Les organisations humanitaires avaient interrompu la distribution d'aide aux populations, le 24 janvier 2006, après de violentes manifestations dirigées contre les bâtiments et les bases des Nations Unies à Abidjan et dans plusieurs villes du pays intervenues à la suite de la recommandation faite par le Groupe de Travail International (GTI) de ne pas prolonger le mandat des députés ivoiriens, venu à expiration en décembre 2005. Lire notre édition du 17 janvier 2006.


CAP VERT : La Commission nationale des élections (CNE) a indiqué mardi 14 février 2006 que le président sortant, Pedro Pires, a remporté l'élection présidentielle qui s'est déroulée dimanche, obtenant 51,1 % des voix contre 48,9 % pour son unique opposant Carlos Veiga.


PAKISTAN : De violentes manifestations ont éclaté mardi à Lahore la deuxième grande ville du pays en signe de protestation à la publication des caricatures du prophète Mahomet dans la presse européenne. Des voitures ont été brûlées, des magasins et restaurants européens détruits et pillés. La police est intervenue à coups de gaz lacrymogènes. 2 personnes ont été tuées par balles. A Islamabad la capitale, des manifestations se sont déroulées dans le quartier des ambassades.


IRAN : Une vingtaine d'étudiants a manifesté devant l'ambassade d'Allemagne à Téhéran pour protester contre la publication par des journaux européens des caricatures du prophète Mahomet. Les manifestants ont lancé des coktails Molotov contre le bâtiment et brûlé des drapeaux américains et israéliens. La police est intervenue pour disperser les manifestants.


BANDE DE GAZA : Une Palestinienne de 25 ans a été tuée par des tirs de l'armée israélienne dans le sud de la bande de Gaza, lundi 13 février. Une source militaire israélienne indique que ses soldats ont effectué "des tirs d'avertissement après avoir vu personnes suspectes s'approcher de la clôture de sécurité qui sépare le territoire palestinien d'Israël".


PALESTINE : Après Israël lundi 13 février 2006, le ministre des Affaires étrangères allemand Frank-Walter Steinmeier a rencontré mardi 14 février 2006 à Ramallah en Cisjordanie, siège de l'Autorité Nationale Palestinienne son homologue palestinien Nasser Al-Qidwa ainsi que le président de l'Autorité Nationale Palestinienne Mahmoud Abbas. Les entretiens ont porté sur les conséquences de la victoire électorale du Hamas, Mouvement de la Résistance Islamique pour le processus de paix au Proche Orient. Frank-Walter Steinmeier a souligné que l’aide européenne aux territoires palestiniens était liée à certaines conditions : "un tel gouvernement (NDLR. dirigé par le Hamas) soit constitué de forces politiques qui renoncent à l’usage de la violence, qui reconnaissent le droit à l’existence d’Israel et qui respectent les accords passés jusqu’ici entre les territoires palestiniens et Israël." L’Autorité Nationale Palestinienne reçoit chaque année environ un milliard de dollars d’aide internationale. Israël verse chaque mois quelques 50 millions de dollars à l’Autorité Nationale Palestinienne, des fonds qui sont constitués d’impôts, de taxes et de droits de douanes prélevés par Israël sur les Palestiniens. Frank-Walter Steinmeier s'est rendu ensuite en Jordanie.


IRAK : L’ancien président déchu Saddam Hussein et ses 7 co-accusés qui comparaissent devant le Tribunal Spécial Irakien pour des crimes contre l’humanité ont entamé une grève de la faim. Ils entendent ainsi protester contre leur comparution forcée devant le tribunal à Bagdad.
** Le colonel Mehdi Moutlak, directeur de la formation de la police à Bagdad la capitale a été abattu devant sa maison par des hommes armés.


LIBAN : Plus de 500 000 personnes ont commémoré mardi 14 février 2006 le premier anniversaire de la mort de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri assassiné dans un attentat à la bombe, le 14 février 2005, scandant des slogans contre la Syrie.


LIBYE : La Fondation Kadhafi, association caritative pour le développement, a vigoureusement condamné les déclarations du ministre italien des Réformes constitutionnelles, Roberto Calderoli, du parti de la Ligue du Nord, parti nationaliste, allié au chef du gouvernement Silvio Berlusconi, appelant "à l'utilisation de la force contre les musulmans et à l'intervention du pape Benoît XVI en vue d'organiser de nouvelles croisades contre les musulmans". L'organisation estime que les propos du ministre italien "incarnent une position méritant la dénonciation et la condamnation du monde entier étant donné qu'elles émanent d'un esprit croisé haineux qui n'a pas su assimiler les leçons de l'histoire qui nous a appris qu'il n'y a plus de place pour les guerres et les confrontations entre les humains ni entre les adeptes des diverses religions du monde". Ajoutant : "Les relations humaines doivent être bâties sur le respect, la compréhension et la coexistence pacifique dans l'édification la civilisation humaine universelle. La provocation des conflits, l'utilisation de la force ou la menace de son usage ne peuvent émaner d'un esprit sage. Elles dévoilent une folie, une haine et une envie de destruction qui nuira en premier lieu à ses auteurs".


La citation du jour : "L'espoir est la plus grande entrave à la vie. En prévoyant demain, aujourd'hui se perd." Sénèque


Fil-Info-france.com

IRAN/NUCLEAIRE: point de presse du porte-parole du Quai d'Orsay  14/02/2006

(L'Iran annonce la reprise d'activités d'enrichissement, mais semble aussi de nouveau intéressé par la reprise des négociations. Quel est votre commentaire ?)


Sur le premier point, nous avons entendu un certain nombre de choses qui ont été dites du côté iranien, mais nous n'avons pas de confirmation par l'AIEA. Nous attendons de l'AIEA qu'elle nous confirme ou non si les Iraniens sont passés aux actes. Tant que nous n'avons pas de confirmation, je n'ai pas de commentaire spécifique là-dessus.

Le cadre général, c'est celui qui a été fixé par la résolution du Conseil des gouverneurs de l'AIEA le 4 février, qui a exprimé la préoccupation de la communauté internationale et qui a prévu un rapport au Conseil de sécurité des Nations unies au début du mois de mars.

Ce que nous souhaitons très clairement, c'est que l'Iran saisisse l'occasion qui lui est donnée de suspendre ses activités nucléaires dangereuses et de revenir à la table des négociations.

Quant à la rencontre entre les Russes et les Iraniens, on lit beaucoup de choses, y compris sur la date de cette rencontre qui semble évoluer quelque peu. C'est aux Russes et aux Iraniens de voir à quelle date ils souhaitent se rencontrer et de voir si cette rencontre peut conduire à un résultat positif.

(Depuis quelques jours, vous commencez à parler d"'activités dangereuses". Y a-t-il de nouveaux renseignements qui vous font dire cela ?)


Ce n'est qu'une simplification de langage par rapport à la terminologie que nous avons utilisée jusqu'à présent. Ce qui est important, comme cela est dit dans la résolution du 4 février, c'est que l'Iran rétablisse la suspension complète et durable de toutes les activités liées à l'enrichissement et au retraitement. Voilà la terminologie parfaitement correcte qui figure dans la résolution du 4 février du Conseil des gouverneurs.

(Mais hier, dans le point presse, vous avez déjà utilisé le terme "dangereux". Vous avez changé d'avis sur la nature du programme iranien ?)


La question vient bien du fait que nous avons un doute sur la finalité de ces activités. Si nous n'avions pas de doute, la question ne se poserait pas. Ces activités sont donc au moins potentiellement dangereuses. Il y a bien une crainte que ces activités d'enrichissement ne soient pas à des fins exclusivement civiles.

(Vous n'avez donc pas d'élément nouveau sur le programme iranien ?)


Nous avons eu un premier rapport de l'AIEA. Nous aurons un rapport plus complet qui sera remis au Conseil des gouverneurs de l'AIEA début mars.
C'est à partir de là que nous jugerons. Nous aurons une vision d'ensemble, à la fois pour le passé et pour le présent, de ces activités iraniennes.

(Pouvez-vous nous donner une idée à propos des nouvelles propositions européennes qui circulent depuis hier concernant les Iraniens sur le dossier du nucléaire ? Apparemment, il y a un envoyé spécial allemand qui a proposé aux autorités iraniennes plusieurs idées nouvelles.)


Je ne suis pas informé de propositions nouvelles. Il y a les propositions européennes que l'on connaît et qui avaient été faites au début du mois d'août. Et il y a éventuellement cette rencontre entre les Iraniens et les Russes à Moscou, pour examiner notamment les propositions russes.

Zeynel CEKICI

La centrale de Bouchehr pourra bientôt recevoir du combustible nucléaire (ministre)  14/02/2006

EREVAN, 14 février - RIA Novosti. La centrale de Bouchehr pourra bientôt recevoir du combustible nucléaire, a indiqué le chef de la diplomatie iranienne, Manouchehr Mottaki, lors d'une conférence de presse mardi.

La centrale nucléaire de Bouchehr, construite dans le respect de toutes les normes internationales, est maintenant achevée, a déclaré M. Mottaki qui s'est entretenu à Erevan avec le ministre arménien des Affaires étrangères, Vardan Oskanian.

Le combustible sera fourni par la Russie.

L'Iran envisage de poursuivre la construction de centrales nucléaires, a dit Manouchehr Mottaki, en exprimant l'espoir que le pays saurait par la suite assurer lui-même leur alimentation en combustible.


RIA-NOVOSTI

Saddam Hussein va observer une grève de la faim  14/02/2006



Le président déchu irakien Saddam Hussein et ses sept co-accusés vont observer à partir de lundi une grève de la faim pour protester contre les procédures illégitimes de leur procès et le mauvais traitement par le tribunal, a annoncé dimanche un avocat de la défense.

Par ailleurs, selon une information en provenance d'Amman, Saddam Hussein et ses sept co-accusés vont observer une grève de la faim pour protester contre la décision du Haut tribunal pénal irakien de les forces à comparaître et la légitimité du tribunal.

Le procès de Saddam Hussein doit reprendre le 13 février. Il est jugé avec sept co-accusés pour le massacre de 148 villageois chiites dans les mois et les années ayant suivi une attaque du cortège présidentiel en 1982 à Doujaîl, au nord de Bagdad. Ils risquent la peine de mort mais plaident non coupables.


Source: xinhua

Un site internet iranien publie une première caricature sur l'holocauste  14/02/2006

Un site internet iranien publie une première caricature sur l'holocauste

(islamiya/Agences) - Une première caricature sur l'holocauste a été publiée par le site internet de la Maison de la caricature de l'Iran, associée au quotidien iranien Hamshahri pour un concours international de caricature sur l'holocauste des juifs.

Cette publication coïncide avec le lancement officiel du concours intitulé: "Où est la limite de la liberté d'expression en Occident ?".

Selon le site internet de la Maison de la caricature (www.irancartoon.com), cette première caricature sur l'holocauste a été envoyée par le caricaturiste Michael Leunig, vivant à Melbourne (Australie), "par solidarité avec le monde musulman et pour exercer sa liberté d'expression".

Il s'agit d'une série de deux dessins. Sur le premier, intitulé Auschwitz 1942, on voit un juif, portant l'étoile de David et un baluchon, entrant dans le camp de concentration par un portail surmonté de l'inscription "le travail apporte la liberté".

Sur le second, intitulé Israël 2002, le même homme, portant cette fois un fusil, se dirige vers le portail de ce qui ressemble à un champ de bataille, avec l'inscription "la guerre apporte la paix".

Islamiya.info

Ahmadinejad : les iraniens n'ont aucun problème avec la nation américaine  14/02/2006

Le président Mahmoud Ahmadinejad a déclaré lundi que les iraniens n'ont aucun problème avec le peuple américain et que c'est uniquement le gouvernement américain qui a fait subir des dommages à la nation iranienne.

"Les iraniens sont une grande civilisation qui a prouvé tout au long de son histoire qu'ils n'ont besoin de personne et ne craignent aucune menace."

"L'Iran, n'en déplaise à certains,avance inexorablement sur le chemin du développement et actuellement beaucoup de pays sont désireux de coopérer avec l'Iran," a déclaré le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad.


Il a souligné que si certains états sont prêts à imposer des restrictions à l'Iran, ils font du tord avant tout à eux-mêmes.


Interrogés sur le départ des cadres instruits du pays et sur la sortie des capitaux à Dubaï, le chef d'Etat iranien a déclaré que le gouvernement ne eput rien contre le départ ou à l'arrivée d'individus; ils sont libres de décider de leurs propres vies.


Il a déclaré que l'Iran a développé des coopérations économiques avec les états voisins et notamment avec la République d'Afghanistan,l'Irak etl'Azerbaïdjan.


"Les iraniens ont fait des investissements dans des zones de libre échange du golfe Persique. Ce qui est importe c'est que les investissements bénéficient à l'économie nationale. Par exemple, ilshuit milliards de dollars ont été investis l'année dernière dans une des zones de libre échange du golfe Persique.


Barbara Slavin, une journaliste américaine a demandé s'il existait la possibilité d'entretiens directs entre l'Iran et les USA, Mahmoud Ahmadinejad a déclaré que l'Iran est un état islamique et les musulmans favorisent toujours le dialogue.



"Si les USA veulent s'adresser au monde avec un langage chargé de menaces à l'encontre de tous les pays quand eux le décident, c' est tout simplement inacceptables et les responsables américains devraient dénoncer une telle attitude"a précisé Mahmoud Ahmadinejad.


"Par principe, nous n'avons aucun problème avec le peuple américain. L'Iran a voulu expédier de l'aide humanitaire aux victimes de l'ouragan, mais, le gouvernement des USA la refusait"a rappelé le président iranien.


"Nous souhaitions mettre en place un vol direct avec New York pour faciliter les voyages entre les deux nations.


Pour nous, l'être humain est un principe qui nous est cher et nous respectons le droit de chaque individu de vivre dans la dignité dans la paix et la tranquilité, "a indiqué le président.


"Vous voyez que les journalistes américains peuvent facilement se rendre enIran et s'entretenir avec les responsables iraniens, mais, ceci n'est pas le cas aux Etats-Unis et en dépit d'une prétendue démocratie et liberté d'expression, les journalistes iraniens ne sont pas libres de se rendre pas libres aux USA et ils font face à de nombreuses restrictions aux Etats-Unis."


IRNA

BREVES MONDIALES  14/02/2006

LIBAN : Premier anniversaire de l'assassinat de l'ancien premier ministre Rafic Hariri, photo, le 14 février 2005 à Beyrouth dans un attentat à la voiture piégée qui avait fait 14 morts et plus de 140 blessés. Lire notre édition du 15 février 2005. Le fils de l'ancien premier ministre, Saad Hariri, est rentré dans son pays samedi 11 février 2006. Il avait quitté le Liban "pour des raisons de sécurité" en juillet 2005 et s'était réfugié en France et en Arabie Saoudite. Il avait également rencontré en janvier 2006, à la Maison Blanche, le président américain George W. Bush. Plus de détails : Portrait de Saad Hariri


HAITI : Après le dépouillement de 90 % des bulletins, René Préval, ancien président, et partisan de l'ancien président Jean-Bertrand Aristide, a remporté 48,7 % des voix. Sur les 2,2 millions de vote exprimés, environ 125 000 ont été déclarés invalides en raison d'irrégularités. Les manifestations se poursuivent, les partisans de René Préval, qui demandent à ce que leur candidat soit déclaré vainqueur du scrutin, ont dénoncé la manipulation du scrutin. Une personne a été tuée et plusieurs autres blessées par des coups de feu tirés par des soldats de la Mission de stabilisation de l'ONU en Haïti (MINUSTAH). Celle-ci a démenti toute implication dans les tirs.


ROYAUME-UNI : Après la diffusion hier sur internet par l'hebdomadaire "News of the World" d'une vidéo montrant des soldats britanniques frappant à coups de pieds et de matraques de jeunes Irakiens, qu'ils pourchassaient, le ministère britannique de la Défense, qui estime à 95 % que les images son authentiques, a demandé l'ouverture d'une "enquête urgente". Un suspect, dont l'identité n'a pas été révélée, aurait été arrêté. Selon le quotidien "The Guardian", les coupables présumés seraient des grenadiers de la 20ème Brigade Blindée britannique stationnée en Allemagne. ** La Chambre des Communes a approuvé lundi 13 février 2006 par 310 voix contre 279 la création en Grande-Bretagne d'une carte nationale d'identité. cette carte d'identité payante ne sera pas obligatoire dans un premier temps, mais seulement délivrée lors d'une demande ou d'un renouvellement de passeport (seul document officiel d'identité jusqu'alors) à compter de 2008. Les autorités souhaitent mettre sur pied un "système ultramoderne de contrôle d'identité" fondé sur un document contenant "des informations biométriques comme les empreintes digitales ou la reconnaissance du visage ou de l'iris". De nombreux députés, travaillistes et conservateurs confondus, estiment que ce système est une atteinte aux libertés individuelles, ne contribue pas à assurer la sécurité et d'être trop onéreux pour l'Etat.


TURQUIE : Un groupe kurde armé, les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), composé, selon le PKK, Parti des Travailleurs du Kurdistan de dissidents de son mouvement interdit par les autorités turques, a revendiqué l'attentat à la bombe perpétré lundi 11 février dans un supermarché d'Istanbul faisant 6 blessés. C'est le deuxième attentat en 4 jours dans la ville. Le 9 février 2006, un attentat à la bombe avait fait un mort et 16 blessés, dont 7 policiers, dans un café internet d'Istanbul situé près d'un commissariat. Dimanche 12 février 2006, plusieurs centaines de sympathisants kurdes avaient manifesté à Ankara pour protester contre l'isolement du chef du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) Abdullah Ocalan détenu depuis le 15 février 1999 dans l'île-prison d'Imrali au large d'Istanbul. Condamné à mort en 1999, Abdullah Ocalan avait vu sa peine commuée en prison à vie en 2002. Selon ses avocats Abdullah Ocalan, victime mardi d'un infarctus, se trouverait dans un "état grave". Ils ont lancé un appel à l'Union européenne et au Comité européen pour la prévention pour la torture (CPT), pour les autoriser, ainsi que les médecins et sa famille, à rendre visite au prisonnier. ** Des dizaines de milliers de Turcs ont manifesté dimanche 12 février 2006 à Diyarbakir pour protester contre la publication de 12 caricatures du prophète Mahomet dans la presse européenne. A Istanbul, les manifestants ont brûlé le drapeau danois et lancé des pierres sur le consulat de France.


BANDE DE GAZA : Dans une interview publiée par le quotidien russe "Nezavissimaia Gazeta", le chef politique du Hamas, Mouvement de la Résistance Islamique, Khaled Méchaal, a déclaré : "Si Israël reconnaît nos droits et s'engage à quitter tous les territoires occupés, le Hamas et le peuple palestinien prendront une décision concernant la fin de la résistance armée". Le Hamas refuse de reconnaître l'Etat d'Israël.


ISRAEL : En visite lundi 13 février 2006 en Israël, le ministre allemand des affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier a assuré le premier ministre par intérim Ehud Olmert que Berlin ne discuterait pas avec le Hamas, Mouvement de la Résistance Islamique s'il ne reconnaît pas le droit à l’existence d’Israël et s'il ne renonce pas à la violence.


IRAN : Le gouvernement a annoncé qu'il reprendrait l'enrichissement d'uranium avant une réunion de l'AIEA, Agence internationale de l'énergie atomique, le 6 mars 2006. Téhéran a aussi annoncé le report des négociations, prévues le 16 février 2006 avec Moscou, sur une offre de la Russie ajoutant que la proposition russe ne serait "acceptable que s'il est bien établi que l'Iran peut aussi disposer d'installations d'enrichissement sur son propre sol".


IRAK : A la reprise de son procès lundi 13 février 2006 devant le Tribunal Spécial Irakien (TSI), tribunal d'exception mis en place par l’ancien administrateur américain Paul Bremer le 10 décembre 2003 3 jours avant sa capture, l’ancien président Saddam Hussein et 7 de ses proches collaborateur ont été contraints de comparaître devant le Haut tribunal pénal irakien.Saddam Hussein a vivement protesté et injurié le président de la Cour, le juge Rauf Rashid Abdul Rahman, un Kurde, originaire de Halabja, où près de 5 000 Kurdes furent gazés par les forces de Saddam Hussein en mars 1988, dont il ne reconnaît pas la légitimité. 2 témoins qui devaient être entendus ont refusé de parler.
** Un attentat suicide a été perpétré lundi devant un banque d'un quartier chiite à l'est de Bagdad où plusieurs centaines de personnes, dont de nombreux enfants, attendaient pour recevoir des chèques gouvernementaux destinés à compléter des rations alimentaires, faisant 10 morts et une quarantaine de blessés. ** 5 personnes d'une même famille, faisant partie du Conseil suprême de la révolution islamique en Irak (CRSII en français ; SCIRI en anglais Supreme Council for Islamic Revolution in Iraq, parti chiite irakien basé en Iran), le principal parti chiite irakien ont été abattu lundi par un groupe d'hommes armés à Baqouba, au nord-est de Bagdad.
** A Iskandariyeh, au sud de la capitale Bagdad, 2 policiers ont été tués et un autre blessé dans l'explosion d'une bombe sur leur passage.


CHINE : La compagnie aérienne Air China a annoncé l'achat à l'avioneur américain Boeing de 10 appareils 737-800 pour un montant de 655,2 millions de dollars. La livraison sera effectuée fin 2007 jusqu'à fin 2008. En janvier 2005, la société avait déjà commandé au consortium européen Airbus 20 longs-courriers A330-200 pour un montant d'environ 2,8 milliards de dollars. En juin, elle avait également passé commande de moteurs d'avion de Rolls-Royce pour environ 800 millions de dollars.


INDE : Jagjivan Ram Yadav, arrêté en 1968 pour le meurtre présumé de sa belle-soeur, et qui n'a jamais comparu devant un tribunal depuis 38 ans, les autorités ayant perdu son dossier, vient d'être libéré sur décision de la Cour suprême qui a cassé un jugement qui estimait que le détenu ne pouvait être ni libéré sous caution ni acquitté faute de documents relatifs à l'affaire.


ETATS-UNIS : De fortes chutes de neige ont paralysé le nord-est du pays. Le trafic aérien a été perturbé. 200 000 personnes ont été privées d'électricité. Les aéroports de Boston, New York et Washington ont dû être fermés provoquant des retards considérables.


POLOGNE : Une ressortissante polonaise a porté plainte contre son pays devant la Cour européenne des droits de l'homme, dont le siège est à Strasbourg en France, pour violation des articles 8 (droit au respect de la vie privée) et 3 (interdiction des traitements inhumains ou dégradants) de la Convention européenne des droits de l'homme. Les autorités lui ont refusé un certificat médical susceptible de lui permettre de bénéficier d'un avortement thérapeutique.
En Pologne, la législation sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG), qui est une des plus sévères d'Europe, n'autorise l'avortement que s'il présente un risque pour la santé de la mère. La santé de la plaignante, déjà mère de 3 enfants, s'était considérablement détériorer à la suite d'une hémorragie rétinienne.


SUEDE : Le gouvernement a annoncé son intention de remplacer, d'ici à 2020, les énergies fossiles par des sources renouvelables (biocarburants, éoliennes, et énergie marémotrice), à la suite de l'explosion des prix de l'énergie, qui paralyse les économies traditionnelles. Mona Sahlin, ministre du Développement durable, a déclaré : "Notre indépendance future vis-à-vis des énergies fossiles nous procurera des avantages considérables, et pas seulement face aux fluctuations du prix du pétrole qui a triplé depuis 1996".


EUROPE : La Direction Générale de l'Armement (DGA) a officiellement notifié jeudi 9 février 2006 à la société Dassault Aviation la maîtrise d'oeuvre du projet Neuron de démonstrateur d'avion de combat sans pilote. Le budget du programme s'élève à 405 millions d'euros et 6 pays (la France, la Suède, l'Italie, la Grèce, la Suisse et l'Espagne) se sont unis dans ce projet de démonstrateur d'avion de combat sans pilote. Les premiers essais sont attendus en 2011 en France, en Suède et en Italie. Ce projet a été lancé en 2003 lors du salon international de l’aéronautique et de l’espace du Bourget par Michèle Alliot-Marie, ministre de la défense. Dassault Aviation agira comme maître d'oeuvre pour la réalisation du projet qui se fera en partenariat avec le Suédois Saab, l'Espagnol EADS Casa, le Suisse Ruag, le Grec HAI et l'Italien Alenia.


OUGANDA : L'hebdomadaire "Sunday Vision" a révélé dans son édition du dimanche 12 février 2006 que le président Yoweri Museveni a ordonné aux Forces de défense du peuple ougandais (UPDF, Uganda Peoples Defence Force) "d'intensifier leurs opérations contre les rebelles de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA, Lord's Resistance Army) pour que les personnes déplacées puissent revenir à la maison". La LRA, dont les agissements sont dénoncés par les organisations de défense des droits de l'homme, s'opposent depuis plus de 20 ans au gouvernement en place. Les combats ont fait des centaines de milliers de morts et plus de 1,4 million de déplacés. Le Tribunal pénal international (TPI) a délivré en octobre dernier un mandat d'arrêt contre cinq principaux commandants de la LRA. Plus de détails : La protection des enfants au nord de l'Ouganda ; Amnesty International : Le gouvernement doit traiter de toute urgence le problème des attaques contre les populations civiles ; 30 000 enfants kidnappés par la rébellion en Ouganda


La citation du jour : "Les vrais hommes de progrès sont ceux qui ont pour point de départ un respect profond du passé". Ernest Renan, philosophe et écrivain français (1823-1892)



Fil-Info-France.com

Nouvelle affaire de sévices contre des civils en Irak  13/02/2006



Londres fait face à une nouvelle affaire de mauvais traitements commis par ses soldats en Irak après la parution dans la presse de photos montrant des militaires britanniques battant de jeunes civils irakiens après des émeutes dans le sud du pays en 2004.

"Si cela est vrai, c`est un comportement inacceptable", a déclaré le ministre des Finances Gordon Brown sur la BBC. "Les responsables seront poursuivis en justice".


"Nous n`allons pas tolérer de telles activités", a pour sa part promis le Lord Chancellor (ministre des Affaires constitutionnelles), Charles Falconer.


Le ministère de la Défense (MoD) a annoncé dès samedi soir l'ouverture d'une "enquête urgente" après la publication par l'hebdomadaire News of the World d'images extraites d'une bande vidéo.


La vidéo, qui dure environ une minute, montre des soldats britanniques poursuivant de jeunes manifestants dans les rues d'une ville du sud de l'Irak et les entraînant dans un camp où ils sont frappés à coups de poing et de pied et à l'aide de matraques.


Sur la bande, on entend l'homme qui a tourné ces scènes, un caporal, exulter et injurier les Irakiens: "Oh oui! Oh oui! Tu l'as bien mérité. Oui, sales enfoirés. Sales connards. Crevez! Ha, ha!", selon le journal.


News of the World, qui qualifie les auteurs de ces coups de "bande brutale de soldats britanniques", affirme également que la séquence filmée montre un soldat donnant des coups de pied dans la figure d'un Irakien mort.


La bande vidéo a été montrée sur la base d'origine de leur unité en Europe avant d'être révélée par quelqu'un qui voulait dénoncer ces faits, a précisé le journal qui a refusé d'identifier le régiment des soldats impliqués.


Son rédacteur en chef, Stuart Kuttner, assure que les images ont été vérifiées par la rédaction. "Nous avons mené des enquêtes auprès de la source, d'experts militaires, du ministère de la Défense et au-delà", a-t-il déclaré.

IRNA

Caricatures: manifestations à Paris et Strasbourg  13/02/2006

 Caricatures: manifestations à Paris et Strasbourg

Plusieurs milliers de personnes, ont manifesté samedi après-midi à Paris et Strasbourg pour dénoncer la publication de caricatures de Mahomet dans la presse française, et appeler au respect des religions.

A Paris, Plusieurs milliers de personnes, ont défilé dans le calme de la place de la République à la place de la Nation à l'appel de l'Union des associations musulmanes de Seine-Saint Denis.


"Respect des religions, liberté d'expression, pas de contradiction", "Laissez les insultes, liberté des cultes", pouvait-on lire sur des banderoles.


A Strasbourg,des hommes et femmes de tous âges, ont manifesté à l'appel du Parti des musulmans de France (PMF).


Les manifestants, venus pour certains d'Allemagne, de Haute-Saône ou du Haut-Rhin, brandissaient des pancartes et des banderoles clamant "Non à l'extrémisme démocratique, n'insultez pas le prophète", "Toucher aux prophètes = toucher à l'humanité" ou encore "Plus forte que notre plume est notre foi".

IRNA

Nouvelle affaire de sévices contre des civils en Irak  13/02/2006


Londres fait face à une nouvelle affaire de mauvais traitements commis par ses soldats en Irak après la parution dans la presse de photos montrant des militaires britanniques battant de jeunes civils irakiens après des émeutes dans le sud du pays en 2004.

"Si cela est vrai, c`est un comportement inacceptable", a déclaré le ministre des Finances Gordon Brown sur la BBC. "Les responsables seront poursuivis en justice".


"Nous n`allons pas tolérer de telles activités", a pour sa part promis le Lord Chancellor (ministre des Affaires constitutionnelles), Charles Falconer.


Le ministère de la Défense (MoD) a annoncé dès samedi soir l'ouverture d'une "enquête urgente" après la publication par l'hebdomadaire News of the World d'images extraites d'une bande vidéo.


La vidéo, qui dure environ une minute, montre des soldats britanniques poursuivant de jeunes manifestants dans les rues d'une ville du sud de l'Irak et les entraînant dans un camp où ils sont frappés à coups de poing et de pied et à l'aide de matraques.


Sur la bande, on entend l'homme qui a tourné ces scènes, un caporal, exulter et injurier les Irakiens: "Oh oui! Oh oui! Tu l'as bien mérité. Oui, sales enfoirés. Sales connards. Crevez! Ha, ha!", selon le journal.


News of the World, qui qualifie les auteurs de ces coups de "bande brutale de soldats britanniques", affirme également que la séquence filmée montre un soldat donnant des coups de pied dans la figure d'un Irakien mort.


La bande vidéo a été montrée sur la base d'origine de leur unité en Europe avant d'être révélée par quelqu'un qui voulait dénoncer ces faits, a précisé le journal qui a refusé d'identifier le régiment des soldats impliqués.


Son rédacteur en chef, Stuart Kuttner, assure que les images ont été vérifiées par la rédaction. "Nous avons mené des enquêtes auprès de la source, d'experts militaires, du ministère de la Défense et au-delà", a-t-il déclaré


IRNA



BREVES MONDIALES  13/02/2006



TURQUIE : Dans une lettre adressée samedi aux pays membres de l'ONU, de l'Organisation de la Conférence Islamique (OCI) et de l'OTAN (Organisation du Traité de l'Atlantique Nord), le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan (photo) a appelé à la "sagesse" et au "bon sens" écrivant : "Ces événements malheureux ont créé une tension à la limite d'une polarisation entre l'Est et l'Ouest, entre les mondes islamique et chrétien, comme on n'en avait pas vu récemment". Ajoutant : "Pour la paix mondiale et la sauvegarde de nos valeur communes, je crois qu'il est désormais devenu essentiel que les hommes d'Etat et la classe politique agissent avec sagesse et bon sens". Recep Tayyip Erdogan a appelé les musulmans à "exprimer pacifiquement" leur indignation, assurant que "ceux qui incitent ou provoquent des violences entament leur propre cause". Lors de manifestations de protestation contre la publication des caricatures du prophète Mahomet dans plusieurs journaux européens, qui se sont déroulées samedi à Ankara, des drapeaux européens ont été piétinés par des manifestants en colère.


ONU : Le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a demandé aux Etats Membres de "mettre en place un Conseil des droits de l'homme d'ici à la fin du mois de février, avant que ne démarre, comme chaque année au mois de mars, la session de la Commission des droits de l'homme, largement discréditée". Dans le document final du Sommet mondial de l'ONU qui s'est tenu du 14 au 16 septembre 2005, les Etats Membres avaient décidé de "créer un Conseil des droits de l'homme" qui remplacera la Commission des droits de l'homme et chargeaient le président de l'Assemblée générale de conduire les négociations qui permettront d'établir, dès que possible, au cours de la 60e session, ce Conseil afin de définir son mandat et sa composition. La proposition de désigner ses membres à la majorité des deux tiers de l'Assemblée générale afin d'empêcher les Etats violant les droits de l'homme d'y siéger n'avait pas été retenue dans le document final.


IRAK : Le président déchu, Saddam Hussein, dont le procès doit reprendre lundi 13 février 2006 devant le Tribunal Spécial Irakien (TSI), tribunal d'exception mis en place par l’ancien administrateur américain Paul Bremer le 10 décembre 2003 3 jours avant sa capture, a indiqué qu'il allait observer, avec les 7 co-accusés de ce procès, à partir de ce jour une grève de la faim pour dénoncer l'illégalité de ce tribunal et la décision du juge de les forcer à comparaître. Saddam Hussein est jugé pour crimes de guerre lors du massacre de 143 villageois chiites après une attaque contre le convoi de l'ex-président en 1982 à Doujaïl, village situé au nord de Bagdad. Son procès a débuté le 19 octobre 2005. ** Le nouveau parlement issu des élections législatives du 15 décembre 2005, qui ont vu la victoire du parti chiite, l'Alliance unifiée irakienne, qui a gagné 128 sièges sur les 275 que compte le parlement sans toutefois obtenir la majorité absolue, a désigné dimanche le Premier ministre irakien Ibrahim al-Jaafari candidat du parti au poste de premier ministre, avec seulement une voix d'avance sur Adil Abdul-Mahdi, vice-président du Conseil suprême pour la révolution islamique en Irak.


ISRAEL : Le premier ministre Ariel Sharon a dû être opéré en urgence samedi 11 février 2006 à la suite "d'une grave dégradation de son appareil digestif qui mettait sa vie en danger" selon ses médecins. Ariel Sharon est plongé dans le coma depuis le 4 janvier 2006 à la suite d'une attaque cérébrale.



ALGERIE : Le directeur de l'hebdomadaire Essafir, Berkane Bouderbala, publiant le supplément religieux Errissala, et le directeur de l'hebdomadaire Panorama qui publie le supplément religieux Iqra, Kamel Boussad, ont été arrêtés samedi et placés sous mandat de dépôt suite à une plainte du ministère de la Communication, après la publication par ces journaux des caricatures du prophète Mahomet. La Fédération internationale des journalistes (FIJ) a dénoncé ces arrestations et appelé à "plus de retenue et de sagesse dans un contexte aussi tendu" ajoutant : "Les pressions et les poursuites judiciaires risquent, à l’allure des sanctions qui tombent, de prendre des formes d’une nouvelle vague de répression contre les voix indépendantes". 2 directeurs des chaînes A3 et Canal Algérie chaînes satellitaires entièrement dépendantes de la télévision d’Etat (ENTV) ont également été traduits devant un conseil de discipline puis dégradés de leur poste de responsabilité. ** Le secrétaire américain à la Défense, Donald Rumsfeld, est arrivé dimanche 12 février 2006 à Alger, pour une visite de travail accompagné d'une importante délégation militaire, comprenant de hauts responsables du Pentagone. Cette visite est destinée à renforcer les liens militaires des Etats-Unis avec les pays du Maghreb. Ronald Rumsfeld était samedi en Tunisie. Il doit gagner ensuite le Maroc.


COTE D'IVOIRE : Plusieurs organisations internationales ont décidé de reprendre, cette semaine, l'aide humanitaire d'urgence dont dépendent plusieurs milliers de personnes en Côte d'Ivoire, essentiellement dans la région de Guiglo, dans l'ouest du pays. L'aide humanitaire avait été interrompue le 24 janvier 2006 dernier, après de violentes manifestations dirigées contre les bâtiments et les bases des Nations Unies à Abidjan et dans plusieurs villes du pays.



ITALIE : 80 000 à 100 000 personnes selon les organisateurs, 20 000 selon la police ont manifesté samedi à Naples pour défendre le droit à l'avortement.


DANEMARK : Après les violentes manifestations de protestations contre la publication de caricatures du prophète Mahomet, le ministère des Affaires étrangères a rappelé provisoirement ses ambassadeurs d'Iran, de Syrie et d'Indonésie. Le ministère a également appelé ses ressortissants à quitter l'Indonésie en raison d'une "menace grave et imminente". Des menaces avaient été adressées au personnel de l'ambassade de Jakarta.


ALLEMAGNE : 50 000 personnes ont manifesté samedi à Berlin contre le projet de directive européenne Bolkestein qui vise à la libéralisation des services, à l'appel de la Confédération allemande des syndicats (DGB).


FRANCE : Les négociations entre le président arménien Robert Kotcharian et le président azerbaïdjanais Ilham Aliev, qui ont débuté samedi, au château de Rambouillet, en région parisienne, et entreprises par le "Groupe de Minsk", dont la France, conjointement avec les Etats-Unis et la Fédération de Russie, exerce la co-présidence, pour faciliter un règlement pacifique du conflit portant sur le "Haut Karabagh", ont échoué. ** Des manifestations contre la directive européenne Bolkestein se sont déroulées samedi à Strasbourg.


BELGIQUE : Ouverture ce lundi 13 février 2006 à Bruxelles d'une conférence de l'ONU sur la situation en République Démocratique du Congo (RDC), présidée par Jan Egeland, coordinateur en chef des affaires humanitaires des Nations Unies. L'ONU avait appelé la communauté internationale, et principalement l'Union européenne, à fournir de nouvelles troupes pour le maintien de la paix et accroître l'aide financière.


VENEZUELA : Dans un discours prononcé jeudi 9 février 2006, à la télévision, le président Hugo Chavez Frias a critiqué une nouvelle fois le président américain, George W. Bush, en ces termes : "Il se croit le propriétaire du monde, et maintenant ils (NDLR. Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne) prévoient d'envahir l'Iran, et complotent également contre le Vénézuela. Ce mec est fou. Mercredi, il avait déjà qualifié le Premier ministre britannique Tony Blair de "pion de l'impérialisme" américain.



HAITI : Selon des résultats partiels suite à l'élection présidentielle du 7 février 2006, l'ancien président René Préval, (1996-2001) et proche du président en exil Jean-Bertrand Aristide, obtiendrait 49,1 % des suffrages. Pierre Richard Duchemin, membre du Conseil électoral, a affirmé dimanche que "les résultats de l'élection présidentielle étaient manipulés". Des manifestations ont éclaté dans la capitale Port-au-Prince.


BRESIL : Selon une étude réalisée par l'Institut Pereira Passos, un organisme dépendant de la municipalité de Rio de Janeiro, 6,5 millions de Brésiliens, soit 3,5 % de la population du pays, vivent dans des bidonvilles. 1,1 millions vivent dans les favelas de Rio de Janeiro, où ils représentent 18 % de la population de la ville, et plus de 900 000 à Sao Paulo (8,7 %). Un total de 4,2 millions de personnes habitent dans les favelas des capitales des 27 Etats du Brésil. Ce chiffre a augmenté de 39,3 % au cours des 10 dernières années. ** Un balcon de L'effondrement d'un balcon de l'université d'Etat de Londrina, ville située à 520 kilomètres à l'ouest de Sao Paulo, s'est effondré faisant 1 mort et une vingtaine de blessés. Plusieurs centaines d'étudiants s'inscrivaient à un congrès de zoologie. Les causes de l'accident n'ont pas encore pu être déterminées. Les autorités ont ouvert une enquête.



INDONESIE : Le ministère de la Santé a annoncé dimanche, citant les résultats des analyses réalisées par un laboratoire accrédité par l'Organisation mondiale de le santé (OMS), que 2 femmes mortes jeudi et vendredi dans un hôpital de Jakarta, ont succombé au virus H5N1, source mortelle de la grippe aviaire.


RUSSIE : Mikhail Dmitriev, directeur du Service fédéral pour la Coopération militaire et technique, a indiqué que l'accord, d'un milliard de dollars, conclu en novembre 2005 portant sur la livraison à l'Iran de 30 missiles Tor-M1 de courte portée, qu'il "n'y a aucune raison pour que ce contrat avec l'Iran ne soit pas honoré". Le ministre de la Défense Sergeï Ivanov a indiqué que le contrat avait été conclu conformément aux lois et aux obligations internationales de la Russie.


La citation du jour : "Ce qui est désordre, violence, attentat au droit d'autrui, doit être réprimé sans pitié". Ernest Renan, philosophe et écrivain français (1823-1892) Extrait des "Questions contemporaines"


Fil-Infi-France.com

Ouverture à Moscou de la rencontre des ministres des Finances du G-8  11/02/2006




MOSCOU, 11 février - RIA Novosti. Une rencontre des ministres des Finances du G-8 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Japon et Russie) s'est ouverte samedi à Moscou sous les lambris de l'hôtel National.

Une séance photo protocolaire a précédé la rencontre qui se déroule à huis clos et qui sera suivie d'une conférence de presse.

Outre les ministres des Finances, la conférence réunit le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Rodrigo de Rato, le président de la Banque mondiale, Paul Wolfowitz, le ministre autrichien des Finances, Karl-Heinz Grasser (l'Autriche assumant la présidence de l'Union européenne), et le commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, Joaquín Almunia.

Au petit-déjeuner de travail qui a eu lieu en dehors de la réunion générale ont participé les ministres des Finances indien et brésilien ainsi que les vice-ministres des Finances chinois et sud-africain.

653 journalistes, dont 259 étrangers, ont été accrédités pour la couverture de la conférence ministérielle du G-8.

Ria-Novosti

Des villes d'Afrique du Sud sont témoins de manifestations contre la presse européenne  11/02/2006




A la suite des manifestations internationales contre la presse européenne pour leurs blasphèmes à l'encontre du prophète de l'Islam, les musulmans résidant en Afrique du Sud ont organisé une marche de protestation dans différentes villes.

Dans le plus important port commercial d'Afrique du Sud,Durban,des milliers de fidèles musulmans mais aussi des adeptes d'autres religions monothéistes ont participé à une marche massive dela mosquée de la ville à la mairie.


Les manifestants tout en scandant des slogans condamnant la presse européenne et tout en défendant les valeurs sacrées touchant au prophète
de l'Islam, ils ont demandé des sanctions économiques contre le danemark et que soient punis les responsables des injures faites à la
communauté musulmane internationale.


IRNA

BREVES MONDIALES  11/02/2006

ETATS-UNIS : Lors d'une audition devant la commission sénatoriale enquêtant sur les responsabilités après le passage du cyclone Katrina sur la Louisiane, le 29 août 2005, l'ancien chef de la Federal Emergency Management Agency (FEMA, Agence fédérale chargée de la gestion des secours d'urgence), Michael Brown (photo), qui avait donné sa démission le 12 septembre 2005, a déclaré vendredi 10 février 2006 que la Maison Blanche avait été alertée dès le premier jour, 29 août 2005, du passage du cyclone Katrina sur la Louisiane, qui avait provoqué d'importantes inondations et la rupture de digues, faisant 1 200 morts. L'administration Bush avait affirmé haut et fort n'avoir été prévenu que le jour suivant de l'inondation en cours.


CANADA : Selon les conclusions d'un rapport (format pdf) publié par l'Association canadienne du droit de l'environnement et Défense environnementale, "Pollution Watch", les installations canadiennes situées autour des 5 lacs et du fleuve Saint-Laurent sont en grande partie responsables de la pollution des Grands Lacs. Elles émettent 73 % plus de polluants atmosphériques que les usines américaines. Selon le document, les usines américaines ont diminué de 3 % leurs émanations toxiques, au cours des dernières années alors que celles du Canada ont augmenté de 24 %. Cependant entre 1990 et 2002, les usines américaines ont augmenté de 23 % leurs rejets dans l'eau des Grands Lacs, alors que du côté canadien ce type de pollution a grimpé de 13 %.


HAITI : Selon des résultats officiels partiels des élections générales qui se sont tenues le 7 février 2006 l'ancien président René Préval (1996-2001) et proche du président en exil Jean-Bertrand Aristide, sortirait vainqueur du scrutin.


ITALIE : Cérémonie d'ouverture vendredi 10 février 2006 à Turin des 20e Jeux Olympiques d'hiver en présence de plus de 30 000 personnes. 2 milliards de personnes ont suivi dans le monde la cérémonie.


ISRAEL : Israël s'est dit "indigné" après l'invitation lancée au mouvement palestinien de la Résistance Islamique Hamas par le président russe Vladimir Poutine. Pour le ministre israélien de l’Education et des Transports, Meir Sheetrit, cette invitation est un "couteau dans le dos", ajoutant que "cette initiative vise à accorder une légitimité internationale à un groupe terroriste et nous devons nous y opposer par tous les moyens". Le président Poutine, qui ne considère pas le Hamas comme une organisation terroriste, avait souligné que le Hamas était arrivé au pouvoir "après des élections démocratiques et légitimes" et a appelé à "respecter le choix du peuple palestinien".


IRAK : La Commission électorale a confirmé vendredi 10 février 2006 les résultats définitifs des élections législatives du 15 décembre, qui donnent la victoire au parti chiite, l'Alliance unifiée irakienne, qui a gagné 128 sièges sur les 275 que compte le parlement sans toutefois obtenir la majorité absolue. Les partis qui composent l'Alliance doivent maintenant désigner leur candidat pour le poste de Premier ministre. ** Les ravisseurs de la journaliste américaine Jill Carroll, journaliste "freelance" travaillant pour le quotidien américain "The Christian Science Monitor", enlevée à Bagdad le 7 janvier 2006, ont lancé un nouvel ultimatum fixé au 26 février 2006 pour satisfaire leurs exigences : libérer toutes les femmes irakiennes détenues dans les prisons. ** Lors de la proclamation officielle des résultats des élections du 15 décembre 2005, un attentat à la voiture piégée a été perpétré près d'une mosquée chiite, à Bagdad la capiale, à la sortie de la prière du vendredi faisant 8 morts et plus de 20 blessés. ** L'armée américaine a indiqué dans un communiqué publié vendredi que 2 soldats américains ont été tués dans l'explosion d'une bombe au passage de leur convoi près de Falloujah.


PAKISTAN : Un attentat suicide a été perpétré jeudi 9 février 2006 lors de l'Achoura, plus importante fête religieuse chiite à Hangu à environ 200 kilomètres au nord-ouest d'Islamabad la capitale faisant une vingtaine de morts. Des émeutes ont suivi faisant au moins 8 morts et une cinquantaine de blessés. L'Achoura commémore le massacre de l'Imam Hussein, petit-fils de Mahomet, et de 72 de ses partisans par le califat omeyyade, en 680 à Kerbala, en Irak.


RUSSIE : Ouverture vendredi 10 février 2006 à Moscou la capitale du sommet du G8 (NDLR. Groupe des 8 pays les plus industrialisés : Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Russie, Royaume-Uni et des Etats-Unis). Cette réunion placée sous le signe de la sécurité de l'approvisionnement en énergie, la lutte contre les maladies infectieuses et le développement des programmes d'enseignement.


MALAISIE : Ouverture à Kuala Lumpur vendredi 10 février 2006, et pour 2 jours, de la conférence de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) qui tournera ses débats vers la polémique qui s'est ouverte après la publication, dans la presse européenne, des caricatures du prophète Mahomet.


AZERBAIDJAN : Le virus H5N1 (souche mortelle de la grippe aviaire qui peut être transmise à l'homme) a été détecté sur des oiseaux morts au bord de la mer Caspienne.


COREE DU SUD : Le professeur de l’Université nationale de Séoul (SNU), Hwang Woo-suk, spécialiste du clônage humain, et qui avait démissionné de sa chaire après qu'une commission d'enquête ait révélé vendredi qu'il avait falsifié des informations annonçant comme une première mondiale l'extraction de cellules souches à partir d'un embryon humain obtenu par clonage, a été suspendu temporairement par son université avec 6 de ses collègues.


DANEMARK : Le journal Jyllands-Posten qui a publié le premier, en septembre 2005, les caricatures du prophète Mahomet, a présenté, jeudi 10 février 2006, une version arabe de ses excuses. La direction dit "regretter le grand malentendu". Elle affirme "croire en la liberté d'appartenance religieuse" et soutient "qu'elle ne visait pas à insulter la personne du prophète Mahomet".


ALLEMAGNE : Le Bundestag (parlement) s'est prononcé en faveur de la liberté de la presse après les critiques du monde musulman à la suite de la publication des caricatures du prophète Mahomet.
** Le sud du pays est paralysé pour le cinquième jour consécutif par une grève des services publics, qui a débuté dans le Land du Bade-Wurtemberg avant de s'étendre aux 6 autres Etats régionaux ou Länder (Bavière, Basse-Saxe, Schleswig-Holstein, Rhénanie du Nord-Westphalie, Sarre et Saxe), un fait rare en Allemagne à l'appel du syndicat Ver.di. Les grévistes protestent contre le projet d’augmenter la durée hebdomadaire de travail qui passera à 40 heures, sans augmentation de salaire.


FRANCE : Le président de la République a reçu jeudi 9 février 2006 au Palais de l'Elysée le président gabonais Omar Bongo Ondimba, au pouvoir depuis décembre 1967, qui a remporté l'élection présidentielle du 27 novembre 2005 avec plus de 79 % des voix, en visite de travail en France. Les entretiens entre les 2 hommes ont porté essentiellement sur la situation en Côte d'Ivoire et l'accord de paix signé mercredi 8 février 2006 à Tripoli entre le Tchad et le Soudan.Plus de détails : Omar Bongo, intouchable ; Notre édition du 3 octobre 2005


KOSOVO : Après le décès du président Ibrahim Rugova, le 21 janvier 2006 des suites d'un cancer du poumon, le leader modéré des Kosovars albanais, Fatmir Sejdiu, a été nommé à la présidence du Kosovo. Il a déclaré qu’il oeuvrerait en faveur de l’indépendance de la province face à la Serbie. Voir notre édition du 23 janvier 2006


ANGOLA : Après la découverte d'un cas de grippe aviaire dans un élevage du Nigéria, le gouvernement a interdit l'importation des poulets et oeufs fertiles provenant du Nigéria.


La citation du jour : "La véritable indulgence consiste à comprendre et à pardonner les fautes qu'on ne serait pas capable de commettre." Victor Hugo Extrait de "Philosophie prose"



Fil-Info-France.com

BREVES MONDIALES  11/02/2006

ETATS-UNIS : Lors d'une audition devant la commission sénatoriale enquêtant sur les responsabilités après le passage du cyclone Katrina sur la Louisiane, le 29 août 2005, l'ancien chef de la Federal Emergency Management Agency (FEMA, Agence fédérale chargée de la gestion des secours d'urgence), Michael Brown (photo), qui avait donné sa démission le 12 septembre 2005, a déclaré vendredi 10 février 2006 que la Maison Blanche avait été alertée dès le premier jour, 29 août 2005, du passage du cyclone Katrina sur la Louisiane, qui avait provoqué d'importantes inondations et la rupture de digues, faisant 1 200 morts. L'administration Bush avait affirmé haut et fort n'avoir été prévenu que le jour suivant de l'inondation en cours.


CANADA : Selon les conclusions d'un rapport (format pdf) publié par l'Association canadienne du droit de l'environnement et Défense environnementale, "Pollution Watch", les installations canadiennes situées autour des 5 lacs et du fleuve Saint-Laurent sont en grande partie responsables de la pollution des Grands Lacs. Elles émettent 73 % plus de polluants atmosphériques que les usines américaines. Selon le document, les usines américaines ont diminué de 3 % leurs émanations toxiques, au cours des dernières années alors que celles du Canada ont augmenté de 24 %. Cependant entre 1990 et 2002, les usines américaines ont augmenté de 23 % leurs rejets dans l'eau des Grands Lacs, alors que du côté canadien ce type de pollution a grimpé de 13 %.


HAITI : Selon des résultats officiels partiels des élections générales qui se sont tenues le 7 février 2006 l'ancien président René Préval (1996-2001) et proche du président en exil Jean-Bertrand Aristide, sortirait vainqueur du scrutin.


ITALIE : Cérémonie d'ouverture vendredi 10 février 2006 à Turin des 20e Jeux Olympiques d'hiver en présence de plus de 30 000 personnes. 2 milliards de personnes ont suivi dans le monde la cérémonie.


ISRAEL : Israël s'est dit "indigné" après l'invitation lancée au mouvement palestinien de la Résistance Islamique Hamas par le président russe Vladimir Poutine. Pour le ministre israélien de l’Education et des Transports, Meir Sheetrit, cette invitation est un "couteau dans le dos", ajoutant que "cette initiative vise à accorder une légitimité internationale à un groupe terroriste et nous devons nous y opposer par tous les moyens". Le président Poutine, qui ne considère pas le Hamas comme une organisation terroriste, avait souligné que le Hamas était arrivé au pouvoir "après des élections démocratiques et légitimes" et a appelé à "respecter le choix du peuple palestinien".


IRAK : La Commission électorale a confirmé vendredi 10 février 2006 les résultats définitifs des élections législatives du 15 décembre, qui donnent la victoire au parti chiite, l'Alliance unifiée irakienne, qui a gagné 128 sièges sur les 275 que compte le parlement sans toutefois obtenir la majorité absolue. Les partis qui composent l'Alliance doivent maintenant désigner leur candidat pour le poste de Premier ministre. ** Les ravisseurs de la journaliste américaine Jill Carroll, journaliste "freelance" travaillant pour le quotidien américain "The Christian Science Monitor", enlevée à Bagdad le 7 janvier 2006, ont lancé un nouvel ultimatum fixé au 26 février 2006 pour satisfaire leurs exigences : libérer toutes les femmes irakiennes détenues dans les prisons. ** Lors de la proclamation officielle des résultats des élections du 15 décembre 2005, un attentat à la voiture piégée a été perpétré près d'une mosquée chiite, à Bagdad la capiale, à la sortie de la prière du vendredi faisant 8 morts et plus de 20 blessés. ** L'armée américaine a indiqué dans un communiqué publié vendredi que 2 soldats américains ont été tués dans l'explosion d'une bombe au passage de leur convoi près de Falloujah.


PAKISTAN : Un attentat suicide a été perpétré jeudi 9 février 2006 lors de l'Achoura, plus importante fête religieuse chiite à Hangu à environ 200 kilomètres au nord-ouest d'Islamabad la capitale faisant une vingtaine de morts. Des émeutes ont suivi faisant au moins 8 morts et une cinquantaine de blessés. L'Achoura commémore le massacre de l'Imam Hussein, petit-fils de Mahomet, et de 72 de ses partisans par le califat omeyyade, en 680 à Kerbala, en Irak.


RUSSIE : Ouverture vendredi 10 février 2006 à Moscou la capitale du sommet du G8 (NDLR. Groupe des 8 pays les plus industrialisés : Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Russie, Royaume-Uni et des Etats-Unis). Cette réunion placée sous le signe de la sécurité de l'approvisionnement en énergie, la lutte contre les maladies infectieuses et le développement des programmes d'enseignement.


MALAISIE : Ouverture à Kuala Lumpur vendredi 10 février 2006, et pour 2 jours, de la conférence de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) qui tournera ses débats vers la polémique qui s'est ouverte après la publication, dans la presse européenne, des caricatures du prophète Mahomet.


AZERBAIDJAN : Le virus H5N1 (souche mortelle de la grippe aviaire qui peut être transmise à l'homme) a été détecté sur des oiseaux morts au bord de la mer Caspienne.


COREE DU SUD : Le professeur de l’Université nationale de Séoul (SNU), Hwang Woo-suk, spécialiste du clônage humain, et qui avait démissionné de sa chaire après qu'une commission d'enquête ait révélé vendredi qu'il avait falsifié des informations annonçant comme une première mondiale l'extraction de cellules souches à partir d'un embryon humain obtenu par clonage, a été suspendu temporairement par son université avec 6 de ses collègues.


DANEMARK : Le journal Jyllands-Posten qui a publié le premier, en septembre 2005, les caricatures du prophète Mahomet, a présenté, jeudi 10 février 2006, une version arabe de ses excuses. La direction dit "regretter le grand malentendu". Elle affirme "croire en la liberté d'appartenance religieuse" et soutient "qu'elle ne visait pas à insulter la personne du prophète Mahomet".


ALLEMAGNE : Le Bundestag (parlement) s'est prononcé en faveur de la liberté de la presse après les critiques du monde musulman à la suite de la publication des caricatures du prophète Mahomet.
** Le sud du pays est paralysé pour le cinquième jour consécutif par une grève des services publics, qui a débuté dans le Land du Bade-Wurtemberg avant de s'étendre aux 6 autres Etats régionaux ou Länder (Bavière, Basse-Saxe, Schleswig-Holstein, Rhénanie du Nord-Westphalie, Sarre et Saxe), un fait rare en Allemagne à l'appel du syndicat Ver.di. Les grévistes protestent contre le projet d’augmenter la durée hebdomadaire de travail qui passera à 40 heures, sans augmentation de salaire.


FRANCE : Le président de la République a reçu jeudi 9 février 2006 au Palais de l'Elysée le président gabonais Omar Bongo Ondimba, au pouvoir depuis décembre 1967, qui a remporté l'élection présidentielle du 27 novembre 2005 avec plus de 79 % des voix, en visite de travail en France. Les entretiens entre les 2 hommes ont porté essentiellement sur la situation en Côte d'Ivoire et l'accord de paix signé mercredi 8 février 2006 à Tripoli entre le Tchad et le Soudan.Plus de détails : Omar Bongo, intouchable ; Notre édition du 3 octobre 2005


KOSOVO : Après le décès du président Ibrahim Rugova, le 21 janvier 2006 des suites d'un cancer du poumon, le leader modéré des Kosovars albanais, Fatmir Sejdiu, a été nommé à la présidence du Kosovo. Il a déclaré qu’il oeuvrerait en faveur de l’indépendance de la province face à la Serbie. Voir notre édition du 23 janvier 2006


ANGOLA : Après la découverte d'un cas de grippe aviaire dans un élevage du Nigéria, le gouvernement a interdit l'importation des poulets et oeufs fertiles provenant du Nigéria.


La citation du jour : "La véritable indulgence consiste à comprendre et à pardonner les fautes qu'on ne serait pas capable de commettre." Victor Hugo Extrait de "Philosophie prose"



Fil-Info-France.com



Publicité

Brèves



Commentaires