Histoire de patates  17/05/2006




Un vieil Arabe vit depuis plus de 40 ans à Chicago. Il aimerait bien planter des pommes de terre dans son jardin mais il est tout seul, vieux et trop faible.

Il envoie alors un e-mail à son fils qui étudie à Paris pour lui faire part de son problème.

- "Cher Ahmed, je suis très triste car je ne peux pas planter des pommes de terre dans mon jardin. Je suis sûr que si tu étais ici avec moi tu aurais pu m’aider à retourner la terre. Je t’aime, ton Père"

Le lendemain, le vieil homme reçoit un e-mail :

- "Cher Père, s’il te plaît, ne touche surtout pas au jardin ! J’y ai caché la "chose". Moi aussi je t’aime. Ahmed"

A 4 heures du matin arrivent chez le vieillard l’US Army, les Marines, le FBI, la CIA et même une unité d’élite des Rangers.

Ils fouillent tout le jardin, millimètre par millimètre et repartent déçus car ils n’ont rien trouvé. Le lendemain, le vieil homme reçoit un nouvel e-mail de la part de son fils :

- "Cher Père, je suis certain que la terre de tout le jardin est désormais retournée et que tu peux planter tes pommes de terre. Je ne pouvais pas faire mieux. Je t’aime, Ahmed"

Un parlementaire russe propose d'admettre l'Iran à l'OCS  17/05/2006


MOSCOU, 17 mai - RIA Novosti. Le vice-président de la Douma d'Etat Vladimir Jirinovski propose d'admettre l'Iran à l'Organisation de coopération de Shanghai.

"L'Iran veut être admis à l'OCS. Il faut y contribuer. Ceci renforcera l'OCS et assurera la sécurité de l'Iran", a déclaré mercredi M. Jirinovski, leader du Parti libéral-démocrate, lors d'une séance de la Douma.

Toute mesure politico-morale est importante pour la protection de l'Iran, selon le parlementaire.

A l'heure actuelle, l'Iran a le statut d'observateur à l'OSC.


Ria-Novosti

Les Etats-Unis espèrent profiter du G8 pour examiner le problème iranien  17/05/2006


WASHINGTON, 17 mai - Arkadi Orlov, RIA Novosti. Les Etats-Unis espèrent que le problème iranien sera examiné au prochain sommet du G8 à Saint-Pétersbourg, a annoncé le service de presse du département d'Etat américain.

"En tant que pays hôte, la Russie a choisi trois problèmes majeurs pour le sommet. Il s'agit de l'enseignement, de la sécurité énergétique et des maladies infectieuses", souligne le communiqué du département d'Etat.

Les leaders du G8 se pencheront également sur un éventail d'autres problèmes importants, notamment les efforts conjoints de lutte contre le terrorisme, le soutien au système commercial global, la lutte contre la corruption ainsi que la coordination des mesures de réaction aux crises qui surgissent hors des frontières du G8, est-il dit dans le document.


Ria-Novosti

Le président iranien a rejeté l'offre de coopération de l'UE  17/05/2006




TEHERAN, 17 mai - RIA Novosti. Le président Mahmoud Ahmadinejad a rejeté mercredi la proposition européenne de fournir à l'Iran un réacteur en échange de l'abandon de son programme nucléaire.

"Vous pensez que vous avez affaire à un enfant de quatre ans à qui vous pouvez donner des noix et du chocolat en échange d'or?" a dit Mahmoud Ahmadinejad, prenant la parole devant les habitants de la province iranienne de Markazi.

"Nous n'avons pas besoin de vos propositions", a-t-il souligné, en ajoutant que la République Islamique avait l'intention de défendre son droit aux technologies nucléaires civiles.

"L'Iran ne demande pas beaucoup: nous n'aspirons qu'à exercer nos droits stipulés par le Traité de non-prolifération des armes nucléaires. Le peuple iranien ne renoncera pas à ses droits légitimes", a déclaré Mahmoud Ahmadinejad.

"Le droit de posséder des technologies nucléaires civiles est un droit souverain de tous les Etats, stipulé par le TNP", a souligné le président iranien.

Il a mis en garde l'Occident contre les actions susceptibles d'affaiblir le prestige de l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Mahmoud Ahmadinejad a souligné, une fois de plus, que l'Iran n'avait pas l'intention de suspendre l'enrichissement d'uranium.

"Nous avions accepté le moratoire (sur l'enrichissement d'uranium) pour deux ans, mais ce fut une expérience amère pour la nation iranienne. Le peuple iranien ne tombera pas deux fois dans le même piège", a affirmé le président iranien.

"La troïka européenne (Grande-Bretagne, France, Allemagne) et Javier Solana (Haut représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune) proposent à l'Iran un réacteur européen à eau légère en échange de la suspension de son programme d'enrichissement de l'uranium.

Il est prévu d'inscrire ce point à l'ordre du jour de la prochaine rencontre sur l'Iran des responsables politiques des diplomaties des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et de l'Allemagne, ainsi que des représentants de l'Union européenne qui se tiendra le 19 mai à Londres.

La Russie construit un réacteur à eau légère à Bouchehr.


Ria-Novosti

Assefi : la lettre d'Ahmadinejad à Bush n’est pas un appel au dialogue  17/05/2006



Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Hamid-Reza Assefi a déclaré dimanche que la lettre de président Mahmoud Ahmadinejad à son homologue américain George W. Bush n’est pas un appel de la République islamique d’Iran à un dialogue direct avec les USA.

Il a qualifié qu’il ne fallait voir dans cette lettre qu’un simple message du président d'un pays adressée à un homologue d’un autre pays.


Le porte-parole a souligné que dans la lettre, le chef d’Etat iranien a évoqué les difficultés du monde et comment y répondre, ajoutant que son contenu a été vu par des responsables iraniens et des organismes et qu’elle est le résultat d’un consensus.


Il s’est adressé par la suite aux trois millions d’expatriés iraniens qui résident dans différents pays étrangers, rappelant qu’ils appartenaient à ce même pays et que le ministère des Affaires étrangères était disposé à défendre leurs droits.


En ce qui concerne le plan proposé par la Russie sur l'enrichissement d’ uranium sur son propre territoire, il a rappelé que cette proposition était toujours à l'ordre du jour.


Mohammad Reza Assefi a réitéré que si le dossier nucléaire retournait exclusivement à l'Agence Internationale de l'Energie Atomique, l'Iran sera disposé à trouver un arrangement sur la question.


Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Hamid-Reza Assefi a demandé dimanche aux Européens au cours de sa conférence de presse hebdomadaire de se montrer réalistes et d’éviter de faire des propositions irrationnelles



IRNA

BREVES MONDIALES  17/05/2006

ETATS-UNIS : Le président George W. Bush (photo) a ordonné mardi 16 mai 2006 dans un discours télévisé le déploiement provisoire, dès le début du mois de juin 2006, de 6 000 soldats sur les 3 000 kilomètres de frontière avec le Mexique. Ils seront remplacés par des gardes-frontières d'ici 2008. Il a appelé le Congrès à déployer les fonds nécessaires à cette mesure visant à réduire l'immigration clandestine en provenance du Mexique. En 2005, plus d'un million de clandestins ont été arretés sur cette frontière. 500 000 autres auraient réussis à passer.
** Après une requête déposée par l'agence de presse Associated Press (AP) en vertu de la loi américaine sur la Liberté de l'information, le Pentagone a remis lundi 15 mai à l'Associated Press nouvelle liste des 759 détenus qui sont ou ont été détenus dans la prison américaine de Guantanamo Bay à Cuba, plus de 4 ans après l'ouverture de cette prison en janvier 2002. Une première liste comprenant 558 noms de "combattants ennemis" avait été publiée en avril 2006. Cette liste n'inclut toutefois pas les noms des prisonniers considérés comme les plus dangereux par les Etats-Unis. ** La Cour suprême de l'Utah, Etat de l'Ouest des Etats-Unis, a réaffirmé le principe de l'interdiction de la polygamie rejetant le recours d'un ancien policier, membre de l'Eglise fondamentaliste de Jésus-Christ des saints du dernier jour (FLDS), qui pratique la polygamie, illégale depuis 1862 aux Etats-Unis.


FRANCE : JUSTICE : La Société Nationale des Chemins de Fer SNCF a comparu mardi devant le tribunal administratif TA de Toulouse (Haute Garonne) pour "complicité de crimes contre l'humanité" et répondre de son rôle dans la déportation de plusieurs membres de la famille juive Lipietz (NDLR. Du père et de l'oncle du député européen Verts, Alain Lipietz) au cours de la Seconde Guerre mondiale. Jean-Christophe Truilhé, commissaire du gouvernement, a demandé qu'une somme totale de 60 000 euros, à la charge de l'Etat pour les 2/3 et de la SNCF soit versé à cette famille juive victime de la politique antisémite du régime Vichy. La France n'a pas été défendue, aucun débat contradictoire n'a eu lieu, ni représentant de l'Etat n'a participé à l'audience du tribunal administratif de Toulouse.
** FAITS DIVERS : Michel Habig, maire d’Ensisheim, vice-président du conseil général du Haut-Rhin et ancien député UMP a fait détruire un camp de Roms (Roumains) par le feu.
** POLITIQUE : Dans la tourmente provoquée par l'affaire Clearstream, une motion de censure déposée mardi 16 mai 2006 devant la chambre basse du Parlement par le Parti socialiste PS, dans le but de provoquer la chute du gouvernement Villepin a échoué comme prévu. François Bayrou, président de l'UDF, (droite), qui a décidé de voter pour, a déclaré à l'Assemblée nationale : "Les Français ne veulent plus de cette République d'ombres" ; "Nous avons à répondre à une seule question : est-ce qu’il est bon pour la France que tout cela, cette décomposition, qui empêche toute action réelle, sur quelque sujet que ce soit, et désespère les Français, est-ce qu’il est bon pour la France que tout cela dure encore une année ?". François Bayrou a déclaré que la France traverse une crise morale qui nuit à l’image et à la réputation de notre pays. Il a reproché au gouvernement d’avoir été "acteur de la décomposition civique" au point que des députés UMP sont, selon lui, tentés de voter la censure. François Bayrou a évoqué "la rivalité haineuse" au sein de l’exécutif et "l’utilisation de l’Etat dans cette guerre de clan". Rudy Salles, député UDF des Alpes-Maritimes, Vice-président de l'Assemblée nationale, Président du Groupe d’Amitié France Israël et "pro-Sarkozy", a également voté contre le gouvernement Villepin. Rudy Salles estime que le Président de la République, Jacques Chirac, devait tirer les conséquences de la crise politique qui se noue au plus haut niveau de l’exécutif depuis plusieurs semaines : démisionner, remanier le gouvernement, dissoudre l’Assemblée.
** DIPLOMATIE : Philippe-Douste Blazy, Ministre des Affaires étrangères, est en Israël mardi 16 et mercredi 17 mai 2006 pour ouvrir "Voilà ! Une Saison française en Israël", la plus importante manifestation culturelle organisée par la France en Israël depuis la création de l’Etat juif. Elle sera inaugurée mardi 16 par un spectacle pyrotechnique sur la plage de Tel-Aviv. 2 membres des instances nationales du Conseil représentatif des institutions juives de France CRIF, l’accompagnent : Meyer Habib, membre de l’exécutif et Bernard Kanovitch, membre du Comité directeur. Serge Allouche, président de la Commission Israël du CRIF Midi-Pyrénées. Une manifestation qui réunira les 2 ministres juifs, Tsipi Livni, Ministre israélienne des Affaires étrangères et Philippe Douste-Blazy, Ministre français des Affaires étrangères ce mercredi 17 mai 2006.
** SANTE : Selon le ministère de la Santé, près de 13 000 personnes se sont suicidées (en France) en 2003. Il s'agit de la deuxième cause de mortalité chez les jeunes. Les chiffres officiels du suicide sont de 7 943 hommes et 2 721 femmes. Plus de détails : Prévention du suicide
** JUSTICE - ECOLOGIE : Monsanto, géant américain de l’agro-alimentaire, a fait appel, au nom du "droit à la recherche ", de la relaxe de militants anti-OGM prononcée vendredi 12 mai 2006 à Orléans, Val de Loire. Plus de détails : Les crimes contre l'humanité de Monsanto ; Comment Monsanto vend les OGM ; Monsanto, hormone de croissance et manipulation ** HOMOSEXUALITE : André Labarrère, 78 ans, sénateur-maire socialiste de Pau (Pyrénées-Atlantiques) pendant 30 ans, qui avait été en France l'un des tout premiers élus à annoncer publiquement son homosexualité, est décédé. André Labarrère fut mis en examen à plusieurs reprises pour prise illégale d'intérêt, complicité et recel, diffamation (NDLR. pour avoir accusé publiquement un homosexuel), usurpation de fonction et recel d'usurpation de fonction, et également pour faux et usage de faux. André Labarrère déclarera : "Quitter la politique, c’est mourir".
** NUCLEAIRE : Stéphane Lhomme, beau-frère de José Bové, porte-parole du réseau écologiste "Sortir du nucléaire", a été arrêté et placé en garde à vue mardi 16 mai 2006 à Bordeaux par la Direction de la surveillance du territoire (DST) pour détention présumée de document classé "confidentiel-défense" sur le réseau nucléaire EDF. Le parquet de Paris avait ordonné une enquête préliminaire menée par la section anti-terroriste pour "compromission du secret de la défense nationale". ** APPEL : Fil-info-France contribue à la Liberté d'expression dans le monde, au pluralisme de la presse en France, et vous ?
** PETITION POUR LA PAIX DANS LE MONDE : Les citoyens européens, "inquiets des appels du Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, à rayer Israël de la carte et de ses déclarations incessantes niant la réalité de la Shoah (NDLR. Destruction des Juifs d'Europe) appellent l’Union Européenne UE et ses Etats Membres à déclarer le Président iranien "persona non grata ad personam" sur tout le territoire des Etats Membres européens, pour violation des lois en vigueur dans les pays européens". Pétitions en ligne : http://www.eurojewcong.org/ejc/DOC/petition/petition_f.htm.
** HUMANITAIRE : Jean-Hervé Bradol a été réélu à la présidence de Médecins sans frontières (MSF) pour un troisième mandat de 3 ans lors de la 35ème assemblée générale annuelle de l'organisation humanitaire qui a eu lieu ce week-end à Paris. Jean-Hervé Bradol a appelé à la vigilance face aux risques de "manipulation" de l'aide humanitaire dans les contextes de guerres. Il a rappelé par ailleurs que MSF ne pouvait pas accepter que l'Union européenne, Israël, les Etats-Unis et le Canada demandent aux organisations humanitaires de remplacer le gouvernement palestinien parce qu'ils ne voulaient plus financer l'aide médico- sociale, affirmant : "Ce n'est ni le rôle, ni dans les capacités matérielles des organisations de l'aide, de remplacer les autorités publiques".
** PRIX : Le président sénégalais Abdoulaye Wade, 79 ans, a reçu mardi 16 mai 2006 au siège de l'UNESCO à Paris le prix Félix-Houphouët-Boigny pour la paix 2005, lors d'une cérémonie en présence du président de la République Jacques Chirac et de 7 autres chefs d'Etat africains, pour "sa contribution à la démocratie dans son pays et ses médiations lors des crises et litiges politiques en Afrique". Des manifestations d'opposants sénégalais au président Wade, qui selon eux, menacent "les libertés au Sénégal", ont été organisées. Le Président Wade a accédé au pouvoir le 19 mars 2000 mettant fin à 40 ans de pouvoir socialiste au Sénégal.


ITALIE : Le président de la République, l'ancien communiste, Giorgio Napolitano, a convoqué mardi 16 mai 2006, le chef de l'Union de la gauche, vainqueur des élections législatives des 9 et 10 avril 2006, Romano Prodi, pour lui demander de former un cabinet.
** Un cimetière juif situé dans les environs de Milan a été profané mardi 16 mai 2006. Une quarantaine de stèles ont été renversées ou brisées. La police a précisé qu'aucun emblème antisémite ou signe de profanation n'était visible sur les sépultures endommagées, la police. Cet acte n'a pas été revendiqué. Milan compte une population de 7 000 Juifs sur un total de 1,2 millions d'habitants.


PAYS-BAS : Ayaan Hirsi Ali, 36 ans, députée du parti libéral VVD (Parti populaire pour la liberté et la démocratie), d'origine somalienne, a annoncé mardi 16 mai 2006 sa démission et son départ des Pays-Bas vers les Etats-Unis où elle travaillera pour l'American Entreprise Institute (AEI), centre de recherches proche du gouvernement Bush. Ayaan Hirsi Ali est menacée de mort par des intégristes musulmans pour ses positions contre l'Islam et sa participation au scénario du film "Submission" du réalisateur, arrière petit-neveu du peintre Vincent van Gogh, Théo Van Gogh, assassiné le 2 novembre 2004. Plus de détails : Lire notre édition du 3 novembre 2004 (Pays-Bas - Censure). Dans un documentaire diffusé à la télévision néerlandaise, Hirsi Ali reconnaît avoir menti sur son pays d'origine dans sa demande de droit d'asile. D'après des membres de sa famille interrogés dans ce documentaire, elle n'aurait jamais était contrainte au mariage forcé, ce qu'elle avait prétendu pour obtenir le droit d'asile. Elle a également prétendue venir directement de Somalie, alors que ses parents vivaient depuis 10 ans au Kenya et en Allemagne où elle aurait dû déposer sa demande d'asile. Elle a également menti sur son identité et son âge. Ces mensonges risquent de provoquer une déchéance de sa nationalité néerlandaise ainsi que son expulsion.


OSSETIE DU NORD (RUSSIE) : La Cour suprême de Vladikavkaz, la capitale, a reconnu coupable "d'acte de terrorisme" et de "meurtre de personnes sans défense", mardi 16 mai 2006, l'unique preneur d'otages survivant des 32 membres du commando pro-tchétchène ayant pris en otage 1 128 personnes (selon le chiffre donné par la Cour suprême d'Ossétie du Nord) dans une école de Beslan, du 1er au 3 septembre 2004, qui s'était soldée après l'assaut des forces russes de sécurité de la mort de 331 personnes dont 186 enfants, le Tchétchène Nourpachi Koulaïev. Le parquet a requis la peine de mort contre l'accusé. Si la peine de mort était requise, elle serait commuée en prison à vie, en raison d'un moratoire sur la peine capitale en Russie. Plus de détails : Notre édition du 20 mai 2005


NEPAL : Le Premier ministre Girija Rasa Koirala a déclaré lundi 15 mai 2006 que la Chambre des représentants proposerait de faire du royaume du Népal un pays laïque en réponse à un mémorandum soumis par des nationalistes indigènes. Selon des médias népalais, la proposition du Parlement devrait porter également sur la réduction des pouvoirs du roi et sur la perception d'impôts sur ses revenus et ses propriétés.


COMORES : La Commission nationale des élections aux Comores (CNEC) a annoncé mardi 16 mai 2006 que Ahmed Abdallah Sambi a été élu président de l'Union des Comores après l'élection présidentielle qui s'est tenue dimanche 14 mai 2006 avec 58,14 % des suffrages exprimés contre 28,11 % à Ibrahim Halidi et 23,51 % à Mohamed Djaanfari.


ETHIOPIE/ERYTHREE : Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté lundi 15 mai 2006 à l'unanimité de ses 15 membres la résolution 1678 qui proroge pour une durée de 2 semaines le mandat de la Mission des Nations Unies en Ethiopie et en Erythrée (MINUEE) paralysée dans sa mission à la suite de la décision de l'Ethiopie en octobre 2005 d'interdire le survol de son territoire par ses hélicoptères.


MAROC : Ouverture à Marrakech du 15 au 18 mai 2006 des travaux de la 5e Conférence MENA des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Plus de 150 experts représentant 18 Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant- Rouge de la région, en plus des représentants d'autres sociétés nationales et agences des Nations Unies y participent.


IRAK : L'armée américaine a relâché lundi 15 mai 2006 151 détenus irakiens, suivant les recommandations d'une commission chargée d'étudier leurs dossiers. 14 000 Irakiens sont détenus dans 4 centres de détention américains, selon des sources indépendantes. L'armée américaine a précisé "qu'à ce jour la Commission a étudié les dossiers de plus de 38 500 détenus, recommandant la libération de 19 400 d'entre eux".


BANDE DE GAZA : Selon des sources hospitalières, un membre du Hamas a été tué et un autre blessé dans des fusillades mardi 16 mai 2006 dans la ville de Gaza et de Khan Younès. La semaine dernière, 3 hommes armés ont été tués et une douzaine de personnes blessées, à la suite d'affrontements entre partisans du Hamas et du Fatah, qui se disputent le contrôle des forces de sécurité.


LIBAN : L'Organisation de libération de la Palestine (OLP) a rouvert lundi 15 mai 2006 sa
représentation à Beyrouth, la capitale, fermée depuis 1982 suite à l'invasion du pays par Israël. Cette réouverture a coïncidé avec le 58e anniversaire d'al-Nakba, ou "catastrophe", qui correspond, pour les Palestiniens, à la date où Israël a proclamé son indépendance. Abbas Zaki, un responsable du Fatah, principal mouvement palestinien, a été nommé chef de la nouvelle représentation de l'OLP.


La citation du jour : "Rien ne rehausse l'autorité mieux que le silence, splendeur des forts et refuge des faibles". Charles de Gaulle - Extrait de "Le fil de l'épée"



Fil -info-France.com

IRAN/NUCLEAIRE, Point de presse du porte-parole du Quai d'Orsay  16/05/2006

6 - IRAN/NUCLEAIRE

(Il y a des propositions dans l'air selon des diplomates comme quoi l'Union européenne serait prête à proposer à l'Iran la construction d'une centrale nucléaire par Siemens et Areva. Pouvez-vous confirmer que c'est à l'étude ?)


L'Iran figurait à l'ordre du jour du Conseil Affaires générales hier à Bruxelles. Comme vous le savez, sur ce point, et suite aux réunions qui se sont tenues à New York la semaine passée, les trois Européens ont fait un certain nombre de propositions, qui sont à la fois des propositions positives, et des propositions négatives en fonction de la réaction des autorités iraniennes, à ce qui est demandé depuis longtemps par la communauté internationale.

S'agissant des propositions positives, il y a trois volets dans les propositions qui ont été présentées hier et sur lesquelles l'Union européenne travaille avec ses partenaires de la communauté internationale. Vous avez un volet de coopération nucléaire civil. Je ne rentrerai pas dans le détail de ce volet, qui mérite d'être travaillé encore, mais, de fait, il y a des propositions de coopération nucléaire civile pour l'Iran.

S'ajoutent à ces propositions, des ouvertures en matière économique et commerciale, et également des propositions de nature plus politique, relatives à la sécurité régionale de l'Iran. Les trois volets ont été présentés hier, et il y a un accord des 25 pour travailler sur cette base.
Je vous rappelle qu'il y aura une nouvelle rencontre à la fin de la semaine des trois Européens ainsi que les Américains, les Russes et les Chinois, pour évaluer ce paquet de mesures proposées aux Iraniens.

Encore une fois, ce qui l'emporte aujourd'hui, c'est la volonté de maintenir une unité de la communauté internationale tout en étant ferme sur nos exigences et de proposer de façon concertée une voie diplomatique aux Iraniens dans ce différend.

(Cette proposition a-t-elle fait l'objet au préalable, de discussions concernant le dossier nucléaire avec les Américains ?)


La proposition présentée par les Européens a été envisagée lors des réunions de New York tenues la semaine dernière qui, comme je vous l'ai dit, sont en cours de précision actuellement. Ceci sera rediscuté à Londres à la fin de la semaine, car effectivement, nous souhaitons que ces propositions soient des propositions validées par l'ensemble des partenaires.
C'est pour cette raison que vous aurez une réunion très prochainement telle que décrite ci-dessus.

(Les Américains n'ont donc pas opposé une fin de non recevoir aux principes lors des discussions à New York de la semaine dernière ?)


Je vous ai indiqué que c'est la prochaine réunion qui montrera quel est l'état de soutien aux propositions formulées par les Européens. Nous avions reçu un mandat à New York pour travailler à un paquet de mesures à la fois positives et négatives, c'est ce que nous avons fait. Les trois Européens les ont présentées hier à leurs partenaires de l'Union européenne qui les ont adoptées et qui les ont encouragés à poursuivre dans cette voie. Maintenant, la prochaine étape, c'est la réunion de Londres pour vérifier que ce paquet est un outil sur lequel on peut se mettre d'accord au niveau des trois Européens et des trois autres partenaires présents lors de cette prochaine réunion.

(Concernant la réunion d'hier à Téhéran entre les ambassadeurs et le ministre des Affaires étrangères iranien, avez-vous des informations où l'on parle d'un échec de cette réunion ? Vous avez parlé de propositions positives et négatives, qu'en est-il ?)


Concernant la réunion qui s'est tenue hier, je crois que c'était un rappel de positions assez connues, je n'ai pas de détails plus particuliers.
Mais ce que nous disons et je le rappelle, c'est qu'il y a un certain nombre de revendications qui ont été exprimées par la communauté internationale, aussi bien au sein de l'AIEA qu'au sein du Conseil de sécurité des Nations unies.
Nous sommes toujours dans la lignée de ces demandes adressées aux autorités iraniennes. C'est pour cela, comme je vous l'ai indiqué, que si les autorités iraniennes décidaient d'accepter ces demandes, il y aurait un certain nombre de mesures positives dont nous venons de parler qui pourraient être proposées avec l'agrément, nous l'espérons, de l'ensemble de la communauté internationale. Si, par malheur, les autorités iraniennes décidaient de ne pas respecter les engagements qui leur sont demandés, il y aurait, dans ce cas, des mesures négatives qui sont des mesures allant de sanctions dans les contacts, dans les avoirs financiers ou d'autres dispositions de ce type.

Mais là aussi, les discussions sont en cours entre les partenaires.


Pour consulter les points de presse précédents
http://www.diplomatie.gouv.fr/actu/pointpresse.asp

BREVES MONDIALES  16/05/2006


ETATS-UNIS : Le quotidien "USA Today" a rapporté dans son édition du jeudi 11 mai 2006 que la NSA (National Security Agency) "collecterait en secret depuis le 11 septembre 2001 des relevés d'appels téléphoniques passés par des millions d'Américains" afin "d'utiliser ces informations pour analyser les schémas d'appels pour détecter une activité terroriste". 52 parlementaires démocrates (minoritaires) ont demandé l'ouverture d'une enquête. Arlen Specter, président du Comité du Sénat pour les Affaires légales, a indiqué jeudi qu'il demanderait des explications aux 3 géants de la téléphonie américaine cités par "USA Today" (AT&T, Verizon et BellSouth) pour avoir transmis les données de leurs clients à la NSA. Seul QWest a refusé de transmettre des relevés téléphoniques sans mandat judiciaire. Le président George W. Bush s'est quant à lui justifié lors d'une déclaration télévisée affirmant : "La vie privée des Américains est protégée avec acharnement. Nous ne fouillons pas dans la vie personnelle de millions d'Américains innocents". Il a ajouté : "Les services de renseignement visent strictement Al-Qaïda et ses affiliés". La porte-parole adjointe de la Maison-Blanche, Dana Perino, a déploré "ces fuites d'informations confidentielles", qui, selon elle, mettent en péril la sécurité nationale déclarant : "A chaque fois que des informations secrètes sensibles sont dévoilées, cela nuit à notre capacité de battre l'ennemi. Notre tâche la plus importante est de protéger les Américains contre de nouvelles attaques et nous le faisons en respectant les lois de notre pays". Rappelons que le général d'aviation Michaël Hayden, 61 ans, nommé le 8 mai 2006 par le président Bush directeur de la CIA (Central Intelligence Agency, service de renseignements américains), était à la tête de la NSA, de mars 1999 à avril 2005, lorsque ce programme a été lancé.
** Aux termes de négociations qui se sont déroulées dans la capitale Washington du 9 au 14 mai 2006, le Vietnam et les Etats-Unis sont parvenus à un accord bilatéral de principe sur l'adhésion vietnamienne à l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) avant la fin de l'année. L'accord abaisse les droits sur les importations viêtnamiennes de produits industriels et agricoles américains et lève les obstacles à la fourniture de services. Il devrait être signé début juin 2006. Le Congrès américain doit maintenant voter l'extension de la clause sur les "relations commerciales normales permanentes" (Permanent Normal Trade Relations - PNTR) en faveur du Vietnam, lui permettant de déposer sa candidature à l'OMC. ** Une délégation de hauts responsables israéliens composée du chef de cabinet du premier ministre Ehud Olmert, Yoram Turbowicz et le conseiller spécial Dov Weisglass ainsi que le conseiller aux affaires étrangères Shalom Turjeman est arrivée dimanche 14 mai 2006 à Washington pour préparer la rencontre entre le Premier ministre Ehud Olmert et le président George W. Bush qui doit avoir lieu le 21 mai 2006. Il s'agira du premier déplacement à l'étranger comme chef du gouvernement. Les entretiens avec le président Bush porteront sur le plan israélien de retrait partiel en Cisjordanie et sur le programme nucléaire de l'Iran "qui menace Israël".


CANADA : Les ministres et représentants des 53 pays et gouvernements membres de l'OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) se sont réunis samedi et dimanche 14 mai 2006 à Winnipeg dans la province du Manitoba pour une conférence consacrée à la prévention des conflits et la sécurité, notamment en Afrique. La Conférence de la Francophonie s'est ouverte sur fonds d'incident diplomatique. Après que le secrétaire général de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l'ancien président sénégalais, Abdou Diouf, ait dû subir une fouille à son arrivée à l'aéroport de Toronto, le Sénégal a exigé samedi des excuses publiques du Premier ministre Stephen Harper pour "cet incident grave" lors de l'accueil au Canada d'Abdou Diouf.


BRESIL : Après le transfert par les autorités de 765 détenus, qui projetaient de se mutiner, vers un établissement pénitentiaire de haute sécurité, la pègre de la ville de Sao Paulo a mené, dans la nuit de vendredi à samedi un raid contre les forces de police lançant une cinquantaine d'attaques dans toute la ville. 30 personnes, dont 23 policiers, ont été tuées, et une trentaine d'autres blessées.


HAITI : Le nouveau président, René Préval, 63 ans, a prêté serment dimanche 14 mai 2006 à Port-au-Prince la capitale, pour un nouveau mandat de 5 ans, au cours d'une cérémonie devant le Parlement, qui a réuni plusieurs personnalités étrangères dont le vice-président brésilien José Alencar et Jeb Bush, gouverneur de Floride et frère du président américain. 4 500 hommes de la police haïtienne et de Casques bleus de la Mission de l'ONU en Haïti (MINUSTAH, Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti) avaient été déployés pour assurer la sécurité. Quelques heures avant la cérémonie d'investiture, une émeute a éclaté dans la prison de Port-au-Prince, située à environ 800 mètres du Parlement. Les détenus sont montés sur le toit et tiré des coups de feu. La police a encerclé le bâtiment. Aucune information n'a été donnée quant à la suite de la mutinerie et le nombre de victimes.


ALLEMAGNE : Le quotidien bavarois "Süddeutsche Zeitung" a rapporté dans son édition du 12 mai 2006, s’appuyant sur un rapport de l’ancien premier magistrat de la Cour fédérale suprême, Gerhard Schäfer, que les services de renseignements allemands (BND, Bundesnachrichtendienst) auraient espionné des journalistes qui enquêtaient sur des affaires mettant en cause l’action des services de renseignements. Selon le rapport, le BND aurait ensuite engagé les journalistes les rétribuant pour fournir des renseignements sur le travail de certains de leurs collègues. Des journalistes de "Der Spiegel", de "Stern" et de "Focus" sont notamment concernés. Dans son rapport de 170 pages, qu'il a remis mercredi à l'organe de contrôle du Bundestag (PKG), Gerhard Schäfer affirme qu'un journaliste de "Focus" a touché de 1982 à 1998 plus de 600 000 marks pour avoir collaboré avec le BND sous les pseudonymes de "Dali" et de "silencieux". Rappelons que la commission d’enquête parlementaire concernant le rôle du BND durant la guerre en Irak, a débuté son travail le 12 mai 2006 à Berlin. Le BND est suspecté d’avoir transmis des informations aux Etats-Unis sur les forces armées du régime de Saddam Hussein et ce, malgré les déclarations du gouvernement de l’époque qui avait pris position contre l’invasion américaine de l’Irak. ** Kurt Beck a été élu avec 95,07 % des voix à la présidence fédérale du SPD Parti social-démocrate succédant à Matthias Platzeck.


ROUMANIE : Le ministre de l'Agriculture Gheorghe Flutur a annoncé que "350 000 volailles allaient être abattues ces prochains jours après la découverte du virus H5N1 de la grippe aviaire dans 3 foyers du centre du pays".


FRANCE : SCANDALE CLEARSTREAM : Autre rebondissement dans l'affaire Clearstream où Nicolas Sarkozy, Ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et de l'aménagement du territoire et président de l’UMP, se présente en victime. Le général Philippe Rondot , 69 ans, ancien patron du contre-espionnage français (DST) chargé de l’enquête sur les comptes secrets à l'étranger de plusieurs personnalités et les faux listings de Clearstream en 2004, a confirmé, au Journal du Dimanche, "JDD", édition du 14 mai 2006, la "bonne foi" de Dominique de Villepin actuel Premier ministre, dans le dossier et affirme que Jacques Chirac, Président de la République, ne lui a jamais donné l'instruction d'enquêter sur les personnalités politiques. Enfin, Philippe Rondot annonce qu'il ne se rendra pas aux convocations du 18 et du 22 mai 2006 des juges d'instruction Jean-Marie D'Huy et Henri Pons. Le général Rondot ajoutant au "JDD" : "Si on veut m'y conduire de force, ce qui est vraisemblable, je refuserai de répondre aux questions" ; "Je ne crois plus dans l'instruction menée par ces juges. Il y a trop de fuites, trop de manipulations, trop de publications tronquées de mes écrits ou de mes propos". L'ancien haut gradé militaire responsable des services spéciaux, fils du général Pierre Rondot, dénonce "l'attitude humiliante des policiers et des juges" : "J'ai été traité de menteur, ils m'ont menacé et considéré comme un voyou. Ca m'a choqué". ** POLITIQUE : Dans la tourmente provoquée par l'affaire Clearstream, une motion de censure sera déposée mardi 16 mai 2006 devant la chambre basse du Parlement par le Parti socialiste PS, dans le but de provoquer la chute d'un gouvernement Villepin. François Bayrou, président de l'UDF, (Droite) a décidé de voter pour, c'est-à-dire contre le gouvernement que son mouvement soutient. Cette motion n'a aucune "chance" d'être adoptée, l'UMP (Droite) disposant de la majorité absolue à l'Assemblée nationale. NDLR. La Constitution du 4 octobre 1958 a prévu 2 types de motions de censure : la motion de censure spontanée (article 49 alinéa 2) et la motion de censure provoquée (article 49 alinéa 3). ** PETITION POUR LA PAIX DANS LE MONDE : Les citoyens européens, "inquiets des appels du Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, à rayer Israël de la carte et de ses déclarations incessantes niant la réalité de la Shoah (NDLR. Destruction des Juifs d'Europe) appelent l’Union Européenne UE et ses Etats Membres à déclarer le Président iranien "persona non grata ad personam" sur tout le territoire des Etats Membres européens, pour violation des lois en vigueur dans les pays européens". Pétitions en ligne : http://www.eurojewcong.org/ejc/DOC/petition/petition_f.htm


SAHARA OCCIDENTAL : Une délégation du Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme doit effectuer du 15 au 21 mai une visite à El Ayoun, chef lieu du Sahara occidental, ainsi qu'à Tindouf où elle doit rencontrer des dirigeants du Front Polisario.


ISRAEL : La Cour suprême d'Israël a entériné dimanche 14 mai 2006 à une seule voix de majorité, une loi, votée en 2002 par la Knesset (Parlement) visant à empêcher les conjoints palestiniens d'Arabes israéliens de vivre en Israël. Cette loi qualifiée de "discriminatoire" et "raciste" par des associations de Défense des droits de l'Homme a été vivement dénoncée par Amnesty International et par le Comité de l'ONU pour l'élimination de la discrimination raciale. La loi stipule que seules les Palestiniennes âgées de plus de 25 ans et seuls les Palestiniens âgés de plus de 35 ans dont le conjoint sera un Arabe israélien pourront résider en Israël. La majorité de la Cour suprême a estimé que les Palestiniens des territoires étaient des "ressortissants d'une entité ennemie" et constituaient donc une menace potentielle pour la sécurité d'Israël. Jusqu'à l'entrée en vigueur de la nouvelle loi, un Palestinien de Cisjordanie ou de la bande de Gaza qui épousait un Arabe israélien pouvait demander le statut de résident puis la citoyenneté israélienne. ** Karin Wenger, journaliste suisse à la "Neue Zürcher Zeitung" (NZZ), a été contrainte de se mettre en sous-vêtements devant un appareil de détection d'armes et d'explosifs, vendredi 12 mai 2006 par des militaires israéliens au poste frontière d'Erez, entre la bande de Gaza et Israël. Le quotidien "Haaretz" a indiqué que Karin Wenger a été contrôlée à 6 reprises avant d'être autorisée à pénétrer sur le territoire de l'Etat hébreu. L'Association de la presse étrangère en Israël a vivement protesté samedi 1" mai 2006 et condamné en termes très vifs "l'humiliation subie par la journaliste suisse". Le ministère de la défense a exprimé ses "regrets pour la détresse morale causée à Karin Wenger" et a promis l'ouverture d'une enquête soulignant que "Karin Wenger aurait dû normalement être examinée par des soldates et non par des militaires mâles".


CISJORDANIE : 4 Palestiniens, dont un membre de la sécurité palestinienne, ont été tués et 4 autres blessés dimanche par l'armée israélienne qui effectuait une opération d'arrestation ciblée à Jénine.


IRAK : 2 voitures piégées ont explosé dimanche près d'une base américaine située près de l'aéroport internationale de Bagdad faisant 14 morts et 6 blessés. D'autres attaques ont été perpétrées dans le reste du pays, et la capitale Bagdad faisant une trentaine de morts et plus de 80 blessés. ** 2 soldats britanniques ont été tués samedi 13 mai 2006 par l'explosion d'une bombe au passage de leur convoi à Bassorah dans le sud du pays selon un communiqué du ministère britannique de la Défense. 111 soldats britanniques ont été tués depuis l'invasion de l'Irak en mars 2003.


INDONESIE : 5 personnes d'une même famille sont mortes de la grippe aviaire dans la province de Sumatra Nord. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 25 personnes sont mortes de la maladie dans ce pays.


COMORES : 310 000 électeurs étaient appelés aux urnes dimanche 14 mai 2006 pour élire leur président. 3 candidats sélectionnés lors des primaires du 16 avril 2006 s'affrontent : le favori est le guide religieux, islamiste modéré et chef d'entreprise, Ahmed Abdallah Sambi, 48 ans, surnommé "Ayatollah" par la population, qui a notamment promis de lutter contre la pauvreté et de rétablir la justice. Il est opposé à Ibrahim Halidi, ancien enseignant de philosophie. Il a été plusieurs fois ministre et Premier ministre, il est soutenu par 8 partis, dont la Convention pour le renouveau démocratique (CRC) du président sortant Azali Assoumani, qui ne peut se représenter car originaire de la Grande-Comore. Le troisième candidat est Mohamed Djaanfari, 54 ans, retraité de l'armée de l'air française devenu hommes d'affaires. Selon la loi électorale, les résultats définitifs devront être proclamés aux maximum 72 heures après le scrutin, soit le 17 mai, mais ce délai avait été largement dépassé lors des primaires.


CHINE : L'Association patriote chinoise catholique, qui ne reconnaît pas le Vatican, a ordonné dimanche 14 mai 2006 un nouvel évêque dans un diocèse de la province du Fujian. Le 4 mai 2006, elle avait déjà ordonné, pour la deuxième fois de la semaine, un nouvel évêque. Les relations diplomatiques entre la Chine et le Vatican ont été rompues lorsque les communistes ont pris le pouvoir en 1949.


TCHAD : La Commission électorale nationale indépendante a annoncé dimanche que le président sortant Idriss Deby Itno, au pouvoir depuis 1990, a été réélu pour un troisième mandat avec 77,53 % des suffrages lors du premier tour de l'élection présidentielle qui s'est déroulé le 3 mai 2006.


NIGERIA : Le président nigérian Olusegun Obasanjo a ordonné l'ouverture d'une enquête après l'explosion d'un oléoduc qui a tué vendredi 12 mai 2006 entre 150 à 200 personnes à Ilado, à environ 50 kilomètres de Lagos, la capitale. Rappelons que le Nigeria, principal producteur pétrolier d'Afrique, est le sixième exportateur mondial avec une production d'environ 2,5 millions de barils par jour. Ce pays, qui compte 125 millions d’habitants, reste l’un des 20 pays plus pauvres du monde. 72 % de ses habitants sont considérés comme pauvres, et 35 % ne vivent qu’avec 1 dollar par jour.



La citation du jour : "La morale commence là où aucune punition n'est possible, là où aucune répression n'est efficace, là où aucune condamnation, en tout cas extérieure, n'est nécessaire". André Comte-Sponville - Philosophe et enseignant français, né en 1952 - Extrait de "Pensées sur la morale"


fil-info-france.com

Le président vénézuélien : une action militaire contre l’Iran peut faire monter le prix du pétrole à 3 chiffres  15/05/2006



Hugo Chavez, président de la république du Venezuela a mis en garde dimanche la communauté internationale affirmant que dans le cas d’une action militaire américaine contre l’Iran, le prix du brut pourrait passer à 3 chiffres.

Selon Reuters, le chef d’Etat du 5ème pays exportateur de pétrole après sa participation au sommet Amérique Latine-UE qui se tient à Vienne , est arrivé en Grande-Bretagne et a déclaré : « qu’en cas d’attaque américaine, les iraniens n’ont d’autres solutions que de couper leur production de pétrole, en réaction à cette attaque. »

Hugo Chavez qui s’exprimait devant un millier de membres des syndicats ouvriers britanniques a poursuivi que si les Etats-Unis attaquent l’Iran, l’Iran arrêtera son exportation de pétrole et nous aussi, si nous étions attaqués nous ferions la même chose.


Le président vénézuélien qualifiant la situation actuelle en Irak de Vietnam du 21ème siècle a souligné que si les Etats-Unis attaquent l’Iran, la situation sera pire qu’en Irak.


Le président vénézuélien Hugo Chavez est attendu mardi prochain pour une visite à Alger, a-t-on appris officiellement hier. Aucune indication n’a été obtenue de même source sur la durée ou l’objectif du voyage, mais les informations en provenance de l’étranger indiquent que la visite s’étalera sur deux jours et qu’elle sera mise à profit pour des entretiens avec les responsables du pays, notamment sur les questions énergétiques.

Le président Hugo Chavez, rappelle-t-on, avait été l’un des premiers chefs d’Etat à se rendre en Algérie après la victoire électorale qui permettait au président Abdelaziz Bouteflika de décrocher son premier mandat en 1999.


De son côté, Alger avait dépêché quelques années plus tard une équipe d’experts au Venezuela pour l’aider au rétablissement de ses équipements de production pétrolière.


IRNA



BREVES MONDIALES  15/05/2006



ETATS-UNIS : Le quotidien "USA Today" a rapporté dans son édition du jeudi 11 mai 2006 que la NSA (National Security Agency) "collecterait en secret depuis le 11 septembre 2001 des relevés d'appels téléphoniques passés par des millions d'Américains" afin "d'utiliser ces informations pour analyser les schémas d'appels pour détecter une activité terroriste". 52 parlementaires démocrates (minoritaires) ont demandé l'ouverture d'une enquête. Arlen Specter, président du Comité du Sénat pour les Affaires légales, a indiqué jeudi qu'il demanderait des explications aux 3 géants de la téléphonie américaine cités par "USA Today" (AT&T, Verizon et BellSouth) pour avoir transmis les données de leurs clients à la NSA. Seul QWest a refusé de transmettre des relevés téléphoniques sans mandat judiciaire. Le président George W. Bush s'est quant à lui justifié lors d'une déclaration télévisée affirmant : "La vie privée des Américains est protégée avec acharnement. Nous ne fouillons pas dans la vie personnelle de millions d'Américains innocents". Il a ajouté : "Les services de renseignement visent strictement Al-Qaïda et ses affiliés". La porte-parole adjointe de la Maison-Blanche, Dana Perino, a déploré "ces fuites d'informations confidentielles", qui, selon elle, mettent en péril la sécurité nationale déclarant : "A chaque fois que des informations secrètes sensibles sont dévoilées, cela nuit à notre capacité de battre l'ennemi. Notre tâche la plus importante est de protéger les Américains contre de nouvelles attaques et nous le faisons en respectant les lois de notre pays". Rappelons que le général d'aviation Michaël Hayden, 61 ans, nommé le 8 mai 2006 par le président Bush directeur de la CIA (Central Intelligence Agency, service de renseignements américains), était à la tête de la NSA, de mars 1999 à avril 2005, lorsque ce programme a été lancé.
** Aux termes de négociations qui se sont déroulées dans la capitale Washington du 9 au 14 mai 2006, le Vietnam et les Etats-Unis sont parvenus à un accord bilatéral de principe sur l'adhésion vietnamienne à l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) avant la fin de l'année. L'accord abaisse les droits sur les importations viêtnamiennes de produits industriels et agricoles américains et lève les obstacles à la fourniture de services. Il devrait être signé début juin 2006. Le Congrès américain doit maintenant voter l'extension de la clause sur les "relations commerciales normales permanentes" (Permanent Normal Trade Relations - PNTR) en faveur du Vietnam, lui permettant de déposer sa candidature à l'OMC. ** Une délégation de hauts responsables israéliens composée du chef de cabinet du premier ministre Ehud Olmert, Yoram Turbowicz et le conseiller spécial Dov Weisglass ainsi que le conseiller aux affaires étrangères Shalom Turjeman est arrivée dimanche 14 mai 2006 à Washington pour préparer la rencontre entre le Premier ministre Ehud Olmert et le président George W. Bush qui doit avoir lieu le 21 mai 2006. Il s'agira du premier déplacement à l'étranger comme chef du gouvernement. Les entretiens avec le président Bush porteront sur le plan israélien de retrait partiel en Cisjordanie et sur le programme nucléaire de l'Iran "qui menace Israël".


CANADA : Les ministres et représentants des 53 pays et gouvernements membres de l'OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) se sont réunis samedi et dimanche 14 mai 2006 à Winnipeg dans la province du Manitoba pour une conférence consacrée à la prévention des conflits et la sécurité, notamment en Afrique. La Conférence de la Francophonie s'est ouverte sur fonds d'incident diplomatique. Après que le secrétaire général de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l'ancien président sénégalais, Abdou Diouf, ait dû subir une fouille à son arrivée à l'aéroport de Toronto, le Sénégal a exigé samedi des excuses publiques du Premier ministre Stephen Harper pour "cet incident grave" lors de l'accueil au Canada d'Abdou Diouf.


BRESIL : Après le transfert par les autorités de 765 détenus, qui projetaient de se mutiner, vers un établissement pénitentiaire de haute sécurité, la pègre de la ville de Sao Paulo a mené, dans la nuit de vendredi à samedi un raid contre les forces de police lançant une cinquantaine d'attaques dans toute la ville. 30 personnes, dont 23 policiers, ont été tuées, et une trentaine d'autres blessées.


HAITI : Le nouveau président, René Préval, 63 ans, a prêté serment dimanche 14 mai 2006 à Port-au-Prince la capitale, pour un nouveau mandat de 5 ans, au cours d'une cérémonie devant le Parlement, qui a réuni plusieurs personnalités étrangères dont le vice-président brésilien José Alencar et Jeb Bush, gouverneur de Floride et frère du président américain. 4 500 hommes de la police haïtienne et de Casques bleus de la Mission de l'ONU en Haïti (MINUSTAH, Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti) avaient été déployés pour assurer la sécurité. Quelques heures avant la cérémonie d'investiture, une émeute a éclaté dans la prison de Port-au-Prince, située à environ 800 mètres du Parlement. Les détenus sont montés sur le toit et tiré des coups de feu. La police a encerclé le bâtiment. Aucune information n'a été donnée quant à la suite de la mutinerie et le nombre de victimes.


ALLEMAGNE : Le quotidien bavarois "Süddeutsche Zeitung" a rapporté dans son édition du 12 mai 2006, s’appuyant sur un rapport de l’ancien premier magistrat de la Cour fédérale suprême, Gerhard Schäfer, que les services de renseignements allemands (BND, Bundesnachrichtendienst) auraient espionné des journalistes qui enquêtaient sur des affaires mettant en cause l’action des services de renseignements. Selon le rapport, le BND aurait ensuite engagé les journalistes les rétribuant pour fournir des renseignements sur le travail de certains de leurs collègues. Des journalistes de "Der Spiegel", de "Stern" et de "Focus" sont notamment concernés. Dans son rapport de 170 pages, qu'il a remis mercredi à l'organe de contrôle du Bundestag (PKG), Gerhard Schäfer affirme qu'un journaliste de "Focus" a touché de 1982 à 1998 plus de 600 000 marks pour avoir collaboré avec le BND sous les pseudonymes de "Dali" et de "silencieux". Rappelons que la commission d’enquête parlementaire concernant le rôle du BND durant la guerre en Irak, a débuté son travail le 12 mai 2006 à Berlin. Le BND est suspecté d’avoir transmis des informations aux Etats-Unis sur les forces armées du régime de Saddam Hussein et ce, malgré les déclarations du gouvernement de l’époque qui avait pris position contre l’invasion américaine de l’Irak. ** Kurt Beck a été élu avec 95,07 % des voix à la présidence fédérale du SPD Parti social-démocrate succédant à Matthias Platzeck.


ROUMANIE : Le ministre de l'Agriculture Gheorghe Flutur a annoncé que "350 000 volailles allaient être abattues ces prochains jours après la découverte du virus H5N1 de la grippe aviaire dans 3 foyers du centre du pays".


FRANCE : SCANDALE CLEARSTREAM : Autre rebondissement dans l'affaire Clearstream où Nicolas Sarkozy, Ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et de l'aménagement du territoire et président de l’UMP, se présente en victime. Le général Philippe Rondot , 69 ans, ancien patron du contre-espionnage français (DST) chargé de l’enquête sur les comptes secrets à l'étranger de plusieurs personnalités et les faux listings de Clearstream en 2004, a confirmé, au Journal du Dimanche, "JDD", édition du 14 mai 2006, la "bonne foi" de Dominique de Villepin actuel Premier ministre, dans le dossier et affirme que Jacques Chirac, Président de la République, ne lui a jamais donné l'instruction d'enquêter sur les personnalités politiques. Enfin, Philippe Rondot annonce qu'il ne se rendra pas aux convocations du 18 et du 22 mai 2006 des juges d'instruction Jean-Marie D'Huy et Henri Pons. Le général Rondot ajoutant au "JDD" : "Si on veut m'y conduire de force, ce qui est vraisemblable, je refuserai de répondre aux questions" ; "Je ne crois plus dans l'instruction menée par ces juges. Il y a trop de fuites, trop de manipulations, trop de publications tronquées de mes écrits ou de mes propos". L'ancien haut gradé militaire responsable des services spéciaux, fils du général Pierre Rondot, dénonce "l'attitude humiliante des policiers et des juges" : "J'ai été traité de menteur, ils m'ont menacé et considéré comme un voyou. Ca m'a choqué".
** POLITIQUE : Dans la tourmente provoquée par l'affaire Clearstream, une motion de censure sera déposée mardi 16 mai 2006 devant la chambre basse du Parlement par le Parti socialiste PS, dans le but de provoquer la chute d'un gouvernement Villepin. François Bayrou, président de l'UDF, (Droite) a décidé de voter pour, c'est-à-dire contre le gouvernement que son mouvement soutient. Cette motion n'a aucune "chance" d'être adoptée, l'UMP (Droite) disposant de la majorité absolue à l'Assemblée nationale. NDLR. La Constitution du 4 octobre 1958 a prévu 2 types de motions de censure : la motion de censure spontanée (article 49 alinéa 2) et la motion de censure provoquée (article 49 alinéa
3). ** PETITION POUR LA PAIX DANS LE MONDE : Les citoyens européens, "inquiets des appels du Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, à rayer Israël de la carte et de ses déclarations incessantes niant la réalité de la Shoah (NDLR. Destruction des Juifs d'Europe) appelent l’Union Européenne UE et ses Etats Membres à déclarer le Président iranien "persona non grata ad personam" sur tout le territoire des Etats Membres européens, pour violation des lois en vigueur dans les pays européens". Pétitions en ligne : http://www.eurojewcong.org/ejc/DOC/petition/petition_f.htm


SAHARA OCCIDENTAL : Une délégation du Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme doit effectuer du 15 au 21 mai une visite à El Ayoun, chef lieu du Sahara occidental, ainsi qu'à Tindouf où elle doit rencontrer des dirigeants du Front Polisario.


ISRAEL : La Cour suprême d'Israël a entériné dimanche 14 mai 2006 à une seule voix de majorité, une loi, votée en 2002 par la Knesset (Parlement) visant à empêcher les conjoints palestiniens d'Arabes israéliens de vivre en Israël. Cette loi qualifiée de "discriminatoire" et "raciste" par des associations de Défense des droits de l'Homme a été vivement dénoncée par Amnesty International et par le Comité de l'ONU pour l'élimination de la discrimination raciale. La loi stipule que seules les Palestiniennes âgées de plus de 25 ans et seuls les Palestiniens âgés de plus de 35 ans dont le conjoint sera un Arabe israélien pourront résider en Israël. La majorité de la Cour suprême a estimé que les Palestiniens des territoires étaient des "ressortissants d'une entité ennemie" et constituaient donc une menace potentielle pour la sécurité d'Israël. Jusqu'à l'entrée en vigueur de la nouvelle loi, un Palestinien de Cisjordanie ou de la bande de Gaza qui épousait un Arabe israélien pouvait demander le statut de résident puis la citoyenneté israélienne. ** Karin Wenger, journaliste suisse à la "Neue Zürcher Zeitung" (NZZ), a été contrainte de se mettre en sous-vêtements devant un appareil de détection d'armes et d'explosifs, vendredi 12 mai 2006 par des militaires israéliens au poste frontière d'Erez, entre la bande de Gaza et Israël. Le quotidien "Haaretz" a indiqué que Karin Wenger a été contrôlée à 6 reprises avant d'être autorisée à pénétrer sur le territoire de l'Etat hébreu. L'Association de la presse étrangère en Israël a vivement protesté samedi 1" mai 2006 et condamné en termes très vifs "l'humiliation subie par la journaliste suisse". Le ministère de la défense a exprimé ses "regrets pour la détresse morale causée à Karin Wenger" et a promis l'ouverture d'une enquête soulignant que "Karin Wenger aurait dû normalement être examinée par des soldates et non par des militaires mâles".


CISJORDANIE : 4 Palestiniens, dont un membre de la sécurité palestinienne, ont été tués et 4 autres blessés dimanche par l'armée israélienne qui effectuait une opération d'arrestation ciblée à Jénine.


IRAK : 2 voitures piégées ont explosé dimanche près d'une base américaine située près de l'aéroport internationale de Bagdad faisant 14 morts et 6 blessés. D'autres attaques ont été perpétrées dans le reste du pays, et la capitale Bagdad faisant une trentaine de morts et plus de 80 blessés. ** 2 soldats britanniques ont été tués samedi 13 mai 2006 par l'explosion d'une bombe au passage de leur convoi à Bassorah dans le sud du pays selon un communiqué du ministère britannique de la Défense. 111 soldats britanniques ont été tués depuis l'invasion de l'Irak en mars 2003.


INDONESIE : 5 personnes d'une même famille sont mortes de la grippe aviaire dans la province de Sumatra Nord. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 25 personnes sont mortes de la maladie dans ce pays.


COMORES : 310 000 électeurs étaient appelés aux urnes dimanche 14 mai 2006 pour élire leur président. 3 candidats sélectionnés lors des primaires du 16 avril 2006 s'affrontent : le favori est le guide religieux, islamiste modéré et chef d'entreprise, Ahmed Abdallah Sambi, 48 ans, surnommé "Ayatollah" par la population, qui a notamment promis de lutter contre la pauvreté et de rétablir la justice. Il est opposé à Ibrahim Halidi, ancien enseignant de philosophie. Il a été plusieurs fois ministre et Premier ministre, il est soutenu par 8 partis, dont la Convention pour le renouveau démocratique (CRC) du président sortant Azali Assoumani, qui ne peut se représenter car originaire de la Grande-Comore. Le troisième candidat est Mohamed Djaanfari, 54 ans, retraité de l'armée de l'air française devenu hommes d'affaires. Selon la loi électorale, les résultats définitifs devront être proclamés aux maximum 72 heures après le scrutin, soit le 17 mai, mais ce délai avait été largement dépassé lors des primaires.


CHINE : L'Association patriote chinoise catholique, qui ne reconnaît pas le Vatican, a ordonné dimanche 14 mai 2006 un nouvel évêque dans un diocèse de la province du Fujian. Le 4 mai 2006, elle avait déjà ordonné, pour la deuxième fois de la semaine, un nouvel évêque. Les relations diplomatiques entre la Chine et le Vatican ont été rompues lorsque les communistes ont pris le pouvoir en 1949.


TCHAD : La Commission électorale nationale indépendante a annoncé dimanche que le président sortant Idriss Deby Itno, au pouvoir depuis 1990, a été réélu pour un troisième mandat avec 77,53 % des suffrages lors du premier tour de l'élection présidentielle qui s'est déroulé le 3 mai 2006.


NIGERIA : Le président nigérian Olusegun Obasanjo a ordonné l'ouverture d'une enquête après l'explosion d'un oléoduc qui a tué vendredi 12 mai 2006 entre 150 à 200 personnes à Ilado, à environ 50 kilomètres de Lagos, la capitale. Rappelons que le Nigeria, principal producteur pétrolier d'Afrique, est le sixième exportateur mondial avec une production d'environ 2,5 millions de barils par jour. Ce pays, qui compte 125 millions d’habitants, reste l’un des 20 pays plus pauvres du monde. 72 % de ses habitants sont considérés comme pauvres, et 35 % ne vivent qu’avec 1 dollar par jour.


La citation du jour : "La morale commence là où aucune punition n'est possible, là où aucune répression n'est efficace, là où aucune condamnation, en tout cas extérieure, n'est nécessaire". André Comte-Sponville - Philosophe et enseignant français, né en 1952 - Extrait de "Pensées sur la morale"


fil-info-france.com

Ahmadinejad plaide pour une plus grande coopération entre pays musulmans  13/05/2006



Le président iranien a plaidé à nouveau pour une plus grande coopération entre pays musulmans : "aujourd'hui plus que jamais nous avons besoin d'une coopération bilatérale et multilatérale plus étroite entre pays musulmans dans le monde."
Mahmoud Ahmadinejad, qui est intervenu aujourd'hui samedi dans le cadre du IVème sommet du Groupe des huit pays émergents (D8), a ajouté dans son discours que "ce sommet a lieu tandis que les puissances arrogantes imposent leurs conditions inégales et injustes aux peuples et élèvent des barrières à leurs progrès économique, industriel et scientifique."

Ahmadinejad a fait référence au potentiel dont disposent 900 millions d'habitants et à l'accroissement plus du de double de volume marchand des pays musulmans de 1999 à 2004, et a souligné que "ce potentiel pourrait être au service des pays musulmans et des autres nations et jouer un rôle significatif dans le renforcement de la paix et de la sécurité dans la région et dans le monde basée sur davantage de justice et sur la dignité humaine."

Depuis sa tribune en Bali, Ahmadinejad a annoncé que Téhéran était prêt à coopérer dans des projets innovateurs et sur des sujets comme l'environnement, le terrorisme, la planification de la consommation de l'énergie, les nouvelles technologies de pointe pour la production d'énergie, l'échange de personnel spécialisé et la coordination de marchés financiers.


Le sommet du Groupe des huit pays émergents (D8) qui s’est ouvert dans l’île indonésienne de Bali est une organisation internationale constituée en 1997 qui comprend huit pays à population principalement musulmane : Bangladesh, Egypte, Indonésie, Iran, Malaisie, Nigeria, Pakistan et Turquie.


irna

Annan et El-Baradei unissent leur voix pour demander un dialogue direct entre Washington et Téhéran  13/05/2006



Le secrétaire général de l'Onu Kofi Annan a appelé vendredi à Vienne les Etats-Unis à "dialoguer" directement avec Téhéran pour résoudre la crise sur son programme nucléaire, en estimant que l'Iran ne négociera pas sérieusement tant que Washington ne sera pas impliqué.

"J'ai dit clairement, à la fois en privé, dans mes contacts avec l'administration américaine et en public, qu'il est important que les Etats-Unis viennent à la table (des négociations) et qu'ils rejoignent les pays européens et l'Iran pour trouver une solution", a dit M. Annan à la presse. "Je doute que les Iraniens mettent tout sur la table, tant qu'ils négocient avec les Européens, en sachant que ce dont ils parlent avec eux devra ensuite être discuté avec les Américains", a souligné M. Annan.


Kofi Annan, le Secrétaire Général de l'ONU, estime que la crise du nucléaire restera sans issue tant que les Américains n'entameront pas un dialogue.


Kofi Annan s'exprimait en marge du sommet UE-Amérique latine. L'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne négocient avec l'Iran depuis 2003 sur son programme nucléaire , avec le soutien des Américains.

irna

Chavez : le Venezuela soutient la République islamique d'Iran  13/05/2006



Le Président vénézuélien, Hugo Chavez déclaré vendredi que Caracas soutenait la République islamique d'Iran.

S’adressant à l'IRNA en marge du quatrième sommet UE-Amérique latine et les Caraïbes (ALC), ouvert depuis jeudi dans la capitale de l'Autriche qui assume actuellement la présidence de l'Union européenne, Chavez a déclaré "nous prions Dieu qu'aucune guerre ne soit lancée contre l'Iran".


"Nous croyons que la campagne de la nation iranienne est celle de notre propre nation, et nous demandons aux pays du monde de respecter l'indépendance de l'Iran."

"Nous sommes aux côtés de la nation iranienne et prions pour le Président Ahmadinejad." A conclu le président vénézuélien.

irna

BREVES MONDAILES  13/05/2006

ISRAEL/PALESTINE : La Haute Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Louise Arbour, (photo) a appelé, vendredi 12 mai 2006 dans un communiqué publié à Genève en Suisse, Israël et l'Autorité palestinienne à respecter les droits fondamentaux, comme le demande une Avis de la Cour internationale de justice (CIJ). Elle a jugé "inacceptable l'accroissement des pertes en vies humaines, que ce soit en raison des assassinats extrajudiciaires ou des attaques suicide, des missiles artisanaux ou de tirs d'artillerie" ajoutant : "Les civils, en particulier les plus vulnérables comme les enfants, les femmes et les personnes âgées, ne doivent pas payer le prix du mépris pour les droits fondamentaux et les obligations dans le domaine humanitaire". Louise Arbour a souhaité que les peuples israélien et palestinien puissent vivre dans un "environnement qui garantisse leur protection contre les attaques et qui leur permette de jouir de leurs droits civils, culturels, politiques, économiques et sociaux". Elle a précisé : "En tant que puissance occupante, Israël a la responsabilité du bien-être de la population palestinienne dans le Territoire palestinien occupé, en vertu du droit international humanitaire, et notamment de la quatrième Convention de Genève de 1949. Israël devrait aussi respecter l'Accord réglant les déplacements et le passage, signé avec l'Autorité palestinienne le 15 novembre 2005, qui régit le mouvement des biens, y compris l'assistance humanitaire vers la Bande de Gaza". La Haute Commissaire aux Droits de l'Homme a également rappelé que l'Autorité palestinienne avait "le devoir urgent de faire tout ce qui est en son pouvoir pour maintenir l'ordre public, empêcher les attaques contre les civils israéliens, enquêter sur les attaques qui ont eu lieu et traduire en justice les responsables".
IRAK : Le parti chiite Fadhila de l'Alliance unifiée irakienne (AUI), se retire des pourparlers visant à la formation du nouveau gouvernement d'union nationale, son candidat pour le ministère du Pétrole ayant été rejeté. ** 6 personnes ont été tuées, dont 5 soldats irakiens, lors d'attaques séparées.


FRANCE : PETITION POUR LA PAIX : Les citoyens européens, "inquiets des appels du Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, à rayer Israël de la carte et de ses déclarations incessantes niant la réalité de la Shoah appellent l’Union Européenne et ses Etats Membres à déclarer le Président iranien "persona non grata ad personam" sur tout le territoire des Etats Membres européens, pour violation des lois en vigueur dans les pays européens". Pétitions en ligne : http://www.eurojewcong.org/ejc/DOC/petition/petition_f.htm
** A l’occasion de son lancement, la Fondation France-Israël organise du 15 au 21 mai 2006, la "Semaine de l’Amitié Franco-Israélienne". Née en juillet 2005 de la volonté commune du Président Jacques Chirac et du Premier Ministre Ariel Sharon, plongé dans un coma profond depuis le 4 janvier 2006 à la suite d'une attaque cérébrale, la Fondation France-Israël a "pour mission d’améliorer la perception réciproque des deux sociétés civiles, et de développer les liens dans les domaines de la vie économique, scientifique, sociale, culturelle et artistique". Sa création a été confiée à Jacques Huntzinger, ancien ambassadeur de France en Israël.


ESPAGNE : Le Sénat a approuvé mercredi 10 mai 2006 le nouveau statut de la Catalogne, région située au nord-est du pays, l'une des plus riches et des plus autonomes de toute l'Espagne, qui doit également permettre à cette région de contrôler 50 % des impôts sur le revenu prélevés dans cette région du nord-est de l'Espagne, contre 33 % actuellement. Les Catalans se prononceront sur ce statut par référendum le 18 juillet.


INDONESIE : Le quotidien "Kompas" a rapporté dans son édition du jeudi 11 mai 2006, rapportant les propos du ministre en chef de la Sécurité, Widodo Adi Sucipto, que le président Susilo Bambang Yudhoyono a décidé de ne pas donner suite à la procédure légale contre l'ancien président, le général Mohamed Suharto, 84 ans, qui a été opéré dimanche 7 mai 2006 à la suite d'une hémorragie intestinale. déclarant : "Le règlement dans le cas de Suharto est basé sur des raisons politique, économique, légale, humanitaire, sanitaire, morale et sur l'émotion publique". Au pouvoir pendant 32 ans, le général Suharto avait dû démissionner en 1998 sous pression populaire. Inculpé de corruption, il soupçonné d'avoir détourné 600 millions de dollars. Il a échappé à un procès en 2000 en raison de son état de santé jugé incompatible avec une comparution en justice.


CAMBODGE : La Haute Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Louise Arbour, effectuera une visite dans ce pays du 15 au 19 mai 2006. Ce sera la première visite d'un Haut commissaire depuis 2002. Louise Arbour devrait rencontrer le Roi Norodom Sihamoni, le premier ministre Hun Sen ainsi que les ministres de l'Intérieur et de la Justice. Elle aura également des entretiens avec des représentants des organisations non gouvernementales cambodgiennes.


CHINE : Liu Jianchao, porte-parole du ministère des Affaires étrangères a annoncé que le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan effectuera, du 19 au 23 mai 2006, une visite officielle en Chine sur l'invitation du gouvernement chinois. Il s'agit de la 7ème visite en Chine de Kofi Annan depuis sa prise de fonctions, précise le communiqué du ministère des Affaires étrangères.


AFGHANISTAN : Une roquette a été tirée vendredi 12 mai 2006 sur le véhicule de personnel humanitaire sur une route près de la ville d'Hérat dans l'ouest du pays causant la mort de 2 employés humanitaires et un blessant un autre.


ALGERIE : Le quotidien "Jeune Indépendant" a rapporté dans son édition du mercredi 10 mai 2006 que "45 000 universitaires, dont des centaines de chercheurs, ont quitté le pays de 1992 à 2002, en raison de la situation sécuritaire et du marasme socio-économique" ajoutant que ce chiffre "est loin de refléter la réalité, puisque les prévisions les plus optimistes tablent plutôt sur un chiffre de 125 000 diplômés sur le demi-million d'Algériens qui ont quitté le pays au cours des quinze dernières années". Plus de 7 000 universitaires se sont installés au Canada selon les statistiques de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) basée à Genève en Suisse. le président algérien Abdelaziz Bouteflika, avait mis en garde contre cette "fuite des cerveaux" et indiqué que "nous ne pouvons pas continuer de former pour voir ensuite nos enfants aller travailler ailleurs". Le président de la Commission de l'Union Africaine (UA), l'ancien président malien, Alpha Oumar Konaré, avait déclaré le 3 avril 2006 à Alger, la capitale, lors d'une réunion d'experts africains sur la migration que "l'Afrique est devenue victime de "la traite des cerveaux" qui pénalise ses efforts de développement" ajoutant que "l'Afrique fait appel actuellement à des milliers de coopérants étrangers dans les domaines concernés par cette fuite des cerveaux, ce qui coûte au continent plus de 4 milliards de dollars annuellement".


SOMALIE : Alors que les combats entre milices rivales se poursuivaient vendredi 12 mai 2006 pour le sixième jour consécutif, dans la capitale Mogadiscio, Ghanim Alnajjar, Expert indépendant des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme en Somalie, a condamné vendredi 12 mai 2006 "l'aggravation de la violence contre des civils, provoquée par les combats entre les milices armées dans les quartiers nord de Mogadiscio, où 120 personnes auraient été tuées au cours des 5 derniers jours" et appelé "les milices à mettre fin immédiatement aux hostilités".


RDC : La Mission des Nations Unies en RDC (MONUC) a publié vendredi 12 mai 2006 un communiqué selon lequel le chef du groupé armé Maï-Maï, Kyungu Mutanga, connu sous le nom de "Gédéon" s'est rendu aux Casques bleus de la MONUC, Stationnés à Mitwaba, dans la province du Katanga. Accompagné d'un groupe de plus de 150 combattants constitué en grande partie d'enfants soldats, "Gédéon" a décidé de déposer les armes et d'intégrer le processus de Désarmement Démobilisation Réintégration (DDR) (format pdf). Il s'est engagé à apporter son concours aux autorités de la MONUC pour conduire ses partisans à faire de même. Dans un rapport rendu public mercredi 10 mai 2006 par la Division des droits de l'Homme de la MONUC (DDH), les combattants Maï-Maï sont accusés d'avoir commis de graves violations des droits de l'homme, au cours de la période allant d'avril à décembre 2005 Le 3 mai dernier, la MONUC avait publié un autre rapport (format pdf) révélant que les milices Maï-Maï ont commis en février 2006 des violations des droits de l'homme "de manière systématique" au Katanga.


NIGERIA : Entre 150 à 200 personnes sont mortes vendredi 12 mai 2006 dans l'explosion d'un oléoduc à Ilado, à environ 50 kilomètres de Lagos, la capitale, lorsque des villageois tentaient de s'approvisionner en pétrole autour de la canalisation qui "fuyait abondamment", selon des témoins. Rappelons que le Nigeria, principal producteur pétrolier d'Afrique, est le sixième exportateur mondial avec une production d'environ 2,5 millions de barils par jour. Ce pays, qui compte 125 millions d’habitants, reste l’un des 20 pays plus pauvres du monde. 72 % de ses habitants sont considérés comme pauvres, et 35 % ne vivent qu’avec 1 dollar par jour.


ETHIOPIE : La capitale Addis Abeba a été la cible vendredi 12 mai 2006 de 8 attentats à la bombe, non encore revendiqués, visant des bâtiments administratifs et des transports publics, qui ont fait 3 morts et une quarantaine de blessés.


OUGANDA : Le président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986, vainqueur de l'élection présidentielle du 23 février 2006 avec 60 % des voix, a prêté serment vendredi 12 mai 2006 à Kampala la capitale, pour un nouveau mandat de 5 ans, au cours d'une cérémonie à laquelle ont assisté une dizaine de dirigeants africains.


ETATS-UNIS : Des perquisitions ont été menée au domicile et au bureau de l'ancien numéro 3 de la CIA (Central Intelligency Agency, services de renseignements américains),, Kyle "Dusty" Foggo, qui avait annoncé son départ à la retraite le lundi 8 mai 2006 après 25 ans de service, dans le cadre de plusieurs enquêtes de corruption du FBI, de l'inspecteur général de la CIA, du bureau du procureur fédéral à San Diego, du fisc américain (IRS) et du Service d'enquête criminelle de la défense. Il serait intervenu illégalement dans l'octroi de contrats de la CIA à l'un de ses amis, un homme d'affaires de San Diego Brent Wilkes, impliqué dans une affaire de corruption au Congrès. Le directeur de la CIA, Porter J. Goss, qui a lui-même démissionné le 5 mai 2006 sans fournir aucune explications sur les causes de cette démission surprise, avait promu Kyle "Dusty" Foggo au poste de directeur exécutif de l'agence de renseignement quand il avait pris la tête de la CIA.
** Le Français Zacarias Moussaoui, 37 ans, Français d'origine marocaine, unique inculpé aux Etats-Unis dans l'enquête sur les attentats du 11 septembre 2001, condamné à la prison à vie sans possibilité de remise de peine le jeudi 4 mai 2006, a fait appel vendredi de sa condamnation.


La citation du jour : "Imposer sa volonté aux autres, c'est force. Se l'imposer à soi-même, c'est force supérieure". Lao-Tseu ou Laozi (en chinois "vieux Maître"), 570 à 490 avant J-C, sage chinois à l'origine du taoïsme, (morale de la non-intervention)


fil-info-france.com

BREVES MONDIALES  12/05/2006



INDONESIE : Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad (photo) est arrivé jeudi à Jakarta la capitale pour une visite officielle de 5 jours dans ce pays. Il a été reçu par le président Susilo Bambang Yudhoyono qui a apporté son soutien à l'Iran dans la crise sur son programme nucléaire qui l'oppose à la communauté internationale, notamment les Etats-Unis et Israël déclarant : "L'Indonésie croit que le programme nucléaire de l'Iran est pacifique et que tous les problèmes liés à ce programme peuvent être résolus d'une manière appropriée et par la diplomatie". Le président iranien participera au sommet des 8 plus grands pays musulmans (D8) prévu les 12 et 13 mai sur l'île de Bali. Le sommet du D8 regroupe l'Iran, l'Egypte, l'Indonésie, le Pakistan, la Turquie, le Bangladesh, le Nigeria et la Malaisie. S'exprimant devant des étudiants, il a promis la "disparition" d'Israël déclarant : "Ce régime, basé sur le diable, est un jour voué à disparaître". Dans une interview à la télévision indonésienne Metro, il a indiqué que "le programme nucléaire de l'Iran n'a rien à voir avec un arsenal nucléaire ou avec des objectifs militaires" et "a les moyens de défendre ses intérêts". Il a toutefois ajouté que la République islamique était "prête à engager un dialogue avec tout le monde". Il a jugé "ridicule" l'attitude des pays disposant d'armes nucléaires et cherchant à réfréner les ambitions nucléaires de l'Iran."


CHINE : Liu Jianchao, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a indiqué jeudi 11 mai 2006 lors d'un point de presse régulier, que "la Chine avait demandé à la Libye de mettre fin à ses liens officiels avec Taïwan pour le maintien des relations Chine-Libye". Les autorités avaient empêché mercredi 7 mai 2006 l'avion du président taïwanais Chen Shui-bian d’atterrir à Beyrouth pour se ravitailler en carburant à la suite d'une protestation de l’ambassadeur chinois. L'avion avait finalement atterri à Tripoli où le président taïwanais, qui effectuait sa première visite dans ce pays, était resté 4 heures. Il a rencontré Saïf Khadafi, l’un des fils du chef de l’Etat libyen, Mouammar Khadafi, afin de discuter avec lui de la réouverture d’un bureau de représentation taïwanais à Tripoli. La représentation commerciale taïwanaise dans la capitale libyenne a été fermée en 1997.


INDE : Sonia Gandhi, à la tête du Parti du Congrès (Indian National Congress), au pouvoir, a été réélue députée à la chambre basse du Parlement (Lok Sabha) à l’issue d’une élection partielle organisée dans le nord du pays moins de 2 mois après sa démission le 23 mars 2006, l’opposition l’ayant accusée de violer le règlement en cumulant plusieurs mandats. La constitution interdit aux parlementaires d'occuper des postes lucratifs.


FRANCE : SCANDALE CLEARSTREAM : Nouveau rebondissement dans l'affaire Clearstream où Nicolas Sarkozy, Ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et de l'aménagement du territoire et président de l’UMP se présente en victime. Selon l'hebdomadaire "Le Point", un parent du général Philippe Rondot chargé de l’enquête sur les comptes secrets à l'étranger de plusieurs personnalités, aurait été chargé, durant l’été 2004, d'informer Nicolas Sarkozy qu’il avait enquêté sur l’affaire Clearstream, lui proposant un accès complet au dossier. Nicolas Sarkozy aurait donc attendu le moment propice, soit un an avant l'élection présidentielle, pour se présenter en victime et déstabiliser son plus sérieux concurrent, le Premier ministre Dominique de Villepin. Nicolas Sarkozy affirmait jusqu'ici "ne pas avoir été informé". Enfin, le ministre de la Justice, Pascal Clément, a annoncé jeudi 11 mai 2006 avoir saisi l'Inspection générale des services judiciaires (IGSJ) afin que toute la lumière soit faite sur la rencontre secrète entre le juge Renaud van Ruymbeke et Jean-Louis Gergorin, corbeau présumé, en avril 2004. Pascal Clément a donné également pour instruction au Procureur de la République de Paris de requérir l’ouverture d’une information judiciaire du chef de violation du secret de l’instruction. "Comment peut-on imaginer que la distillation, par petits bouts, d’éléments inévitablement tronqués, puisse participer à la manifestation de la vérité ?" s'interroge dans un communiqué officiel du jeudi 11 mai 2006, le ministre de la Justice. Ajoutant : "Il n’est pas normal que soient jour après jour publiées des pièces du dossier de l’instruction. Ce n’est pas seulement une violation flagrante de la loi. C’est surtout un trouble considérable qui met en péril l’oeuvre de justice".
** MEDIAS : Raymond Lakah, ancien patron du quotidien "France Soir" en grève depuis le 12 avril 2006, a été mis en examen pour "abus de biens sociaux" pour des transferts présumés douteux entre 2 de ses sociétés dont l'ancienne société éditrice du journal. **

ANTISEMITISME : Brice Hortefeux, ministre délégué aux collectivités territoriales, invité d'honneur du deuxième dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France CRIF Sud-Ouest Aquitaine, a déclaré mercredi 10 mai 2006 à Bordeaux que "la lutte contre l’antisémitisme est un combat de tous les jours, et je sais que les juifs de France sont inquiets". Roger Cukierman, vice-Président du WJC (Congès Juif Mondial) et Président du CRIF, s’est inquiété de l’absence de mesures concrètes de rétorsion contre l’Iran et la menace nucléaire. "Le problème est de choisir", a déclaré solennellement le président du CRIF, "entre la position de Chamberlain et de Daladier en 1938 à Munich et celle de Churchill et De Gaulle". Il a exprimé son espoir que "la France qu’il aime" s’engage dans la fermeté. Albert Roche, président de la délégation régionale du CRIF, s’est interrogé sur l’état de la France : "L’antisémitisme est toujours le signe d’une société en crise. Il témoigne dans notre pays d’une crise de l’Etat républicain et d’une crise de la nation".
** PETITION POUR LA PAIX : Les citoyens européens, "inquiets des appels du Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, à rayer Israël de la carte et de ses déclarations incessantes niant la réalité de la Shoah appelent l’Union Européenne et ses Etats Membres à déclarer le Président iranien "persona non grata ad personam" sur tout le territoire des Etats Membres européens, pour violation des lois en vigueur dans les pays européens". Pétitions en ligne : http://www.eurojewcong.org/ejc/DOC/petition/petition_f.htm


AUTRICHE : Le quatrième sommet de l'Union européenne (UE), d'Amérique latine et Caraïbes (ALC) s'est ouvert jeudi 11 mai 2006, et pour 3 jours, à Vienne, la capitale, avec l'objectif de renforcer les relations stratégiques, les partenariats commerciaux et la collaboration dans le secteur énergétique. Les chefs d'Etat et de gouvernement des 25 pays membres de l'UE doivent se réunir avec 33 dirigeants d'Amérique latine et des Caraïbes, ainsi que les dirigeants de Roumanie, de Bulgarie et de Turquie. Le point fort de cette réunion sera consacré à la Bolivie. Le président bolivien Evo Morales a en effet nationalisé le secteur pétrolier et écarté toute indemnisation.


ALLEMAGNE : Dans le cadre de la lutte contre le tabagisme, les distributeurs automatiques ne délivreront des paquets de cigarettes qu’après l’introduction d’une carte de paiement prouvant que le détenteur est âgé de plus de 16 ans. Cette mesure entrera en vigueur au 1er janvier 2007. 110 000 à 140 000 personnes meurent chaque année en Allemagne de maladies liées au tabac.


ROUMANIE : L'ONG américaine, "Mental Disability Rights International" (MDRI), a publié mercredi 10 mai 2006 un rapport (format pdf) qui dénonce les "conditions de vie atroces de jeunes Roumains handicapés mentaux placés dans plusieurs institutions, qu'elle a visitées en 2005 et 2006, et demande à l'Union européenne, qui doit décider le 16 mai 2006 si la Roumanie rejoint l'UE en 2007 ou en 2008, de "reconnaître" et de "prendre position" sur les "violations des droits de l'homme" dont sont victimes ces jeunes. En 2006, "les statistiques des autorités roumaines" estimaient à "plus de 31.000" le nombre d'enfants placés en institutions, mais MDRI "craint" que le nombre réel soit "beaucoup plus élevé". Selon ce rapport, des photos et des vidéos montrent des enfants "enserrés de la tête au pied dans des draps utilisés comme camisoles de force", "mal nourris", "couverts de blessures ou d'escarres" ou "assis dans leurs excréments". Le rapport précise que "les enfants ainsi traités, souvent orphelins et souvent d'origine rom, "deviennent psychologiquement ou physiquement handicapés, s'ils ne l'étaient pas à la naissance".


EGYPTE : La police anti-émeutes est intervenue jeudi 11 mai 2006 au Caire pour disperser une manifestation pacifique d'une centaine de personnes venues apporter leur soutien à 2 juges qui devaient passer en conseil de discipline pour avoir avoir réclamé une enquête sur l'éventuelle implication de certains de leurs collègues dans des cas de fraudes électorales lors des législatives de 2005. En vertu de l'état d'urgence instauré en Egypte en octobre 1981 à la suite de l'assassinat du président Anouar Al-Sadate, et prolongé de 2 ans, le 1er mai 2006 par le parlement, tout rassemblement est interdit et réprimé. 6 journalistes ont été arrêtés.


NIGERIA : 3 expatriés travaillant pour la société Saipem, une filiale du groupe pétrolier italien ENI (5eme société pétrolière mondiale), opérant dans le Delta du Niger, ont été enlevés jeudi 10 mai 2006 par des villageois qui demandent de l’argent en échange de leur libération.


RDC : La Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) publié mercredi 10 mai 2006 un rapport sur la situation des droits de l'homme en République Démocratique du Congo (RDC) qui révèle que "la répression des libertés civiques" et les "cas individuels d'exécutions sommaires" commises par les forces de sécurité ont augmenté en 2005.


IRAK : La formation du nouveau gouvernement de coalition piétine, les partis politiques n'arrivant pas à se mettre d'accord sur le nomination du ministre du Pétrole. ** Le Grand ayatollah Ali al-Sistani a ordonné jeudi 11 mai 2006 la fermeture pendant 3 jours de toutes les mosquées chiites de la ville de Zoubayr, dans le sud du pays, où l'imam sunnite Cheikh Khaled Ali Obeid al-Saadoun et 2 de ses collaborateurs ont été abattus mercredi alors qu'ils quittaient la mosquée après les prières du soir. ** 3 soldats américains ont été tués jeudi dans des attentats à la bombe au passage de leur convoi dans le sud-ouest de l'Irak. 2 248 soldats américains ont été tués depuis le début de la guerre en Irak en mars 2003, selon des chiffres communiqués par l'agence de presse américaine "Associated Press" (AP).


IRAN : Pour la première fois depuis 26 ans l'Iran a nommé un ambassadeur en Irak en la personne de Hassan Kazemi Qomi, qui était Chargé d'affaires d'Iran à Bagdad depuis 2 ans.
CISJORDANIE : Saleh al-Sabi, chef du Djihad Islamique à Jénine a été arrêté jeudi 11 mai 2006 par l'armée israélienne. 5 Palestiniens ont été blessés par des tirs de balles en caoutchouc des soldats israéliens en représailles à des jets de pierre au passage des véhicules blindés israéliens qui ont mené cette opération d'arrestation ciblée.


PALESTINE : Après une réunion d'urgence qui s'est tenu mercredi 10 mai 2006 à Gaza pour tenter de mettre fin aux accrochages armés entre membres du Fatah et du Hamas, qui ont fait une quinzaine de blessés, le premier ministre Ismaïl Haniyeh a annoncé, à la suite d'un rencontre avec le président de l'Autorité Nationale Palestinienne, Mahmoud Abbas que "quiconque porte des armes est considéré comme hors-la-loi".

ISRAEL : S'exprimant lors de la 24ème Conférence des Maires des grandes villes du monde, qui s'est ouverte le 8 mai 2006 à Jérusalem, avec pour thème "mobiliser le passé pour un meilleur futur économique", et dirigée par le maire de Jérusalem, Uri Lupolianski, le Premier ministre Ehud Olmert a donné 6 mois aux Palestiniens avant de commencer à promouvoir unilatéralement son "plan de regroupement de colonies" en Cisjordanie. Ajoutant : "Si les Palestiniens n'acceptent pas les conditions fixées par la communauté internationale, Israël devra fixer tout seul ses frontières permanentes".
** La baronne Philippine de Rothschild a été invitée en Israël par Ehud Olmert pour promouvoir le vin israélien.



La citation du jour : "L'idéal de la vie n'est pas l'espoir de devenir parfait, c'est la volonté d'être toujours meilleur". Ralph Waldo Emerson - Philosophe américain (1803-1882)


fil-info-france.com

BREVES MONDIALE  11/05/2006

ITALIE : Le sénateur à vie Giorgio Napolitano, photo, un ancien communiste de 80 ans qui était le candidat de Romano Prodi, a été élu président par les 1009 grands électeurs (630 députés, 315 sénateurs, 7 sénateurs à vie et 58 représentants des 20 régions) avec 543 voix, soit 38 de plus que la majorité absolue suffisante lors du quatrième tour de scrutin qui s'est déroulé mercredi 10 mai 2006. Il prendra ses fonctions lundi 15 mai 2006, date à laquelle le président sortant Carlo Azeglio Ciampi, 85 ans, remettra sa démission.


ALLEMAGNE : A un mois de la Coupe du Monde de football, qui se tiendra du 9 juin au 9 juillet 2006, les associations de défense des droits de la femme se mobilisent contre l'exploitation des femmes. La prostitution a été légalisée dans ce pays en 2002. De nouvelles maisons closes s'ouvrent à proximité des stades. Les associations de lutte contre la prostitution estiment que 40 000 femmes pourraient être forcées à venir en Allemagne. La plupart venant des pays de l'Est de l'Europe, au moment où des milliers de clients potentiels viennent assister à la Coupe du Monde. La Suède a officiellement demandé à l'Allemagne de suspendre la légalisation de la prostitution pendant la Coupe du Monde. Le ministre suédois de la Justice, Thomas Bodström, a déclaré : "Il y a trop d'argent en jeu pour que les gens malhonnêtes ne profitent pas du système pour exploiter les jeunes femmes."


POLOGNE : Le président Lech Kaczynski a nommé mardi 9 mai 2006 Anna Elzbieta Fotgya, vice-ministre des Affaires étrangères, au poste de ministre des Affaires étrangères, faisant d'elle la première femme à accéder à ce poste. Mme Fotgya, 49 ans, succède à Stefan Meller, qui a démissionné le 28 avril 2006 pour protester contre la nomination du populiste et antilibéral Andrzej Lepper au poste de vice-Premier ministre .


FRANCE : JUSTICE - MEMOIRE : Un colloque sur la "Réhabilitation par la Cour de cassation du Capitaine Alfred Dreyfus" s'est tenu à Paris le 9 mai 2006 sous le Haut Patronage du Président de la République, Jacques Chirac. Il s'est déroulé en association avec la Cour de cassation - plus haute juridiction de l'ordre judiciaire français - et sous la Présidence d’Honneur de Monsieur Joseph Sitruk, Grand Rabbin de France et de Monsieur Jean Khan, Président du Consistoire Central de France. Se sont exprimés dans la Grand’chambre de la Cour de Cassation, Jean Denis Bredin de l’Académie Française, Pierre Birnbaum, Professeur Emérite à l’Université Paris 1, Alain Goldmann, Grand Rabbin, Coordinateur de la Commission Culturelle, Robert Badinter, Ancien Président du Conseil Constitutionnel, Sénateur des Hauts de Seine. Le capitaine d'artillerie juif alsacien germanophone, Alfred Dreyfus, sera condamné pour trahison, victime, selon ses partisans juifs, dont Emile Zola, d'une forfaiture judiciaire (1894-1906). Plus de détails : Eté 1899 ; Le procès Dreyfus à Rennes

** SCANDALE CLEARSTREAM : C'est la première fois depuis que l'affaire "Clearstream" a éclaté à la mi-avril 2006, que le Président de la République, Jacques Chirac évoque publiquement ce scandale le mettant directement en cause, après le Premier ministre Doninique de Villepin. Après un Conseil des ministres écourté, Jacques Chirac a dénoncé mercredi 10 mai 2006, "la dictature de la rumeur" et "de la calomnie", réaffirmant son soutien à Dominique de Villepin. "La démocratie, ce n'est pas l'irrespect et l'exploitation jusqu'à l'outrage de procédures judiciaires en cours, au risque de faire le lit des extrémismes et de désespérer les Français de la politique" a prévenu le Chef de l'Etat. Les dernières révélations de l'hebdomadaire satirique "Le Canard enchaîné" affirme que le général Philippe Rondot, entendu le 28 mars 2006 par les juges Jean-Marie d'Huy et Henri Pons en charge de l'affaire Clearstream, aurait déclaré que Jacques Chirac a possédé un compte bancaire au Japon crédité, selon la DGSE, de 300 millions de francs. NDLR. La Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) est le principal service d'espionnage de la France. La DGSE a remplacé le Service de documentation extérieure et de contre-espionnage SDECE en 1982. Enfin, dans les colonnes du quotidien "Le Figaro", le général Rondot affirme n'avoir jamais reçu d'ordre de Dominique de Villepin d'enquêter dans l'affaire de la société financière luxembourgeoise Clearstream sur le candidat potentiel de la droite à l'élection présidentielle de 2007, Nicolas Sarkozy, Ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et de l'aménagement du territoire et président de l’UMP. La mention "Fixation Sarkozy. Méfiance" qu'il avait notée sur un carton serait "une réflexion personnelle et non un ordre d'enquêter". Lors de la rencontre du 9 janvier 2004 entre Dominique de Villepin, alors ministre des Affaires étrangères, et le général Philippe Rondot à laquelle assistait le vice-président exécutif du groupe européen European Aeronautic Defence and Space Company EADS NV, Jean-Louis Gergorin, "le nom de Nicolas Sarkozy a bien été prononcé lors de cette conversation" mais il ne s'agissait pas "d'un ordre d'enquêter". "Jamais je n'ai manipulé de listes pour faire apparaître le nom de Nicolas Sarkozy" affirme le général de division Philippe Rondot, 69 ans. Une fausse information reprise au seul profit politique de Nicolas Sarkozy, partie civile du chef de dénonciation calomnieuse. Jean-Louis Gergorin, 60 ans, vice-président d'EADS, accusé d'être le corbeau dans l'affaire Clearstream, a quitté son poste le 10 mai 2006, "à sa demande", afin de pouvoir "se consacrer à sa défense". Jean-Louis Gergorin est précisément soupçonné d'être l'auteur des envois de lettres anonymes et des faux listings de Clearstream au juge Renaud Van Ruymbeke, en mai et juin 2004. Plus de détails : L'Affaire Clearstream 1 et l'Affaire Clearstream 2, Source Wikipedia ; La domination du monde de Denis Robert
** SANTE : Le boeuf britannique, frappé d'un embargo depuis mars 1996, à la suite de la "maladie de la vache folle" (ESB, encéphalopathie spongiforme bovine) qui s'était propagée au Royaume-Uni, est de retour sur le territoire français depuis mercredi 10 mai 2006. La France avait définitivement levé le 3 mai 3006 par décret publié au Journal Officiel l'embargo sur la viande bovine britannique faisant suite à une décision prise le 8 mars 2006 par l'Union européenne de mettre un terme à ce dispositif sanitaire. Tout le bétail vivant né à partir du 1er août 1996 peut être exporté, de même que la viande issue d'animaux abattus à partir du 15 juin 2005. Avant l'embargo, Londres exportait vers la France 80 000 tonnes de viande bovine par an, soit l'équivalent d'environ 1 500 tonnes par semaine, selon le bureau français de l'Office des viandes et du bétail de Grande-Bretagne.


ETATS-UNIS : Le quotidien "Washington Post" a révélé dans son édition du dimanche 7 mai 2006 que le laboratoire américain Pfizer, premier groupe pharmaceutique mondial, avait enfreint la législation internationale en 1996 lors d'une épidémie au Nigéria en testant un médicament interdit sur des enfants atteints d'infections cérébrales. Le "Washington Post" se réfère à un rapport confidentiel élaboré en 2001, par des experts nigérians, mais jamais publié, qui montre que le gouvernement nigérian n'a jamais autorisé le laboratoire américain à administrer un antibiotique expérimental "Trovan", un médicament interdit dans le pays, à près d'une centaines d'enfants et de bébés dans un hôpital à Kano, où ils étaient traités pour des méningites. Selon le quotidien, qui rapporte les conclusions de la commission d'experts, "l'expérimentation menée par Pfizer constitue un test illégal d'un médicament non enregistré" et "enfreint la législation nigériane, la Déclaration internationale d'Helsinki qui gouverne l'éthique de la recherche médicale et la Convention des Nations Unies des droits de l'enfant. 5 enfants sont morts après avoir être traités à l'aide de l'antibiotique expérimental et 6 enfants sont morts après avoir pris un médicament similaire. L'administration américaine de certification des médicaments et de contrôle alimentaire, la FDA (Food and Drug Administration) avait limité le médicament aux adultes en 1997, puis en avait restreint l'usage en 1999 car le Trovan aurait occasionné des maladies du foie. L'Union européenne l'a interdit totalement. Les experts nigérians demandaient dans leur rapport des "sanctions appropriées" à l'encontre de Pfizer et réclament du groupe américain "des excuses sans réserves au gouvernement et au peuple du Nigeria" ainsi que des réparations financières.


SAO TOME & PRINCIPE : Le président, Fradique de Menezes, en place depuis le 29 juillet 2001, a fixé au 30 juillet 2006 la date de l'élection présidentielle.

LIBERIA : Après la publication le lundi 8 du rapport de l'organisation non gouvernementale britannique Save the Children a publié lundi 8 mai 2006 à Londres (Royaume-Uni) un rapport intitulé "Des camps aux communautés : étude sur l'exploitation des enfants au Liberia" relations sexuelles en échange de faveurs, y compris de la part de membres du personnel humanitaire. La Mission des Nations Unies au Liberia (MINUL) a réagi après la publication de ce rapport en indiquant que des "mesures ont été prises pour lutter contre les abus sexuels qui seraient commis dans les camps de réfugiés notamment par des Casques bleus". La MINUL ajoute, dans un communiqué que "l'ONU poursuit vigoureusement ses mesures pour prévenir, identifier et punir les auteurs de ces actes odieux, conformément à la politique de "tolérance zéro" établie par le Secrétaire général" de l'ONU, Kofi Annan, et ajoute que "tous les cas d'infraction grave du personnel des Nations Unies, notamment les plaintes d'exploitation sexuelle, font l'objet d'une enquête du Bureau des services de contrôle interne (BSCI, OIOS selon son acronyme anglais), qui a toute liberté d'action". La MINUL indique que depuis le début de l'année 2006, huit cas d'exploitation et d'abus sexuels ont été signalés à l'OIOS. La plupart de ces enquêtes se poursuivent. L'un de ces cas a été confirmé et le membre du personnel a été immédiatement suspendu. Jean-Marie Guéhenno, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, avait déclaré jeudi 23 février 2006, lors d'une séance du Conseil de sécurité de l'ONU consacrée aux abus sexuels commis dans le cadre des Missions de l'ONU, que "l'incapacité à prévenir les abus ou à punir les casques bleus qui s'en prennent à ceux qu'ils sont sensés protéger déshonore les casques bleus dans leur ensemble". Jean-Marie Guéhenno a ajouté : "Nous demandons à tous les Etat Membres, en particulier les pays contributeurs de troupes d'envoyer un message clair condamnant la prostitution au sein des missions de maintien de la paix". Il a poursuivi : "Aujourd'hui, entre 75 et 90% du personnel de maintien de la paix a reçu une formation obligatoire sur l'exploitation sexuelle et les abus. Nous avons également développé des outils de formation et avons pour objectif d'établir une couverture de 100 % de notre personnel". Jean-Marie Guéhenno a conclu : "Au cours de 2005, des enquêtes impliquant 29 Casques bleus ont été achevées : 17 personnels civils, 16 membres du personnel de police et 137 militaires ont été renvoyés ou rapatriés dans leurs pays, y compris 6 commandants ". Ajoutant : "Nous avons également fait comprendre à la hiérarchie des gestionnaires et de commandement qu'ils seront tenus pour responsables des agissements de ceux qui sont placés sous leur autorité".


EMIRATS ARABES UNIS : Le groupe de défense des droits des animaux, Peta ("People for the Ethical Treatment of Animals"), qui revendique 75 000 membres à travers le monde, et dénonçant les élevages industriels et les abattoirs, a lancé lundi 8 mai 2006 une campagne dans tout le Moyen-Orient visant à mettre fin aux importations d'animaux sur pied en provenance d'Australie, pays qui retire plus de 700 millions de dollars par an de ce commerce, après avoir dénoncé leurs conditions d'abattage en Egypte et dans plusieurs pays du Golfe. L'organisation Peta a diffusé des vidéos montrant "des bovins et des moutons soumis à des atrocités plus terribles que vos pires cauchemars" qui, selon le groupe, ne répond pas aux normes de l'abattage halal (autorisé par l'Islam). L'organisation avait lancé plusieurs opérations notamment en février 2006 où plusieurs membres s'étaient opposés à la police dans un port de Tasmanie, en Australie, et s'étaient enchaînés à la passerelle d'un bateau qui procédait au chargement de 50 000 têtes de moutons destinés au Koweït et aux Emirats arabes unis. En octobre 2003, les autorités koweïtiennes avaient autorisé un cargo néerlandais transportant environ 50 000 moutons en provenance d'Australie qui naviguait depuis le 28 août pour tenter de trouver un acheteur. Un importateur saoudien qui avait acheté la cargaison l'avait refusée arguant qu'une partie des animaux avait la gale. Des associations de défense des animaux avaient dénoncé la mort 8 000 moutons qui ont péri au cours de ce périple à cause de la chaleur et d'un trop fort stress. L'Australie avait finalement racheté les moutons et les a offerts à l'Erythrée. Un autre cargo chargé de 80 000 moutons destinés au Koweït pour les fêtes du Ramadan avait été retardé, les autorités koweïtiennes exigeant des garanties sanitaires supplémentaires. Après cette affaire, l'Australie avait suspendu les exportations de bétail sur pied vers l'Arabie saoudite. L'interdiction avait été levée en mai 2005. Plus de détails : Défense et protection des animaux : le transport des animaux d'élevage industriel (!) Déconseillé aux personnes sensibles.


IRAK : Ibrahim al-Khazraji, dirigeant de l'organisation chiite Badr de Doujaïl dans le nord du pays, qui fait partie de l'Alliance chiite unie irakienne, parti qui a remporté les législatives de décembre 2005, a été abattu mercredi 10 mai 2006 par un groupe d'hommes armés alors qu'il circulait en voiture. Le président irakien déchu Saddam Hussein avait été victime en 1982 d'une tentative d'assassinat dans cette ville de Doujaïl et pour laquelle il est jugé après avoir lancé des représailles contre le village. 148 Chiites avaient été tués.


ISRAEL : Après la décision prise mardi 9 mai 2006 par le Quartet pour le Moyen-Orient, (Etats- Unis, Russie, Union européenne et ONU) d'accorder une aide au peuple palestinien au moyen d'un mécanisme temporaire international pour une période d'essai, la ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni a annoncé mercredi 10 mai 2006 "Israël est toujours favorable au fait de fournir une aide financière à la population palestinienne, mais pas via l'Autorité Nationale Palestinienne" ajoutant que "cette décision est seulement la première étape d'un processus. Ils doivent décider comment le fonds sera établi, comment il fonctionnera et qui le contrôlera".


BANDE DE GAZA : L'aviation israélienne a mené un raid mercredi 10 mai 2006 sur un camp d'entraînement de militants palestiniens installé dans l'ancienne colonie juive de Neve Dekalim, dirigé par les brigades Abou Rich, mouvement lié au Fatah, proche du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. On ignore pour l'instant s'il y a des victimes. L'armée israélienne a indiqué dans un communiqué "qu'un avion avait attaqué un bâtiment utilisé par le Fatah pour planifier et organiser des attaques terroristes".



La citation du jour : "Quand vous savez que la révolution ne se fera pas, vous avez moins envie d'en parler". Lionel Jospin, ancien Premier ministre socialiste français. Extrait de "Le temps de répondre".




fil-info-france.com

TURQUIE: ''génocide''  10/05/2006



(Le Premier ministre turc, qui rencontrait hier des représentants d'entreprises françaises à Ankara, les a avertis que la proposition de loi prévoyant des poursuites pénales contre toute personne niant le génocide arménien risquait d'affecter les relations entre les deux pays.
Avez-vous une réaction ?)


Je vous renvoie à ma déclaration d'hier sur le même sujet, qui indiquait que nous sommes très attentifs aux réactions des autorités turques à ce propos.

Sur la proposition de loi elle-même, je vous invite à vous rapprocher de ses initiateurs.


Pour consulter les points de presse précédents :
http://www.diplomatie.gouv.fr/actu/pointpresse.asp

Poutine propose de créer une bourse du pétrole et du gaz avec des cotations en roubles  10/05/2006



MOSCOU, 10 mai - RIA Novosti. Le président russe, Vladimir Poutine, a proposé dans son message annuel à l'Assemblée fédérale de créer une bourse du pétrole et du gaz avec des cotations en roubles.

Le rouble doit être un instrument plus répandu dans les règlements internationaux, il doit élargir sans cesse sa sphère d'influence, a noté le chef de l'Etat.



Ria-Novosti

La Chine a fait part de son opposition à l’utilisation de la force ou d’un embargo pour résoudre la question iranienne  10/05/2006



Le porte parole du ministère chinois des Affaires étrangères, mardi à la suite de l’examen de la question nucléaire iranienne au conseil de sécurité des nations unis a fait part de son opposition à l’utilisation de la force militaire ou d’un embargo contre l’Iran.

Les Etats-Unis ont échoué dans leurs efforts pour faire approuver par la Chine et la Russie l le VIIème article contenu dans la résolution.


Liu Jianchao, porte parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a déclaré que la question nucléaire iranienne est une question sensible et que « Pékin espère que les parties en présence garde leur sang froid et leur flexibilité pour résoudre de manière pacifique cette question ».


Selon le porte parole les parties en présence doivent par des efforts diplomatiques pacifiques mettre en place les conditions adéquates pour résoudre la question nucléaire iranienne.


La chine qui s’oppose à l’utilisation de la force militaire ou à des sanctions économiques défend la voie diplomatique et pacifique pour résoudre le dossier nucléaire iranien.


L`Iran s`est félicité mardi de l`échec des négociations entre les cinq grands du Conseil de sécurité de l`Onu et l`Allemagne sur un projet de résolution sur le dossier nucléaire, l`attribuant à la position "réaliste" de Moscou et Pékin.



IRNA

BREVES MONDIALES  10/05/2006


RUSSIE : Le président Vladimir Poutine (photo) a présidé mardi 9 mai 2006 la parade militaire annuelle sur la Place Rouge marquant le 61e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne nazie. Il a rendu hommage au sacrifice des combattants russes, mais sans faire aucune référence aux alliés de l'Union soviétique durant la Seconde Guerre mondiale. ** Le notaire moscovite d'origine tatare Fail Sadretdinov et 2 Tchétchènes, Moussa Vakhaev et Kazbek Doukouzov accusés du meurtre, en juillet 2004, d'un journaliste américain Paul Klebnikov, rédacteur en chef de "Forbes Russia", célèbre pour ses investigations sur la corruption en Russie, la mafia et la Tchétchénie, ont été innocentés vendredi 5 mai 2006 par un jury populaire. Le parquet pourrait faire appel de cette décision, a laissé entendre le procureur Dmitri Chokhine ajoutant que "des violations grossières de la loi ont été commises ce qui a influencé le verdict".


PAKISTAN : Une campagne de vaccination contre la poliomyélite a débuté mardi 9 mai 2006 le long de la frontière avec l'Afghanistan. Lancée par le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF), elle vise à vacciner quelque 14 millions d'enfants.


SUISSE : L'Assemblée générale de l'ONU a débuté mardi 9 mai 2006 à Genève l'élection des 47 Etats membres du nouveau Conseil des Droits de l'Homme qui remplace la Commission des droits de l’homme qui sera dissoute le 16 juin 2006. Les Etats-Unis, qui estiment que ce Conseil n'offre pas des garanties d'indépendance suffisantes, ont annoncé qu'ils ne seraient pas candidats cette année. Voir les résultats de l'élection du Conseil des Droits de l'Homme


FRANCE : Commémoration ce mercredi 10 mai 2006 de l’abolition de l’esclavage (décret d'abolition de l'esclavage 27 avril 1848). Le chef de l'Etat, Jacques Chirac, présidera une cérémonie au jardin du Luxembourg en présence du Premier ministre Dominique de Villepin ainsi que du président de l'Assemblée nationale, Jean-Louis Debré. Le Conseil représentatif des associations noires (CRAN) regrette qu’à l’occasion de la commémoration, pour la première fois en France, de l’abolition de l’esclavage, il n’y ait pas, mercredi, d’événement fédérateur et d’envergure. Plus de détails : Polémique autour de la commémoration de l’abolition de l’esclavage.
** Selon un rapport des Inspections de l'Education nationale et des Finances, commandé en janvier 2006 et mis en ligne la semaine dernière sur le site du ministère des Finances, les décharges de cours de certains enseignants équivaudraient à 12 000 postes à temps plein de professeurs et coûteraient 1,65 milliards d'euros par an. Le rapport cite les décharges syndicales (enseignants dispensés totalement ou partiellement de cours pour responsabilités syndicales) qui équivalent à 1 435 postes et les décharges horaires pour situations particulières. Ce sont notamment celles dont bénéficient les professeurs de 1ère et terminale pour remédier au surcroît de travail dû à la préparation du baccalauréat (6 500 postes), les heures d'animation sportive et d'autres heures dites de laboratoire. En mars 2005, un rapport de la Cour des comptes faisait le même constat. Il pointait l'équivalent de 32 000 enseignants (sur 665.000) n'exerçant pas devant une classe et évaluait le coût à 1,5 milliards d'euros. A cette époque, le ministère de l'Education nationale avait contesté ce chiffre et parlé d'amalgame.


ITALIE : Le second tour de scrutin au parlement pour trouver un successeur au président sortant Carlo Azeglio Ciampi, 85 ans, qui a décidé de ne pas se représenter pour un nouveau mandat de 7 ans, n'a pas donné de majorité aux candidats en lice. Romano Prodi (gauche), ancien président de la Commission européenne, dont le parti a remporté les élections législatives des 9 et 10 avril 2006, a annoncé que la coalition de centre-gauche maintiendrait son candidat, l’ancien dirigeant communiste Giorgio Napolitano. A partir du quatrième scrutin, qui devrait avoir lieu mercredi 10 mai 2006, la majorité absolue suffit pour élire le président.


ROYAUME-UNI : Au cours d'une conférence de presse, le Premier ministre britannique Tony Blair a indiqué lundi 8 mai 2006 que la Grande-Bretagne comptait annoncer dans les prochaines semaines une réduction de ses effectifs en Irak.


ESTONIE : Le parlement a ratifié mardi 9 mai 2006 à Tallin la capitale la Constitution européenne devenant le 15e Etat membre à l'adopter.


ESPAGNE : Un accord historique visant à combattre le travail précaire qui touche près de 5,3 millions d'Espagnols a été conclu mardi 9 mai 2006 entre le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, les syndicats et le patronat après 14 mois de négociations. Cette réforme qui entrera en vigueur le 1er juillet 2006, impose aux employeurs de transformer en contrats à durée indéterminée, les contrats de leurs employés temporaires avec une clause qui rend leur licenciement moins coûteux, accompagnée d'une bonification sur les cotisations sociales y afférentes. Selon le ministère du Travail et des Affaires sociales, cet accord concerne entre 1 et 1,5 million de salariés temporaires, qui seront ainsi titularisés dans leurs emplois. L'accord met aussi un terme à l'enchaînement indéfini des contrats à durée déterminée en obligeant les entreprises à recruter définitivement les employés temporaires ayant travaillé plus de 2 ans au cours des 30 derniers mois.


ALGERIE : L’Algérie a officiellement présenté sa candidature pour siéger au Conseil des droits de l’Homme de l’ONU motivant sa candidature par "la plus grande importance" qu’elle attache à "la promotion et à la protection des droits de l’Homme". Plus de 60 pays ont présenté leur candidature au Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, dont 47 seront choisis pour un premier mandat de 3 ans. Les membres du Conseil ne seront pas rééligibles après 2 mandats consécutifs.


SOUDAN : L'émissaire de l'ONU pour le Soudan, Jan Pronk, effectue une visite de trois jours au Darfour, pour tenter d'obtenir l'appui des groupes rebelles réfractaires à l'accord de paix conclu à Abuja la semaine dernière. ** Le secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des Affaires humanitaires, Jan Egeland, en visite au Darfour depuis dimanche 7 mai 2006 a plaidé pour le déploiement de casques bleus dans cette région en proie à la guerre civile depuis février 2003. Il a également dénoncé "de graves violations des droits de l’Homme : viol des femmes, villages incendiés, dépopulation de la région - nettoyage ethnique si vous voulez. Le monde entier doit faire pression sur les parties belligérantes pour faire cesser cette brutalité gratuite contre les civils. Des hommes armés luttent contre des femmes et des enfants qui n’ont rien pour se défendre. Il faut que nous fassions de l’accord de paix une réalité" a-t-il déclaré.


EGYPTE : Nasser Khamis al-Mallahi, chef présumé du groupe Tawhid wal Jihad (unification et guerre sainte), qui figure sur la liste des groupes terroristes recherchés par le gouvernement égyptien, et qui serait responsable d'une vague d'attentats qui a frappé le Sinaï depuis 2004, a été abattu mardi 9 mai 2006 à Al-Arish au cours d'une opération menée par les forces de sécurité.


COTE D'IVOIRE : L'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) a "fermement condamné" lundi 8 mai 2006 dans un communiqué publié à Abidjan "l'attaque perpétrée le 28 avril 2006 à Yopougon, dans la périphérie d'Abidjan, par des individus se réclamant des Jeunes patriotes contre l'un de ses bus et ses occupants civils". "L'ONUCI s'insurge également face aux menaces proférées à l'encontre de son personnel et aux obstructions à sa liberté de mouvement" et "appelle instamment les autorités ivoiriennes à tout mettre en oeuvre pour prévenir et punir de tels actes, qui sont en contravention des lois ivoiriennes et des engagements internationaux du gouvernement ivoirien". ** Les services vétérinaires ont annoncé l'abattage de "plusieurs milliers de poulets" dans le cadre "de l'opération de vide sanitaire mise en place par les autorités sur les marchés d'Abidjan" en vue de lutter contre la grippe aviaire. Les grandes exploitations avicoles, qui fournissent plus de 95 % du marché, ne sont pas pour l'heure concernées par ces mesures d'abattage.


MAROC : Le président égyptien Hosni Moubarak effectuera à partir du 11 mai 2006 une visite officielle de 3 jours au Maroc qui s'inscrit dans le cadre de la sixième commission mixte égypto-marocaine, selon un communiqué de la présidence marocaine. Au cours de son séjour, Hosni Moubarak aura des entretiens avec le roi Mohammed VI. La dernière visite au Maroc du chef de l'Etat égyptien remonte à octobre 2002.


SOMALIE : La capitale Mogadiscio a été la proie ce week-end d'affrontements meurtriers entre factions rivales qui ont fait 75 mort et plus de 100 blessés.


ISRAEL : Un sondage annuel intitulé "Index 2006 pour la démocratie", publié par l’Institut israélien de la Démocratie, montre que 62 % des Israéliens accordent leur soutien à l’émigration des citoyens arabes soutenue par le gouvernement. Selon le sondage, seules 14 % des personnes interrogées considèrent les relations entre les Arabes et les Juifs comme bonnes, et 29 % d’entre elles affirment qu’une majorité juive est nécessaire pour les décisions nationales importantes. Des membres arabes de la Knesset (parlement israélien) ont critiqué les résultats de ce sondage qu’ils voient comme une expression de racisme, a rapporté le quotidien Yedioth Ahronoth. Actuellement, environ 1,3 million d’Arabes, soit un cinquième de la population israélienne, vivent dans l’Etat hébreu.


BANDE DE GAZA : Des membres du Hamas et des militants du Fatah se sont affrontés lundi 8 mai 2006 dans le village de Bani Suheila. 3 militants, 2 du Fatah et 1 du Hamas, ont été tués, et 10 autres blessés. Les affrontements ont repris mardi 9 mai 2006 entre les 2 factions dans Gaza, et 10 personnes ont été blessées. Le président palestinien Mahmoud Abbas et le premier ministre Ismaïl Haniyeh ont appelé les belligérants au calme et à faire preuve de retenue.


ONU/IRAN : Le ministre russe des Affaires étrangères", Sergueï Lavrov, a indiqué mardi 9 mai 2006 lors d'un point de presse consacré aux résultats de la rencontre des ministres des Affaires étrangères des 5 membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et l'Allemagne réunis depuis lundi 8 mai 2006 à New York pour discuter du programme nucléaire iranien, que "le problème des sanctions n'a été examiné à cette rencontre sous aucune forme".


IRAK : Le Pentagone a annoncé lundi 8 mai 2006 sa décision de ne pas envoyer 3 500 soldats américains en Irak début mai comme prévu. 133 000 soldats américains sont actuellement déployés en Irak. ** Une voiture piégée a explosé mardi 9 mai 2006 sur un marché de Tal Afar, dans le nord du pays faisant 17 morts et 35 blessés. ** Le Premier ministre Nouri al Maliki a annoncé mardi 9 mai 2006 que son gouvernement d'union nationale "sera formé dans les 2 jours qui viennent".


ETATS-UNIS : Une délégation américaine participant à une session du Comité de l’ONU contre la torture, basé à Genève, ont affirmé que "certains individus ont commis des abus contre des personnes détenues dans le cadre de l’actuel conflit armé en Irak et contre le groupe Al-Qaïda et ses alliés" ajoutant que "les Etats-Unis enquêtent sur toutes les allégations sur les mauvais traitements afin de savoir quand ils ont eu lieu et qui en sont les responsables". La délégation a conclu : "Tous les gouvernements sont imparfaits car ils sont constitués d’êtres humains qui sont, par nature, imparfaits". Le Comité de l’ONU contre la torture devrait présenter un rapport sur les Etats-Unis le 19 mai 2006. Barry Lowenkron, assistant au secrétaire américain à la Démocratie, aux Droits de l’homme et au Travail, a déclaré au Comité que ce qui s’est passé dans la prison irakienne d'Abou Ghraïb ( ! photos choquantes) en Irak "était inexcusable et indéfendable". Le conseiller juridique du Département d’Etat américain, John B. Bellinger III, qui est le chef de la délégation américaine, a pour sa part demandé au Comité contre la torture de ne pas croire toutes les allégations sur les Etats-Unis déclarant : "Les allégations sur les activités militaires ou de renseignement américains sont devenues tellement hyperboliques qu’elles deviennent absurdes, et le Comité ne doit pas perdre de vue le fait que ces incidents n’étaient pas systématiques". ** Le président George W. Bush a signé un décret mardi 9 mai 2006 prolongeant "l'embargo sur les exportations vers la Syrie de matériels militaires ou sensibles ainsi que le gel des avoirs de Syriens contribuant à l’ingérence au Liban ou soutenant des organisations terroristes".



La citation du jour : "Ce n'est pas la souffrance de l'enfant qui est révoltante en elle-même, mais le fait que cette souffrance ne soit pas justifiée. La souffrance use l'espoir et la foi". Albert Camus - Ecrivain français (1913-1960) - Extrait de "L'homme révolté"






fil-info-france.com



Publicité

Brèves



Commentaires