La Bolivie continuera de cultiver la coca (président)  20/09/2006



La Bolivie n'abandonnera jamais la culture de la coca comme l'exigent les Etats-Unis, a déclaré le président bolivien Evo Morales dans son intervention à la 61e session de l'Assemblée générale de l'ONU.

"Nous ne changerons rien. Et il est inutile de nous menacer", a-t-il déclaré.

Applaudi par de nombreux délégués asiatiques et latino-américains, le leader bolivien a sorti de sa poche une petite branche de coca et a déclaré: "Ce n'est pas une drogue".

"Je vous montre ces feuilles. Ce n'est pas une drogue, c'est une plante représentative de l'environnement écologique", a affirmé Evo Morales.

"Pourquoi la coca est-elle bonne pour Coca Cola et illégale pour les peuples autochtones?", a-t-il ajouté.

Le leader bolivien avait à plusieurs reprises rejeté les appels des Etats-Unis à détruire les plantations de coca en Bolivie, estimant que cela aggraverait la paupérisation de la population du pays pour laquelle la vente de feuilles de coca reste jusqu'à présent l'unique moyen d'existence.

Les simples Boliviens utilisent souvent des feuilles de coca (qui contiennent de la cocaïne) pour préparer des médicaments ou pratiquer des rites religieux.

Ce sont des "colonisateurs" qui demandent d'interdire la culture de la coca, cette exigence n'a rien à voir avec la lutte contre la drogue, a déclaré Evo Morales.
Ria novosti

L'ONU condamne la tentative d'assassinat visant le Président somalien  19/09/2006

Les Nations-unies ont condamné la tentative d'assassinat visant le Président somalien, Abdullahi Yusuf Ahmed, a rapporté l'AFP. Le représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Somalie, François Fall, a condamné, lundi, dans un communiqué, cette attaque au processus de paix, appelant tous les Somaliens à résoudre leurs différends, de façon pacifique. Il s'est, également, dit soulagé que le Président somalien et d'autres dirigeants et parlementaires n'aient pas été touchés, dans l'explosion, tout en faisant part de sa tristesse, quant à la mort d'innocentes victimes. Rappelons que deux bombes ont explosé, lundi, devant le parlement somalien, où le Président Yusuf Ahmed prononçait un discours. Au moins, 11 personnes, ont péri, dans l'explosion.
irib

Le Commandant de la FINUL : 'Israël continue de violer l'espace aérien du Liban.'  19/09/2006

"Israël continue de violer l'espace aérien du Liban, et la fin des hostilités ne sera pas effective, tant que les Israéliens seront présents, dans les zones frontalières du Liban.", a déclaré le Commandant de la FINUL, le Général Alain Pellegrini, cité, par l'AFP. Une source militaire libanaise a, par ailleurs, annoncé, lundi, que l'armée du régime sioniste avait installé des fils barbelés, sur un périmètre d'1km, dans le territoire libanais englobant plusieurs villages du sud du Liban. La semaine dernière, l'ONU avait procédé au démantèlement des fils barbelés qu'Israël avait érigé, dans une zone à la frontière du Liban avec la Palestine occupée.
irib

Un député du Parlement libanais: les déclarations de Merkel vont à l'encontre de la mission des forces de la Finul  19/09/2006

Un membre de la fraction défendant la Résistance a déclaré : les déclarations de la Chancellière allemande, Angela Merkel, vont à l’encontre du rôle que les forces militaires allemandes doivent jouer dans le cadre des forces de l’Onu, la Finul, au Liban.

Merkel avait déclaré que les forces navales allemandes seraient installées dans les eaux régionales libanaises dans le cadre des forces de la Finul en guise de soutien à Israël.

Hassan Fazlollah, député du Parlement libanais dans un entretien, mardi, avec le journaliste de l’IRNA a ajouté : la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l’ONU a défini, de manière flagrante, la mission des forces de la Finul et le gouvernement allemand devra réviser ses prises de position car ce fait portera atteinte aux relations entre les deux pays en soulevant, également, des questions sur l’objectif réel de l’Allemagne.

Et le député du Parlement libanais d’ajouter : le régime sioniste n’a pas respecté la résolution 1701, il a violé l’espace aérien, terrestre et maritime du Liban mais jusqu’à présent aucune réaction n’a été constatée de la part de la Communauté internationale à ce sujet.

En ce qui concerne les menaces d‘Israël contre le Hezbollah, Fazlollah a déclaré : le régime sioniste qui a effectué un échec cuisant dans la guerre militaire n’est pas capable de réussir dans la mise en en application de ses menaces.

Toujours selon ce responsable libanais : tant qu’Israël poursuit l’occupation du sol libanais, la Résistance islamique aussi continuera à jouer son rôle.
irib

Le théologien Hans Kung : Le pape fait preuve de rigidité doctrinale  19/09/2006

« La visite du Pape Benoît XVI au Bayern n’a aucunement contribué au règlement des questions religieuses et ecclésiastiques.», a déclaré Hans Kung, théologien et philosophe suisse. « Ce déplacement n’a été avant tout que d’agression mielleuse de la part de Benoît XVI. », a constaté vendredi Hans Kung dans un entretien avec la DPA.

« Par son humanisme et sa sincérité, le pape Benoît XVI a su s’attirer une grande sympathie. Or, il a drapé sa rigidité doctrinale et son entêtement rétrograde envers les dogmes, de duperie ; ce que son discours à l’Université de Ratisbonne a montré, un discours renforçant cette idée que Benoît XVI n’avait aucune conception juste de l’essence de l’Islam ni du progressisme ni du modernisme. », a déclaré Hans Kung, qui s’attendait de la part du souverain pontife plus de sincérité envers les réformes, lors de sa visite au Bayern. S’il aurait même dit un mot sur les personnes divorcées qui s’étaient remariées ou sur l’interdiction de réception d’embryon, il aurait suffit. S’il s’était, même une seule fois, plaint du manque de prêtre, si le pape avait évoqué ses raisons d’opposition au mariage homosexuel, ce serait beaucoup plus utile de tout ce qu’il a dit. », a déploré le théologien Hans Kung.
irib

Le Président Ahmadinejad est arrivé à New York  19/09/2006

L’agence de presse Fars : Le Président de notre pays, Mahmoud Ahmadinejad est arrivé ce matin, heure locale, à New York, pour participer à l’Assemblée générale de l’ONU et à l’aéroport, il a été accueilli chaleureusement par le Ministre iranien des A.E. et les membres de la délégation iranienne aux Nations unies.

Selon l’agence de presse Fars citant le bureau des médias du Président de la République, Mahmoud Ahmadinejad accompagné par les Ministres des A.E. et de Justice, au cours de son séjour de trois jours à New York outre son discours qui sera prononcé cet après-midi, heure locale, à l’Assemblée générale des Nations unies, s’entretiendra, également, avec un certain nombre de dirigeants de divers pays.

De même, au cours de son séjour à New York, Ahmadinejad devra prononcer un discours à l’Assemblée des Chefs des églises américaines, un autre devant les membres du Conseil des relations étrangères américaines. De même il rencontrera les Chefs des associations islamiques installées en Amérique, les élites iraniens, les intellectuels, les professeurs, les érudits et les patrons des médias américains.

Au cours de son dernier séjour, le Président de la République participera, jeudi à un point de presse au siège des Nations unies.

A rappeler que le gouvernement américain contrairement aux lois internationales s’est abstenu de délivrer de visa à un certain nombre de membres de la délégation iranienne et aux journalistes.

irib

L'ayatollah Khameneï accuse l'Occident de lancer une 'croisade' anti-islamique  19/09/2006

L'ayatollah Ali Khameneï, leader spirituel et dirigeant de l'Iran, estime que les propos du pape sont le dernier maillon d'un complot visant à déclencher une croisade contre l'islam.

"Les caricatures du prophète Mahomet publiées en vue de le profaner, les déclarations offensantes sur l'islam faites par certains médias américains et européens, ainsi que par certains hommes politiques, sont les maillons d'un même complot visant à déclencher une croisade (contre l'islam). Les remarques du pape sont le dernier maillon de ce complot", a déclaré lundi l'ayatollah Khameneï.

Le leader spirituel a déploré les propos tenus par le Souverain Pontife.

"Premièrement, ces propos sont une calomnie contre l'islam, deuxièmement, et c'est l'essentiel, ils font le jeu de ceux qui appliquent une politique de domination mondiale en vue déclencher un confit entre chrétiens et musulmans", a fait remarquer l'ayatollah.

Le discours prononcé la semaine dernière par le pape Benoît XVI devant les étudiants et les professeurs de l'Université de Ratisbonne a déclenché la colère des musulmans. Le Souverain Pontife a cité des paroles prononcées sur l'islam par le souverain byzantin Manuel II Paléologue qui a régné au 14e siècle, sans formuler sa propre attitude vis-à-vis de ces propos.

Ce discours a soulevé l'indignation dans le monde musulman où l'on est même allé jusqu'à inviter les gouvernements des pays arabes à rompre les relations diplomatiques avec le Vatican, si le pape ne présente pas d'excuses publiques.

Cela étant, le pape a commencé dimanche dernier son office en regrettant les réactions du monde islamique à ses propos tenus à l'Université de Ratisbonne.

"Je suis vivement attristé par les réactions suscitées par un bref passage considéré comme offensant pour la sensibilité des croyants musulmans. En fait, cette citation est issue d'un texte médiéval qui n'exprime en aucune manière ma pensée personnelle", a assuré le Souverain Pontife.

De nombreux chefs des Etats et des organisations islamiques ont accepté ces excuses, mais les groupements les plus radicaux ne sont pas satisfaits.
Ria novosti

Les déclarations du Guide suprême de la Révolution islamique  19/09/2006

"Les puissances hégémoniques trouvent leur survie, dans la création de crises et de tensions, sur la scène internationale, autour des sentiments religieux des peuples, et les récentes déclarations du Pape Benoît XVI leur a facilité la tâche.", a déclaré le Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une audience accordée, aujourd'hui, lundi, aux membres du Centre du culte et de la prière. L'Ayatollah ol-Ozma Khameneï a rappelé l'affaire de la publication des caricatures offensantes, ainsi que les propos anti-islamiques de certains responsables politiques et des médias, en Occident, avant d'estimer que les récentes déclarations du Pape Benoît XVI avaient, malheureusement, contribué à cette même campagne anti-islamique. "Il semble que le Souverain pontife se soit laissé abuser, sans se rendre compte des objectifs que les autres pourraient poursuivre, derrière de telles déclarations.", a déclaré le Guide suprême de la Révolution islamique. Evoquant le discours du Pape, sur le rapport entre l'Islam et la raison, l'Ayatollah ol-Ozma Khameneï a déclaré que, dans le noble coran, plus que dans les autres Livres saints, il existe un lien profond entre la foi et la raison, et que la grande civilisation musulmane s'était fondée sur ce même principe. Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que les déclarations du Pape sur le djihad était inexactes et inappropriées. "En Islam, le djihad n'a pas pour mission d'imposer, par la force, la foi religieuse aux autres, mais de lutter, pour libérer les peuples du joug des puissances qui les réduisent à l'esclavage.", a-t-il ajouté. Evoquant les efforts des Etats-Unis, pour créer méfiance et animosité, entre Musulmans et Chrétiens, pour pouvoir opprimer, plus facilement, les nations musulmanes, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que les Musulmans du monde entier devaient prendre conscience des politiques des puissances hégémoniques, notamment, du Grand Satan, qui cherche à exploiter les récentes déclarations du Pape.
IRIB

Le Président Ahmadinejad prononcera un discours devant le Conseil des relations extérieures des Etats-Unis  19/09/2006

Le Président Ahmadinejad prononcera un discours devant le Conseil des relations extérieures des Etats-Unis

L'Agence Fars - Le Président iranien a été invité à prononcer un discours devant les membres du Conseil des relations extérieures des Etats-Unis, selon l'adjointe du responsable des relations publiques de ce Conseil. "Notre invitation à Ahmadinejad ne diffère pas de celle que l'on a faite aux autres Chefs d'Etat participant à l'Assemblée générale de l'ONU.", a-t-elle précisé, avant de rappeler qu'ils avaient, également, invité, les années précédentes, les Iraniens participant à l'Assemblée générale à prononcer des discours devant ce Conseil, mais que, cette année, on avait répondu, positivement, à leur invitation. Ce Conseil a été, jusqu'à présent, l'hôte de plusieurs chefs d'Etat, dont le leader cubain, Fidel Castro, le Président zimbabwéen, Robert Mugabe, et le Président vénézuélien, Hugo Chavez, selon Lisa Schields. "Le Conseil des relations extérieures a la tâche de rendre le terrain favorable à un dialogue direct avec les Chefs d'Etat du monde. Cela ne veut pas dire que l'on approuve leurs positions ou politiques.", a-t-elle poursuivi, indiquant que le Conseil n'avait aucune prise de position officielle et qu'il donnait, en fait, l'opportunité aux membres de l'Assemblée générale d'engager un dialogue direct, pour exprimer, complètement, leurs points de vue.

IRIB

La crise économique, au Danemark, résultat des mesures de rétorsion des Musulmans  19/09/2006

La crise économique, au Danemark, résultat des mesures de rétorsion des Musulmans

La Stampa - La publication des caricatures outrageant le Prophète de l’Islam, en septembre 2005, dans le journal danois, "Jyllande Posten", a coûté très cher à l’économie du Danemark. Selon les derniers bilans, publiés, par le Ministère danois de l’Economie, les sanctions qui ont frappé les importations de marchandises danoises, dans les pays musulmans, ont fait baisser de 15,5% les exportations danoises, entre février et juin 2006. Dans le même temps, les exportations de marchandises danoises vers l’Arabie saoudite et l’Iran ont enregistré, respectivement, une baisse de 47% et de 40%. Dans l’ensemble, le Danemark a subi un préjudice de 134 millions d’Euros. C'est l’industrie alimentaire qui a subi le plus grand préjudice.
IRIB

Jacques Chirac : « Rien ne vaut le dialogue » pour résoudre le dossier nucléaire iranien.  19/09/2006


Le président français Jacques Chirac lors d’un entretien sur Europe 1 a déclaré que le dialogue est la meilleure solution pour résoudre le dossier nucléaire iranien. M. Chirac a d'ailleurs dit qu'il n'avait «jamais observé que les sanctions étaient très efficaces» et qu'en tout état de cause «rien ne vaut le dialogue».

Jacques Chirac a évoqué les dossiers chauds du moment, avant de partir à New York assister à l'ouverture des débats à l'Onu. Sur le nucléaire, le Président français a souhaité qu'il n'y ait pas de sanctions préalables aux négociations avec l'Iran.


Le président français estime que la levée de la menace de sanctions est indispensable si l'on veut instaurer un climat de confiance propice à la négociation.


«Nous devons d'abord trouver un ordre du jour de la négociation, puis engager une négociation et, pendant cette négociation, je suggère que, d'une part, les Six renoncent à saisir le Conseil de sécurité et que l'Iran renonce pendant la durée de la négociation à l'enrichissement de l'uranium», a dit le chef de l'Etat.


Plus tard, sur CNN, il a défendu l'idée de dialogue avec Téhéran.


irna

Le président Ahmadinejad décoré de Libertador, au Venezuela  18/09/2006

Le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad a été décoré de Libertador, le plus grand médaille d’honneur du Venezuela. Lors des cérémonies qui ont eu lieu, dimanche après-midi, dans les locaux de l’Académie militaire de Caracas, le Président vénézuélien, Hugo Chavez a décerné, au nom de ses compatriotes, la médaille d’honneur de Libertador, à son homologue iranien, Mahmoud Ahmadinejad. « Leader révolutionnaire et épris de la liberté, le président Ahmadinejad reste aux côtés de son peuple pour résister devant l’Impérialisme », a déclaré Hugo Chavez qui ne manquait pas non plus d'appeler le Président de la RII, son frère et ami. Décoré de Libertador, le président Ahmadinejad a, pour sa part, affirmé y voir le médaille du courage des deux nations vénézuélienne et iranienne, et d’ajouter : « Je suis fier du très cher peuple vénézuélien si déterminé de rester indépendant et de ne pas permettre, aux Américains ni à aucune autre puissance impérialiste, de décider de son sort ». « L’avenir appartient aux nations résolues, libres et justes ; des dirigeants despotes n’auront que vivre leur défaite », a ajouté le président iranien, critiquant les puissances despotiques du monde les Etats-Unis à leur tête.
irib

L’entrevue du président iranien avec Hugo Chavez  18/09/2006



Mahmoud Ahmadinejad, le chef d’Etat iranien aussitôt après son arrivée à Caracas, capitale du Venezuela, s’est rendu au palais de la présidence pour s’entretenir avec son homologue Hugo Chavez.

Selon notre correspondant à Caracas, Mahmoud Ahmadinejad et Hugo Chavez au cours de leur entretien qui a duré plus d’une heure, ont évoqué les questions d’ordre régional et international qui intéressent les deux parties.


Après la fin de cette entrevue privée entre les deux présidents iranien et vénézuélien, les discussions officielles bilatérales ont commencé en présence des délégations et les deux parties ont souligné leur désir d’élargissement des relations bilatérales dans tous les domaines et notamment économique et commercial.


Mahmoud Ahmadinejad a été accueilli tout au long du trajet qui l’amenait de l’aéroport de Caracas au palais présidentiel par une énorme foule qui brandissait les drapeaux des deux pays exprimant leur sentiment de joie.


Dans les rues et sur les places de la ville de Caracas on pouvait voir des portraits et des photos communes des deux chefs d’Etat qui souhaitaient la bienvenue au président iranien dans les deux langues, persane et espagnole.


irna

Le Mexique accuse Hugo Chavez d'ingérence dans ses affaires intérieures  18/09/2006

Le Mexique considère les déclarations du président vénézuélien Hugo Chavez concernant les présidentielles dans ce pays comme une "ingérence inadmissible" dans ses affaires intérieures. Ces démarches incitent le gouvernement mexicain à revoir les rapports avec le Venezuela, est-il dit dans le communiqué du ministère des Affaires étrangères du Mexique diffusé dimanche.

Le président vénézuélien interviewé par la chaîne de télévision américaine CNN a déclaré samedi que lors des présidentielles mexicaines du 2 juillet dernier, le peuple a été "privé de sa victoire". Selon lui, grâce aux "menées et aux violations", les autorités imposent au Mexique leur président à eux en utilisant tous les moyens possibles.

"Je suis au courant d'au moins 80 cas de machinations et de violations concernant les bulletins de vote lors des présidentielles au Mexique", a fait remarquer Hugo Chavez.

Le gouvernement vénézuélien avait déjà déclaré qu'il ne reconnaissait pas le président élu au Mexique Felipe Calderon, candidat du Parti d'Action nationale, proclamé vainqueur du scrutin. Une déclaration analogue a été faite par le président bolivien Evo Morales.

En fait, "revoir les rapports", signifie ou bien leur rupture ou, dans le meilleur des cas, le rappel des ambassadeurs. Cependant le Mexique et le Venezuela ont déjà rappelé leurs ambassadeurs suite aux attaques verbales d'Hugo Chavez à l'adresse du président mexicain Vicente Fox. Ainsi, la crise diplomatique entre les deux pays s'est accentuée et depuis novembre 2005 seuls des chargés d'affaires se trouvent dans ces pays.
Ria novosti

L'Iran a créé l''arme navale la plus moderne'  18/09/2006

Les spécialistes de l'industrie iranienne de l'armement ont créé "l'arme navale la plus moderne", a annoncé dimanche l'amiral Sajad Kucheki, commandant de la Marine iranienne.

"Le canon, baptisé Fajr, est composé de 25.000 pièces environ. Il a été créé par les spécialistes de plus de cent entreprises de l'industrie de la défense et centres de recherches", a annoncé l'agence Fars, citant l'amiral iranien.

D'après Sajad Kucheki, "l'Iran est le troisième pays du monde, après les Etats-Unis et l'Italie, à avoir créé une arme navale de cette classe".

Le supercanon de 76 mm est capable d'atteindre différents objectifs en mer et dans l'air.

Selon le commandant de la Marine iranienne, la nouvelle arme est destinée à équiper les vedettes de fabrication iranienne Joushan qui commenceront bientôt à être livrées aux forces armées iraniennes.
Ria novosti

Le pape est inexact en critiquant l'Islam (association islamique américaine)  17/09/2006

WASHINGTON, 13 sept 2006 (AFP)
La présidente d'une importante organisation islamique américaine, Dr Ingrid Mattson, récemment élue à la tête de l'Islamic Society of North america (ISNA), a estimé mercredi que les critiques du pape Benoît XVI sur l'Islam était "inexactes et opportunistes".

"Le fait de faire une connexion explicite entre l'Islam et une religion au coeur de laquelle existe la violence est inexacte et opportuniste", a déclaré Mme Mattson, interrogée par l'AFP depuis le Connecticut.

Elle réagissait aux propos du pape qui a critiqué, lors d'un voyage en Allemagne, la violence de la guerre sainte.

Le Pape "prend avantage de l'actuel contexte politique pour tenter de marquer des points religieux", a-t-elle poursuivi ajoutant: "ce n'est pas l'époque pour entrer dans ce genre de compétition (...). L'objectif des leaders religieux aujourd'hui doit être de conduire leurs communautés vers de meilleures et plus hautes valeurs".

"Je suis déçue", a encore lancé Ingrid Mattson, 43 ans, première femme élue à la tête de l'ISNA début septembre. L'organisation regroupe aux Etats-Unis et au Canada quelque 20.000 adhérents individuels et 350 mosquées et centres islamiques.

"Si on commence à comparer l'histoire de la violence commise au nom de l'Eglise catholique et celle commise au nom de l'Islam, cela nous prendrait beaucoup de temps", a ajouté cette professeur d'Etudes islamiques au séminaire de Hartford (Connecticut), faisant allusion à l'Inquisition, la contre-réforme et aux croisades.

Benoît XVI a cité, sans se l'approprier, une phrase d'un dialogue du XIVe siècle dans lequel un empereur byzantin déclare: "montre-moi ce que Mahomet a apporté de nouveau, et tu ne trouveras que des choses méchantes et inhumaines, comme son ordre de diffuser par les moyens de l'épée la foi qu'il professait".
irib

Les offenses faites à l’Islam témoignent de la faiblesse et de l’incompétence de ses ennemis  17/09/2006

Tout en estimant que la situation actuelle est en faveur des peuples et du monde islamique, Le Président iranien a estimé que les offenses faites à l’Islam témoignaient de la faiblesse et de l’impuissance de ses ennemis. Le Dr. Ahmadinejad, qui parlait, lors de sa rencontre avec son homologue soudanais, le Président Omar El-Bechir, en marge du Sommet des Non-alignés, à la Havane, à Cuba, en faisant allusion aux offenses faites, par certains Occidentaux, à l’Islam et aux Musulmans, a ajouté que, si les pays islamiques se serraient les coudes, et s’ils déployaient des efforts, sur la base de leurs affinités, rien ne pourrait les menacer. Le Président iranien a, également, apporté le soutien total de l’Iran à l’indépendance et à l’intégrité territoriale du Soudan. Le Président Omar El-Bechir, pour sa part, tout en évoquant les derniers développements de son pays et, notamment, ceux du Darfour, a souligné que les Etats-Unis s'efforçaient de semer la discorde et d'engendrer des troubles, au Darfour.
irib

Emile Lahoud : 'Le Liban a brisé le mythe d’invincibilité d’Israël.'  17/09/2006

Le Président libanais, Emile Lahoud, a déclaré que la résistance de son pays avait brisé le mythe d’invincibilité d’Israël. Selon l’AFP, Emile lahoud, qui parlait au Sommet des Non-alignés, à La Havane, à Cuba, a ajouté que la leçons que les petits pays pourraient tirer de la résistance libanaise et de l’ébranlement du mythe d’invincibilité de l’armée israélienne, c’est que la lutte et la résistance sont la manière d’obtenir la liberté, la grandeur et la dignité nationale. Le Président libanais a ajouté que le Liban avait résisté pendant 34 jours devant l’une des plus puissantes armées du monde.
irib

La construction d'une ville souterraine, en Palestine occupée  17/09/2006

Selon la chaîne Al-Arabiyah, une ville souterraine est en cours de construction, dans le village de Biteks, au nord-ouest d'Al-Ghods. Cette ville serait reliée, par des tunnels, au bureau du Premier ministre, au Parlement et à la Cour suprême du régime sioniste. Plus de 500 millions de dollars ont été dépensés, jusqu'à présent, pour la construction de cette ville, en cours de construction, depuis 2 ans.
irib

La déclaration des Non-alignés sur le nucléaire iranien  17/09/2006

Le Mouvement des Non-alignés, (MNA), a prôné le recours à un dialogue, sans précondition, pour résoudre la crise du nucléaire iranien. A leur 14ème Sommet, à la Havane, les dirigeants des pays Non-alignés ont, également, appelé au démantèlement de tous les arsenaux prohibés, au Moyen-Orient. Dans leur déclaration, les Non-alignés ont réaffirmé le droit légitime et élémentaire de tous les Etats du monde à maîtriser et à produire le nucléaire civil, sans discrimination aucune, et en vertu des Conventions internationales. Le texte reconnaît l'AIEA comme l'unique instance compétente pour mesurer le degré de l'engagement de ses membres. "L'AIEA ne doit, en aucune manière, faire l'objet de pressions étrangères, dans l'exercice de ses fonctions.", ajoute le texte. Les Non-alignés ont souligné, par la même occasion, le grand danger qui existe à attaquer ou à menacer d'attaquer les installations nucléaires des pays tiers. "Ce serait une catastrophe humanitaire et écologique et une grave entorse au Droit international, à la Charte de l'ONU et aux règlementaions de l'AIEA, que de lancer ou de projeter de lancer ce genre d'attaques.", ajoute le texte. A l'issue du Sommet de la Havane, le Ministre iranien des A.E. a fait part de la disponibilité de son pays à accueillir le 16ème Sommet du MNA, à Téhéran.

irib



Publicité

Brèves



Commentaires