Le Soudan refuse d'accepter la résolution onusienne  01/09/2006

Le Conseiller du président soudanais a rejeté la résolution 1706 du Conseil de sécurité sur le Soudan,la qualifiant d'inapplicable. Madjzoub Al-Khalifah; a affirmé jeudi que la résolution 1706 du Conseil de sécurité, étant dépourvue de tout appui politique, ne fera qu'aggraver la situation. Al-Khalifa a ajouté que la communauté internationale devait donner une occasion au Soudan pour qu'il puisse mener à bien ses enquêtes et négociations dans ce domaine. Le Conseil de sécurité de l'ONU a ordonné jeudi, dans une résolution, le renforcement des forces de maintien de la paix de l'ONU, appelant le gouvernement soudanais à donner son accord pour le déploiement de ces forces.
IRIB

Shimon Peres: le Nucléaire iranien, un problème pour toute la communauté mondiale  31/08/2006

RIA Novosti. Le vice-premier ministre israélien Shimon Peres, en visite à Rome, a affirmé jeudi que le programme nucléaire iranien était un problème concernant toute la communauté internationale.

"Il n'est pas possible de laisser un pays qui a une politique aussi agressive avoir la bombe atomique. L'Iran n'est pas seulement un problème pour Israël. C'est aussi un problème pour le monde entier. Donc, le monde entier s'occupera du problème de l'Iran", a déclaré Shimon Peres avant sa rencontre avec le premier ministre italien Romano Prodi.

Shimon Peres a hautement apprécié les actions entreprises par Rome en vue de régler le conflit libano-israélien. Interviewé par la chaîne italienne d'information en continu Sky Tg24, le vice-premier ministre israélien a souligné que l'Italie jouait actuellement un rôle important au Proche-Orient", et qu'elle avait pris des "décisions importantes et courageuses".

Répondant à une question sur le déploiement éventuel d'une force de paix de l'ONU dans la bande de Gaza, Shimon Peres a déclaré que ce problème dépendait du règlement de la crise libano-israélienne.
RIA Novosti

Les propagandes des médias occidentaux sur l’enrichissement d’uranium iranien  31/08/2006



Au seuil de la publication du rapport du secrétaire général de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), Mohammed El-Baradei, les médias américains s’efforcent ces derniers jours pour tromper sur la nature purement pacifique des activités nucléaires iraniennes l’opinion publique dans leurs articles de propagande de souligner que l’Iran continue l’enrichissement d’uranium.

Depuis le début de l’accession de Téhéran à la technologie pacifique nucléaire, ces propagandes se sont accélérées afin de détourner l’opinion publique de l’objectif pacifique des activités nucléaires iraniennes.


Les Etats-Unis et leurs réseaux médiatiques dans différents pays et notamment en Occident de façon ciblée et délibérée, avec des titres non fondés et accrocheurs travaillent en ce sens.


La voie de l’Amérique, jeudi matin a déclaré que selon des rapports reçus, l’Iran dans une action démontrant son refus d’obtempérer dans la suspension de ces activités nucléaires a préparé un nouveau cycle d’enrichissement d’uranium.


L’AFP, citant des diplomates proche de l’AIEA, a déclaré que Téhéran a procédé à un nouveau cycle d'enrichissement la semaine dernière dans des centrifugeuses à Natanz, au centre de l’Iran soulignant que les Iraniens "ont introduit de petites quantités de carburant, du gaz d'hexafluore d'uranium (UF6)" dans des centrifugeuses, a annoncé l'un d'eux.


Les allégations des médias américains et européens se poursuivent alors que toutes les activités pacifiques de la République Islamique d’Iran se font de façon transparente et restent cantonnées dans le cadre des traités internationaux sous l’égide de l’AIEA comme le confirment les inspecteurs de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique.

irna

Le président d’une association juive en Allemagne a été écarté à la suite de ses critiques du régime sioniste  31/08/2006



Rolf Ferlgër, physiologiste et président d’une association juive de Schleswig - Holstein (nord) a été écarté de ses fonctions à la suite de ses fortes critiques sur le comportement du régime raciste israélien au Liban.

Le conseil central des Juifs en Allemagne après une lettre ouverte de Rolf Ferlgër adressée à ce conseil et dans laquelle il critique la politique violente du régime sioniste contre les Libanais et les Palestiniens, le président de cette association de Schleswig - Holstein a été démis de ses fonctions.


Dans sa lettre, il a déploré que quand le régime israélien pratique la ségrégation et puni collectivement sans jugement et assassine les gens et pour chaque israélien tué n’hésite pas à tuer dix libanais et qu’il détruit les villes, plus personne ne croit que cela s’apparente réellement au Judaïsme.


Rolf Ferlgër dans cette lettre adressée au président du Conseil central des Juifs et d’autres membres en Allemagne a rajouté que les opérations militaires contre les libanais non seulement n’ont pas permis d’apporter la sécurité à Israël mais aussi ont confronté le régime israélien à davantage d’insécurité et ont décuplé la colère des pays voisins.


Ces dernières semaines, les crimes du régime israélien sont tels contre les peuples libanais et palestinien que même ceux qui soutenaient ce régime en Allemagne critiquent ouvertement les actions du régime israélien.


irna

Ahmadinejad : l’humanité de nos jours souffre de violence, d’injustice, de corruption et de la guerre à cause de l’arrogance mondiale  31/08/2006



Mahmoud Ahmadinejad, le président de la République Islamique d’Iran a déclaré qu’aujourd’hui l’humanité souffre de maux comme la violence, la guerre, la corruption, l’injustice, le pillage et les crimes à cause de l’arrogance mondiale.

Le chef d’Etat iranien, jeudi au premier jour de son voyage de trois jours dans la province de l’Azerbaïdjan occidental a déclaré devant la population de la ville d’Orumiyeh, que la cause essentielle de ces problèmes est la désobéissance de certaines puissances à Dieu. «Elles n’obéissent pas à Dieu et cherchent donc la guerre, la violence et les bains de sang » a poursuivi le président iranien.


Le chef d’Etat iranien a déclaré que l’arrogance souhaite s’accaparer de toutes les richesses, des sciences et de toutes les possibilités dans le monde alors qu’elles sont contre l’apprentissage de la science par d’autres peuples car elles sont menteuses et suivent la voie du diable.


Mahmoud Ahmadinejad a rajouté qu’ils se prétendent des défenseurs de la liberté et des Droits de l’homme mais n’hésitent pas à soutenir les dictatures de certains gouvernements dans le monde.


Ils se disent défenseurs des Droits de l’homme mais ils possèdent d’horribles prisons et kidnappent des personnes qu’ils torturent.


Le Président Mahmoud Ahmadinejad, accompagné des membres de son gouvernement, est arrivé à Orumiyeh, capitale de la province du nord-ouest de l'Azarbaijan occidental, jeudi matin pour une visite de trois jours.
irna

Entretiens Chavez-Assad, à Damas  31/08/2006

Le Président vénézuélien, Hugo Chavez et son homologue syrien, Bechar al-Assad ont entamé, mercredi, leurs pourparlers, à Damas. « La fraternité sert de lien entre deux nations vénézuélienne et syrienne », a affirmé Hugo Chavez, cité par la DPA, accueilli par Bechar al-Assad, à l’aéroport de Damas. « Le Venezuela et la Syrie ont des visions communes sur les questions internationales ; les deux pays sont contre l’agression et l’impérialisme », a-t-il ajouté. « Il existe des accords entre les deux pays dans les domaines de l’énergie et celui de l’échange d’information », a précisé le Président du Venezuela. Pour sa part, le Président syrien, Bechar al-Assad a affirmé que de nouveaux horizons avaient été ouverts avant même de ses entretiens avec Chavez ; «Ce que nous faisons, à cette étape, c’est d’en profiter pour signer des accords pratiques ». Ces derniers temps, le Président vénézuélien a effectué des visites dans les pays qui se sont passés comme l’ennemi politique de Washington, parmi lesquels l’Iran, la Biélorussie, le Vietnam et la Russie. En début du mois, Hugo Chavez avait convoqué l’Ambassadeur d’Israël à Caracas, en guise de condamner l’offensive israélienne contre le Liban et les territoires occupés palestiniens, ce qu’il assimile, d’ailleurs, à l’Holocauste. Pour sa part, Tel-Aviv a appelé son Ambassadeur en poste au Venezuela, manière de critiquer ce qu’il appelle la politique unilatérale de Caracas.
IRIB

Un groupe du parlement européen a condamné la menace américaine contre l’Iran  31/08/2006


Le groupe de coalition des Verts au Parlement européen, mercredi, tout en condamnant le ministre de la Défense américain pour les menaces militaires proférées à l’encontre de la République islamique d’Iran a demandé fermement à l’Union Européenne de jouer son rôle de responsable politique au Moyen-Orient à la place des Etats-Unis.

Angelica Beer, député européenne et porte parole chargé des affaires de sécurité pour ce groupe a déclaré dans un communiqué que les menaces d’hier de Rumsfeld d’attaques militaires américaines sur l’Iran font capoter les efforts de l’Union Européenne pour une solution pacifique du problème du Moyen-Orient.


Cette député européen a déclaré qu’à la vérité que la militarisation de la politique étrangère sous prétexte d’une guerre contre le terrorisme entraînera une fin mortelle.


Les Etats-Unis après leur ingérence en Irak et leur stratégie au cours d’offensive israélienne contre le Liban et le mouvement de la résistance libanaise le Hezbollah ont échoué politiquement.


Cette député du parlement européen a poursuivi que d’après les échecs américains c’est uniquement l’Union Européenne qui est en position de guider politiquement le Moyen-Orient.


irna

Les services secrets allemands préparent une opération au Proche-Orient (Vrémia novostéi)  31/08/2006

L'Allemagne redevient un des principaux acteurs dans le processus de médiation entre les parties au conflit au Proche-Orient. C'est déjà devenu "l'affaire du chef", selon une expression qui a cours à Berlin, autrement dit de la chancelière elle-même. Ce n'est pas par hasard qu'Angela Merkel, au terme d'un repas partagé lundi avec le pape Benoît XVI dans sa résidence à Rome, a rencontré le même jour, dans l'après-midi, à Berlin, la ministre israélienne des Affaires étrangères, Mme Tzipi Livni.

Le rôle de l'Allemagne est renforcé également par des préparatifs militaires: lundi prochain au plus tard, le Bundestag se réunira d'urgence pour décider d'une question de principe, celle de l'étendue de la participation des soldats allemands à la mission de paix internationale au Liban. La décision politique a été prise depuis longtemps. Le gouvernement s'apprête à dépêcher jusqu'à 1.200 hommes, plus précisément de la marine allemande, au Liban.

Berlin intensifie son activité politique au Proche-Orient. Bien que le ministre Steinmeier ait démenti récemment les informations attribuant à l'Allemagne l'endossement du rôle de principal médiateur dans l'échange des prisonniers de guerre, de nombreux analystes allemands concluent à un jeu diplomatique trivial. Le Pr Udo Steinbach, directeur du Deutsches Orient-Institut de Hambourg, a ainsi expliqué cela hier au quotidien Vrémia novostéi: "L'Allemagne fait autorité auprès de toutes les parties au conflit".

Le professeur a attribué un rôle important aux services secrets allemands dans la médiation, notamment dans l'échange de prisonniers de guerre et d'otages. "Les hommes politiques remplissent leur fonction à la lumière du jour, si l'on peut dire. Les services secrets, et concrètement le Service fédéral de renseignements (Bundesnachrichtendienst ou BND), s'emploient par tradition à frayer un chemin aux forces de paix internationales par leurs propres moyens". Le professeur a rappelé qu'au cours de ces six dernières années le BND s'était acquitté avec succès de deux missions de médiation secrètes: en 1999 dans les Balkans et en 2004 au Proche-Orient. En janvier 2004, avec médiation allemande, Israël avait relâché plus de 420 commandos libanais et palestiniens.

Cette fois, affirment des sources bien informées du quotidien VN en Allemagne, "un autre échange de prisonniers de guerre et d'otages doit avoir lieu entre Israël et le Hezbollah "dans trois semaines au plus tard". Cette information a été confirmée par le journal cairote Al-Ahram, annonçant qu'un négociateur allemand préparait le règlement de ce problème. Il n'est pas encore décidé si les deux soldats israéliens enlevés par le Hezbollah le 12 juillet seront échangés ensemble ou séparément et à des dates différentes. Israël suit attentivement les événements sur le "front invisible". L'un des points du programme berlinois de Mme Livni a été en effet une rencontre avec le chef du BND, Ernst Urlau.
RIA Novosti

Le Mossad a planifié un attentat contre le chef du Hamas  31/08/2006

Le Mossad (services de renseignements israéliens) a planifié en juillet, sous la couverture d'organisations humanitaires européennes et internationales, un attentat contre le dirigeant du Hamas Khaled Mechaal qui réside à Damas, fait savoir jeudi le site de la chaîne de télévision qatarie Al Jazira.

Se référant à une source palestinienne bien informée, la chaîne affirme que les agents du Mossad chargés de tuer le chef du Hamas ont pénétré dans la capitale syrienne avec des passeports étrangers en qualité de "volontaires".

Selon l'information de la source, ils ont passé un mois à Damas, ensuite, sur ordre des "hautes personnalités" qui suivaient l'opération depuis le bureau du Mossad à Chypre, les agents israéliens ont quitté la Syrie.

Selon Al-Jazira, l'opération du Mossad à Damas a échoué en raison des mesures de sécurité renforcées par Khaled Mechaal. Depuis le début de l'opération militaire lancée par Israël dans la bande de Gaza, le chef du Hamas est apparu rarement en public, il a déménagé constamment, en organisant des rencontres et des réunions dans des endroits secrets et n'a pratiquement pas utilisé le téléphone portable.

Selon la source, le Mossad avait déjà tenté de tuer Khaled Mechaal en coordonnant ses actions avec des services de sécurité d'autres pays qui avaient informé les agents secrets israéliens. Cette tâche avait été confiée à un officier des services secrets d'un Etat non cité qui travaillait à l'ambassade de son pays à Damas. Après avoir échoué dans ses tentatives de pénétrer dans l'entourage du leader du Hamas, il est rentré dans son pays.

RIA Novosti

Dieudonné Mbala Mbala rencontre le président Hugo Chavez à Damas  31/08/2006



Le candidat à l’élection présidentielle française Dieudonné Mbala Mbala et le président vénézuélien Hugo Chavez se sont rencontrés, à Damas mercredi 30 août 2006, pour échanger leur émotion face aux destructions opérées par Tsahal au Liban. « À mes yeux, Hugo Chavez est le chef de la résistance mondiale à l’impérialisme américain », a déclaré Dieudonné Mbala Mbala à la sortie de l’entretien avec le président révolutionnaire du Venezuela.

Interrogé sur ses impressions devant le résultat de la guerre menée par Israël contre le Liban, le candidat à l’élection présidentielle française qui venait de passer trois jours au pays du cèdre, a expliqué : « Les dégâts que j’ai observés ont été causés par des bombardements massifs et non des roquettes ou des missiles ciblés. Les destructions sont terrifiantes. » Dieudonné Mbala Mbala s’est dit admiratif de l’attitude des Libanais : « Je suis impressionné par le courage et la détermination que j’ai pu voir sur les visages des Libanais qui commencent à nouveau à reconstruire leur pays. Cette guerre paraît les avoir réunis et remotivés. Je crois qu’un déclic dans la résistance mondiale face à l’impérialisme des États-Unis et d’Israël s’est produit en juillet au Liban. Pour la première fois l’armée israélienne a été battue. C’est le début du reflux de l’empire. »
Réseau Voltaire

Le président du Venezuela commence sa visite officielle en Syrie  30/08/2006

Le président du Venezuela Hugo Chavez commence sa première visite officielle en Syrie. Il est arrivé à l'aéroport de Damas où il a été accueilli par le président syrien Bashar al-Assad.

Au cours de la visite du président vénézuélien en Syrie, les parties signeront un mémorandum de compréhension et des accords dans les domaines de l'économie, des transports et dans le secteur du pétrole. Le Venezuela occupe la cinquième place au monde pour l'extraction du pétrole.

"Le but de cette visite est d'apporter un soutien du Venezuela à la Syrie et à sa position juste", a déclaré, dans une interview à l'agence syrienne d'informations SANA, l'ambassadeur de ce pays à Damas Nadir al-Andari.

Hugo Chavez jouit d'un grand respect en Syrie en raison du soutien apporté aux pays arabes dans leur conflit avec Israël et de sa position nettement antiaméricaine. Sa popularité dans le monde arabe s'est accrue encore plus au mois d'août, lorsqu'il a rappelé d'Israël l'ambassadeur de son pays en signe de protestation contre l'attaque israélienne contre le Liban et a menacé de rompre les relations diplomatiques avec l'Etat hébreu.

Malgré les critiques de Washington, le leader vénézuélien aspire à renforcer les contacts avec les pays qui s'opposent à la politique étrangère et commerciale des Etats-Unis: entre autres, l'Iran, la Syrie et Cuba.
RIA Novosti

Kazan accueille la deuxième réunion du Groupe de vision stratégique Russie-monde islamique  30/08/2006

La deuxième réunion du Groupe de vision stratégique Russie-monde islamique s'ouvre ce mercredi à Kazan, la capitale du Tatarstan.

"Des représentants d'une bonne quinzaine de pays, dont la Turquie, l'Iran, l'Arabie saoudite, le Koweït, les dirigeants de plusieurs entités de la Fédération de Russie et des membres de l'administration du président russe sont attendus à Kazan pour prendre part à la deuxième réunion du Groupe de vision stratégique Russie-monde islamique qui se tiendra les 30 et 31 août", a annoncé l'Agence Tatmedia.

Parmi les personnalités officielles qui prendront part à la réunion on remarquera le chef de l'administration du président russe, Sergueï Sobianine, son adjoint et assistant du président russe, Vladislav Sourkov, le conseiller de l'administration du président, Alexeï Grichine, le président de la Chambre de commerce et d'industrie, Evgueni Primakov.

Les présidents des républiques de Bachkirie, Mourtaza Rakhimov, du Daghestan, Moukhou Aliev, d'Ingouchie, Mourat Ziazimov, de Kabardino-Balkarie, Arsene Kanokov, de Karatchaevo-Tcherkessie, Moustafa Batdyev, et de Tchétchénie, Alou Alkhanov ont été invités.

Le Tatarstan sera représenté par le président de la république, Mintimer Chaïmiev, le premier ministre, Roustam Minnikhanov, le président du Conseil d'Etat de la république, Farid Moukhametchine, par d'autres officiels ainsi que par de hautes personnalités religieuses.

Le Groupe de vision stratégique est un organe consultatif qui a été créé pour élargir la coopération entre la Russie et le monde islamique dans tous les domaines. La première réunion du Groupe s'était tenue au mois de mars 2006 à Moscou. Ses participants avaient proposé de mettre en place sous l'égide de l'ONU un Conseil des civilisations dont la mission serait de prendre en compte les intérêts de tous les Etats et de prévenir des affrontements religieux et interethniques.
RIA Novosti

Les Etats-Unis ont cessé d'attendre une réponse positive de l'Iran  30/08/2006

Les Etats-Unis ont cessé d'attendre une réponse positive de l'Iran avant le 31 août et attendent une prompte adoption par le Conseil de sécurité de l'ONU d'une résolution et de sanctions contre Téhéran, a déclaré mardi aux journalistes à Washington le porte-parole adjoint du département d'Etat, Tom Casey.

"En ce moment nous n'attendons plus de réponse positive", a-t-il dit, avant d'ajouter qu'à partir du 31 août, date limite accordée à l'Iran pour répondre, les actions futures devraient être décidées par le Conseil de sécurité de l'ONU.

"Si l'Iran ne répond pas avant le 31 août, les mesures suivantes seront les sanctions prévues à l'article 41 et au chapitre 7 (de la Charte de l'ONU) et, comme nous l'attendons, c'est cela qui se produira", a déclaré Tom Casey.

"Je pense que ce sera vite fait", a ajouté le porte-parole adjoint du département d'Etat américain.
Zeynel CEKICI

Israël campe sur ses positions, au sud du Liban  30/08/2006

I Le Ministre sioniste de la Guerre a affirmé que son pays ne quitterait pas ses positions, au sud du Liban, avant le déploiement totale des forces de la FINUL-bis. A l'issue de ses entretiens avec le Secrétaire général des Nations-unies, en visite, dans la région, Amir Peretz a réaffirmé l'intention de Tel-Aviv de maintenir sa présence armée, encore, pour deux ou trois semaines, au Liban. En dépit d'un cessez-le-feu instauré, depuis, bientôt, trois semaines, des milliers de soldats sionistes sont, toujours, cantonnés, au sud du Liban.
irib

Washington réagit à la visite de Chavez en Syrie  30/08/2006

Les Etats Unis ont ordonné au Président Chavez de "rappeler au souvenir de Damas, ses engagements envers la communaté internationale". "Nous croyons que toute autorité qui se rend en Syrie a le devoir de rappeler à ce pays ses obligations internationales, a estimé Tam Kessey, porte parole du département d'état. "ces obligations sont celles évoquées dans la résolution 1559 et 1701 du Conseil de sécurité, a-t-il ajouté. la résolution 1559 appelle au désramement du Hezbollah qu'elle pretend être soutenu par Daams. Kessey a refusé de répondre à la question des journalsites qui voulaient savoir si la visiste de Chavez à Damas relevait de la provocation. Il a reconnu que tout pays avait le droit d'entretenir des liens avec d'autres états.
IRIB

La Maison Blanche rejette l'offre du Président iranien d'un débat télévisé avec Bush  30/08/2006

La Maison Blanche rejette l'offre du Président iranien à son homologue américain, pour un débat télévisé, sur les questions internationales. Mardi, au cours d'une conférence de presse, le Président iranien a proposé un débat télévisé à George W. Bush, sur les questions internationales. "Ce débat devrait se dérouler sans censure, et tout le monde, notamment, la population américaine devrait en être informé.", a souligné le Président iranien. Le Porte-parole de la Maison Blanche a rejeté cette offre, en prétendant que cela était destiné à détourner l'attention de la Communauté internationale du programme nucléaire iranien. Ce, alors que les activités nucléaires se font, sous la supervision et le contrôle de l'Agence internationale de l'Energie atomique, dont les inspecteurs en ont confirmé la nature pacifique. Rappelons que plus de 170 pays du monde, notamment, les pays membres de l'Organisation de la Conférence islamique et du mouvement des Non-alignés, soutiennent le droit de l'Iran au nucléaire civil.
IRIB

Le Premier ministre du régime sioniste a reconnu son échec dans la guerre avec le Liban  29/08/2006

Le Premier ministre du régime sioniste a reconnu son échec devant le Hezbollah du Liban.

Selon l’A.F.P., Le Premier ministre du régime sioniste, Ehud Olmert, participant, lundi, à une Conférence des maires, à Haïfa, au nord des territoires occupés, a reconnu, pour la première fois, son échec, dans la guerre contre le Liban, en déclarant que, dans cette guerre, le Hezbollah avait été plus fort qu’Israël et que l’on ne pouvait pas dissimuler cet échec.

Notons que, dans la guerre de 33 jours du régime sioniste contre le Hezbollah et le peuple libanais, des centaines de Sionistes ont été tués ou blessés, tandis que trois vedettes sophistiquées, des dizaines de chars "Merkava", un chasseur-bombardier, un hélicoptère, et des dizaines de véhicule militaires de ce régime étaient détruits.
IRIB

Rumsfeld continue de faire battre les tambours de la guerre  29/08/2006

Le Secrétaire américain à la Défense continue de faire battre les tambours de la guerre.

Donald Rumsfeld, devant un rassemblement de militaires américains, à la base aéro-navale de Falon, a annoncé, lundi, que malgré les besoins de l'armée américaine en effectifs, en Afghanistan et en Irak, Washington pourrait se lancer dans une autre guerre.

L’accent mis, par Rumsfeld, sur le bellicisme américain, intervient dans des conditions où le mécontentement international contre le politiques bellicistes des Etats-Unis prend, chaque jour, davantage d'ampleur.

D’après différents sondages effectués, aux Etats-Unis, le peuple américain considère comme une grande erreur la guerre contre l’Irak et demande le retour des militaires américains d’Irak.

De même, le Département américain de la Défense a reconnu que 40.000 militaires américains s'étaient réfugiés, au Canada, pour ne pas se rendre, en Irak.

Sachez qu'à présent, 138.000 militaires américains sont stationnés, en Irak, et plus de 20.000, en Afghanistan.

IRIB

Les efforts américano-britanniques, pour l’acheminement de troupes, au Soudan  29/08/2006

Les Etats-Unis et la Grande Bretagne continuent de déployer leurs efforts, au Conseil de sécurité, pour l’envoi d’au moins, 17.000 effectifs, au Soudan.

Dans ce contexte, le gouvernement de Khartoum, en estimant que l’ojectif de ces deux pays était de violer la souveraineté du Soudan, s’est, même, abstenu d’envoyer son représentant officiel à la séance non formelle dudit conseil.

Notons que les efforts, déployés, par Washington et Londres, pour acheminer des troupes, comme le rapportent les dépêches, ont encouragé les parties en lice, dans la région du Darfour, à intensifier leurs attaques.

IRIB

Kofi Annan : 'Ma visite au Liban a pour but d’exprimer la solidarité internationale.'  29/08/2006

« Je suis ici pour apporter mon soutien au peuple libanais. Avec l’aide de la Communauté internationale, l’ONU a l’intention de restaurer l’indépendance du Liban, dans le cadre de la résolution 1.701 », a dit le Secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, lors de sa conférence de presse, à Beyrouth, en présence du Premier ministre libanais, Fouad Siniora. Il a insisté sur la nécessité de nettoyer le pays des milliers de mines et d’explosifs, ajoutant qu’en dépit de ses moyens limités, l’ONU fera tout pour aider les Libanais à ramener la paix. Kofi Annan a, par ailleurs, demandé à Israël de mettre, rapidement, fin au blocus du Liban, avant d’estimer qu’un échange de prisonniers entre Israël et le Hezbollah libanais pourrait aider à réduire la tension.
IRIB



Publicité

Brèves



Commentaires