La réunion du groupe 5+1 se tiendra lundi à New York  09/12/2006

Les 6 puissances du monde doivent se réunir lundi à New York pour décider du nouveau projet de résolution portant sur des sanctions contre l'Iran dans l'affaire nucléaire, selon l'Agence de presse iranienne, Fars.

Un diplomate occidental qui a requis garder son anonymat, a fait savoir hier que les ambassadeurs des 5 membres permanents du Conseil de Sécurité plus l'Allemagne, lors de leur réunion non-officielle de lundi, à New York, devraient se pencher sur le texte modéré du projet de résolution contre l'Iran, distribué hier vendredi entre les membres du Conseil de Sécurité.

Le dernier texte, changé, affirme l'interdiction du commerce des équipements sur les missiles balistiques et nucléaires iraniens et de la visite des gens qui sont liés au programme nucléaire.

Le texte met l'accent sur un embargo sur des technologies ou du matériel utiles aux programmes nucléaire ou de missiles balistiques de l'Iran et sur les sanctions financières à l'encontre des personnes ou des organisations liées aux volets sensibles des programmes iraniens, ou encore sur une interdiction de visas. Les Russes s'opposent cependant au deuxième cas.

A la demande des Russes, toute allusion à la centrale atomique de Bouchehr a été annulée dans le nouveau projet de résolution.

Le Porte-parole du département d'Etat américain, Sean Mccormarck a dit hier que le groupe 5+1 avait diminué leurs litiges sur le projet de résolution en question mais que le dialogue sur l'affaire du nucléaire iranien se poursuivait toujours.

FARS

Iran/Nucléaire - Olmert mécontent des hésitations de l'Occident  09/12/2006


Dans un entretien à paraître dimanche dans le Spiegel, Ehud Olmert prône des mesures de plus grande fermeté contre Téhéran sans exclure une intervention militaire dans le dossier nucléaire iranien.
Le Premier ministre israélien y critique la communauté internationale pour son hésitation vis-à-vis du président radical iranien Mahmoud Ahmadinejad.


""Je suis tout sauf heureux. J'attend de nouvelles mesures significativement plus spectaculaires. On a ici un dirigeant qui déclare ouvertement souhaiter rayer l'Etat d'Israël de la carte du monde. Or, Israël est un Etat membre des Nations unies"", fait valoir Olmert à l'hebdomadaire allemand.

""Qu'on puisse dire une chose pareille aujourd'hui est tout à fait criminel"".

Prié de dire s'il n'exclut pas d'attaque militaire contre Téhéran, il répond: ""Je n'exclus rien"".

S'agissant du conflit israélo-palestinien, le chef du gouvernement répète son offre d'évacuation du gros des colonies israéliennes installées en Cisjordanie occupée.

""Un Premier ministre ne devrait pas faire de promesses qu'il ne peut pas tenir mais mon message est clair: je suis prêt à renoncer à des régions. Ce qui signifie que je suis prêt à évacuer des territoires. Vous savez combien c'est difficile"".

""Et nous sommes prêts à le faire de façon à ce que les Palestiniens de Cisjordanie puissent disposer d'un Etat contigu. Je ne pose aucune condition qui ne soit pas celles de la communauté internationale"".

Olmert est attendu mardi en Allemagne où il donnera notamment une conférence de presse commune avec la chancelière Angela Merkel.

Reuters

La Troïka européenne présente le projet de résolution contre l'Iran  09/12/2006

Suite à la réunion vaine des 5 membres permanents du Conseil de Sécurité plus l'Allemagne à Paris sur le nucléaire iranien, la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne ont mis en avant un nouveau projet de résolution portant sur des sanctions contre l'Iran dans l'affaire nucléaire. C'est le troisième projet de résolution dans moins d'un mois qu'a mis sur la table le Trio européen, selon l'agence de presse iranienne, IRNA.

Ledit texte doit être mis à la disposition d'autres membres du Conseil de Sécurité. Les consultations et les discussions sur le projet de résolution seront remises à la semaine prochaine.

Entre temps, les diplomates onusiens croient que le nouveau projet de résolution ne sera jamais ratifié. La Chine et la Russie s'opposent à l'imposition de toute sanction contre l'Iran et c'est pour cette raison que les 5 membres permanents du Conseil de Sécurité + l'Allemagne ne sont pas encore parvenus à un accord global sur des sanctions anti-iraniennes.
irna

Le Hamas: Notre objectif stratégique est de libérer tous les territoires palestiniens  09/12/2006

" Notre but stratégique est de libérer tous les territoires palestiniens.", a indiqué, le vendredi 8 décembre, le Président du bureau politique du Mouvement de la résistance islamique de la Palestine, Hamas, Khaled Machaal, lors de la cérémonie de la 39ème anniversaire de la création du front populaire pour la libération de la Palestine, FPLP, dans le camp palestinien de Yermouk, non loin de Damas, capitale syrienne.

Pour lui, le consensus du Hamas avec d'autres groupes palestiniens sur la formation d'un gouvernement palestinien sur les frontières 1967 ne traduit pas son affaiblissement ou son incapacité.

Machaal a par ailleurs, affirmé (Je cite):" Nous donnerons l'aval à la formation d'un Etat palestinien aux frontières, démarquées en 1967, avec comme capitale le noble Qods, ainsi qu'au retour des déplacés palestiniens à leur patrie. Nous exigeons que le mur de l'apartheid soit démantelé et que tous les prisonniers palestiniens soient libérés.
irib

La montée de l'euro contre le dollar préoccupe les responsables français  09/12/2006



A quelques mois seulement de la présidentielle, les Français de Gauche et de Droite ont renouvelé des critiques contre le fonctionnement de la Banque Centrale Européenne (BCE). "La montée de l'euro, monnaie unique européenne, contre le dollar a entraîné la baisse d'exportations en provenance des pays de la zone euro et y a ralenti le rythme de la croissance", estiment les politologues français, qu'ils soient de Gauche ou de Droite. 5 ans après la mise en circulation de la monnaie unique européenne, les deux principaux candidats à la future présidentielle française, Ségolène Royal du Parti Socialiste (PS) et Nicolas Sarkozy du parti au pouvoir (UMP) ne manquent pas de critiquer la gestion de la BCE. "Il ne revient pas à M. Jean Claude Trichet, Président de la BCE de décider de l'avenir de nos économies, mais aux dirigeants élus", a argué Royal, qui, ainsi, a critiqué l'omnipotence de la Banque centrale européenne. Pour sa part, le Candidat de l'UMP, Nicolas Sarkozy a plaidé pour le changement des politiques monétaires de l'Union européenne de sorte à respecter la priorité pour le problème de l'emploi, dans les pays membres. Le parti au pouvoir français a proposé de créer un mécanisme européen de gestion monétaire. Le parti prêche surtout des politiques sensées établir l'équilibre entre la lutte contre l'inflation et les efforts protectionnistes liés à l'emploi et à la croissance. A en croire le Premier ministre français, Dominique de Villepin, la montée excessive de l'euro contre le dollar US entrave la croissance des industries européennes.
irib

l'arsenal atomique d'Israël, la plus grande menace pour la sécurité de la région  09/12/2006

Pour le chef des services de renseignements saoudiens, l'arsenal nucléaire d'Israël continue à peser le plus grand danger à la sécurité du Moyen- Orient. "Les armes non conventionnelles que détient Tel Aviv représentent la plus grande menace à long et à court terme pour tous les pays de la région, a indiqué Maghran ben Abdel Aziz Al Saoud devant les participants à une conférence organisée à l'initiative de l'Institut international des études stratégiques. Doté de plus de 200 ogives nucléaires, le régime sioniste refuse toujours de signer le TNP et d'ouvrir la porte de ses sites aux inspections internationales.
irib

Le tir de roquettes contre le consulat américain à Hilla  09/12/2006

Le consulat américain à Hilla, chef lieu de la province irakienne de Babel a été pris pour cible des roquettes tirées par des individus à l'identité inconnue. Une partie du bâtiment a été fortement endomagée au cours de cette attaque, selon le rapport confirmée par les Américains. Outre leurs bases militaires, les représentations diplomatiques des Américains font l'objet d'attaques armées de plus en plus violentes.
irib

l'Ambassadeur d'Iran à Paris, Ahani: ''les propos de Royal nuit au TNP''  08/12/2006



L'Ambassadeur d'Iran en poste à Paris a critiqué les récents propos de la candidate socialiste aux présidentielles françaises contre l'accès iranien au nucléiare civil. " Ces propos menacent l'avenir du TNP et du processus de non prolifération, a affirmé Ali Ahani. Lors de sa visite à Beytolmoghadas, Royal avait prétendu qu'il ne fallait pas permettre à l'Iran de se doter du nucléaire civil. "Il s'agit d'une prise de position déconnectée de la réalité qui nuit au TNP et à la sécurité mondiale, a estimé l'Ambassadeur à l'antenne de RTL. "le TNP reconnait explicitement les droits et les devoirs de ses signataires dont l'Iran et on n'a pas besoin de les définir à nouveau, a ajouté Ahani.
irib

Avigdor Liebreman: ''Israël doit être prêt à régler lui-même le problème nucléaire iranien''  08/12/2006

Avigdor Liebreman: ''Israël doit être prêt à régler lui-même le problème nucléaire iranien''
Le ministre israélien pour les Affaires stratégiques, Avigdor Liberman, estime que son pays pourrait régler lui-même le problème nucléaire considéré ici comme le danger numéro un pour la sécurité et l'existence de l'Etat hébreu.

"Ma position première, c'est qu'Israël devra seul régler le problème iranien. Je ne mise ni sur une aide, ni sur la compréhension, ni sur les leçons de l'histoire", a dit Avigdor Liberman, chargé du dossier nucléaire iranien au sein du gouvernement israélien, interrogé par RIA Novosti.

Ordinairement les précédents dirigeants du pays laissaient entendre qu'Israël préférait s'abstenir de démarches indépendantes dans la solution du problème iranien et laisser le rôle de "premier violon" aux Etats-Unis.

Après les élections au Congrès, dont les résultats ont fait naître un danger de dérive de la politique proche-orientale américaine vers l'isolationnisme et le multilatéralisme, les déclaration des politiques israéliens se font plus musclées. Ainsi, le vice-ministre de la Défense, Ifraim Sneh, a déclaré qu'il n'excluait pas que l'Etat hébreu puisse recourir à la force contre l'Iran.

"Pour nous le problème iranien n'a rien de théorique, c'est une question d'être ou de ne pas être... Nous allons donc devoir travailler dessus", a souligné Avigdor Liberman sans fournir de précisions sur les moyens qu'il entendait utiliser pour contrecarrer le programme nucléaire de l'Iran.
Ria novosti

Nasrallah appelle l'opposition libanaise à une nouvelle manifestation d'envergure à Beyrouth  08/12/2006

Nasrallah appelle l'opposition libanaise à une nouvelle manifestation d'envergure à Beyrouth
Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a appelé à la télévision les milliers de partisans de l'opposition dont le sit-in de protestation contre le gouvernement libanais dure depuis une semaine à se rassembler à nouveau dimanche au centre de Beyrouth.

Le discours de Nasrallah a été retransmis sur des écrans géants installés sur les places situées devant le Sérail (siège du gouvernement).

"Nous serons entendus dimanche dans tous les palais gouvernementaux", a prévenu le chef du Hezbollah, dont l'appel avait été suivi vendredi dernier par plus d'un million de personnes qui avaient participé à une action massive dans le centre de la capitale libanaise.

"L'opposition ne reculera pas, elle restera sur les places tant qu'un gouvernement d'union nationale ne sera pas formé", a déclaré Hassan Nasrallah.

Il a souligné que les tentatives d'attiser la discorde interconfessionnelle au Liban, dont il accuse la majorité libanaise actuellement au pouvoir, étaient vouées à l'échec.

"Il n'y aura pas au Liban de guerre entre chiites et sunnites", a-t-il en outre affirmé.
Ria novosti

Kofi Annan préconise d'impliquer la Syrie et l'Iran dans le règlement irakien  08/12/2006

Kofi Annan préconise d'impliquer la Syrie et l'Iran dans le règlement irakien
Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, appuie l'idée d'impliquer la Syrie et l'Iran dans le processus de négociation en vue de stabiliser la situation en Irak, une situation qu'il a récemment qualifiée de "quasi guerre civile".

"Au cours de mes contacts avec les gens de l'administration des Etats-Unis je leur ai demandé d'engager des pourparlers avec l'Iran et la Syrie. Dans ce problème il n'y a pas de questions simples", a dit Kofi Annan qui s'entretenait jeudi avec des journalistes à l'issue du traditionnel déjeuner avec les membres du Conseil de sécurité de l'ONU.

Les journalistes ont voulu connaître l'avis du secrétaire général sur le rapport d'experts sur l'Irak, qui fait l'objet d'un vif débat aux Etats-Unis.

Le rapport du Groupe d'études sur l'Irak recèle des recommandations pour sortir de la crise dans ce pays proche-oriental. Pour les signataires du document la situation en Irak se dégrade.

"Je n'ai pas encore lu le rapport dans sa totalité. Cependant le fait que le président Bush ait demandé de préparer un rapport à même d'exposer un autre point de vue sur le problème est en soi très positif", a dit Kofi Annan.

Le secrétaire général a indiqué qu'il connaissait personnellement les auteurs du rapport et que pour lui c'étaient des experts de premier plan.

L'implication de l'Iran et de la Syrie dans le processus de négociation est l'une des recommandations clés du rapport qui a été remis cette semaine à la Maison-Blanche.
Ria novosti

Mahmoud Ahmadinejad : 'les menaces des ennemis n'influenceront pas la décision du peuple iranien'  07/12/2006



Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a insisté sur le fait que le peuple iranien a pris sa décision dans le domaine nucléaire, qui continuera à avancer sur le chemin de l'honneur, "les menaces des puissances ennemies n'influenceront en rien la résolution prise par cette nation."
Mahmoud Ahmadinejad, qui a prononcé ces mots dans un discours public à Noshahr, ville côtière de la mer Caspienne, a ajouté : "L'opposition des ennemis au succès et au progrès de la nation iranienne n'a pas
d' autre raison d' être que leur monopole, et ces puissances arrogantes veulent que les nations aient toujours besoin d'eux."

Après avoir réitéré que le peuple iranien ne se prosternera pas devant les puissances arrogantes, il a ajouté : "ils savent que le succès de cette nation est la clé de la victoire de tous les peuples libres du monde et du démantèlement de la tyrannie et l'impérialisme."

Le président iranien a fait une allusion au refus des puissances arrogantes des succès récoltés par les iraniens, en disant : "notre réponse aux
puissances impérialistes est: soyez fâchés avec nous et peut importe."

Mahmoud Ahmadinejad a de même déclaré que "le peuple iranien
persevera dans la technologie nucléaire, et grâce à Dieu
nous sommes proches du sommet atomique et si Dieu veut nous aboutirons d'ici le mois de février."
irna

L'ex-agent du FSB enterré dans un cimetière de la partie nord de Londres  07/12/2006

Les parents et les amis de l'ex-agent du FSB Alexandre Litvinenko sont arrivés au cimetière de Highgate.

On ignore si Alexandre Litvinenko est enterré dans la partie chrétienne ou musulmane mais peu avant sa mort il s'est converti à l'islam et ses parents ont dit que le défunt voulait être enterré d'après le rite musulman.

Le cimetière est fermé jeudi aux simples visiteurs, rapporte RIA Novosti. Plusieurs dizaines de journalistes attendent devant l'entrée.

Parmi les personnes présentes à la cérémonie, on note la présence de l'ami de l'ex-agent, Alexandre Goldfarb, de l'émissaire des commandos tchétchènes Akhmed Zakaïev et du fils de ce dernier.

Un des policiers a demandé aux journalistes de ne pas oublier qu'il s'agit d'"une cérémonie familiale privée" et de "respecter les sentiments des parents du défunt".

Un des plus grands et célèbres cimetières de Londres, celui de Highgate se compose de deux parties - de l'ouest, inauguré en 1839 et de l'est qui existe depuis 1854. Ici se reposent de nombreuses célébrités : le fondateur du communisme scientifique Karl Marx, le philosophe Herbert Spencer, l'artiste Henry Moore, le chercheur en physique Michael Faraday et de nombreux autres Britanniques qui avaient vécu à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Des installations du cimetière qui rappelle un vieux parc, dont le monument sur la tombe de Karl Marx, sont protégées, en raison de leur valeur artistique, par l'Etat.
Ria novosti

Moscou maintient ses contacts avec le Hamas et le Hezbollah (diplomate russe)  07/12/2006

La Russie continue d'entretenir des contacts avec toutes les forces légitimes au pouvoir dans tous les pays, a indiqué aux journalistes jeudi un diplomate russe de premier plan, interrogé au sujet des contacts avec le Hamas et le Hezbollah.

"Dans ce contexte, je peux vous dire une chose: nous n'avons jamais interrompu nos contacts avec les représentants des mouvements ayant accédé au pouvoir, que ce soit en Palestine ou au Liban", a-t-il dit.

Ces contacts peuvent être de différentes natures: rencontres, correspondance et ainsi de suite, selon le diplomate.
Ria novosti

Jacques Chirac, toujours, opposé au survol israélien du Liban  07/12/2006

Au cours de sa rencontre avec la Ministre israélienne des Affaires étrangères, le Président français, Jacques Chirac a fait connaître, une nouvelle fois, son opposition au survol israélien du Liban. Selon le quotidien le Monde, au cours de cette rencontre, le Président français a mis, également, l’accent sur l’application en bonne et due forme de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies. Sachez qu’avant cette rencontre, la Ministre israélienne des Affaires étrangères avait justifié le survol israélien du Liban.
irib

Le Président libanais est opposé à l’élection présidentielle anticipée  07/12/2006

Le Président libanais est opposé à l’élection présidentielle anticipée. Selon la chaîne Al-Arabiya, en réaction à la récente proposition du Conseil patriarcal maronite du Liban pour la tenue du scrutin présidentiel anticipé, le Président libanais, Emile Lahoud a affirmé que pour le moment la priorité était d’organiser des élections législatives anticipés dont les vainqueurs désigneront le futur Premier ministre.
irib

Le groupe du 8 mars appelle à la grève générale  07/12/2006

Le groupe du 8 mars, regroupant les parties de l’opposition libanaise, a appelé le peuple à assister aux cérémonies d’une grève massive, manière d’exprimer, haut et fort, son opposition au gouvernement Siniora. Le groupe du 8 mars a invité le peuple, dans son communiqué, émis, mercredi soir, à se rassembler dimanche, à 13 heures, heures locales, sur la place Ryad al-Sulh et la place des Martyrs de Beyrouth, où se trouvent, déjà, des dizaines de milliers de personnes. « Ce sera un jour historique et déterminant pour le peuple libanais. », souligne le communiqué. « Le rassemblement de dimanche, ajoute le texte, est une mise en garde à ceux qui font la sourde oreille à la demande du peuple libanais et ferment les yeux sur sa volonté. »
irib

Les arrogants devront être exclus des organisations internationales  07/12/2006

« Les arrogants devront être exclus des organisations internationales » c’est ce qu’a affirmé, aujourd’hui, le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, devant les habitants de la ville de Mahoud Abad, située au nord du pays. Faisant allusion aux allégations mensongères des Etats-Unis et de la Grande Bretagne au sujet de la défense de la démocratie et de la liberté, le Président iranien a souligné que les nations éprises de la liberté en ont assez de l’attitude des grandes puissances qui ne croient, nullement, aux valeurs et aux principes humains et pensent qu’il faut plutôt exclure des arrogants des organisations internationales au lieu de faire pression sur l’Iran. « En dépit des entraves mises par les grandes puissances, le peuple iranien poursuivra, avec force son chemin vers l’acquisition des sciences. L’exemple manifeste en est ses activités nucléaires » a-t-il souligné avant de conclure : « Les puissances qui produisent, elles-mêmes l’arme nucléaire et l’ont même utilisé contre l’humanité, se disent, aujourd’hui, inquiètes du développement et du progrès du peuple iranien.
irib

La Syrie condamne la France  07/12/2006

Le vice-Président syrien a dénoncé, mercredi, devant le Congrès annuel du Front national pour le progrès, les politiques de la France et de l'Union européenne, à l'égard de son pays. "Jacques Chirac incite les membres du Conseil de sécurité à agir contre Damas.", a estimé Farough Al Charah. Il a accusé l'Europe d'emboiter le pas aux Américains et de se placer aux antipodes des intérêts de la Syrie et de ceux de tous les Etats de la région.
irib

Cisjordanie: les Sionistes ont enlevé 30 Palestiniens  07/12/2006

Les militaires sionistes ont kidnappé, mercredi, une trentaine de Palestiniens, en Cisjordanie. Ils ont lancé quelque cinquante véhicules blindés à l'assaut de la cité de Kafardan, à l'ouest de Jenine, avant d'y enlever des dizaines de Palestiniens. Les soldats sionistes ont, également, blessé deux Palestiniens, dans la Bande de Gaza.
irib



Publicité

Brèves



Commentaires