Les marins britanniques ont violé les eaux territoriales iraniennes  01/04/2007

Le Commandant de la garde côtière irakienne, le Général Hakim Jassem, a réaffirmé que les marins britanniques, appréhendés, par les garde-côtes iraniens, étaient entrés dans les eaux territoriales iraniennes.

En confirmant ses précédentes déclarations concernant l'entrée des soldats britanniques dans les eaux iraniennes, ce Général de l'armée irakienne a fait savoir que la violation des eaux territoriales iraniennes, par les fusiliers marins britanniques, était inacceptable et illégale. Deux des 15 marins britanniques, capturés, le 23 mars, sur l'Arvandroud, ont, d'ailleurs, présenté leurs "excuses", pour avoir pénétré dans les eaux iraniennes. Sachez que les 15 marins britanniques ont été capturés, par Téhéran, pour leur entrée illégale dans les eaux territoriales iraniennes, ce qu’a nié Londres, qui a prétendu qu’ils effectuaient une mission de patrouille, au large des côtes irakiennes. Le Général Jassem a, également, mis l'accent sur la nécessité du contrôle des eaux territoriales irakiennes, par les forces de son pays, avant de préciser que ces dernières pouvaient assurer la sécurité des eaux territoriales irakiennes, sans la présence des forces d'occupation
Al-Alam

Somalie: Les affrontements entre les forces éthiopiennes et celles de l'opposition au gouvernement somalien  01/04/2007

Les affrontements entre les forces des Tribunaux islamiques et l'armée éthiopienne, en Somalie, sont entrés dans leur 4ème jour.

L'armée éthiopienne, épaulée, par les Etats-Unis, a pénétré, dès le début de 2007, en Somalie, pour réprimer l'opposition au gouvernement somalien, et d'intenses affrontements se poursuivent depuis lors.

Des habitations, près du complexe sportif de Mogadiscio, ont été démolies, par les tirs des chars d'assaut et de l'artillerie de l'armée éthiopienne, contraignant leurs propriétaires somaliens à fuir. Des informations détaillées et précises sur ces affrontements ne nous sont pas encore, néanmoins, parvenues. Notons que l'opposition au gouvernement de transition a plaidé pour le retrait des soldats éthiopiens de son pays, avant d'annoncer, que tant qu'elle ne parviendrait pas à tous ses objectifs, elle poursuivrait ses combats.
IRIB

Irak: Raid aérien contre Sadr-city  01/04/2007

Sadr-city, à Bagdad, a été la cible des attaques aériennes et terrestres de l'armée US. L'armée américaine a attaqué, hier soir, Sadr-city, sous prétexte de réprimer les terroristes. Lors de ces raids, les forces US ont, par ailleurs, enlevé deux Irakiens.

Le Commandement central américain a prétendu que ces attaques n'avaient infligé aucune perte en vie humaine.

Rappelons que les hélicoptères de l'armée US ont pilonné, il y a quelques jours, les villages de Chaoureh et de Jadar, ainsi que la région d'Al-Amel. Lors de ce raid aérien, au moins, 20 Irakiens, ont été tués ou blessés.
IRIB

La guerre du Liban, une tragédie pour Israël  01/04/2007

La reconnaissance, par les autorités israéliennes, de leur échec, dans la guerre du Liban, continue de faire des remous. Malgré les censures exercées sur l'information et les renseignements, par le régime sioniste, en vue d’empêcher la publication du rapport faisant état des raisons de l’échec de la guerre de 33 jours contre le Liban, les autorités de haut rang de Tel-Aviv continuent de parler de l’échec cuisant qu'Israël s'est vu infligé dans cette guerre. Le Chef du service de sécurité intérieur israélien, le Shabak, et le Chef des services de renseignements, le Mossad, lors d’une rencontre avec le Premier ministre, Ehud Olmert, en vue d'examiner les raisons de l’échec de la guerre de 33 jours contre le Liban, dont les résultats de l'enquête poursuivie à ce sujet ont été publiés, dans l’édition du 31 mars du journal, "Yediot Aharonot", ont estimé que les impacts de la guerre du Liban avaient été tragiques pour Israël. Nombre d’experts des questions politiques vont même jusqu'à qualifier de terrible séisme pour le régime sioniste, sa débacle, dans la guerre du Liban, séisme, dont l'onde de choc continue de se faire sentir. Après plusieurs mois d’enquête, le rapport du Comité "Winograde" est sur le point de publier les noms des responsables de la guerre du Liban. Notons que ce comité était chargé d’enquêter sur les tenants, les aboutissants et les conséquences de la guerre de 33 jours du Liban. Jusqu’à présent, le bureau d’Ehud Olmert et la Cour suprême du régime sioniste ont empêché la publication des noms des Commandants militaires et des hommes d’Etat responsables de la guerre. Rappelons, également, qu'au cours de la guerre du Liban de l'été 2006, l’armée israélienne, malgré son potentiel militaire, a perdu cette guerre, face au Hezbollah et à la mobilisation du peuple libanais. L’unité du peuple et de certains responsables libanais, ainsi que leur solidarité avec le Hezbollah, ont infligé à Israël la plus grande défaite de toute son histoire. Sept mois après l’échec d’Israël, les autorités de haut rang de ce régime en parlent, encore, comme une tragédie. En tout état de cause, le bellicisme de ce régime, au Liban, a créé une tempête politique, en Israël, et a conduit au départ de plusieurs autorités, comme le Chef d’Etat-major, Dan Haloutz. Cette tempête politique a gagné, à présent, le gouvernement et c'est maintenant au tour d'Olmert et de Peretz d'être sur la sellette. Dans une telle conjoncture, les autorités israéliennes s'efforcent de calmer la situation, en minimisant les conséquences de leur échec au Liban. Pourtant, la réunion d’Olmert avec les Chefs du Shabak et du Mossad semble vouloir contredire leur optimisime.
IRIB

Toute normalisation des relations avec Israël est impossible avant de parvenir à une paix et globale  01/04/2007

Le Secrétaire générale de la Ligue Arabe affirme qu'une normalisation des relations entre les pays arabes et le régime sioniste est impossible avant de parvenir à une paix juste et globale. " Les récentes déclarations des responsables du régime sioniste montrent qu'ils ne sont favorables à aucun plan ni à aucune initiative de paix dans la région" a déclaré, samedi, Amr Moussa avant de saluer la décision des dirigeants arabes d'approuver, à nouveau, lors du sommet de Riyad, le plan de paix arabe, un plan qui prévoit le retrait du régime sioniste des territoires occupés en 1967, le retour dans leur patrie des réfugiés palestiniens et la création d'un Etat indépendant palestinien, ayant Al-Ghods comme capitale.
IRIB

La France est devenue moins sûre, pour environ une moitié des Français  01/04/2007

Presque une moitié des Français croient que l'insécurité dans leur pays suit une ligne ascendant. 45% des Français pensent que l'insécurité a augmenté dans leur pays dans les 5 dernières années, contre 15% qui y établissent une courbe descendante, selon un sondage dont le Journal de Dimanche a publié les résultats.
IRIB

Affaire des marins: un officier haut gradé britannique en route  01/04/2007

L'hebdomadaire britannique Sunday Telegraph a fait part de la visite imminente, en Iran, d'un officier haut gradé de Royal Navy pour examiner l'affaire des marins capturés. Se référant au plan du comité de crise du gouvernement britannique, le Sunday Telegraph ajoute que cet officier aurait pour mission de donner des garanties sur le fait que les cas d'entrée illégale des forces marines britanniques dans les eaux territoriales iraniennes ne se reproduisent plus dans l'avenir. Sans allusion au nom de l'officier de Royal Navy qu'il cite, le journal ajoute que Londres est prêt à donner aux Iraniens la garantie que ses marins n'entreront plus jamais de façon illégale dans l'espace maritime du pays. L'Iran a demandé les excuses officielles de la Grande Bretagne qui, pour sa part, prétend que les 15 marins ont été arrêtés dans les eaux territoriales de l'Irak. Les gardes- frontière iraniennes ont arrêté 23 mars 15 marins britanniques sur le fleuve Arvandroud.
IRIB

Le Ministre des Affaires étrangères palestinien attendu en France  01/04/2007

Le Ministre des Affaires étrangères palestinien devait partir dimanche pour Paris. Selon l'agence DPA citant les sources du Ministère des Affaires étrangères palestinien, Ziad Abu-Amr doit s'entretenir avec les responsables français des dernières évolutions liées à la Palestine, le gouvernement d'union nationale et les acquis du sommet arabe de Riyad, en particulier. Paris qui avait boycotté l'ex gouvernement issu du Hamas a salué la formation du gouvernement d'union nationale palestinien qui regroupe le mouvement de la résistance islamique, le Fatah et d'autres groupes palestiniens. Entre temps, Israël a siégé, depuis samedi soir, la Cisjordanie et la bande de Gaza, sous prétexte des fêtes des Pâques qui tombent sur les tous premiers jours du mois d'avril.
IRIB

La tournée moyen-orientale de la Chancelière allemande  01/04/2007

La Chancelière allemande, Angela Merkel, a entamé, aujourd'hui, samedi 31 mars, sa tournée au Moyen-Orient qui la conduira, en Jordanie, en Palestine occupée et au Liban. Elle doit s'entretenir avec ses interlocuteurs des dernières évolutions du Moyen-Orient, notamment, celles liées au processus de paix. Principal partenaire commercial européen du Moyen-Orient, l'Allemagne, qui assume, ce semestre, la Présidence de l'Union européenne, cherche, d'une part, à renforcer sa présence, sur le marché de la région, et, de l'autre, à donner un rôle beaucoup plus important à l'Europe, dans les évolutions du Moyen-Orient. Avant le départ de Merkel pour la région, le Ministère allemand des affaires étrangères avait soutenu le plan arabe, " la terre en échange de la paix", approuvé, au cours du récent Sommet des dirigeants arabes, à Riyad. Par conséquent, la Chancelière allemande est venue, dans la région, pour donner une impulsion aux pourparlers de paix, repris, récemment, entre les groupes palestiniens et le régime sioniste. Le gouvernement allemand s'est engagé dans un dialogue avec les représentants du Fatah, tout en s'abstenant de parler à ceux du Hamas. Ceci dit, les Palestiniens n'attendent pas grand chose de la tournée moyen-orientale de Merkel, pour contribuer au règlement du vieux conflit entre Israéliens et Palestiniens, d'autant plus que les divergences demeurent entre les pays membres de l'Union européenne, au sujet de la question palestinienne. Pour n'en citer qu'un exemple, la récente initiative de l'Italie et de l'Espagne, pour le règlement de la crise du Moyen-Orient, n'a pas convaincu certains pays membres, y compris, la France et l'Allemagne. En fait, le suivisme du gouvernement allemand par rapport à la politique de Washington n'a pas permis à Berlin de jouer un rôle efficace, au Moyen-Orient. Dans une telle conjoncture, les pays arabes et islamiques s'attendent à ce que les pays européens, dont l'Allemagne, adoptent une attitude indépendante, pour s'attaquer aux racines de la crise du Moyen-Orient, en d'autres termes, faire obstacle à l'expansionnisme du régime sioniste.
IRIB

Le nouvel ambassadeur américain en Irak prend ses fonctions  01/04/2007

Ex-ambassadeur des Etats-Unis au Pakistan, Ryan Crocker vient de prendre ses fonctions de nouvel ambassadeur américain, en Irak, en remplacement de Zalmay Khalilzad. Lui, avait substitué John Negroponte en juin 2005. Negroponte était un homme de la NSA (Agence pour la sécurité nationale) dont la mission irakienne ne lui a pas apporté de grand succès: les terroristes en ont profité surtout pour se réorganiser alors que le scandale des ADM perdus irakiens, prétexte officiel de l'administration Bush pour lancer la guerre contre l'Irak, fut révélé au monde. Depuis, on entendait le Président Bush répéter que l'Irak était devenu le foyer du terrorisme international, et cela pour détourner bien sûr l'opinion publique mondiale de la réalité des choses. Ce fut alors le tour de Zalmay Khalilzad qui avait sans doute beaucoup appris de son expérience afghane. Doté d'une connaissance assez large du terrain, sa mission consistait surtout à s'immiscer insensiblement dans les affaires intérieures de l'Irak jusqu'à le conduire à la crise interne et au conflit interethnique. Ses propos répétitifs sur "cette guerre interconfessionnelle" ont bénéficié surtout aux groupes terroristes qui, plus que jamais sensibilisés sur la diversité ethnique et religieuse de la société irakienne, ont très bien su l'exploiter en faveur de leurs objectifs. Reste que des contacts directs ou indirects ont été établi il y'a un an entre les groupes terroristes et Zalmay Khalilzad. Il ne serait donc pas faux de penser que les actes terroristes en Irak se déroulent en coordination avec la force de la coalition. En tout cas, le nouvel ambassadeur américain en Irak, Ryan Crocker endosse sa mission dans les circonstances où l'insécurité fait rage, alors que le nouveau plan Bush pour les nouveaux renforts en Irak a provoqué de vastes protestations tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'Amérique. Aux Etats-Unis, les détracteurs de George Bush en ont assez du Président, gourmand en budget militaire et en Irak, la nouvelle surenchère militaire n'intéresse pas l'opinion publique du pays qui le trouve en désaccord avec le plan sécuritaire du Premier ministre élu, Ibrahim Maliki. Cependant, le nouvel ambassadeur, Ryan Crocker et le Commandant des forces américaines en Irak, le Général David Petraeus se fixent comme mission d'appliquer la nouvelle stratégie de George Bush. Reste à voir si le nouvel ambassadeur américain en Irak pourtant familier avec son pays de mission pourra se montrer assez originel pour trouver une issue à l'impasse.
IRIB

L'hébergement à titre permanant des réfugiés palestiniens à l'extérieur, un complot ourdi par le régime sioniste  01/04/2007

Le Président de l'Autorité autonome palestinienne, Mahmoud Abbas a rejeté, en marge du sommet arabe, l'hébergement à titre permanant des réfugiés palestiniens, dans les pays hôtes. Tout indique à croire que les Etats-Unis et le régime sioniste, qui s'opposent au retour dans la patrie des réfugiés palestiniens, sont en train de fomenter un autre complot contre la nouvelle équipe gouvernementale, regroupant le Hamas et le Fatah. Selon le quotidien israélien, Yediot Haarnot, ces derniers jours, des pourparlers ont eu lieu dans les coulisses en vue de résoudre l'affaire des réfugiés palestiniens en faveur du régime sioniste; Un plan co-proposé par les Etats-Unis et le régime de Tel-Aviv prévoit de payer des indemnités aux réfugiés en échange de leur hébergement à titre permanant dans les pays hôtes. A noter que plusieurs millions de réfugiés palestiniens vivent, actuellement, au Liban, en Syrie et en Jordanie. Ceci étant, les responsables du régime n'ont jamais tenu compte du droit au retour des réfugiés palestiniens, considéré d'ailleurs comme le principal thème des premières directes entre Palestiniens et Israéliens en 1991, pour ne pas parler des accords d'Oslo, qui sont restés lettres morts en raison du non respect par le régime sioniste de ses engagements. Et aujourd'hui, l'Arabie Saoudite a proposé un plan qui stipule le retrait du régime sioniste des territoires occupés en 1967, la création d'un Etat indépendant palestinien, ayant Qods comme capitale ainsi que le règlement de l'affaire des réfugiés. Il s'agit en fait d'une nouvelle version du plan de paix " terre contre paix" présenté, en 1991, par George Bush père, mais qui a été rejoint l'histoire, en raison des tergiversations du régime sioniste.
IRIB

Le Président américain demande la libération des 15 marins britanniques  01/04/2007

Le Président américain, George Bush a demandé la libération des 15 marins britanniques, qui ont violé les eaux territoriales iraniennes, le 23 mars, avant d'être arrêtés par les forces iraniennes. Le Président américain a qualifié d'inexcusable la capture de ces marins, sans pour autant évoquer le cas des 5 diplomates du consulat d'Iran à Arbil, enlevés, l'année dernière, par les forces d'occupation américaines, en totale violation du droit international.
IRIB

Ahmadinejad ne voit aucune raison pour la poursuite de la présence étrangère en Irak  01/04/2007

Pour le Président iranien, il n y'a plus de raison ni aucune justification à la présence des Occupants en Irak, car ce pays n'est plus son dictateur et les soi-disant armes de destruction massives irakiennes restent toujours introuvables. "L'Irak entre, ces jours-ci, dans sa 4ème année d'occupation qui, pour le peuple du pays, n'a eu d'autre fruit que la destruction, le carnage et l'insécurité", a affirmé Mahmoud Ahmadinejad qui faisait partie d'une délégation des visiteurs dans un déplacement au sud du pays où se déroulaient les scènes de guerre pendant les 8 années de la défense sacrée contre l'ancien régime bassiste de Saddam. "150.000 tués, 600.000 blessés et des millions de déplacés: tel est le bilan de la guerre en Irak ; et les Occupants ne relâchent leurs efforts pour semer la discorde entre Chiites et Sunnites, dès le jour où ils y ont mis les pieds", a déploré Mahmoud Ahmadinejad. "Les ténors du front de l'Arrogance sont les hommes les plus haïs du monde ; ils ne connaissent aucune autre langue que la menace et l'insolence, lorsqu'ils s'adressent aux autres nations", a ajouté le Président iranien.
IRIB

La Russie se félicite des résultats du sommet arabe (officiel)  31/03/2007

Le ministère russe des Affaires étrangères se félicite du bilan du sommet de la Ligue des Etats arabes qui s'est tenu les 28 et 29 mars à Ryad (Arabie saoudite).

"Dans les documents qui y ont été adoptés nous voyons la confirmation par les Etats arabes de la politique visant la création dans la région d'une zone de stabilité, de paix et de développement durable, dans laquelle il n'y aurait pas de place aux manifestations d'hostilité, d'intolérance, d'extrémisme et de terrorisme", est-il indiqué dans un communiqué du département de la presse et de l'information du ministère russe des Affaires étrangères.

Le sommet a examiné les problèmes d'actualités auxquels le monde arabe est confronté et a adopté la Déclaration de Ryad ainsi que plusieurs résolutions sur des questions régionales clés: conflit arabo-israélien, situation en Irak, au Liban, au Darfour (Soudan), en Somalie et dans d'autres régions du monde arabe. Les perspectives du règlement proche-oriental, considéré par les leaders des Etats arabes comme le problème numéro un de la région, ont été au centre des débats.

Alexandre Saltanov, représentant spécial du président russe pour le Proche-Orient et vice-ministre des Affaires étrangères, a pris part aux travaux de la conférence. Il a remis un message de Vladimir Poutine à cette rencontre panarabe au sommet.

"La confirmation par les leaders arabes de l'initiative de paix de la Ligue et de leur volonté d'établir des rapports normaux avec Israël dans le contexte d'une paix globale et du retrait total d'Israël des territoires arabes occupés en 1967" mérite une haute considération, lit-on dans le communiqué de la place Smolenskaïa.
Ria Novosti

Première en Arabie saoudite: une société russe va construire un pipeline  31/03/2007

La société russe Stroïtransgaz et Saudi Aramco ont signé samedi dans la ville saoudienne de Dahran un contrat concernant la pose d'un oléoduc reliant Sheib à Abqaiq.

Le vice-président de Saudi Aramco, Ali El-Adjmi, qui a signé le document pour la partie saoudienne, s'est félicité de l'arrivée sur le marché du royaume "d'une puissante organisation russe, possédant ses propres technologies d'avant-garde ainsi qu'une grande expérience du travail tant en Russie qu'à l'étranger". Il a également exprimé l'espoir que ce premier contrat conclu par un maître d'oeuvre russe pour la construction d'ouvrages pétrogaziers en Arabie saoudite "marquera le début d'une coopération à long terme réciproquement avantageuse entre les deux compagnies".

La réalisation de ce projet permet donc au business russe d'effectuer une percée sur ce marché foncièrement nouveau pour lui et qui est le plus porteur du Proche-Orient. Au cours des cinq années à venir l'Arabie saoudite entend investir au minimum 70 milliards de dollars dans la réalisation de projets pétrogaziers. Au cours des 15-20 années à venir Ryad investira au total 1.000 milliards de dollars.

L'oléoduc Sheib-Abqaiq, long de plus de 200 kilomètres, devrait être mis en chantier au mois de juin. Les travaux dureront un an et demi. Il traversera le désert du Roub al Khali, le plus vaste du pays, tristement célèbres par ses températures record, ses sables mouvants et ses tempêtes de poussière.

Le projet, dont le coût est évalué à plus de 100 millions de dollars, sera entièrement réalisé par la société russe. La main-d'oeuvre sera fournie tant par la Russie que par d'autres pays.
Ria Novosti

Téhéran doit fournir au plus vite à l'ONU des informations sur la capture des marins britanniques (Moscou)  31/03/2007

Le ministère russe des Affaires étrangères espère que des informations opérationnelles fournies par Londres et Téhéran au secrétariat de l'ONU sur les circonstances de la capture de 15 marins britanniques dans le Golfe persique permettraient de régler le problème.

"On sait que la Grande-Bretagne et l'Iran évaluent différemment cet incident et fournissent des coordonnées divergentes du lieu où la capture a eu lieu. Il est donc nécessaire que le secrétariat prépare un rapport indépendant. Pour ce faire les parties doivent lui communiquer au plus vite leurs informations", a déclaré samedi à la presse le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

"Nous pensons que cela pourrait créer des conditions propices à un règlement rapide du problème".

Vendredi, à l'issue d'un entretien avec l'ambassadeur de Grande-Bretagne en Russie, Antony Brenton, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Alexandre Yakovenko, avait déclaré que le secrétariat de l'ONU devait préparer rapidement un rapport indépendant sur l'arrestation des quinze marins britanniques par la partie iranienne.

L'ambassadeur de Grande-Bretagne avait promis que son pays fournirait dans les délais les plus brefs les informations demandées au secrétariat de l'ONU, a-t-on annoncé place Smolenskaïa.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et le Conseil de sécurité de l'ONU se sont déclarés préoccupés par cette situation et ont demandé jeudi à l'Iran de libérer les marins prisonniers.
Ria Novosti

Ethiopie: 200 partisans des tribunaux islamiques ont été tués  31/03/2007

Les forces somaliennes ont massacré quelque 200 partisans des tribunaux islamiques. Les batailles de ces 48 dernières heures dans les régions au sud de Mogadiscio opposant les forces éthiopiennes et les forces gouvernementales somaliennes aux milices armées, sont les plus lourdes depuis la chute du gouvernement des tribunaux islamiques en Somalie. Les régions qui semblent être le lieu de déploiement des forces des tribunaux islamiques se trouvent sous le feu nourri des obus de char et des hélicoptères de l'armée éthiopienne.
IRIB

Des professeurs européens apportent leur soutien à la démarche iranienne d'arrêter les marins britanniques  31/03/2007

En Europe, les professeurs du droit international et des sciences politiques ont jugé totalement conforme aux droits internationaux, l'arrestation par l'Iran des marins britanniques qui ont agressé les eaux territoriales iraniennes.

Ces professeurs ont critiqué l'attitude de la Grande-Bretagne vis-à-vis de Téhéran, et ils ont qualifié d'étrange et de vain le recours de Londres au Conseil de sécurité de l'ONU.

A noter que 15 marins britanniques ont été arrêtés le 23 mars pour avoir pénétré illégalement dans les eaux territoriales iraniennes.

Sous pression de Londres, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté jeudi, une résolution non contraignante sur la libération des forces britanniques.
IRIB

Les Suisses critiquent Israël  31/03/2007

Les résultats d'un sondage d'opinion, réalisé par l'Institut de recherches "KAS" en Suisse, montrent que les Suisses critiquaient Israël.

La plupart des citoyens suisses croient qu'Israël était géré par les extrémistes religieux.

En ce qui concerne les litiges entres les Palestiniens et les Israéliens, 54% des Suisses estiment que les extrémistes religieux israéliens étaient à la tête du pouvoir.

Les recherches dudit institut affirment que la critique des Suisses sur la politique israélienne au Proche-Orient, n'avait aucun impact sur les attitudes des Suisses envers les Juifs et les Juives qui vivent à leur côté.

Selon les résultats de ce même sondage, effectué parmi 1030 citoyens suisses, la majorité chrétienne suisse respectait la minorité juive dans ce pays.
IRIB

L'UE s'oppose à la suspension de ses relations commerciales avec l'Iran  31/03/2007

Des Ministres européens des affaires étrangères se sont opposés à la suspension de leurs relations commerciales avec l'Iran en raison de l'arrestation des marins britanniques, dans les eaux territoriales iraniennes.

Cette idée a été rejetée, hier vendredi, par un certain nombre de ministres européens des affaires étrangères.

Au seuil de la réunion des 27 ministres européens des affaires étrangères, en Allemagne, un certain nombre de ces ministres et des responsables de l'Union européenne, UE, ont déclaré qu'ils n'étaient pas convenus pour l'heure de se soumettre à la Grande-Bretagne pour suspendre leurs relations commerciales avec l'Iran.

Benita Ferrero-Waldner, Commissaire européen des relations extérieures et de la politique européenne de voisinage s'est exprimé devant les journalistes de diverses agences de presse en ces termes:" Nous vivons une situation névralgique."

De son côté, le Chef de la diplomatie néerlandaise, Maxime Verhagen, a refusé la proposition d'arrêter les échanges commerciaux de l'Europe avec la RII, avant d'ajouter dans le sillage que les chancelleries européennes tenaient au dialogue avec l'Iran.

Dans la foulée, le ministre luxembourgeois des affaires étrangères, Jean Asselborn, a mis l'accent sur la nécessité de régler de manière pacifique l'affaire des marins britanniques, appréhendés dans les eaux territoriales iraniennes, en précisant qu'on ne devait pas devancer d'autres pays européens pour sanctionner l'Iran ou arrêter les relations avec ce dernier.

IRIB



Publicité

Brèves



Commentaires