Abdullah Gül soutient le hijab des femmes en Turquie  16/08/2007

Le chef de la diplomatie turque et le candidat à la présidentielle Abdullah Gül a soutenu le droit des femmes pour le port du hijab. Selon les sources d’informations, Abdullah Gül a déclaré qu’il ne voyait aucun problème dans le port du hijab par son épouse et que la constitution turque a prévu et garanti le droit individuel pour le mode vestimentaire. Alors que 98 % de la population turque sont musulmans, les femmes n’ont pas le droit des porter le hijab dans les établissements scolaires et gouvernementaux selon les lois laïcs du pays.
Irib

Le Pakistan intéressé par les projets conçus dans le cadre de l'OCS (ministre pakistanais des AE)  16/08/2007

Le Pakistan souhaite s'associer aux projets en cours de réalisation au sein de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) dans les domaines des finances, du commerce, des voies de transport et de l'énergie, a déclaré jeudi le chef de la diplomatie pakistanaise, Khurshid Kasuri lors du sommet de l'OCS à Bichkek.

"Membre observateur de l'OCS, le Pakistan désire prendre une part efficace aux activités clés de cette organisation", a-t-il souligné

Selon M. Kasuri, en cas d'élargissement possible de l'Organisation de coopération de Shanghai, le Pakistan demanderait le statut de membre permanent de l'OCS.

"Cet élargissement est indispensable pour faire face aux réalités politiques, car il permettra à l'OCS de mieux remplir ses missions", a indiqué le chef de la diplomatie pakistanaise.
Ria-Novosti

L'Occident craint la création d'un bloc militaire euro-asiatique (RBC Daily)  16/08/2007

Un sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) s'est ouvert à Bichkek. Ses participants examineront les problèmes énergétiques et de la sécurité, mais la possibilité d'admettre de nouveaux membres au sein de l'OCS suscite un intérêt particulier. De nombreux experts estiment qu'un élargissement de l'organisation est possible et se réfèrent aux projets de la Russie de créer un bloc militaire capable de faire face à l'OTAN.

Des exercices de large envergure auxquels ont participé pour la première fois tous les membres de l'OCS (Russie, Chine, Kazakhstan, Ouzbékistan, Kirghizstan et Tadjikistan) ont eu lieu à la veille du sommet. On estime que ce contexte particulier n'est pas dû au hasard, qu'il s'agit d'une démonstration de force publique ayant pour but d'intimider l'Occident. De nombreux analystes affirment que l'Occident se tient sur ses gardes, et ce, pas seulement en raison du danger de création d'un bloc militaire euro-asiatique et de l'évincement de l'OTAN de la région d'Asie centrale. L'intérêt manifesté par l'OCS pour l'Iran, le Pakistan et l'Afghanistan, sphères d'influence traditionnelles de l'OTAN, suscite également le mécontentement de l'Occident. Cette année, l'Iran qui a un statut d'observateur à l'OCS a demandé à entrer dans l'organisation. L'Inde, le Pakistan, le Turkménistan et l'Afghanistan manifestent également leur intérêt pour cette structure. Cependant, comme l'estime Piotr Topytchkanov, spécialiste du Centre Carnegie de Moscou chargé des problèmes de la non-prolifération, "un élargissement considérable de l'OCS est peu probable pour le moment et l'Iran est le candidat le plus douteux de tous".

Il en est autrement du Turkménistan qui pourrait devenir membre à part entière de l'OCS dès l'année prochaine, estiment les analystes. "C'est l'un des derniers maillons qui manquent pour assurer l'influence de l'OCS sur toute l'Asie centrale, estime Alexandre Pikaïev, expert du Centre de sécurité internationale de l'Institut de l'économie mondiale et des relations internationales (IMEMO) de l'Académie russe des sciences. Si le Turkménistan dépose une demande d'admission, elle sera immédiatement acceptée". La Chine compte depuis longtemps sur les ressources énergétiques turkmènes, et le président kirghiz Kourmanbek Bakiev a invité le président turkmène Gourbangouly Berdymoukhammedov au sommet actuel en qualité d'invité. Cette invitation est déjà interprétée comme le début du processus d'admission.

Tous les pays qui peuvent être admis à l'OCS ont des intérêts énergétiques liés à d'autres pays membres de l'organisation. Il est prévu de construire un gazoduc Iran-Afghanistan-Pakistan-Chine, c'est pourquoi l'OCS est intéressée au règlement des conflits dans ces trois pays et à tous les subordonner à un bloc militaro-politique unique.

Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.
Ria-Novosti

Aide militaire à Israël: les Etats-Unis vont signer un accord portant sur 30 milliards de dollars  16/08/2007

Le sous-secrétaire d'Etat américain Nicholas Burns signera jeudi à Jérusalem un mémorandum de compréhension mutuelle qui prévoit l'octroi à Israël d'une aide militaire américaine pour 30 milliards de dollars sur dix ans, a annoncé le service de presse du ministère israélien des Affaires étrangères.

Au cours de sa visite, Nicholas Burns s'entretiendra avec le premier ministre israélien Ehud Olmert, la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni et le ministre de la Défense Ehud Barak. Le sous-secrétaire d'Etat mènera également des pourparlers avec les dirigeants de l'Autorité palestinienne.
Ria-Novosti

Le renforcement de la sécurité des pays membres reste l'objectif principal de l'OCS (Poutine)  16/08/2007

Les Etats de l'OCS (Organisation de coopération de Shanghai) doivent renforcer la sécurité, achever le travail sur les modalités d'organisation des exercices antiterroristes et poursuivre la formation du réseau des structures antiterroristes, a déclaré jeudi à Bichkek Vladimir Poutine.

"Evidemment, le renforcement de la sécurité des pays de l'OCS et, avant tout, la neutralisation des menaces du terrorisme, du séparatisme et de l'extrémisme restent l'objectif principal", a indiqué le chef de l'Etat russe, intervenant au sommet élargi de l'OCS.

Selon lui, l'extension de la pratique des consultations et des actions communes dans le domaine de la lutte antiterroriste revêt une importance fondamentale.

Le président russe juge en outre nécessaire d'accorder une grande attention au perfectionnement de la base juridique et contractuelle de la structure antiterroriste régionale.

"Il faut achever l'élaboration des accords régissant les modalités d'organisation des exercices antiterroristes et la formation de cadres pour les structures correspondantes des Etats membres de l'OCS et créer une base juridique pour le développement des contacts avec les Etats ayant le statut d'observateur", a poursuivi Vladimir Poutine.

Il s'est prononcé également pour la poursuite de la formation du réseau régional de partenariat des structures antiterroristes.

"Une base existe déjà pour cela. La structure antiterroriste régionale continue à renforcer les contacts avec l'OTSC (Organisation du Traité de sécurité collective) et le Centre antiterroriste de la CEI (Communauté des Etats indépendants). Les représentants du forum régional de l'ASEAN sur la sécurité et d'autres organisations ont maintes fois manifesté leur volonté de mener un dialogue avec l'OCS sur la lutte contre les nouveaux défis et menaces", a souligné le président russe.

Il a enfin estimé qu'une coopération plus étroite dans ce domaine avec les institutions correspondantes de l'ONU était également conforme aux intérêts communs.
Ria-Novosti

La nouvelle machination de Perez  16/08/2007

Le président du régime sioniste, Shimon Perez concocte un plan qui permettra de garder encore les détenus palestiniens dans les geôles israéliennes, tout en arrachant davantage de concessions de l’Autorité autonome.

Incarcérer les Palestiniens est maintenant une routine pour les militaires sionistes. Ils sont plus de 10 mille les Palestiniens qui croupissent pour l’heure, dans 28 prisons ou centres de détentions israéliens qui sont réputés terribles. La dernière machination de Shimon Perez est un plan, selon lequel les détenus palestiniens seront progressivement libérés en cinq ans, mais cela à condition que les combattants palestiniens ne réagissent nullement aux attaques systématiques et sans répit des militaires israéliens. La radio du régime sioniste prétend que ce plan permettra la libération de deux mille prisonniers palestiniens par an, et cela en contre partie des démarches de l’Autorité autonome sur le plan sécuritaire et dans le sens des réformes au sein de ses appareils censés assurer l’ordre et la sécurité en Palestine. Selon le journal israélien Maariv, Perez a remis ces dernières semaines son plan au Premier ministre Ehud Olmert ainsi qu’à Salam Fayyad, le Premier ministre désigné de Mahmoud Abbas. Mais Olmert et un certain nombre de ses ministres ont refusé ce plan.
Irib

Le Hezbollah : Les propos de Nasrallah un clair avertissement contre le bellicisme de Tel-Aviv  16/08/2007

Selon le haut responsable du Hezbollah libanais, les propos de Seyyed Hassan Nasrallah, secrétaire général du Mouvement, sont un avertissement contre toute éventuelle attaque du régime sioniste contre le Liban. Mahmoud Qamati, vice président du Conseil politique du Hezbollah libanais a déclaré mercredi à l’antenne d’Al-Alam : L’ennemi sioniste connaît mieux que quiconque la vérité des propos du secrétaire général du Hezbollah. Et au cours de sa guerre estivale, il a constaté in visu et in situ comment les promesses de Seyyed Hassan Nasrallah se sont réalisées.

« La justesse des propos du secrétaire général du Hezbollah rappellent à l’ennemi sioniste de prendre plus au sérieux ces propos. Qu’il sache s’il attaque de nouveau le Liban, la Résistance le vaincra encore. », a ajouté Qamati.

Il a également déploré les tergiversations du courant du 14 mars, au pouvoir. « Le Hezbollah, a souligné Qamati, se sent engagé envers les principes tels que la formation du gouvernement d’union nationale et le règlement de la tension sur l’élection du futur président du pays. »
Irib

Le Hamas critique le gouvernement désigné de l'Autorité autonome  16/08/2007

D'après le Mouvement de la résistance islamique de la Palestine, Hamas, la décision du ministre japonais des A.E. d'aider le gouvernement de Salam Fayyad répond aux exigences de l'Amérique. Un chef du Hamas, Khalil Abou Lailah, a réitéré mercredi soir à l'antenne d'Al-Alam : la prise de position du gouvernement japonais ou celle d'autres pays d'aider le peuple palestinien serait juste, s'il soutenait aussi le gouvernement d'Ismaël Hanieh et les résultats des législatives.

Et Abou Lailah d'ajouter: la réunion du Quartette pour la paix au Moyen-Orient, auquel ont aussi participé les chef de la diplomatie nippone, et jordanien, ainsi que ceux de l'Autorité autonome de la Palestine et du régime usurpateur de Qods à Ariha cherchaient à mettre en application les revendications des Etats-Unis et des Sionistes, ce qui n'allait pas au profit des Palestiniens et des pays arabes.

De même, Abou Lailah a ajouté: la participation du ministre des A.E. du régime sioniste à la réunion d'Ariha aboutirait à l'anéantissement de l'économie palestinienne, d'autant que les droits des Palestiniens sont toujours dans de telles conférences.

A rappeler que le Japon en signant un accord avec le gouvernement de Salam Fayyad s'est déclaré prêt à octroyer une aide directe de 11 millions 300 000 de dollars à l'Autorité autonome.

Le Japon avait suspendu ses aides directes au gouvernement palestinien en 2006 et à la suite de la formation du cabinet du Premier ministre élu palestinien, Ismaël Hanieh.
Irib

Hashemi Rafsanjani : l'Europe doit son développement scientifique aux musulmans  16/08/2007

Akbar Hashemi Rafsanjani a affirmé aujourd’hui mercredi que l'Europe doit son développement scientifique aux scientifiques musulmans et en particulier Iraniens.

"Malheureusement, le monde de l'Islam a aujourd'hui besoin de la science occidentale. La révolution islamique est déterminée à retrouver cette ère glorieuse pour le monde de l'Islam. C'est pourquoi les ennemis de l'Islam élèvent des obstacles sur notre chemin sous différents prétextes, "a déclaré le président du Conseil du Discernement Rafsanjani dans un discours prononcé à l’adresse d’un groupe d’étudiants au Centre du monde des sciences islamiques.


Hashemi Rafsanjani a souligné que deux pôles scientifiques, celui de l'université internationale d'Imam Khomeini à Qazvin et le Centre du monde des sciences islamiques à Qom, ont été fondés la première année de la révolution islamique en 1979 afin de stimuler l'unité dans le monde de l'Islam.


Il a ajouté que la connaissance des différents aspects de religion et de son enseignement au public est un devoir scientifique pour ceux qui sont capables d’étudier et d'enseigner.


Selon le président du Conseil du Discernement, la vraie science apportera toujours l'unité et l'affection tandis que la division engendre toujours l'ignorance.


Irna

Le contrôleur général des États-Unis lance un avertissement: souvenez-vous de l’Empire romain  15/08/2007

David Walker, contrôleur général des États-Unis, vient de sonner l’alarme une nouvelle fois. Inquiet par les pratiques économiques du gouvernement, la question de l’immigration, le coût des guerres outre-mer et le manque des responsabilités fiscales du Congrès, Walker n’hésite pas à tracer des parallèles entre l’Amérique d’aujourd’hui et l’Empire romain à la veille de sa chute. L’endettement fiscal des foyers ainsi que du l’endettement général du gouvernement inquiète tout particulièrement cet expert fiscal
Irib

La Russie répondra à un niveau stratégique au déploiement de l'ABM américain en Europe (Lavrov)  15/08/2007

La Russie répondra à un niveau stratégique au déploiement d'éléments de la défense antimissile américaine (ABM) en Europe, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Selon lui, les Etats-Unis déploient leur bouclier antimissile le long des frontières russes dans le cadre de la politique de "dissuasion de la Russie".

"Les plans unilatéraux de déploiement d'une base américaine de défense antimissile en Europe s'inscrivent dans la mentalité de "dissuasion de la Russie", lit-on dans l'article de Sergueï Lavrov publié dans le numéro d'août de la revue La Russie dans la politique mondiale".

A l'origine, cet article était destiné à la revue Foreign Affairs. Mais Sergueï Lavrov a renoncé à sa publication, car la rédaction de la revue avançait des exigences inadmissibles et y avait apporté des corrections comparables à la censure, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

"Ce n'est certes pas par hasard que la base antimissile en Europe est ajoutée - comme élément manquant du puzzle - au système global de défense antimissile américaine situé le long des frontières russes (et, par la même occasion, chinoises)", écrit le ministre.

"Naturellement, une réponse à ce défi stratégique sera également apportée au niveau stratégique", a déclaré le chef de la diplomatie russe.

D'autre part, fait-il remarquer, "personne n'a abrogé le lien entre les armements défensifs et offensifs".

"De nombreux Européens sont préoccupés, à juste titre, par les conséquences négatives du déploiement des éléments de la défense antimissile des Etats-Unis sur les processus de désarmement mondiaux", a ajouté le ministre.

"La proposition du président russe d'utiliser en commun avec les Etats-Unis la station radar de Gabala en Azerbaïdjan et ses récentes propositions faites à Kennebunkport de créer un système régional de contrôle et de pré-alerte offrent la possibilité de trouver une issue à la situation actuelle sans préjudice pour la dignité de toutes les parties", a-t-il indiqué.

Selon lui, "comme point de départ des efforts conjugués dans ce domaine, nous sommes prêts à analyser, avec les Etats-Unis et d'autres pays intéressés, avant tout européens, les menaces potentielles présentées par les missiles pendant la période allant jusqu'à 2020". Le ministre estime que cette coopération pourrait changer la qualité des rapports russo-américains en matière de sécurité et leur conférer une dimension plus élevée, celle de la confiance.

"Nous pourrions parvenir à la confiance réciproque qui manque tellement en ce moment à nos pays et au partenariat stratégique global permettant de progresser vers un nouveau système multilatéral de sécurité collective, dont la création nous a été léguée par les fondateurs de l'ONU", a résumé le chef de la diplomatie russe.
Ria-Novosti

Deux Chinois soupçonnés d'espionnage arrêtés en Iran  15/08/2007

Deux citoyens chinois soupçonnés d'espionnage ont été arrêtés en Iran, a indiqué mercredi aux journalistes Alireza Jamshidi, représentant de l'autorité judiciaire de la république islamique.

"Ces personnes sont entrées en Iran depuis l'île de Kich (dans le golfe Persique), en qualité de touristes, et ont été arrêtées alors qu'elles photographiaient une installation militaire près d'Arak (dans la partie centrale du pays)", a-t-il souligné, cité par les médias iraniens.

Il n'a pas précisé le moment exact de leur arrestation.

Une instruction préliminaire est en cours concernant ces deux citoyens chinois, a-t-il précisé.
Ria-Novosti

Sergueï Lavrov fait un parallèle entre la Palestine et le Kosovo  15/08/2007

Les partenaires occidentaux font preuve d'inconséquence et de contradiction concernant l'octroi de l'indépendance au Kosovo et la question de la création d'un Etat palestinien, estime le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Selon lui, la résolution du problème kosovar (octroi de l'indépendance - ndlr), sur laquelle insistent les Occidentaux, créera un précédent et constituera une violation des normes du droit international concernant la création de nouveaux Etats.

"Ils tentent de résoudre le problème du Kosovo aux dépens de la communauté internationale, si bien que nous sommes sur le point de créer un précédent qui pourrait nous propulser hors des normes du droit international", peut-on lire dans un article reprenant les propos du chef de la diplomatie russe, publié dans le numéro d'août de la revue La Russie dans la politique mondiale.

M. Lavrov souligne que l'argumentaire occidental sur la nécessité d'octroyer l'indépendance au Kosovo est basé sur l'affirmation de l'imminence d'un nouvel embrasement des Balkans si le statut du Kosovo reste inchangé. D'autre part, ajoute-t-il, un peu plus loin sur le globe, la question de la création d'un Etat palestinien n'a toujours pas été réglée en 60 ans, sans parler des violences qui s'y poursuivent.

Dans le cas kosovar, nos partenaires sont prêts à céder au chantage de la violence et de l'anarchie, alors que concernant l'Autorité palestinienne, où la question reste en suspens depuis des dizaines d'années, on constate une certaine indifférence: la création d'un Etat palestinien est toujours reportée, déclare-t-il dans les colonnes de l'article.
Ria-Novosti

Abdullah Gül: candidat de l'AKP à la présidence en Turquie  15/08/2007

Le Parti de la justice et du développement (AKP) au pouvoir en Turquie a de nouveau décidé de présenter le ministre des Affaires étrangères Abdullah Gül comme candidat à l'élection présidentielle. Suite à la désignation de Koksal Toptan à la présidence du parlement turc, l'élection par le parlement du nouveau président de la république est devenu l'enjeu politique le plus important de la Turquie. Conformément à la constitution, les partis politiques doivent présenter, dans un délai de dix jours, leurs candidats à la présidence. Le premier tour du scrutin présidentiel au Parlement est prévu le 20 août, à l'issue, au maximum de quatre prises de vote. Deux questions se posent ces jours-ci à Ankara, il s'agit, d'abord, de savoir si le ministre des Affaires étrangères aura ou non un adversaire de taille à la présidence. Ensuite, il faut attendre pour savoir, si dans le contexte actuelle, et compte tenu de l'opposition des partis laïcs et les chefs de l'état-major de l'armée, Abdullah Gül réussira ou non à obtenir le vote d'au moins 367 députés du parlement. Malgré sa majorité parlementaire, le parti de la justice et du développement a permis à une personnalité laïque, c'est-à-dire Koksal Toptan d'être désigné en tant que président du parlement, et cela pour prouver sa politique participative. Mais la candidature d'Abdullah Gül à la présidence, montre que l'AKP ne veut pas partager ce poste avec ses adversaires à Ankara, ce qui inquiète, ô combien, les milieux laïcs qui craignent le triangle du pouvoir qui est en train de se former par l'AKP: à la primature, au parlement et peu à peu à la présidence. Entre-temps, le parti de la justice et du développement a demandé aux autres partis politiques du pays de soutenir, pour leur part, la candidature du ministre des Affaires étrangères, Abdullah Gül, à la présidence. Si l'AKP réussissait à obtenir la faveur de ses adversaires, il continuerait, certes, sa politique modéré vis-à-vis des partis politiques de l'opposition. Mais si cette démarche montrait ses limites, il serait probable que le parti au pouvoir décide de reporter l'élection présidentielle à une date ultérieure à celle du referendum sur l'amendement du système électoral prévu pour le mois d'octobre.
Irib

possible soutien de l'Italie au Hamas: Israel est inquiet  15/08/2007

Les déclarations du Premier minsitre italien au sujet de la nécessité de tenir un franc dialogue avec le Hamas inquiète Isreal. "Il n'existe aucune raison pour que la communauté internationale se meut vers le dialogue avec le Hamas, a affirmé la ministre sioniste des A.E., mardi à l'antenne de radio publique. Romano Prodi avait récemment qualifié le dialogue avec leHamas de principale solution à la crise palestinienne. "Le Hamas est un mouvement issu du peuple ; ceci est un fait que l'on ne peut ignorer, avait-il alors indiqué. Les propos de Prodi intervient au moment où en Grande Bretagne les députés appellent le gouvernement à revoir sa position hostile à l'égard du Mouvement de la résistance islamique de la Palestine, Hamas
Irib

Attentats à Mossoul ; le nombre des pertes augmente  15/08/2007

Selon les sources liées à l’armée irakienne, la série d’attentats qui a frappé mardi soir la ville de Mossoul au nord de l’Irak aurait fait au moins 375 victimes ou blessés. Ces attentats en cascade ont eu lieu à 120 kilomètres du nord ouest de la ville. Un premier bilan fait état de 175 morts et de 200 blessés admis pour la plupart à l’hôpital Sanjar dans la province de Ninive. Selon une source irakienne, un camion et une voiture piégés ont explosé mardi dans la cité Sanjar dont de nombreux immeubles abritent quelques 15.000 irakiens. Quelques minutes après ces explosions, les immeubles ont été pris pour cible d’obus de mortier, faisant des dizaines de morts et de blessés
Irib

Manifestation à Paris  15/08/2007

Des dizaines de personnes ont manifesté mardi soir à l'appel du Réseau éducation sans frontières (RESF), dans le quartier populaire de Belleville à Paris, pour dénoncer les "rafles" de sans papiers durant l'été. Ce rassemblement a été dédié à Ivan, le jeune russe de douze ans en situation irrégulière grièvement blessé jeudi en chutant du 4ème étage de l'immeuble où il vivait avec ses parents à Amiens alors que des policiers venaient les interpeller. La manifestation a réuni entre autre les militants de Lutte ouvrière, des droits de l'homme, de la CGT, du collectif des sans papiers ainsi que des élus de gauche. "La solution n'est pas l'expulsion de ces gens, ils sont trop nombreux, ils reviendront, il faut trouver une autre solution, une logique globale d'autant qu'aux immigrés économiques et politiques s'ajouteront bientôt les immigrés climatiques", a estimé l'un des manifestants.

Depuis son élection à la tête de l'état, le Président Sarkozy ne cesse de réaffirmer sa volonté de conduire aux frontières quelque 200 à 400.000 immigrés clandestins.
Irib

Berns bientôt en Israel  15/08/2007

Les Etats-Unis signeront cette semaine un accord prévoyant de fournir une aide militaire de 30 milliards de dollars sur dix ans à Israël, selon le département d'Etat. Le numéro trois du département d'Etat, Nicholas Burns est attendu ce mercredi en Isreal pour une visite de trois jours au cours de laquelle l'accord sera signé, a précisé le département d'Etat. Cette aide de 30 milliards de dollars représente une augmentation de 25% de l'aide militaire et de défense des Etats-Unis au régime sioniste et se traduira par une aide de 3 milliards par an à partir de 2008. En 2006, Israel a reçu 2,4 milliards de dollars d'aide militaire américaine, dont les trois quarts servent à l'achat d'armes à des sociétés américaines. Au cours de son voyage à Tel Aviv, Burns doit rencontrer notamment le Premier ministre sioniste Ehud Olmert, la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni et le ministre de la Guerre Ehud Barak. Il devrait également avoir des entretiens avec des responsables de l'Autorité palestinienne, a indiqué le département d'Etat.
Irib

Turquie: Le Parti Républicain du peuple boycottera le scrutin présidentiel  15/08/2007

Le parti républicain du peuple a annoncé vouloir boycotter le scrutin présidentiel pour protester contre la candidature de l'actuel Ministre des Affaires étrangères, Abdallah Gül, à la Présidence du pays. Le parti républicain du peuple dispose 98 des 550 sièges du parlement. A noter que le parti de la Justice et du développement, AKP, a, de nouveau, décidé, de présenter Abdallah Gül, comme candidat.
Irib

Une famille demande la libération de leur fils mineur  15/08/2007

Une famille demande la libération de leur fils mineur

Enfant palestinien arrêté par les sionistes

Les parents de Mohammad Al Jada’ ont demandé la libération de leur fils de 17 ans, détenu par Israël depuis plusieurs mois après que l'armée ait pénétré dans leur maison et enlevé leur enfant. La famille a déclaré que les deux frères de Mohammad Al Jada’ étaient déjà détenus par Israël pour leur appartenance au Jihad Islamique.

L'avocat Ahmad Shawahna, engagé dans la défense des droits des détenus, a déclaré qu'Ashraf, le frère de Mohammad, avait été kidnappé par l'armée il y a quatre ans alors qu'il était agé de 18 ans.

L'armée affirme pour sa part qu'Ashraf avait l'intention de commettre un attentat suicide en Israël. Il avait été condamné à huit ans de prison et sévèrement torturé.

Le second frère, Nasser, né en 1988, a été arrêté le 1er juin 2007 alors qu'il effectuait un pélerinage à la Mecque.

Il n'a toujours pas été condamné mais reste détenu pour "résistance à l'occupation" et appartenance au Jihad Islamique.

[PNN]url: http://french.pnn.ps/index.php?option=com_content&task=view&id=1324&Itemid=1
fullin13@caramail.com



Publicité

Brèves



Commentaires