Les 5+1 ne se réuniront pas, avant vendredi, pour examiner le dossier nucléaire iranien  31/10/2006

Les diplomates onusiens ont fait savoir que la réunion des 5+1, qui devait se tenir, lundi soir, n'aurait pas lieu, avant vendredi, en raison de l'absence du représentant de la Russie, à l'ONU, a rapporté l'AFP. C'est l'Ambassadeur des Etats-Unis, à l'ONU, John Bolton, qui avait insisté, la semaine dernière, pour que cette réunion ait lieu, lundi, mais l'absence de l'Ambassadeur russe, qui se trouve, à Moscou, où il doit s'entretenir avec le nouveau Secrétaire général des Nations-unies, a contraint au report de la réunion des 5+1, à New York.
irib

Entretien téléphonique Poutine-Ahmadinejad  31/10/2006

Le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, et son homologue russe, Vladimir Poutine, se sont entretenus au téléphone des dernières évolutions régionales et internationales, notamment, la question nucléaire iranienne. Au cours de cet entretien, le Président Poutine a déclaré que Moscou continuait de soutenir la reprise des négociations, pour résoudre les différends autour des activités nucléaires civiles de la RII. Poutine a reconnu le droit de tous les pays membres du TNP à bénéficier de l'énergie nucléaire civile, tout en exigeant le respect de leurs engagements internationaux. A New York, M. Mahdi Danesh-Yazdi, membre de la délégation iranienne, à l'ONU, a déclaré, devant l'Assemblée générale des Nations-unies, que l'Iran était prêt à reprendre les négociations nucléaires, sans aucune condition préalable. Il a souligné que, lors de ces négociations, les 6 devraient reconnaître le droit de l'Iran à se doter de la technologie nucléaire civile. Le Directeur général de l'AIEA, Mohammad El-Baradeï, quant à lui, a souhaité la reprise des négociations avec l'Iran, tandis qu'il remettait son rapport annuel à l'Assemblée générale des Nations-unies.
irib

Mahmoud Ahmadinejad: l'Iran donnera une réponse ferme et adéquate à toute sanction  30/10/2006


Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a promis de "donner une réponse ferme et adéquate" à toute action limitant les droits de l'Iran.

"Nous ne cherchons pas la tension et nous sommes partisans du dialogue et de l'amitié, mais toute action qui visera à nous restreindre recevra une réponse adéquate et ferme de la part du peuple iranien", a déclaré M. Ahmadinejad lors d'un rassemblement à Pishva, dans la province de Téhéran.


"Même si de nouvelles sanctions étaient décidées, le peuple iranien serait en mesure de remporter des succès dans d'autres domaines", a assuré Mahmoud Ahmadinejad.


Le président iranien a souligné que personne ne pourra contraindre le peuple iranien à renoncer à son droit légitime de maîtriser l'énergie nucléaire civile.


"Aujourd'hui vous êtes devenus cent fois plus faibles qu'il y a quelques années, l'Iran, lui, il est devenu mille fois plus fort", a dit le président iranien à l'adresse des ennemis de la République islamique.
irna

Les Britanniques demandent le retrait de l’Irak et de l’Afghanistan  30/10/2006

Une majorité de Britanniques estime que la Grande-Bretagne devrait retirer ses troupes de l’Irak et de l’Afghanistan, d’ici un an, quelle que soit la situation prévalant sur le terrain, selon un sondage publié lundi par le quotidien The Daily Telegraph. 56% des personnes interrogées estiment que les soldats britanniques devraient quitter l’Irak dans un an, 19% d’entre elles se prononçant pour un retrait immédiat et 37% pour un retrait d'ici un an.

De même, 53% des Britanniques interrogés se sont dits favorables à un retour des soldats d’Afghanistan, d’ici à l’année prochaine, à la même époque, 22% appelant à un retrait immédiat et 31% à un retrait en un an.

L’enquête a été réalisée par l’Institut de sondage YouGov pour The Daily Telegraph.
irib

L'Amérique qualifie de nécessaire sa suprématie nucléaire pour un monde unipolaire  30/10/2006

Pour Washington, sa suprématie nucléaire lui permettra de faire cavalier seul dans l'arène internationale et de parvenir à ses visées expansionnistes.

"L'Amérique qualifie de nécessaire la prolifération de ses armes nucléaires, pour défendre le front de l'Occident et de stabiliser le système unipolaire.", a déclaré le Président de la Fondation EURO Suit de Londres, Pirouz Mojtahedzadeh, au journaliste de l'IRIB.

" D'une part, l'Amérique, en proliférant ses armes nucléaires, tente de promouvoir son programme nucléaire et de l'autre, elle interdit à d'autres pays d'accéder au savoir-faire nucléaire.", a-t-il noté;

"Ce sont les politiciens américains qui ont créé les événements du 11 septembre pour réhabiliter, la place de l'administration Bush, de l'armée et du système de sécurité, d'une part et de l'autre avertir le peuple et le gouvernement américains contre les retombées de l'affaiblissement de l'establishment.

Pour Mojtahedzadeh, la dépendance de l'administration Bush au régime sioniste et au lobby juif est sans précédente dans l'histoire américaine.
irib

Le New York Times critique la stratégie américaine en Irak  30/10/2006

« L’actuelle stratégie de Washington en Irak, qui rappelle la prier pour la survenance d'un miracle, n’est nullement une option appropriée. », écrit le quotidien New York Times, dans son édition de dimanche. « Le gouvernement Bush n’a aucun plan pour régler les problèmes en Irak, et propose les anciens plans dans une nouvelle enveloppe, afin d’amadouer l’électorat. », souligne le New York Times. « L’unique option qui reste devant Bush est ou renforcer les dispositifs en Irak ou s’y retirer. Ce alors que les Etats-Unis n’ont ni de renfort ni de l’argent nécessaire ni de la volonté nationale pour renforcer leur présence en Irak. », précise le quotidien avant d’ajouter : « Pour l’heure, 54% des Américains et 71% des Irakiens sont pour un retrait américain d’ici les six mois à venir. »
irib

La commission de sécurité nationale du Madjlis islamique examine le projet de résolution américain  30/10/2006

La commission du Madjlis islamique pour la sécurité nationale et politique étrangère a condamné le projet de résolution anti-iranien que les Etats-Unis chercheraient à faire adopter au Conseil de sécurité des Nations Unies. « Il s’agit d’un texte dépourvu de base juridique et absolument rédigé dans le sens des intérêts politiques et autoritaires de Washington », a affirmé Kazem Jalali, rapporteur de la Commission de la sécurité nationale au sein du parlement iranien, avant d’ajouter que le pays était prêt à y faire face. « L’avant projet américain ne pourrait rien pour résoudre l’affaire nucléaire iranienne, d’autant qu’il manque de toute justification juridique et qu’il est de nature nettement politique ; or, la RII a réaffirmé, à plusieurs reprises, qu’il ne braderait pas son droit indéniable en matière de la technologie nucléaire, en vertu, bien sûr, des lois internationales », a-t-il poursuivi. « Le texte trahit les efforts des Etats-Unis pour abuser des leviers de pressions pour obtenir un consensus anti-iranien ; alors que les réunions de Malaisie et de la Havane ont montré que les chances de Washington dans ce domaine, sont faibles », a ajouté le rapporteur de la commission de la sécurité nationale du Madjlis islamique. « L’attitude ambivalente des Etats-Unis risque d’imposer des dérives dans la mission principale des Nations Unies qu’est de rétablir la paix et la sécurité dans le monde ; des résolutions de ce genre met en jeu le prestige de cette instance», a averti Kazem Jalali
irib

L'Iran répondra avec fermeté et de manière adéquate à toute sanction prise contre lui (Ahmadinejad)  30/10/2006

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a promis de "donner une réponse ferme et adéquate" à toute action limitant les droits de l'Iran.

"Nous sommes partisans du dialogue et de l'amitié, mais le peuple iranien donnera une réponse ferme et proportionnée à toute action visant à limiter les droits (de l'Iran)", a déclaré lundi le chef de l'Etat iranien.

Il a relevé que malgré les sanctions prises à son encontre, l'Iran avait réussi à maîtriser les technologies nucléaires.

"Même si de nouvelles sanctions étaient décidées, le peuple iranien serait en mesure de remporter des succès dans d'autres domaines", a assuré Mahmoud Ahmadinejad.

Le président iranien a souligné que personne ne pourra contraindre le peuple iranien à renoncer à son droit légitime de maîtriser l'énergie nucléaire civile.

"Aujourd'hui vous êtes devenus cent fois plus faibles qu'il y a quelques années, l'Iran, lui, il est devenu mille fois plus fort", a dit le président iranien à l'adresse des ennemis de la République islamique.
Ria novosti

Exercices internationaux d'interception maritime d'ADM  30/10/2006

Les exercices internationaux d'interception maritime d'ADM auront lieu pour la première fois du 30 au 31 octobre dans le Golfe persique avec la participation de 25 pays, dont les Etats-Unis et la Russie, a fait savoir le service de presse du Département d'Etat américain.

Les exercices Leading Eagle qui se déroulent dans le cadre de l'Initiative intitulée Proliferation Security Initiative doivent mettre au point les actions communes visant à intercepter les fournitures illégales d'armes de destruction massive (ADM), ainsi que les moyens de livraison d'ADM et de matériaux pour ces derniers.

Six pays - Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Italie, Australie et Bahreïn - envoient pour les exercices leurs navires et avions de guerre, ainsi que des unités d'élite.

Les pays suivants participent aux exercices : la Russie, l'Allemagne, le Japon, la Corée du Sud, l'Irak, la Grèce, le Koweït, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, le Pakistan, la Pologne, le Portugal, le Qatar, Singapour, l'Espagne, les Emirats arabes unis, le Danemark et le Canada.
Ria novosti

Cheney défend la torture  29/10/2006

- Pour le vice Président américain Dick Cheney, le simulacre d'exécution par noyade infligé à des suspects terroristes ne pose pas le moindre problème. «C'est même pas la peine d'y réfléchir», a-t-il expliqué jeudi soir à une radio. « la peine de baignoire a été un outil très important pour rendre le pays plus sûr, a-t-il poursuivi. « Il faut qu'on puisse continuer ce traitement, a-t-il ajouté. Ces déclarations ont vivement ému les organisations de défense des droits de l'Homme. «Ce qui va réellement de soi, c'est qu'aucun dirigeant américain, encore moins un vice-Président, ne devrait promouvoir la torture», a déclaré Larry Cox, dirigeant d'Amnesty International. Utilisé aussi bien par l'Allemagne nazie que par les Khmers rouges, le simulacre de noyade a été perfectionné par la CIA sous le nom de «waterboarding». Le prisonnier est attaché à une planche inclinée, la tête plus basse que le corps. Une serviette est enveloppée autour du visage, sur lequel de l'eau est versée.
irib

Les militaires américains ont investi Sadr city à Bagdad  29/10/2006

Les soldats US ont encerclé Sadr City à Bagdad, selon les sources d'information.

Les forces d'occupation américaines, secondées par des dizaines de véhicules blindés et des avions d'espionnage, encerclant, aujourd'hui samedi, Sadr City, à l'est de Bagdad, ont procédé à une fouille systématique maison par maison dans certains quartiers de ladite cité.

Les militaires, cherchant un soldat américain irakien de souche, disparu, depuis mardi, à Sadr City, ont lancé les attaques aériennes et terrestres contre cette cité.

Plus de 20 civils irakiens ont été tué, lors des affrontements des soldats US avec les paramilitaires partisans du religieux Moqtada Sadr.

Le Premier Ministre irakien, Nouri al-Maliki, a qualifié de fallacieuse l'opération des militaires US, l'a condamné.
irib

Carter réclame le retrait des GI's de l'Irak  29/10/2006

L'ancien Président américain, Jimmy Carter, demande le retrait complet d'ici 2007 des forces US de l'Irak.

Se trouvant à New Delhi, il a haussé le ton, vendredi dernier, le ton contre la présence prolongée des soldats US par les décideurs de la maison blanche, avant de déclarer:" Je demande à l'administration Bush de retirer, le plus tôt possible, les marines de l'Irak, car les forces étrangères ne sont pas en mesure de rétablir la sécurité en Irak."

En dépit des protestations de l'opinion publique américaine, quelque 144 mille militaires américains sont cantonnés en Irak.

Carter était le président américaine entre 1977 et 1981.
irib

Les responsables américains sèment la panique parmi les citoyens américains  29/10/2006

" Les responsables américains tentent de craindre l'opinion publique américaine, car ils ne pensent qu'à la victoire dans les élections du mois prochain.", a confié le professeur des sciences politiques de l'université américaine, Suffolk, John Si Berg, à l'agence de presse, Fars.

Et de préciser:" Dans la foulée, les Autorités américaines laissent supposer que l'Iran et la Corée du Nord menacent la sécurité du monde, par conséquent, il exclu qu'elles pensent au dialogue pour mettre un terme aux crises actuelles."

" Le monde dans lequel certains pays se dotent des armes nucléaires, mais d'autres nations sont dépourvues de la technologie nucléaire, est instable."
, a-t-il déclaré.
irib

Jacques Chirac pour un règlement négocié du dossier nucléaire iranien  29/10/2006

Le président français en visite d’Etat à Pékin a indiqué que le dialogue était la seule solution au dossier nucléaire iranien. Jacques Chirac, cité par l’AFP, a cependant brandi la menace des sanctions contre l’Iran si les pourparlers avec Téhéran se soldaient par un échec. Ces déclarations arrivent à un moment où les membres du conseil de sécurité de l’Onu sont très divisés quant à la suite à donner au dossier nucléaire civil iranien. Alors qu’un petit nombre de pays européens en compagnie des Etats-Unis exigent la suspension d’enrichissement d’uranium de la part de l’Iran le directeur général de l’AIEA, Mohamed El Baradei a affirmé que l’Iran signataire du TNP avait légitimement et légalement le droit d’enrichir l’uranium.
irib

Profanations, en Afghanistan: nouvelles photos, la pression s'intensifie sur Berlin.  28/10/2006

Le journal allemand; à grand tirage, "Bild am Sonntag", a publié, ce samedi, de nouvelles photos macabres, mettant en scène des ossements et des soldats allemands, en Afghanistan, et mettant à mal la thèse, jusqu'ici défendue, par Berlin, de "cas isolés." Les nouvelles photos parues dans le journal allemand montrent un soldat, au visage flouté, pointant une arme à feu, sur un squelette humain, grossièrement, reconstitué. Sur un autre cliché, le squelette est surmonté d'un béret militaire et flanqué d'un pistolet. Les photos remonteraient, à fin 2003, début 2004. Le Ministre de la Défense, alors, en poste, Peter Struck, affirme dans "Bild am Sonntag": "A l'époque, il n'y avait aucune indication de tels agissements."

Deux soldats, interrogés, par le journal, laissent, cependant, entendre que ces séances photos macabres, dans les environs de Kaboul, étaient régulières. Selon l'un d'entre eux, le site, où se trouvent les ossements, "faisait partie de notre zone. Nous y passions, au moins, une fois par semaine." Selon un autre militaire : "Beaucoup (de soldats) ont un appareil photo numérique et un ordinateur. Pendant les temps libres, on s'échange les photos." Ces pratiques choquantes ne sont pas limitées à l'Afghanistan, selon "Bild am Sonntag", qui publiera, dimanche, une interview d'un psychologue de l'armée, Horst Schuh, mentionnant des faits similaires, au Kosovo. "J'ai appris, au Kosovo, que de jeunes soldats faisaient des photos, lors d'exhumations ou d'autopsies, qu'ils se passaient sous le manteau.", a dit M. Schuh.
irib

Moscou épongera encore 700 millions de dollars de dettes des pays africains  27/10/2006

Dans le cadre de sa coopération avec l'Afrique, Moscou a déjà épongé 11,3 milliards de dollars de dettes des pays africains et se propose d'en annuler encore pour quelque 700 millions de dollars, a déclaré vendredi Alexeï Vassiliev, représentant spécial pour l'Afrique du président russe.

M. Vassiliev a fait cette déclaration lors d'une conférence de presse à Moscou à l'issue de la 7e réunion du Forum pour le partenariat avec l'Afrique.

Cela dit, le représentant spécial du chef de l'Etat russe a rappelé qu'en règle générale, ces dettes sont épongées dans le cadre des efforts de l'ensemble de la communauté internationale en vue de résorber l'endettement des pays supportant la plus grande part du fardeau de leur dette.

Une bonne partie des dettes africaines héritées de l'Union soviétique sont des dettes militaires qui ne sont normalement jamais remboursées à 100%, a ajouté M. Vassiliev.
Ria novosti

Le Soudan accuse l’émissaire onusien d’abus de pouvoir  27/10/2006

Khartoum a accusé l’émissaire de l’Onu pour le Soudan d’abus de pouvoir. « Jan Pronk a violé le principe d’impartialité et il a abusé de son statut et de son pouvoir, a estimé l’ambassadeur du Soudan auprès des Nations Unies. Sur son site web, Jan Pronk avait jugé les soldats soudanais démotivés et moralement affaiblis. Pronk a été chargé par le Secrétaire général de soutenir l’accord de paix signé entre Khartoum et les rebelles.
irib

La France à la veille de l’anniversaire des émeutes en banlieue  27/10/2006

Quatre bus incendiés en une nuit, dont l'un dérobé par un groupe armé et des véhicules caillassés: la tension est montée d'un cran dans des quartiers d'Ile-de-France, à la veille du premier anniversaire du déclenchement des émeutes en banlieue. Une situation que le premier ministre français a commentée au cours d'une conférence à Val d'Oise dans la banlieue parisienne, en assurant que des "sanctions immédiates et exemplaires" seraient prises contre les auteurs de ces violences. L'incident le plus grave s'est déroulé en Seine-Saint-Denis où un groupe d'une dizaine d'assaillants cagoulés a pris d'assaut un véhicule. Au moins cinq d'entre eux portaient des armes de poing. Ils ont ensuite dérobé un bus, qu'ils ont conduit sur une courte distance, puis y ont mis le feu
irib

Moscou rejette le projet de résolution préparé par les Occidentaux  27/10/2006



La Russie a rejeté jeudi le projet de résolution de l'ONU présenté par les Occidentaux qui prévoit des sanctions économiques et commerciales contre l'Iran, estimant qu'il ne «répond pas» aux objectifs de la communauté internationale.

«Notre objectif sera de réduire les risques de possible arrivée de technologies sensibles en Iran avant que l'AIEA n'éclaircisse toutes les questions qui l'intéressent, et de conserver tous les canaux nécessaires de communication avec l'Iran», a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov cité par les agences russes.


«Et il me semble que, en ce sens, le projet de résolution (proposé par les Occidentaux) ne répond pas de toute évidence aux missions que les Six s'étaient auparavant fixées», a ajouté M. Lavrov, en allusion aux travaux des Six (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité plus l'Allemagne).


Selon un vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Kisliak, «il va falloir un long processus de négociation avant d'arriver à une décision acceptable par tous».


irna

Des avions de guerre israéliens volent à basse altitude au-dessus de Beyrouth et au sud du Liban  26/10/2006



Des avions de guerre israéliens ont effectué lundi leur « vols les plus intenses » au Liban depuis la fin de la guerre de l’état juif contre le pays, en dépit de l’avertissement français visant à arrêter de telles missions.

Deux avions de guerre ont volé deux fois à basse altitude au-dessus de Beyrouth, et quatre avions ont effectué des vols similaires au-dessus du sud du Liban.

Une source de la police libanaise a dit que ces vols sont les plus intenses depuis le 14 août et que cela semble être un défi à la résolution 1701 et aux appels français.

Les violations territoriales ont eu lieu peu après que la France, qui dirige actuellement la force de l’ONU au sud du Liban, ait dit qu’elle pourrait ouvrir le feu sur les avions effectuant une intrusion.

Traduction : manar-fr.co
Al Manar


Publicité

Brèves



Commentaires