Le Pentagone enrôle les membres du gropuscule des Monafeghines  29/11/2006

Le Pentagone enrôle les membres du gropuscule des Monafeghines
Alors que le Département à la défense continue de conserver le nom du gropuscule des Monaféghines sur sa liste noire, l’armée américaine a annoncé avoir l’intention d’embaucher ses membres. Au camp d’« Ashraf » où ses éléments sont cantonnés, l’armée américaine est en passe de les initier à des missions de sabotage contre les intérêts de la RII. « Conformément aux règlementations du Pentagone qui interdisent la formation et l’enrôlement des terroristes, ces éléments seront expédiés en Israel, ajoute une autorité américaine citée par le bulletin hebdomadaire du Congres qui rapporte l’information. Tedd Wishen, Porte parole du Pentagone a démenti cette information sur la BBC. « Nous ne considérons pas les Modjahedines comme des partisans de la démocratie dans la mesure où leur passé est entaché d’actes terroristes, a-t-il ajouté. Le groupusule des Monaféghines (Hypocrites) continuent à agir aux Etats Unis et en Europe contre la RII. Ce groupuscule est coupable du meurtre des dizaines de responsables et des centaines de civils au cours de multiples attentats qu’il a fomentés depuis la victoire de la révolution de 1979.
irib

La Syrie accuse la France d’ingérence  29/11/2006

Le Ministre syrien des A.E. a accusé Paris de chercher à créer des troubles dans son pays. A l’antenne d’Al Jazira qui l’interrogeait, mardi, Walid Moalem a accusé la France d’avoir opté pour politique qui vise à déstabiliser la Syrie. "Je n’envisage pas de rencontrer mon homologue français, car je ne crois pas à l’opportunité d’une telle rencontre.", a affirmé Moalem, qui se trouve, en Finlande, pour participer au forum euro-méditerranée. Le Ministre a, énergiquement, réfuté les accusations d’implication de son pays, dans l’assassinat des personnalités politiques libanaises, accusations que formulent Paris et Washington. "Ce sont les Français et les Américains, eux-mêmes, qui s’ingèrent dans les affaires libanaises.", a ajouté le ministre.
irib

Un nouveau projet de résolution contre l'Iran  29/11/2006

"Un projet de résolution, élaboré, par le trio européen, a été transmis aux Russes, aux Chinois et aux Américains.", c'est ce qu'a déclaré le Porte-parole du Ministère français des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Mattei. "Nous devrons voir quelle sera la réaction à ce projet. Il faut être prudent vis-à-vis de l'affaire nucléaire iranienne.", a-t-il ajouté. "Si Moscou, Pékin et Washington annoncent leur accord, ce projet de résolution sera examiné, au Conseil de sécurité de l'ONU.", a-t-il précisé. Sachez que la Chine et la Russie s'étaient opposées à l'avant-texte de la dernière résolution du trio européen et que 118 pays du monde continuent de soutenir le droit de l'Iran au nucléaire civil.
irib

Annan propose une conférence internationale sur l'Irak  29/11/2006



"Je pense que ce serait utile d'avoir une conférence qui réunisse tout le monde, sur le modèle de ce que nous avons fait dans l'ex-Yougoslavie et dans d'autres cas", a-t-il déclaré à la presse.

Le secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, a préconisé mardi l'organisation, avec l'aide de l'ONU d'une conférence internationale de paix sur l'Irak.


Le secrétaire général des Nations unies Kofi Annan a déclaré mardi que la Syrie et l'Iran devraient travailler avec la communauté internationale pour résoudre la question irakienne.


"J'ai été très clair sur le fait que ces deux pays avaient un rôle à jouer, et qu'ils devaient contribuer à la solution", a déclaré M. Annan à la presse au siège des Nations unies à New York. "Nous devrions les inviter à venir travailler avec nous pour résoudre ce problème, et les laisser assumer certaines responsabilités", a-t-il souligné.


M. Annan s'est entretenu lundi après-midi par téléconférence avec le Groupe d'étude sur l'Irak, mais, a-t-il dit, ces discussions n'ont pas abordé les détails du rôle que pourrait jouer l'ONU en Irak dans le cadre d'un retrait partiel ou total des Etats-Unis.


Le porte-parole de M. Annan, Stephane Dujarric, a déclaré lundi que le rôle des Nations unies en Irak était clairement défini par le Conseil de sécurité, et que toute modification de ce rôle devrait être définie par le Conseil de sécurité.


Mahmoud Ahmadinejad a affirmé lundi soir après la réception officielle avec son homologue irakien, Jalal Talabani : "il est indéniable que le peuple et le gouvernement iranien se tiendront toujours aux côtés du pays frère qu’est l'Irak et nous fournirons toute l'aide que nous pourrons apporter à nos frères irakiens pour renforcer la sécurité de l'Irak."
irna

MEXIQUE : LOPEZ OBRADOR INVESTI COMME « PRÉSIDENT LÉGITIME »  29/11/2006




Devant une foule de plus d’un million de personnes, rassemblées sur la place Zocalo de Mexico, Lopez Obrador s’est engagé à fonder une nouvelle république. Citant le héros national du Mexique, Benito Juarez, Obrador s’est dit déterminé à empêcher la privatisation de l’électricité et du pétrole et à créer une « Commission de la vérité » chargée d’enquêter sur le scandale du renflouement de banques et d’entreprises privées avec l’argent du contribuable. Un contingent du Mouvement des jeunes larouchistes (LYM) était présent sur la place Zocalo pour cette investiture.

Dans une interview publiée le jour même dans La Jordana, Lopez Obrador a déclaré que lui et son gouvernement ne perdraient pas trop de temps à polémiquer contre le président officiel, Felipe Calderon, mais qu’ils allaient plutôt mobiliser un mouvement populaire en mesure de s’opposer à « l’oligarchie néo-fasciste » qui le contrôle. Il a nommé, dans ce contexte, l’ancien président Carlos Salinas et le banquier Roberto Hernandez. Certes, dit-il, certains vont quitter le mouvement populaire pour rejoindre la droite ; ils sont libres de le faire. Cependant, il ne faut pas trop s’en soucier car le pays a déjà changé. La réalité politique est maintenant très différente au Mexique, et des millions de Mexicains ont amélioré leur niveau de jugement politique. D’ici le 21 mars 2007, Obrador entend inscrire cinq millions de Mexicains en tant que représentants de son gouvernement légitime, pour être en mesure de mener des actions politiques de masse.

Les évolutions nucléaires iraniennes  28/11/2006

Dans un entretien avec l’agence de presse Itar tass, le Porte-parole du ministère iranien des A.E., Mohammad Ali Hosseini évoquant les bonnes relations entre l’Iran et la Russie a déclaré : Téhéran s’attend à ce que Moscou utilise tous ses moyens diplomatiques pour remettre le dossier nucléaire iranien à l’Agence internationale de l’énergie atomique.

Le Porte-parole du ministère iranien des A.E. a réitéré la nécessité de la poursuite des pourparlers entre le Secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranien, Laridjani et le haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère, Xavier Solana, en vue d’éliminer les ambiguïtés dans le domaine des activités nucléaires iraniennes en ajoutant : le programme nucléaire iranien s’applique dans le cadre du TNP et l’Iran coopère totalement avec l’AIEA et les inspecteurs de l’Agence aussi supervisent ses activités nucléaires.

Dans une autre évolution, et dans une partie de son discours à l’Institut du droit comparé et international de Londres, l’ancien Chef des inspecteurs en désarmement des Nations Unies, Hans Blix, a critiqué les membres permanents du Conseil de sécurité pour ne pas respecter le TNP.

Le quotidien « Independent » qui a publié des parties du discours prononcé par Blix a ajouté : le non respect des puissances mondiales envers le TNP risque de frustrer les pays qui ne sont pas dotés d’armes nucléaires.

Et Blix de réitérer : il persiste un grand désespoir à propos des pays qui au lieu de réduire leurs arsenaux atomiques, procèdent à l’élargissement des

technologies modernes.

L’Amérique, l’Angleterre, et la France ont annoncé des programmes sur le développement de la nouvelle génération d’armes atomiques.

L’agence de presse Bernama depuis la Malaisie a rapporté que le ministre malaisien de Technologie et d’Innovation, le docteur Djamaledin Djaris participant au 7ème forum de coopération nucléaire d’Asie a demandé l’élimination de la discrimination exercée dans le domaine nucléaire contre les pays islamiques.

Ce responsable malaisien a réitéré : nous nous sommes rendus compte que certains médias du monde font, délibérément une mauvaise interprétation sur l’usage de l’énergie nucléaire par les pays islamiques pour produire l’électricité.

De même au cours de la Conférence sur les défis auxquels est aux prises l’Afrique dans le domaine de l’énergie, conférence qui s’est tenue à Cape town, le ministre sud africain de l’Energie et des Mines, Boliva Sondjika a déclaré que l’énergie nucléaire s’avèrerait nécessaire pour assurer la sécurité en énergie dans le monde.

Le ministre sud africain de l’Energie a rappelé la nécessité de la diversification des sources d’énergie et a ajouté que pour parvenir à cette phase on doit utiliser les technologiques avancées, rentables et économiques dont l’énergie renouvelable et nucléaire.

Dans une évolution concernant le nucléaire, le ministre chinois des A.E., Li Djao Shing a déclaré : dans des rencontres avec le Président chinois, de nombreux dirigeants et responsables de haut rang de divers pays ont demandé le solutionnement pacifique de la question nucléaire iranienne.
irib

Les responsables du régime sioniste sont furieux de la modernisation de la DCA iranienne  28/11/2006

Suite à la première expédition du système sophistiqué de la défense anti-aérienne russe, Tor 1, vers la RII, les responsables du régime sioniste ont annoncé qu'ils s'entretiendront à ce propos avec les autorités russes. Le quotidien israélien Ha'Aretz a écrit dans son dernier numéro que Tel-Aviv est furieux de l'expédition du système de la DCA vers l'Iran, et qu'une délégation israélienne se rendrai bientôt à Moscou pour informer les Russes des dangers que ce système pourrait créer pour la sécurité du Moyen-Orient. Tor 1 est capable de délecter simultanément 48 cibles et attaquer deux cibles jusqu'à une altitude de 6.000 kilomètres. La première expédition de 29 système Tor 1, pour un montant de 700 millions de dollars a été livrée par la Russie à la RII pour être installés ensuite aux alentours de la centrale atomique de Bouchehr. La presse dominante occidentale a prétendu ces derniers jours que la livraison de ces systèmes de la défense anti-aérienne pourrait changer l'équilibre des forces au Moyen-Orient en faveur de la RII. Cependant, le ministre russe de la Défense, Igor Ivanov a rejeté les prétentions des pays occidentaux, en affirmant que Tor 1 est une arme exclusivement défensive.

irib

Le Parlement européen dénonce les vols secrets de la CIA  28/11/2006

Le rapport final de l'Union européenne (U.E) sur l'utilisation, par la CIA, du sol européen, pour transférer ses prisonniers, sera rendu public, demain, mercredi, selon l'IRIB, citant le journal britannique, "Observer".

L'eurodéputé italien, Claudio Fava, présentera, demain, son rapport, sur cette démarche illégitime des pays européens au parlement européen.

Le texte cite le nom des 11 chancelleries européennes qui ont permis aux appareils américains ayant à leur bord des prisonniers, d'entrer dans leur espace aérien, de se ravitailler dans leurs aéroports et de détenir un certain nombre de suspects de la CIA dans leurs prisons.

Notons que la CIA est accusée d'avoir kidnappé des personnes suspectées d'actes terroristes, dans leurs pays d'origine, et de les avoir transférées vers des pays européens, soit pour y être détenus dans des prisons de la CIA, en Europe, soit pour y attendre leur transfert, via les aéroports européens, vers les Etats-Unis. Et ce, alors que le parlement européen a annoncé que le transfert de ces suspects, qui étaient détenus, sans preuve ou jugement, était une violation flagrante des Droits de l'homme.
irib

IRAN/NUCLEAIRE : Point de presse du porte-parole du Quai d'Orsay  28/11/2006



(Etes-vous en mesure de confirmer qu'il y a des négociations actuellement en Europe et non pas au Conseil de sécurité pour une résolution qui conduirait à des sanctions, des négociations qui se feraient au niveau des directeurs politiques ? )


Il y a les contacts au Conseil de sécurité et il y a des contacts entre les directeurs politiques des Six, c'est-à-dire les trois Européens, les Américains, les Russes et les Chinois.

Les discussions poursuivent dans ce cadre sur un texte de résolution contenant des mesures au titre de l'article 41 de la charte. La philosophie générale du texte reste la même, c'est-à-dire cibler les programmes nucléaires et balistiques iraniens, ainsi que les entités qui les conduisent et les individus qui les animent.

Le projet des trois Européens a été transmis aux Russes, aux Chinois et aux Américains avec le souci de prendre en compte les préoccupations des uns et des autres. C'est donc dans ce cadre, de façon informelle bien sûr, que les choses se déroulent.


(Vous voulez dire qu'on est tout prêt du but maintenant ?)


Je resterai prudent, car je crois qu'il faut être prudent dans cette affaire. Nous allons voir quel est l'accueil réservé à ce projet européen. Nous allons voir ce qui sort de ces contacts. Si l'on a le sentiment, à un moment donné, que cela évolue dans de bonnes conditions, à ce moment-là le sujet reviendra au Conseil de sécurité.


(Les négociations se déroulent à Paris ?)


Dans la diplomatie moderne, on utilise aussi des moyens modernes de communication. Aujourd'hui, on peut aussi communiquer par téléphone, par visioconférence, par messagerie. Il y a des contacts très fréquents entre les directeurs politiques des Six.



Pour consulter les points de presse précédents :
http://www.diplomatie.gouv.fr/actu/pointpresse.asp

Manouchehr Mottaki demande aux pays asiatiques de revoir leurs relations avec Israël  28/11/2006

 Manouchehr Mottaki demande aux pays asiatiques de revoir leurs relations avec Israël


Manouchehr Mottaki, ministres iranien des Affaires étrangères a demandé à quelques pays asiatiques qui maintiennent toujours des relations avec le régime sioniste de réviser leurs politiques.

Cette demande a été formulée par Manouchehr Mottaki à l'ambassadeur de Singapour à Téhéran, et, en référence à la défaite honteuse du régime sioniste dans sa guerre déclarée au Liban, il a affirmé : "aujourd'hui ceux qui ont soutenu le régime sioniste ne sont plus disposés à soutenir les actions inhumaines comme dans le passé."

Le chef de la diplomatie iranienne a fait allusion à l’évolution des événements en Irak, en Afghanistan et au Liban, en disant que " les occupants ont besoin de pays pour que les sauver du bourbier dans lequel ils s’engluent."

"Les forces occupantes ne peuvent faire rien étant donné leur mauvaise pratique politique dans cette partie de la région et ne sont capables ni de se défendre ni de défendre le peuple irakien" a rappelé le chef de la diplomatie iranienne.


Dans une autre partie de son discours, Manouchehr Mottaki a fait référence au potentiel politique et économique de Singapour et a indiqué que ce pays "peut jouer un rôle actif dans la poursuite des événements, surtout, en coopérant avec les pays musulmans, et en ce sens la République Islamique d'Iran est disposée à promouvoir une coopération multilatérale avec Singapour."
irna

Manifs, en Turquie, contre la venue du Pape  28/11/2006

Manifs, en Turquie, contre la venue du Pape
A la veille de la visite de Benoît XVI, en Turquie, un nombre important de Turcs s'est rassemblé devant l'ancienne Basilique Saint Sophie d'Istanbul, pour demander l'annulation du voyage papal. Des manifestations similaires ont été organisées, dans la capitale, Ankara, où les protestataires estimaient que la visite du Souverain pontife avait pour objectif de semer la discorde entre les Musulmans et les Chrétiens. Sachez que le Pape entame, ce mardi, une visite de 4 jours, en Turquie.
irib

Le Président Ahmadinejad prône l’embellie des relations Téhéran-Alger  28/11/2006

Le Président Ahmadinejad prône l’embellie des relations Téhéran-Alger
« L’essor des coopérations irano-algériennes, dans différents secteurs, est dans le sens des intérêts deux nations, du monde de l’Islam, de la paix et de la sécurité mondiale. », a affirmé, lundi, le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad, dans un entretien avec Shakib Khalil, Ministre algérien de l’énergie et des mines et émissaire du Président Bouteflika. Le Président Ahmadinejad a, ensuite, évoqué les perspectives communes des deux pays, au sujet des questions régionales et internationales, et réitéré la ferme volonté de Téhéran de donner une impulsion à ses relations avec Alger. « La RII est prête à mettre à la disposition de l’Algérie son savoir-faire, dans différents domaines, notamment, l’énergie et la technologie nucléaire civile. », a ajouté le Président Ahmadinejad.

« L’Iran, a-t-il souligné, est signataire du TNP et il lui reste fidèle. A ses yeux, l’application du texte suffit pour rassurer la communauté internationale de la vocation pacifique de ses activités nucléaires. »,

Le ministre algérien de l’Energie et des mines, Khalil Shakib, a remis le message du président Bouteflika à M. Ahmadinejad. « Bénéficier du nucléaire civil est le droit inaliénable de tous les pays », a rappelé Shakib Khalil, avant de souhaiter pour son pays de profiter des expériences de l’Iran dans les différents secteurs dont le pétrole, le gaz et l’énergie nucléaire.
irib

L'actuelle trêve dans la bande de Gaza ne sera sans doute pas longue (expert russe)  28/11/2006

L'actuelle trêve entre Israël et les Palestiniens dans la bande de Gaza ne sera sans doute pas longue, a estimé lundi dans une interview à RIA Novosti Sergueï Oznobichtchev, directeur de l'Institut d'analyse et d'évaluations stratégiques (Russie).

L'accord de cessez-le-feu dans la bande de Gaza est entré en vigueur dimanche dernier. Conformément aux termes de cette trêve, Israël a retiré dimanche 26 novembre de la bande de Gaza ses troupes engagées dans une opération terrestre dans cette enclave palestinienne. D'autre part, toutes les formations paramilitaires palestiniennes doivent cesser le pilonnage aux roquettes du territoire israélien.

"Il faut considérer ce genre de cessez-le-feu avec un scepticisme réaliste. Nul ne pourra sans doute citer le nombre exact de telles trêves conclues par le passé. Une chose est sûre, elles étaient plutôt nombreuses, mais tous ces cessez-le-feu n'ont débouché que sur des résultats provisoires", a signalé l'expert.

Selon ce dernier, la précarité de tous ces accords de cessez-le-feu s'explique avant tout par le fait que pas une seule organisation n'est tout simplement à même de contrôler totalement aujourd'hui la situation dans les territoires palestiniens.

"Quand l'une des organisations palestiniennes viole, par exemple, l'accord de cessez-le-feu, les Israéliens y ripostent, comme il se doit, en liquidant les coupables de ladite violation et détruisant les maisons de ceux-ci. Cela provoque à son tour une réaction des Palestiniens, ce qui débouche, comme conséquence, sur un nouveau regain de violence dans la région", a fait remarquer Sergueï Oznobichtchev, tout en ajoutant qu'un tel scénario s'est déjà plus d'une fois réitéré par le passé et il peut tout à fait se reproduire de nouveau aujourd'hui.

L'absence de leaders capables d'assumer les risques liés à ce genre de trêves, tant en Israël qu'en Palestine, est une autre raison pour laquelle l'actuel cessez-le-feu ne sera sans doute pas long, a-t-il poursuivi.

"Quoi qu'il en soit, le cessez-le-feu est nécessaire, comme démarche, comme marche d'un escalier menant à la paix. De telles démarches sont parfaitement indispensables, mais nul ne sait où cet escalier finira", a souligné en conclusion le directeur de l'Institut d'analyse et d'évaluations stratégiques.
IRIB

Manifestation des Chefs d'établissements à Paris  27/11/2006

Des milliers de proviseurs et de principaux de collège ont défilé à Paris pour protester contre les problèmes accrus qu'ils rencontrent dans leur métier. Les manifestants ont souhaité la formation des commissions, chargées d'étudier leurs conditions de travail.

Le directeur de cabinet du ministre de l'Education nationale, Gilles de Robien, a affirmé trouver de nouvelles solutions pour améliorer l'organisation et le fonctionnement des établissements scolaires, et promouvoir les conditions de travail des chefs d'établissement.
irib

La victoire du candidat de gauche dans les présidentielles équatoriennes  27/11/2006

Les résultats des derniers sondages d'opinion montrent qu'après la fermeture des bureaux de vote, le candidat de gauche et pro-Chavez aux présidentielles, Rafael Correa, a remporté les élections.

Les résultats ont été rendus publics 17 heures après la fermeture des bureaux de vote. Le multimillionnaire de droite, Alvaro Noboa était le rival électoral de Correa, lors du scrutin présidentiel en Equateur.
irib

Les occupants insécurisent l'Irak  27/11/2006

" Les occupants qui sont responsables d'établir la sécurité en Irak, ne font qu'y sèmer de l'insécurité", a déclaré, le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad. Les Irakiens, qu'ils soient chiites, sunnites, turcomans et kurdes ont cohabité dans la paix, pendant des siècles, mais depuis que les occupants ont mis le pied sur le sol irakien, ils opposent les uns aux autres" a-t-il ajouté. " Malheureusement, nous sommes témoins de la férocité de l'arrogance mondiale, nous condamnons les crimes qui se produisent en Irak et nous disons aux occupants de quitter l'Irak avant que la colère du peuple irakien ne se déchaîne et qu'il n'ait plus pour vous un point de retour.", a souligné le président.
irib

Haddad Adel : 'l'impérialisme essaye de semer la division entre les musulmans'  27/11/2006



Le président du parlement iranien, Gholam-Ali Hadda Adel, a assuré que l'impérialisme essaye de semer la division entre les musulmans, surtout dans quelques provinces frontalières de l’Iran.

Gholam-Ali Haddad Adel, a déclaré ces mots samedi le soir dans une réunion avec les élites de la province de Sistán-Balouchestan, et a ajouté hier que l’impérialisme essaye de semer une division éthnique et religieuse dans différentes zones iraniennes, l'Azerbaïdjan, le Sistan - Baluchestan et la province du Khouzestan, pour de cette manière faire croire à l’échec de la révolution islamique.


Gholam-Ali Haddad Adel a indiqué que les divergences religieuses au Pakistan et en Iraq proviennent de la haine existante contre l'Islam et les musulmans et a souligné que l'impérialisme s'oppose fortement à la Révolution Islamique d'Iran parce qu'avec la victoire de celle-ci, les musulmans sont présents sur la scène de l'histoire comme aux débuts de l'avènement de l'Islam.


irna

Un avion militaire s'est écrasé au décollage ce lundi à Téhéran  27/11/2006

 Un avion militaire s'est écrasé au décollage ce lundi à Téhéran


Un avion militaire s'est écrasé au décollage ce lundi a 7 heures 20 min à Téhéran, tuant une trentaine de personnes dont des Gardiens de la révolution.

L'avion, un appareil de type Antonov 74 s'est écrasé au décollage dans la matinée a 7 heures 20 min à Téhéran, tuant une trentaine de personnes dont des Gardiens de la révolution.


Le directeur de l'aéroport a indiqué qu'aucun des passagers n'avait survécu à l'accident.


L'avion, un appareil de type Antonov 74, s'envolait pour la ville de Shiraz, dans le sud du pays, et s'est écrasé dans l'enceinte de l'aéroport de Mehrabad de Téhéran, quelques minutes à peine après le décollage.
irna

Les Américains renforcent la défense antimissile japonaise  27/11/2006

Les Américains renforcent la défense antimissile japonaise
Quatre contre-torpilleurs américains équipés d'antimissiles navals SM-3 seront postés au Japon par une décision du secrétariat américain à la Défense portée à la connaissance du gouvernement japonais, a annoncé lundi une source dans l'Agence japonaise de défense nationale.

Tokyo avait demandé aux Etats-Unis d'installer des missiles d'interception Patriot-3 (PAC-3) dans la région de la base navale de Yokosuka et de la base aérienne de Yokota, dans l'ouest du pays, selon la même source.

Les deux pays élaborent actuellement ensemble en toute urgence un système ABM (antimissiles balistiques) pour pouvoir faire face à une éventuelle attaque nord-coréenne.

Les antimissiles navals SM-3 sont capables d'intercepter des objets évoluant à 300 km d'altitude tandis que les PAC-3, constituant la seconde ligne de défense, sont efficaces contre des objets évoluant à plusieurs dizaines de kilomètres d'altitude.

Le Japon ne dispose pas de moyens capables de neutraliser d'éventuels missiles tirés contre le territoire des Etats-Unis.

Mardi dernier le premier ministre Shinzo Abe avait insisté sur la "nécessité d'étudier le problème de l'interprétation constitutionnelle du droit à la défense collective et les modalités d'emploi du système de défense antimissile (en cours de création au Japon)", puisque la constitution "pacifique" du Japon ne dit rien de concret sur la possibilité d'une participation du pays au règlement d'un éventuel conflit armé international.
Ria novosti

Pour Henry Kissinger, Litvinenko aurait pu être éliminé par d'anciens collègues  27/11/2006

Pour Henry Kissinger, Litvinenko aurait pu être éliminé par d'anciens collègues
L'ancien secrétaire d'Etat américain, Henry Kissinger, estime qu'Alexandre Litvinenko aurait pu être empoisonné par d'anciens amis au sein des services secrets russes.

Alexandre Litvinenko, qui s'était réfugié en 2000 en Grande-Bretagne, est décédé le 23 novembre à l'University College Hospital de Londres. Son décès, dont les raisons n'ont pas encore été déterminées, a donné lieu à toutes sortes de rumeurs et de fables. La presse avance notamment une hypothèse selon laquelle les services de renseignement russes seraient impliqués dans cet empoisonnement.

"J'ignore ce qui s'est produit, mais celui qui a été tué avait été un agent de la police secrète russe qui par la suite s'est mis au service des Britanniques et à travailler contre ses anciens collègues. Or, au sein des services spéciaux on se montrait toujours implacables à l'égard des transfuges", a déclaré Henry Kinssiger interrogé dimanche par la chaîne de télévision CNN.

"Pour moi il est très possible qu'il (Litvinenko) ait été éliminé par ses anciens camarades, mais je n'ai pas la moindre idée du niveau auquel l'ordre en a été donné", a dit l'ancien secrétaire d'Etat américain.

Le 20 novembre, alors que Litvinenko se trouvait dans un établissement hospitalier de Londres, le Renseignement extérieur (SVR) de Russie avait nié toute implication dans son empoisonnement éventuel.

"Le Renseignement extérieur russe n'a aucun rapport avec le mauvais état de santé d'Alexandre Litvinenko", avait déclaré à RIA Novosti le chef du bureau de presse du SVR de Russie, Sergueï Ivanov, en ajoutant que les informations diffusées par la presse sur une implication du SVR dans cette affaire "sont inventées de toutes pièces et ne reposent sur rien".
Ria novosti


Publicité

Brèves



Commentaires