Le ministre iranien des AE arrive en Russie  11/09/2007

Le ministre iranien des AE arrive en Russie
Le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki arrive mardi à Moscou pour participer à une réunion de la commission intergouvernementale russo-iranienne.

Le chef de la diplomatie rencontrera le premier ministre Mikhaïl Fradkov, le président de la Douma (chambre basse du parlement russe) Boris Gryzlov et le directeur de Rosatom (Agence russe de l'énergie atomique) Sergueï Kirienko, a fait savoir mardi l'agence d'information iranienne IRNA en se référant à une source bien informée.

Les rencontres porteront sur les problèmes régionaux et le sommet des Etats de la Caspienne qui se tiendra à la mi-octobre à Téhéran.
RIA-Novosti

Le Hamas salue l'attaque à la roquette d'une base de l'armée israélienne  11/09/2007

Le Hamas salue l'attaque à la roquette d'une base de l'armée israélienne
Le mouvement palestinien Hamas qui contrôle la bande de Gaza a salué mardi l'attaque à la roquette d'une base de l'armée israélienne qui a fait des dizaines de blessés et a félicité les Palestiniens de la "victoire offerte par Allah", rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place.

Ce sont les Comités de résistance populaire et le Jihad islamique qui ont revendiqué cette attaque nocturne de la base militaire servant en règle générale aux périodes de classe des jeunes militaires israélien.

Le Hamas n'a pas participé lui-même à cette opération, mais, par tradition, Israël lui impute invariablement toutes les attaques partant de la bande de Gaza.

"Evidemment, nous saluons cette opération et félicitons notre peuple de la victoire. Nous la considérons comme une riposte appropriée aux crimes des occupants qui ne cessent de faire des incursions dans nos terres", a déclaré à RIA un porte-parole du Hamas, Hamad al-Reqeb.

Un autre représentant haut placé du Hamas, Fauzi Barhoum, a qualifié ce tir à la roquette de "victoire" qu'Allah a offerte à la résistance palestinienne.

"Nous considérons la résistance comme un moyen légitime d'autodéfense et de rétablissement des droits bafoués du peuple palestinien", a-t-il dit, intervenant en direct à une radio locale.

Les représentants du Jihad islamique et des Comités de résistance populaire ont convoqué à Gaza une conférence de presse spéciale pour faire part aux journalistes des détails de l'opération sous le nom de code "Aube de la victoire".

"Nous avons voulu montrer que nous ne craignons pas les menaces de l'ennemi sioniste et que nous sommes prêts à repousser toute attaque. Or, l'invasion de Gaza ne serait pas une partie de plaisir, un vrai volcan y attend les intrus. Nous disons que le jihad continue, nous n'avons qu'une langue, celle des armes et des roquettes", a dit Abou Hamza du Jihad islamique.

Les activistes du Hamas ont tiré deux roquettes Qassam sur une base militaire israélienne près de la frontière de la bande de Gaza. L'une d'elles s'est pulvérisée sur de nouvelles recrues israéliennes dormant sous les tentes.
RIA-Novosti

Moratoire russe sur le Traité FCE: consultations russo-américaines à Paris  11/09/2007

Moratoire russe sur le Traité FCE: consultations russo-américaines à Paris
Des consultations russo-américaines sur le Traité sur les forces armées conventionnelles en Europe (FCE), sur l'application duquel Moscou a posé un moratoire, se dérouleront mardi à Paris, selon des sources officielles.

Dix diplomates de chaque côté participeront aux négociations, poursuivant le dialogue entamé lundi, où ils ont évoqué le problème du bouclier antimissile américain (ABM). Le troisième round des négociations sur l'ABM est prévu pour début octobre à Moscou.

Le Traité FCE avait été signé à Paris en 1990, une année avant le démembrement de l'URSS. Une variante actualisée, tenant compte des nouvelles conditions, avait été signée en 1999 lors du sommet de l'OSCE à Istanbul. Elle prévoit une modification du système des restrictions dans le contexte de la nouvelle situation politique et militaire sur le continent.

La Russie, la Biélorussie, le Kazakhstan et l'Ukraine ont ratifié le document. Le 26 avril dernier, le président russe, Vladimir Poutine, a proposé d'adopter un moratoire sur l'application du Traité FCE, les partenaires européens refusant de le ratifier, exigeant préalablement de Moscou qu'il évacue ses bases militaires de la Géorgie et de la Moldavie, conformément aux Ententes d'Istanbul signées parallèlement au Traité FCE adapté.

La Douma d'Etat (chambre basse du parlement russe) devra examiner en octobre le projet de loi sur la suspension du Traité FCE en Russie.
RIA-Novosti

Etats-Unis: les attentats du 11 septembre hantent toujours les esprits (sondage)  11/09/2007

Etats-Unis: les attentats du 11 septembre hantent toujours les esprits (sondage)
Les attentats du 11 septembre 2001 sont encore très présents dans la mémoire de l'écrasante majorité des Américains, et 81% d'entre eux les considèrent comme l'événement qui a eu le plus grand impact sur leur vie, selon les résultats d'un sondage Zogby International mené à l'occasion des six ans de la tragédie.

61% des Américains se remémorent les attentats au moins une fois par semaine, et 16% chaque jour.

La majorité des Américains (91%) sont convaincus que les Etats-Unis subiront à l'avenir de nouvelles attaques terroristes sur leur territoire, et 47% pensent que cela se produira au cours des cinq prochaines années.

83% des sondés trouvent important d'honorer la mémoire des victimes lors des cérémonies officielles et des minutes de silence organisées dans le cadre de la commémoration annuelle de la tragédie du 11 septembre.

16% des sondés se sont rendus sur les lieux où se sont effondrées les tours jumelles du World Trade Center, afin de rendre un hommage personnel aux victimes.

51% des personnes interrogées considèrent que les télévisions américaines ne devraient pas montrer trop souvent les images de la chute des gratte-ciels new-yorkais, celles-ci pouvant susciter une réaction émotionnelle et créer des tensions dans la société américaine.

Parmi les personnes qui s'attendent à de nouvelles attaques terroristes contre les Etats-Unis, 20% sont convaincus qu'elles viseront les systèmes de distribution d'eau et de produits alimentaires. 16% pensent à un attentat à la voiture piégée dans un lieu public ou un centre commercial.

Pour 9% des sondés, les groupes terroristes utiliseront Internet afin de frapper les systèmes informatiques des institutions gouvernementales, et 6% affirment que l'arme nucléaire sera utilisée lors du prochain attentat contre les Etats-Unis.

Seuls 2% pensent que des attentats utilisant des avions de ligne pourraient à nouveau avoir lieu.

Le sondage a en outre montré que la majorité des Américains considèrent que le président George W. Bush joue mal son rôle de leader de la nation en matière de lutte contre le terrorisme.

65% des sondés ont une opinion négative de l'action de Bush, et 34% seulement approuvent son travail en la matière.

Le sondage a été mené du 6 au 9 septembre auprès de 938 personnes dans l'ensemble du pays.
RIA-Novosti

Grippe aviaire: 'une catastrophe globale d'ampleur mondiale' est possible (expert de l'ONU)  11/09/2007

Grippe aviaire: 'une catastrophe globale d'ampleur mondiale' est possible (expert de l'ONU)
Une pandémie de grippe aviaire peut éclater à tout moment, a rappelé mardi le coordinateur principal du système des Nations unies pour les grippes aviaire et humaine David Nabarro, lors du forum international sur la grippe aviaire qui a ouvert ses portes dans la station balnéaire indonésienne de Bali.

"Pour se transmettre d'homme à homme, le virus doit muter constamment dans cette optique, ce qui, je dois le souligner, n'est pas encore arrivé", a-t-il fait remarquer.

"La situation n'est pas pour autant rassurante, car une pandémie pourrait devenir une catastrophe globale d'ampleur mondiale. Pour ne parler que des dommages économiques encourus, ils s'élèveraient à eux seuls à environ mille millionss de dollars", a-t-il souligné.

Trois membres du cabinet des ministres indonésien ont participé à la rencontre de Bali: le ministre coordinateur des Affaires sociales Aburizal Bakrie, le ministre de la Santé Siti Fadilah Supari et le ministre de l'Agriculture Anton Apriyantono, ainsi que les représentants de 150 Etats étrangers (en premier lieu ceux qui fournissent à l'Indonésie une aide financière dans sa lutte contre la propagation du virus de la grippe aviaire).

Les principaux enjeux de cette rencontre de deux jours sont la définition des priorités stratégiques de la lutte contre la grippe aviaire pour 2007-2008.

Au milieu de l'année dernière, l'Indonésie a dépassé le Vietnam en devenant le premier pays au monde pour le nombre de cas confirmés de décès d'humains par le virus de la grippe aviaire. Le quatrième pays le plus peuplé du monde recense près de la moitié des cas mondiaux (85 sur 200). Deux personnes sont mortes le mois dernier sur l'île de Bali.
RIA-Novosti

La communauté internationale doit stimuler le dialogue entre Téhéran et l'AIEA (MID)  11/09/2007

La communauté internationale doit stimuler le dialogue entre Téhéran et l'AIEA (MID)
La communauté internationale doit soutenir le dialogue entre Téhéran et l'AIEA, afin de parvenir à un règlement du problème nucléaire iranien, a affirmé le vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexandre Iakovenko.

"La communauté internationale doit, selon nous, stimuler le dialogue entre l'Iran et l'AIEA, afin de lever les questions en suspens à propos du programme nucléaire de Téhéran", a déclaré le vice-ministre dans une interview au quotidien Rossiiskaïa gazeta.

Selon le diplomate, le Conseil de sécurité de l'ONU reviendra sur le problème iranien courant septembre.

"Le conseil devra effectivement examiner le déroulement de l'application de la résolution 1737 sur l'Iran, qui prévoit l'introduction de certaines sanctions à l'égard de ce pays", a-t-il indiqué.

Le Conseil de sécurité, après le refus de Téhéran d'introduire un moratoire sur son programme d'enrichissement de l'uranium, a adopté les résolutions 1737 et 1747 qui prévoient des sanctions à l'égard des programmes nucléaire et de construction de missiles iraniens. L'Iran a refusé d'appliquer les exigences formulées dans ces documents, les qualifiant "d'illégales".

Alexandre Iakovenko a fait remarquer qu'en septembre le Conseil de sécurité de l'ONU analyserait également les conflits africains. Selon lui, la réunion prévue pour le 25 septembre à l'initiative du président français Nicolas Sarkozy sur le thème "Paix et sécurité en Afrique" constituera un "événement majeur" du travail du Conseil de sécurité.

Des chefs d'Etat et de gouvernement, des ministres des Affaires étrangères des Etats membres de l'ONU ainsi qu'une délégation russe devraient participer à cette réunion.

En septembre, l'ordre du jour de l'ONU comportera la situation au Libéria, en République démocratique du Congo, dans la province soudanaise du Darfour et en Somalie. "Ceci reflète la préoccupation de nombreux Etats quant à l'évolution de la situation dans les régions africaines en crise", a-t-il conclu.
RIA-Novosti

Olmert rencontre Abbas, son armée attaque  11/09/2007

Des retrouvailles à n'en plus finir! Accolades, photos, sourires se multiplient devant les cameras tandis que l'armée sioniste intensifie ses raids contre les Palestiniens. Quoi donc de plus vrai que la ligne de conduite de compromis n'a toujours que rendu plus insolent ce régime d'usurpation et plus audacieux dans ses exactions. Le président de l'Autorité autonome Mahmoud Abbas avec le Premier ministre du régime sioniste Ehud Olmert n'en finissent pas les rencontres qui se succèdent les unes après les autres, n'ayant d'autres résultats que de faire monter toujours d'un cran les tensions dans les territoires palestiniens. Et cela sans surprise lorsqu'on connaît le venin enrobé de pacifisme que distille le régime sioniste. Dès que l'orage des tensions et de discordes semble s'éloigner du paysage politique palestinien, favorisant le terrain à l'union, les autorités sionistes qui ont plus d'un tour dans leur sac, sortent une autre tactique divisionniste de leur boîte de Pandore et envoient leur Premier ministre à la rencontre de Mahmoud Abbas; dès que la région voire le monde lèvent le ton contre les exactions du régime sioniste, Ehud Olmert, prenant les allures pacifistes, donne un rendez-vous à Mahmoud Abbas. Tout cela dans le souci d'occulter les crimes commis à l'encontre des Palestiniens à l'ombre des négociations et du dialogue.

Le régime sioniste voit dans ses pourparlers avec l'Autorité autonome, une autre utilité: ces négociations lui permettent d'arracher le maximum de concessions de l'autre partie. De telles démarches ont suscité la vive inquiétude des Palestiniens, qui sont conscients que le complot d'humilier les leaders de l'Autortié autonome, concocté dans les think tanks sionistes, s'annonce de plus en plus dangereux. Dans ce contexte, le président de la Commission étrangère et sécuritaire de la Knesset Tsahi Hangbi a demandé à Mahmoud Abbas d'assister à une séance du parlement du régime sioniste. Une telle demande de la part des responsables israéliens n'est que, selon les milieux politiques, une sorte de convocation du président de l'Autorité autonome, traduisant l'interaction insolente de ce régime avec Mahmoud Abbas.

C'est justement dans un tel contexte que la Résistance palestinienne, dont le Hamas et le Jihad islamique, reconnaissant lucidement dans cette invitation un grand piège, rejettent toute sorte de négociation avec le régime sioniste et n'ont eu de cesse de rappeler à Mahmoud Abbas de suspendre ses pourparlers avec Ehud Olmert. Une attitude qui cristallise l'attente du peuple palestinien, appelant le Fatah à éviter tout acte divisionniste, à arrêter les négociations avec le régime sioniste et à rejoindre les rangs du peuple pour déjouer les machinations de Tel-Aviv.
IRIB

Le congrès juge inacceptable le rapport de Petraeus  11/09/2007

Le Président de la commission de la politique étrangère du Congrès a jugé inacceptable, le rapport du général David Petraeus, Commandant des forces américaines, en Irak. " On vous a envoyé afin de nous convaincre que la victoire est entre nos mains, mais nous acceptons pas cela", a souligné, le Président de la Commission de la Politique étrangère du Congrès, Tom Lantos qui s'était déplacé, à Bagdad, pour écouter le rapport de Petraeus et de Crocker, concernant la situation, en Irak. " Nous, au Congrès, estimons, tout comme le peuple américain, que la situation en Irak est grave et nous réclamons le retrait des troupes, et maintenant, le temps est venu pour se retirer de ce pays", a-t-il ajouté. Ce congressiste a fait, également, connaître son opposition à l'action de l'administration Bush qui a armé des milices sunnites, dans la province d'Al-Anbar.
IRIB

Deux roquettes palestiniennes ont percuté une base militaire israélienne  11/09/2007

En représailles aux crimes israéliens, les groupes palestiniens ont frappé par deux roquettes une base militaire israélienne dans le sud des territoires occupés, blessant au moins 66 militaires sionistes. Selon les chaînes arabes, les brigades de Nasser Salah al-Din, la branche armée des comités de la résistance populaire de la Palestine, ont revendiqué la responsabilité de cette attaque. Le porte-parole de l'armée du régime de Tel-Aviv a affirmé cette frappe.
IRIB

Les pacifistes se rassemblent devant le Congrès américain  11/09/2007

Les pacifistes américains ont exigé lors de leur rassemblement devant le Congrès le retrait imminent des GI's de l'Irak. Selon l'AFP, les pacifistes qui s'étaient rassemblés devant la commission des forces armées et celle des Affaires étrangères du Congrès ont demandé au commandant en chef des forces américaines en Irak, le général Petraeus de présenter un rapport véridique.
IRIB

Des images controversées au Sénat américain  11/09/2007

" Le Président de la République et son adjoint ont utilisé de fausses images et photos pour obtenir le feu vert de l'offensive contre l'Irak" c'est ce qu'a révélé, un sénateur républicain. " Quelques minutes avant la prise de décision du Congrès, quelques responsables de haut rang de la CIA, accompagnés de Dick Cheney, ont diffusé quelques images, en prétendant que c'était les images des drones irakiens, capables de porter des armes atomiques, biologiques et chimiques.
IRIB

Visite à Paris du Premier ministre qatari  11/09/2007

Le Premier ministre qatari a rencontré, à l'Elysée, le Président français, Nicolas Sarkozy. Selon l'AFP, le Président français a offert un dîner officiel à son hôte qatari, Cheick Jassem Ben Jabar Al-e Sani. A noter que la France est le plus grand fournisseur d'armes au Qatar
IRIB

Du nucléaire iranien  11/09/2007

Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique, AIEA, ‎Mohamed El-Baradei, soutient fermement le récent accord conclu entre l'Iran et ‎l'Agence, concernant le règlement des questions en suspens. A la tribune du Conseil des ‎Gouverneurs de l'AIEA, Mohamed El-Baradei dont les propos ont largement été ‎divulgués par la presse mondiale, a jugé la rhétorique creuse des Etats-Unis, leur ‎politique belliciste et la guerre des nerfs qu'ils ont lancé, des signes de cette réalité que ‎Washington vise essentiellement à supprimer l'occasion diplomatique dans le règlement ‎du dossier nucléaire iranien. « Les Etats-Unis cherchent à affaiblir l'Agence », a souligné, ‎sans ambages Mohamed El-Baradei. Ceci dit, les médias occidentaux ont lancé une ‎campagne de désinformation, suggérant qu'El-Baradei a passé outre ses prérogatives. ‎

Pourtant, les rapports sur la tenue de la réunion d'une semaine du Conseil des ‎Gouverneurs de l'AIEA sont clairs : l'ambiance, en dépit des tergiversations de ces ‎derniers jours, de l'Ambassadeur US à l'Agence, a sensiblement changé et le rapport ‎d'El-Baradei a, dans une large mesure, éclipsé les entraves américaines dans le paysage ‎politique du Conseil des Gouverneurs de l'AIEA. ‎

Dans ce contexte, le vice-président de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique, ‎Mohammad Saïdi a recommandé aux détracteurs de l'accord Iran-AIEA de modérer leurs ‎positions et d'éviter de se dresser contre la demande de la communauté internationale. ‎Selon Mohammad Saïdi, le rapport du directeur général de l'AIEA au Conseil des ‎Gouverneurs traduit la coopération par excellence de l'Iran avec l'Agence à cette phase et ‎l'application de l'agenda, convenu. El-Baradei a indiqué lundi que l'Agence est en ‎mesure d'annoncer l'absence de toute dérive du programme nucléaire iranien. L'Iran a ‎fait tout le nécessaire pour la supervision de l'Agence sur ses activités nucléaires et les ‎supervisions sont toujours en cours. Or, en dépit des points importants du rapport d'El-‎Baradei, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, sur les mêmes longueurs d'ondes ‎que George W. Bush, a demandé l'application des résolutions anti-iraniennes du Conseil ‎de sécurité de l'ONU. Les milieux politiques ont, à maintes reprises, critiqué le bilan ‎faible de Ban Ki-moon, lui reprochant aussi ses liens avec les membres de ‎l'administration Bush. Selon eux, de tels propos ne feraient qu'affaiblir l'AIEA et ne sont ‎pas dans l'intérêt de la Communauté internationale.‎
IRIB

Mahmoud Ahmadinejad : « La nucléarisation a démontré le pouvoir du peuple iranien et l`impuissance de l`ennemi »  11/09/2007

Mahmoud Ahmadinejad, a déclaré que « la nucléarisation a démontré le pouvoir du peuple d'Iran et l`impusance de l`ennemi, et, grâce à Dieu et malgré tous les obstacles et les complots de l'arogance, ce pays a traversé l`etape difficile du nucléaire. »
Ces propos ont été tenusà l'occasion d'une réunion de son gouvernement.


"Les ennemis sont déjà incapables d'occasionner des dommages qni desusciter des problèmes en Iran et la nucléarisation du pays est un
don de Dieu à la nation iranienne » a souligné le président iranien.



« L'Iran nucléaire a consolidé notre idéal d' indépendance et c'est pour cette raison que l'Iran peut exploiter son énergie atomique sur le chemin de la paix » a t'il ajouté.


« Ce peuple a défriché le chemin pour d'autres pour qu'ils puissent parcourir avec davantage de rapidité le chemin de l'apprentissage des sciences et du progrès.»


IRNA

Une nouvelle base militaire américaines près des frontières irano-irakiennes  10/09/2007

Les forces occupantes américaines sont en train de mettre sur pied une nouvelle base militaire près des frontières de l'Irak avec la RII, a rapporté l'AFP citant un porte-parole de l'armée américaine selon lequel cette base se situera à six kilomètres des frontières iraniennes. Les travaux pendront fin en novembre 2007. Par ailleurs, l'armée américaine examine la possibilité d'installation des systèmes de détection d'explosif au passage frontalier de Zarbatiyeh ainsi que des postes de contrôle sur l'autoroute qui relient les régions irakiennes le long des frontières iraniennes.
IRIB

Les Russes intéressées par l'extraction de pétrole aux Emirats arabes unis (Poutine)  10/09/2007

Les entreprises russes sont intéressées à travailler aux Emirats arabes unis dans les domaines de l'extraction du pétrole, des investissements et de la coopération militaire et technique, a déclaré lundi le président russe Vladimir Poutine, en visite dans ce pays, lors d'une conférence de presse à Abou Dhabi.

"Nous avons l'intention d'élargir la géographie de nos rapports (avec le monde arabe)... Nos entreprises sont intéressées à travailler ici dans les domaines des investissements, de l'extraction des minéraux utiles et du développement de l'infrastructure des transports. La coopération militaire et technique a de bonnes perspectives", a-t-il indiqué.

Plusieurs documents bilatéraux ont été signés à l'issue de la visite du président russe aux Emirats arabes unis.
RIA-Novosti

Le Pentagone construira une base militaire à la frontière irano-irakienne  10/09/2007

Le Pentagone construira une base militaire à la frontière irano-irakienne
Les Etats-Unis ont l'intention de construire une première base militaire sur la frontière irano-irakienne afin d'empêcher les livraisons d'armes iraniennes aux combattants chiites en Irak, peut-on lire sur le site Internet du Wall Street Journal américain.

Selon les informations du journal, le Pentagone prévoirait en outre de construire des points de contrôle supplémentaires sur les routes menant de la capitale iranienne à Bagdad, ainsi que d'équiper l'unique poste frontière séparant les deux pays d'installations à rayons X et de détecteurs de matières explosives.

Début août, le secrétariat d'Etat américain à la Défense avait diffusé une vidéo réalisée par des combattants irakiens montrant des insurgés en train pilonner les positions de troupes américaines avec des roquettes qui, selon les militaires américains, proviendraient d'Iran. Le président américain avait alors rappelé à Téhéran les "conséquences" auxquelles il s'exposerait s'il ne cessait pas ses livraisons d'armes aux insurgés irakiens.
RIA-Novosti

Condamnation des propos de Samir Geagea  10/09/2007

Des personnalités libanaises ont condamné les propos du président du comité exécutif des Forces libanaises, Samir Geagea. Ce dernier avait prétendu que le Hezbollah pourrait saboter la séance du parlement pour l'élection du nouveau Président. En réaction à ces propos, le Président du congrès national du Liban a déclaré que les Libanais connaissaient les mauvais antécédents de Samir Geagea et savaient que son objectif était de suivre la politique des étrangers pour démembrer le pays. En même temps, un membre éminent du Courant patriotique libre, CPE, a souligné que Samir Geaga, tout en faisant cavalier seul dans l'arène politique libanais, voulait s'imposer aux Chrétiens.
IRIB

Rencontre Abbas-Olmert  10/09/2007

Le Président de l'Autorité autonome palestinienne, Mahmoud Abbas s'est entretenu, hier, avec le Premier ministre du régime sioniste, Ehud Olmert. Leurs entretiens ont surtout été axé sur la Conférence internationale de la paix au Moyen-Orient, qui aura lieu, en automne, sur la proposition du Président américain, George W Bush. A noter que les groupes de résistance palestiniens, surtout, le Hamas ont souligné à plusieurs reprises que les négociations des responsables de l'Autorité autonome contredisaient les intérêts du peuple palestinien.
IRIB

Les Sionistes ont enlevé un membre du Hamas  10/09/2007

 Les Sionistes ont enlevé un membre du Hamas
Selon les sources sionistes, un membre du Hamas ‎vient d'être kidnappé. Cet enlèvement semble être en ‎rapport avec l'affaire du soldat capturé israélien. La ‎semaine dernière un groupe de soldats sionistes déguisés en ‎forces sécuritaires palestiniennes ont pénétré Gaza avant ‎d'enlever Mahavash al Ghazi Abou Khaled, membre du ‎Hamas. Ils espèrent sans doute obtenir des informations sur ‎le soldat Shalit. Abou Khaled a été transféré à Israël via ‎l'aéroport Al Dahineh près du Rafah.‎
IRIB



Publicité

Brèves



Commentaires