« Israël a le droit de détruire complètement Gaza », affirme un rabbin extrémiste  25/07/2014

« Israël a le droit de détruire complètement Gaza », affirme un rabbin extrémiste




Un rabbin israélien de droite a publié un commandement religieux qui indique que la destruction intégrale de Gaza est justifiée si les commandants militaires jugent que c’est nécessaire. Le rabbin Dov Lior est considéré comme un des leaders religieux les plus extrémistes de l’extrême droite religieuse.

Lior a écrit que dans n’importe quelle guerre au cours de laquelle le peuple juif se considère attaqué, il a le droit légitime de répliquer contre la nation d’où provient l’attaque.

« Donc, en temps de guerre, la nation attaquée a le droit de punir la population ennemie par tous les moyens qu’elle juge nécessaires, comme par exemple bloquer les vivres ou l’électricité. Elle peut bombarder la zone entière sur base du jugement de ministre de guerre, et ainsi éviter de mettre en péril inutilement la vie de ses soldats », écrit-il, ajoutant que « des mesures dissuasives pour exterminer l’ennemi » sont permises, rapporte le journal Haaretz.

Cependant, ses commentaires ne sont pas passés inaperçus auprès de ceux qui ne partagent pas ses opinions. Après la publication de son commandement, Mertz Zahava Gal-On, président d’un parti de l’aile gauche israélienne, a demandé au procureur général, Yehuda Weinstein, de débuter une enquête.

« Les commentaires racistes du rabbin Dov Lior ont depuis longtemps perdu la protection du droit à la liberté d’expression. Ces remarques font suite à ses commentaires racistes au cours du temps, parmi lesquels on retrouve de nombreux commentaires sur le meurtre de Yitzhak Rabin, et son soutien à Baruch Goldstein », a écrit Gal-On à Weinstein. Goldstein est l’homme qui a abattu 29 fidèles musulmans à Hébron en 1994.

La campagne militaire israélienne à Gaza, au cours des 15 derniers jours, a provoqué la mort de plus de 800 Palestiniens, dont la plupart étaient des femmes et des enfants, ainsi que 4 700 blessés.

Du côté d’Israël, environ 30 personnes ont été tuées au cours de cette offensive, bien que le Hamas affirme avoir tué 40 personnes.

Lior est un ardant soutien du mouvement colonisateur. Il pense que toutes les terres entre le Jourdain et la Méditerranéenne appartiennent à la race juive, et que les Palestiniens n’ont aucun droit de vivre là-bas.

« Tous ceux qui croient à la Torah savent que cette terre a été promise uniquement à ces gens (les juifs). Il n’y a pas de place pour quelque autre entité nationale à cet endroit. Il n’y a jamais eu d’État appartenant à d’autres populations là-bas. Elle appartient uniquement au peuple juif », a écrit Lior, des propos rapportés par le Deutsche Welle.

Lior fut le guide spirituel de Yigal Amir, qui a assassiné le Premier ministre israélien Yitzhak Rabin en 1995. Amir était contre la signature des accords d’Oslo par Yitzhak Rabin.

Lior a été arrêté et interrogé en 2011 pour avoir publiquement soutenu un livre qui encourageait à tuer des personnes non-juives.

http://croah.fr/corbeau-dechaine/israel-a-le-droit-de-detruire-completement-gaza-affirme-un-rabbin-extremiste/


Le Hamas salue la mobilisation des Palestiniens au barrage de Qalandia  25/07/2014

Le Hamas à déclaré à travers Fawzi Barhoum, son porte parole, dans un communiqué publié vendredi 25 juillet au matin que l'escalade des affrontements contre l’occupation au niveau du barrage de Qalandiya est un acte de résistance courageux. Il est demandé que ce genre d’actes perdure et se répande dans toute la Cisjordanie.

Deux citoyens ont trouvé la mort et des dizaines d’autres ont été blessés par balles. Plusieurs sont dans un état grave suite à la répression d’une manifestation qui a rassemblé des dizaines de milliers de palestiniens et qui a débuté à Ramallah dans le camp de Amaari si dirigeant vers le barrage de Qalandiya sur la route de Jérusalem occupée.

Gaza – CPI


Israël utilise des obus à fléchettes à Gaza  25/07/2014

Israël utilise des obus à fléchettes à Gaza





Fournie par le Centre palestinien pour les droits de l’Homme, voici la photo de fléchettes issues d’un obus à fléchettes.

Une organisation palestinienne des droits de l’Homme accuse l’armée israélienne d’utiliser des obus qui pulvérisent des milliers de fléchettes minuscules et potentiellement mortelles.

L’armée israélienne utilise des obus à fléchettes qui pulvérisent des milliers de fléchettes métalliques minuscules et potentiellement mortelles dans son opération militaire dans la bande de Gaza.

Selon le Centre palestinien pour les droits de l’Homme, six obus à fléchettes ont été tirés le 17 juillet vers le village de Khuzaa, à l’est de Khan Younis. Nahla Khalil Najjar, 37 ans, souffrirait de blessures à la poitrine, précise-t-on. Le PCHR a fourni une image de fléchettes prises par un agent de terrain la semaine dernière.

Les Forces de Défense d’Israël (FDI) n’ont pas nié l’utilisation des obus dans le conflit. « En règle générale, l’armée israélienne emploie uniquement des armes qui ont été considérées légales par le droit international, de sorte qu’elles soient pleinement conformes aux lois sur les conflits armés », déclara un porte-parole en réponse à une demande de commentaire précis sur le déploiement des fléchettes.

B’Tselem, une organisation israélienne des droits de l’Homme, décrit un obus à fléchettes comme « une arme anti-personnel qui est généralement tirée d’un char. L’obus explose dans l’air et rejette des milliers de fléchettes métalliques de 37,5 mm de long, qui se dispersent dans un arc conique de 300 mètres de long et environ 90 mètres de large ».

Ces munitions ne sont pas interdites par le droit humanitaire international, mais selon B’Tselem, « d’autres règles du droit humanitaire rendent leur utilisation dans la bande de Gaza illégale. L’un des principes les plus fondamentaux est l’obligation de faire la distinction entre ceux qui sont impliqués et ceux qui ne sont pas impliqués dans les combats, et d’éviter dans la mesure du possible de blesser ceux qui ne sont pas impliqués. D’où le principe d’interdiction de l’utilisation d’une arme imprécise qui est susceptible d’entraîner des blessés civils ».

http://croah.fr/corbeau-dechaine/monde-corbeau-dechaine/israel-utilise-des-obus-a-flechettes-a-gaza/


DSK: les griefs de Washington contre l'ancien patron du FMI  25/07/2014

Ex-président du FMI, Dominique Strauss-Kahn
Par Alexandra Dibijeva, La Voix de la Russie – RIA Novosti
Qui a tiré profit du scandale impliquant Dominique Strauss-Kahn? Si les uns pensent qu’il fallait l’éliminer de la course présidentielle en France, les autres penchent pour les querelles entre les partisans du maintien du dollar en qualité de monnaie universelle et leurs adversaires. Pourtant, la vérité se situe comme d’habitude entre les deux.
Le fait que Strauss-Kahn a appliqué une politique indépendante dès son élection au poste de président du FMI. Il occupait plus particulièrement une position intransigeante sur plusieurs questions importantes, notamment sur l’aide aux pays du « tiers monde » et entrait souvent en conflit avec les politiques américains.
La Maison Blanche désapprouvait visiblement la politique ostensiblement indépendante du chef financier, explique Alexeï Martynov, directeur de l’Institut international des États émergents. " Les Américains n’ont pas apprécié du tout  l’intention de Strauss-Kahn de participer à la course présidentielle en France. Nous avons tous en mémoire la première décision importante prise par Sarkozy concernant le conflit militaire en Afrique du Nord. A en juger par sa position sur Libye, on peut supposer que les Américains planifiaient déjà des opérations en Afrique du Nord et qu'un homme comme Strauss-Kahn serait de toute évidence un mauvais choix dans ce contexte".
Le président du FMI avait toutes les chances de remporter la course présidentielle, estime Pavel Sviatenkov, politologue et expert du Fonds de perspective historique. " L'hexagone constitue traditionnellement une frontière dans les limites du bloc occidental. Cette tradition remonte au général de Gaulle qui a imposé la sortie de la France du commandement intégré de l’OTAN. Paris serait parfaitement capable d’initier la réforme du FMI si Strauss-Kahn devenait président. C’était précisément ce que les Américains voulaient éviter à tout prix".
On sait qu’attaquer est la meilleure façon de se défendre. C’est pour cette raison que Washington n’a pas tardé à réagir. La campagne organisée par ses soins s’est traduite par un scandale retentissant et la fin de la carrière politique de Strauss-Kahn qui était si bien partie. Le scandale s’est calmé comme par miracle au lendemain de l’élection du nouveau président du FMI. En ce qui concerne Strauss-Kahn lui-même, il s’efforce depuis deux ans de se défaire du label de maniaque sexuel.
La voix de la Russie


Afghanistan: 15 touristes abattus  25/07/2014

Afghanistan: 15 touristes abattus
KABOUL, 25 juillet - RIA Novosti
 
Des hommes armés ont stoppé dans le centre de l'Afghanistan deux voitures transportant 15 touristes avant d'abattre froidement ces derniers, annoncent vendredi les autorités locales.
"Les assaillants ont demandé aux passagers de se mettre en rang et ils les ont abattus l'un après l'autre", a déclaré Abdul Hai Khatibi, porte-parole du gouverneur de la province locale de Ghor.
"Un homme a réussi à s'échapper. Tous les autres ont été tués d'une balle dans la tête et dans la poitrine", a-t-il ajouté. Onze hommes, trois femmes et un enfant ont ainsi été froidement abattus.
Le chef de la police locale a confirmé l'attaque, déclarant que la responsabilité en incombait aux talibans.
Auparavant, il a été annoncé que les talibans avaient revendiqué l'assassinat de dix personnes dans le nord de l'Afghanistan, dont huit étrangers. Selon le chef de la Mission internationale d'assistance en Afghanistan Dirk Frans, il s'agissait de médecins et d'employés de la Mission qui travaillaient bénévolement dans un centre d'ophtalmologie de la province du Badakhchan (nord-est de l’Afghanistan).


Crash de l’avion affrété par Air Algérie : L’épave localisée par un drone français  25/07/2014

Crash de l’avion affrété par Air Algérie : L’épave localisée par un drone français




Le ministère français de la Défense a annoncé, vendredi, le repérage durant la nuit dernière du lieu où se trouve l’épave de l’avion de la compagnie espagnole Swift Air affrété par Air Algérie et qui assurait la liaison Ouagadougou-Alger, disparu avec 116 personnes à bord au niveau de la région de Gossi au Mali, à proximité de la frontière du Burkina Faso.

Selon les précisions fournies par le ministère français de la Défense c’est grâce à un drone d’observation français Reaper, basé à Niamey (Niger) que l’épave « désintégrée »a été retrouvée

La zone a été survolée par le drone de nuit sur la base d’une information fournie par les autorités du Burkina, a précisé la même source.

Des militaires français à bord d’hélicoptères venus de la base de Gao, dans le Nord du Mali, se sont ensuite rendus sur le site vers 02H00 (00H00 gmt) et ont « formellement identifié l’appareil ».

Un détachement terrestre d’une centaine de soldats français à bord d’une trentaine de véhicules a quitté Gao de nuit pour se rendre sur les lieux, où il était attendu ce vendredi matin.

Les militaires devront « sécuriser la zone », recueillir des éléments utiles à l’enquête, ainsi que les corps des passagers, selon la même source.

Pour rappel, jeudi soir, un responsable burkinabè avait annoncé que l’appareil s’était écrasé dans cette zone, « à 50 km au nord de la frontière » du Burkina Faso.

L’avion avait décollé de Ouagadougou, avec plus de 110 passagers et six membres d’équipage, à destination d’Alger dans la nuit de mercredi à jeudi.

Il a disparu des écrans radar cinquante minutes après son décollage. Au départ, il transportait notamment 51 Français, 26 Burkinabè, huit Libanais, six Algériens, six Espagnols (les membres de l’équipage), cinq Canadiens (dont quatre membres d’une même famille) quatre Allemands et deux Luxembourgeois.

A son bord se trouvaient aussi un Belge, un Camerounais, un Egyptien, un Malien, un Nigérien, un Roumain, un Suisse, un Ukrainien et « trois nationalités en cours d’identification ».

S’agissant de la cause de cette catastrophe aérienne, le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve a estimé, vendredi matin, que les conditions météorologiques constituent « l’hypothèse la plus probable ».

Il a déclaré à la la radio française RTL que « nous pensons que cet avion s’est abîmé pour des raisons qui tenaient aux conditions météorologiques » tout en précisant qu’ »aucune hypothèse ne peut être écartée aussi longtemps que l’enquête n’a pas donné tous ses résultats ».

http://www.algerie1.com/actualite/crash-de-lavion-affrete-par-air-algerie-lepave-localisee-par-un-drone-francais-et-la-meteo-serait-lhypothese-la-plus-probable/


Rapport: 29 journalistes tués par les tirs de l'occupant depuis 2000  25/07/2014


Ramallah – CPI
Le syndicat de journalistes palestiniens a tenu la communauté internationale, notamment les Nations Unies et ses organisations, responsables complètement de la mort du journaliste palestinien, Abdul-Rahman Abou Hin (23 ans) travaillait à la chaîne "al-Kitab", dans un bombardement sioniste ciblant sa maison au quartier de Shojae'ya, hier mercredi 23/7, ce qui a abouti sa mort avec son frère et son grand-père.

Dans un communiqué de presse publié le jeudi 24/7, le syndicat a déclaré que le silence envers les crimes de l'Occupant et le ciblage délibéré des journalistes et les médias, en plus de l'absence de fournir la protection pour les journaliste est un partenariat dans le crime, notamment que le syndicat a averti plus d'une fois dans les derniers jours et appelé la communauté internationale à fournir la protection des journalistes dans les territoires palestiniens, mais en vain et sans aucun mouvement, compte ou une position de condamnation.

 Le syndicat a indiqué qu'il a déjà organisé un sit-in devant le siège des Nations Unies et a transmis un message au Haut-Commissaire aux droits de l'homme à Ramallah, après que les avions de guerre sionistes ont ciblé le véhicule de l'équipe médiatique de l'Agence de presse "Media24" qui a été clairement marqué de l'emblème de la presse, ce qui a conduit à la mort de son chauffeur, Hamed Shihab, le 10 juillet.

Il a ajouté qu'il a publié plus tard après la mort du journaliste Khaled Hamad, le 20 juillet, trois appels aux Nations Unies, au CICR et les organisations internationales humanitaires, en avertissant du ciblage délibéré des journalistes et a demandé de leur assurer une protection.

Le syndicat a souligné que la mort du journaliste Abou Hin élève le nombre des journalistes tués dans les territoires palestiniens à 29 depuis 2000, ce qui prouve absolument la politique criminelle systématique de l'occupation contre les journalistes dans le but de faire taire la voix palestinienne et une tentative d'empêcher la transmission de la véritable image à l'opinion publique internationale.


Gaza résiste sous l'Obscurité et l'agression génocidaire  25/07/2014


Gaza – CPI
L'autorité de l'énergie dans la Bande de Gaza a appelé le gouvernement palestinien du consensus à la nécessité de fournir le carburant nécessaire pour fonctionner la centrale électrique dans la Bande de Gaza.

Elle a également appelé le côté égyptienne à faire entrer le don qatari sur ces territoires.

Fathi Cheikh Khalil, le vice-président de l'autorité de l'énergie a déclaré dans un communiqué de presse, le jeudi 24/7 qu'ils ont informé l'AP en Cisjordanie de leur incapacité de transférer des fonds et les recevoir des citoyens en raison de l'état de guerre et l'agression génocidaire qu'expose la Bande de Gaza actuellement.

Il a appelé le gouvernement à fournir le carburant nécessaire pour la fonction de la centrale électrique à Gaza, confirmant que le carburant n'a pas entré à Gaza depuis trois jours et que le carburant disponible à la centrale n'est pas assez pour un seul jour.

Il a attiré l'attention que le carburant entré à Gaza est 250 000 litres, alors que le secteur a besoin d'environ 450 000 pour couvrir le week-end.

L'autorité de l'énergie a appelé les autorités égyptiennes à la nécessité d'entrer le don qatari du carburant estimé de 10 000 tonnes, en soulignant qu'il est temps approprié et nécessaire pour l'entrer, appelant à dépêcher l'entrée du carburant en raison de l'état exceptionnel de guerre et l'agression sauvage et génocidaire imposée sur le secteur.


Gaza : La Tunisie dénonce les carnages et le terrorisme d’Etat d’Israël  25/07/2014


www.gnet.tn
La Tunisie réitère sa condamnation "de la poursuite des carnages et des violations criantes du droit international humanitaire", perpétrées par Israël dans son agression contre Gaza.

La Tunisie condamne le génocide et la barbarie à Gaza.
La Tunisie dénonce "l’escalade injustifiée, le terrorisme d’Etat, et le génocide menés contre les civils palestiniens, dans un défi flagrant des sentiments de millions de musulmans et de chrétiens", annonce un communiqué du ministère des Affaires étrangères, paru hier.

Le président de la République qui rallie les concertations et les tentatives intenses menées par les dirigeants arabes, en appelle, selon le communiqué,  "à la conscience arabe en vue d’assumer la responsabilité historique à soutenir et à sauver les frères palestiniens". Il exhorte la communauté internationale à assurer "la protection internationale au peuple palestinien, à faire plus de pressions sur Israël, à le contraindre à un cessez-le-feu immédiat et à mettre fin à ses actes criminels et barbares".


Rapport: arrestations de 931 citoyens de Jérusalem et des territoires de 48 en trois semaines  25/07/2014


Nazareth – CPI

Des données publiées par la police de l’occupation ont révélé l’arrestation de 931 palestiniens de Jérusalem et de l'intérieur occupé depuis le début du mois de Juillet de cette année.

Des avocats palestiniens ont confirmé que la police israélienne mène une campagne d'arrestations massive affectant les jeunes et les mineurs palestiniens depuis la mort du garçon Abu Khudair et les manifestations de colère qui ont suivi sa mort.

La police a prétendu dans un communiqué que ces arrestations sont dans le cadre des «Événements de perturbation à l'intérieur de la Ligne verte qui avaient éclaté depuis le 2 Juillet dernier, notant que la police accuse les détenus d’avoir participé à ces actions qui violent la loi et l'ordre ».

Elle a ajouté que depuis l'incident du martyre de l'enfant Mohammed Abu Khudair par un gang d'extrémistes juifs il ya trois semaines, 295 citoyens ont été arrêtés à Jérusalem et 71 actes d'accusations ont été présentés contre un certain nombre d'entre eux, en plus de l’arrestation d'environ 636 jeunes palestiniens de différentes villes arabes des territoires de 48.


Israël bombarde une école de l'UNRWA pleine de civils : 15 morts  25/07/2014



Gaza – CPI
Les forces d'occupation sionistes ont commis un nouveau massacre cet après-midi (24-7) suite au bombardement d’une école appartenant à l'URNWA dans la ville de Beit Hanoun dans laquelle les palestiniens se sont réfugiés après la destruction de leurs maisons
.

Le porte-parole du ministère de la Santé Achraf Al-Qudra a affirmé que 15 civils ont été tués et 70 autres ont été ciblés au cours de ce massacre.

Les ambulances sont encore en train de transporter les blessés et les morts de l'école vers les hôpitaux.

Al-Qudra a cité que trois hôpitaux dans le nord de Gaza ainsi que l'hôpital Shifa reçoivent en ce moment des dizaines de martyrs et de blessés par le bombardement de l’école.

Le Hamas a considéré le bombardement de l’école et le massacre commis dedans par les forces d’occupation comme étant un crime odieux et une attaque violente des institutions internationales qui ne passera pas inaperçu.

La bande de Gaza est exposée depuis plus de 18 jours à une large opération militaire israélienne, pendant laquelle des milliers de raids aériens, terrestres et maritimes ont été lancés, plus de 735 palestiniens ont été tués, des milliers ont été blessés, plus de mille maisons ont été entièrement détruites et des familles ont été exterminées.


Finlande: saisie de systèmes de guidage pour missiles air-air destinés à Kiev  25/07/2014

Finlande: saisie de systèmes de guidage pour missiles air-air destinés à Kiev

 

 RIA Novosti / La Voix de la Russie La Finlande a saisi le 24 juin des systèmes de guidage pour missiles air-air destinés à l'Ukraine qui transitaient illégalement par l'aéroport d'Helsinki, a annoncé jeudi le service des douanes finlandais.

Un conteneur d'un poids de plus d'une tonne avec un lot de systèmes de guidage est arrivé du Vietnam via Hong Kong sans certificat de transit requis par la législation finlandaise.

Seuls les dirigeants finlandais ont été informés de la saisie des armements compte tenu de la situation tendue autour de l'Ukraine, rapporte la radio Yle.

Les douanes finlandaises ont lancé une enquête qui devrait durer environ six mois. Le 1er octobre, les enquêteurs feront une déclaration dans le cadre de cette affaire.

RIA Novosti
 


Débris de l’avion repérés dans la région de Aguelhok et Kidal dans le nord du Mali (vol AH 5017)  24/07/2014

Débris de l’avion repérés dans la région de Aguelhok et Kidal dans le nord du Mali (vol AH 5017)




Le ministre du Transport Amar Ghoul a confirmé jeudi le crash de l’avion. « Nous avons des informations en provenance des autorités maliennes et burkinabés faisant état de débris de l’avion repérés dans la région de Aguelhok et Kidal dans le nord du Mali » a t-il déclaré dans une conférence de presse qu’il vient d’animer au terminal 3 de l’aéroport Houari Boumedienne, en présence du directeur général d’Air Algérie Mohamed Salah Boultif.

Cependant Amar Ghoul s’est abstenu d’employer le mot « crash » de façon explicite, précisant en outre que les opérations de recherches étaient toujours en cours. Un avion militaire algérien, des avions militaires français et malien participent à ces recherches ajoute encore le ministre du transport.

Au sujet de l’avion, le ministre a expliqué que « c’est le cinquième voyage fait par cette avion sur le même itinéraire Ouagadougou/Alger ». Et de préciser encore que « l’avion est affrété depuis un mois par Air Algérie, il a toutes les autorisations requises pour voler ». Ghoul a encore ajouté qu’ « une commission d’urgence est mise en place sur instruction du président Bouteflika, juste à l’annonce de la disparition de l’avion des écrans radars ».

Cette commission est présidée par le Premier ministre abdelmalek Sellal. Enfin Ghoul, qui a paru les traits tirés a fait part de sa douleur et de sa compassion pour les victimes de cet accident.

http://www.algerie1.com/actualite/amar-ghoul-confirme-le-crash-de-lavion/


Une plainte déposée contre Israël auprès de la CPI  24/07/2014

Une plainte déposée contre Israël auprès de la CPI





Une plainte du Ministre de la Justice de PALESTINE et du Procureur Général de la Cour de GAZA sera déposée demain matin vendredi 25 juillet auprès de la Cour Pénale internationale par Maitre Gilles DEVERS, avocat au barreau de Lyon, qui en a reçu mandat.

Maitre Gilles DEVERS donnera à la suite une conférence de presse demain vendredi 25 juillet à 9 heures à la Maison du Barreau de Paris 2, rue de HARLAY - 75001 Métro Châtelet
L’accès à la conférence est strictement réservé à la presse.

http://www.agenceinfolibre.fr/plainte-deposee-contre-israel-aupres-cpi/


Explosions dans l’aéroport Ben Gourion après le bombardement d’al-Qassam  24/07/2014

Explosions dans l’aéroport Ben Gourion après le bombardement d’al-Qassam






Les Brigades d’al-Qassam, branche militaire du mouvement de résistance islamique du Hamas, a bombardé jeudi matin l’aéroport israélien de Ben Gourion avec deux missiles.

Les Brigades ont déclaré dans un communiqué militaire avoir frappé jeudi matin l’aéroport avec deux roquettes de type M75.

La dixième chaine sioniste a rapporté que des bruits d’explosion ont été entendus dans l’aéroport. Ce, après que l’Etat hébreu a fermé son espace aérien dans l’aéroport principal de Ben Gourion, en transférant les vols à celui de la ville d’Elat. Cette décision a été prise après les attaques depuis la bande de Gaza, et la suspension des vols de la majorité des compagnies aériennes vers cet aéroport, en raison du danger des roquettes de la résistance.

Lufthansa et Air France ainsi que d'autres compagnies aériennes européennes et étrangères ont annoncé jeudi avoir prolongé de 24 heures, soit durant toute la journée de vendredi, la suspension de leurs vols en provenance de et vers Tel Aviv, en Israël.

http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7uGH3ZZiZnqaH6l9nZfrpqokGaC9XLB30EQaDp6ZMdzQUM3K0otKtqHI1OsPmRDli1V%2bW8HTXW3Gr1wXCDb2NTpzlyh74T50%2bCvqhCFhFQCk%3d
diverses sources


Abou Zouhri: Netanyahu admet sa défaite face à la résistance  24/07/2014

Abou Zouhri: Netanyahu admet sa défaite face à la résistance




Le porte-parole du mouvement de la résistance islamique "Hamas", Dr Sami Abou Zouhri, a déclaré que Netanyahu a reconnu sa défaite devant la résistance palestinienne dans la bande de Gaza.

Abou Zouhri a dit dans une déclaration écrite dont une copie a été reçue par le "Centre Palestinien d'Information" aujourd’hui (24/7): "Les déclarations de Netanyahu de ne pas pouvoir assurer une victoire complète est une reconnaissance tacite de la défaite face à la résistance".

Le premier ministre de l'occupation Benjamin Netanyahu a déclaré ce matin: "Nous ne pouvons pas garantir une victoire complète, mais nous ferons ce qui est de notre pouvoir".

http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7Al2HhGH8ORvM8qEZcuQhS6pxsRj1YV3WfRWzToYmCENA%2bG5wDrb2OjZtvxdaniJZ1EZei1cemmvkOPaz8DxYTW4Dh81gI6NnO0s8tKVEcZU%3d


Disparition de l’avion d’Air Algérie : « Un missile sol-air peut atteindre un avion »  24/07/2014

Disparition de l’avion d’Air Algérie : « Un missile sol-air peut atteindre un avion »





Mohamed Benzerroug est un pilote et expert en enquêtes sur les accidents aéronautiques.

Qu’est ce qui a pu se passer avec l’avion affrété par Air Algérie et qui a disparu à Gao ?

Toutes les hypothèses restent ouvertes avant qu’on retrouve les boîtes noires de l’appareil. Nous savons actuellement que des conditions météorologiques déplorables (un orage ou un vent de sable) ont été signalées et qu’un changement de cap a été demandé quand l’appareil survolait la région de Gao. A partir de ce moment, il n’y a plus eu de signal radar ou de contact radio. Auprès de mes confrères, j’ai su également qu’il s’agit d’un appareil qui a eu beaucoup de pannes de moteurs, la dernière est survenue la veille du décollage de l’avion.

C’est une information importante à retenir. Car si jamais l’avion s’est retrouvé dans des conditions météorologiques dégradantes et avec une panne de moteur, il est évident qu’il n’a aucune chance de poursuivre son vol. Cela dit, lors du crash, nous avons une balise qui se déclenche. Il s’agit d’un émetteur de signal de détresse sur la fréquence appelée 121.5 captée par un satellite. C’est comme un GPS. Dans ce cas la balise n’a pas émis de signal, donc je ne dirais pas que l’hypothèse du crash est la plus plausible. Celle d’une éventuelle attaque terroriste n’est pas à exclure vu la situation qui prévaut dans la région que survolait l’appareil. Un missile sol-air peut atteindre un avion. Nous avons un exemple récent qui est celui de la Malysian Airlines.

Après plus de quinze heures de recherches est-il normal qu’il n’y ait pas eu de signal ?

Il suffit qu’il y ait un grand choc pour que cette balise se déclenche. Donc cela n’est pas normal. Sauf que tout dépend encore une fois de l’équipement de l’avion : est ce que la balise était fonctionnelle ? Est-ce que la batterie était bonne ? Car il s’agit d’un appareil électronique qui est sujet à pannes. Dans le cas où l’avion est abattu par un missile par exemple, parfois il n’y a pas de signal. C’est que la batterie qui alimente l’émetteur est peut être endommagée ou détruite. Généralement les enquêteurs se basent sur les derniers tracés du radar pour la recherche de l’épave.

Où se situe la responsabilité d’Air Algérie qui a affrété cet appareil ?

D’abord, il y a eu beaucoup de problèmes avec ce type d’avions et beaucoup de crashs par le passé. Le MD 83 est un ancien avion, âgé de plus d’une décennie selon mes informations, mais je ne pourrais rien vous dire sur son état de navigabilité actuel. Dans la réglementation aéronautique, c’est le pays d’occurrence (le pays où l’appareil est tombé) qui mène l’enquête avec les autorités du pays qui a affrété cet appareil. La compagnie qui affrète et le constructeur. Pour ce qui est de la responsabilité de la compagnie nationale, je dirai qu’il est un peu tôt pour en parler. Mais on le saura.

À un certain moment, on se posera des questions sur les modalités de passation de marchés, les conditions dans lesquelles on a affrété cet appareil ? Est ce qu’il a été révisé ? Est ce qu’il présente tous les certificats ? Est-il apte à assurer ce long courrier ? Et surtout pourquoi avoir choisi un Mac Douglas puisque ni la marque ni ce type d’avions ne figurent dans la flotte algérienne.

http://www.tsa-algerie.com/2014/07/24/disparition-de-lavion-dair-algerie-un-missile-sol-air-peut-atteindre-un-avion/


Deux soldats étrangers tués en Afghanistan  24/07/2014

Deux soldats étrangers tués en Afghanistan




Deux soldats de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) ont été tués jeudi en Afghanistan, a annoncé la force de coalition dirigée par l'OTAN .

"Deux membres de la Force internationale d'assistance à la sécurité sont morts aujourd'hui à la suite d'une attaque des forces ennemies dans le sud de l'Afghanistan", indique un communiqué de l'ISAF, sans préciser les nationalités des victimes ni les détails de cet incident en conformité avec la politique de l'ISAF.

Les deux décès portent le nombre de soldats étrangers tués en Afghanistan à 53 depuis le début de l'année.

Environ 50.000 soldats de la force de l'OTAN sont stationnés en Afghanistan actuellement, et les Etats-Unis envisagent de réduire leurs effectifs dans ce pays d'Asie centrale à moins de 10.000 personnes l'année prochaine.

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2014-07/24/content_33050685.htm


L'ONU lance une enquête sur l'agression israélienne à Ghaza  24/07/2014

L'ONU lance une enquête sur l'agression israélienne à Ghaza




GENEVE - Le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU a lancé mercredi une commission internationale d'urgence pour enquêter sur "toutes les violations" qui auraient été commises dans le cadre de l'agression israélienne contre la bande de Ghaza, où plus de 670 Palestiniens ont été tués, en vue de juger les responsables.

Une résolution en ce sens, déposée par la Palestine, a été adoptée par 29 voix pour, 1 voix contre (les Etats-Unis) et 17 absentions, lors d'une session extraordinaire du Conseil demandée par les pays arabes pour exiger le respect du droit international dans les Territoires palestiniens occupés.

Parmi les 47 Etats membres du Conseil, seuls les Etats-Unis se sont opposés à la résolution palestinienne. Le représentant américain auprès du Conseil, Keith Harper, a souligné que "nous travaillons intensément pour garantir une cessation immédiate des hostilités mais cette résolution ne va pas nous aider".

Tous les pays européens présents au Conseil, dont la France, l'Allemagne et le Royaume-Unis, se sont en revanche abstenus. Tout comme le Japon.

Un peu plus tôt, la Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Navi Pillay, avait appelé à une enquête sur de possibles crimes de guerre commis par Israël à Ghaza.

La résolution adoptée par le Conseil après presque sept heures de débats condamne "les violations généralisées, systématiques et flagrantes des droits de l'Homme et des libertés fondamentales" découlant des opérations militaires israéliennes menées depuis le 13 juin, dans les Territoires Palestiniens occupés, "en particulier la dernière offensive militaire d'Israël dans la bande de Ghaza (...) qui a impliqué des attaques sans discrimination et disproportionnées (...) , qui peuvent constituer des crimes internationaux".

Elle demande "d'envoyer d'urgence une commission d'enquête indépendante, internationale" pour enquêter sur ces violations et invite les enquêteurs à dresser une liste des "violations et des crimes perpétrés" et "d'identifier ceux qui en sont responsables" en vue de les juger et de "mettre fin à l'impunité".

Le texte demande par ailleurs de placer les Palestiniens sous "protection internationale immédiate". Il appelle à "une cessation immédiate des attaques militaires israéliennes" et "à mettre fin aux attaques contre les civils, y compris des civils israéliens".

La résolution demande aussi à la Suisse, en tant qu'Etat dépositaire des conventions de Genève, des textes fondamentaux du droit humanitaire, d'organiser une conférence d'urgence sur la situation dans les Territoires occupés. Une lettre en ce sens, datée du 9 juillet, a déjà été envoyée par le président palestinien Mahmoud Abbas à Berne.

http://www.aps.dz/monde/9433-l-onu-lance-une-enqu%C3%AAte-sur-l-agression-isra%C3%A9lienne-%C3%A0-ghaza


La Russie a commencé ses livraisons d'armes à l'Irak  24/07/2014

La Russie a commencé ses livraisons d'armes à l'Irak





La Russie a commencé la livraison d'hélicoptères de combat et d'avions de chasse à l'Irak, a rapporté jeudi une source du secteur militaire russe, alors que le ministre irakien de la Défense s'est rendu à Moscou pour évoquer la coopération militaire.

"Un certain nombre de contrats avec l'Irak sont entrés en vigueur et sont en train d'être honorés", a indiqué une source dans le secteur des exportations militaires russes, cité par l'agence de presse Interfax.
Les livraisons d'hélicoptères de combat Mi-35 et d'avions de chasse Su-25 ont déjà commencé, a précisé cette source, ajoutant que Bagdad avait également des contrats pour des hélicoptères Mi-28 et des systèmes antiaériens mobiles Pantsir-S1.

L'ambassadeur de Russie à Bagdad, Ilia Mogounov, avait auparavant indiqué que tous les avions Soukhoi seraient livrés d'ici à la fin de l'été.

En 2012, l'Irak et la Russie ont signé des contrats d'un montant total de 3,1 milliards d'euros pour la livraison de 36 Mi-28 et 48 systèmes Pantsir, selon la holding publique Rostec. Des contrats pour six Mi-35, et entre cinq et dix Su-25 ont été signés par la suite.

Le ministre irakien de la Défense, Saadoun al-Dulaimi, s'est rendu jeudi à Moscou pour s'entretenir avec son homologue russe, Sergueï Choïgou, de la coopération militaire entre les deux pays, alors que l'Irak fait face à une rébellion jihadiste armée.
M. Dulaimi a souligné que la Russie et l'Irak avaient une "riche histoire" de coopération militaire et qu'il fallait "aujourd'hui la renforcer et la développer".

M. Choïgou a de son côté déclaré que "la coopération militaire et technique se développait avec succès" et que la Russie "soutenait le combat (de l'Irak) contre le terrorisme".

La source russe citée par Interfax a pour sa part estimé que compte tenu des tensions internationales liées à l'accident de l'avion malaisien en Ukraine, Washington pourrait faire pression sur Bagdad pour que l'Irak annule ces commandes à la Russie.

Malgré les milliards dépensés par les Etats-Unis pour entraîner et équiper l'armée irakienne pendant les huit ans de leur occupation du pays, les forces gouvernementales n'ont pas été en mesure de repousser l'offensive des insurgés menée par l'Etat islamique (EI) le mois dernier.

En quelques jours, les jihadistes et leurs alliés parmi les factions sunnites ont conquis Mossoul, la deuxième plus grande ville d'Irak, ainsi que de larges pans du territoire dans le nord et l'ouest.
La ligne de front s'est depuis stabilisée et Bagdad a pu recevoir une assistance de Washington pour le renseignement, et des avions de chasse Soukhoi de la Russie et de l'Iran.

http://www.lorientlejour.com/article/877703/la-russie-a-commence-ses-livraisons-darmes-a-lirak-agence.html


1 2 3 4 5 » ... 2416

Publicité

Brèves



Commentaires