Erdogan demande aux Européens "de se mêler de leurs affaires"  15/12/2014

Erdogan demande aux Européens "de se mêler de leurs affaires"





Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'en est pris lundi à l'Union européenne, qui avait critiqué les arrestations massives en Turquie visant les médias opposés à son régime, demandant aux Européens de "se mêler de leurs affaires".

"L'Union européenne ne peut pas interférer dans des mesures prises... dans le cadre légal, contre des éléments qui menacent notre sécurité nationale" a déclaré Erdogan dans un discours retransmis à la télévision, dans la ville d'Izmir (ouest).

"Ils n'ont qu'à se mêler de leurs affaires", a-t-il ajouté, dans sa première intervention depuis les arrestations de dimanche.

La chef de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini et Johannes Hahn, commissaire chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement, ont dénoncé dimanche les opérations de la police turque, les qualifiant de contraires aux "valeurs européennes" et "incompatibles avec la liberté de la presse".

Ces propos inhabituellement durs interviennent après leur visite en Turquie la semaine dernière, visant à "renforcer" les liens jugés "d'importance stratégique" avec ce pays, qui négocie son adhésion depuis 2005.

M. Erdogan a mis en garde les deux responsables européens contre toute pression exercée contre les juges, les procureurs et la police turcs.
Des supporters du journal turc Zaman manifestent contre l'arrestation de journalistes devant le siège de la police d'Istambul le 15 décembre.

"Je me demande si ceux qui maintiennent ce pays aux portes de l'UE depuis 50 ans savent ce que représentent ces mesures ?", a-t-il demandé, en allusion aux arrestations.

"Des éléments qui menacent notre sécurité nationale vont recevoir la réponse appropriée, quand bien même ils font partie de la presse", a-t-il ajouté.
"Quand nous prenons de telles mesures, ce que pourrait dire l'UE, ou qu'elle nous accepte ou pas, nous est parfaitement égal. "On s'en fiche... gardez vos idées pour vous" a ajouté le président combatif.

Les arrestations de dimanche visaient principalement le quotidien Zaman et une télévision proche du prédicateur islamiste Fethullah Gulen, en exil aux Etats-Unis, ancien allié d'Erdogan devenu son pire ennemi.

La police a arrêté dimanche 27 personnes à Istanbul et dans plusieurs villes de Turquie, essentiellement des journalistes, dont Ekrem Dumanli, le rédacteur en chef de Zaman, l'un des grands quotidiens en Turquie, proche du prédicateur islamiste Fethullah Gülen.

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/erdogan-demande-aux-europeens-de-se-meler-de-leurs-affaires/id-menu-957.html


Netanyahu rencontre Kerry et rejette le projet palestinien de résolution  15/12/2014

Netanyahu rencontre Kerry et rejette le projet palestinien de résolution





Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a entamé lundi à Rome une rencontre sous tension avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry, après avoir sèchement rejeté tout ultimatum palestinien devant les Nations unies.

La rencontre entre les deux hommes a débuté vers 14H45 (13H45 GMT) à la résidence de l'ambassadeur américain à Rome.

"Nous n'accepterons pas les tentatives visant à nous imposer des mesures unilatérales dans un délai déterminé, alors que l'islamisme radical se propage dans le monde entier", avait déclaré le Premier ministre israélien dans la matinée, avant de s'envoler vers la capitale italienne.

Les Palestiniens ont annoncé dimanche soir leur intention de déposer dès mercredi, via la Jordanie, un projet de résolution devant les Nations unies réclamant la fin de l'occupation israélienne dans un délai de deux ans.

Le secrétaire d'Etat américain multiplie actuellement les entretiens en Europe pour tenter de relancer le processus de paix israélo-palestinien. Il a ainsi abordé le sujet dimanche soir avec son homologue russe.

Sergueï Lavrov a souligné la nécessité d'éviter que "la situation ne se détériore encore davantage", assurant chercher ce qui pouvait "être fait ensemble pour l'éviter".

L'annonce des Palestiniens est tombée dans la soirée via une déclaration de Wassel Abou Youssef, un des dirigeants de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP): "La direction palestinienne a décidé d'aller devant le Conseil de sécurité mercredi pour qu'il vote le projet (demandant) la fin de l'occupation" israélienne.

Cette initiative risque néanmoins de se heurter à un veto américain. Washington s'oppose à toute mesure unilatérale de la part des Palestiniens visant à obtenir de l'ONU la reconnaissance d'un Etat, jugeant qu'il doit être l'aboutissement de négociations de paix.
"Ce n'est pas la façon dont, je pense, il nous faut appréhender une négociation très compliquée, en imposant une échéance de deux ans", a commenté à ce propos un responsable du Département d'Etat.

M. Netanyahu avait déjà catégoriquement rejeté dimanche l'idée d'un retrait de Cisjordanie et de Jérusalem-Est d'ici à deux ans.
"Nous sommes confrontés à la possibilité d'une attaque diplomatique, autrement dit d'une tentative de nous imposer par des décisions de l'ONU un retrait aux lignes (frontières) de 1967 dans un délai de deux ans", a-t-il affirmé.

Un tel retour "amènerait les islamistes extrémistes dans les banlieues de Tel-Aviv et au cœur de Jérusalem", a-t-il estimé. "Nous le permettrons pas. Nous le rejetterons fermement et de façon responsable."

Avant sa rencontre avec M. Kerry, le Premier ministre israélien a également rencontré le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi.
M. Kerry doit ensuite se rendre à Paris quelques heures lundi en fin d'après-midi pour y retrouver les ministres français, allemand et britannique des Affaires étrangères, ainsi que la nouvelle chef de la diplomatie de l'Union européenne, Federica Mogherini.

La France a lancé depuis plusieurs semaines des consultations avec Londres et Berlin, puis avec Washington et Amman, pour mettre au point un texte de consensus qui obtiendrait le soutien des 15 membres du Conseil de sécurité.

Ce texte appellerait à la reprise rapide des négociations israélo-palestiniennes, gelées depuis le printemps, sur la base d'une série de grands principes comme la coexistence pacifique d'Israël et d'un Etat palestinien, mais sans fixer de délai pour le retrait des territoires occupés

"Dans le contexte d'absence de processus de paix qui nourrit les tensions sur le terrain, il est impératif d'avancer rapidement sur un projet de résolution au conseil de sécurité des Nations unies", a affirmé lundi le porte-parole du Quai d'Orsay.

Selon des sources diplomatiques, Paris essaie de rallier les Palestiniens à un compromis, mais ceux-ci semblent partagés entre ceux qui veulent aller vite, quitte à essuyer un veto américain, et d'autres qui se veulent plus constructifs.

Mais selon le responsable américain, il n'y a pas encore de consensus européen sur ce projet de résolution.

Dans la soirée, M. Kerry doit s'envoler pour Londres, où il doit rencontrer mardi le négociateur en chef palestinien Saëb Erakat et le secrétaire général de la Ligue Arabe, Nabil El Arabi.

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/netanyahu-rencontre-kerry-et-rejette-le-projet-palestinien-de-resolution/id-menu-957.html


Des armes nucléaires pourraient être déployées en Crimée  15/12/2014

Des armes nucléaires pourraient être déployées en Crimée





La Crimée est devenue une partie de la Russie laquelle peut posséder les armes nucléaires en vertu du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, a déclaré le ministre des Affaires étrangères de Russie Sergueï Lavrov.

Selon le ministre, Moscou peut disposer de son arsenal nucléaire conformément à ses intérêts et conformément à ses engagements de droit international.

La Crimée est devenue une région russe suite au référendum du 16 mars pendant lequel 96 % des habitants de la péninsule ayant participé au vote s'étaient prononcés pour la réunification avec la Russie.

http://french.ruvr.ru/news/2014_12_15/Des-armes-nucleaires-pourraient-etre-deployees-en-Crimee-8064/


Le Danemark revendique le pôle Nord  15/12/2014

Le Danemark revendique le pôle Nord





Le Danemark et son autonomie, le Groenland, ont présenté la demande devant la Commission des limites du plateau continental de l'ONU revendiquant l'extension de ses droits territoriaux en Arctique. Le Danemark est ainsi devenu le premier pays à revendiquer le pôle Nord ayant devancé notamment la Russie et le Canada, écrit le Financial Times britannique.

La Russie avait l'intention de déposer sa demande d'extension des frontières en Arctique au printepmps 2015. Le Canada lui aussi se proposait de présenter en 2015 ses prétentions à ces territoires riches en ressources naturelles. Le quotidien souligne que cette démarche du Danemark provoquera une détérioration sensible de ses relations avec la Russie, le Canada et les Etats-Unis.

http://french.ruvr.ru/news/2014_12_15/Le-Danemark-revendique-le-pole-Nord-8036/


Le Premier ministre syrien en visite chez son allié iranien  15/12/2014

Le Premier ministre syrien en visite chez son allié iranien





Le Premier ministre syrien Waël al-Halaqi est arrivé lundi en Iran, principal allié régional et bailleur de fonds du régime de Bachar el-Assad, ont annoncé les médias iraniens.

M. Halaqi est accompagné de plusieurs ministres (Pétrole, Industrie, Electricité et Santé) pour cette visite dont la durée n'a pas été précisée, selon l'agence officielle Irna. Il doit notamment rencontrer mardi le Premier vice-président iranien, Es-haq Jahanguiri, pour évoquer "la situation dans la région et les relations bilatérales", a précisé le site internet du gouvernement iranien.

Cette visite intervient une semaine après celle du chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem. Celui-ci avait assuré que Téhéran soutenait l'initiative de la Russie pour relancer des négociations entre le gouvernement syrien et l'opposition armée.

La Russie, un allié du régime de Bachar el-Assad, a reçu en novembre un groupe d'opposants puis une délégation conduite par M. Mouallem. Selon un responsable russe, Moscou a arraché un accord sur une relance des discussions sans conditions préalables. Mais aucune date n'a été avancée.

Autre soutien de Damas, l'Iran fournit de l'aide militaire, sous forme de conseillers, aux forces gouvernementales qui luttent contre l'opposition armée et les groupes jihadistes. La République islamique soutient également l'économie syrienne, étouffée par un embargo international.

Téhéran avait ainsi ouvert en juillet 2013 une ligne de crédit de 3,6 milliards de dollars pour les besoins syriens en pétrole. L'Iran avait auparavant déjà ouvert pour Damas deux lignes de crédit d'un montant de quatre milliards de dollars.
Le conflit syrien, qui a débuté en 2011, a fait plus de 200 000 morts, 7,2 millions de déplacés intérieurs et quelque 3,2 millions de réfugiés.

http://www.lorientlejour.com/article/901026/le-premier-ministre-syrien-en-visite-chez-son-allie-iranien.html


La force d’al-Qassam prouve la victoire de la résistance et la défaite de l’occupation  15/12/2014

Gaza - CPI
 

  Les experts et analystes politiques ont été unanimes : la démonstration [de force] des brigades Al Qassam dans la bande de Gaza, à l’occasion de la commémoration du vingt-septième anniversaire du lancement du mouvement Hamas a été l’occasion de rappeler la défaite de l’occupation et de souligner le choix de la résistance.

Le directeur général du journal "Palestine" (Falastine) qui est aussi le célèbre écrivain Iyad Al Qura a déclaré que les brigades Al Qassam ont fait passer, aujourd’hui, plusieurs messages à de multiples interlocuteurs. Tous les messages assurent que les Palestiniens ont fait le choix de la résistance. Iyad Al Qura souligne que la démonstration a été centrée sur les différents types d’armes et les unités de l’armée d’Al Qassam.

Un message aux prisonniers

Al Qura a souligné dans un communiqué accordé à notre CPI que le message le plus important concerne les prisonniers. Il y a une interrogation importante sur le nombre et la nature des prisonniers. Les brigades ont d’avantage mis le doute sur cette question et cela perturbera l’occupant.

Il a noté que le message le plus percutant était la démonstration du drone de  surveillance militaire ainsi que l’existence de l’unité marine. Cela assure aussi ce qui a été diffusé dernièrement concernant la force marine d’Al Qassam qui est un nouveau danger pour l’occupant, notamment après les révélations de l’opération Zakim.

Une évolution depuis la dernière démonstration

Al Qura a comparé la dernière démonstration militaire avec celle d’avant. Il met en avant l’évolution claire, notamment en terme de roquettes : une roquette de très grande taille avec gravé dessus un point d’interrogation a été inauguré. C’est une grande évolution et se range bien dans la logique des expériences de lancer de roquettes à travers la plage. Les roquettes resteront donc un moyen très intéressant pour la prochaine guerre.

Il note aussi la confiance qu’avait Al Qassam, malgré le grand rassemblement, la démonstration et le défi imposé à l’occupant : les Brigades savaient que l’occupation n’osera pas attaquer. Ainsi, les brigades ont prouvé que la résistance est sortie victorieuse de la guerre et n’a perdu de ces capacités que peu d’hommes et de matériel.

Remerciement de l’Iran

Concernant le fait qu’Abou Oubeyda a mentionné l’Iran, Al Qura a déclaré que c’est un message claire pour assurer que la relation est correcte et prépare ainsi la visite du président du bureau politique du Hamas Khaled Mechaal prévu à Téhéran.

A son tour, le président du centre des recherches de l’avenir, Ibrahim Al Madhoun, a remercié l’Iran. Ce qui laisse entendre un retour à une relation entre les deux partis. Il décrit cette nouvelle d’« agréable surprise pour les partisans du Hamas et de la résistance,  et un choc pour les forces assiégeantes. Il ajoute: « c’est cela qui décevra l’AP et l’inquiète »

Un échec sioniste

De son côté, le journaliste et expert des affaires sionistes, Naser Al Laham a considéré que la démonstration militaire des brigades Al Qassam à Gaza à l’occasion de commémoration du lancement du mouvement Hamas montre l’échec de l’occupation lors de la dernière guerre.
 
"L’occupation a échoué à détruire les brigades Al Qassam", a-t-il également confirmé.

Al Laham a déclaré dans un statut publié sur sa page Facebook que la démonstration prouve que la solution militaire sioniste « n’est qu’un rêve que Netanyahou et ses semblables vendent au peuple trahi et que la poursuite du blocus israélien contre Gaza n’est qu’une imitation du blocus lamentable imposé par Napoléon sur Aka en 1799 qui avait stoppé l’occupation française du Moyen-Orient. ».


Des colons prennent d’assaut al-Aqsa et détiennent les pièces d’identité des femmes  15/12/2014

Jérusalem-CPI

Des colons extrémistes ont pris d'assaut ce matin (14/12) la Mosquée d’Al-Aqsa par la porte des Magrébins sous la protection de la police israélienne.

L'agence de nouvelles "Safa" a cité, selon l’un des fidèles de la mosquée d’al-Aqsa, qu’environ 15 colons ont fait irruption, dans la matinée, dans la mosquée d’al-Aqsa et ont organisé une visite à partir de la Porte des Maghrébins, de la mosquée tribale et de la porte Marwani ansi que de la porte de la miséricorde sortant de la porte al-Selsila.

 "Des centaines de fidèles des habitants de Jérusalem et de l’intérieur occupé étaient présents ce matin à la mosquée Al-Aqsa et ont fait face aux incursions des colons, soulignant que la police israélienne stationnée aux portes ont détenu les pièces d’identités des femmes et de quelques hommes à l'entrée de la mosquée", a-t-elle poursuivi.

Elle a affirmé que certains des colons intrus ont provoqué les fidèles et l’un d’entre eux a même tenté de monter au Dôme du Rocher et a commis des actes de provocation. Les gardes d'Al-Aqsa ont intervenu rapidement et l’ont éjecté de l'intérieur de la cour de la mosquée.

Les organisations des « étudiants pour le temple », « Femmes pour le Temple» et l’«Organisation Hliba » ainsi que le «syndique des organisations du temple » avaient appelé leurs partisans à prendre part dimanche dans les raids de la mosquée Al-Aqsa, en préparation de la Fête des Lumières « Hanukah».

La mosquée Al-Aqsa est exposée à des incursions presque quotidiennes par des colons et des groupes extrémistes juifs, dans une tentative d'étendre le contrôle complet sur la mosquée et d'imposer la division temporelle et spatiale de la mosquée.


L’AP se dirige vers le conseil de sécurité et la coordination sécuritaire se poursuit  15/12/2014

Ramallah - CPI
 

  Les cadres de l’AP ont décidé, ce dimanche soir, de présenter mercredi prochain une demande auprès du conseil de sécurité international pour mettre fin à l’occupation et pour la création d’un Etat Palestinien.

Un membre du comité exécutif de l’OLP, Jamil Shahada, a déclaré que les leaders de l’AP ont décidé d’organiser des rencontres de toutes les personnes concernées par le projet de la décision palestinienne et arabe d’un côté et  la France qui sera la représentante de l’union européenne au conseil de sécurité d’un autre côté, afin de présenter mercredi la demande palestinienne auprès du conseil de sécurité.

Il ajoute dans un communiqué que l’AP  se dirigera vers la cours pénale et ne signera le traité de Rome, seulement si le projet n’obtient pas neuf voix dans le conseil de sécurité ou bien si les Etats-Unis usent de leur droit de véto.

En ce qui concerne l'arrêt de la coordination sécuritaire, Shahada a assuré que ce pas n’aura lieu qu’après la signature du traité de Rome et suscitera aussi une révision de toutes les relations et des accords avec le pays de l’occupation.

Sahada a souligné que la direction de l’AP a décidé d’encourager la résistance populaire, mardi, une réunion sera organisée pour étudier les marges de manœuvre.
Ces décisions ont été prises lors d’une seconde réunion entre les cadres de l’AP afin de déterminer une réponse adéquate aux escalades sionistes, après le meurtre du ministre palestinien lors d’une manifestation au nord de Ramallah, mercredi dernier


La Belgique paralysée par une grève générale  15/12/2014

La Belgique paralysée par une grève générale

 

La grève la plus importante de ces dernières années commence en Belgique. Elle est organisée à l'appel des syndicats qui protestent contre le programme d'austérité du nouveau gouvernement.

De nombreux vols sont annulés. De nombreux établissements et écoles sont fermés.
Les syndicats protestent contre l'abandon de la revalorisation des salaires par rapport à l'inflation et les projets de la nouvelle coalition gouvernementale d'élever l'âge de la retraite.

http://french.ruvr.ru/news/2014_12_15/La-Belgique-paralysee-par-une-greve-generale-9185/
 


Raids de la police contre les journalistes en Turquie : l'UE choquée  15/12/2014

Raids de la police contre les journalistes en Turquie : l'UE choquée

Les raids de la police et les arrestations de journalistes et de représentants des médias du dimanche en Turquie ne sont pas compatibles avec la liberté de la presse, principe fondamental de la démocratie, précise une déclaration conjointe du chef de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini et du membre de la CE pour la politique de voisinage, Johannes Hahn.

Ils ont déclaré que l'opération de police était dirigée contre les valeurs et les normes européennes, que la Turquie aspire à intégrer, et qui devraient être la base de relations fortes avec l'UE.

http://french.ruvr.ru/news/2014_12_15/LUE-a-choque-par-les-raids-de-la-police-contre-les-journalistes-en-Turquie-9314/
 


Australie : Abbott évoque les motifs du preneur d'otages à Sydney  15/12/2014

Australie : Abbott évoque les motifs du preneur d'otages à Sydney

Le premier ministre d'Australie Tony Abbott a fait une deuxième déclaration suite à la prise d'otages dans un café à Sydney.

Il a qualifié de « profondément choquant » le fait que « des personnes innocentes soient retenues par un homme armé qui fait état des motifs politiques ».

La police australienne avait communiqué précédemment avoir établi le contact avec le ravisseur.

Des journalistes australiens se sont entretenus par téléphone avec plusieurs otages. Selon eux, le ravisseur qui s'appelle « frère » a avancé plusieurs revendications à la police.

http://french.ruvr.ru/news/2014_12_15/Australie-Abbott-evoque-les-motifs-du-preneur-dotages-a-Sydney-4731/


France: démantèlement d'un réseau djihadiste  15/12/2014

MOSCOU, 15 décembre - RIA Novosti
Un groupe criminel qui recrutait des islamistes radicaux avant de les envoyer en Syrie a été démantelé en France, rapportent lundi les médias locaux se référant à une source policière.
Des interpellations ont eu lieu dans les régions de Toulouse et de Paris, ainsi qu'en Normandie. Le nombre exact des personnes interpellées n'a pas été divulgué.
Selon les premières informations disponibles, cette filière aurait déjà acheminé en Syrie plusieurs "candidats au djihad", indiquent les médias.
Début décembre, le journal en ligne The Local a annoncé qu'un millier de Français avaient quitté le pays pour combattre dans les rangs d'organisations extrémistes en Syrie et en Irak. Selon le site, près de 375 d'entre eux se trouvent toujours dans ces pays.


Suisse: "chasse" aux Genevois résidant en France (journal)  15/12/2014

10:57 15/12/2014
 
MOSCOU, 15 décembre - RIA Novosti
 
Les autorités genevoises (Suisse) proposeront à leurs citoyens résidant en France sans y être déclarés et travaillant à Genève de payer leurs impôts dans leur pays natal, annonce le journal Tages Anzeiger.
Le canton suisse de Genève a exprimé sa volonté de coopérer avec les autorités françaises afin d'identifier les Suisses résidant en France sans y être déclarés, ce qui leur permet de ne pas payer d'impôts et de bénéficier d'un loyer beaucoup plus modeste. De cette façon, le budget du canton est privé tous les ans de sommes considérables.
Selon le journal, entre 10.000 à 20.000 Suisses travaillent à Genève tout en logeant dans les villes françaises situées à proximité. En déclarant qu'il s'agit de leur "résidence secondaire", ils ne sont pas officiellement considérés comme des résidents en France. En Suisse, ils ne sont pas imposés, car ils habitent de fait un autre pays, explique le journal.


Australie: prise d'otages dans un café de Sydney  15/12/2014

Australie: prise d'otages dans un café de Sydney
08:27 15/12/2014
 
MOSCOU, 15 décembre - RIA Novosti
 
Une quarantaine de personnes ont été prises en otages par un djihadiste présumé dans un café de Sydney, rapportent lundi les médias australiens.
D'après des images de télévision en direct, un drapeau noir avec des inscriptions islamiques en blanc, semblable à celui utilisé par le groupe Etat islamique (EI), est plaqué sur une fenêtre de l'établissement situé en plein centre de Sidney, à proximité de la Banque centrale. Les clients se tiennent debout les mains appuyées contre les fenêtres.
 
Selon les médias, au moins trois personnes ont réussi à sortir du café via des portes secondaires. A l'heure actuelle, le bâtiment est complètement bouclé par des unités policières. Les forces de l'ordre cherchent à négocier avec le preneur d'otages.
La police a en outre confirmé "un incident" à l'opéra de Sidney, qui a été évacué suite à la découverte d'un colis suspect. Les Etats-Unis ont également évacué leur consulat de Sydney, situé près du café où a lieu la prise d'otages.


[justice_pour_wissam] Samedi 20 Décembre 15h Place Stalingrad Paris  15/12/2014

Samedi 20 Décembre 15h Place Stalingrad Paris : Non lieu pour les assassins
d'Ali Ziri (le 12 décembre 2014) et 8 mois de prison ferme pour un manifestant
qui manifestait contre les violences policières

"Confirmation du non-lieu par la cour d'appel de Rennes dans l'affaire d'Ali
Ziri, cette nouvelle sonne comme un coup de marteau dans ma tête, me glace le
sang.

Comment recevoir cette nouvelle ? Je ne sais pas, je ne sais plus, ce que je
sais c'est que ça me fait mal à moi et à d'autres familles, gronde en moi un
sentiment d'injustice une colère obscure qui me fait mal et pourrait faire mal
à d'autres.

Est-ce que nos vies n'ont pas plus de valeur que ça ?

Est-ce que l'état de droit existe bien en France ?

Vos mensonges, votre hypocrisie, vous tueront un jour.

La France a tué une partie de moi, une partie de nous, la France sous
l'étendard donneuse de leçons, ne se les applique pas.

La vérité et que la France est menteuse, hypocrite, vote des lois pour ceux
qui ne peuvent pas se défendre et protège des assassins, des voyous en col
blanc, des politiques.

La France le pays des droits de l'homme, républicaine..., des belles paroles
qui sonnent faux. Il arrivera un jour où cette France créera le chaos dans la
tête des gens. Vous récolterez ce que vous avez semé et en payerez les
conséquences.

Pour toutes ces raisons nous serons là samedi 20 décembre à 15h00, place
Stalingrad pour dénoncer les deux poids deux mesures, 8 mois de prison pour un
manifestant qui manifeste contre les violences policières et un non-lieu pour
des policiers qui tuent.

Amal Bentounsi au nom du Collectif urgence notre police assassine"


L’OSCE, UNE ORGANISATION EN CRISE  15/12/2014

# EODE-TV/ LUC MICHEL (EODE) : L’OSCE, UNE ORGANISATION EN CRISE / SUR AFRIQUE MEDIA TV (16 NOV. 2014)
 
Les experts internationaux de EODE sur les médias …
EODE-TV & AFRIQUE MEDIA TV/
Avec EODE Press Office/ 2014 11 16)
 
Intervention de Luc MICHEL,
Administrateur-général d’EODE :
 
Video sur le Website d’EODE-TV
https://vimeo.com/114047240
 
L’introduction  de Bachir Mohamed LADAN :
Luc Michel, la Russie critique ouvertement l’OSCE en Ukraine.
Pourquoi l’OSCE se retrouve-t-elle au cœur de la confrontation Russie-Occident ?
D’où vient cette OSCE, quelle est son histoire ?
Quand s’amorce le confrontation entre l’OSCE et la Russie ?
Pour conclure LM, crise de la Russie avec l’OSCE ou une OSCE en crise elle-même ?
 
Il s’agit de la version COMPLETE (13 min.) de l’intervention.
Suite à des problèmes techniques lors du Duplex avec Charleroi-Brussels South, la dernière partie n’avait pu être diffusée dans l’émission.
 
Filmé en duplex par EODE-TV
Diffusé sur AFRIQUE MEDIA TV
dimanche 16 novembre 2014 dans l’émission ‘Le Débat Panafricain’
présenté par Bachir Mohamed Ladan.
 
EODE-TV / EODE Press Office /
________________________
www.afriquemedia.tv
EODE-TV sur Vimeo: https://vimeo.com/eodetv
Retrouvez nous sur Facebook
avec le « Groupe officiel AFRIQUE MEDIA TV » : https://www.facebook.com/groups/afrique.media.groupe.officiel/
 


Des otages retenus à Sydney, un drapeau islamique noir brandi  15/12/2014

Des otages retenus à Sydney, un drapeau islamique noir brandi



Des otages en nombre indéterminé étaient retenus lundi dans un café de Sydney, encerclé par la police, et un drapeau islamique noir était visible à une fenêtre de ce café, ont rapporté des médias et des témoins.
Martin Place, une place du quartier des affaires de Sydney, était fermée à la circulation, et de nombreux policiers encerclaient le Lindt Chocolat Cafe. Des images des télévisions montraient un drapeau noir avec des inscriptions islamiques en blanc plaqué sur une fenêtre de l'établissement.

http://www.lorientlejour.com/article/900966/des-otages-retenus-a-sydney-un-drapeau-islamique-noir-brandi.html


Israël: Netanyahu rejette tout retrait en Cisjordanie et à Jérusalem-Est d'ici deux ans  14/12/2014

Israël: Netanyahu rejette tout retrait en Cisjordanie et à Jérusalem-Est d'ici deux ans





Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a rejeté catégoriquement dimanche l'idée d'un retrait de Cisjordanie et de Jérusalem-est d'ici deux ans, à la veille d'une rencontre à Rome avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry.

"Nous sommes confrontés à la possibilité d'une attaque diplomatique, autrement dit d'une tentative de nous imposer par des décisions de l'Onu un retrait aux lignes (frontières) de 1967 dans un délai de deux ans", a affirmé Benjamin Netanyahu en conseil des ministres, selon un communiqué de ses services.

Un tel retour "amènerait les islamistes extrémistes dans les banlieues de Tel Aviv et au cœur de Jérusalem", a prévenu le Premier ministre. "Nous le permettrons pas. Nous le rejetterons fermement et de façon responsable".
Les Palestiniens, soutenus par la Ligue arabe, veulent soumettre au Conseil de sécurité de l'Onu un texte réclamant d'ici à novembre 2016 un retrait israélien de "la totalité des territoires occupés depuis 1967".

Ce projet ayant toutes les chances de se heurter au veto américain, la France a lancé depuis plusieurs semaines des consultations avec Londres et Berlin, puis avec Washington et Amman, pour mettre au point un texte de consensus, en fixant peut-être une échéance pour la fin de ces négociations.
"Nous devons fixer un calendrier, car en l'absence de calendrier comment convaincre qu'il ne s'agira pas d'un énième processus sans perspectives réelles ?", déclarait fin novembre le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, mentionnant un délai de deux ans.

Le texte de compromis appellerait à la reprise rapide des négociations israélo-palestiniennes, gelées depuis le printemps, sur la base d'une série de grands principes comme la coexistence pacifique d'Israël et d'un Etat palestinien.

Dans un deuxième temps, Paris envisage une conférence internationale pour encadrer et soutenir ces négociations, avec la participation des pays arabes.

Vendredi, le Parlement portugais a adopté une recommandation appelant le gouvernement de ce pays à reconnaître l'Etat palestinien. Une démarche similaire à celles récemment entreprises en France, en Irlande, en Grande-Bretagne et en Espagne.

Selon l'Autorité palestinienne, quelque 135 pays dans le monde reconnaissent l'Etat de Palestine, le dernier en date étant la Suède.

http://www.lorientlejour.com/article/900851/israel-netanyahu-rejette-tout-retrait-en-cisjordanie-et-a-jerusalem-est-dici-deux-ans.html




Occupation israélienne: projet de résolution soumis mercredi à l'ONU (Palestiniens)  14/12/2014

Occupation israélienne: projet de résolution soumis mercredi à l'ONU (Palestiniens)






Les Palestiniens soumettront mercredi au Conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution réclamant la fin d'ici deux ans de l'occupation israélienne, a déclaré un dirigeant palestinien dimanche.

"La direction palestinienne a décidé d'aller devant le Conseil de sécurité mercredi pour qu'il vote le projet (demandant) la fin de l'occupation" israélienne, a déclaré à l'AFP Wassel Abou Youssef, un des dirigeants de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP).

http://www.lorientlejour.com/article/900875/occupation-israelienne-projet-de-resolution-soumis-mercredi-a-lonu-palestiniens.html


Ferguson : un policier a tiré sur un adolescent dans le dos pour une promenade sur la route  14/12/2014

Ferguson : un policier a tiré sur un adolescent dans le dos pour une promenade sur la route



Le Bureau du Procureur de district de Saint-Louis a présenté ses excuses pour avoir divulgué seulement une partie des documents relatifs à l'assassinat d'un Afro-Américain par un agent de police dans la ville américaine de Ferguson. Les témoignages d'un ami de la victime, précédemment retirés de dossier, a été publié ce dimanche.

Selon eux, Darren Wilson a tiré sur Michael Brown dans le dos.

Selon un ami de Brown, l’incident avec la police s’est produit seulement parce que les adolescents se promenaient le long de la chaussée.

Wilson ne savaient rien de vol. L’officier de police a déclaré que son tir était une réaction à la désobéissance d'un adolescent.

Le 24 novembre, le jury a reconnu Wilson non coupable. Cela a provoqué les protestations dans plusieurs villes des États-Unis.

http://french.ruvr.ru/news/2014_12_14/Ferguson-un-policier-a-tire-sur-un-adolescent-dans-le-dos-pour-une-promenade-sur-la-route-0510/


1 2 3 4 5 » ... 2522

Publicité

Brèves
18/12/2014

Le monde en 2015, vu par le CFR

Reseau Voltaire

VIDEO
Jérémy Lehut | 10/12/2014 | 5962 vues
00000  (0 vote) | 36 Commentaires
1 sur 181


Commentaires