France : un véhicule suspect avec 8 bonbonnes de gaz découvert  20/02/2017

France : un véhicule suspect avec 8 bonbonnes de gaz découvert












Le propriétaire d'un véhicule découvert stationné à Morières-lès-Avignon (Vaucluse) avec huit bonbonnes de gaz à l'intérieur, a été placé lundi en garde à vue, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Il s'agirait d'un ancien salarié de la société qui gère le site de Jonquières (Vaucluse), situé à une trentaine de kilomètres au nord-ouest d'Avignon, où plus de 3.000 bouteilles de gaz ont explosé dans la nuit de vendredi à samedi, a-t-on précisé de même source.

Son véhicule a été découvert lundi à Morières-lès-Avignon avec huit bonbonnes de gaz à son bord.

Le préfet du Vaucluse a levé l'alerte en fin d'après-midi après le passage du service de déminage et a autorisé des habitants évacués à rentrer chez eux.

https://www.lorientlejour.com/article/1036216/france-un-vehicule-suspect-avec-8-bonbonnes-de-gaz-decouvert.html












L'Iran convoque l'ambassadeur de Turquie à Téhéran  20/02/2017

L'Iran convoque l'ambassadeur de Turquie à Téhéran












L'Iran a sommé lundi l'ambassadeur de Turquie à Téhéran de venir s'expliquer sur des propos tenus par le président Recep Tayyip Erdogan et son chef de la diplomatie Mevlut Cavusoglu accusant la République islamique de déstabiliser le Proche-Orient.

Téhéran et Ankara s'opposent notamment sur la guerre en Syrie même si les deux pays se sont récemment associés à la Russie pour tenter de trouver une solution diplomatique au conflit.

En Irak, les milices chiites soutenues par l'Iran ont été particulièrement virulentes contre le déploiement de soldats turcs près de Mossoul pour former des combattants sunnites luttant contre le groupe Etat islamique.

Dimanche, lors de la conférence sur la sécurité de Munich, Mevlut Cavusoglu a accusé l'Iran de vouloir transformer l'Irak et la Syrie en pays chiites et l'a appelé à cesser de menacer la stabilité et la sécurité de la région.

Réagissant à ces critiques, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Ghasemi, a prévenu que la patience de Téhéran avait des limites, selon des propos rapportés lundi par l'agence de presse Mehr.

A Ankara, le vice-Premier ministre et porte-parole du gouvernement, Numan Kurtulmus, a pour sa part minimisé les tensions entre les deux pays, estimant qu'il peut y avoir "des divergences de vue de temps en temps, mais pas d'animosité en raison de déclarations".

https://www.lorientlejour.com/article/1036213/liran-convoque-lambassadeur-de-turquie-a-teheran.html


Libye: le Premier ministre Sarraj a réchappé à des tirs sur son convoi  20/02/2017

Libye: le Premier ministre Sarraj a réchappé à des tirs sur son convoi












Le chef du gouvernement d'union nationale libyen (GNA) Fayez al-Sarraj a réchappé lundi à des tirs sur son convoi à Tripoli, ont indiqué les porte-parole du GNA et du Conseil d'Etat libyen.
Selon le premier, l'incident n'a pas fait de blessés mais le second a indiqué que deux gardes avaient été touchés.

"Le convoi du chef du GNA Fayez al-Sarraj et du président du Conseil d'Etat Abderrahmane el-Swehli a essuyé des tirs lors de son passage près du secteur d'Abou Slim à Tripoli. Toutes les voitures du convoi étaient blindées. Il n'y a pas eu de blessés", a affirmé à l'AFP le porte-parole du GNA Achraf al-Thulthi faisant état de l'ouverture d'une enquête.

De son côté, le porte-parole du Conseil d'Etat, Mohamed Salem, a précisé que le convoi qui roulait sur une autoroute avait fait l'objet de "tirs nourris" de la part de groupes armés se trouvant dans un bâtiment situé à proximité du siège du Conseil d'Etat.
Deux gardes ont été blessés selon M. Salem.

"Le convoi a fait l'objet de tirs de la part d'un groupe hors-la-loi", a précisé en fin de journée un communiqué de M. Sarraj, paru sur la page Facebook du GNA.
L'attaque s'est produite proche du Palais des Hôtes lorsque "de hauts responsables de l'Etat revenaient d'une cérémonie organisée pour l'inauguration du nouveau siège des Renseignements généraux", a ajouté M. Sarraj.

Les Palais des Hôtes est un complexe d'une dizaine de villas luxueuses en face au siège du Conseil de l'Etat à l'hôtel Rixos. Ces bâtiments sont aujourd'hui occupés par un groupe armé loyal à l'ancien premier ministre Khalifa Ghweil, écarté du pouvoir en avril après la formation du GNA.
"La force de sécurité du GNA poursuit actuellement ce groupe dont les membres seront soumis à la justice dès leur arrestation", a indiqué M. Sarraj.

Pays aux riches ressources pétrolières, la Libye est déchirée par des rivalités opposant ses différentes milices et tribus depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi.
Aujourd'hui, deux autorités politiques se disputent le pouvoir: d'un côté, le GNA basé à Tripoli et de l'autre une autorité rivale qui contrôle une grande partie de l'Est libyen et s'appuie sur le Parlement élu de Tobrouk.
Mais dans la capitale, où le premier ministre désigné Fayez al-Sarraj n'arrive toujours pas à assoir son autorité, Khalifa Ghweil, continue à le défier.

https://www.lorientlejour.com/article/1036162/libye-tirs-contre-un-convoi-du-premier-ministre-sarraj-pas-de-blesse.html


Quatre militaires russes tués par une mine artisanale en Syrie  20/02/2017

Quatre militaires russes tués par une mine artisanale en Syrie












Quatre militaires russes ont été tués jeudi dans l'explosion d'une mine artisanale au passage de leur convoi en route pour Homs, dans le centre de la Syrie, ont annoncé lundi les agences de presse russes citant l'armée russe.

"Le 16 février, l'explosion d'une mine artisanale commandée à distance a provoqué la mort de quatre militaires russes (...) Deux autres ont été blessés, les médecins font tout leur possible pour les sauver", selon le ministère russe de la Défense.

Selon la même source, leur véhicule faisait partie d'un convoi de l'armée syrienne en route pour Homs et visé près de l'aéroport militaire de Tiyas, d'où ils étaient partis. "Après quatre kilomètres de trajet, une mine artisanale commandée à distance a été activée sous la voiture des militaires russes", précise l'armée russe.

Ces morts portent à 26 le nombre de militaires russes tués en Syrie depuis le début de l'intervention de la Russie dans le pays en septembre 2015, à la demande du président syrien Bachar el-Assad.

La Russie a subi ses plus lourdes pertes dans le pays le 1er août 2016, quand cinq militaires sont morts dans le crash d'un hélicoptère, abattu dans le nord-ouest de la Syrie.

https://www.lorientlejour.com/article/1036164/quatre-militaires-russes-tues-par-une-mine-artisanale-en-syrie.html


Affaire Théo : une mobilisation de lycéens dégénère à Montpellier  20/02/2017

Affaire Théo : une mobilisation de lycéens dégénère à Montpellier












Environ 150 lycéens rassemblés en solidarité avec Théo Luhaka ont commis des dégradations dans le centre-ville de Montpellier, brûlant des poubelles et obstruant l'entrée de deux établissements. La police est rapidement intervenue.

Une centaine de jeunes ont incendié des poubelles dans le centre de Montpellier pour protester contre les violences policières présumées subies par Théo Luhaka à Aulnay-sous-Bois. L'arrivée rapide des forces de l'ordre sur les lieux les a contraint à se disperser.

Ils ont également bloqué l'accès de deux établissements de l'Education natioanle, le lycée Mermoz et le lycée Clémenceau, à l'aide de poubelles, empêchant provisoirement les élèves d'assister à leurs cours. D'après des témoignages, trois interpellations auraient eu lieu à la suite de ces incidents.

L'interpellation de Théo Luhaka à Aulnay-sous-Bois le 2 février dernier et son viol présumé par un agent de police a été le point de départ de violents incidents en région parisienne et en province.

https://francais.rt.com/france/34254-affaire-theo-mobilisation-lyceens-degenere


Soupçons d'emplois fictifs : le siège du FN perquisitionné à Nanterre  20/02/2017

Soupçons d'emplois fictifs : le siège du FN perquisitionné à Nanterre










Une nouvelle perquisition a eu lieu au siège du Front national à Nanterre, dans le cadre de l'affaire des soupçons d'emplois fictifs d'assistants au Parlement européen, a annoncé le parti dans un communiqué.

«Pour la seconde fois a lieu une perquisition des mêmes bureaux, s'agissant des mêmes faits présumés, ce qui confirme que la première perquisition a été infructueuse», a fait savoir le Front national. Une façon pour le parti d'ironiser sur l'enquête judiciaire dont il fait l'objet depuis le mois de décembre. La justice lui reproche d'avoir fait travailler pour le Front national et non pas pour les élus européens du parti, les assistants parlementaires dont disposaient ces derniers, alors qu'ils étaient rémunérés par des fonds européens.

Le FN dénonce «une opération médiatique» visant à «perturber le bon déroulement de la campagne électorale présidentielle» et à «tenter de nuire à Marine Le Pen au moment même où sa candidature effectue une importante percée dans les intentions de vote, notamment pour le second tour».

Le 17 février, Marine Le Pen a démenti avoir reconnu l'emploi fictif de son garde du corps comme assistant parlementaire, contredisant un rapport de l'organisme antifraude de l'Union européenne. Cet organisme avait été saisi en janvier 2014 sur dénonciation anonyme.

A cette époque, les soupçons portaient sur les conditions dans lesquelles étaient employés et payés 20 assistants d'élus frontistes au Parlement européen, car leurs noms apparaissaient aussi sur l'organigramme du parti en France.

En parallèle, le parquet de Paris s'était saisi du dossier qui a débouché mi-décembre sur l'ouverture d'une information judiciaire confiée à des juges d'instruction.

https://francais.rt.com/france/34248-soupcons-demplois-fictifs-siege-fn


Allemagne: la poupée connectée Cayla accusée d’espionnage  20/02/2017

Allemagne: la poupée connectée Cayla accusée d’espionnage











La poupée électronique «Mon amie Cayla» fabriquée par aux États-Unis sera désormais interdite en Allemagne. Le jouet connecté est accusé d’espionnage par l'Agence fédérale des réseaux du pays pour sa possible capacité d’écouter, d’enregistrer ou de diffuser les conversations.

Dans le communiqué du 17 février, l'Agence fédérale des réseaux en Allemagne a interdit la vente, l'utilisation ou la propagation de la poupée « Mon amie Cayla » fabriquée par un consortium américain. D'après l'Agence, ce jouet connecté est susceptible de travailler comme un instrument d'espionnage, ayant un « dispositif de transmission caché ».

« Les objets qui dissimulent des caméras et des micros et donc peuvent transférer des données sans qu'on le remarque mettent en danger la vie privée des gens. Cela vaut aussi pour les jouets », a argumenté dans un communiqué le président de l'Agence, Jochen Homann.

En effet, cette poupée au visage angélique est dotée d'un petit micro et d'un émetteur capables de diffuser via Bluetooth toutes les informations enregistrées. Le jouet peut également trouver sur Google les réponses à toutes les questions posées par les enfants et même leur raconter des contes.

L'organisme allemand a supposé que des hackers pourraient ainsi s'emparer à distance du jouet, dérober les données personnelles des utilisateurs, écouter et même parler à l'enfant jouant avec la poupée. Selon l'hypothèse de l'Agence, des voix enfantines « enregistrées par la poupée-espionne » sont transmises aux serveurs américains qui analysent des profils vocaux.

Par précaution, l'Agence fédérale des réseaux n'a pas hésité à recommander aux parents de détruire ces jouets électroniques modernes, déclarant que d'autres jouets similaires feront également l'objet d'une expertise soignée.

Le réseau commercial s'occupant de la diffusion de Cayla en Allemagne s'est déjà adressé aux instances juridiques afin de protester contre cette décision.

L'Association européenne de défense des consommateurs (BEUC) a salué la décision des autorités allemandes, faisant remarquer que ce jouet illustrait « à quel point les consommateurs ne sont pas protégés dans un monde de plus en plus connecté ».

« Mon amie Cayla » est une poupée connectée de 46 centimètres, contrôlable à distance par un téléphone portable. Elle peut répondre à des questions simples en accédant à Internet et en demandant des données personnelles sensibles, comme le nom de l'utilisateur, de ses parents, de son école, de sa ville natale. Selon les données de l'Agence fédérale des réseaux, depuis 2014, ce jouet a été acheté par plus d'un million d'Allemands.

https://fr.sputniknews.com/international/201702191030155559-poupee-espion-espionnage-hackers-securite-allemagne/


New York: manifestation contre l’islamophobie sur Times Square  20/02/2017

New York: manifestation contre l’islamophobie sur Times Square












Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblés à New York hier, en signe d’unité avec les musulmans contre la politique de Donald Trump.

Une manifestation a eu lieu dimanche sur Times Square, sous le slogan « Je suis aussi musulman ». En lien avec la manifestation, les réseaux sociaux ont diffusé le hashtag #IAmAMuslimToog. Certains manifestants brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait voir une femme portant un voile aux couleurs du drapeau américain.

La marche a été soutenue par des comédiens, des musiciens et des hommes politiques, parmi lesquels le maire de New York Bill de Blasio, l'homme d'affaires Russell Simmons et l'actrice Susan Sarandon.

Ce rassemblement contre l'islamophobie est devenu une démonstration de solidarité en faveur de l'égalité et de la tolérance.

Samedi 18 février, une manifestation monstre avait réuni 160 000 personnes, selon la police, et 500 000, selon les organisateurs, qui ont défilé à Barcelone en faveur de l'accueil des réfugiés et de l'ouverture vis-à-vis des migrants. Le rassemblement a réuni presque toutes les forces politiques et sociales, avec l'appui de personnalités du monde du spectacle.

https://fr.sputniknews.com/international/201702201030156478-manifestation-islamphobie-new-york/


La visite de Franck Ribéry à Théo met Twitter dans tous ses états  20/02/2017

La visite de Franck Ribéry à Théo met Twitter dans tous ses états












La visite amicale du footballeur chez Théo est loin d'avoir laissé les internautes indifférents. Si certains se sont émus de ce geste, d'autres ont regretté que les victimes d'actes de délinquance n'aient pas le droit à une telle attention.

Après François Hollande, une célébrité française s'est rendue au chevet de Théo, ce jeune habitant d'Aulnay-sous-Bois gravement blessé lors de son interpellation : la star du Bayern Munich, Franck Ribéry.

Le 19 février, le célèbre footballeur français s'est présenté au domicile du jeune homme, qui avait quitté l'hôpital trois jours auparavant, a rapporté l'AFP. Outre son exceptionnelle présence, l'attaquant a offert à Théo un maillot de son équipe, le Bayern de Munich, dédicacé par ses coéquipiers et lui-même. Un présent que l'Aulnaysien s'est empressé de porter à côté de son idole.

«Théo est un grand fan de Franck Ribéry et a été très ému de cette visite», a posté l'un des proches de Théo sur son compte Facebook. La scène a ému un certain nombre d'internautes, comme celui-ci, qui a salué un «beau geste» de la part du sportif.

A l'issue de sa brutale arrestation le 2 février, le jeune Théo s'était vu prescrire 60 jours d'incapacité totale de travail (ITT). Il affirme avoir été violé au moyen d'une matraque télescopique par l'un des policiers ayant procédé à son interpellation.

https://francais.rt.com/france/34211-joie-rires-colere-visite-franck-ribery-theo


Une affaire similaire à celle du jeune Théo devant le tribunal de Bobigny  20/02/2017

Une affaire similaire à celle du jeune Théo devant le tribunal de Bobigny












Un jeune homme avait reçu dix jours d'arrêt de travail après une nuit en garde à vue en 2015. Un policier comparaît devant le juge ce 20 février : il est accusé d'avoir fait subir des violences à caractères sexuels au jeune homme avec sa matraque.

Un policier municipal comparaît ce 20 février devant le Tribunal de grande instance de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Il est accusé d'avoir violenté avec sa matraque un jeune homme de 27 ans en 2015 au cours d'une interpellation musclée à Drancy. Les faits, étrangement similaires à ceux de l'affaire Théo, ont une résonance particulière après deux semaines de manifestations et d'émeutes.

La victime affirme en effet avoir subi des sévices sexuelles : le policier lui aurait introduit sa matraque dans le rectum afin de le forcer à entrer dans le fourgon. Le jeune homme, après avoir été conduit en urgence à l'hôpital durant sa nuit en garde-à-vue, avait subi un examen médical concluant à une «pénétration» et constatant une «plaie anale» nécessitant dix jours d'ITT.

Après l'arrestation de trois policiers municipaux dès le lendemain, l'un d'entre eux, dont l'ADN avait été retrouvé sur la matraque, a finalement été poursuivi pour «violences volontaires». L'avocate de la victime ayant échoué à requalifier les faits en «viol en réunion», et donc à faire juger l'affaire en cour d'assise, le procureur a requis six mois de prison avec sursis contre le policier.

Le contexte autant que les détails semblent rapprocher les deux affaires. A l'issue d'une arrestation violente le 2 février à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, le jeune Théo s'était vu prescrire 60 jours d'incapacité totale de travail. Il affirme avoir été violé au moyen d'une matraque télescopique par l'un des policiers ayant procédé à son interpellation.

https://francais.rt.com/france/34221-ouverture-proces-policier-accuse-violences-sexuel-matraque-2015


Mattis : les Etats-Unis "ne sont pas en Irak pour s'accaparer" le pétrole  20/02/2017

Mattis : les Etats-Unis "ne sont pas en Irak pour s'accaparer" le pétrole











Les Etats-Unis ne vont pas piller les réserves de pétrole de l'Irak, a assuré lundi lehttps://www.lorientlejour.com/article/1036114/mattis-les-etats-unis-ne-sont-pas-en-irak-pour-saccaparer-le-petrole.html à Bagdad, dans une volonté d'apaiser les craintes après des déclarations controversées du président américain.

Le locataire de la Maison Blanche Donald Trump a plusieurs fois affirmé que les Etats-Unis auraient dû voler le pétrole irakien avant de retirer leurs troupes de ce pays en 2011, pour financer l'effort de guerre et pour priver le groupe jihadiste Etat islamique (EI) d'une source vitale de financement.

Mais Jim Mattis, ancien général à la retraite qui a combattu en Irak et en Afghanistan, a tenté de rassurer les Irakiens. "Nous en Amérique, nous avons généralement payé pour le gaz et le pétrole et je suis sûr que nous allons continuer à le faire dans l'avenir (...) Nous ne sommes pas en Irak pour accaparer le pétrole", a-t-il déclaré.

M. Mattis doit rencontrer des responsables irakiens pour sa sa première visite dans le pays comme secrétaire à la Défense.

https://www.lorientlejour.com/article/1036114/mattis-les-etats-unis-ne-sont-pas-en-irak-pour-saccaparer-le-petrole.html


Des scientifiques manifestent contre Donald Trump et son administration  20/02/2017

Des scientifiques manifestent contre Donald Trump et son administration












Quelques centaines de scientifiques et d'environnementalistes ont manifesté dimanche à Boston pour protester contre Donald Trump et son administration qu'ils perçoivent comme une grave menace contre la science et la recherche.

Ces scientifiques, dont certains portaient une blouse blanche de laboratoire, ont surtout appelé le président Trump et son administration à reconnaître la réalité du changement climatique et à poursuivre les politiques en faveur de l'environnement.

Ils se sont rassemblés sur une place à proximité du palais des Congrès Hynes où se tient ce week-end la conférence annuelle de l'Association américaine pour l'avancement de la science (AAAS), plus grande association mondiale de science généraliste qui publie entre autre la prestigieuse revue Science.

Les manifestants brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait notamment lire: "Rendez de nouveau l'Amérique intelligente" en référence au slogan de Trump: "Make America Great Again" ou encore "la science est importante" et "les scientifiques à la recherche de la vérité sauve le monde".

Certains ont vivement dénoncé la désignation par M. Trump d'un climato-sceptique pour diriger l'Agence de protection de l'environnement (EPA), Scott Pruitt. Ce détracteur de choc des réglementations de l'agence a engagé 14 actions en justice contre elle quand il était ministre de la Justice d'Oklahoma. Le Sénat l'a confirmé à la fin de la semaine passée.

Des responsables dans la communauté scientifique ont appelé à l'organisation de grandes marches en avril dans les villes américaines, sur le modèle de celles des femmes qui se sont tenues le 21 janvier au lendemain de l'investiture de M. Trump et dont l'immense succès résonne encore.

Rush Holt, le président de l'AAAS, un physicien nucléaire et ancien élu de la Chambre des représentants, a indiqué que son association oeuvrerait avec les autres organisations et sociétés scientifiques américaines "pour faire de la marche un succès".

https://www.lorientlejour.com/article/1036107/des-scientifiques-manifestent-contre-donald-trump-et-son-administration.html


Syrie: l'opposition dénonce les attaques du régime avant les négociations  19/02/2017

Syrie: l'opposition dénonce les attaques du régime avant les négociations












La principale composante de l'opposition syrienne a accusé dimanche le régime d'intensifier ses attaques contre des villes rebelles, dénonçant "un message sanglant" destiné à saboter les négociations de paix prévues la semaine prochaine à Genève.

Les récents bombardements près de Damas, dans la province de Homs et ailleurs dans le pays "mettent en danger les efforts destinés à aboutir à une transition politique en Syrie", a dénoncé dans un communiqué, le Haut comité de négociations (HCN).

Le HCN rassemble un large éventail de groupes de l'opposition politique et de la rébellion et les représentera pour le quatrième round de pourparlers à Genève qui doit débuter jeudi.

"C'est un message sanglant de la part d'un régime criminel, qui, à quelques jours de l'ouverture des négociations à Genève, démontre son rejet de toute solution politique", écrit-il.

Dans un communiqué séparé, les groupes rebelles ont eux été jusqu'à accuser le régime du président Bachar al-Assad d'éliminer toute chance d'un règlement politique du conflit en Syrie, qui entrera le 11 mars dans sa septième année.

Selon eux, les bombardements autour de Damas, dans Homs (centre) et dans la province d'Idleb (nord-ouest) "minent le cessez-feu et anéantissent toute possibilité de solution politique".

Au moins 16 personnes dont deux femmes ont été tuées samedi par des tirs de roquettes du régime lors de funérailles à la périphérie de Damas, et trois civils ont péri dans des raids aériens contre des secteurs rebelles de la ville de Homs, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Dans le sud du pays, sept civils ont trouvé la mort dimanche dans des frappes du régime alors que des échanges de tirs à Deraa ont tué une infirmière et une fillette, a ajouté cette ONG qui dispose d'un vaste réseau de sources dans ce pays en guerre.

Un cessez-le-feu entre régime et rebelles initié par la Russie et la Turquie est en vigueur depuis le 30 décembre. Les violences, même si elles ont baissé d'intensité, continuent toutefois sur plusieurs fronts.

Les négociations de Genève doivent s'ouvrir le 23 février sous l'égide de l'ONU et la délégation de l'opposition sera cette fois-ci dirigée par l'avocat Mohammed Sabra.

Il s'agit de la quatrième série de négociations depuis le début du conflit qui a fait plus de 310.000 morts et poussé à la fuite quelque dix millions de personnes. Les précédentes sessions n'avaient abouti à aucun résultat.

https://www.lorientlejour.com/article/1036009/syrie-lopposition-denonce-les-attaques-du-regime-avant-les-negociations.html


L'Allemagne expulsera cette année un nombre record de demandeurs d'asile déboutés  19/02/2017

L'Allemagne expulsera cette année un nombre record de demandeurs d'asile déboutés












L'Allemagne a expulsé l'an dernier un nombre record de 80.000 demandeurs d'asile déboutés et ce nombre progressera encore cette année, a déclaré dimanche le directeur de cabinet d'Angela Merkel, Peter Altmaier.

Dans une interview accordée au quotidien Bild am Sonntag, le chef de la chancellerie précise que près de la moitié des 700.000 demandes d'asile déposées en 2016 ont été rejetées.

"Nous avons renvoyé chez eux l'an dernier 80.000 personnes dont les demandes d'asile avaient été rejetées (...) Il y a eu quelque 700.000 demandes d'asile en 2016 et près de 300.000 ont été rejetées. Nous allons renvoyer ces gens chez eux rapidement, sinon, cela nuire à notre crédibilité d'Etat basé sur la règle du droit", dit-il.

Altmaier ajoute qu'il espère que la chambre haute du Parlement adoptera rapidement un changement de statut de la Tunisie, de l'Algérie et du Maroc pour permettre le rejet automatique et rapide des demandes d'asile déposées par des ressortissants de ces pays.

L'Allemagne a accueilli plus d'un million de migrants et réfugiés au cours des dix-huit derniers mois.

https://www.lorientlejour.com/article/1036001/lallemagne-expulsera-cette-annee-un-nombre-record-de-demandeurs-dasile-deboutes.html


Mobilisation contre la corruption des élus : manifestations dans toute la France (VIDEO)  19/02/2017

Mobilisation contre la corruption des élus : manifestations dans toute la France (VIDEO)


Plusieurs milliers de personnes sont rassemblées dans plusieurs villes de France afin de dénoncer la corruption de la classe politique, sur fond de scandale d'emplois fictifs présumés dans lequel est empêtré François Fillon.

Initiée par un photographe sur Facebook il y a quelques semaines, la mobilisation contre la corruption des élus doit se tenir dans plusieurs grandes villes françaises, avec un point d'orgue sur la place de la République à Paris.

«A toutes celles et ceux qui ne sont pas convaincus par les excuses et la communication officielle de François Fillon, comme ça a pu être le cas pour Jérôme Cahuzac avant lui, et potentiellement pour chaque politique en position de détourner des biens publics à des fins privées ou de se trouver en situation de conflit d'intérêt, RASSEMBLONS-NOUS ET EXPRIMONS-NOUS !», peut-on lire sur l'évènement, qui annonce plusieurs milliers de participants.

Les manifestants sont venus avec des pancartes en nombre mais aussi... des casseroles, symboles des affaires traînées par les politiques. Des rassemblements plus modestes ont eu lieu dans plusieurs villes de France, comme à Lyon, Toulouse, Bordeaux ou encore Rennes.

https://francais.rt.com/france/34200-mobilisation-contre-corruption-elus-manifestations


La communauté musulmane pose plus de problèmes en France que les autres, estime Gérard Longuet  19/02/2017

La communauté musulmane pose plus de problèmes en France que les autres, estime Gérard Longuet













Le sénateur LR et ancien ministre Gérard Longuet, proche de François Fillon, a affirmé sur Radio J qu'il n'était «pas islamophile», car l'islam est «une religion qui [lui] pose de vrais problèmes».

«Ce qui est surtout consternant pour notre pays, c’est le renforcement chaque année plus vrai, plus profond, plus construit, d'un communautarisme», a déploré Gérard Longuet même si, à ses yeux, certaines communautés «ne posent aucun problème».

«Les Chinois du XIIIe arrondissement ne posent à ma connaissance pas de problème particulier». Selon lui, les problèmes, «en général, ce n'est pas dans le XVIe nord ou à Issy-les-Moulineaux» mais «là où il y a de fortes communautés d'origine musulmane, qui sont de nationalité française ou qui ne le sont pas».

Interrogé sur les accusations de «racisme institutionnel» lancées par des associations en lien avec l'affaire Théo, il dénonce cette «mise en accusation» et souligne que «la France est sans doute l'un des pays d'Europe les plus ouverts, les plus conciliants, où les familles multiraciales et multiconfessionnelles sont les plus nombreuses».

«Le Français n’est pas raciste profondément», assure Gérard Longuet.

S'agissant des accusations lancées contre la police, le sénateur de la Meuse note qu'on lui «demande de lutter contre l'immigration clandestine et contre les gens qui séjournent sans papiers». Or, ajoute-t-il, «en général, les gens qui séjournent sans papiers ressemblent à des étrangers».

Qu'entend-il par «ressemblent à des étrangers» ? «C’est-à-dire qu'ils ne sont en général pas Européens. Donc il n’est pas tout à fait anormal que le contrôle concerne plutôt des gens qui ne seraient pas Européens. Mais on peut être parfaitement noir et parfaitement allemand», affirme Gérard Longuet.

Alors que le journaliste de Radio J lui lance : «On va dire, Gérard Longuet, lorsqu'il parle comme ça, il est raciste, voire islamophobe», le sénateur répond : «Je ne suis en effet pas islamophile. C'est une religion qui me pose de vrais problèmes pour une raison très simple, c'est qu'elle ne sépare pas le temporel et le spirituel.»

En 2010, Gérard Longuet avait provoqué une polémique en affirmant, pour s'opposer à la nomination de Malek Boutih à la tête de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde) : «Il vaut mieux que ce soit le corps français traditionnel qui se sente responsable de l'accueil de tous nos compatriotes».

https://francais.rt.com/france/34201-gerard-longuet-nest-pas-islamophile


«Il va y avoir un bain de sang» : un concert annulé en Vendée à cause d'une alerte terroriste  19/02/2017

«Il va y avoir un bain de sang» : un concert annulé en Vendée à cause d'une alerte terroriste












Après avoir reçu des appels téléphoniques laissant présager un attentat meurtrier, les autorités ont pris la décision de clore le Festival Lignerock, qui devait se tenir le soir même dans une petite ville vendéenne.

Aspirants terroristes ou plaisantins de mauvais goût, des individus non identifiés sont parvenus à faire annuler subitement un festival de rock organisé sur le territoire de la commune de Saint-Christophe-du-Ligneron, en Vendée.

Le 18 février en fin de journée, rapporte le journal Ouest-France, la mairie de la ville, la gendarmerie et le président de l'événement artistique ont reçu un appel anonyme menaçant. «C’était un appel masqué bien ciblé. Sur les trois, le message était le même : il va y avoir un bain de sang à Saint-Christophe-du-Ligneron ce soir», confie au quotidien régional l'un des organisateurs du festival. Les autorités ont aussitôt lancé une alerte terroriste et décidé d'annuler le concert qui devait réunir, le soir même, quelque 400 personnes. «On a tout laissé en plan, tout le matériel, et on a dû [...] dire à tout le public de rentrer. Ils ont installé un périmètre de sécurité : il fallait qu’il n’y ait plus personne sur le kilomètre aux alentours de la salle», précise le responsable du Festival Lignerock.

Ce phénomène est loin d'être isolé en France, alors que le pays se trouve toujours en état d'urgence, après la vague d'attentats terroristes meurtriers de ces deux dernières années. L'été dernier, par exemple, de nombreux événements culturels, festifs ou sportifs avaient dû être annulés pour des raisons de sécurité liées à la menace terroriste.

https://francais.rt.com/france/34198-il-va-avoir-bain-sang-vendee-menace-terroriste-concert-annule


Colonies: Netanyahu annonce la formation d'un comité israélo-américain  19/02/2017

Colonies: Netanyahu annonce la formation d'un comité israélo-américain











Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé dimanche la formation d'un comité israélo-américain pour discuter des colonies israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés, quelques jours après sa rencontre avec le président américain Donald Trump.

"Nous avons convenu de la formation de comités conjoints pour améliorer les relations entre Israël et les Etats-Unis (...) dans un domaine sur lequel nous n'étions pas tombés d'accord jusqu'alors: je veux dire, bien évidemment, les colonies de Judée-Samarie", le nom donné par les Israéliens à la Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par l'armée israélienne, a-t-il dit devant la presse lors du conseil hebdomadaire des ministres.

Mercredi, lors de leur rencontre à la Maison Blanche, M. Trump avait demandé à M. Netanyahu de faire preuve de "retenue pour un moment" alors que les autorités israéliennes ont récemment multiplié les annonces de construction de milliers de nouveaux logements pour des colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la Ville sainte occupée et annexée par Israël.

"Je pense que la question des colonies n'est pas au coeur du conflit", avait répondu M. Netanyahu, expliquant que cette question "doit être réglée dans le contexte des négociations de paix".

Le Parlement israélien a récemment adopté une loi sans précédent permettant à Israël de s'approprier des centaines d'hectares de terres en Cisjordanie occupée.
L'ancienne administration américaine, sous Barack Obama, condamnait la colonisation, de même que l'Onu et l'Union européenne qui la considère comme illégale.

https://www.lorientlejour.com/article/1036000/colonies-netanyahu-annonce-la-formation-dun-comite-israelo-americain.html


Importation de la pomme française : la provocation de trop de Christian Estrosi  19/02/2017

Importation de la pomme française : la provocation de trop de Christian Estrosi












La décision de l’Algérie de bloquer les importations de certains fruits affecte durement la pomme des Alpes françaises dont la filière est menacée de disparition. Dans un communiqué publié ce samedi 18 février, Christian Estrosi, président de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (PACA), demande au premier ministre français Bernard Cazeneuve d’intervenir auprès des autorités algériennes pour sauver la filière de la pomme des Alpes de la faillite.

Christian Estrosi, le président de la région française de Provence-Alpes-Côte-d’Azur (PACA), également maire-adjoint de la ville de Nice, a publié ce samedi un communiqué dans lequel il interpelle le Premier ministre français Bernard Cazeneuve afin que ce dernier intervienne auprès des autorités algériennes pour sauver la filière de la pomme des Alpes de la faillite.

« Il est absolument indispensable qu’un quota de 20.000 tonnes de pommes des Alpes au minimum, soit 15 millions de chiffre d’affaires, soit instauré dès dimanche par les autorités algériennes pour permettre la survie des exploitations alpines qui connaissent des problèmes de trésorerie très importants », écrit le président de la région PACA.

« Plus aucun producteur de pommes des Alpes n’exporte sa production. C’est pourtant un marché stratégique qui représente plus de 40% des ventes de pommes des Alpes », écrit Estrosi, pressant le Premier ministre français d’intervenir auprès de son homologue algérien en « urgence ». « Sinon nos producteurs mettront tous la clé sous la porte », prévient-il.

L’ironie de la situation est aussi succulente qu’une pomme des Alpes. Christian Estrosi est en effet notoirement connu pour ses positions extrêmement controversées au sujet de l’islam et de l’immigration. L’ancien maire de Nice s’est également distingué plus d’une fois par une hostilité affichée avec fierté vis-à-vis de l’Algérie.

En 2012, à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, Christian Estrosi avait terminé un discours prononcé devant les anciens combattants et harkis en clamant haut et fort « vive l’Algérie française ». Loin de s’en excuser, Estrosi avait affiné par la suite ses propos en affirmant qu’il n’avait pas « à faire de devoir de repentance à l’égard de l’œuvre civilisatrice de la France avant 1962 ». Rien que ça.

Durant l’été 2014, Christian Estrosi, à l’époque maire de Nice, avait introduit un arrêté municipal interdisant « l’utilisation ostentatoire » de drapeaux étrangers. La cible d’Estrosi était alors à peine voilée. L’arrêté a été pris le 30 juin, juste avant le match Algérie-Allemagne durant la Coupe du Monde de Football durant la campagne épique de l’équipe algérienne. La justice administrative française a eu beau suspendre l’arrêté pour son « caractère non proportionné », Estrosi avait dans un premier temps refusé de le retirer.

Malgré ses positions anti-algériennes fermement ancrées, voilà qu’aujourd’hui Christian Estrosi vient attendre de l’Algérie qu’elle importe les pommes des Alpes afin de sauver les producteurs de sa région de la faillite. Le ton du communiqué du président de la région PACA n’est pas celui d’une partie en position de faiblesse. Christian Estrosi ne semble pas demander l’aide de l’Algérie, il l’exige. Avec un compte à rebours.

« Il est absolument indispensable qu’un quota de 20.000 tonnes de pommes des Alpes au minimum, soit 15 millions de chiffre d’affaires, soit instauré dès dimanche par les autorités algériennes pour permettre la survie des exploitations alpines », écrit Estrosi. L’Algérie n’a apparemment qu’à s’exécuter, au plus vite. Le président de la région PACA ne dit pas sur quelle base l’Algérie doit assurer un chiffre d’affaires aux producteurs de la pomme des Alpes.

Le communiqué de Christian Estrosi intervient la veille de la réunion du gouvernement, prévue ce dimanche 19 février, pour fixer les quotas d’importation, ce qui peut être considéré comme une pression politique sur les autorités algériennes.

Il intervient aussi dans un contexte particulièrement inflammable dans les relations franco-algériennes. Les réactions aux propos d’Emmanuel Macron au sujet de la colonisation, qu’il a qualifiée de « crime contre l’humanité », ont permis aux Algériens de se rafraîchir la mémoire sur l’absence de remords de certaines franges de la classe politique et de la population française au sujet de la colonisation, et de leur hostilité affichée vis-à-vis de l’Algérie. Christian Estrosi fait partie de cette frange, et la région PACA constitue depuis des décennies un terreau fertile à la prospérité de cette frange.

C’est ainsi que la pomme doit prendre bien malgré elle une dimension politique qui montre, encore une fois, le vrai visage de Christian Estrosi. Pour lui, les Algériens sont juste bons pour consommer de la pomme des Alpes afin que cette filière ne disparaisse pas. C’est en fait tout le problème d’une partie de la droite et toute l’extrême droite française qui considèrent l’Algérie uniquement comme un débouché pour les produits français.

L’Algérie, qui est confrontée comme les producteurs de la pomme des Alpes, à des problèmes de trésorerie, n’a pas à renflouer les caisses de la région PACA, à fortiori si la région compte Christian Estrosi comme champion. Que les producteurs PACA aient à mettre la clé sous la porte n’est absolument pas de la responsabilité de la partie algérienne, mais plutôt celle de leur président de région qui a été incapable de leur permettre de s’adapter et de sortir de leur dépendance envers l’Algérie. Cette affaire illustre les pressions subies par le gouvernement algérien de la part des puissances étrangères pour déterminer les quotas d’importation.

http://www.tsa-algerie.com/20170219/importation-de-pomme-francaise-provocation-de-de-christian-estrosi/


Munich : 1 500 manifestants anti-OTAN protestent, 4 000 policiers déployés (VIDEO)  19/02/2017

Munich : 1 500 manifestants anti-OTAN protestent, 4 000 policiers déployés (VIDEO)


Une manifestation contre l’OTAN a eu lieu à Munich au moment où la Conférence sur la sécurité s'y déroule. Les protestataires réclamaient la suppression l’Alliance atlantique et manifestaient leur solidarité avec les réfugiés.

Plus de 1 500 militants pour la paix se sont rassemblés le 18 février sur la place Karlsplatz, à Munuich. Ils se sont dirigés vers l’hôtel Bayerischer Hof, bouclé par la police, afin de garantir la sécurité de la Conférence sur la sécurité qui s'y déroulait. Les manifestants réclamaient la suppression de l’OTAN, le désarmement global et plus de solidarité avec les réfugiés.

Ce rassemblement était organisée par le groupe de gauche, Aktionsbündnis Gegen die Nato-Sicherheitskonferenz (l’Alliance contre la Conférence de l’OTAN sur la sécurité) ou anti-Siko tout court.

Selon anti-Siko, les participants à la Conférence de Munich sur la sécurité sont des membres de l’OTAN pour la plupart et sont «responsables pour les réfugiés, la guerre, la pauvreté et les catastrophes écologiques». «Contrairement à leur image, ils ne se préoccupent pas de la résolution pacifique des conflits, de la sécurité des personnes dans le monde mais du maintien de leur suprématie globale et des intérêts des corporations multinationales», peut-on lire sur le site du groupe.

Les autorités s'attendaient à un rassemblement de 4 000 personnes environ, mais la mobilisation des anti-Siko a été bien inférieureà la manifestation était considérablement inférieur. Près de 4 000 policiers ont été déployés dans la capitale bavaroise à l'occasion de cette conférence et la manifestation s’est déroulée dans le calme et sans incidents.

La 53e Conférence annuelle de Munich sur la sécurité réunit plus de 100 responsables de haut rang venus du monde entier. En plus de la chancelière Angela Merkel, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov ou le vice-président américain Mike Pence ont fait le déplacement de Munich.

https://francais.rt.com/international/34189-munich-1-500-manifestants-anti-otan-protestent


1 2 3 4 5 » ... 3049

Publicité

Brèves



Commentaires