LE MAE RUSSE RECONNAÎT LES ELECTIONS DU 2 NOVEMBRE PROCHAIN EN DNR ET LNR  28/10/2014

# NOVOROSSIYA INFO/ LE MAE RUSSE RECONNAÎT LES ELECTIONS DU 2 NOVEMBRE PROCHAIN EN DNR ET LNR
 
Soutien surprise du Ministère des Affaires Etrangères de Moscou aux indépendances des Républiques de Donetsk et Lugansk :
Selon le ministère des Affaires étrangères, la Russie considère Donetsk et Lougansk comme des Républiques populaires, qui ont refusé d'accepter le coup d'Etat de Kiev et ont rejeté l'idéologie "banderiste"…
 
Лавров: Москва признает выборы в ДНР и ЛНР
http://www.novorosinform.org/news/id/13201
 
Novorossiya Info
 
http://www.lucmichel.net/2014/10/27/novorossiya-info-le-mae-russe-reconnait-les-elections-du-2-novembre-prochain-en-dnr-et-lnr/
__________________
 
# NOVOROSSIYA Coordination Center/
Leadership : Luc MICHEL (président), Fabrice BEAUR (SG Eurasie), Gilbert NKAMTO (SG Afrique)
Contact : novorossiya.center@gmail.com
Blog NOVOROSSIYA INFO : http://www.scoop.it/t/novorossiya
Page Facebook : https://www.facebook.com/novorossiya.center


VERS LA REPRISE GENERALE DE LA SALE GUERRE AU DONBASS !  28/10/2014

# NOVOROSSIYA INFO/
 VERS LA REPRISE GENERALE DE LA SALE GUERRE AU DONBASS !
 
 Après des élections bidon en Ukraine – officiellement 50% d'abstention mais sans doute beaucoup plus, dans un climat de terreur contre les partis pro-russes – la junte de Kiev, car c'est toujours de çà qu'il s'agit, a bouclé une vie politique sans opposition.
 La seconde étape c 'est la reprise générale de la guerre totale de Kiev contre le peuple du Donbass. Malgré une trêve - qui a été une erreur selon notre analyste Luc MICHEL -, les combats n'ont jamais cessé, notamment à l'aéroport de Donetsk. La soi-disant trêve a servi à Kiev à refaire ses forces, de l'aveu même des criminels de guerre Avokov et Porochenko. Et la reprise des combats s'annonce, nouvel assaut général contre les DNR et LNR qui mobilisent ...
 
C'est ce que prévoit également un autre de nos analystes Fabrice BEAUR https://www.facebook.com/beaur.fabrice/posts/745336645538048
 
 Le but direct étant de perturber les élections législatives et présidentielles des Républiques indépendantes de Donetsk et Lugansk qui auront lieu dimanche prochain. Et bien entendu d'écraser l'indépendance de la Novorossiy !
 LM
 
Pensez à liker la page !
https://www.facebook.com/novorossiya.center
 
 Affiche : « Sois patriote. Donbass aides-toi »
 
Novorossiya Info
 
http://www.lucmichel.net/2014/10/27/novorossiya-info-vers-la-reprise-generale-de-la-sale-guerre-au-donbass/
__________________
 
# NOVOROSSIYA Coordination Center/
Leadership : Luc MICHEL (président), Fabrice BEAUR (SG Eurasie), Gilbert NKAMTO (SG Afrique)
Contact : novorossiya.center@gmail.com  
Blog NOVOROSSIYA INFO : http://www.scoop.it/t/novorossiya  
Page Facebook : https://www.facebook.com/novorossiya.center
 


El Qods-Est: le président palestinien demande une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU  28/10/2014

El Qods-Est: le président palestinien demande une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU




Le président palestinien Mahmoud Abbas a annoncé lundi avoir réclamé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU sur les violences accrues à El Qods-Est et sur les « agressions » israéliennes sur l’esplanade des Mosquées.

El Qods-Est, dont les Palestiniens veulent faire la capitale de l’Etat auquel ils aspirent, est en proie depuis l’été à des tensions grandissantes devenues heurts quotidiens, faisant maintenant craindre un embrasement généralisé.

L’esplanade des Mosquées, le troisième lieu saint de l’islam, est au coeur de toutes les tensions à El Qqods les Palestiniens dénonçent les provocations les visites de plus en plus fréquentes de juifs sur le site. Des heurts y éclatent régulièrement entre fidèles palestiniens et policiers israéliens.

http://www.algerie1.com/flash-dactu/el-qods-est-le-president-palestinien-demande-une-reunion-durgence-du-conseil-de-securite-de-lonu/


USA: La colonisation israélienne à El Qods-Est « incompatible » avec la paix  28/10/2014

USA: La colonisation israélienne à El Qods-Est « incompatible » avec la paix





Les Etats-Unis ont vivement critiqué lundi la décision israélienne de construire 1.000 nouveaux logements à El Qods-Est, affirmant qu’une telle action était « incompatible » avec les efforts de paix entrepris dans la région.

« Nous continuons à avoir une position parfaitement claire: nous considérons les activités de colonisation illégitimes et nous nous opposons sans équivoque à toute décision unilatérale qui fait tort à l’avenir d’ El Qods », a déclaré la porte-parole du département d’Etat, Jennifer Psaki, « très inquiète » de la décision israélienne.

« Les dirigeants israéliens ont affirmé qu’il soutiendraient un chemin vers une solution à deux Etats, mais ce type d’action serait incompatible avec les efforts de paix », a-t-elle ajouté. Washington condamne systématiquement l’établissement de nouvelles colonies en Cisjordanie ou à El Qods-Est. Mais les remontrances américaines ne sont jamais suivies de quelconques sanctions et Israël reste l’allié le plus proche des Etats-Unis.

http://www.algerie1.com/flash-dactu/usa-la-colonisation-israelienne-a-el-qods-est-incompatible-avec-la-paix/


La Knesset discute de l’imposition de la souveraineté totale d’Israël sur la Mosquée al-Aqsa  27/10/2014

La Knesset discute de l’imposition de la souveraineté totale d’Israël sur la Mosquée al-Aqsa




La Knesset sioniste tient aujourd’hui lundi une séance spéciale pour débattre de la proposition de retirer la souveraineté de la Jordanie sur la Mosquée al-Aqsa, soumise l’an dernier par le vice-président de la Knesset, Moshe Fijlin, afin d’imposer le contrôle sioniste total sur la Mosquée.

Le ministre de la Sécurité intérieure devrait assister à la séance, ainsi qu’un représentant du ministère de la Justice, le Procureur général, la mairie de Jérusalem, le ministère des Finances, du Logement, des Affaires étrangères, des Services religieux, le Cabinet du Premier ministre, l’organisation Ateret Cohanim, la fondation du patrimoine du Mont du Temple, l’organisation Ir Amim, l’Autorité des Antiquités, et des représentants des membres de l’organisation du prétendu Temple.

De son côté, le directeur général des Legs pieux de Jérusalem et des affaires de la mosquée d’al-Aqsa, le Shaykh Azzam al-Khatib, a déclaré dans la presse : « Nous refusons toute idée de discussion ou débat sur le statut de la Mosquée d’al-Aqsa à la Knesset, et nous assurons que la souveraineté islamique sur la mosquée revient à la Jordanie, et c’est une mosquée islamique pour tous les musulmans du monde ».

« Les sages du côté israéliens doivent réfléchir, car al-Aqsa est un sujet sensible, et toute discussion, plan ou préjudice à son encontre enflammeront toute la région », a-t-il ajouté.

Ces derniers jours, les opérations d’incursion par les colons dans la Mosquée d’al-Aqsa se répètent de façon significative, et ce, sous protection des forces d’occupation, dans une tentative d’y imposer la division spatiale et temporelle, et la souveraineté totale d’Israël.

http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7zr5l9Njukyi5Mg0qlbsJcr6cvYxt9nNlYvIFKnf1VMAK2tqGOwqSgiTvvBwDmJtX6B5mLrO1etai4QF39SDVOMbRuBnsYOiyIt%2f9UGVOhps%3d


Le plan palestinien d'adhésion à la CPI est prêt (responsable)  27/10/2014

Le plan palestinien d'adhésion à la CPI est prêt (responsable)






La demande d'adhésion de la Palestine à la Cour pénale internationale (CPI) est prête, de même qu'une plainte pour crimes de guerre contre Israël, a annoncé lundi un dirigeant palestinien.

"Il ne reste plus au président Mahmoud Abbas qu'à signer la demande d'adhésion" à la CPI, a déclaré à l'AFP Mohammed Achtiyeh. "La plainte contre les crimes de guerres israéliens est prête à être soumise au tribunal de La Haye", a-t-il ajouté.

Les autorités palestiniennes ont prévenu qu'elles déposeraient une demande d'adhésion à la CPI si leurs efforts actuels pour obtenir une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU prévoyant le retrait des Israéliens sous trois ans échouaient. Or un tel échec est probable compte tenu de l'opposition américaine à cette démarche.

L'adhésion de la Palestine à la CPI, qui lui permettrait de poursuivre Israël en justice, est une initiative hautement sensible. Washington, important bailleur d'aide aux Palestiniens et principal allié d'Israël, y est également hostile. "Les principaux crimes contre lesquels les Palestiniens vont porter plainte sont la colonisation et l'occupation en tant que crimes de guerre", a déclaré M. Achtiyeh. Il a également évoqué les crimes commis, selon lui, par les Israéliens durant les trois offensives qu'ils ont menées sur la bande de Gaza en 2008/2009, 2012 et à l'été 2014.

"La direction palestinienne s'est fixé comme première étape de présenter au Conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution fixant la fin de l'occupation (israélienne) sous deux à trois ans", a-t-il dit, ajoutant que le vote aurait lieu après les élections au Congrès américain prévues le 4 novembre.
M. Achtiyeh a indiqué que les Palestiniens avaient "des contacts intensifs avec les pays amis, notamment européens", afin qu'ils plaident leur cause auprès de Washington au sujet de ce projet de résolution. Mais, a-t-il accusé, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu "tente d'utiliser la préoccupation mondiale, et notamment dans notre région, autour de l'organisation Etat islamique pour tuer le projet d'un Etat palestinien".

http://www.lorientlejour.com/article/893216/le-plan-palestinien-dadhesion-a-la-cpi-est-pret-responsable.html


Reconnaissance d'un Etat palestinien: des sénateurs écologistes et des députés FG réclament un vote  27/10/2014

Reconnaissance d'un Etat palestinien: des sénateurs écologistes et des députés FG réclament un vote



Les sénateurs écologistes et les députés Front de gauche ont réclamé lundi chacun de leur côté un vote sans délai au Parlement pour que la France reconnaisse un Etat palestinien.

La résolution de la sénatrice écologiste Esther Benbassa souhaite "que le gouvernement français reconnaisse sans délai l'État palestinien souverain et démocratique sur la base des lignes de 1967, avec Jérusalem comme capitale des deux États". Elle "invite la France à tout mettre en oeuvre pour faire aboutir sur le terrain la solution négociée de deux États indépendants contigus".

"Même si les marges de manoeuvre diplomatique se révèlent étroites, tout vote symbolique en faveur de la reconnaissance de l'État palestinien aux côtés de l'État israélien - dont toutes les parties doivent reconnaître l'existence et le droit à la sécurité - constituerait un pas en avant pour une paix juste et durable", estime Mme Benbassa dans un communiqué.

"À ce jour, 134 pays ont déjà franchi le pas de la reconnaissance de la Palestine, dont les anciens membres du pacte de Varsovie, dans les années 1980, à l'exception des pays fondateurs de l'Union européenne", souligne Mme Benbassa.

Les député Front de gauche ont demandé de leur côté "dans les plus brefs délais" l'organisation d'un vote sur la reconnaissance de la Palestine dans un courrier adressé au président de l'Assemblée Claude Bartolone.

Selon les députés Front de gauche, "la France ne peut rester en retrait" après la reconnaissance de la Palestine par le Parlement britannique le 13 octobre dernier, par le Royaume de Suède le 3 octobre, et avec le vote à venir du Parlement espagnol.

Ils proposent d'inscrire à l'ordre du jour la "proposition de résolution portant sur la reconnaissance par la France de l'État palestinien" déposée le 24 septembre 2012 par les députés Front de gauche.

http://www.lorientlejour.com/article/893209/reconnaissance-dun-etat-palestinien-des-senateurs-ecologistes-et-des-deputes-fg-reclament-un-vote.html


Douze Nobel de la paix appellent Obama à faire la lumière sur la torture  27/10/2014

Douze Nobel de la paix appellent Obama à faire la lumière sur la torture




Douze Nobel de la Paix appellent le président Barack Obama à révéler l'étendue de l'utilisation de la torture par les Américains après les attentats du 11-Septembre 2001, réclamant la publication d'un rapport parlementaire sur les techniques d'interrogatoire employées par la CIA.

Début août, M. Obama, lui-même prix Nobel de la Paix, avait reconnu en termes très directs que les Etats-Unis avaient pratiqué la torture. "Nous avons torturé des gens", avait-il lancé. La publication du rapport du Sénat sur ces pratiques a été maintes fois repoussée en raison d'un bras de fer avec la CIA qui s'oppose à la déclassification de certaines informations.


"L'aveu par le président des Etats-Unis que son pays a pratiqué la torture est une première étape pour que le pays puisse clore un chapitre sombre de son histoire", indique cette lettre signée en particulier par l'archevêque sud-africain Desmond Tutu et l'ancien président du Timor oriental José Ramos-Horta.


"La publication du rapport de la commission du Renseignement du Sénat sera l'occasion pour le pays et le monde de voir, avec au moins un certain degré de détail, dans quelle mesure le gouvernement américain et ses représentants ont autorisé, ordonné et infligé des torture à des êtres humains", ajoute le courrier publié sur le site TheCommunity.com.


Après les attentats du 11 septembre 2001, la CIA a capturé des dizaines de personnes soupçonnées de liens avec el-Qaëda, et utilisé des "techniques d'interrogatoire musclé", qui comprenaient la privation de sommeil, la mise à nu du détenu ou encore la simulation de noyade. Lorsqu'il avait reconnu l'utilisation de la torture début août, M. Obama avait rappelé qu'il avait interdit ces méthodes dès son arrivée à la Maison Blanche, mais aussi mis en garde contre tout jugement "trop moralisateur" sur cette période.


Dans leur courrier, les douze Nobel de la Paix soulignent qu'ils seront particulièrement attentifs aux suites qui seront données à ce rapport. "Dans les semaines à venir, nous serons attentifs, depuis différents coins du monde, à la publication du rapport du Sénat sur le programme de torture des Etats-Unis qui place le pays à la croisée des chemins", écrivent-ils.
"Il reste à voir si les Etats-Unis fermeront les yeux sur les conséquences de leurs actes (...) ou s'ils prendront les mesures nécessaires pour retrouver les principes sur lesquels le pays a été fondé", ajoutent-ils.

http://www.lorientlejour.com/article/893195/douze-nobel-de-la-paix-appellent-obama-a-faire-la-lumiere-sur-la-torture.html


La coalition veut étendre au web la lutte contre les jihadistes  27/10/2014

La coalition veut étendre au web la lutte contre les jihadistes



La coalition conduite par les États-Unis a de nouveau bombardé des positions du groupe État islamique (EI, ex-Daech) en Syrie et Irak, tandis que Washington appelait ses alliés à mieux combattre sur le web la propagande des jihadistes, très actifs sur les réseaux sociaux.

Réaffirmant que la solution ne pouvait être que militaire, le général américain à la retraite John Allen, coordinateur de la coalition, a insisté sur l'importance de lutter contre "les activités en ligne" de l'EI. Le mouvement ultra-radical sunnite ne sera "véritablement vaincu qu'une fois que la légitimité de son message aux jeunes vulnérables sera rejetée", a-t-il affirmé lundi au cours d'une réunion internationale à Koweït.

L'officier a qualifié la propagande de l'EI de "guerre horrible (...) destinée à recruter et à pervertir des innocents". Pour la combattre, un autre haut responsable américain, Rick Stengel, sous-secrétaire d’État aux affaires publiques, a appelé à créer "une coalition de l'information qui agisse parallèlement à la coalition militaire".

http://www.lorientlejour.com/article/893211/la-coalition-veut-etendre-au-web-la-lutte-contre-les-jihadistes.html


Le président israélien participe à la commémoration du massacre de Kafr Qassem  27/10/2014

Le président israélien participe à la commémoration du massacre de Kafr Qassem




Le président israélien, Reuven Rivlin, a déclaré, dimanche, que le massacre de Kafr Qassem perpétré le 29 octobre 1956 par la police des frontières israélienne est un crime odieux, dont les répercussions doivent être réparées, en insistant sur les excuses d’Israël sur cette affaire.

Lors de la cérémonie marquant le 58e anniversaire du massacre des habitants du village par la police des frontières israélienne (MAGAV), Rivlin a reconnu dimanche les torts passés et présents de son pays envers la communauté arabe, qu'il a appelée au calme devant le risque qu'elle prenne fait et cause pour les Palestiniens.

« Un crime grave a été commis ici et doit être réparé, a lancé le président, ajoutant nous devons être honnête et admettre que le secteur arabe d'Israël souffre de discrimination depuis des années », s’est-il indigné !

La police des frontières israélienne avait abattu ce jour-là 47 civils arabes israéliens en obéissant à la lettre à un ordre de faire respecter un couvre-feu sur ce village proche de Tel-Aviv.

http://www.echoroukonline.com/ara/articles/220647.html


La Pologne concentre ses troupes sur la frontière orientale  27/10/2014

La Pologne concentre ses troupes sur la frontière orientale




La Pologne a l’intention de déployer plusieurs milliers de militaires dans les régions frontalières avec l’Ukraine, a indiqué le ministre polonais de la Défense Tomasz Siemoniak.

Selon Siemoniak, cette décision est motivée par le fait que les hostilités se poursuivent en Ukraine. « Nous assistons à la plus grande crise de la sécurité depuis la fin de la Guerre Froide », a indiqué le ministre.

Près de 30% des effectifs militaires de la Pologne sont actuellement déployés dans l’Est de la Pologne. Ce taux pourrait être augmenté jusqu’à 100% « seulement en cas de guerre», a déclaré Siemoniak.


http://french.ruvr.ru/news/2014_10_27/La-Pologne-concentre-ses-troupes-sur-la-frontiere-orientale-8226/


Afghanistan: l'aviation US et britannique quitte ses bases (médias)  27/10/2014

Afghanistan: l'aviation US et britannique quitte ses bases (médias)




L'ensemble des avions et des hélicoptères américains et britanniques ont quitté leurs bases militaires dans la province afghane du Helmand (sud-ouest), annoncent les médias occidentaux.

Le retrait des troupes déployées dans la province a constitué l'une des plus importantes opérations de la mission internationale qui a lutté contre les talibans ces dernières 13 années.

En février, les bases militaires Camp Leatherneck côté américain et Camp Bastion côté britannique ont commencé à évacuer hommes et équipements militaires. Actuellement, il n'y a que le drapeau afghan qui flotte sur les bases, l'Union Jack, la bannière étoilée, et le drapeau de l'OTAN ayant été retirés.

Au plus fort de la présence de la coalition en 2011, quelque 140.000 soldats de l'OTAN étaient présents en Afghanistan. Une force résiduelle d'environ 12.000 soldats, dont 9.800 Américains, doit rester sur place après décembre 2014 dans une mission de soutien et de formation de l'armée afghane, baptisée "Soutien résolu".


http://french.ruvr.ru/news/2014_10_27/Afghanistan-laviation-US-et-britannique-quitte-ses-bases-medias-1593/


Israël décide de construire plus de logements à Jérusalem-Est  27/10/2014

Israël décide de construire plus de logements à Jérusalem-Est




Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a décidé de faire avancer les projets de construction de 1 060 logements dans les quartiers juifs de Jérusalem-Est, a confirmé lundi une source du bureau du Premier ministre à Xinhua.

Ces projets comprennent 660 logements à Ramat Shlomo et 400 à Har Homa, dans les quartiers juifs situés au-delà de la Ligne Verte, sur les terres annexées par Israël pendant la guerre de 1967, dans le nord-est de Jérusalem.

En plus de l'approbation des nouveaux logements, M. Netanyahu a également ordonné l'avancée des projets d'infrastructures dans les colonies cisjordaniennes, comprenant 12 nouvelles routes, a rapporté le quotidien Ha'aretz.

Ces décisions, qui vont certainement attirer les critiques de la communauté internationale qui rejette l'expansion des colonies israéliennes (sur les terres destinées à devenir partie d'un Etat palestinien dans les possibles futurs accords de paix), ont été prises sous la pression des groupes de colons représentés par le Foyer juif, qui a menacé de déstabiliser la coalition si les projets de construction n'avançaient pas, selon le quotidien.

De plus, le Comité de planification et de construction de la municipalité de Jérusalem discutera mardi d'un projet pour construire 1 530 unités de logements à Ramat Shlomo (Jérusalem-Est), qui a été autorisé en novembre 2013 puis suspendu en raison de l'opposition américaine

Au début du mois d'octobre, les Etats-Unis ont critiqué Israël d'avoir construit 2 610 maisons à Givat Hamatos de Jérusalem-Est, expliquant que les projets de construction "empoisonneront l'atmosphère" et isoleront Israël "de ses alliés même les plus proches".

Le parti travailliste a publié un communiqué pour critique cette initiative, expliquant que M. Netanyahu se préoccupait plus de son avenir politique et du soutien de l'extrême droite que de la position diplomatique d'Israël dans le monde et de ses perspectives de paix.

Le ministre des Finances, Yair Lapid, et la ministre de la Justice, Tzipi Livni, ont tous deux critiqué les projets de construction. Mme Livni a qualifié cette décision d'"irresponsable", alors que M. Lapid a ajouté qu'elle nuirait gravement aux relations déjà tendues entre les Etats-Unis et Israël.

http://french.cri.cn/621/2014/10/27/641s407315.htm


Afghanistan : 11 tués dans une attaque des talibans  27/10/2014

Afghanistan : 11 tués dans une attaque des talibans






Onze personnes, dont six procureurs, ont été tuées dans une attaque massive lancée lundi par des membres des talibans contre le bureau du procureur provincial dans la province afghane de Kunduz (nord), dont le chef-lieu, Kunduz, se trouve à environ 250 km au nord de la capitale Kaboul, a fait savoir Sayed Sarwar Hussaini, le porte-parole du chef de la police provinciale.

"Quatre terroristes équipés de vestes d'explosifs et d'armes légères ont pris d'assaut le bureau du procureur dans la ville de Kunduz aujourd'hui, déclenchant des échanges de coups de feu intensifs qui ont tué 11 personnes, dont six procureurs, un policier et les quatre attaquants", a déclaré à la presse M. Hussaini.

Dix autres personnes, dont huit procureurs, un policier et une jeune femme, ont également été blessées dans les explosions et les échanges de coups de feu, a-t-il ajouté.

L'attaque meurtrière a débuté lundi vers 13h20 heure locale lorsqu'un kamikaze a fait sauter sa voiture piégée tout près de la porte du complexe abritant le bureau du procureur, permettant à ses trois complices d'y pénétrer et commencer à tirer sur les personnes se trouvant à l'intérieur du complexe, a précisé le porte-parole.

Plus tard, les talibans, par la voix d'un homme s'appelant Zabihullah Mujahid qui a informé de cette attaque par téléphone depuis des lieux inconnus, ont revendiqué la responsabilité et affirmé qu'une vingtaine de procureurs et agents de sécurité avaient été tués lors de l'attaque.

La province de Kunduz a vu se multiplier les activités des talibans ces dernières années.

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2014-10/28/content_33888066.htm


Affrontements entre police et hooligans à Cologne  27/10/2014

Affrontements entre police et hooligans à Cologne
 Au moins 14 personnes dont 13 policiers ont été blessées à Cologne dans les affrontements entre la police et environ 4 000 hooligans et militants d'extrême droite participant à un meeting contre les salafistes dans le centre de la ville.
La situation a explosé quand les antifascistes ont lancé leur contre-manifestation à côté. Les policiers ont dû faire usage de matraques, de canons à eau et de gaz lacrymogènes alors qu'ils étaient la cible de jets de bouteilles et de pierres. Les manifestants ont renversé des voitures de police et ont tenté de prendre d'assaut le bâtiment de la gare. A l'heure actuelle la situation est placée sous contrôle

http://french.ruvr.ru/news/2014_10_27/Affrontements-entre-police-et-hooligans-a-Cologne-5852/
 


Brésil: Dilma Rousseff promet de "grands changements" (médias)  27/10/2014

Brésil: Dilma Rousseff promet de "grands changements" (médias)
BUENOS AIRES, 27 octobre - RIA Novosti
La présidente brésilienne Dilma Rousseff, réélue dimanche à son poste, a promis à son pays de procéder à de "grands changements" dans le pays, et de lutter contre la corruption et l'inflation, annoncent lundi les médias locaux. "J'ai été réélue pour mettre en œuvre les grands changements revendiqués par la société brésilienne", a déclaré la présidente intervenant devant ses partisans.
"Je ne pense pas que cette élection ait scindé le pays. J'estime qu'elle a fait apparaître et mobilisé des idées et des émotions parfois contradictoires, mais qui sont en même temps unies par l'objectif que constitue un avenir meilleur pour le pays", a-t-elle ajouté en commentant les propos de son rival  Aécio Neves, qui a affirmé que la campagne présidentielle avait divisé le pays.
Mme Rousseff a en outre annoncé être prête au dialogue avec l'opposition. "Le dialogue, c'est le premier engagement de mon nouveau mandat", a-t-elle souligné.
A l'élection présidentielle qui s'est déroulée au Brésil dimanche 26 octobre, Dilma Rousseff,  présidente de gauche, candidate du Parti des travailleurs (PT) l’a emporté avec 51,45% des voix contre 48,55% au candidat du Parti social-démocrate brésilien (PSDB) Alécio Neves, selon des résultats quasi définitifs portant sur un décompte de 98% des bulletins de vote.


Tirs dans la mosquée Al Aqsa (vidéo)  26/10/2014

Tirs dans la mosquée Al Aqsa (vidéo)

La mosquée d'Al Aqsa prise d'assaut, l'entité sioniste veut détruire Al Aqsa avant Septembre 2015 et s'en emparer pour construire le temple de l'antéchrist-machiah-dajjal.

http://islamic-intelligence.blogspot.fr/


France: Des centaines de personnes réclament la libération du militant Georges Abdallah  26/10/2014

France: Des centaines de personnes réclament la libération du militant Georges Abdallah




Environ 300 personnes ont réclamé samedi devant sa prison à Lannemezan (Hautes-Pyrénées) la libération de Georges Ibrahim Abdallah, un militant libanais anti-israélien incarcéré depuis 30 ans, a constaté un journaliste de l’AFP.

Georges Ibrahim Abdallah a été condamné à la perpétuité à Lyon en 1986 pour complicité dans l’assassinat de deux diplomates, l’Américain Charles Ray à Paris, et l’Israélien Yacov Barsimentov à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) : l’arme des deux crimes, un pistolet 7.65, lui appartenait.

Brandissant des banderoles qui qualifiaient le détenu de « prisonnier politique de l’impérialisme français » et appelant à sa « libération », les manifestants portaient des drapeaux palestiniens, du PCF et du NPA notamment. « Georges Ibrahim, tes camarades sont là », scandaient les protestataires, réunis devant la grille de la prison dans une ambiance pacifique, et encadrés par quelques dizaines de membres de forces de l’ordre.

« Cela fait trente ans. Basta, c’est de l’acharnement », a accusé Suzanne Lemanceau, du Collectif national pour la libération du Georges Ibrahim Abdallah. « A cause de ses convictions anti-sionistes et anti-impérialistes, les Etats-Unis et l’État français font tout pour qu’il reste en prison », a ajouté Mme Lemanceau, une des rares à avoir un droit de visite. « Il va bien car c’est un résistant », a-t-elle dit à l’AFP, en référence à sa dernière rencontre avec le détenu il y a un mois environ. La militante a par la suite lu une déclaration du prisonnier écrite dans sa cellule.

« Ce sont de très longues années, humainement insupportables… Mais votre mobilisation, camarades, a participé à démasquer l’acharnement judiciaire. A bas l’impérialisme et ses chiens de garde sionistes », dit le texte.

Le Libanais est en prison depuis le 24 octobre 1984. Devenu l’un des plus vieux prisonniers en France, il est éligible depuis plusieurs années à une libération conditionnelle. Mais huit demandes ont déjà été rejetées. Le tribunal d’application des peines doit se prononcer le 5 novembre sur une neuvième demande. Qu’elle soit positive ou négative, le parquet ou le détenu ont tous deux promis de faire appel, selon son collectif de soutien.

Présent au rassemblement sous les fenêtres de la cellule du Libanais, Philippe Poutou, porte-parole du NPA, a dit être venu soutenir « le plus vieux prisonnier politique de France et son combat contre le colonialisme israélien ».

Au Liban, le sort du chef des FARL est devenu « une cause nationale » et les autorités de Beyrouth se sont engagées à le prendre en charge et à le ramener au Liban s’il était libéré, a récemment assuré son avocat Jean-Louis Chalanset.

http://www.algerie1.com/


Erdogan : Les Kurdes de Syrie ne veulent pas des peshmergas à Kobané  26/10/2014

Erdogan : Les Kurdes de Syrie ne veulent pas des peshmergas à Kobané




Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé le principal parti kurde de Syrie de ne pas vouloir de l'aide des pershmergas, des combattants du Kurdistan irakien, pour défendre Kobané contre les troupes de l'organisation Etat islamique (EI), rapporte la presse turque dimanche.

Le Parti de l'union démocratique (PYD), dont le bras armé (YPG) défend Kobané, ne tient pas à ce que "les peshmergas arrivent à Kobané et y dominent", a déclaré aux journalistes le président turc dans l'avion qui le ramenait d'une visite en Estonie.
Le PYD, qu'il a qualifié d'organisation "terroriste", ne veut pas risquer de perdre son influence dans le nord de la Syrie, a-t-il estimé.

La Turquie a annoncé la semaine dernière qu'elle autorisait des peshmergas venus d'Irak à traverser son territoire pour rejoindre Kobané, mais ce déplacement n'a pour l'instant pas eu lieu.

Ankara reproche au PYD à la fois d'être trop proche du régime de Bachar el-Assad et d'être le bras armé en Syrie du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), qui lutte depuis trois décennies en Turquie pour l'indépendance du Kurdistan.
En revanche, Ankara a peu à peu au cours des dernières années amélioré ses relations avec les autorités régionales au Kurdistan irakien, qui contrôlent les peshmergas.

http://www.lorientlejour.com/article/893015/erdogan-les-kurdes-de-syrie-ne-veulent-pas-des-peshmergas-a-kobane.html


Attaque à Jérusalem: la police israélienne refuse de rendre le corps de l'auteur présumé  26/10/2014

Attaque à Jérusalem: la police israélienne refuse de rendre le corps de l'auteur présumé




La police israélienne a indiqué dimanche soir qu'elle ne rendrait pas à sa famille le corps d'Abdelrahmane Shalodi, un Palestinien qu'elle accuse d'avoir délibérément lancé sa voiture contre un arrêt du tramway à Jérusalem.

Mercredi, Abdelrahmane Shalodi, un Palestinien de Jérusalem-Est de 21 ans avait, délibérément selon les autorités israéliennes, jeté sa voiture sur un arrêt du tramway dans la Ville sainte, tuant un bébé et blessant six autres personnes. La police l'avait aussitôt abattu, l'accusant d'avoir mené un attentat "terroriste".

La justice israélienne avait décidé que sa dépouille serait rendue dimanche soir à la porte du cimetière pour un enterrement rapide au milieu de la nuit, en présence d'une liste réduite de participants soumise auparavant à la police. La famille a refusé ces conditions et la police a indiqué qu'elle "examinera ce qu'elle fera du corps dans les prochains jours".

http://www.lorientlejour.com/article/893032/attaque-a-jerusalem-la-police-israelienne-refuse-de-rendre-le-corps-de-lauteur-presume.html


1 2 3 4 5 » ... 2489

Publicité

Brèves



Commentaires