Des émanations de méthane sur Mars de source inconnue  17/12/2014

Des émanations de méthane sur Mars de source inconnue

 

 Le robot américain Curiosity a détecté sur Mars des émanations régulières de méthane, ont indiqué mardi des scientifiques de la mission sans avoir pu déterminer l'origine de ce gaz qui sur Terre provient surtout d'organismes vivants, rapporte l'AFP.

Ces résultats de ces observation publiés dans la revue américaine Science qui paraîtra jeudi, ont fait l'objet d'une présentation à la conférence annuelle de l'American Geophysical Union réunie à San Francisco cette semaine.

A partir d'informations collectées pendant plus de vingt mois, ces chercheurs ont constaté que les émissions régulières de méthane dans le cratère de Gale où le robot explorateur s'est posé en août 2012, étaient moitié moins importantes que ce qu'ils pensaient trouver.

Il s'agit d'émanation constante de méthane provenant de la décomposition de la poussière du sol sous l'effet de la lumière du soleil et des matériaux organiques transportés par les météorites.

Mais ils ont aussi découvert que les niveaux de méthane dans le cratère près de l'endroit où se trouvait Curiosity "connaissait des pics dix fois plus élevés parfois en l'espace de seulement 60 jours martiens ce qui est surprenant étant donné que ce gaz a une durée de vie d'environ 300 ans", expliquent les auteurs de cette recherche dont Christ Webster, du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa.

"Ces résultats suggèrent que le méthane est produit occasionnellement ou s'échappe du sol près du cratère de Gale et qu'il se disperse rapidement une fois que ces sources se tarissent", poursuivent ces chercheurs.

Le robot Curiosity ne dispose pas d'instrument permettant d'établir l'existence de la vie sur la planète rouge. L'objectif de cette mission était s'établir si Mars dans un passé lointain réunissait les conditions nécessaires à l'existence de la vie microbienne ce qui a été fait. Le robot a ainsi démontré que l'eau coulait à une certaine époque sur la planète et que d'autres éléments-clé à l'existence de la vie étaient présents.

http://french.ruvr.ru/news/2014_12_17/Des-emanations-de-methane-sur-Mars-de-source-inconnue-8716/


Mistral: question de dignité pour la France (Lavrov)  17/12/2014

Bâtiment de guerre de type Mistral
MOSCOU, 16 décembre - RIA Novosti
La livraison du bâtiment de guerre de type Mistral commandé à la France par la Russie est une question de contrat en vigueur et de dignité de la nation française, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov dans une interview à la chaîne de télévision France 24.   
"C'est une question de contrat signé et de dignité de la nation française", a répondu le ministre interrogé sur la livraison du premier des deux porte-hélicoptères construits par la France pour les forces navales russes.
 
Ce navire devait être remis à la Russie le 14 novembre, mais sa livraison a été suspendue sine die.

 

 
 
Le président français François Hollande a subordonné la remise du navire au règlement de la crise en Ukraine. 
 
Le contrat de 1,2 milliard d'euros prévoyant la construction de deux navires de classe Mistral a été signé entre la Russie et la France en en 2011. Il s'agit du contrat technico-militaire le plus important qui ait jamais été signé entre les deux pays.


Ukraine, pays le plus corrompu d'Europe (ministre)  17/12/2014

MOSCOU, 17 décembre - RIA Novosti
L'Ukraine est le pays européen le plus corrompu, estime le ministre ukrainien du Développement économique et du Commerce Aivaras Abromavičius. "L'Ukraine est le pays le plus corrompu d'Europe, et nous devons y faire face",  a déclaré M.Abromavičius cité par les médias européens.
Dans le même temps, il a qualifié son propre ministère de "monstre bureaucratique", qui doit être "dissous ou fermé".
Pour sa part, la ministre des Finances Natalia Iaresko a indiqué que Kiev souhaitait "surmonter son passé" et "réduire de manière radicale le rôle du gouvernement dans l'économie".
"Nous n'avons pas d'autre choix, il faut qu'on commence à nous faire confiance. Nous avons besoin d'un soutien de la part de nos partenaires internationaux", a expliqué Mme Iaresko.
L'Ukraine est confrontée à une profonde crise socio-politique et économique et peine à stabiliser son budget dans le contexte d'une forte contraction du PIB national.
Plus tôt dans la semaine, le journal britannique Financial Times a rapporté que l'Ukraine avait besoin de 15 milliards de dollars supplémentaires pour éviter un effondrement financier.


LE CHOC USA-RUSSIE : VOILÀ LA NOUVELLE GUERRE FROIDE !  17/12/2014

# PCN-TV/ LE CHOC USA-RUSSIE : VOILÀ LA NOUVELLE GUERRE FROIDE !/ LUC MICHEL SUR ‘LA VOIX DE LA RUSSIE'
 
PCN-TV & La Voix de la Russie/ 2014 12 16/
 
Interview de Luc MICHEL par Igor YAZON sur RADIO SPUTNIK (La Voix de la Russie / Rossiya Segodnya) le 16 décembre 2014 : "Washington rappelle de nouveau qui domine dans le monde"
 
Video sur :
https://vimeo.com/114719643
 
L’ARTICLE DU JOURNALISTE RUSSE IGOR YAZON (ROSSIYA SEGODNYA)/
« WASHINGTON RAPPELLE DE NOUVEAU QUI DOMINE DANS LE MONDE » :
 
Extrait : « Samedi, le 13 décembre, le Congrès américain a approuvé définitivement le projet de loi permettant à l’administration des États-Unis d’adopter le paquet suivant des sanctions contre la Russie et en même temps, «l’Acte du soutien de la liberté en Ukraine», sous-entendant l'élargissement de l'aide militaire des États-Unis à ce pays.
Il est à noter que les républicains et les démocrates dans les deux chambres du congrès ont voté pour ce projet de loi. Et en plus, selon la procédure simplifiée – sans vote par appel nominal et presque sans discussion. Maintenant, le président Barak Obama devra soit infliger au projet de loi son "veto", soit y mettre sa signature. La pratique américaine de la création des lois montre qu’il est plus difficile de rejeter la loi, signée par le président que de l’annuler. « Ce document est "inacceptable et révoltant", il montre que ses auteurs n'ont aucune idée de ce qui se passe dans le monde, a déclaré Sergey Ryabikov, le vice-ministre russe des affaires étrangères, au sujet de son adoption par le congrès. «Une stratégie de ce genre, adoptée sous le prétexte de l'aide à l'Ukraine, où mènera-t-elle le monde ?» Un géopolitologue belge, l'administrateur général de l’ONG “Observation eurasienne pour la democratie et les elections” Luc Michel répond à la question de notre commentateur Igor Yazon » …
 
Sur http://french.ruvr.ru/2014_12_15/Washington-rappelle-de-nouveau-qui-domine-dans-le-monde-2871/
 
PCN-TV / PCN-SPO
________________________
EODE T-V on Vimeo: https://vimeo.com/eodetv
https://www.facebook.com/EODE.TV
 


LES ACCORDS MILITAIRES RUSSIE-ABKHAZIE  17/12/2014

# EODE-TV/ FABRICE BEAUR (EODE) : LES ACCORDS MILITAIRES RUSSIE-ABKHAZIE/ SUR AFRIQUE MEDIA TV (30 NOV. 2014)
 
Les experts internationaux de EODE sur les médias …
EODE-TV & AFRIQUE MEDIA TV/
Avec EODE Press Office/ 2014 11 30)
 
Intervention de Fabrice BEAUR,
Administrateur de EODE Zone Russia-Caucasus :
 
Video sur le Website d’EODE-TV
https://vimeo.com/114563340
 
L’introduction  de Bachir Mohamed LADAN :
RUSSIE-GEORGIE. Voici les nouveaux accords Russie-Abkhazie.
Alors Fabrice Beaur, Poutine dynamite-t-il à nouveau le Nouvel Ordre Mondial ?
 
Diffusé sur AFRIQUE MEDIA TV
dimanche 30 novembre 2014 dans l’émission ‘Le Débat Panafricain’
présenté par Bachir Mohamed Ladan.
 
EODE-TV / EODE Press Office /
________________________
www.afriquemedia.tv
EODE-TV sur Vimeo: https://vimeo.com/eodetv
Retrouvez nous sur Facebook
avec le « Groupe officiel AFRIQUE MEDIA TV » : https://www.facebook.com/groups/afrique.media.groupe.officiel/
 


ONU : Kerry a informé les Palestiniens que Washington opposera son veto  17/12/2014

ONU : Kerry a informé les Palestiniens que Washington opposera son veto




Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a prévenu les Palestiniens que Washington opposerait son véto au projet de résolution qu'ils prévoient de soumettre mercredi au Conseil de sécurité de l'ONU pour réclamer la fin de l'occupation israélienne, a indiqué à l'AFP un responsable palestinien.

"Kerry a dit à la délégation palestinienne: nous emploierons notre veto" contre ce texte, a rapporté ce haut responsable proche des discussions.

http://www.lorientlejour.com/article/901242/onu-kerry-a-informe-les-palestiniens-que-washington-opposera-son-veto-responsable-palestinien.html


Il faut mettre fin à l'impunité d'Israël, affirme Hanane Achraoui  16/12/2014

Il faut mettre fin à l'impunité d'Israël, affirme Hanane Achraoui






La conférence organisée mercredi par la Suisse sur le respect du droit international dans les territoires palestiniens est une étape importante, a affirmé mardi à Genève Hanane Achraoui, membre du comité exécutif de l'OLP. Il faut prendre des mesures concrètes pour mettre fin à l'impunité de l'Etat hébreu, a-t-elle dit

"Israël se comporte impunément. Nous espérons que la rencontre de mercredi des Etats parties aux Conventions de Genève ira au-delà des deux précédentes en créant des mécanismes de suivi et de contrôle", a déclaré la représentante de l'Autorité palestinienne devant un parterre de diplomates et de journalistes.

"Nous félicitons la Suisse pour avoir eu le courage de convoquer cette conférence, même si ce n'est qu'au niveau des ambassadeurs", a-t-elle ajouté.

Devoir des Etats parties
"C'est le devoir des Etats parties aux Conventions de les faire respecter (...) Il faut des décisions concrètes qui garantissent qu'Israël soit tenu responsable sur le plan juridique", a affirmé Hanane Achraoui, cheffe du département de l'Information de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Selon elle, les Etats-Unis, le Canada et l'Australie ont fait campagne, aux côtés d'Israël, pour diminuer la portée de la conférence, à défaut de pouvoir l'empêcher. Ils veulent éviter toute forme de déclaration ayant des conséquences légales.

La conférence réunit mercredi matin à Genève les Etats parties aux Conventions de Genève, à la suite d'une demande adressée en juillet à la Suisse comme Etat dépositaire par le président palestinien Mahmoud Abbas. La Suisse s'attend à une participation très large, même si Israël a appelé à boycotter la réunion.

Appel aux Européens
Hanane Achraoui a confié qu'elle compte beaucoup sur le soutien des Européens, qui, selon elle, va croissant, après les décisions de plusieurs parlements de reconnaître l'Etat palestinien.

"Les Palestiniens sont frustrés et en colère. Ils veulent des actions plus radicales", a souligné Mme Achraoui. L'Etat hébreu fait tout pour entraver une solution politique basée sur la coexistence de deux Etats, a-t-elle relevé.

"Israël se comporte comme une puissance coloniale. Nous avons besoin du soutien de la communauté internationale", a-t-elle insisté.


(ats / 16.12.2014 18h32)
http://www.romandie.com/news/Il-faut-mettre-fin--a-limpunite-dIsrael-affirme-Hanane-Achraoui_RP/546793.rom


Bouteflika hospitalisé aujourd’hui à Paris  16/12/2014

Bouteflika hospitalisé aujourd’hui à Paris





Le président Abdelaziz Bouteflika a été hospitalisé ce mardi à Paris, a appris elwatan.com de sources sures.
Il a été transporté en urgence par avion médicalisé dans la matinée. L’avion a atterri à l’aérodrome de l’aéroport de Bourget ( Paris). Le chef de l’État algérien serait, par la suite, transféré à l’hôpital Val-de-Grâce.
C’est la deuxième fois en un peu plus d’un mois que Bouteflika se fait soigner en France, après son hospitalisation dans une clinique à Grenoble, le 13 novembre dernier.
Le site Maghreb confidentiel avait rapporté que l’avion de Bouteflika est arrivé ce mardi en France.

http://www.lelibrepenseur.org/2014/12/16/bouteflika-hospitalise-aujourdhui-a-paris/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=bouteflika-hospitalise-aujourdhui-a-paris


Effondrement du rouble : situation "critique", bientôt de nouvelles mesures (banque centrale)  16/12/2014

Effondrement du rouble : situation "critique", bientôt de nouvelles mesures (banque centrale)




Le numéro deux de la banque centrale russe a jugé mardi "critique" la situation du rouble, en chute libre pour le deuxième jour de suite, promettant de nouvelles mesures après la hausse de taux qui n'a pas apaisé le marché.

"La situation est critique. Même dans les pires cauchemars, on n'aurait pas pu imaginer il y a un an ce qui se produit actuellement", a déclaré Sergueï Chvetsov, cité par l'agence Interfax. "Après la décision d'augmenter le taux directeur, d'autres mesures de la banque centrale suivront".

http://www.lorientlejour.com/article/901205/effondrement-du-rouble-situation-critique-bientot-de-nouvelles-mesures-banque-centrale.html


Egypte : 312 partisans de Mohamed Morsi devant la justice militaire  16/12/2014

Egypte : 312 partisans de Mohamed Morsi devant la justice militaire




Le parquet égyptien a déféré devant la justice militaire 312 partisans de l'ex-président islamiste Mohamed Morsi pour l'incendie d'un complexe judiciaire au nord-est du Caire en août 2013, a affirmé mardi un responsable du parquet.

Un groupe de 438 pro-Morsi avaient déjà été déférés samedi devant la justice militaire pour des violences meurtrières à cette même période.
Depuis que l'ex-chef de l'armée et actuel président Abdel Fattah al-Sissi a destitué M. Morsi en juillet 2013, ses partisans sont la cible d'une implacable répression lancée par les autorités, qui sont accusées d'instrumentaliser le pouvoir judiciaire dans leur lutte contre l'opposition islamiste.

Les 312 prévenus doivent être jugés pour "émeutes, rassemblement illégal, incendie de voitures de police, attaque contre des propriétés publics et des forces de la police et de l'armée," lors de violences qui ont conduit à l'incendie d'un complexe judiciaire à Ismailïa, sur le canal de Suez, selon le responsable.
Les faits se sont déroulés le 14 août 2013, en représailles à la sanglante dispersion le même jour de deux sit-in organisés au Caire par les pro-Morsi, une opération des forces de sécurité forces de sécurité qui avait fait plus de 700 morts.

Des centaines de civils ont ainsi été déférés devant la justice militaire depuis que M. Sissi a promulgué un décret élargissant la compétence des tribunaux militaires en matière de "terrorisme".
Ce décret, ayant force de loi en l'absence de Parlement, a étendu les pouvoirs de saisine de la justice militaire à quasiment toute atteinte visant des biens sur la voie publique, alors qu'elle ne jugeait jusqu'alors que les atteintes à la sécurité de son personnel ou de ses installations.

Depuis juillet 2013, la répression des pro-Morsi a fait plus de 1 400 morts, la plupart des manifestants. Plus de 15 000 personnes ont été emprisonnées et des centaines condamnées à mort dans des procès de masse expéditifs.

http://www.lorientlejour.com/article/901202/egypte-312-partisans-de-mohamed-morsi-devant-la-justice-militaire.html


Les plates-formes ferroviaires lance-missiles joindront l'arsenal nucléaire de la Russie  16/12/2014

Les plates-formes ferroviaires lance-missiles joindront l'arsenal nucléaire de la Russie




La Fédération de Russie restaure les trois branches du regroupement des Troupes balistiques stratégiques russes (RVSN), a déclaré le commandant de RVSN, Sergueï Karakaïev. Les plates-formes ferroviaires lance-missiles qui ont prouvé leur haute efficacité pendant l'ère soviétique seront le nouvel élément dans la structure des troupes, comprenant les systèmes de mine et les complexes souterrains.

Karakaïev a également déclaré que la Fédération de Russie avait refusé de l’aide de l'Ukraine lors de la création de cette arme stratégique.

Les unités des Troupes balistiques stratégiques russes ne seront pas déployées en Crimée, parce que la portée de missiles balistiques modernes permet de frapper des cibles situées n'importe où sur la surface du globe, sans rapprocher des frontières russes.

Les Troupes balistiques stratégiques russes de la Fédération de Russie seront équipées de 24 complexes Iars en 2015. Le nouveau missile Sarmat qui va remplacer Satan est actuellement testé et sera créé d'ici à 2020.

http://french.ruvr.ru/news/2014_12_16/Les-plates-formes-ferroviaires-lance-missiles-joindront-larsenal-nucleaire-de-la-Russie-5604/


Conflit israélo-palestinien: impliquer le Conseil de sécurité (diplomate russe)  16/12/2014

Conflit israélo-palestinien: impliquer le Conseil de sécurité (diplomate russe)




La résolution du conflit israélo-palestinien doit être atteinte par le biais du Conseil de sécurité des Nations unies, a déclaré mardi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov interrogé par RIA Novosti.

"Notre priorité est l'adoption d'une telle résolution par le Conseil de sécurité, qui aiderait à résoudre le problème et contribuerait au règlement du conflit entre Israël et la Palestine", a déclaré Gatilov.

"Tout le monde est d'accord sur ce point, puisque les Américains ont présenté leur projet de résolution. Un règlement est nécessaire, lequel, il faut le comprendre lors de négociations et de consultations concernant des formulations spécifiques", a déclaré le vice-ministre.

Les Palestiniens refusent de reprendre les négociations directes avec Israël tant que ce dernier n'acceptera pas le principe de la coexistence de deux Etats - israélien et palestinien – dans les frontières d'avant 1967. Ils exigent également que l'Etat hébreu cesse la colonisation de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est.

Israël exclut pour sa part tout retour aux frontières d'avant la guerre des Six Jours et refuse en outre de partager Jérusalem avec les Palestiniens, considérant l'ensemble de cette ville comme sa "capitale éternelle et indivisible".

http://french.ruvr.ru/news/2014_12_16/Conflit-israelo-palestinien-impliquer-le-Conseil-de-securite-diplomate-russe-3560/


La Libye au bord de la guerre civile  16/12/2014

La Libye au bord de la guerre civile




La Libye semble être au bord d'une guerre civile de grande ampleur alors que l'alliance d'Islamistes armés "Aube de la Libye" et l'armée nationale pro-laïcité se disputent depuis plusieurs semaines le contrôle des ports pétroliers, des canaux d'approvisionnement de l'armée et de postes stratégiques.

Les brigades de l'Aube de la Libye ont continué lundi leurs assauts pour tenter de s'emparer d'Es Sider et de Ras Lanuf, des ports maritimes essentiels pour les exportations libyennes de pétrole brut. Pendant ce temps, l'armée nationale libyenne a lancé des attaques le long du littoral ouest, dans l'optique de flanquer l'Aube de la Libye et de couper ses vivres.

Certains médias libyens ont décrit ces manoeuvres comme "les plus importantes et potentiellement les plus déterminantes" depuis le début des affrontements entre les deux factions rivales, sans pour autant prédire leurs conséquences ni le vainqueur.

Depuis le mois de mai, la Libye a plongé dans le chaos, les violences ayant tué au moins un millier de personnes et entraîné le déplacement de 100.000 personnes, selon le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

De nombreux experts s'accordent à dire que les événements actuels relèvent d'une "guerre civile" plutôt que d'"affrontements entre groupes militants".

Mohammad Sharif, analyste politique à Benghazi, estime que la guerre qui ravage le pays est dépourvue du bon sens politique qui pourrait sauver le pays.

"Les combats et les luttes pour le pouvoir sont mélangés à des intérêts tribaux, régionaux et idéologiques. En fait, la situation actuelle a prouvé qu'il n'y aura aucune percée politique dans un futur proche", a-t-il analysé.

La Libye connaît une crise politique depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, et le pays jongle dorénavant avec deux parlements et gouvernements rivaux.

D'après le plan de transition nationale de la Libye, le parlement élu en juin, la Chambre des représentants, a déjà remplacé l'ancien Congrès général national (CGN) temporaire. Cependant l'Aube de la Libye, qui a fait plusieurs avancées militaires dans l'ouest du pays depuis le mois de juillet, a soutenu un retour au pouvoir du CGN et l'idée de la formation d'un nouveau gouvernement opposé au gouvernement actuel.

La Chambre des représentants, qui est reconnue par la communauté internationale, peine à reprendre ses territoires perdus et a lancé plusieurs frappes aériennes sur les zones contrôlées par les combattants islamistes.

Salem Al-Agori, un analyste politique de la ville de Misrata (ouest) qui avait participer à la guerre civile contre Mouammar Kadhafi en 2011, estime que la guerre civile qui se profile à l'horizon sera "longue et dévastatrice".

"Personne ne peut dire qui finira par gagner. Ce sera un long processus car aucun camp ne jouit d'une supériorité écrasante", a-t-il expliqué.

http://french.cri.cn/621/2014/12/16/502s414151.htm


Sydney: Après la prise d'otages, de la solidarité envers les musulmans  16/12/2014

Sydney: Après la prise d'otages, de la solidarité envers les musulmans




L'une des gerbes de fleurs déposée mardi après la prise d'otages meurtrière de Sydney est accompagnée d'un texte qui constitue un dernier adieu aux victimes. Mais c'est aussi un message de solidarité envers la communauté musulmane qui redoute la stigmatisation.

"Je vous accompagne", peut-on lire sur le bouquet: c'est le thème d'une campagne lancée sur le réseau social Twitter dans laquelle les non musulmans proposent aux musulmans de voyager avec eux dans les transports publics, à l'heure où ces derniers craignent les réactions négatives de l'opinion.

Ces témoignages de sympathie soulèvent l'espoir que l'Australie, qui s'est construite sur des vagues successives d'immigration, sorte plus unie que déchirée de ce drame. La prise d'otages s'est soldée par la mort de deux personnes et d'un islamiste radical au passé de violences, présenté également comme un déséquilibré.

Près d'un mémorial improvisé à la mémoire des deux otages, Mirella Rigo, submergée par l'émotion, fend la foule pour aller embrasser une musulmane et témoigner de sa solidarité. "Ca vient du fond du coeur. Je suis touchée pour ces gens et je crois qu'il faut leur montrer qu'ils ne sont pas responsables" de la tragédie, explique-t-elle.
Mariam Veiszadeh, membre d'Islamophobia Register, une organisation qui comptabilise les actes hostiles aux musulmans en Australie, s'est dit émue par la réaction de l'homme de la rue.

- Un "homme malade" –
"La tragédie qui s'est déroulée hier à Sydney a vraiment rassemblé les Australiens, quelle que soit leur appartenance ethnique ou religieuse", a-t-elle estimé, après avoir déposé sa gerbe. "J'espère vraiment que ce sentiment durera le reste de la semaine".
Les dirigeants de la communauté musulmane d'Australie, qui est forte d'environ 490.000 personnes, s'emploient à contrecarrer l'influence de l'organisation Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak sur une jeunesse désenchantée. Comme dans d'autres pays occidentaux, celle-ci est visée par des campagnes de propagande sophistiquées, au travers notamment des réseaux sociaux.
Certains ont succombé. D'après les estimations, plus de 70 Australiens combattent actuellement dans les rangs jihadistes en Irak et en Syrie.

L'Australie, qui est engagée aux côtés des Etats-Unis dans la lutte contre l'EI, avait relevé en septembre son niveau d'alerte face à la menace terroriste représentée notamment par les combattants jihadistes australiens de retour d'Irak et de Syrie. Et à la suite d'une série d'opérations destinées à déjouer un complot présumé de jihadistes de l'EI, des mosquées avaient été vandalisées.
Pour tenter de prévenir de nouveaux actes islamophobes, une quarantaine d'organisations musulmanes a condamné avec force la prise d'otages de Sydney avant même qu'elle ne soit terminée. "Ce genre d'acte abject sert juste les objectifs de ceux qui veulent (...) nuire encore davantage à l'islam et aux musulmans australiens", ont-elles dit.

Les liens éventuels entre l'auteur de la prise d'otages, Man Haron Monis, et l'EI ou tout autre mouvement jihadiste ne sont pas avérés.

Le commissaire en charge de la lutte contre les discriminations, Tim Soutphommasane, s'est dit très touché par la campagne "Je vous accompagne" (hashtag #illridewithyou), exhortant ses compatriotes à ne pas "céder à la peur, la haine et la division".

La campagne a été lancée par Tessa Kum et a déclenché une avalanche de soutiens, avec des dizaines de milliers de messages.

Celle-ci a expliqué qu'elle avait été inspirée par une usagère des transports en commun. "Elle avait fait quelque chose de très simple. Elle avait vu une musulmane désemparée à bord d'un train retirer son niqab. Elle est allée la voir et lui a dit +recouvrez-vous la tête, je vais marcher avec vous+", a-t-elle dit à la radio ABC.

Pour l'instant, personne n'a critiqué publiquement la communauté musulmane, en dehors du président du parti anti-immigration One Nation du Queensland, Jim Savage. "Déjà, on nous dit à la télévision nationale que c'est juste un loup solitaire qui n'a rien à voir avec l'islam", a-t-il lancé.

D'après Neil Fergus, du cabinet Intelligent Risks, seuls 250 musulmans australiens sont dans le collimateur des autorités. "Monis était clairement dangereux, mais pas parce qu'il avait des liens directs avec l'EI. C'était un homme malade".

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/sydney-apres-la-prise-d-otages-une-solidarite-envers-les-musulmans/id-menu-957.html


Pakistan/Talibans : Au moins130 morts dans l'attaque d'une école  16/12/2014

Pakistan/Talibans : Au moins130 morts dans l'attaque d'une école




Le carnage aura duré près de sept heures. La police a fini par abattre les six commandos talibans qui ont attaqué mardi un lycée pour enfants de militaires à Peshawar au Pakistan.

Ils laissent derrière eux au moins 130 morts dont plus de 100 enfants, dans ce qui restera la plus grave attaque terroriste de ces dernières années au Pakistan. On dénombre également au moins 122 blessés, dont 25 dans un état grave.

«Le bilan pourrait s'alourdir», a prévenu le directeur de l'information de la province, Bahramand Khan. La majorité des enfants ont été tués d'une balle dans la tête, a précisé le ministre de l'information Mushtaq Ghani. Cinq heures après le début de l'attaque, les forces spéciales pakistanaises ont évacué deux autres enfants et deux encadrants de l'école.

Des talibans pakistanais lourdement armés ont attaqué mardi une école gérée par l'armée dans la ville de Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan, faisant 104 morts dont 84 enfants, a annoncé le chef du gouvernement provincial.

"Il y a une soixantaine de morts au CHM (Combined Military Hospital) et 24 au Lady Reading Hospital", a déclaré Pervaiz Khattak à la télévision. Le précédent bilan faisait état de 18 morts, dont 16 enfants.

Six assaillants au moins ont participé à cette attaque, qui est toujours en cours, et plusieurs enfants restent entre les mains du commando, a dit l'armée pakistanaise.

Les taliban ont revendiqué cette opération, qu'ils ont présentée comme une riposte à l'offensive lancée en juin par l'armée dans leur bastion du Nord-Waziristan.

"Nous avons visé une école de l'armée parce que le gouvernement s'en prend à nos familles et à nos femmes", a déclaré leur porte-parole, Muhammad Umar Khorasani. "Nous voulons qu'ils souffrent à leur tour."

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif, parlant de "tragédie nationale", a décidé de se rendre sur place.

Quelque 500 personnes étaient probablement à l'intérieur de l'école au moment de l'attaque, selon des responsables de l'armée.
Un journaliste de Reuters a entendu de violents échanges de tirs provenant de l'établissement encerclé par l'armée et a vu des ambulances transporter des enfants blessés.

Ejaz Khan, un responsable du Lady Reading Hospital de Peshawar, a déclaré que l'hôpital soignait une quarantaine de blessés. "Nombre d'entre eux sont en salle d'opération, dans un état critique", a-t-il précisé.

Un professeur de l'école a raconté que l'attaque s'était déroulée en pleine session d'examens et que l'armée était intervenue environ une demi-heure après les premiers tirs.
"Les soldats inspectent maintenant les classes l'une après l'autre", a-t-il dit.

L'armée a indiqué dans un communiqué qu'un grand nombre d'otages avaient pu être évacués, sans fournir de chiffre précis.
"Les opérations de secours sont en cours. Il y a encore des échanges de tirs. La plupart des élèves et des enseignants ont été évacués", dit un communiqué.

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/pakistan-au-moins-84-enfants-tues-dans-l-attaque-d-une-ecole-par-les-talibans/id-menu-957.html


L’ARROSEUR YANKEE ARROSE : KIM JONG-UN DEMANDE A L'ONU DE DENONCER LES TORTURES DE LA CIA  16/12/2014

# PCN-SPO/ L’ARROSEUR YANKEE ARROSE : KIM JONG-UN DEMANDE A L'ONU DE DENONCER LES TORTURES DE LA CIA
 
PCN-SPO avec AFP/ 2014 12 16/
 
La Corée du Nord, accusée par l'ONU de « violer les droits de l'homme », a envoyé lundi une lettre au Conseil de sécurité lui demandant de se pencher plutôt sur les accusations de torture portées par le Sénat américain contre la CIA. Les sévices infligés à des dizaines de détenus liés à Al-Qaïda et détaillés dans un récent rapport du Sénat "sont les violations des droits de l'homme les plus graves commises dans le monde", affirme la mission nord-coréenne à l'ONU, dans une lettre dont l'AFP a eu copie.
 
Cette question "doit être examinée d'urgence au Conseil car elle risque d'avoir un impact imminent et déstabilisateur sur la paix et la sécurité internationales", ajoute l'ambassadeur nord-coréen Ja Song Nam. Il demande la création d'une "commission d'enquête (..) pour que les responsables rendent des comptes".
 
En revanche, affirme-t-il, "le supposé +problème des droits de l'homme+ en Corée du Nord n'est qu'une fabrication politique et n'a donc aucun rapport avec la paix et la sécurité dans la région ou dans le monde". Le Conseil de sécurité doit examiner dans les prochains jours la situation des droits de l'homme en Corée du Nord mais la date exacte et le format de cette réunion restent à déterminer.
 
PCN-SPO


LE LIVRE DE PEAN SUR LE GABON DECRYPTE  16/12/2014

# EODE-TV/ LUC MICHEL (EODE) : LE LIVRE DE PEAN SUR LE GABON DECRYPTE/ SUR AFRIQUE MEDIA TV (6 DEC. 2014)
 
Les experts internationaux de EODE sur les médias …
EODE-TV & AFRIQUE MEDIA TV/
Avec EODE Press Office/ 2014 12 06)
 
Intervention de Luc MICHEL, Administrateur-général d’EODE ;
dans l’émission BOUQUET SPECIAL :
 
Video sur le Website d’EODE-TV
https://vimeo.com/114559837
 
Luc MICHEL analyse le dernier livre du journaliste français Pierre PEAN, NOUVELLES AFFAIRES AFRICAINES, sur le Gabon. Il décrypte le dessous des cartes et les forces à l’œuvre derrière PEAN et son livre et dévoile la « révolution de couleur » à l’africaine à laquelle ce livre sert de détonateur …
 
Diffusé sur AFRIQUE MEDIA TV
Samedi 6 décembre 2014 dans l’émission ‘Bouquet Spécial’
présenté par Juliana TADDA et Alain Michel YETNA.
 
EODE-TV / EODE Press Office /
________________________
www.afriquemedia.tv
EODE-TV sur Vimeo: https://vimeo.com/eodetv
Retrouvez nous sur Facebook
avec le « Groupe officiel AFRIQUE MEDIA TV » : https://www.facebook.com/groups/afrique.media.groupe.officiel/
 


Les Etats-Unis ont besoin d'une "perestroïka" (Gorbatchev)  15/12/2014

Les Etats-Unis ont besoin d'une "perestroïka" (Gorbatchev)




Les Etats-Unis ont besoin d'une "perestroïka", a déclaré lundi à Moscou l'ex-président et père de la pérestroïka soviétique Mikhaïl Gorbatchev.

"Ils ont besoin d'une perestroïka!", a indiqué M.Gorbatchev dans une interview à la chaîne RT.

Selon lui, les habitants des Etats-Unis sont contre les guerres menées par leur gouvernement et ils ont du mal à vivre dans une société qui a "des mécanismes forts".

"Il faut arrêter l'Amérique en tant qu'ami et partenaire. Nous devons être réalistes: les Etats-Unis sont un phénomène que nous devons respecter sur la scène internationale, ils ont droit de faire des déclarations et de prendre des décisions répondant aux intérêts du monde entier. Ils souhaitent être en tête et ils peuvent l'être, mais seulement en coopérant avec d'autres pays. De nos jours, le leadership doit être collectif", a ajouté M.Gorbatchev.

http://french.ruvr.ru/news/2014_12_15/Les-Etats-Unis-ont-besoin-dune-perestroika-Gorbatchev-5719/


Première participation d'un responsable palestinien à l'Assemblée de la CPI  15/12/2014

Première participation d'un responsable palestinien à l'Assemblée de la CPI





L'ambassadeur palestinien aux Nations unies Riyad Mansour a confirmé lundi la volonté des Palestiniens de rejoindre la Cour pénale internationale (CPI) "au moment opportun", lors du premier discours d'un responsable palestinien devant l'Assemblée des Etats parties à la CPI.

M. Mansour a été invité à s'exprimer devant cette assemblée, réunie au siège de l'ONU à New York, en vertu de l'article 94 du règlement de l'assemblée. Celui-ci permet d'inviter un Etat qui n'est ni partie ni observateur à envoyer un représentant à l'assemblée pour assister aux débats et prendre la parole.

Les Palestiniens ont obtenu en novembre 2012 un statut d'Etat observateur non membre à l'ONU, ce qui leur donne le droit d'adhérer à toute une série de traités et conventions internationaux dont le Statut de Rome relatif à la CPI. Une telle adhésion ouvrirait la voie à des plaintes à la CPI contre Israël pour crimes de guerre, notamment à Gaza.
"Il y a en fait un consensus parmi les Palestiniens, leurs organisations politiques et leurs dirigeants pour rejoindre la CPI", a déclaré M. Mansour. "La décision sera prise par notre direction au moment opportun, il se peut que nous soyons le 123ème Etat à devenir partie à la CPI".

122 pays ont jusqu'à présent ratifié le Statut de Rome créant la CPI. Ni les Etats-Unis, ni Israël ne l'ont fait.
"C'est devant la CPI que les Palestiniens, a souligné M. Mansour, veulent obtenir justice pour les crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis contre eux par Israël, puissance occupante, dans les territoires palestiniens occupés y compris Jérusalem-Est".

Il a notamment fait allusion aux "500 enfants palestiniens tués sans merci et plus de 3 000 blessés" pendant l'offensive israélienne à Gaza l'été dernier. "C'est un moment très particulier pour l'Etat de Palestine", a commenté l'ambassadeur à propos de cette première participation à une assemblée des Etats membres.

Les Palestiniens ont à plusieurs reprises menacé d'adhérer à la CPI s'ils n'obtenaient pas le vote au Conseil de sécurité de l'ONU d'une résolution sur le conflit israélo-palestinien fixant une date pour la fin de l'occupation israélienne.

http://www.lorientlejour.com/article/901045/premiere-participation-dun-responsable-palestinien-a-lassemblee-de-la-cpi.html


Le Hamas fait voler un drone à Gaza pour la parade marquant son 27e anniversaire  15/12/2014

Le Hamas fait voler un drone à Gaza pour la parade marquant son 27e anniversaire





Le mouvement palestinien Hamas a fait dimanche une démonstration de sa force à l’occasion de son 27e anniversaire, avec une parade militaire à travers Gaza incluant le vol d’un drone. Selon le Jerusalem Post, l’armée israélienne a dépêché des avions de combat pour surveiller le drone militaire, mais celui-ci n’a pas survolé Israël. « Selon une source militaire, les avions étaient prêts à faire face à la menace, mais ils sont retournés à leur base après que l’armée de l’air a constaté qu’il n’y avait pas de menace pour l’espace aérien israélien », a indiqué le journal sur site internet.

Un porte-parole de l’armée a confirmé le vol du drone, mais s’est refusé à tout commentaire sur la réaction israélienne. « Nous sommes au courant de l’incident », a-t-il déclaré à l’AFP. « Les forces de défense israéliennes sont prêtes et équipées à faire face à n’importe quelle menace aérienne », a-t-il simplement ajouté. Armés, masqués et casqués, des milliers de membres des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche militaire du Hamas, ont défilé dimanche en tenue militaire dans les rues de Gaza, devant une foule compacte malgré la pluie.

Des chars transportaient des lance-roquettes, lance-mortiers ainsi que des roquettes, dont le modèle M75, fabriqué sur place et qui, avec une portée de 80 kilomètres, peut atteindre Jérusalem et Tel-Aviv. Des hommes grenouilles des commandos navals des Brigades ont posé en tenue, tandis que d’autres combattants ont descendu le mur d’un bâtiment. « Nous remercions tous les gens et les pays, et particulièrement la République islamique d’Iran, qui n’a pas lésiné sur l’argent, les armes (…) et qui nous a donné des roquettes pour résister », a affirmé le porte-parole des Brigades, Abou Obeida, à la tribune.

Le Hamas a été fondé en décembre 1987, peu après le début du premier soulèvement palestinien (Intifada). Sa charte prône la destruction d’Israël. Au cours de la dernière guerre à Gaza (8 juillet-26 août), 4.591 roquettes ou obus de mortier ont été tirés depuis l’enclave palestinienne vers l’Etat hébreu, dont 3.659 sont retombés en Israël, la plupart du temps sans faire de dégâts ou de victimes, selon l’armée israélienne.

Cette dernière a de son côté mené 5.226 frappes, aériennes, terrestres ou de la mer sur la bande de Gaza. Plus de 2.100 Palestiniens, en majorité des civils, ont péri durant le conflit, et 73 personnes côté israélien, des soldats pour la plupart. L’armée israélienne avait fait état de deux drones du Hamas abattus par ses forces lors de l’offensive de juillet-août. Selon les Brigades Qassam, les drones « Ababil » sont fabriqués à Gaza. Lors d’une précédente offensive majeure contre Gaza, en 2012, Israël avait affirmé avoir détruit un atelier de production militaire de drones du Hamas.

http://www.algerie1.com/international-2/le-hamas-fait-voler-un-drone-a-gaza-pour-la-parade-marquant-son-27e-anniversaire/


1 2 3 4 5 » ... 2521

Publicité

Brèves

VIDEO
Jérémy Lehut | 10/12/2014 | 5368 vues
00000  (0 vote) | 22 Commentaires
1 sur 181


Commentaires