LUC MICHEL SUR RADIO SPUTNIK/ LE G20 DECRYPTE  21/11/2014

# EODE-TV/ LUC MICHEL (EODE) : G20 DE BRISBANE. VERS UNE NOUVELLE GUERRE FROIDE ?/ SUR RADIO SPUTNIK (LA VOIX DE LA RUSSIE)

 
Les experts internationaux de EODE sur les médias …
EODE-TV & Radio Sputnik (La Voix de la Russie)/
Avec EODE Press Office/ 2014 11 18)
 
Interview de Luc MICHEL,
Administrateur-général d’EODE :
 
Podcast sur le Website de LA VOIX DE LA RUSSIE :
http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/5646129/280194880/
 
L’article du journaliste russe Igor YAZON (Rossiya Segodnya)/
« Le sommet du G20. Regard de l’extérieur » :
Extrait : « Le sommet du G20 à Brisbane, en Australie, s’est terminé et il est temps de commenter les documents adoptés, l’ambiance au forum. Les jugements des experts sont parfois polaires. Cela est dû en premier lieu au contexte géopolitique compliqué, la crise en Ukraine ayant servi de prétexte aux leaders occidentaux pour indiquer sa place à la Russie. Le sujet ukrainien n’a pas été mentionné aux débats officiels ni dans les décisions adoptées au sommet mais il a été à l’ordre du jour des pourparlers bipartites du président Vladimir Poutine avec ses homologues occidentaux. L'accueil glacial des dirigeants occidentaux au président russe Vladimir Poutine à Brisbane a creusé le fossé entre la Russie et les Occidentaux sur le conflit ukrainien, ont estimé lundi les médias russes. »
 
Diffusé sur RADIO SPUTNIK (ex Radio Moscou)
Mardi 18 novembre 2014
Interview par Igor YAZON.
 
EODE-TV / EODE Press Office / 2014 11 16 /
________________________
www.afriquemedia.tv
EODE-TV sur Vimeo: https://vimeo.com/eodetv
Retrouvez nous sur Facebook
avec le « Groupe officiel AFRIQUE MEDIA TV » : https://www.facebook.com/groups/afrique.media.groupe.officiel/
 


État palestinien : débat à l'Assemblée française le 28 novembre, vote le 2 décembre  21/11/2014

État palestinien : débat à l'Assemblée française le 28 novembre, vote le 2 décembre





Le groupe socialiste français a déposé jeudi sa proposition de résolution de reconnaissance d'un État palestinien qui sera débattue le 28 novembre mais ne sera votée que le 2 décembre, a-t-on appris de source proche du groupe.

Le président du groupe Bruno Le Roux a choisi de recourir à un vote solennel le mardi 2 décembre afin que "toute la représentation nationale puisse s'exprimer", selon cette source.

Le jour du débat, le 28, tombant un vendredi, les députés risquent d'être peu nombreux dans l'hémicycle, étant souvent déjà repartis dans leur circonscription.

La proposition "invite le gouvernement français à reconnaître l'État de Palestine en vue d'obtenir un règlement définitif du conflit".

Le texte "affirme l'urgente nécessité d'aboutir à un règlement définitif du conflit permettant l'établissement d'un État démocratique et souverain de Palestine, vivant en paix et en sécurité avec Israël, sur la base des lignes de 1967, avec Jérusalem pour capitale de ces deux États, et fondé sur une reconnaissance mutuelle".

Il juge "que la solution des deux États, promue avec constance par la France et l'Union européenne, suppose la reconnaissance de l'État de Palestine aux côtés de celui d'Israël".

Constatant "les menaces pesant sur la solution des deux États, et notamment la poursuite illégale de la colonisation dans les territoires palestiniens qui mine la viabilité même d'un État palestinien" ainsi que "la montée des tensions à Jérusalem et en Cisjordanie qui menace d'engendrer un nouveau cycle de violence", le texte souligne que "le statu quo est intenable et dangereux". Il pointe "l'impératif d'une reprise rapide des négociations entre les parties selon des paramètres clairs et un calendrier déterminé".

Toute la gauche devrait voter ce texte, à l'exception peut-être d'une poignée de députés proches d'Israël.

A droite, l'UMP "envisage de pas participer au vote", selon son chef de file Christian Jacob. Pour justifier sa position, M. Jacob met d'abord en doute la conformité du texte à la Constitution, "qui ne permet pas par une résolution de donner une injonction au gouvernement".

La présidente de la commission des Affaires étrangères, Elisabeth Guigou (PS), récuse cette interprétation. "C'est une invitation (...) mais ce n'est pas une injonction. Le gouvernement et le président décideront ensuite de l'opportunité et du moment d'une telle reconnaissance".

Un vote français, à l'instar du vote du Parlement britannique mi-octobre ou celui du Congrès des députés (chambre basse) en Espagne cette semaine, n'aurait de fait pas de portée contraignante.

http://www.lorientlejour.com/article/897101/etat-palestinien-debat-a-lassemblee-le-28-novembre-vote-le-2-decembre.html




Mechaâl et des leaders de Hamas accablés par les médias égyptiens  21/11/2014

Mechaâl et des leaders de Hamas accablés par les médias égyptiens




Le mouvement de résistance islamiste, Hamas, a opposé un démenti catégorique aux informations relayées par la presse égyptienne, accusant nombre de ses dirigeants d’être impliqués dans l’attaque perpétrée contre l’armée égyptienne à Sinaï, il y a un mois.

Le porte-parole de Hamas, Sami Abou Zohri, a déclaré que les allégations publiées par certains médias égyptiens, s’agissant des liens du chef du bureau politique de Hamas, Khaled Mechaâl, et nombre de dirigeants du mouvement à l’instar de Mahamoud Zahar et Fethi Hamad avec l’opération ayant visé il y a un mois l’armée égyptienne à Sinaï, sont "des affabulations et des accusations fallacieuses, infondées et dénuées de vérité", d’autant plus que cette agression a été revendiquée par la partie qui en est responsable.

Dans une déclaration relayée mercredi 19 novembre par qudspress, Abou Zohri a indiqué que Hamas refuse d’être entraîné dans toutes affaires intérieures, et appelle les médias égyptiens à respecter la profession et l’éthique du travail journaliste, et à arrêter la campagne injuste contre le peuple palestinien, à laquelle même les prisonniers et les martyrs n’ont pas échappé.

Abou Zohri a rappelé les déclarations officielles égyptiennes ayant écarté Hamas des événements en Egypte, ajoutant que des contacts de haut niveau ayant eu lieu à maintes reprises, pas plus tard qu’hier, avec la partie égyptienne, au cours desquels les responsables égyptiens ont affirmé leur conviction que Hamas n’a rien à voir avec la situation égyptienne intérieure, ce qui prouve que les médias égyptiens sont loin de la vérité, a-t-il dit.

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/mechaal-et-des-leaders-de-hamas-accables-par-les-medias-egyptiens/id-menu-957.html


Bouteflika et Erdogan rejettent toute ingérence en Libye  21/11/2014

Bouteflika et Erdogan rejettent toute ingérence en Libye




Bouteflika et Erdogan ont mis l’accent mercredi sur l’importance de l’unité territoriale de l’Irak, la consolidation de la réconciliation nationale entre Palestiniens, et se sont opposés à toute ingérence étrangère dans les affaires libyennes, rapporte Anatolie, citant des sources de la présidence turque.

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, s'est entretenu mercredi à Alger avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, en visite officielle de deux jours en Algérie.

Les deux dirigeants ont affirmé la nécessité d’inciter les parties concernées en Libye au dialogue en vue de parvenir à la réconciliation nationale.

Ils ont fait état de la grande importance qu’ils accordent à la consolidation de la réconciliation nationale inter-palestinienne. Bouteflika a exprimé, à ce sujet, son intention, d’inviter les factions palestiniennes en Algérie lors des toutes prochaines semaines, indique Anatolie.

Erdogan et Bouteflika ont affirmé la nécessité de renforcer les relations liant leurs deux pays, notamment les relations culturelles de longue date, ainsi que les relations commerciales et économiques, ajoute l'agence turque.

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/bouteflika-et-erdogan-rejettent-toute-ingerence-en-libye/id-menu-957.html


Washington annonce un programme pour rapprocher jeunesses arabe et américaine  21/11/2014

Washington annonce un programme pour rapprocher jeunesses arabe et américaine





Le vice-président américain Joe Biden a annoncé jeudi au Maroc le lancement d'un programme destiné à favoriser les "échanges virtuels" entre les jeunesses arabe et américaine dans le but de renforcer la compréhension mutuelle.

Cette initiative devra bénéficier à "plus d'un million de jeunes", dans le but de favoriser "l'esprit d'ouverture" et contribuer "à la consolidation des liens entre les jeunes américains et ceux de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord", a dit M. Biden, lors d'un forum international au Maroc. Selon lui, "l'apport précieux des nouvelles technologies de l'information" sera mis à profit dans le renforcement de ces relations.

Au moins trois pays arabes, le Maroc, le Qatar et les Emirats arabes unis, ont déjà confirmé leur participation au programme en souscrivant des engagements financiers à hauteur de plus de 31 millions de dollars sur les cinq prochaines années, a-t-il relevé, cité par l'agence marocaine MAP.

Impliquant des fondations et des partenaires du secteur privé, l'initiative aura notamment pour mission de développer "les échanges entre jeunes dans le domaine de l'éducation", a encore indiqué le vice-président américain. M. Biden s'est entretenu mercredi avec le roi Mohammed VI des moyens de faire face à "l'extrémisme", notamment au Sahel et au Moyen-Orient.

Alors que les Etats-Unis ont pris la tête d'une vaste coalition pour lutter contre le groupe jihadiste État islamique (EI) en Irak et en Syrie, les deux dirigeants ont convenu de "l'importance des aspects non militaires" dans la lutte contre "l'extrémisme", d'après un communiqué de la Maison Blanche.

Pour barrer la route aux recruteurs des mouvements jihadistes, les pays doivent offrir une "alternative convaincante" à travers l'action sociale et la création "d'opportunités économiques", ont-ils estimé.
Après le Maroc, M. Biden doit se rendre en Turquie et en Ukraine, avant de regagner Washington.

http://www.lorientlejour.com/article/897123/washington-annonce-un-programme-pour-rapprocher-jeunesses-arabe-et-americaine.html


L'OTAN défendra chacun de ses membres, affirme son secrétaire général  21/11/2014

L'OTAN défendra chacun de ses membres, affirme son secrétaire général




L'OTAN est déterminée à défendre chacun de ses Etats membres, a annoncé le secrétaire général de l'Alliance atlantique Jens Stoltenberg suite à sa rencontre avec le président letton Andris Berzins jeudi, selon Baltic News Service.

L'OTAN est présente dans les Etats baltes afin de les défendre contre toutes les menaces, a déclaré M. Stoltenberg alors qu'il s'exprimait au sujet de la concentration des troupes russes au niveau des frontières de l'OTAN, faisant référence aux avions de la police de l'air de l'OTAN et aux troupes de l'OTAN déployées dans la région.

"Nous ferons tout pour défendre nos alliés, si nécessaire. Cela concerne également les Etats baltes," a-t-il dit.

M. Stoltenberg a évoqué les activités croissantes des forces aériennes russes. Cette année, les chasseurs de l'OTAN auraient répondu 400 fois à des vols militaires de Russie à proximité de l'espace aérien de l'OTAN, une hausse de plus de 50% par rapport à l'année précédente.

Les pays de l'OTAN augmentent leur budget de la défense afin de répondre à ces défis, a-t-il dit, en faisant l'éloge dans ce contexte de la résolution de la Lettonie à accroître son budget de la défense jusqu'à 2% d'ici à 2020.

Il s'agit de la première visite de M. Stoltenberg en Lettonie depuis qu'il a pris ses fonctions le 1er octobre, pour succéder à Anders Fogh Rasmussen.

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2014-11/21/content_34111470.htm


Egypte: l'un des derniers chefs des Frères musulmans arrêté  20/11/2014

Egypte: l'un des derniers chefs des Frères musulmans arrêté






La police égyptienne a arrête jeudi l'un des derniers chefs de la confrérie des Frères musulmans encore en liberté, Mohamed Ali Bichr, à son domicile dans le Delta du Nil, au nord du Caire, a indiqué une source de sécurité.

L'arrestation de M. Bichr, ministre du Développement local du temps du président islamiste Mohamed Morsi destitué et arrêté par l'armée en juillet 2013, est survenue à une semaine des manifestations du 28 novembre auxquelles ont appelé les islamistes.

Ces manifestations doivent marquer le 3e anniversaire des protestations contre le pouvoir militaire et les forces de sécurité qui avaient duré plusieurs jours fin novembre 2011 et fait une quarantaine de morts.
M. Bichr, membre du bureau de guidance des Frères musulmans, la plus haute instance de la confrérie, est accusé "d'incitation à la violence et à manifester contre l'Etat et de faire partie d'un groupe illégal", a précisé la source de sécurité.

L'Alliance contre le coup d'Etat et pour la démocratie, qui rassemble d'autres groupes islamistes dont le Front salafiste qui a appelé aux manifestations du 28 novembre, a dénoncé l'arrestation de M. Bichr, en le présentant comme "l'un des dirigeants" de cette coalition. Cet ancien ministre était le seul membre du bureau de guidance à résider toujours en Egypte sans avoir été arrêté. Le reste des dirigeants islamistes ont soit quitté le pays, soit été interpellés et déférés devant la justice.

Depuis la mise à l'écart de M. Morsi, issu des Frères musulmans, par l'ex-chef de l'armée et actuel président Abdel Fattah al-Sissi, ses partisans sont la cible d'une implacable répression qui a fait près de 1 400 morts, des manifestants islamistes pour la quasi-totalité, tandis que plus de 15 000 ont été emprisonnés.
La confrérie des Frères musulmans a été classée "organisation terroriste" par les autorités.

http://www.lorientlejour.com/article/897060/egypte-lun-des-derniers-chefs-des-freres-musulmans-arrete.html


Jihadistes français: un député suggère de "rouvrir Cayenne"  20/11/2014

Jihadistes français: un député suggère de "rouvrir Cayenne"






Le député Nicolas Dupont-Aignan, président du mouvement Debout la France, a suggéré jeudi de "rouvrir Cayenne", pour éloigner les Français revenus du Jihad.

"Il est du devoir de la Nation de mettre en oeuvre des mesures précises", a déclaré le député-maire de Yerres (Essonne) sur Sud Radio. Il s'est dit "surpris par le décalage entre le numéro vert pour les parents qui ont un soupçon, les cellules pseudo-psychologiques pour le retour, et l'ampleur du défi".
Il faut, selon M. Dupont-Aignan, "interdire de revenir" à ceux qui sont partis combattre en Irak ou Syrie. "Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement ne veut pas mettre en oeuvre la déchéance de nationalité pour les binationaux, cela devrait être automatique".

Autre suggestion "qui, je sais, va faire hurler, mais ça m'est égal: je considère que quand un Français se livre au Jihad, il doit à son retour en France être assigné à résidence et éloigné". "Je propose qu'on rétablisse à Cayenne un centre de détention qui permette d'isoler ces fous furieux".
"Je ne propose pas le rétablissement du bagne", a-t-il précisé, mais "un centre de détention".
Un Guantanamo à la française? lui demande-t-on. "Dans des conditions humaines, sous le respect de la justice", a répondu l'ex-candidat à l'Elysée.

"Il faut envoyer un message très clair : si vous partez là-bas, vous ne reviendrez pas dans les mécanismes habituels de notre justice. Il y aura une justice d'exception". Pour lui, il s'agit "de haute trahison. C'est un acte de guerre contre la France". "Pas le voyage retour dans le laxisme judiciaire que l'on connaît", a-t-il insisté.

La Guyane française a accueilli plusieurs bagnes où furent détenus notamment des communards, Alfred Dreyfus, mais aussi des prisonniers de droit commun. La déportation à Cayenne fut supprimée après la première guerre mondiale.

http://www.lorientlejour.com/article/897054/jihadistes-francais-un-depute-suggere-de-rouvrir-cayenne.html


Appels à une journée de colère en Cisjordanie, à Jérusalem et à l’intérieur occupé vendredi prochain  20/11/2014

Hébron – CPI

D es groupes de jeunes ont appelé, aujourd’hui (19/11), à consacrer la journée du vendredi prochain pour exprimer la colère palestinienne face à l'occupation dans les villes de la Cisjordanie, de Jérusalem et de l’intérieur occupé en 1948, dans le cadre de la solidarité avec la mosquée Al-Aqsa.

Des groupes de jeunes de toutes les catégories ont appelé à participer à des marches et des affrontements avec l'occupation en plus de la fermeture des rues principales dans le contexte d’une vague de colère en soutien de la mosquée Al-Aqsa et en rejet de la politique sioniste qui vise à briser la volonté des habitants de Jérusalem en particulier et des palestiniens en général.

Les groupes ont souligné la nécessité d’organiser un rassemblement de masse et que les factions bougent afin d’unifier les efforts visant à renforcer un troisième soulèvement et mettre fin aux plans de judaïsation de Jérusalem.

Des marches sont sorties du camp de Dheisheh, à Bethléem, appelant Mahmoud Abbas à quitter son poste pour avoir condamné l’opération héroïque de Jérusalem et pour avoir décrit les colons de Deir Yassine comme étant des civils et des fidèles innocents, tout en ignorant les familles des martyrs de Jérusalem.


L'UE force la Serbie à adhérer aux sanctions antirusses  20/11/2014

L'UE force la Serbie à adhérer aux sanctions antirusses

La Serbie doit se joindre aux sanctions antirusses si elle souhaite adhérer à l'Union européenne, a annoncé le commissaire de l'UE chargé de la politique régionale Johannes Hahn à la veille de sa visite à Belgrade.

"Dans le cadre des négociations sur l'adhésion, la Serbie s'est engagée juridiquement de concerter sa position avec celle de l'UE sur des questions difficiles telles que les sanctions décrétées contre la Russie. Il s'agit d'un moment très important, et nous nous attendons à ce que Belgrade respecte cet engagement", a déclaré le commissaire européen dans une interview accordée au journal serbe Večernje novosti.

Selon lui, l'UE ne force pas Belgrade "à faire un choix simple", compte tenu des liens historiques qui existent entre la Serbie et la Russie. Dans le même temps, Belgrade s'est fixé comme objectif stratégique l'adhésion à l'Union européenne, rappelle le commissaire.

Suite à l'adhésion de l'ex-péninsule ukrainienne de Crimée à la Fédération de Russie à l'issue du référendum du 16 mars 2014, l'UE et les Etats-Unis ont imposé plusieurs séries de sanctions à l'encontre de Moscou visant plusieurs personnalités, banques et entreprises russes.

Le président serbe Tomislav Nikolić a auparavant annoncé que son pays soutenait l'intégrité territoriale de l'Ukraine mais ne participerait pas aux sanctions antirusses.

RIA Novosti


Tempête de neige dans le nord-est des USA : morts  20/11/2014

Tempête de neige dans le nord-est des USA : morts
Une violente tempête de neige qui s'est abattue sur le nord-est des Etats-Unis a fait huit morts.

40 % des vols ont été annulés dans l'aéroport international de Buffalo. Des centaines de voitures sont bloquées sur les routes couvertes d'un 1,5 m de neige. Les forces de la Garde nationale ont été dépêchées sur les lieux.

L'état d'urgence a été décrété dans 10 comtés de l'Etat de New York. Ce mois de novembre est le plus froid aux Etats-Unis depuis 40 ans.

http://french.ruvr.ru/news/2014_11_20/Tempete-de-neige-dans-le-nord-est-des-USA-morts-3622/


Russie-Turquie: vers de nouvelles perspectives de coopération (Poutine)  20/11/2014

Vladimir Poutine
 RIA Novosti
Le président russe Vladimir Poutine s'entretiendra avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan en décembre pour évoquer de nouvelles perspectives de coopération bilatérale. "Nous avons établi une étroite coopération avec le président turc Recep Tayyip Erdogan. Je compte que nous nous fixerons de nouveaux objectifs lors de la prochaine réunion du Conseil de coopération de haut niveau Russie-Turquie programmée pour décembre", a déclaré le dirigeant russe lors de la cérémonie de remise des lettres de créance par des ambassadeurs étrangers.
Selon le chef du Kremlin, au cours de ces dernières années, les relations entre Moscou et Ankara ont atteint "un niveau plus élevé" pour revêtir un caractère stratégique dans plusieurs domaines, notamment dans le secteur énergétique.


France: la loi sur la destitution du président validée  20/11/2014

 
PARIS, 19 novembre - RIA Novosti

La loi encadrant la destitution d'un chef de l'Etat défaillant a été validée mercredi par le Conseil constitutionnel de France, rapporte la presse du pays.
Approuvée par le Conseil constitutionnel, cette loi établit une procédure permettant de destituer le président de la République "en cas de manquement manifestement incompatible avec l'exercice de son mandat".
Le mécanisme doit être enclenché par 10% des sénateurs ou 10% des députés qui signent une résolution. La nouvelle loi met en œuvre une réforme voulue par le président Jacques Chirac qui en a parlé pour la première fois en 2002.


Les USA veulent instaurer un ordre hiérarchique dans le monde (diplomate russe)  20/11/2014

Les USA veulent instaurer un ordre hiérarchique dans le monde (diplomate russe)
19 novembre - RIA Novosti
La communauté internationale assiste à une tentative d'établir un ordre mondial rigoureusement hiérarchisé et ayant la forme d'une pyramide au sommet de laquelle on trouverait les Etats-Unis et leurs alliés, a déclaré mercredi à RIA Novosti la représentante permanente de la Russie auprès de l'UNESCO, Eleonora Mitrofanova.
"Le comportement de ce genre fait généralement en sorte que l'opinion de la plupart des pays membres de l'Onu est complètement ignorée", a indiqué la diplomate.
Mme Mitrofanova a annoncé mardi que l'UNESCO avait décidé de fermer son bureau à Moscou au second semestre 2015 en raison de difficultés financières.


Egypte: le parquet requiert la peine de mort pour l'ex-président Morsi (médias)  20/11/2014

Egypte: le parquet requiert la peine de mort pour l'ex-président Morsi (médias)
LE CAIRE, 20 novembre - RIA Novosti
 
Le parquet général de l'Egypte a demandé la peine de mort pour l'ex-président égyptien Mohamed Morsi, accusé d'espionnage  en faveur d'Etats étrangers, annoncent jeudi les médias locaux. A part M.Morsi, 35 anciens membres des Frères musulmans sont également accusés d'espionnage.
Selon le procureur Emad el-Sharawi, lors de sa présidence, Mohamed Morsi et ses partisans livraient des secrets relevant de la sécurité nationale aux services de renseignement étrangers, dont celui  de l'Iran.
En outre, l'ex-président égyptien est accusé, ainsi que 35 coaccusés  d'avoir comploté avec le mouvement islamiste palestinien Hamas et l'Iran pour déstabiliser l'Egypte.
Auparavant, M.Morsi  a déclaré qu'il ne reconnaissait pas la juridiction du tribunal.  La prochaine séance du procès aura lieu le 26 novembre.
Depuis l'éviction par l'armée du président Morsi survenue en juillet 2013, le gouvernement égyptien a mené une vaste répression contre les Frères musulmans, qualifiés de groupe "terroriste". Y appartenir devient un crime puni par la loi.
Selon une estimation d'Amnesty International, 1.400 partisans de Mohamed Morsi ont été tués dans les violences qui ont suivi sa destitution. Les autorités égyptiennes n'hésitent pas à infliger des peines exemplaires aux islamistes.


Un mystérieux engin spatial russe relance les spéculations sur les armes anti-satellites  20/11/2014

Un mystérieux engin spatial russe relance les spéculations sur les armes anti-satellites





Cet été, la Nasa a détecté, en orbite, un objet qui semblait être un débris provenant du lancement, en mai dernier, de 3 satellites de télécommunication de type Rodnik destinés aux forces armées russes.

Mais à y regarder de plus près, il semblerait que ce débris, désigné « Objet 2014-28E », n’en soit finalement pas un… En effet, le suivi de sa trajectoire donne l’impression qu’il suit des manoeuvres complexes au milieu d’autres débris en orbite. Serait-ce finalement un satellite qui aurait été lancé en même temps que les 3 autres? Si tel est le cas, alors la Russie ne l’aurait pas déclaré… Ce qui laisse la porte ouverte à toutes les spéculations.

Du coup, le Norad (North American Aerospace Defense Command ou Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord), s’y intéresse maintenant de près et lui a attribué le numéro 39765.

« Il peut avoir une fonction civile ou militaire, il peut s’agir d’un simple engin de réparation ou d’un système militaire de brouillage de satellite » a résumé, au sujet de cet objet mystérieux, Patricia Lewis, spécialiste du centre de recherche britannique, Chatham House, dans les colonnes du Financial Times.

« Il y a toujours une confusion autour de ce genre de choses, puisque personne ne sait vraiment à quoi ce genre de satellite peut servir », a estimé Robert Christy, un expert du Kettering Group of astronomers.

Cela étant, cette affaire n’est pas surprenante. En effet, le 25 décembre 2013, la Russie avait annoncé avoir lancé 3 satellites de télécommunications… avant d’admettre, en mai dernier, d’en avoir profité pour mettre aussi sur orbite un engin de nature militaire dont la mission demeure encore inconnue.

Cela étant, la Russie n’est pas la seule à faire des cachotteries en la matière. La Chine n’est pas en reste, tout comme les États-Unis, dont on ignore le but du programme X-37B, une navette spatiale inhabitée qui est restée 22 mois en orbite récemment.

Ces projets confidentiels pourraient en fait être destinés à mettre au point des armes anti-satellites. Du moins, c’est ce que craignent certains observateurs, hostiles à une militarisation de l’espace. Les États-Unis avaient développé le concept de la guerre des étoiles (IDS) dans les années 1980, la Chine s’est lancée sur cette voie, en procédant, en janvier 2007, à la destruction d’un de ses vieux satellites. Et l’Union soviétique avait un tel programme, appelé « Istrebitel Sputnikov », avant sa désintégration.

Or, en 2010, rappelle le Finantial Times, le général Oleg Ostapenko, qui était alors commandant des forces spatiales russes avant de prendre les rênes de l’agence spatiale russe, avait affirmé que Moscou pourrait relancer ses recherches en matière de satellites « tueurs » en cas de dégradation de ses relations avec Washington.

« Il serait étrange que l’espace reste le seul domaine sur lequel les militaires ne mettraient pas la main », a déclaré Patrica Lewis. « Les cyber-attaques sur les satellites sont déjà une réalité : la semaine dernière, des pirates liés au gouvernement chinois ont infiltrés des satellites météorologiques américains », a-t-elle affirmé.

Au vu de l’importance qu’ont pris les satellites dans les activités militaires (météorologie, écoutes, télécommunications, navigation et renseignement), disposer d’une capacité de destruction dans l’espace serait de nature à donner un avantage conséquent en cas de confrontation armée : l’adversaire serait à la fois aveugle, désorienté et sourd.

http://www.opex360.com/2014/11/19/mysterieux-engin-spatial-russe-relance-les-speculations-sur-les-armes-anti-satellites/


Des officiers US veulent préparer la guerre contre la Russie et la Chine  19/11/2014

Des officiers US veulent préparer la guerre contre la Russie et la Chine




Deux hauts responsables militaires à Washington ont exhorté les membres du Congrès à préparer les forces armées pour une éventuelle guerre contre des pays comme la Russie et la Chine parce que « la suprématie américaine est menacée ».

« Si nous ne trouvons pas un équilibre » bientôt, il sera « trop tard » et « nous en subirons les conséquences, » a averti le vice-président des chefs conjoints des Etats-Unis, l’amiral James Winnefeld, dans un discours prononcé lors d’une réunion avec les députés et les représentants des industriels du secteur militaire, à la Ronald Reagan bibliothèque près de Los Angeles.

Des pays comme la Russie et la Chine ne sont pas inactifs. « Nous avions jusqu’ici la suprématie en force et en potentialité, a déclaré l’amiral, cité par les agences Tass et Reuters. « Maintenant, cette suprématie est menacée ».

«Les deux pays investissent dans de nouveaux types d’armement comme des armes guidées de haute précision, furtifs et des véhicules aériens non pilotés et également ils étendent leur potentialité dans l’espace et dans le cyberespace et ils modernisent leurs forces nucléaires», a déclaré le responsable du Pentagone.

«En outre, il y a des pays comme l’ Iran et la Corée du Nord, qualifiés par l’amiral de totalitaires, qui ont obtenu des armes de destruction massive sous le couvert de leur propre protection. Reste aussi la menace des extrémistes en Afrique et Moyen Orient», a-t-il ajouté.

« Nous ne nous modernisons pas assez rapidement avec une vue d’ensemble technique hautement concurrentielle », a déclaré Winnefeld et il a rappelé qu’il existe un danger que se produisent de nouvelles coupes dans le budget de la défense. Il a fait directement référence à la nouvelle composition du Congrès après les élections récentes et leur espoir que ce changement soit synonyme d’une augmentation des dépenses militaires.

Le chef des opérations navales de la marine américaine, l’amiral Jonathan Greenert, a également mis en doute la capacité du complexe industriel militaire de suivre le rythme de la modernisation des adversaires potentiels et de répondre aux multiples défis.

« La force électronique, l’attaque électronique, la guerre anti-sous-marine… dans tous ces domaines modernes nous allons être obsolètes dans l’avenir par le simple fait que nous n’y investissons pas», a pronostiqué le militaire. Selon lui, la défense américaine exige d’urgents progrès technologiques. (Histoire et Société)

http://www.algerie1.com/international-2/des-officiers-us-veulent-preparer-la-guerre-contre-la-russie-et-la-chine/


Propagande : le G20 aurait isolé Vladimir Poutine  19/11/2014

Propagande : le G20 aurait isolé Vladimir Poutine




La presse atlantiste est formelle : le G20 aurait isolé Vladimir Poutine en raison de son comportement face à la crise ukrainienne.

Pourtant, à aucun moment, Washington et ses alliés n’ont osé abordé leur différent avec la Russie lors du G20, le « reste du monde » faisant bloc derrière Vladimir Poutine. Le mot « Ukraine » ne figure dans aucun des documents de ce G20.

Comment expliquer que presque tous les grands journaux des États membres de l’Otan se livrent au même mensonge ?

http://www.voltairenet.org/article185961.html


Le Pentagone met au point des lasers contre les drones  19/11/2014

Le Pentagone met au point des lasers contre les drones




Le Pentagone vient de tester à bord de l’USS Ponce un nouveau système de laser capable d’abattre de petits drones, ce dont les DCA classiques sont incapables.

On ignore le coût de fabrication de ces armes laser, mais leur usage n’en a pas d’autre que celui de l’énergie nécessaire, ce qui est insignifiant (moins d’un dollar le tir).

Le prototype a été testé durant un an et sera fabriqué en série par BAE Systems Plc, Northrop Grumman Corp. et Raytheon Co. L’arme définitive devrait être opérationnelle en 2021 et équiper tous les bâtiments de la Navy.

http://www.voltairenet.org/article185960.html


La France se dote d'une procédure d'impeachment de son président  19/11/2014

La France se dote d'une procédure d'impeachment de son président




La France est désormais dotée d'un procédure d'impeachment de son président en cas de manquement grave à l'exercice de son mandat, par une loi validée mercredi par le Conseil constitutionnel.

Cette loi prévoit qu'une procédure de destitution peut être engagée à l'encontre du président de la République devant le Parlement réuni en Haute Cour en cas de "manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l'exercice de son mandat".
Le mécanisme doit être enclenché par 10% des sénateurs ou 10% des députés qui signent une résolution.
L'une des deux chambres adopte alors une proposition de réunion de la Haute Cour, à la majorité des deux tiers. Cette proposition doit être immédiatement transmise à l'autre chambre qui doit l'adopter elle aussi.
Il a fallu douze ans pour que la France adopte cette réforme annoncée en 2002 par le président de droite Jacques Chirac, mais examinée seulement en janvier 2012 par les députés à la fin de la présidence de Nicolas Sarkozy et votée par les sénateurs en octobre dernier.
Le président continue cependant à ne pas pouvoir être poursuivi pénalement pendant son mandat.

http://www.lorientlejour.com/article/896880/la-france-se-dote-dune-procedure-dimpeachment-de-son-president.html


1 2 3 4 5 » ... 2505

Publicité

Brèves

VIDEO
| 18/11/2014 | 1406 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires
| 16/11/2014 | 1871 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 179


Commentaires