Bombes incendiaires, mortier et lacrymogène : la manifestation anti-FN de Nantes dégénère  25/02/2017

Bombes incendiaires, mortier et lacrymogène : la manifestation anti-FN de Nantes dégénère
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/IboC2uFjCP8?ecver=1" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

A la veille d'un meeting de Marine Le Pen à Nantes, des centaines de manifestants se sont rassemblés à Nantes, à l'appel de partis, de syndicats et de collectifs de gauche afin de manifester leur hostilité aux idées du Front national.

Entre 2 200, selon la police et 3 000 manifestants, selon les syndicats, se sont rassemblés le 25 février dans le centre de Nantes, afin de défiler contre le Front national, à l'appel d'associations de gauche et d'extrême gauche.

Vers 16h, le rassemblement a commencé à dégénérer en affrontement entre manifestants et forces de l'ordre. Un cocktail molotov et des pavés ont été envoyés sur la police, qui a également essuyé de nombreux tirs de mortiers et de bombes incendiaires. La police a répliqué en envoyant des grenades lacrymogène.

Après une période d’accalmie, des manifestants cagoulés ont recommencé à lancer des dizaines de projectiles sur les policiers, près du château de Nantes. Ceux-ci ont riposté par des jets de grenades désencerclantes, dont un éclat a touché le reporter de RT France au bras.

Vers 17h, la police a sommé les manifestants, qui avaient incendié des buissons, de se disperser, avant d'envoyer de nouvelles grenades lacrymogène.

Des petits groupes de manifestants ont continué à défiler dans les rues, pourchassés par les policiers.

Voyant la tournure prise par les événements et alors que plusieurs vitrines ont été brisées, des commerçants se sont hâtés de fermer leurs volets. Plusieurs rues de la ville ont été dévastées par le passage du cortège et les affrontements.
Sur place, des policiers en tenue anti-émeutes avaient été déployés, ainsi qu'un hélicoptère et un canon à eau. Au moins une personne a été arrêtée.

Des slogans aussi divers que «Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartier pour les fachos», «Justice pour Théo», ou encore «Tout le monde déteste la police», ont été scandés.

Le 26 février, la candidate à l'élection présidentielle Marine Le Pen tient un discours au Zénith de Nantes. Ses opposants ont à nouveau prévu des actions.

https://francais.rt.com/france/34496-a-nantes-plusieurs-syndicats-associations-organisent-manifestation-anti-fn





«Êtes-vous musulman?»: un fils de Mohamed Ali détenu dans un aéroport US  25/02/2017

«Êtes-vous musulman?»: un fils de Mohamed Ali détenu dans un aéroport US












Un fils de la légende de la boxe Mohamed Ali a été interrogé pendant deux heures dans l'aéroport de Fort Lauderdale en Floride où il était arrivé depuis la Jamaïque. Un incident qui pourait être lié au récent décret Trump sur l'immigration.

Mohamed Ali Jr et sa mère Khalilah Camacho-Ali ont été détenus par des employés des services migratoires américains à l'aéroport international de Fort Lauderdale en Floride, rapportent les médias occidentaux. Si l'ex-épouse du célèbre boxeur a été rapidement relâchée, son fils, 44 ans, a été interrogé pendant environ deux heures.

Selon le site Courier-Journal qui se réfère à un ami de la famille, l'origine et l'appartenance confessionnelle intéressaient particulièrement les employés. L'intéressé a pu quitter l'aéroport après avoir prouvé sa citoyenneté américaine.

Suite à l'incident, l'avocat de la famille a déclaré que la détention de Mohamed Ali Jr s'expliquait par les dispositions du décret antiterroriste de Donald Trump.

Mohamed Ali, né sous le nom de Cassius Marcellus Clay, est décédé le 4 juin 2016 à l'âge de 74 ans à la suite d'une maladie prolongée. Il a été enterré dans sa ville natale de Louisville, dans l'État du Kentucky.

https://fr.sputniknews.com/international/201702251030224044-etats-unis-mohammed-ali-detention/


Irak: 1ère visite du chef de la diplomatie saoudienne depuis plusieurs années  25/02/2017

Irak: 1ère visite du chef de la diplomatie saoudienne depuis plusieurs années












Le ministre saoudien des Affaires étrangères se trouvait samedi à Bagdad pour des entretiens avec les responsables irakiens, la première visite d'un chef de la diplomatie saoudienne dans ce pays depuis plusieurs années, ont indiqué des responsables irakiens.

Adel al-Jubeir s'est entretenu avec son homologue irakien Ibrahim al-Jaafari, a déclaré à l'AFP un responsable du ministère sous le couvert de l'anonymat. Une autre source gouvernementale irakienne a affirmé qu'il s'agit de la première visite à Bagdad d'un chef de la diplomatie saoudienne depuis 2003. "Cette visite est destinée à rétablir des relations stables" entre les deux pays, a souligné un haut responsable du gouvernement. "Il s'agit de la première visite du genre".

Haider al-Abadi, à la tête du gouvernement irakien depuis 2014, a soutenu les efforts destinés à améliorer les relations tendues entre les deux pays.

Thamer al-Sabhan, qui avait présenté ses lettres de créance en janvier 2016, était le premier ambassadeur d'Arabie saoudite à Bagdad depuis la rupture par Riyad de ses relations diplomatiques avec le régime de Saddam Hussein dont les troupes avaient envahi le Koweït en 1990.
Mais il a été rappelé à Riyad à la demande de Bagdad huit mois plus tard pour des propos controversés notamment sur l'implication de milices chiites comme celles du Hachd al-Chaabi dans les combats contre les jihadistes du groupe Etat islamique dans des zones sunnites de l'Irak.

Il avait aussi provoqué la fureur de Bagdad en soutenant supposément que ces mêmes groupes paramilitaires irakiens accusés d'exactions et soutenus par l'Iran cherchaient à l'assassiner.

https://www.lorientlejour.com/article/1037276/irak-1ere-visite-du-chef-de-la-diplomatie-saoudienne-depuis-plusieurs-annees.html


Colombie: un Israélien expulsé pour une fausse menace d'attentat  25/02/2017

Colombie: un Israélien expulsé pour une fausse menace d'attentat












Un Israélien a été expulsé vendredi de Colombie pour avoir menacé de faire exploser une bombe, alors qu'il était à bord d'un avion en partance de Bogota pour Barranquilla mercredi.

Yossef Bronfen, 48 ans, arrivé en Colombie le 13 février en tant que touriste depuis le Panama, avait lancé cette menace sous le coup de la colère, en réaction au retard pris par son vol suite à un contrôle technique de l'appareil.

Mais il n'avait brandi aucun objet pouvant laisser croire qu'il détenait vraiment une bombe et rendant sa menace vraisemblable, a précisé le colonel Yesid Ariza, de la police aéroportuaire de Bogota, pour expliquer que la justice n'ait finalement pas été saisie de ce dossier.

Expulsé vendredi en direction de Tel Aviv, ce citoyen israélien ne pourra plus mettre les pieds en Colombie pendant 10 ans.

https://www.lorientlejour.com/article/1037253/colombie-un-israelien-expulse-pour-une-fausse-menace-dattentat.html


Algérie: Des lycéennes hospitalisées après avoir utilisé une application mobile  25/02/2017

Algérie: Des lycéennes hospitalisées après avoir utilisé une application mobile












L’utilisation d’une application téléchargée sur internet a tourné au cauchemar pour un groupe de lycéennes à Oran. Pas moins de quinze élèves ont été évacuées, jeudi après-midi, par la protection civile vers l’hôpital après avoir subi un sérieux évanouissement.

Cet évanouissement a été induit par l’utilisation d’une application sur leurs smartphones dotés du système d’exploitation Android alors qu’elles étaient à l’intérieur de leur établissement scolaire. Pour le moment, aucune information sur la nature de cette application n’a été fournie par la protection civile ni même par le CHU d’Oran où les 15 élèves ont été admises au service des urgences médicales.

Selon certaines sources, l’application en question téléchargée sur la toile est de nature à choquer les personnes sensibles. La direction du lycée Kasdi Merbah situé au secteur urbain El Badr a saisi les téléphones portables des élèves pour les besoins de l’enquête. La Direction de l’éducation d’Oran a promis d’élucider ce cas.

Cette affaire a provoqué une levée de boucliers à Oran où plusieurs parents d’élèves ont réclamé l’interdiction de l’utilisation néfaste des téléphones portables par les élèves dans les lycées et collèges.

«L’utilisation du téléphone portable dans ces établissements scolaires doit être interdite. Les lycées et les collèges doivent avoir un règlement intérieur qui interdit l’utilisation des téléphones portables par les élèves à l’intérieur des établissements», recommande un parent d’élève.

http://www.tsa-algerie.com/20170224/oran-lyceennes-hospitalisees-apres-utilise-application-mobile/


Des députés européens exhortent l'UE à reconnaître l'Etat palestinien  25/02/2017

Des députés européens exhortent l'UE à reconnaître l'Etat palestinien













BRUXELLES- Les députés européens en charge des relations avec la Palestine ont exhorté l'Union européenne (UE) à reconnaître l'Etat palestinien, s'inquiétant de l'avenir du processus de paix.

"Le processus de paix au Moyen-Orient arrive à un moment crucial et l’UE doit reconnaître l’Etat palestinien", ont souligné les députés européens dans un rapport publié vendredi après la visite, cette semaine, d'une délégation du Parlement européen à El-Qods et en Cisjordanie pour évoquer les récents développements.

A El-Qods-Est, le député européen Neoklis Sylikiotis qui a conduit la délégation du Parlement européen, a qualifié les récentes décisions israéliennes de bâtir 3000 logements supplémentaires en Cisjordanie occupée et de légaliser rétroactivement des milliers de logements construits sur des terres palestiniennes de "nouvelle violation faite au droit des Palestiniens à l’autodétermination".

La délégation composée de cinq députés a rencontré des représentants des autorités palestiniennes, des communautés menacées de déplacement forcé ainsi que des organisations de la société civile luttant contre l’expansion des colonies israéliennes.

Les députés se sont rendus, notamment au camp d'Aida pour les réfugiés palestiniens situé au nord de BeitLahem ainsi que dans le village bédouin de Khan al-Ahmar qui risque de disparaître.

"Rien qu’en 2016, 6.088 Palestiniens étaient concernés par des démolitions effectuées sous contrôle israélien", est-il souligné dans ce rapport.

Les députés européens ont exhorté les autorités palestiniennes à mettre en oeuvre le nouvel accord d’unité conclu en janvier dernier entre le Hamas et le Fatah.

Lors d’un débat en session plénière le 14 février, le secrétaire parlementaire maltais pour la présidence semestrielle de l'UE, Ian Borg a rappelé l’engagement de l’Union pour la solution à deux Etats.

Cependant, le député belge Hilde Vautmans, a averti que cette solution semblait "plus éloignée que jamais".

Le député roumain Victor Bostinaru, a quant à lui appelé les députés à ne pas abandonner leurs efforts pour la paix, estimant que "la solution à deux Etats (...) représente le seul espoir pour la paix".

De son côté, le député français Pascal Durand a rappelé que l'UE ne reconnaît pas la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, à Ghaza et en Cisjordanie, y compris à El-Qods-est, regrettant que les directives concernant l’étiquetage des produits importés depuis des colonies israéliennes considérées comme illégales n'étaient pas complètement mises en oeuvre.

http://www.aps.dz/monde/53818-des-d%C3%A9put%C3%A9s-europ%C3%A9ens-exhortent-l-ue-%C3%A0-reconna%C3%AEtre-l-etat-palestinien


Enorme manifestation à Sydney, en Australie contre la venue de Netanyahou  25/02/2017

Enorme manifestation à Sydney, en Australie contre la venue de Netanyahou











Une marche de protestation rassemblant plus d’un mililer de personnes vient de se dérouler à Sydney contre la venue du criminel de guerre Netanyaou en Australie. Les manifestants demandaient notamment l’arrestation de Netanyahou et sa traduction en justice.

Organisée par "Palestinians Action Group", elle a montré que la Palestine avait beau être à l’autre bout du monde pour les Australens, ceux-ci n’en étaient pas moins concernés par son sort.

Les pancartes et les slogans dénonçaient les crimes contre l’humanité, l’assassinat des enfants palestiniens , le vol de terres, la construction de colonies illégales, et réclamaient la fin de l’occupation et du blocus de Gaza par Israel.

http://europalestine.com/spip.php?article12705


Jours fériés pour les juifs et les musulmans ? Le président du CFCM souligne qu'il n'a rien demandé  25/02/2017

Jours fériés pour les juifs et les musulmans ? Le président du CFCM souligne qu'il n'a rien demandé












Le représentant des musulmans s'étonne du timing de la proposition de Terra Nova et parle d'une «maladresse incompréhensible» en période électorale. Le think tank se poserait-il en chantre de la laïcité, au risque d'encourager le communautarisme ?

Le Conseil français du culte musulman a accueilli plutôt fraîchement la proposition think tank Terra Nova de transférer des jours fériés d'origine chrétienne aux communautés juive et musulmane.

Pire, il semble que Terra Nova ait voulu le bien des musulmans français sans y être invité et sans même concertation :«On s'étonne que cette proposition soit formulée sans aucune concertation ou discussion que ce soit sur la question des jours fériés ou de l'organisation de l'islam de France. Nous sommes donc étonnés de cette démarche alors que nous n'avons eu aucune sollicitation», s'étonne ainsi le président du CFCM Anouar Kbibech sur le site de RMC. «Sur la question des jours fériés, il n'y a eu aucune demande formelle des musulmans de France», précise-t-il.

Le représentant des musulmans français juge par ailleurs que Terra Nova ne choisit pas le meilleur moment pour une telle proposition, cachant à peine que le think tank aurait des visées électoralistes. «Nous nous étonnons aussi du timing de cette proposition à deux mois d'une élection présidentielle à deux mois d'une élection présidentielle», déplore Anouar Kbibech craignant qu'une telle initiative n'alimente la polémique sur l'islamisation du pays et n'exacerbe les tensions communautaires.

«Il ne faut pas de mise en concurrence des religions», conclut le représentant religieux, évoquant une «maladresse incompréhensible», appelant à en discuter à froid avec le maximum de sérénité.

Sur les réseaux sociaux qui se sont enflammés sur la question, les internautes juifs français semblent du même avis : ils n'ont rien demandé à Terra Nova.

Terra Nova est think tank proche à la fois du Parti socialiste, des loges maçonniques mais aussi de l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron, à l'instar de Thierry Pech, également directeur général du think tank et auteur d'un essai, Insoumissions, portrait de la France qui vient, dans lequel il s'efforce de tracer les lignes d'un futur parti «progressiste», vocable qu'Emmanuel Macron affectionne beaucoup.

https://francais.rt.com/france/34469-jours-feries-pour-juifs-musulmans


Visite secrète en Syrie du commandant militaire américain au Moyen-Orient  25/02/2017

Visite secrète en Syrie du commandant militaire américain au Moyen-Orient












Le général américain Joseph Votel, commandant des opérations militaires américaines au Moyen-Orient, a effectué vendredi une visite secrète dans le nord de la Syrie pour rencontrer des dirigeants d'une coalition locale antijihadiste que soutient Washington, selon le porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS).

La visite du commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom) est une première sous l'administration du président Donald Trump investi le 20 janvier.

Alliés sous la bannière des FDS, des combattants arabes et kurdes luttent contre le groupe Etat islamique (EI) depuis fin 2015 dans le nord de la Syrie avec le soutien de la coalition internationale dirigée par Washington.
Les FDS ont lancé le 6 novembre une vaste offensive pour capturer Raqa, le principal fief des jihadistes en Syrie, mais font du surplace depuis des semaines.
Elles ont annoncé fin janvier avoir reçu pour la première fois des véhicules blindés américains, la nouvelle administration de Donald Trump leur promettant "plus de soutien" dans leur lutte contre l'organisation jihadiste.

Dans un communiqué en ligne, le porte-parole des FDS, Talal Sello, a indiqué que le général Votel "a visité aujourd'hui des zones qui sont sous notre contrôle et rencontré plusieurs commandants des FDS". "Les résultats étaient positifs. Nous avons discuté des développements dans la campagne 'Colère de l'Euphrate' et parlé de questions militaires", a-t-il précisé. Il a décrit la réunion comme étant "la confirmation du soutien américain à nos forces".
Selon une source des FDS, la visite a duré plusieurs heures.

Le général Votel avait effectué une visite similaire en Syrie en mai 2016, durant laquelle il avait rencontré des commandants des FDS ainsi que des conseillers militaires américains opérant à leur côté. Mais cette visite est la première depuis l'arrivée le 20 janvier du président Trump à la Maison Blanche.

Le général Joseph Votel avait indiqué mercredi à des journalistes qui l'accompagnaient lors d'un déplacement au Moyen-Orient que davantage de troupes américaines pourraient être nécessaire en Syrie, même si l'accent serait mis sur les forces locales. "Je suis très préoccupé par le fait de conserver notre élan", a-t-il dit à plusieurs médias américains. "Il se peut que nous soyons obligés de prendre sur nous une charge plus importante".

https://www.lorientlejour.com/article/1037161/visite-secrete-en-syrie-du-commandant-militaire-americain-au-moyen-orient.html


USA : un homme tire sur deux Indiens, les croyant originaires du Moyen-Orient  25/02/2017

USA : un homme tire sur deux Indiens, les croyant originaires du Moyen-Orient











Un Américain a tué un homme d'origine indienne et en a blessé un autre lors d'une fusillade au cours de laquelle il a hurlé "Sortez de mon pays", croyant les deux victimes originaires du Moyen-Orient.

Les deux victimes, qui travaillaient dans le secteur des hautes technologies, ont été visées dans un bar dans le Kansas mercredi soir alors qu'ils regardaient un match de sport à la télévision. L'un d'eux habitait aux Etats-Unis depuis plus de 10 ans.
Ce crime aux motivations apparemment racistes a créé l'émoi parmi la communauté indienne aux Etats-Unis, et jusqu'en Inde.

Les autorités ont inculpé le tireur présumé, Adam W. Purinton, âgé de 51 ans, d'assassinat et deux tentatives d'assassinat. Sa caution a été fixée à deux millions de dollars. Il a été appréhendé après la fusillade dans un autre restaurant de cet Etat du centre des Etats-Unis, où il s'était vanté d'avoir tué deux hommes originaires du Moyen-Orient, selon le journal Kansas City Star.

Srinivas Kuchibhotla a été tué et Alok Madasani a été blessé. Ils étaient tous deux âgés de 32 ans et travaillaient pour le fabriquant de GPS Garmin.

La police fédérale américaine (FBI) a été chargée de l'enquête pour déterminer s'il s'agissait bien d'un crime raciste, ce dont les autorités ne sont pas encore absolument certaines.

L'organisation Hindu American Fondation a condamné cette attaque, demandant qu'elle soit traitée comme un crime raciste: "Toute autre chose serait une injustice pour les victimes et leurs familles", a-t-elle indiqué. Le gouvernement indien a aussi fait part de son émotion. "Je suis choquée par la fusillade dans le Kansas", a ainsi écrit sur Twitter la ministre indienne des Affaires étrangères Sushma Swaraj.

Un jeune homme de 24 ans qui a tenté de s'interposer a également été blessé au cours de la fusillade.

Cette attaque est survenue dans un contexte tendu aux Etats-Unis, qui ont connu une augmentation des délits racistes et antisémites ces derniers mois.
En novembre, dans les 10 jours suivant la victoire à la présidentielle de Donald Trump, qui avait usé d'un discours incendiaire durant sa campagne, une organisation américaine des droits de l'homme, le Southern Poverty Law Center, a dénombré 867 incidents racistes aux Etats-Unis, dont 100 à caractère antisémite.

https://www.lorientlejour.com/article/1037156/usa-un-homme-tire-sur-deux-indiens-les-croyant-originaires-du-moyen-orient.html


Affaire Fillon : ouverture d'une information judiciaire  24/02/2017

Affaire Fillon : ouverture d'une information judiciaire












Selon Le Parisien, le Parquet national financier (PNF) a décidé d'ouvrir le 24 février une information judiciaire concernant l'affaire des emplois présumés fictifs de Penelope Fillon, épouse du candidat Les Républicains à la présidentielle.

Alors que plus tôt dans la journée M6 avait annoncé que le Parquet national financier (PNF) était sur le point de rendre sa décision concernant l'affaire des emplois présumés fictifs de l'épouse de François Fillon, scandale qui touche également ses enfants, Le Parisien a révélé le verdict. Une information judiciaire sera ouverte et les investigations seront donc confiées à un ou plusieurs juges d'instructions.

La semaine dernière, Eliane Houlette, boss du PNF, avait balayé l'hypothèse d’un classement sans suite «à ce stade». Cela laissait deux options : l’ouverture d’une information judiciaire avec juges d’instructions ou une citation directe devant un tribunal correctionnel. C'est bien la deuxième option qui été choisie.

Pour rappel, les avocats du couple Fillon ont vivement contesté le rôle du PNF. Ils le jugent incompétent pour mener une telle enquête.

https://francais.rt.com/france/34466-decision-imminente-parquet-national-financier-affaire-fillon


Si le CSA ne réagit pas, NDA poursuivra TF1 en justice pour sa «confiscation» du débat présidentiel  24/02/2017

Si le CSA ne réagit pas, NDA poursuivra TF1 en justice pour sa «confiscation» du débat présidentiel












Le candidat de Debout la France, non convié au débat télévisé prévu sur TF1 le 20 mars, a annoncé son intention de lancer une procédure en référé contre la chaîne si le CSA, qui a reçu de nombreux signalements, ne rappelle pas le média à l'ordre.

«Je vais attaquer en référé, si le CSA [Conseil supérieur de l'audiovisuel] ne rappelle pas à l’ordre TF1», a affirmé Nicolas Dupont-Aignan sur franceinfo, ajoutant avoir «écrit au CSA», concernant l'organisation d'un débat présidentiel le 20 mars sur la première chaîne auquel il n'a pas été invité. Au moins 250 signalements ont été réalisés auprès du gendarme de l'audiovisuel pour dénoncer cette situation.

Le président de Debout La France a également indiqué qu'il avait écrit le 24 février aux cinq candidats retenus pour participer au débat, François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon. «Certains vont peut-être refuser le débat», a-t-il déclaré.

Pour Nicolas Dupont-Aignan, qui avait déjà appelé au boycott de la chaîne, cette sélection est «arbitraire». «Elle repose sur les sondages, ceux qui sont au-dessus de 10%. Dans ces conditions, Benoît Hamon, qui était à 2% en juillet 2016 n’aurait pas pu participer aux débats de la primaire de la gauche, François Fillon qui était à 8% n’aurait pas pu participer aux débats des Républicains», a-t-il affirmé.

«La décision de TF1 est profondément choquante, elle ne respecte même pas la loi», a-t-il estimé, soulignant que «la loi sur l’équité» prend en compte «les résultats électoraux» et pas seulement les sondages. «Or mon parti DLF, aux dernières élections, décembre 2015, aux régionales, a fait autant de voix que le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon», a rajouté Nicolas Dupont-Aignan.

Le député de l'Essonne a encore affirmé ne pas vouloir «croire à un conflit d’intérêt entre la direction de TF1 et François Fillon». «Car Anne Méaux, qui est la conseillère communication de M. Fillon, conseille depuis 15 ans [...] le nouveau PDG de TF1», a-t-il dit.

TF1 a annoncé le 22 février que les candidats qui ne participeraient pas au débat auraient droit à des interviews sur la chaîne à d'autres moments.

https://francais.rt.com/france/34446-csa--dupont-aignan-tf1-justice


«Théo» : nouveaux blocus dans des lycées parisiens, plusieurs interpellations  24/02/2017

«Théo» : nouveaux blocus dans des lycées parisiens, plusieurs interpellations











Pour la deuxième journée consécutive, des blocus ont perturbé le fonctionnement de plusieurs lycées dans les Hauts-de-Seine et à Paris. Les blocages ont été levés et une source policière a indiqué qu'au moins 19 personnes avaient été interpellées.

Les lycées Victor-Duruy et Théophile-Gautier ont été brièvement bloqués le 24 février dans la matinée par plusieurs dizaines de jeunes, tandis qu'un barrage filtrant ralentissait les entrées de l'établissement Honoré-de-Balzac. Selon la police, plusieurs lycées ont également connu des perturbations dans les Hauts-de-Seine, à Gennevilliers, Clichy, Courbevoie, Issy-les-Moulineaux et Asnières.

A Paris, le lycée Victor-Duruy, dont la direction avait demandé en début de matinée aux élèves de rester chez eux, a rouvert ses portes un peu plus tard dans la journée, selon un message de l'établissement sur les réseaux sociaux.

Au total, 14 personnes ont été interpellées dans les Hauts-de-Seine et cinq autres à Paris, a indiqué une source policière à l'agence de presse AFP.

Le 23 février, une quinzaine d'établissements avaient été bloqués à Paris pendant une partie de la journée. Une manifestation comptant entre 800 et un millier de jeunes place de la Nation avait donné lieu à des heurts avec les forces de l'ordre. Les manifestants réclamaient «vengeance pour Théo», en référence à l'interpellation brutale d'un homme de 22 ans, début février à Aulnay-sous-Bois, en banlieue parisienne, qui a débouché sur la mise en examen d'un policier soupçonné de l'avoir violé au moyen d'une matraque.

Dans une nouvelle conclusion au sujet de l'affaire Théo, l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a par ailleurs indiqué que l'interpellation du jeune homme par les forces de l'ordre était légitime. L'IGPN relevait notamment : «Seules les conséquences de l'intervention – blessure anale – sont disproportionnées sans qu'on soit en mesure de déterminer les responsabilités, à ce stade.»

https://francais.rt.com/france/34457-vengeance-pour-theo-nouveaux-blocus-lycees-parisiens-plusieurs-interpellations-videos


Armes chimiques: la Russie mettra son veto aux sanctions contre la Syrie  24/02/2017

Armes chimiques: la Russie mettra son veto aux sanctions contre la Syrie











La Russie a annoncé vendredi qu'elle mettrait son veto à un projet de résolution de l'Onu, rédigé par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni, imposant des sanctions à la Syrie pour l'utilisation d'armes armes chimiques.

"Je viens d'expliquer notre position très clairement à nos partenaires. Si le texte est soumis au vote nous mettrons notre veto", a dit l'ambassadeur adjoint russe Vladimir Safronkov après une réunion à huis clos du Conseil de sécurité sur le sujet. La Russie est un allié clé du régime syrien de Bachar el-Assad.

M. Safronkov a souligné que la mesure était "à sens unique", que les preuves étaient "insuffisantes" et que le texte était contraire "au principe fondamental de la présomption d'innocence jusqu'à ce que l'enquête soit achevée". Ce serait le veto de Moscou au Conseil de sécurité pour protéger la Syrie.

Ce projet de résolution fait suite à une enquête conjointe menée par les Nations unies et l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), qui a conclu en octobre que le régime syrien avait mené au moins trois attaques avec des armes chimiques en 2014 et 2015 contre trois villes, Tell Mannas, Qmenas et Sarmin.
Les enquêteurs avaient déterminé que les jihadistes du groupe Etat islamique avaient eux aussi utilisé de l'agent moutarde en 2015.

L'ambassadrice américaine à l'Onu, Nikki Haley, n'a pas été convaincue par les arguments russes: "Combien de temps encore la Russie va-t-elle continuer à veiller sur le régime syrien et à lui trouver des excuses ?", s'est-elle interrogée. "Des gens sont morts, étouffés. C'est barbare". "Soit vous êtes pour les armes chimiques, soit vous êtes contre", a-t-elle ajouté.

Le projet de résolution, consulté par l'AFP, imposerait une interdiction de voyager et gèlerait les avoirs de 11 Syriens, principalement des responsables militaires, et 10 organismes. Parmi eux figurent le chef du renseignement de l'armée de l'Air syrienne et le commandant des opérations aériennes dans les zones où ces attaques se sont produites. Le texte interdirait aussi la vente, la fourniture ou le transfert à l'armée et au gouvernement syrien d'hélicoptères et d'autres matériels.

La Syrie nie avoir utilisé des armes chimiques et la Russie a rejeté les conclusions de la mission d'enquête, ne les jugeant pas suffisamment probantes. Sous la pression de Moscou, Damas a signé la convention internationale contre les armes chimiques en 2013. Le gouvernement syrien est accusé d'utiliser régulièrement des armes chimiques dans ce conflit entamé en 2011 et qui a fait plus de 300.000 morts.


https://www.lorientlejour.com/article/1037132/armes-chimiques-la-russie-mettra-son-veto-aux-sanctions-contre-la-syrie.html


La France plaide à l'Onu pour le vote de sanctions contre Damas  24/02/2017

La France plaide à l'Onu pour le vote de sanctions contre Damas











Le Conseil de sécurité des Nations unies jouera sa crédibilité lorsqu'il se réunira pour voter un projet de résolution sanctionnant Damas pour l'usage d'armes chimiques contre la population civile, a estimé vendredi l'ambassadeur français à l'Onu, François Delattre.

"Si le Conseil de sécurité est incapable de s'unir sur une question aussi vitale, littéralement vitale, que la prolifération et l'usage d'armes de destruction massive contre les populations civiles, alors quoi?" s'est interrogé le chef de la mission permanente de la France aux Nations unies. "Ce qui est franchement en jeu ici, c'est la crédibilité du Conseil de sécurité", a-t-il dit à la presse.

Le vote pourrait avoir lieu dès le début de la semaine prochaine.

Le projet de résolution préparé par la France et le Royaume-Uni prévoit de sanctionner 11 responsables militaires et politiques syriens ainsi que dix entités gouvernementales impliqués dans le développement et la production d'armes chimiques. Les sanctions sont un gel des avoirs et, pour les individus, une interdiction de déplacement.

Deux diplomates ont jugé jeudi que la Russie opposerait probablement son veto au texte, auquel les Etats-Unis se sont ralliés en devenant co-parrains.

"Nous avons travaillé avec le Royaume-Uni et la France pour nous assurer que cette résolution sera mise sur la table et nous verrons alors quels pays ont une excuse pour les armes chimiques et quels sont ceux qui diront vraiment que c'est un problème", a déclaré l'ambassadrice américaine à l'Onu, Nikki Haley.

Une enquête conjointe menée par l'Onu et l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a conclu que les forces gouvernementales syriennes étaient responsables de trois attaques au chlore et que les djihadistes de l'Etat islamique avaient utilisé du gaz moutarde, montrent des rapports parus l'an dernier. Le gouvernement de Bachar el-Assad nie que ses forces aient eu recours à des armes chimiques.

Le vote du Conseil de sécurité de l'Onu intervient alors que de nouvelles discussions se sont ouvertes jeudi à Genève entre représentants du pouvoir syrien et délégués de l'opposition. François Delattre a jugé qu'il n'existait aucune contradiction entre les deux événements.

https://www.lorientlejour.com/article/1037137/la-france-plaide-a-lonu-pour-le-vote-de-sanctions-contre-damas.html


Google crée une arme d'intelligence artificielle anti-trolls  24/02/2017

Google crée une arme d'intelligence artificielle anti-trolls











Le groupe américain Google a annoncé jeudi le lancement de "Perspective", un outil informatique basé sur l'intelligence artificielle qui aidera les médias à modérer automatiquement les commentaires en ligne en bloquant les messages haineux.

Cette API (interface informatique), proposée gratuitement, permettra aux éditeurs de créer des programmes qui noteront la "toxicité" des messages envoyés sur leurs forums, et de régler à leur guise le seuil toléré avant publication.

"Perspective" est testé avec plusieurs éditeurs dont les quotidiens américain New York Times et britannique The Guardian, et le site Wikipedia, avec un apprentissage automatique (machine learning) à partir des messages jugés haineux ou hors sujet par des modérateurs humains.

Le but est de faciliter la tâche des équipes de modérateurs, souvent débordées par le flot des commentaires haineux qui empêchent les discussions, ce qui a poussé de nombreux journaux à fermer leurs pages de commentaires.

"Les médias veulent encourager les discussions sur leurs contenus, mais trier les millions de commentaires pour repérer ceux qui les trollent leur coûte beaucoup de temps, de travail et d'argent", a souligné sur le blog de Google Jared Cohen, président de Jigsaw, l'incubateur de Google qui a construit l'outil.

Le logiciel est disponible pour les médias membres de la "Digital News Initiative" de Google, mais aussi à toutes les plateformes de réseaux sociaux, dont YouTube, Twitter et Facebook. L'algorithme de Perspective devrait aider à filtrer les messages bien plus vite que les équipes humaines.

Avant Google, Twitter a également annoncé début février qu'il allait s'attaquer aux messages haineux, souvent anonymes, en permettant d'identifier leurs auteurs et de les empêcher de recréer des comptes, ou en les masquant dans les recherches des internautes.

Et Google, Facebook, Twitter et Microsoft ont signé l'an dernier un "code de bonne conduite" avec la Commission européenne où ils s'engagent à examiner dans les 24 heures la majorité des contenus haineux signalés par les utilisateurs, afin de les supprimer si nécessaire.

https://www.lorientlejour.com/article/1037087/google-cree-une-arme-dintelligence-artificielle-anti-trolls.html


Syrie: l'armée turque annonce à son tour la prise d'al-Bab  24/02/2017

Syrie: l'armée turque annonce à son tour la prise d'al-Bab










L'armée turque a annoncé à son tour vendredi la prise d'al-Bab, bastion du groupe Etat islamique (EI) dans le nord de la Syrie où deux attentats ont fait des dizaines de morts.

"A compter du 24 février 2017, tous les quartiers d'al-Bab sont passés sous contrôle" des rebelles syriens appuyés par l'armée turque, indique l'état-major dans un communiqué.
Jeudi, trois groupes rebelles avaient déjà affirmé à l'AFP que les jihadistes avaient été chassés de leur dernier bastion de la province d'Alep, mais Ankara avait nuancé ces déclarations.
"Les opérations de nettoyage se poursuivent pour neutraliser les obstacles, les mines et les bombes artisanales qui se trouvent dans les secteurs sous contrôle", a indiqué l'armée turque vendredi dans son communiqué.

Cette annonce survient alors que deux attentats ont frappé vendredi al-Bab et ses environs, faisant au moins 44 morts (des civils, des rebelles syriens et des soldats turcs).
Un premier attentat à la voiture piégée a fait au moins 42 morts dans la localité de Soussiane, au nord-est d'al-Bab, a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Peu après, deux soldats turcs ont été tués dans un attentat suicide à l'entrée d'al-Bab, selon le Premier ministre turc Binali Yildirim. L'armée turque a évoqué pour sa part l'explosion d'une bombe artisanale.

Située à 25 kilomètres au sud de la frontière turque, al-Bab était visée depuis le 10 décembre par une opération menée par les forces turques et leurs alliés rebelles syriens qui y ont essuyé de lourdes pertes.
Au moins 71 militaires turcs ont été tués depuis le lancement d'une offensive dans le nord de la Syrie par Ankara le 24 août.

https://www.lorientlejour.com/article/1037097/syrie-larmee-turque-annonce-a-son-tour-la-prise-dal-bab.html


Egypte : des Coptes fuient le Sinaï après une série d'attaques  24/02/2017

Egypte : des Coptes fuient le Sinaï après une série d'attaques












Des dizaines d'Egyptiens chrétiens ont fui la péninsule du Sinaï après une série d'attaques ayant coûté la vie à trois Coptes dans cette région où sévit le groupe Etat islamique (EI), ont indiqué vendredi des responsables de l'Eglise.

Environ 250 chrétiens ont trouvé refuge dans l'église évangélique de la ville d'Ismaïlya près du canal de Suez (est), a indiqué à l'AFP le diacre et administrateur de l'église Nabil Choukrallah. "Ils ont fui avec leurs enfants. C'est une situation très difficile, nous nous attendons à en recevoir encore 50 à 60 de plus", a-t-il ajouté.
Des familles entières sont rassemblées dans la cour de l'église avec leurs effets personnels et des couvertures. La peur se lit encore dans les regards de certains.

"Nous avons commencé à avoir peur de nos propres ombres. Nous craignions d'être suivis et abattus d'une balle dans le dos. Les chrétiens sont visés d'une manière atroce", confie un homme souhaitant garder l'anonymat. "Certaines personnes sont même effrayées à l'idée d'ouvrir leur porte pour sortir acheter de la nourriture", poursuit-il.
Oum Mina, mère de cinq enfants, dit que le danger était tel que son mari a dû arrêter de travailler. "Ce n'est pas juste", lâche-t-elle, éclatant en sanglots.

Le groupe EI, qui est très actif dans le Sinaï, a publié dimanche une vidéo dans laquelle il promet de prendre pour cible les membres de la communauté chrétienne.

Les Coptes, qui constituent 10% des 92 millions d'Egyptiens, avaient déjà par le passé été ciblés dans le Sinaï, région en proie à une insurrection jihadiste, mais ces attaques ont augmenté depuis la diffusion de la vidéo. Les Coptes se disent aussi victimes de discriminations dans tout le pays de la part des autorités et de la majorité musulmane.

Jeudi, un chrétien égyptien a été tué et sa maison incendiée dans la ville d'Al-Arich dans le nord de la péninsule du Sinaï, ont indiqué des responsables de la sécurité et des urgences évoquant l'hypothèse d'une attaque jihadiste. Mercredi, le corps criblé de balles d'un chrétien d'une soixantaine d'années et celui de son fils brûlé vif avaient été retrouvés derrière une école d'Al-Arich.

Depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en 2013, le nord du Sinaï est le théâtre d'attentats meurtriers perpétrés par les jihadistes et visant principalement la police et les militaires.

En décembre, l'EI avait revendiqué un attentat suicide contre une église copte orthodoxe du Caire qui avait fait 29 morts.

https://www.lorientlejour.com/article/1037092/egypte-des-coptes-fuient-le-sinai-apres-une-serie-dattaques.html


DAMAS VS ANKARA : LE DOSSIER QUI EMPECHE TOUT RAPPROCHEMENT REEL ENTRE ERDOGAN ET LA RUSSIE  24/02/2017

DAMAS VS ANKARA : LE DOSSIER QUI EMPECHE TOUT RAPPROCHEMENT REEL ENTRE ERDOGAN ET LA RUSSIE
EODE/ GEOPOLITIQUE/ DAMAS VS ANKARA : LE DOSSIER QUI EMPECHE TOUT RAPPROCHEMENT REEL ENTRE ERDOGAN ET LA RUSSIE
 
EODE/ 2017 02 23/
 
La Turquie néo-ottomane du dictateur islamiste Erdogan, engagée dans une politique opportuniste de chantage avec les USA, l’OTAN et l’UE (qui resteront ses partenaires géopolitiques), est opposée à Damas, allié proche de Moscou, sur le dossier syrien et kurde. Ce qui empêchera (comme nous l’analysions dès juillet 2016) tout rapprochement durable avec la Russie. On notera encore l’hostilité de la presse d’état iranienne contre le régime turc …
 
* Aller plus loin :
Lire Luc Michel sur EODE THINK TANK/
GEOPOLITIQUE/ QUEL SOI-DISANT ‘RAPPROCHEMENT TURCO-RUSSE’ ? ERDOGAN REUSSIT SON COUP DE POKER OPPORTUNISTE !
sur http://www.eode.org/eode-think-tank-geopolitique-quel-soi-disant-rapprochement-turco-russe-erdogan-reussit-son-coup-de-poker-opportuniste/
 
Le ministre syrien de la Réconciliation nationale, Ali Haïdar, a critiqué la Turquie pour avoir occupé le sol syrien et a souligné qu’Ankara tentait d’imposer sa présence à Damas. « Au cours de la première étape, la Syrie a l’intention de résoudre via les voies politiques la question de l’intervention turque dans le Nord syrien », a-t-il réaffirmé. Lors d’une interview accordée à Sputnik (qui, comme sur le dossier Trump, tombe à nouveau de haut sur le dossier Erdogan), Ali Haïdar a annoncé que la politique et la position du gouvernement syrien n’avaient pas changé concernant la présence des troupes turques et que Damas la considérait toujours comme une violation de sa souveraineté et une occupation illégale de son territoire.
 
* Lire Luc Michel sur le contentieux actuel turco-syrien :
LE BILAN DU COUP DE POKER DIPLOMATICO-MILITAIRE D’ERDOGAN : ANKARA GAGNANT – USA ET OTAN ALIGNES – MOSCOU ET DAMAS FURIEUX ET PREOCCUPES …
sur http://www.eode.org/eode-geopolitique-le-bilan-du-coup-de-poker-diplomatico-militaire-derdogan-ankara-gagnant-usa-et-otan-alignes-moscou-et-damas-furieux-et-preoccupes/
 
Le ministre syrien n’a pas « exclu un affrontement direct avec la Turquie », avant de souligner « qu’il revenait au gouvernement et au commandement militaire de choisir le lieu, le moment et la modalité de cet affrontement ». Il a toutefois estimé « qu’il vaudrait mieux que cette question soit réglée politiquement et qu’elle ne débouche pas sur un affrontement direct ».
 
LE MINISTRE SYRIEN DE LA RECONCILIATION NATIONALE, ALI HAÏDAR :
« RIEN N’INTERDIT UNE CONFRONTATION DIRECTE ENTRE LA SYRIE ET LA TURQUIE »
 
Selon ce responsable syrien, rien n’interdirait cette confrontation avec la Turquie : « La Turquie s’efforce d’imposer sa présence au gouvernement syrien, c’est la seule chose qui est interdite. »
 
Soulignant que la relation entre Damas et les Kurdes était une question domestique puisque ces derniers ne sont pas des ressortissants étrangers, mais font partie intégrante de la nation syrienne, Ali Haïdar a annoncé que « la Russie ne pourrait pas jouer un rôle de médiateur en cette matière ».
 
* Lire sur PRESS TV (Iran) :
DAMAS CRITIQUE ANKARA POUR AVOIR VIOLE LE SOL SYRIEN
http://www.presstv.com/DetailFr/2017/02/23/511777/Damas-avertit-Ankara
 
# ALLER PLUS LOIN …
 
* Voir sur PCN-TV :
LUC MICHEL/ RUSSIE-TURQUIE : PAS DE RAPPROCHEMENT DURABLE
sur https://www.youtube.com/watch?v=C-jaIBo7IS0
 
* Et :
LUC MICHEL/ COUP DE POKER GEOPOLITIQUE D’ERDOGAN CONTRE LES KURDES ET DAMAS
sur https://www.youtube.com/watch?v=hXuCP3BgGug
 
KH / EODE GEOPOLITIQUE
_____________________
 
# EODE ORGANISATION :
* EODE-TV :
https://vimeo.com/eodetv
* ЕВРАЗИЙСКИЙ СОВЕТ ЗА ДЕМОКРАТИЮ И ВЫБОРЫ (ЕСДВ)/
EURASIAN OBSERVATORY FOR DEMOCRACY & ELECTIONS
(EODE) :
http://www.eode.org/
https://www.facebook.com/EODE.org/
https://www.facebook.com/groups/EODE.Eurasie.Afrique/
https://www.facebook.com/EODE.africa/
https://www.facebook.com/EODE.russia.caucasus/
 


DANS LES POUBELLES DU MAIDAN : L’UKRAINE – DONT L’ETAT SE DISLOQUE – VOUDRAIT PRIVER LA RUSSIE DE SON SIEGE AU CONSEIL DE SECURITE !  24/02/2017

DANS LES POUBELLES DU MAIDAN : L’UKRAINE – DONT L’ETAT SE DISLOQUE – VOUDRAIT PRIVER LA RUSSIE DE SON SIEGE AU CONSEIL DE SECURITE !
# LUC MICHEL/ ЛЮК МИШЕЛЬ/

RUSSOPHOBIE/ DANS LES POUBELLES DU MAIDAN : L’UKRAINE – DONT L’ETAT SE DISLOQUE – VOUDRAIT PRIVER LA RUSSIE DE SON SIEGE AU CONSEIL DE SECURITE ! / ЭТО ГОЛОС ИЗ МУСОРНОГО БАКА С МАЙДАНА ?

 

LUC MICHEL/ ЛЮК МИШЕЛЬ/

2017 02 23/

 

La voix des poubelles du Maidan ?

« L'Ukraine a besoin de rétablir l'ordre à la maison, avant de proposer de priver la Russie du droit de veto au Conseil de sécurité de l'ONU », a répopndu au briefing officiel du Ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova (la porte-parole du MAF russe, quyi n’a pas son pareil pour remettre à sa place les malfaisants).

 

Auparavant, l'idée de priver la Russie de son droit de veto au Conseil de sécurité avait été faite par le chef du ministre des Affaires étrangères de la Junte de Kiev Pavel Klimkin. Il a également appelé les membres permanents du Conseil de sécurité  à « examiner le problème fondamental que posait la Russie » (sic) et a à nouveau accusé Moscou d ' « incitation aux conflits en Europe » (resic).

 

#PavelKlimkin #Ukraine #JuntedeKiev

 

ЭТО ГОЛОС ИЗ МУСОРНОГО БАКА С МАЙДАНА ?

 

Это голос из мусорного бака с майдана ?

Украине нужно навести порядок у себя дома, прежде чем предлагать лишить Россию права вето в Совете Безопасности ООН, заявила на брифинге официальный представитель российского МИД Мария Захарова.

 

Ранее с идеей лишить Россию права вето выступил на заседании Совбеза глава украинского МИД Павел #Климкин. Он также назвал постоянное членство России в Совете Безопасности "фундаментальной проблемой" и в очередной раз обвинил Москву в "разжигании" конфликтов в Европе.

 

#украина #россия #оон #вето #карикатура #майдан #подвицкий

 

* Dessin de Vitaly Podvitski.

 

LUC MICHEL / ЛЮК МИШЕЛЬ

 

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/

http://www.lucmichel.net/

https://twitter.com/LucMichelPCN


1 2 3 4 5 » ... 3051

Publicité

Brèves
27/02/2017

Conversation d'actualité...

Djeha



Commentaires