TRANS AFRICA / ICEF DE MALABO : 5e FESTIVAL COUPS DE THÉÂTRE  22/10/2014

# TRANS-EUROPA MEDIAS / TRANS AFRICA / ICEF DE MALABO : 5e FESTIVAL COUPS DE THÉÂTRE
 
Agence TEM/ Trans-Europa Médias
http://trans-europa-medias-press.com/
http://www.scoop.it/t/trans-europa-medias
https://www.facebook.com/trans.europa.medias.presse
 
MALABO (Guinée Equatoriale)
Du 20 au 25 octobre 2014
ICEF/ Institut culturel français
 
Initié par l’Institut culturel français (ICEF) de Malabo, le Festival Coups de théâtre souffle sa cinquième bougie du 20 au 25 octobre 2014. Comme chaque année, la programmation du festival a pour objectif de donner une visibilité aux compagnies de théâtre équato-guinéennes auprès du grand public de Malabo et de Bata.
 
Consécration de la présence de Pointe de la Guinée Equatoriale dans la Francophonie (*), le Festival est un des grand événements culturels africains.
 
C’est l’artiste Gorsy Edu Abaga, musicien, danseur et chorégraphe, qui ouvre le bal de cette 5ème édition avec son œuvre « El Percusionista » (programmé au lieu de « Re-ciclo », prévu initialement).
 
En clôture du festival, le 25 octobre, l’humoriste camerounais Valery Ndongo présentera son dernier spectacle « Voir Paris et mourir ».Malgré toutes les horreurs que subissent les candidats à l’immigration clandestine, il existe toujours un nombre impressionnant d’Africains prêts à tout pour voir Paris. Une fois ce rêve réalisé, comment faire pour bien s’intégrer et trouver sa place dans cette ville où se côtoient des milliers d’immigrés venus des quatre coins du monde. Valery Ndongo nous livre tout haut ses réflexions : intégration, rapports homme-femme, noir-blanc, appréhension de l’autre dans ses différences… Tout y passe avec un grand bol d’humour !
 
Programmation :
 
Lundi 20 octobre, à 20h00 : « Le Percusionniste », par Gorsy Edu
Mardi 21 octobre, à 20h00 : « Mira el Horizonte », par la Compagnie théâtrale A-MEA
Mercredi 22 octobre, à 20h00 : « Nnem Ngüom », par la Compagnie théâtrale Los actores del Milenio
Jeudi 23 octobre, à 20h00 : « Ce rien de courant d’air qui fait qu’on a froid », par Pastor Tobachi
Vendredi 24 octobre, à 20h00 : « Aqui nada se paga », par la Compagnie Bocamandja (au CCEM)
Samedi 25 octobre, à 20h00 : « Voir Paris et mourir », par Valéry Ndongo (Cameroun).
 
TEM / avec Trans Africa – EODE-TV / 20 octobre 2014 /
 
(*) La Francophonie voit s’épanouir les ambitions de la Guinée Equatoriale du Président Obiang Gnema Mbassogo, nouveau centre du Panafricanisme et modèle d’émergence africaine. Au Sommet de la Francophonie à DAKAR en novembre, la Guinée Equatoriale est candidate, avec Agustin Nze Nfumu, au poste de Secrétaire-général de l’Organisation Internationale de la Francophonie …
 
http://trans-europa-medias-press.com/trans-europa-medias-trans-africa-icef-de-malabo-5e-festival-coups-de-theatre/
____________________
 
TEM / Trans-Europa Médias
* TEM Website :
http://trans-europa-medias-press.com/
* TEM Blog / Revue de Presse :
http://www.scoop.it/t/trans-europa-medias
* TEM Profil Facebook :
https://www.facebook.com/transeuropa.medias
* TEM Page Facebook :
https://www.facebook.com/trans.europa.medias.presse
 


LE GRAND JEU (2) : FRANCOPHONIE/GUINEE EQUATORIALE, UN ENJEU GEOPOLITIQUE  22/10/2014

# AFRIQUE MEDIA TV & EODE-TV/ LE GRAND JEU (2) : FRANCOPHONIE/GUINEE EQUATORIALE, UN ENJEU GEOPOLITIQUE.
 
Première diffusion de la seconde émission de
Luc MICHEL et Bachir Mohamed LADAN
LE GRAND JEU. AU COEUR DE LA GEOPOLITIQUE MONDIALE
Une co-production Luc MICHEL – AFRIQUE MEDIA – EODE-TV
 
Thème :
FRANCOPHONIE/GUINEE EQUATORIALE, UN ENJEU GEOPOLITIQUE.
 
La Francophonie comme enjeu géopolitique, au prisme des ambitions de la Guinée Equatoriale du Président Obiang Gnema Mbassogo …
Avant le Sommet de la Francophonie à DAKAR en novembre.
 
Sujet qui concerne aussi l'Eurasie :
résistance du Français à l'impérialisme culturel anglo-américain, intérêts (bien compris) de la France, présence de la Roumanie et de la Moldavie dans la Francophonie, etc ...
L'émission aborde aussi ces enjeux là.
 
Première diffusion ce mardi 21 octobre 2014 sur Afrique Media TV
Plusieurs Rediffusion prévues cette semaine sur www.afriquemedia.tv
ou sur streaming sur http://lb.streamakaci.com/afm
BIENTOT en téléchargement sur EODE-TV :
https://vimeo.com/eodetv
 
Album photos :
https://www.facebook.com/media/set/?set=a.549468928520863.1073741845.321184994682592&type=1
 
EODE Press Office / 2014 10 21 /
________________________
www.afriquemedia.tv
EODE T-V on Vimeo: https://vimeo.com/eodetv
 


Pourquoi les Rafale ne frappent-ils pas plus souvent en Irak?  21/10/2014

Pourquoi les Rafale ne frappent-ils pas plus souvent en Irak?





Le 19 octobre, deux avions Rafale ont détruit deux véhicules jihadistes dans la région de Tikrit, au cours d’un vol de reconnaissance armée. Il s’est agi de la troisième frappe aérienne française depuis le lancement de l’opération Chammal, nom donné à la participation française à la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) emmenée par les États-Unis.

Trois raids en un mois… alors que l’aviation américaine, par exemple, a tapé beaucoup plus fort depuis qu’elle a commencé ses opérations dans le nord de l’Irak, le 8 août dernier.

Lors de son audition par les députés de la commission de la Défense, menée dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances 2015 et avant la dernière frappe française, le général Denis Mercier, le chef d’état-major de l’armée de l’Air (CEMAA), en a donné les raisons.

« Nous sommes là-bas pour pouvoir assurer, au sein d’une coalition, la liberté de mouvement, sur leurs espaces terrestres, des forces irakiennes qui se reconstruisent et essaient de s’entraîner pour repartir à l’attaque et garantir la souveraineté de l’État [irakien]« , a ainsi expliqué le CEMAA.

« Le fait d’avoir en permanence, sur un grand pays comme l’Irak, un ou plusieurs appareils capables de détecter et de frapper des troupes de Daech a un effet militaire plus important que l’attaque d’un pick-up. Il est nécessaire pour cela de multiplier le nombre d’appareils et d’assurer une présence jour et nuit », a encore expliqué le général Mercier.

Pour rappel, le dispositif militaire français, basé à al-Dhafra, aux Émirats arabes unis, compte 9 Rafale fournis par les escadrons 3/30 Lorraine, 2/30 Normandie-Niémen et 1/7 Provence, un avion ravitailleur C-135 FR et un appareil de patrouille maritime Atlantique 2. En outre, il est complété par la frégate anti-aérienne Jean Bart dont la mission est de contribuer au « contrôle aérien de l’ensemble des moyens présents sur zone » (cela vaut-il pour les avions de la coalition qui vont frapper l’EI en Syrie?).

Interrogé sur l’opération Chammal par le député Gwendal Rouillard, le général Mercier est allé encore plus loin dans ses explications. « En Irak, nous menons 2 types de mission au sein de la coalition (…). D’une part, nous poursuivons des missions de reconnaissance, (intelligence, surveillance, reconnaissance ou ISR), car les Américains ont d’emblée accepté que nous ayons notre propre appréciation de la situation pour ensuite la partager avec eux. D’autre part, nous effectuons des missions d’appui-feu rapproché – Close Air Support – mais avec la contrainte d’éviter tout dommage collatéral lorsque des troupes de Daech sont détectées », a-t-il avancé.

Ensuite, a poursuivi le CEMAA, « l’information est plus souvent fournie par des Irakiens, qui préviennent ensuite des centres d’opération, lesquels entrent en contact avec le centre de commandement des opérations aériennes basé à Al Udeid au Qatar. Là, des officiers français ayant accès à tous les drones américains s’assurent que les mouvements détectés sont bien hostiles et qu’ils se situent dans un rayon où les dommages collatéraux peuvent être évités ».

Le risque de dommages collatéraux explique en grande partie les raisons pour lesquelles les avions français – comme d’ailleurs ceux des autres pays de la coalition dont le mandat ne concerne que l’Irak – effectuent peu de frappes. Et cela d’autant plus que les mouvements de l’EI ont souvent lieu dans des zones périurbaines.

Cela étant, frapper pour frapper, c’est à dire détruire les positions jihadistes coûte que coûte, n’est pas la mission fixée aux avions français. Ainsi, lors du débat sur l’intervention militaire française en Irak, le Premier ministre, Manuel Valls, avait affirmé : « Nous répondons à la demande irakienne pour affaiblir Daesh car il faut aider les combattants kurdes et les soldats irakiens à restaurer la souveraineté irakienne ».

Aussi, selon le général Mercier, « c’est parce que nous exerçons ces missions (reconnaissance et appui au sol) que les forces de Daech sont privées d’initiative : elles n’ont plus la possibilité de sortir de ces zones où elles se retrouvent coincées ». Et d’ajouter : « Certes, il y a toujours une satisfaction à tirer sur des pick-up ou des chars, mais notre mission la plus importante est d’assurer jour et nuit cette permanence afin d’empêcher ces forces de se déplacer et de permettre aux Irakiens la liberté d’action sur leur territoire. C’est un effet militaire qui se mesure peut-être moins facilement que d’autres, mais il est réel et nécessite de déployer le nombre d’avions que la coalition a mobilisé ».

http://www.opex360.com/2014/10/21/pourquoi-les-rafale-ne-frappent-ils-pas-plus-souvent-en-irak/


L'islam en proie à une guerre entre modérés et extrémistes, selon le roi de Jordanie  21/10/2014

L'islam en proie à une guerre entre modérés et extrémistes, selon le roi de Jordanie





Le roi Abdallah II de Jordanie a estimé que l'islam est actuellement en proie à "une guerre civile" entre "extrémistes et modérés", au cours d'une rencontre avec des élus du Parlement jordanien.

"Tous les pays du monde sont le théâtre d"une guerre entre la modération et l'extrémisme, et aujourd'hui l'islam est en proie à une guerre civile dont malheureusement nous, Arabes et musulmans, n'avions jusque-là pas compris la gravité", a déclaré le souverain hachémite.

Cependant, a-t-il dit, l'extrémisme ne concerne pas uniquement l'islam. "Il y a de l'extrémisme musulman, mais en face il y a l'extrémisme sioniste", selon ses propos cités dans un communiqué publié mardi par le palais royal. "Et si les pays de la région et du monde entier cherchent à combattre ce phénomène (...) il faut reconnaître l'existence de l'extrémisme partout", a souligné le roi de Jordanie, dont le pays est lié à Israël par un traité de paix depuis 1994.

Il a en outre jugé important de saisir que "le problème est un problème entre la modération et l'extrémisme", estimant nécessaire de pour tous de "prendre une position claire et sans ambiguïtés par rapport à la modération et l'extrémisme". La Jordanie fait partie de la coalition mobilisée par Washington contre les jihadistes en Irak et en Syrie et elle prend part aux raids aériens en Syrie contre des positions du groupe extrémiste Etat islamique (EI).

Selon le roi de Jordanie, "la guerre contre le terrorisme ne dure pas un ou deux ans, c'est une guerre longue de plusieurs années. Si la guerre militaire peut être courte, la guerre sur le plan de la sécurité et de l'idéologie va prendre du temps, peut-être 10 à 15 ans". "La participation de la Jordanie aux côtés d'États frères et amis dans la guerre contre le terrorisme s'inscrit dans le cadre de la protection de ses intérêts et de la consolidation de sa sécurité, au milieu du chaos qui règne dans les pays voisins et la région tout entière".

Le roi a affirmé que la Jordanie "de par sa position géographique ne protège pas uniquement les musulmans face à ce danger mais aussi les chrétiens; car ce qu'il subissent en Syrie et en Irak est une catastrophe".

http://www.lorientlejour.com/article/892228/lislam-en-proie-a-une-guerre-entre-moderes-et-extremistes-selon-le-roi-de-jordanie.html


Syrie: la menace terroriste rend nécessaire un règlement rapide (de Mistura)  21/10/2014

Syrie: la menace terroriste rend nécessaire un règlement rapide (de Mistura)





La menace liée au terrorisme au Proche-Orient rend nécessaire un règlement rapide de la crise en Syrie, a déclaré mardi l'émissaire spécial du secrétaire général de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura lors d'un entretien à Moscou avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Il est urgent de résoudre le problème, car il y a une menace très grave, celle du terrorisme", a indiqué l'émissaire.

Il a en même temps souligné que la crise syrienne ne pouvait pas être résolue par des moyens militaires.

"La solution militaire n'existe pas. Nous devons résoudre le problème par le biais d'un dialogue politique qui doit être inclusif", a souligné le responsable de l'ONU.

http://french.ruvr.ru/news/2014_10_21/Syrie-la-menace-terroriste-rend-necessaire-un-reglement-rapide-de-Mistura-7393/


Les forces kurdes ne passent pas par la Turquie pour entrer dans Kobané (ministre turc des AE)  21/10/2014

Les forces kurdes ne passent pas par la Turquie pour entrer dans Kobané (ministre turc des AE)




Le ministre turc des Affaires étrangères (AE) Mevlut Cavusoglu a déclaré mardi que les forces peshmerga du gouvernement kurde irakien ne passaient par la Turquie pour entrer dans la ville syrienne d'Aïn Al-Arab, également connue sous le nom de Kobané.

"Les pourparlers sur cette question sont toujours en cours", a-t-il dit lors d'une interview télévisée, ne fournissant pas davantage de détails.

Des différends seraient apparus entre les responsables kurdes irakiens et le Parti de l'union démocratique (PYD), principal parti des Kurdes syriens, concernant le nombre des forces peshmerga, ce dernier demandant à ce qu'un nombre moins important de forces peshmerga entre dans la ville de Kobané à majortié kurde, afin d'aider dans la lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI).

M. Cavusoglu a fait savoir lundi que la Turquie offrait de l'aide aux forces peshmerga pour qu'elles se rendent à Kobané.

Les forces peshmerga d'Irak ont déjà commencé à entrer dans Konabé, a rapporté le quotidien Hurriyet Daily News, citant des responsables du ministère turc des AE ayant demandé à conserver l'anonymat.

La Turquie s'oppose à un soutien au bras armé du PYD, qu'Ankara accuse d'être une branche du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, interdit en Turquie), a réaffirmé M. Cavusoglu, ajoutant qu'Ankara avait demandé aux Etats-Unis une livraison limitée d'armement aux Kurdes syriens.

L'armée américaine a déclaré avoir parachuté des armes aux rebelles syriens combattants les djihadistes de l'EI à proximité de Kobané dimanche.

Plus tôt dimanche, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait rejeté l'idée d'autoriser un transfert d'armes au PYD en Syrie, le qualifiant de "groupe terroriste".

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2014-10/22/content_33832773.htm


Egypte : Le pouvoir resserre l’étau sur les universités  21/10/2014

Egypte : Le pouvoir resserre l’étau sur les universités




Aux abords des universités du Caire, les policiers antiémeutes montent la garde et les blindés ne sont pas loin, prêts à réprimer tout rassemblement des islamistes dans les campus, derniers carrés de la contestation depuis que l’armée a destitué le président Mohamed Morsi en 2013.

Des mesures de sécurité exceptionnelles ont été adoptées dans 12 des principales universités du pays qui ont effectué leur rentrée il y a dix jours.

Le pouvoir tente de prévenir la répétition des manifestations qui avaient fait au moins 16 morts parmi les étudiants lors de la précédente année universitaire. Mais un étudiant a succombé mardi après avoir été blessé à la tête par un tir de chevrotine la semaine dernière lors d’affrontements avec la police à l’université d’Alexandrie (nord).

Après que l’armée a destitué et arrêté le 3 juillet 2013 le premier président élu démocratiquement en Egypte, l’islamiste Morsi, plus de 1.400 de ses partisans ont été tués dans des manifestations et plus de 15.000 emprisonnés. Des centaines ont été condamnés à mort ou à de très lourdes peines de prison.

Mais les étudiants sont les derniers à résister au pouvoir du président Abdel Fattah al-Sissi, l’ex-chef de l’armée tombeur de Morsi, dont le régime est jugé par les organisations de défense des droits de l’Homme plus répressif que celui de Hosni Moubarak, chassé du pouvoir début 2011 par une révolte populaire.

Après avoir décimé ou emprisonné les Frères musulmans, la confrérie de M. Morsi, le nouveau pouvoir a fait taire le reste de l’opposition, laïque et de gauche, notamment les mouvements de la jeunesse révolutionnaire de 2011, en interdisant les manifestations.

Lors de la dernière année universitaire, les manifestations étaient quotidiennes, au cri de «Sissi assassin !».

Aujourd’hui, de hautes grilles de fer ont été installées autour de l’université du Caire et l’université d’Al-Azhar, prestigieuse institution sunnite. Des agents de sécurité privés vérifient l’identité des étudiants qui doivent passer par des détecteurs de métaux avant d’entrer dans ces véritables forteresses.

«L’année dernière, on ne pouvait pas s’asseoir une minute. On s’attendait toujours à quelque chose», affirme l’un d’eux devant Al-Azhar, la voix couverte par les sirènes des voitures de police patrouillant à toute allure. Des policiers masqués, armés de matraques et de grenades lacrymogènes, circulent sur le campus.

Les universités ont également adopté de nouvelles mesures interdisant les activités partisanes et autorisant l’administration à expulser tout étudiant qu’elle juge fauteur de trouble.
Craintifs, des étudiants approchés par l’AFP à Al-Azhar refusent de parler, et ceux de l’université du Caire sont peu loquaces.

«C’était le désordre l’année dernière, il y avait du gaz lacrymogène dans l’université. Aujourd’hui, c’est plus sûr», lâche Noha Ezz al-Arab, en troisième année de littérature anglaise, qui attend son tour pour passer au détecteur de métaux.

«Ils doivent probablement croire que nous sommes des terroristes», ironise Hossam Khalid, qui vient d’être refoulé au prétexte que les locaux de sa faculté d’ingénierie se trouvent à l’extérieur du campus.

Mais ces mesures n’ont pas empêché que quelques manifestations, cependant moins virulentes qu’en 2013, émaillent la rentrée, des étudiants saccageant plusieurs détecteurs de métaux selon le gouvernement.

Au moins 110 étudiants ont été arrêtés la semaine dernière, la plupart à leur domicile, selon plusieurs organisations des droits de l’Homme. Et Amnesty international a récemment dénoncé «la force excessive» utilisée par les policiers dans certains cas pour disperser les manifestations, indiquant que des dizaines d’étudiants avaient été blessés la semaine dernière à l’université d’Alexandrie.

Pour les responsables universitaires, les nouvelles mesures prouvent déjà leur efficacité. «Dès le premier jour, les agents de la sécurité ont découvert des armes blanches et des feux d’artifices» sur certains étudiants, se félicite le doyen de l’université du Caire, Gaber Nassar.

Mais les pro-Morsi ne veulent pas fléchir. «Nous nous attendions à ces mesures. Cela ne va pas affecter notre mouvement mais nous allons prendre plus de précautions», assure Youssef Salhen, porte-parole du groupe «Etudiants contre le coup d’État», l’un des principaux moteurs de la mobilisation pro-Morsi sur les campus.

«Ils sont en colère parce que leurs amis ont été expulsés de l’université, emprisonnés ou sont recherchés par les autorités. Ces étudiants vont continuer à manifester», prédit Ahmed Khalaf, membre du syndicat des étudiants de l’Université du Caire.

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/egypte-le-pouvoir-resserre-letau-sur-les-universites/id-menu-957.html


Le défunt PDG de Total ne s'est jamais détourné de la Russie  21/10/2014

Le défunt PDG de Total ne s'est jamais détourné de la Russie

Le PDG de Total, Christophe de Margerie, décédé dans la nuit de lundi à mardi dans l’accident d'un avion privé « Falcon » à Moscou, revenait d'une réunion avec le Premier ministre russe Dmitri Medvedev dans sa maison de campagne près de Moscou consacrée aux investissements étrangers en Russie, frappée par les sanctions occidentales à son encontre mais dont Total ne s'est jamais détourné, selon le quotidien russe Vedomosti.

Le PDG de Total avait notamment été l'un des quelques grands dirigeants d'entreprise à participer en mai au forum économique international organisé à Saint-Pétersbourg par la Russie, en pleine escalade des tensions avec l'Occident sur fond de crise ukrainienne.
Total est également partenaire du russe Novatek dans le gigantesque projet gazier Yamal, dans le Grand Nord russe

http://french.ruvr.ru/news/2014_10_21/Christophe-de-Margerie-ne-sest-jamais-detourne-de-la-Russie-0252/
 


Ebola : décès d'un employé de l'ONU  21/10/2014

Ebola : décès d'un employé de l'ONU
 Un employé de l'ONU a succombé au virus en Sierra Leone durant le week-end et son épouse est traitée médicalement, a annoncé lundi le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric.

Plus tôt en octobre un autre employé de l'ONU infecté au Liberia est décédé en Allemagne.
Le virus Ebola continue de se propager dans des pays d'Afrique de l'Ouest ayant déjà fait plus de 4 500 morts. La Sierra Leone, la Guinée et le Liberia sont les pays les plus touchés.

http://french.ruvr.ru/news/2014_10_21/Ebola-deces-dun-employe-de-lONU-6536/
 


Moody's abaisse la note des 7 principales banques russes  21/10/2014

Moody's abaisse la note des 7 principales banques russes
L'agence de notation internationale Moody's a abaissé la notre des sept principales institutions financières russes après avoir dégradé la note de la Russie de Baa1 à Baa2.

La liste de Moody's inclut Sberbank, VTB, Gazprombank, Rosselkhozbank, l'Agence de crédit hypothécaire et Alfa-Bank.
La prévision à long terme concernant ces institutions est négative.

http://french.ruvr.ru/news/2014_10_21/Moodys-abaisse-la-note-de-7-principales-banques-russes-4245/
 


Crash à Moscou: les enquêteurs étudient plusieurs versions  21/10/2014

Crash de l'avion à Moscou: les enquêteurs étudient plusieurs versions
MOSCOU, 21 octobre - RIA Novosti
Les enquêteurs examinent quatre versions du crash de l'avion Falcon 50 du PDG de Total survenu mardi à l'aéroport de Vnoukovo près de Moscou, a annoncé le responsable du bureau moscovite du Comité d'enquête russe Ivan Siboul.
"Il existe plusieurs versions des causes de l'incident, dont une erreur des pilotes, une erreur de contrôleurs aériens, une erreur du conducteur de la déneigeuse et une mauvaise visibilité", a expliqué M.Siboul.
Selon lui, l'avion a heurté l'engin de déneigement avec son train d'atterrissage avant, après quoi il s'est renversé. A l'heure actuelle, les enquêteurs cherchent à établir si l'incident a été enregistré sur support vidéo.
Plus tôt dans la journée, le service de presse de l'aéroport de Vnoukovo a rapporté que l'avion privé du patron du géant pétrolier français Total Christophe de Margerie s'était écrasé et avait pris feu après être entré en collision au moment du décollage avec une déneigeuse.
Le patron de Total et trois autres personnes se trouvant à bord de l'avion ont péri dans l'incendie.


Sous-marin: la Suède admet avoir diffusé de fausses informations  21/10/2014

Sous-marin: la Suède admet avoir diffusé de fausses informations
STOCKHOLM, 21 octobre - RIA Novosti
Les militaires suédois ont délibérément diffusé de fausses informations sur l'emplacement d'un sous-marin d'origine inconnue dans les eaux territoriales du pays, a annoncé mardi le ministère suédois de la Défense.
"Il ne fallait pas indiquer à l'adversaire que nous connaissions l'emplacement réel de l'objet ", lit-on sur le site ministériel.
Depuis vendredi soir, une opération militaire de grande ampleur est en cours au large de Stockholm pour retrouver un sous-marin étranger présumé qui serait entré dans les eaux territoriales du pays. Plus de 200 hommes, ainsi que des bateaux furtifs, des dragueurs de mines et des hélicoptères sont impliqués dans les recherches, lancées sur la base de rapports faisant état d’une "activité sous-marine étrangère et suspecte" dans la région.
Le contre-amiral Anders Grenstad, qui dirige l'opération, a présenté dimanche aux journalistes une carte indiquant trois zones où une activité sous-marine suspecte a été détectée, ainsi qu'une photo qui aurait été prise par un témoin oculaire à proximité d'un fiord.
Par la suite, les journalistes de la chaîne de télévision SVT se sont rendus sur les lieux où la photo aurait été prise et ont établi que les informations dévoilées par les militaires ne correspondaient pas à la réalité.


Crash/Moscou: le conducteur de la déneigeuse était sobre (avocat)  21/10/2014

L'aéroport de Vnoukovo
MOSCOU, 21 octobre - RIA Novosti
Le conducteur de la déneigeuse qui a provoqué le crash de l'avion du PDG de Total à Moscou était sobre au moment de l'incident, a déclaré l'avocat de l'intéressé Alexandre Karabanov. "Ses parents assurent à l'unanimité qu'il ne boit pas du tout et qu'il était sobre. Il était toujours conscient de sa responsabilité au travail ", a déclaré Me Karabanov contacté par RIA Novosti.
L'avocat a promis d'obtenir une analyse indépendante en vue de démontrer l'absence d'alcool dans le sang du conducteur.
Le jet privé du PDG du groupe pétrolier Total Christophe de Margerie s'est écrasé et a pris feu après avoir heurté un engin de déneigement au moment du décollage à l'aéroport de Vnoukovo près de Moscou. Le patron de Total et trois autres personnes qui se trouvaient à son bord ont péri dans l'incendie.
Le porte-parole du Comité d'enquête russe Vladimir Markine a par la suite annoncé que le conducteur de la déneigeuse se trouvait sous l'emprise de l'alcool au moment de la collision avec l'avion.


LUC MICHEL PARLE DE LA DESTRUCTION DE LA JAMAHIRIYA  21/10/2014

# ELAC & ALAC/ LUC MICHEL PARLE DE LA DESTRUCTION DE LA JAMAHIRIYA (PCN-TV & AFRIQUE MEDIA TV)
 
ELAC & ALAC présentent
le duplex de Bruxelles avec ‘Afrique Media TV’ de ce 19 octobre 2014
Filmé en direct par PCN-TV à Bruxelles
 
ONU/LIBYE : La résolution 1973 a conduit à la mort de KADHAFI le 20 Octobre 2011. Quelles sont les vraies raisons de ce crime ?
Quelles leçons pour l’Afrique au moment où l’on célèbre ce triste anniversaire ?
 
Luc MICHEL (en duplex TV depuis Bruxelles) parle de la Résolution 1973, de la destruction de la Jamahiriya, du complot occidental contre la Libye.
Et répondra à la question « quel défi représentait Kadhafi pour les Occidentaux et pourquoi l’ont ils assassiné ? ».
 
Video intégrale sur :
https://vimeo.com/109532351
 
Luc MICHEL sur AFRIQUE MEDIA TV
dimanche 19 octobre 2014 dans le ‘Débat panafricain’
avec Bachir Mohamed Ladan.
______________________
 
https://vimeo.com/pcntv
https://www.facebook.com/PCN.NCP.TV
https://www.facebook.com/elac.committees
 


Le PDG de Total meurt dans un accident d'avion à Moscou  21/10/2014

Le PDG de Total meurt dans un accident d'avion à Moscou






Le PDG du géant pétrolier français Total Christophe de Margerie a trouvé la mort dans l'incendie de son jet privé à l'aéroport moscovite de Vnoukovo, rapporte mardi le service de presse de l'aéroport.

L'avion privé de M.de Margerie s'est écrasé et a pris feu après être entré en collision au moment du décollage avec une déneigeuse. Le patron de Total et trois membres de l'équipage ont péri dans l'incendie.

"Le groupe Total confirme avec une grande émotion et une profonde tristesse que son président-directeur général Christophe de Margerie est décédé cette nuit peu après 22h (heure de Paris) dans un accident d'avion, à l'aéroport de Vnoukovo de Moscou, à la suite d'une collision avec un engin de déneigement", a indiqué le pétrolier français dans un communiqué.

Selon une porte-parole de l'aéroport, une enquête a été lancée pour établir toutes les circonstances de l'incident.

D'après le journal russe Vedomosti, M.de Margerie revenait d'une réunion avec le premier ministre russe Dmitri Medvedev dans sa maison de campagne près de Moscou consacrée aux investissements étrangers en Russie, visée par les sanctions occidentales.

En Russie, Total détient 18% du groupe gazier Novatek ainsi que 20% des parts dans projet Yamal LNG destiné à produire du gaz naturel liquéfie.

Christophe de Margerie était âgé de 63 ans. En 2014, il avait fêté sa quarantième année passée dans le groupe pétrolier.

http://fr.ria.ru/world/20141021/202767717.html


Washington veut instaurer un féodalisme mondial (expert)  21/10/2014

Washington veut instaurer un féodalisme mondial (expert)




Aux Etats-Unis, un petit groupe de personnages influents cherchent à restaurer le féodalisme dans les relations internationales, a déclaré mardi à RIA Novosti le directeur adjoint du Centre russe de recherches européennes de l'Institut de l'économie mondiale et des relations internationales, Vladimir Olentchenko.

"Il y a, aux Etats-Unis, un petit groupe de personnages assez influents qui n'ont pas pour habitude de parler sur un pied d'égalité avec le reste du monde. Ils n'acceptent d'utiliser que l'impératif. Il s'agit d'une sorte de féodalisme international, qui impose aux autres pays la façon dont ils doivent se conduire dans des situations internationales concrètes. Ce groupe de personnes, qui a de l'influence aux Etats-Unis et dans d'autres pays occidentaux, veut maintenir le monde dans l'état qui lui plaît", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

A cet égard, estime-t-il, la Russie et les pays prônant un monde multipolaire doivent chercher à imposer l'idée d'une sécurité indivisible.

"De toute apparence, nous devons prendre patience, j'ai en vue la Russie et les autres pays intéressés par le modèle multipolaire du monde (…). L'idée proposée par la diplomatie russe consiste en une sécurité indivisible. Selon cette conception, la sécurité d'un pays ne doit pas être assurée au détriment de celle d'un autre Etat. Il est assez difficile de dire combien de temps cela prendra, mais ce processus se développe naturellement", a souligné l'expert russe.

http://fr.ria.ru/world/20141021/202769585.html


Jérusalem-est : attaques contre l'installation de colons juifs  21/10/2014

Jérusalem-est : attaques contre l'installation de colons juifs





Des Palestiniens ont attaqué dans la nuit de lundi à mardi à coups de cocktails Molotov et de pierres l'un des bâtiments nouvellement occupés par des colons juifs dans le quartier palestinien de Silwan à Jérusalem-Est annexée, a indiqué la police.

L'attaque n'a fait ni blessés ni dégâts, a rapporté la police.
Mais elle illustre les tensions provoquées par ce que les Palestiniens dénoncent comme les entreprises de judaïsation de Jérusalem-est.
Les derniers incidents en date ont visé l'un des bâtiments dans lesquels des colons juifs avaient pris possession de dix nouveaux logements la nuit précédente.

Le 30 septembre, dans le même quartier, les colons s'étaient déjà emparés de 25 appartements, certains par la force. Leur arrivée avait provoqué des heurts et une salve de critiques de la part des Palestiniens et d'une partie de la communauté internationale.

La communauté internationale ne reconnaît pas l'annexion de Jérusalem-Est, où les Palestiniens veulent établir la capitale de l'Etat auquel ils aspirent. Israël considère de son côté Jérusalem comme sa capitale "unifiée et indivisible".

Le sujet est d'autant plus délicat que Silwan, quartier populaire ultra-majoritairement palestinien, se trouve tout près de la vieille ville et de l'esplanade des Mosquées, sacrée à la fois pour les juifs et les musulmans. L'esplanade et plusieurs quartiers de Jérusalem-est sont depuis plusieurs mois le théâtre de tensions grandissantes.

http://www.lorientlejour.com/article/892186/jerusalem-est-attaques-contre-linstallation-de-colons-juifs.html


Ankara laisse passer des combattants kurdes en Syrie, Washington satisfait  20/10/2014

Ankara laisse passer des combattants kurdes en Syrie, Washington satisfait





Les Etats-Unis ont salué lundi la décision de la Turquie de laisser passer des combattants kurdes irakiens pour aller défendre la ville de Kobané (nord de la Syrie), assiégée par le groupe Etat islamique.

"Nous saluons les déclarations du ministère (turc) des Affaires étrangères", a déclaré la porte-parole du département d'Etat américain, Marie Harf, lors de son point de presse.

http://www.lorientlejour.com/article/892073/ankara-laisse-passer-des-combattants-kurdes-en-syrie-washington-satisfait.html


Nouvelle installation de colons juifs à Jérusalem-Est  20/10/2014

Nouvelle installation de colons juifs à Jérusalem-Est






Des colons israéliens se sont installés lundi dans dix nouveaux appartements dans le quartier palestinien de Silwan à Jérusalem-Est annexée et occupée, malgré les protestations suscitées par de tels emménagements, ont indiqué des militants palestiniens et israéliens.

Ces installations sont vivement contestées par les Palestiniens, mais aussi à l'étranger, la communauté internationale ne reconnaissant pas l'annexion de Jérusalem-Est, où les Palestiniens veulent établir la capitale de l'Etat auquel ils aspirent. Israël considère de son coté Jérusalem comme sa capitale "unifiée et indivisible".

Pour une grande partie de la communauté internationale, l'installation de colons juifs dans un quartier comme Silwan hypothèque les négociations qui devraient avoir lieu entre Israéliens et Palestiniens sur le statut final de Jérusalem.

Le sujet est d'autant plus délicat que Silwan, quartier populaire ultra-majoritairement palestinien, se trouve tout près de la vieille ville et de l'esplanade des Mosquées, sacrée à la fois pour les juifs et les musulmans.

Lundi, les colons ont pris possession de "deux immeubles comprenant en tout dix appartements", a déclaré à l'AFP Jawad Syiam, qui dirige le centre d'information de Wadi Haloueh, une association palestinienne locale.

Des colons se sont déjà emparés le 30 septembre de 25 appartements dans le même quartier, certains par la force. Leur arrivée a provoqué des heurts, une salve de critiques et même une condamnation de la Maison blanche, le jour même d'une rencontre entre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président américain Barack Obama.

http://www.lorientlejour.com/article/892055/nouvelle-installation-de-colons-juifs-a-jerusalem-est.html


L'UE appelle la Turquie à ouvrir ses frontières pour aider les Kurdes de Kobané  20/10/2014

L'UE appelle la Turquie à ouvrir ses frontières pour aider les Kurdes de Kobané




L'Union européenne a appelé lundi la Turquie à "ouvrir sa frontière" afin d'aider les habitants de Kobané, ville kurde syrienne assiégée depuis plus d'un mois par les jihadistes de l'organisation Etat islamique.

"La situation à Kobané (...) est un motif de vive préoccupation", ont indiqué les ministres européens des Affaires étrangères réunis à Luxembourg. "L'UE apprécie les efforts de la Turquie pour accueillir les réfugiés de Kobané et appelle la Turquie à ouvrir sa frontière pour toute fourniture aux habitants de Kobané", ont-ils ajouté.

Cette formulation concerne l'aide sous forme de vivres et autres produits de première nécessité, mais aussi des armes ou combattants, a indiqué une source diplomatique à l'AFP.

La Turquie a opéré lundi un changement de stratégie en Syrie en annonçant qu'elle autorisait désormais des renforts de "peshmergas" irakiens à rejoindre, via son territoire, la ville de Kobané.

Par ailleurs, pour la première fois depuis le début de l'offensive de l'EI, trois avions cargos C-130 américains ont largué des armes, des munitions et du matériel médical pour aider les Unités de protection du peuple (YPG), les combattants kurdes qui contrôlent encore environ 50% de la ville.

Les ministres européens ont également répété lundi que Bachar el-Assad "ne peut être un partenaire dans la lutte contre l'Etat islamique".

http://www.lorientlejour.com/article/892053/lue-appelle-la-turquie-a-ouvrir-ses-frontieres-pour-aider-les-kurdes-de-kobane.html


1 2 3 4 5 » ... 2484

Publicité

Brèves

VIDEO
algerie-focus.com | 01/10/2014 | 4159 vues
00000  (0 vote) | 8 Commentaires
1 sur 175


Commentaires