Expert autrichien: les USA purgent les forces pro-russes dans les Balkans  21/05/2015

Expert autrichien: les USA purgent les forces pro-russes dans les Balkans





Washington cherche à renverser les gouvernements pro-russes dans les Balkans, y compris pour entraver les projets énergétiques profitables à la Russie, estime un expert autrichien.

Les Etats-Unis ont transféré leur politique "d'endiguement de la Russie" de l'Ukraine vers les Balkans, où ils s'efforcent d'éliminer toutes les forces pro-russes, écrit l'analyste politique Stefan Haderer dans les pages du quotidien Wiener Zeitung.

En Macédoine, l'opposition fait tout son possible pour renverser le premier ministre Nikola Gruevski. Selon M. Haderer, ce scénario ressemble étrangement à celui réalisé en Ukraine. Dans les deux cas, il s'agit de pays que l'on cherche à "européaniser" coûte que coûte.

"Il faut demander aux responsables politiques européens qui promettent d'accueillir la Macédoine, l'Albanie et le Kosovo dans l'UE à qui cela profite. Cela profite-t-il à leur populations bouleversées par les tensions interethniques et le terrorisme, à l'Union européenne qui ne survivra pas à l'adhésion de pays en crise ou bien aux Etats-Unis?", écrit l'analyste autrichien.

D'après lui, Washington a tout intérêt à renverser les gouvernements pro-russes afin d'entraver, par exemple, les projets énergétiques avantageux pour la Russie, notamment la construction du gazoduc Turkish Stream.

"La voie de la Macédoine a été prédéterminée par l'administration de Barack Obama", constate Stefan Haderer. Lors de sa visite à Skopje en juillet 2014, la sous-secrétaire d'Etat américaine Victoria Nuland a déclaré que la Macédoine "méritait sa place dans l'Otan et l'Union européenne", rappelle l'analyste.

Pour des raisons économiques, la Macédoine n'a pas soutenu les sanctions contre la Russie. Cette démarche coûtera cher au gouvernement macédonien, estime Stefan Haderer, citant les propos de l'ex-président George W. Bush: "Celui qui n'est pas avec nous est contre nous".

Ces propos ne sont pas un simple slogan, mais une injonction à laquelle les responsables européens obéissent volontiers. C'est la raison pour laquelle une "révolution de couleur" en Macédoine n'est pas à exclure, conclut l'analyste autrichien.

http://fr.sputniknews.com/international/20150521/1016189326.html


L'ONU s'oppose catégoriquement au transfert forcé de Bédouins palestiniens par Israël  21/05/2015

L'ONU s'oppose catégoriquement au transfert forcé de Bédouins palestiniens par Israël





Deux hauts responsables des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient ont exprimé mercredi leur profonde inquiétude face à la mise en œuvre rapide du plan israélien consistant à transférer des Bédouins palestiniens de leurs communautés actuelles au centre de la Cisjordanie.

Dans un communiqué de presse conjoint, le Coordonnateur humanitaire de l'ONU pour le territoire palestinien occupé, James Rawley, et le Directeur des opérations de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) en Cisjordanie, Felipe Sanchez, ont rappelé les réserves formulées à ce sujet par l'Organisation dans un rapport datant du mois de mars 2015.

Dans ce rapport, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, se disait préoccupé par le fait que les "plans de transfert de milliers de Bédouins et d'éleveurs (...) puissent également être liés à l'expansion des colonies de peuplement (israéliennes). Les Bédouins et les éleveurs font face à un risque de transfert forcé, ce qui est une violation grave de la quatrième Convention de Genève, ainsi que de multiples droits de l'homme ".

Le 28 avril dernier, en effet, les résidents du village d'Abu Nwar ont été informés que certaines familles seraient contraintes d'être déplacées dans la région d'Al Jabal, dans la banlieue de Jérusalem-Est, où les autorités israéliennes ont préparé leur arrivée au cours des derniers mois, ont expliqué M. Rawley et M. Sanchez.

"Les pratiques israéliennes dans la zone C, y compris l'augmentation drastique des démolitions et confiscations de structures financées par des donateurs au cours du premier trimestre de 2015 ont aggravé une situation déjà intenable pour les communautés bédouines", a déploré M. Rawley.

Abu Nwar est en effet l'une des 46 communautés bédouines palestiniennes (7.000 personnes au total, dont 70% sont des réfugiés de Palestine) situées dans la zone C se trouvant sous le coup d'un transfert dans l'un des trois sites de "réinstallation" proposés par les autorités israéliennes.

"L'histoire nous a montré que ces transferts ne se sont pas révélés être dans l'intérêt des communautés bédouines", a quant à lui déclaré M. Sanchez.

Ce plan intervient dans le cadre plus large d'un "régime discriminatoire de zonage et de planification" qui facilite le développement des colonies israéliennes illégales au détriment des Palestiniens, pour qui il est presque impossible d'obtenir un permis de construction, ont dénoncé les deux hauts responsables.

"Au lieu de cela, ils vivent dans la peur constante de l'expulsion et de démolitions de maisons. L'urbanisation forcée des communautés bédouines dans les trois sites de 'réinstallation' reviendrait à détruire leur culture et leurs moyens de subsistance", ont déclaré M. Rawley et M. Sanchez, ajoutant que les trois sites en question se trouvent par ailleurs dans des zones risquant également d'être colonisées par les Israéliens.

"Nous approchons rapidement d'un niveau de dommage irréparable", s'est indigné M. Sanchez. "En tant que puissance occupante, Israël est tenu d'assurer le bien-être de ces communautés et de respecter le droit international", a-t-il dit.  

Les deux hauts responsables ont par conséquent demandé instamment aux autorités israéliennes de mettre fin à tout plan et à toute pratique censés aboutir directement ou indirectement au transfert forcé de Bédouins palestiniens.

Ils ont en outre appelé la communauté internationale à soutenir la volonté des Bédouins de rester là où ils se trouvent en attendant leur retour dans le Néguev et à tout mettre en œuvre pour qu'un tel transfert n'ait pas lieu.

http://french.cri.cn/621/2015/05/21/502s434153.htm


La branche de l'EI en Egypte appelle à des attaques contre les juges  21/05/2015

La branche de l'EI en Egypte appelle à des attaques contre les juges






La branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI) a appelé ses partisans à s'attaquer aux juges en riposte à la pendaison d'hommes reconnus coupables d'avoir mené des attaques au nom de l'organisation jihadiste.

Dans un enregistrement sonore partagé sur Twitter dans la nuit de mercredi à jeudi, le groupe affirme que ses "frères" ont été "tués", en référence à six membres du groupe pendus dimanche. "Par Dieu, nous vengerons nos frères et d'autres comme eux, (et nous nous en prendrons) à ceux qui les ont condamnés, et ceux qui ont exécuté la sentence", ajoute le groupe.

Amnesty International avait qualifié d'"injuste" le procès de ces six personnes, reposant uniquement sur des témoignages fournis par des officiers de la police secrète. Les prisons des tyrans sont pleines d'Arabes et de musulmans, hommes et femmes, condamnés ou en attente d'un verdict qui sera prononcé par des autocrates que l'on appelle juges", dit encore le groupe.

"Le moins que l'on puisse faire, c'est pourchasser ces tyrans qui ont emprisonné nos frères", selon l'enregistrement. "Traquez-les à leur domicile et sur leurs trajets. Détruisez leurs voitures, apprenez à les tuer dans des attentats si vous pouvez".
Ansar Beït al-Maqdess, qui a fait du nord de la péninsule du Sinaï son bastion, s'est rebaptisé "Province du Sinaï" pour marquer son allégeance à l'EI qui a proclamé en juin 2014 un "califat" sur les territoires qu'il a conquis en Irak et en Syrie.

Deux juges et un procureur ont été tués samedi avec leur chauffeur à Al-Arich, le chef-lieu du Nord-Sinaï. L'attaque, la première visant des magistrats dans la péninsule, n'a pas été revendiquée. Quelques heures avant cet attentat, la justice avait condamné à mort l'ex président islamiste Morsi --destitué par l'armée en 2013-- et une centaine d'autres accusés pour des évasions de prison et des violences durant la révolte populaire de 2011 contre Hosni Moubarak. Amnesty international avait fustigé une "mascarade de justice".
Certains des co-accusés de Mohamed Morsi appartiennent à des mouvements jihadistes basés dans le Sinaï.

Après la destitution de M. Morsi, qui a été suivie d'une sanglante répression contre ses partisans, Ansar Beït al-Maqdess a multiplié les attentats spectaculaires ciblant la police et les militaires. Les défenseurs des droits de l'Homme accusent le régime d'Abdel Fattah al-Sissi d'instrumentaliser le pouvoir judiciaire.

http://www.lorientlejour.com/article/926088/la-branche-de-lei-en-egypte-appelle-a-des-attaques-contre-les-juges.html


Des musulmans mobilisés pour sauver la plus vieille synagogue de Belgique  21/05/2015

Des musulmans mobilisés pour sauver la plus vieille synagogue de Belgique







La communauté musulmane d'Arlon, dans le sud de la Belgique, a rassemblé 2.400 euros pour contribuer à la sauvegarde de la synagogue de la ville, la plus vieille du pays, fermée depuis août 2014 en raison de son délabrement.

Le chèque a été remis mercredi soir par le secrétaire général de l'Association des Musulmans d'Arlon (AMA), Mohamed Bouezmarni, au rabbin Jean-Claude Jacob, à l'issue d'une table ronde réunissant des représentants des cultes catholique, juif, musulman et protestant. "Nous avons un cahier des charges (correspondant à des travaux) de 400.000 euros, mais depuis que la communauté musulmane s'est mobilisée, cela a fait bouger beaucoup de choses du côté des autorités. Nous avons bon espoir qu'une rénovation sérieuse pourra avoir lieu", a confié jeudi à l'AFP M. Jacob.

La communauté musulmane d'Arlon (28.000 habitants) ne dispose de son côté pas de mosquée et se réunit dans une maison aménagée dans le centre de la ville. C'est là qu'un appel aux dons a été lancé lors de la prière du vendredi, le 27 février. Le rabbin n'avait pas été informé de cette initiative, mais avait auparavant lancé un cri d'alarme, son lieu de culte, édifié en 1865 dans un style néo-roman, et menacé d'effondrement en raison de la présence de mérule, un champignon qui attaque notamment charpentes et boiseries.
"Même si la somme récoltée semble dérisoire par rapport aux frais, la dynamique enclenchée a généré de très nombreuses retombées positives", a expliqué dans un communiqué Mohamed Bouezmarni. L'action a notamment permis de "renforcer les liens d'entraide et de fraternité entre les différentes obédiences et philosophies à Arlon", a-t-il estimé.

Selon le Consistoire de Belgique, la présence d'une communauté juive à Arlon remonte au XIIe siècle. Lors de l'inauguration de la synagogue, elle comptait quelque 150 membres, la plupart originaires d'Alsace-Lorraine et exerçant principalement le métier de marchands de chevaux.

Décimée pendant la Seconde guerre mondiale et touchée par l'exode rural, la communauté juive arlonaise ne compte actuellement plus que de 40 à 50 membres. Les quelque 40.000 juifs de Belgique vivent principalement à Anvers (nord) et Bruxelles. L'initiative rappelle la mobilisation des musulmans de Bradford, dans le nord de l'Angleterre, qui avaient levé en 2013 quelque 165.000 euros pour aider la petite communauté juive locale à restaurer sa synagogue, qui menaçait elle aussi de s'effondrer.

http://www.lorientlejour.com/article/926098/des-musulmans-mobilises-pour-sauver-la-plus-vieille-synagogue-de-belgique.html


Un réseau franco-roumain de traite des femmes démantelé par la police européenne  21/05/2015

 
Le directeur de l'Europol Rob Wainwright Source: Reuters
Le directeur de l'Europol Rob Wainwright

L’agence paneuropéenne Eurojust et la police intergouvernementale européenne Europol ont annoncé la fin de l’opération spéciale visant une organisation criminelle qui vendait des femmes roumaines en France pour l’exploitation sexuelle.
Une opération entamée en 2014 par une équipe d’investigation conjointe des policiers français et roumains a été lancée suite à deux enquêtes séparées conduites en 2012 par les autorités des deux pays. Ces enquêtes ont révélé l’existence en Roumanie d’un groupe de trafiquants de personnes, extrêmement bien organisé, d’une structure hiérarchique sophistiquée. Les profits de cette organisation, qui vendait des jeunes filles roumaines aux proxénètes français, se chiffrait à près de 4 millions d’euros.
Au cours de l’opération, 11 témoins ont été interrogés et 25 suspects ont été arrêtés par la police. Dans 56 perquisitions simultanées en France et en Roumanie, les procureurs ont saisi 12 véhicules de luxe, ainsi que des bijoux, des téléphones portables et de l’argent liquide.
Suite à la réussite de l’opération, le département français de l’Eurojust a remercié ses collègues roumains, la police roumaine et l’unité d’analyse d’Eurojust pour leur assistance dans le démantèlement de ce réseau criminel.

http://francais.rt.com


Daesh aurait pénétré la cité antique de Palmyre après avoir pris le contrôle de la ville  21/05/2015

Un combattant de l'Etat Islamique
Des combattants de l’Etat Islamique sont entrés la ville historique syrienne de Palmyre, site classé au patrimoine mondial de l'Unesco, après avoir pris le contrôle de la totalité de la ville, signale un groupe d’observateurs. L’observatoire syrien des droits de l'homme a déclaré mercredi que le groupe terroriste s’était emparé de la plus grande partie de la ville et notamment de sa base aérienne militaire, de la prison et du siège des services de renseignement.
Les ruines de la cité antique de Palmyre, un trésor historique et archéologique inestimable pour l’humanité, se trouvent au milieu du désert syrien. Nombreux sont ceux qui redoutent que Palmyre subisse le même sort que l’ancienne cité assyrienne de Nimroud en Irak, dont les monuments ont été détruits par les islamistes radicaux.
Daesh contrôle déjà les larges territoires dans le nord et dans l’est de la Syrie, mais selon le groupe d’observateurs, c’est la première fois que les djihadistes prennent une agglomération directement des mains des forces progouvernementales.
La télévision nationale syrienne affirme pour sa part que les combattants progouvernementaux se sont retirés de la ville. Mais selon Reuters, citant les propos de Maamoun Abdulkarim, directeur des Antiquités et des musées de Syrie, des centaines de statues ont été transportées mercredi dans des endroits que les combattants de Daesh ne peuvent atteindre.
«Des centaines et des centaines de statues, dont nous redoutions qu’elles puissent être détruites ou revendues que, sont maintenant dans un endroit sûr. On craint pour le musée et les grands monuments qui ne peuvent être pas transportés», a souligné Maamoun Abdulkarim. «C’est un combat pour le monde entier», a-t-il ajouté.
Toujours selon la télévision nationale, les forces nationales de la Défense progouvernementales ont également évacué les civils mercredi.

http://francais.rt.com/


Canal du Nicaragua: vers la fin du monopole américain de Panama?  21/05/2015

La construction du nouveau canal reliant les océans Atlantique et Pacifique risque de priver les Etats-Unis de leur monopole dans la région, en donnant carte blanche aux pays émergents.
 
 
L'ambitieux projet de construction du canal du Nicaragua, censé constituer une alternative au canal de Panama, franchit une nouvelle étape. L'étude de faisabilité du projet et un rapport d'experts relatif à son impact socio-économique et environnemental, que les investisseurs et les parties prenantes attendent depuis un moment, seront rendus publics en mai, a annoncé le représentant commercial de la Russie au Nicaragua Petr Pankratov.  
L'idée de construire une voie alternative reliant l'Atlantique et le Pacifique au Nicaragua existe depuis plusieurs années. Mais sa réalisation est devenue possible sous  la présidence de Daniel Ortega, au pouvoir depuis  2007, qui a réussi à attirer les investissements dans le pays.  En 2012, l'Assemblée nationale du Nicaragua a adopté le projet de la construction du Grand canal interocéanique du Nicaragua. Ce n'est qu'en décembre 2014 que sa mise en œuvre a finalement été lancée.
Le canal aura une longueur d'environ 280 km et coûtera 50 milliards de dollars. Sa construction, confiée à l'entreprise chinoise HK Nicaragua Canal Development Investment (HKND), devrait être terminée vers 2019.
 
Outre la construction du canal, le projet comprend la construction de l'infrastructure nécessaire, d'un aéroport international, des ports et d'un oléoduc. Les autorités du pays y placent de grands espoirs. Selon le fils du président nicaraguayen Laureano Ortega, la réalisation du projet contribuera à redresser l'économie du pays via la création de nouveaux emplois, la mise en place d'une zone de libre-échange, le développement d'un réseau de transports et l'attrait des investissements étrangers.
"Notre objectif est d'utiliser les possibilités du canal au profit de notre pays, il ne s'agit surtout pas de transformer le Nicaragua en annexe du canal", a indiqué M.Ortega dans l'interview accordée à la chaîne de télévision russe REN-TV le 19 mai dernier.
 
Si le projet est réalisé, le Nicaragua deviendra un Etat de transit numéro un dans la région, puisque les capacités du nouveau canal dépasseront largement celles du canal de Panama.  
"C'est un projet d'une grande envergure, qui peut changer le commerce international et apporter les bénéfices économiques et sociaux non-négligeables au Nicaragua, à ses voisins et à l'ensemble de l'Amérique latine", a déclaré le porte-parole de HKND Ronald MacLean-Abaroa.
Les Etats-Unis, anciens propriétaires du canal de Panama, ont toujours une grande influence dans la région. La perte du monopole sur le commerce dans la zone leur porterait un coup géopolitique dur. En plus, la montée en puissance de la Chine, qui pourrait importer du pétrole et d'autres matières premières plus facilement via le nouveau canal, est un scénario indésirable pour Washington.
Les Etats-Unis cherchent à entraver la mise en œuvre du projet. L'ambassade américaine à Managua a déjà exigé que les autorités nicaraguayennes dévoilent les résultats d'un suivi écologique et des appels d'offres. Selon les Etats-Unis, la construction du canal pourrait provoquer une catastrophe écologique. Pourtant, en dépit des tentatives de l'Amérique du Nord de sauvegarder son hégémonie, il devient de plus en plus évident que l'époque du monde unipolaire est révolue.


Malaisie: l'EI planifie des enlèvements et des braquages de banques  21/05/2015

Le groupe terroriste cherche à se procurer des fonds pour financer ses activités.
 
Les djihadistes de l'Etat islamique planifient des enlèvements et des braquages de banques en Malaisie en vue de financer leurs activités, a déclaré le chef de la police de Kuala Lumpur Tajuddin Muhammad Isa.
"Les activités de l'EI en Malaisie franchissent une nouvelle étape après le recrutement et la formation de nouveaux membres", a fait savoir l'officier cité par le journal local Straits Times.  
Selon M.Isa, parmi les éventuelles cibles des terroristes pourraient figurer des centres d'affaires où travaillent beaucoup d'étrangers, ainsi que des institutions publiques. Dans le même temps, les combattants de l'EI planifient des attaques contre des bases militaires et des commissariats de police en vue de s'emparer d'armes.
Il y a moins d'un mois, 12 terroristes présumés en possession d'engins explosifs ont été arrêtés dans le centre de la capitale malaisienne et dans sa banlieue du Hulu Langat. Auparavant, les services de sécurité locaux ont annoncé avoir interpellé 17 personnes qui préparaient une série d'attaques à Kuala Lumpur.
Créé en 2006 en Irak, l'EI a proclamé en juillet 2014 un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens sous son contrôle. Ce groupe lié à Al-Qaïda, qui compterait près de 30.000 combattants selon la CIA, poursuit son offensive.
En mars 2015, l'EI a revendiqué les attentats qui ont fait des dizaines de morts en Tunisie et au Yémen. Depuis août, une coalition internationale dirigée par les Etats-Unis effectue des frappes contre les positions des djihadistes de l'EI en Irak et depuis septembre, en Syrie.


PALESTINE. LA ‘NABKA’ 67 ANS APRES / SUR AFRIQUE MEDIA TV  21/05/2015

# EODE-TV/ JAN VANZEEBROECK (EODE) : PALESTINE. LA ‘NABKA’ 67 ANS APRES / SUR AFRIQUE MEDIA TV (17 MAI 2015)
 
Les experts internationaux de EODE sur les médias …
EODE-TV & AFRIQUE MEDIA TV/
Avec EODE Press Office/ 2015 05 17/
 
Intervention de Jan VANZEEBROECK,
Rédacteur en chef de EODE Press Office :
 
Video sur le Website d’EODE-TV
https://vimeo.com/128389093
 
L’introduction  de Bachir Mohamed LADAN :
Jan Vanzeebroeck nous parle de la « Nabka », la catastrophe du peuple palestinien en 198, chassé par le sionisme de son pays, et dont c’est aujourd’hui le 67e anniversaire …
 
Diffusé sur AFRIQUE MEDIA TV
dimanche 17 mai 2015 dans l’émission ‘Le Débat Panafricain’
présenté par Bachir Mohamed Ladan.
 
EODE-TV / EODE Press Office /
________________________
www.afriquemedia.tv
EODE-TV sur Vimeo: https://vimeo.com/eodetv
 


MANOEUVRES NAVALES RUSSO-CHINOISES : NOUVELLE DONNE EN MEDITERRANEE  21/05/2015

# EODE-TV/ FABRICE BEAUR (EODE) : MANOEUVRES NAVALES RUSSO-CHINOISES : NOUVELLE DONNE EN MEDITERRANEE / SUR AFRIQUE MEDIA TV (17 MAI 2014)
 
Les experts internationaux de EODE sur les médias …
EODE-TV & AFRIQUE MEDIA TV/
Avec EODE Press Office/ 2015 05 17/
 
Intervention de Fabrice BEAUR,
Administrateur de EODE Zone Russia-Caucasus :
 
Video sur le Website d’EODE-TV
https://vimeo.com/128389156
 
L’introduction de Bachir Mohamed LADAN :
Nous retrouvons maintenant Fabrice BEAUR en Russie du côté de Sotchi en Russie, sur la Mer Noire.
Alors Fabrice, depuis quelques jours, nous voyons la Russie et la Chine opérer des manœuvres navales communes en Mer Noire et en Méditerranée. Vous qui êtes justement dans cette région, que pouvez-vous nous dire de ces manœuvres militaires ?
Est-ce que cela a un rapport avec la situation en Ukraine ?
Quelle signification et quelle portée géopolitique ces manœuvres peuvent-elles avoir ?
 
Diffusé sur AFRIQUE MEDIA TV
dimanche 17 mai 2015 dans l’émission ‘Le Débat Panafricain’
présenté par Bachir Mohamed Ladan.
 
EODE-TV / EODE Press Office /
________________________
www.afriquemedia.tv
EODE-TV sur Vimeo: https://vimeo.com/eodetv
 


'UNE ONG FAIT LE LIEN ENTRE LE NEO-NAZISME EN EUROPE ORIENTALE ET L’EXPANSION DE L'OTAN’  21/05/2015

# EODE PRESS OFFICE / LUC MICHEL SUR SPUTNIK.COM: 'UNE ONG FAIT LE LIEN ENTRE LE NEO-NAZISME EN EUROPE ORIENTALE ET L’EXPANSION DE L'OTAN’
 
EODE Press Office / 2015 05 14 /
Avec Sputnik International /
http://www.eode.org/
https://vimeo.com/eodetv
 
EODE et le géopoliticien Luc MICHEL (Administrateur-général d’EODE) sur SPUTNIK INTERNATIONAL (ex-Radio Moscou / La Voix de la Russie), en Anglais, ce 14 mai 2015 ...
 
Extraits de l'article d'Alexandre Mosesov pour SPUTNIK NEWS (traduction EODE Press Office) :
"L'administrateur-général de l'Observatoire eurasien pour la Démocratie et les Elections (EODE) Luc Michel a déclaré que la glorification du fascisme et du néo-nazisme accompagne chaque étape de l'expansion de l'OTAN vers l'Est (...) des liens entre la tendance à glorifier le nazisme en Europe de l'Est et l'expansion de l'OTAN vers l'Est, en particulier dans les Etats baltes, peuvent être tirés, a dit l'administrateur général de l'Observatoire eurasien pour la Démocratie et les Elections (EODE) à Sputnik ce jeudi.
"La glorification du fascisme et du néo-nazisme et le révisionnisme historique qui va de pair avec elle, ne sont pas propres à l'Ukraine de 2014-2015. Ils accompagnent chaque étape de l'expansion de l'OTAN vers l'Est. En particulier dans les États baltes, mais aussi en Roumanie", a déclaré Luc Michel. Michel a ajouté que la décision du gouvernement belge de ne pas assister à la parade du Jour de la Victoire, le 9 mai à Moscou a été l'un des exemples de russophobie, soutenue par l'OTAN.
 
L'Europe a récemment vu une montée des mouvements extrémistes radicaux. Un défilé pour les anciens combattants nazis a lieu chaque année dans la capitale lettone de Riga depuis 1998, des marches néo-nazies ont également eu lieu en Lituanie et en Estonie, tandis que des groupes néo-nazis, tels que le Secteur Droit et le Bataillon Azov, ont opéré ouvertement en Ukraine. Comme les relations entre la Russie et l'OTAN se sont détériorées au milieu de la crise ukrainienne, l'alliance a renforcé sa présence militaire à proximité des frontières de la Russie, y compris dans les pays baltes. La Russie a souligné à maintes reprises que l'expansion de l'OTAN vers les frontières du pays pourrait porter atteinte à la sécurité régionale ".
 
L'article original de Sputnik News sur:
http://sputniknews.com/europe/20150514/1022144716.html
 
EODE PRESS OFFICE
___________________________
http://www.eode.org/
EODE-TV sur Vimeo: https://vimeo.com/eodetv
 


Le Premier ministre irakien à Moscou pour demander de l'aide face à l'EI  20/05/2015

Le Premier ministre irakien à Moscou pour demander de l'aide face à l'EI







Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi s'est rendu mercredi à Moscou pour demander une aide militaire russe face aux jihadistes du groupe Etat islamique (EI) qui vient de s'emparer de Ramadi, une ville stratégique à moins de 100 km de la capitale Bagdad.

M. Abadi, à la tête d'une délégation importante, doit rencontrer jeudi le président russe Vladimir Poutine pour faire le point sur "les relations entre les deux pays, la coopération en matière de sécurité et le soutien russe aux forces de sécurité irakiennes pour combattre le terrorisme", a indiqué le bureau du Premier ministre.

Cette visite d'une journée intervient alors que l'armée irakienne, aidée de milices chiites, prépare une contre-offensive pour reprendre Ramadi, chef-lieu de la province majoritairement sunnite d'Al-Anbar (ouest) tombée dimanche aux mains de l'EI. Les Etats-Unis, qui dirigent une campagne aérienne internationale contre l'EI pour aider l'armée irakienne, ont dit procéder à un "réexamen" de leur stratégie en Irak après la chute de Ramadi. L'an dernier, l'Irak avait reçu de la Russie une première livraison d'avions de combat Sukhoi pour l'aider face aux jihadistes de l'EI qui se sont emparés de larges pans du territoire.

http://www.lorientlejour.com/article/925964/le-premier-ministre-irakien-a-moscou-pour-demander-de-laide-face-a-lei.html


Ségrégation dans les bus en Israël: Netanyahu met son veto  20/05/2015

Ségrégation dans les bus en Israël: Netanyahu met son veto





Israël a antérieurement annoncé le lancement d'un projet-pilote de trois mois qui prévoyait la mise en place de bus séparés pour les Palestiniens et les Israéliens en Cisjordanie.

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a mis son veto mercredi sur l'idée d'interdire aux Palestiniens de Cisjordanie d'emprunter les mêmes bus que les Israéliens, rapporte le journal The Times of Israel.

"Cette proposition est inacceptable pour le premier ministre. Il en a parlé ce matin avec le ministre de la Défense Moshe Yaalon. Ils ont décidé de geler ce projet", a indiqué un porte-parole du gouvernement cité par le journal.

Israël a antérieurement annoncé le lancement d'un projet-pilote de trois mois qui prévoyait la mise en place de bus séparés pour les Palestiniens et les Israéliens en Cisjordanie. Selon le projet, les Palestiniens disposant d'un permis de travailler en Israël devraient également rentrer en Cisjordanie par les mêmes points de contrôle qu'ils passent à la frontière israélienne. Ils ne pourraient plus utiliser les lignes directes d'autobus israéliennes pour regagner plus rapidement la Cisjordanie.

http://fr.sputniknews.com/international/20150520/1016177959.html


Chute de Ramadi en Irak: Washington réexamine sa stratégie (responsable)  20/05/2015

Chute de Ramadi en Irak: Washington réexamine sa stratégie (responsable)





Les Etats-Unis procèdent à un "réexamen" de leur stratégie en Irak après la chute de Ramadi tombée aux mains du groupe Etat islamique, a admis mercredi un haut responsable américain, promettant que Washington "aiderait" Bagdad à reprendre cette ville "dès que possible".

Ce cadre du département d'Etat a par ailleurs annoncé que son gouvernement allait fournir "très bientôt" aux forces armées irakiennes "un millier" de systèmes de missiles antichars pour lutter notamment contre les attentats aux voitures suicide perpétrés par les jihadistes de l'EI.

Il a reconnu que la chute le 17 mai de la capitale de la plus vaste province d'Irak, Al-Anbar, représentait une "situation extrêmement grave", mais sans comparaison possible avec "l'effondrement de Mossoul" que l'EI contrôle depuis son offensive fulgurante de juin dernier.

"Quant à la reprise de Ramadi, nous allons aider les Irakiens à le faire dès que possible", a assuré le diplomate américain, sans toutefois fournir de calendrier.

Les Etats-Unis veulent accélérer la formation des tribus sunnites dans l'espoir de reprendre Ramadi aux jihadistes ultra-radicaux sunnites, avait annoncé mardi soir le Conseil de sécurité nationale (NSC) de la Maison Blanche après une réunion avec le président Barack Obama.

Mercredi, les forces irakiennes aidées des puissantes milices chiites se préparaient à lancer l'offensive pour reprendre la ville avant que l'EI n'y fortifie ses positions, en minant notamment ce chef-lieu de la province occidentale d'Al-Anbar.

La prise de Ramadi est la victoire la plus significative du groupe Etat islamique sunnite depuis qu'il a conquis de vastes régions à la faveur de son offensive en juin 2014, qui a entraîné une campagne aérienne internationale dirigée par les Etats-Unis pour aider l'armée à reprendre du terrain.

Le président Obama reste attaché à cette stratégie, qui n'a néanmoins pas empêché la perte de Ramadi, malgré les appels à sa révision.

Le responsable du département d'Etat a réaffirmé que venir à bout de l'EI, qui représente une "énorme menace", prendrait "des années".

http://www.lorientlejour.com/article/925947/chute-de-ramadi-en-irak-washington-reexamine-sa-strategie-responsable.html


Egypte : La FIDH dénonce la hausse des violences sexuelles policières  20/05/2015

Egypte : La FIDH dénonce la hausse des violences sexuelles policières




Les violences sexuelles commises par les forces de sécurité en Egypte ont connu "une hausse notable" depuis la destitution du président islamiste Mohamed Morsi en 2013, a affirmé mardi la FIDH, dénonçant une stratégie politique visant à "bâillonner" toute opposition.

Les violences sexuelles commises par les forces de sécurité en Egypte ont connu "une hausse notable" depuis la destitution du président islamiste Mohamed Morsi en 2013, a affirmé mardi la FIDH, qui dénonce une "stratégie politique" visant à "bâillonner" toute opposition.

Depuis que l’armée a destitué le président Morsi, les organisations de défense des droits de l’Homme dénoncent régulièrement les violations commises dans ce domaine par les autorités.

Policiers et soldats ont ainsi tué plus de 1.400 manifestants islamistes, emprisonné au moins 15.000 personnes, tandis que des centaines ont été condamnées à mort dans des procès de masse expéditifs, qualifiés par l’ONU de "sans précédant dans l’histoire récente" du monde.

Dans un rapport, la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) dénonce "l’implication directe des forces de police, des agents des services de renseignement, de la sécurité nationale ainsi que de militaires" dans des violences sexuelles.

"Les cas rapportés font état de viols, de viols avec objets, de tests de virginité vaginale et anale, d’électrocution des parties génitales (...) d’actes de chantage à caractère sexuel", selon un communiqué.

"Les similarités dans les méthodes utilisées et l’impunité générale dont jouissent les auteurs des violences sexuelles prouvent que nous avons affaire à une stratégie politique cynique visant à bâillonner la société civile et à réduire l’opposition au silence", a dénoncé le président de la FIDH, Karim Lahidji.

"L’implication des forces de sécurité dans des agressions sexuelles récurrentes au cours des fouilles, des contrôles de sécurité et des interrogatoires jusqu’au sein des institutions judiciaires et policières, dissuadent plus encore les victimes de porter plainte et alimentent un climat d’impunité générale qui contribue à banaliser ces pratiques", souligne le communiqué.

L’ex-chef de l’armée Abdel Fattah al-Sissi, architecte de la destitution de M. Morsi, élu président en 2014 après avoir éliminé toute opposition, islamiste mais aussi laïque, est accusé par les défenseurs des droits de l’Homme d’avoir instauré un régime encore plus répressif que celui de Hosni Moubarak, le raïs renversé en 2011 par un soulèvement populaire.

"Outre les opposants (...), les victimes sont aussi des représentants des ONG locales, des femmes, des mineurs, des étudiants ainsi que toute les personnes dont le comportement est perçu comme déviant par les forces de l’ordre", selon l’ONG.

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/egypte-la-fidh-denonce-le-recours-aux-violences-sexuelles/id-menu-957.html


Un pâtissier coupable de discrimination après avoir refusé de préparer un gâteau pro-mariage gay  20/05/2015

 
La pâtisserie Ashers Source: Reuters
La pâtisserie Ashers
 

Les propriétaires d’une pâtisserie de Belfast ont été jugés coupables de discrimination pour avoir refusé la commande d’un gâteau portant l’inscription «Soutien au Mariage Gay», le verdict a été salué par les activistes des droits de l’homme.
La juge de Belfast Isobel Brownlie a condamné la pâtisserie Ashers à payer une amende de 500 livres (700 euros), de même que les frais judiciaires qui s’élèvent à plusieurs milliers de livres. En refusant la commande, la pâtisserie se retrouve devenir coupable de «discrimination directe qui ne peux pas être justifié en aucun cas». La juge a estimé que la pâtisserie n’était pas une organisation religieuse et n’avait pas de bases légales pour refuser une commande en se fondant sur l’orientation sexuelle ou les croyances du client.
Brownlie a souligné que les pâtissiers aurait sans aucun doute exécuté la commande d’un gâteau dont l’inscription soutiendrait le mariage traditionnel. «C’est justement le mot «gay» qui a suscité la désapprobation des accusés», a déclaré la juge lors de l’audience.

 
L’enquête contre les propriétaires de la pâtisserie a été ouverte suite à la requête déposée par la Commission à l’égalité de l’Irlande du Nord de la part du client, Gareth Lee, qui a commandé le gâteau pour l’offrir au premier maire ouvertement homosexuel d’Irlande du Nord Andrew Muir. La pâtisserie Ashers a initialement accepté la commande de Lee, mais l’a rejeté deux jours plus tard, en invoquant comme raison la croyance chrétienne évangélique des propriétaires. Le gâteau aurait dû être décoré d’images des personnages de la série «1, rue Sésame» Bert et Ernie sous le slogan pro-mariage gay.
Le procès Ashers entamé en 2014 a suscité une vaste résonance publique, de nombreux citoyens nord-irlandais s’étant indignés des accusations contre la pâtisserie : le député du Parti unioniste démocrate David McIlveen a écrit sur Twitter qu’il était «écœurant d’apprendre que l’entreprise dirigée par des chrétiens a été condamnée pour avoir refusé de promouvoir quelque chose qui n’est même pas légal en Irlande du Nord».
 
D’autres députés locaux, comme Colum Eastwood, ont salué la décision de la justice qui «promeut les lois sur l’égalité difficilement acquises».
 
En mars 2015, des milliers de personnes se sont rassemblées lors de vastes manifestations en soutien à la pâtisserie Ashers à travers toute la région.
En savoir plus : Deux ans après la loi Taubira, l'Eglise protestante décide de bénir les couples homosexuels
Le mariage gay a été légalisé l’année dernière dans le reste du Royaume-Uni mais n’a pas été reconnu par l’Irlande du Nord, majoritairement conservative. Les enquêtes d’opinion montrent que la plus grande partie de la population reste opposée au mariage homosexuel.

http://francais.rt.com


Ambassade russe attaquée à Damas: les terroristes visent les BRICS  20/05/2015

Selon le ministre syrien de l'Information, les terroristes visent tout ce qui est lié avec la Russie, la Chine et les autres membres des BRICS.
 
Les tirs au mortier contre l'ambassade de Russie à Damas font partie d'une série d'attaques visant la Russie, la Chine et d'autres pays amis de la Syrie, a annoncé mardi à Sputnik le ministre syrien de l'Information Ali Al-Ahmad.  
"Il s'agit d'une série d'attaques terroristes organisées tous les jours contre la Syrie. L'ambassade russe ne fait pas exception. La Russie, la Chine et les autres pays membres des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) sont amis de la Syrie et les terroristes attaquent tout ce qui est lié avec ces pays. Plusieurs établissements ont déjà été les cibles d'attaques depuis le début de la guerre, y compris des écoles. Ce n'est pas la première fois que les organisations terroristes visent l'ambassade russe", a indiqué M.Al-Ahmad.
L'ambassade de Russie à Damas a été attaquée mardi au mortier depuis un quartier contrôlé par l'opposition syrienne. Une mine a explosé à 15 mètres de l'entrée principale de l'ambassade, une autre a endommagé un bureau de la mission diplomatique après avoir percé un mur extérieur. Aucun membre de la mission n'a été blessé. Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié l'attaque d'attentat terroriste.   


Afghanistan: la Russie met fin au transit de fret militaire de l'Otan  20/05/2015

Le premier ministre Dmitri Medvedev a révoqué le décret qui autorisait les équipements militaires destinés aux forces de l'Otan en Afghanistan à traverser le territoire russe.
 
 
Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a signé un décret mettant fin au transit d'équipements militaires de l'Otan via le territoire russe.  
Aux termes du document mis en ligne sur le site des informations juridiques officielles, cette décision a été adoptée suite à l'expiration de la résolution du Conseil de sécurité de l'Onu de 2001 qui autorisait le transit de matériel de guerre vers l'Afghanistan via le territoire russe. 
La résolution appelait tous les Etats à apporter leur concours à la Force internationale d'assistance et de sécurité en Afghanistan (ISAF). En application de ce texte, la Russie a adopté en 2008 un décret autorisant le transit d'équipements militaires destinés à l'ISAF.
 
En octobre 2010, Dmitri Medvedev, à l'époque président russe, a pris part au sommet de l'Otan à Lisbonne. Il a alors promis de soutenir les efforts de l'Alliance en Afghanistan, notamment en autorisant le passage de troupes et de matériels de guerre par le territoire russe et en livrant des hélicoptères à l'armée afghane.   
Le transit des équipements militaires de l'Otan vers l'Afghanistan et en sens inverse devait s'exercer via un centre spécialement ouvert à cet effet à Oulianovsk (Volga). Cette ville a été retenue en 2011 suite au blocage des voies de transport sur le territoire pakistanais. 
L'Otan a utilisé le centre d'Oulianovsk à titre expérimental pour livrer des équipements militaires au contingent britannique de l'ISAF. Cependant, aucun contrat n'a été conclu.


Un pirate est parvenu à prendre le contrôle du système de divertissement de bord de plusieurs avions une vingtaine de fois  20/05/2015

Un pirate est parvenu à prendre le contrôle du système de divertissement de bord de plusieurs avions une vingtaine de fois





Un célèbre expert de la sécurité informatique a averti le FBI qu'il avait réussi à prendre le contrôle des réacteurs d'un avion pendant quelques instants grâce à son ordinateur portable et un cable Ethernet à près d'une vingtaine de reprises. C'est ce que l'on découvre dans un document d'un tribunal de district de New York. Le document montre que le FBI n'a pas douté de la véracité de ses déclarations.

Le pirate en question est Chris Roberts (photo), le fondateur de One World Labs, considéré comme un expert de stature internationale dans le domaine de la cyber-sécurité.

Le 15 avril, Roberts avait été arrêté et questionné par le FBI à sa sortie d'un vol United Airlines de Denver à Chicago après avoir indiqué dans un tweet qu'il pourrait tenter de pirater le système de vol d'un avion. Comme ses allégations n'ont pas été prouvées, il est ressorti libre de cet interrogatoire.

Précédemment, Roberts avait déjà dit aux agents du FBI qu'au cours de ses recherches entre 2011 et 2014, il avait accédé entre 15 et 20 fois au système de divertissement de bord de l'appareil (in-flight aircraft entertainment console, ou IFE) d'avions Boeing et Airbus et qu'il avait réussi à contrôler temporairement le système qui commande le moteur de l'appareil. Dans le rapport du FBI, on peut lire la chose suivante, écrite de la main de l'agent spécial du FBI Mark Hurley :

Il a déclaré qu'il avait réussi à prendre le contrôle de l'ordinateur de la poussée de montée BLC pour 'Climb'. Il a déclaré qu'il avait ainsi manœuvré pour forcer l'un des moteurs de l'avion à prendre de l'altitude, ce qui a eu pour conséquence de donner un mouvement latéral à l'avion. Il a aussi déclaré qu'il a utilisé le logiciel Vortex après avoir exploité ou piraté les réseaux de l'avion. Il a utilisé le logiciel pour surveiller le trafic à partir du système de cockpit ».

Peu de temps après cet incident, le magazine web Wired a rapporté que l'agence américaine de sécurité aérienne (Transportation Security Administration) et le FBI avaient suggéré à toutes les compagnies aériennes de prêter attention aux passagers qui tentent de pirater les avions à bord au moyen du Wi-Fi ou du système de divertissement de bord de l'appareil.

Selon Roberts, les systèmes IFE des Boeing 737-800, 737-900 et 757-200 ainsi que ceux de l'Airbus A-320 seraient particulièrement vulnérables.

http://fr.sott.net/article/25612-Un-pirate-est-parvenu-a-prendre-le-controle-du-systeme-de-divertissement-de-bord-de-plusieurs-avions-une-vingtaine-de-fois


Damas: l'ambassade russe attaquée  19/05/2015

Damas: l'ambassade russe attaquée




L'ambassade de Russie à Damas a été attaquée mardi au mortier depuis un quartier contrôlé par l'opposition syrienne.

Une attaque au mortier a été perpétrée mardi contre l'ambassade de Russie à Damas, provoquant une vive réaction de Moscou. Le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Alexandre Loukachevitch, l'a qualifiée d'attentat terroriste.

Tout porte à croire que le tir était mené depuis le quartier de Jobar contrôlé par les groupes armés de l'opposition. Une mine a explosé à 15 mètres de l'entrée principale de l'ambassade, une autre a endommagé un bureau de la mission diplomatique après avoir percé un mur extérieur.

"Par un heureux hasard, aucun membre de la mission n'a été blessé. Nous considérons cette attaque comme un attentat terroriste visant l'ambassade de Russie et condamnons ses auteurs, organisateurs et inspirateurs. Nous réaffirmons notre solidarité avec les autorités syriennes dans leur lutte contre la menace terroriste en Syrie", lit-on dans la déclaration de M. Loukachevitch mise en ligne mardi sur le site de la diplomatie russe.

http://fr.sputniknews.com/international/20150519/1016154271.html


1 2 3 4 5 » ... 2645

Publicité

Brèves



Commentaires