Des militaires américains expédient par erreur un bacille mortel à un laboratoire  28/05/2015

Des militaires américains expédient par erreur un bacille mortel à un laboratoire





Un laboratoire militaire américain a expédié par erreur un bacille mortel actif à au moins un laboratoire privé dans le Maryland (est), a indiqué mercredi un responsable américain en précisant qu'il n'y avait pas de risque pour la santé publique.

Des analyses sont en cours pour déterminer si des laboratoires dans neuf autres Etats américains ont reçu eux aussi des échantillons dangereux, a-t-on appris de même source.

http://www.lorientlejour.com/article/926962/des-militaires-americains-expedient-par-erreur-un-bacille-mortel-a-un-laboratoire-responsable.html


Washington et Moscou conviennent d’un nouveau processus de paix en Syrie  27/05/2015

Washington et Moscou conviennent d’un nouveau processus de paix en Syrie





Suite au voyage du secrétaire d’État John Kerry auprès de son homologue russe, Sergeï Lavrov, à Sotchi le 12 mai 2015, au voyage de l’envoyé spécial états-unien pour la Syrie, Daniel Rubinstein, le 18 mai à Moscou, et à la conférence téléphonique du 21 mai, les États-Unis et la Russie se sont mis d’accord sur un processus de pacification en Syrie.

Cet accord intervient sur proposition de Washington alors que celui-ci marquait depuis plusieurs mois un très net rafraichissement de ses relations diplomatiques avec Moscou.

Il a été admis que Washington et Moscou poursuivraient leur coopération pour l’éradication des armes chimiques en Syrie (sachant que seuls Israël et l’Égypte en possèdent encore dans la région).

Il semble avoir été convenu que le président Bachar el-Assad terminerait son septennat, mais que les négociations porteraient sur la composition de son gouvernement.

L’opposition syrienne est actuellement représentée par la « Coalition nationale » (pro-qatarie) dans les instances internationales. Cependant, la Coalition a boycotté les dernières consultations de paix organisées par la Russie. Les autres partis politiques avancent en désordre.

Il a été convenu que deux nouvelles instances seraient créées pour rassembler l’ensemble de l’opposition :
- l’« Opposition syrienne nationale » (indépendante) sera créée les 8 et 9 juin au Caire (Égypte) par des partis politiques de Syrie et des personnalités exilées ;
- une autre coordination sera formée sous les auspices de l’Arabie saoudite, en juin ou juillet à Riyad.

Les trois groupes et le gouvernement syrien seront invités à une conférence de paix cet été au Kazakhstan (un État musulman allié de la Russie).

http://www.voltairenet.org/article187699.html


FIFA: les 14 inculpations de New York ne sont qu'un début  27/05/2015

FIFA: les 14 inculpations de New York ne sont qu'un début






Les 14 inculpations annoncées à New York contre des responsables et partenaires de la FIFA ne sont "que le début de notre effort", a déclaré mercredi le procureur fédéral de Brooklyn Kelly Currie. Elle s'exprimait après sept arrestations dans la matinée à Zurich.

La ministre américaine de la justice Loretta Lynch a elle accusé ces inculpés d'avoir "corrompu les affaires du football mondial" pour servir leurs intérêts et pour s'enrichir personnellement". La ministre a ajouté que la prochaine étape dans ce dossier était une demande d'extradition des accusés vers les Etats-Unis pour y être jugés.

"C'est la Coupe du monde de la fraude. Aujourd'hui nous avons sorti le carton rouge", a lancé Richard Weber, un responsable du fisc américain.

Neuf élus de la FIFA et cinq partenaires de l'instance mondiale du football ont été inculpés mercredi de corruption, racket et blanchiment à New York. Ils sont accusés d'avoir reçu ou distribué plus de 150 millions de dollars depuis 1991, pour les droits de diffusion de tournois internationaux.

Sept d'entre eux ont été arrêtés à Zurich, où siège la FIFA, et où doit être organisée vendredi l'élection du président de la fédération. Ils risquent jusqu'à 20 ans de prison.


(ats / 27.05.2015 18h05)
http://www.romandie.com/news/FIFA-les-14-inculpations-de-New-York-ne-sont-quun-debut/597253.rom


La Resistance Islamique d'Afghanistan rejete les escadrons de la mort de l'EIIl/EI/DAESH. (en anglais)  27/05/2015

La Resistance Islamique d'Afghanistan rejete les escadrons de la mort de l'EIIl/EI/DAESH. (en anglais)
Pakistani Taliban rejects Islamic State’s ‘self-professed caliphate’

The Pakistani Taliban’s official propaganda wing, Umar Media, has released a statement rejecting the Islamic State’s “self-professed caliphate” in Iraq and Syria. The publication, written by a jihadist known as Abu Usman Salarzai, is nearly 60 pages long and purports to expose the errors in Abu Bakr al Baghdadi’s claim to be the new caliph.

Salarzai praises Afghan Taliban leader Mullah Omar, as well as Osama bin Laden and his successor as the head of al Qaeda, Ayman al Zawahiri.

The Pakistani Taliban’s statement is the latest twist in the competition between the Islamic State and al Qaeda in South Asia. While the Islamic State has made inroads, primarily by poaching disaffected Afghan and Pakistani Taliban commanders, al Qaeda has deep and longstanding relationships with jihadists throughout the region.

Still, the Islamic State has attempted to cut into the support enjoyed by the Taliban and al Qaeda. In January, a group of mid-level Pakistani Taliban commanders pledged their loyalty to Baghdadi. In February, the group’s emir for the tribal agency of Bajaur also defected to Baghdadi’s cause. The defections came after internal discord and disputes dissolved the original Pakistani Taliban coalition last year.

In March, however, a major faction calling itself the Pakistani Taliban Jamaat ul Ahrar decided to rejoin the original umbrella organization. In addition, another jihadist group named Lashkar-i-Islam also decided to join the Pakistani Taliban. [See LWJ report, Pakistani jihadist groups, Lashkar-i-Islam merge into the Movement of the Taliban in Pakistan.]

There have been indications in recent weeks that al Qaeda has been leading the effort to reunite jihadists.

Earlier this month, Matiur Rehman, a veteran al Qaeda leader, united three jihadist groups under his command and then folded them into the Pakistani Taliban coalition. The US Treasury Department has described Rehman as “a planning director for al Qaeda.” Rehman has been connected to multiple planned attacks against the West, including al Qaeda’s 2006 London airliner plot and a thwarted attempt to bomb trains in the New York City area in 2009. [See LWJ report, 3 jihadist groups merge with Movement of the Taliban in Pakistan.]

Umar Media has recently made the Pakistani Taliban’s close relationship with al Qaeda known in other ways as well.

In April, Pakistani Taliban spokesman Muhammad Khorasani released a eulogy for Ustad Ahmad Farooq and Qari Imran, two al Qaeda in the Indian Subcontinent (AQIS) leaders who were killed in separate US drone strikes in January. [See LWJ report, Pakistani Taliban praises slain al Qaeda leaders.]

Khorasani said that Farooq oversaw Umar Media’s propaganda. “We would frequently meet for the purpose of media related tasks,” Khorasani explained. “During our meetings, if he [Farooq] would see any mistakes in any of our Umar Media productions or in any of my statements that I would release as the spokesman, he would point them out in a very kind and loving way, allowing me to benefit from his valuable suggestions.”

Khorasani said Imran was “among the greatest militant teachers,” and noted that he and “thousands” of other jihadists trained under him.

“Thousands of young men received militant training from him [Imran] before going and dealing heavy strikes against the centers of the infidels,” Khorasani said. “I also gained my militant training from him.”

Abu Usman Salarzai’s rejection of the Islamic State’s “caliphate” contains a critique of the operations authorized by Baghdadi. Namely, Salarzai criticizes the Islamic State’s targeting of Shiite holy sites and civilians, saying such attacks are “unwise” as they alienate the population. His critique is somewhat ironic, given that the Pakistani Taliban has repeatedly carried out unpopular attacks, including a massacre at a military high school last year.

Documents recovered in Osama bin Laden’s compound show that al Qaeda has long maintained close ties to the Pakistani Taliban, but has also tried to rein in its violence.

http://www.longwarjournal.org/archives/2015/05/pakistani-taliban-rejects-islamic-states-self-professed-caliphate.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter
http://islamic-intelligence.blogspot.fr/


Une série de raids aériens israéliens sur la Bande de Gaza  27/05/2015

Une série de raids aériens israéliens sur la Bande de Gaza





Les avions de guerre de l'occupant israélien ont lancé le mercredi à l'aube 27/5 une série de raids sur les sites de la résistance et des terres vides dans les différentes zones du nord et le sud de la Bande de Gaza, sans signaler à des victimes.

Un avion de guerre israélien de type (F-16) a lancé un missile sur des terres agricoles près de l'aéroport international de Gaza à l'est de Rafah dans le sud de la Bande de Gaza, où une grande explosion a été entendue dans le lieu avec l'escalade de la fumée sans blessés signalés, ont confirmé des sources locales et de sécurité à notre correspondant.

A la suite, les avions militaires israéliens ont lancé 4 missiles sur un site des Brigades d'al-Qods, la branche armée du mouvement du Djihad islamique en Palestine à l'ouest de Rafah, avant le lancement d'un troisième raid par deux missiles plusieurs minutes après, sans localiser bien le lieu ciblé, selon les mêmes sources.

Trois raids ont ciblé deux sites des Brigades d'al-Qods à l'ouest de khan Younès, ce qui a causé des dommages dans les deux sites sans signaler de victimes.

Trois missiles lancés par les avions militaires israéliens ont ciblé le site de Hatin appartenant aux Brigades d'al-Qods dans le village de Beit Lahia au nord de la Bande de Gaza, sans blessés, ont dit des sources locales.

Les avions militaires israéliens, en particulier les drones, continuent à survoler la Bande de Gaza.

Cette agression israélienne vient plusieurs heures après la menace des forces armées occupantes qui ont prétendu qu'un certain nombre de roquettes ont frappé les territoires occupés en 1948, où elles ont déclaré l'ouverture des abris et tenu le Hamas responsable de la chute de ces roquettes.

De son côté, le porte-parole du ministère palestinien de l'intérieur et la sécurité nationale, Eyad al-Bazam, a déclaré que son ministère poursuit les développements de la situation sur le terrain, attirant que toutes les mesures nécessaires seront prises pour faire face à toute escalade sionistes prévue.

Des sources locales ont déclaré que les services de la sécurité ont évacué leurs sites en vue de toute agression prévue.

http://french.palinfo.com/site/pages/details.aspx?itemid=41035


France : deux proches de Sarkozy renvoyés en justice pour des détournements de fonds publics  27/05/2015

France : deux proches de Sarkozy renvoyés en justice pour des détournements de fonds publics







Deux proches de l'ancien président Nicolas Sarkozy (2007-2012) seront jugés à l'automne en France pour des détournements présumés de fonds publics au ministère de l'Intérieur entre 2002 et 2004, a annoncé mercredi le parquet financier français.

M. Sarkozy dirigeait à l'époque le ministère. Il n'a jamais été mis en cause personnellement dans cette affaire. Elle vise en revanche son ancien directeur de cabinet, Claude Guéant, devenu lui-même ministre de l'Intérieur en 2011-2012, et un ex-patron de la police nationale, Michel Gaudin, directeur du cabinet de l'ancien président depuis 2012.

Leur renvoi en justice avec trois anciens collaborateurs du ministère, révélé par le quotidien Le Monde avant d'être confirmé officiellement, était attendu depuis plusieurs mois. L'ouverture du procès de cette affaire dite des "primes en liquide" a été fixée au 28 septembre, selon le parquet.

Claude Guéant devra répondre de complicité et recel de détournement de fonds publics. Il est accusé d'avoir perçu quelque 10.000 euros mensuels non déclarés entre 2002 et 2004, quand il dirigeait le cabinet de M. Sarkozy au ministère. Lui aussi très proche de l'ex-président, Michel Gaudin a été renvoyé de son côté pour détournement. Il était chargé au moment des faits des fonds ayant servi à verser les primes incriminées. M. Guéant avait lui-même affirmé avoir touché des primes en liquide pour s'expliquer sur des factures payées en espèces et retrouvées à son domicile, lors d'une perquisition dans le cadre d'une autre enquête portant sur le financement de la campagne présidentielle victorieuse de M. Sarkozy en 2007.

"On renvoie à la va-vite Claude Guéant comme un voleur de mobylette, dans un calendrier politique que tout le monde aura bien compris", a déploré son avocat, Philippe Bouchez el-Ghozi, contacté par l'AFP.
"On veut juger des pratiques qui ont eu lieu pendant 70 ans et ont concerné des milliers de fonctionnaires", a-t-il ajouté, en rappelant que les faits étaient "très anciens".

Michel Gaudin et Claude Guéant avaient été placés en garde à vue en décembre 2013 dans cette affaire. C'était la première fois en France que deux anciens responsables de la police de ce niveau étaient entendus sous ce régime privatif de liberté. L'annonce de leur renvoi devant un tribunal survient à trois jours du congrès fondateur des "Républicains", nouveau parti lancé par Nicolas Sarkozy pour succéder à l'UMP, au nom lesté par une série d'affaires susceptibles d'entraver ses ambitions de reconquérir la présidence française en 2017.

http://www.lorientlejour.com/article/926927/france-deux-proches-de-sarkozy-renvoyes-en-justice-pour-des-detournements-de-fonds-publics.html






Belgique: la ville de Mons s'oppose au pacte commercial UE-USA  27/05/2015

Belgique: la ville de Mons s'oppose au pacte commercial UE-USA





L'accord commercial préparé par les USA et l'UE permettrait de diminuer les tarifs et lever les barrières réglementaires entre les deux zones économiques, rendant ainsi les exigences envers les compagnies américaines et européennes relativement universelles.

Le conseil communal de la ville de Mons, en Belgique, n'est pas favorable à la signature d'un accord de Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP) entre l'Union européenne et les États-Unis sous sa forme proposée par les participants aux négociations, rapporte la radio belge Contact.

Cet accord commercial entre les USA et l'UE permettrait de diminuer les tarifs et lever les barrières réglementaires entre les deux zones économiques, rendant ainsi les exigences envers les compagnies américaines et européennes relativement universelles. Les opposants au projet estiment qu'il reflète uniquement les intérêts des multinationales, qui se battent pour réduire le contrôle et les mesures de réglementation en Europe. Des centaines de manifestations contre le TTIP se sont déroulées dans les pays de l'UE durant la préparation de ce pacte à la signature.

Le conseil communal de Mons, présidé par l'ex-premier ministre belge et président du parti socialiste Elio di Rupo, a proclamé cette commune du sud de la Belgique "ville hors TTIP" jusqu'à ce que la Commission européenne revoie les conditions du commerce UE-USA prévues par le projet d'accord négocié entre Bruxelles et Washington.

Cette décision a été prise par les autorités de Mons après qu’elles ont, à leur initiative, auditionné le directeur général de la direction générale du Commerce Jean-Luc Demarty. Ce dernier a confié aux fonctionnaires municipaux le contenu du pacte commercial.

Pierre Defraigne, directeur exécutif de la fondation Madariaga-Collège d'Europe, avait déclaré plus tôt que le TTIP, dont la fin des négociations est prévue d'ici la fin de l'année, représentait une "aventure à haut risque" pour l'Europe – cet accord "créera de nombreux désavantages, des problèmes sociaux réels, climatiques, voire sanitaires".

Selon l'économiste, la signature du TTIP "ferait des gagnants et des perdants, notamment parmi les pays, puis parmi les groupes de production et les groupes sociaux".

http://fr.sputniknews.com/international/20150527/1016288001.html


Fabius: Paris s'opposera à un accord si l'Iran refuse l'inspection de ses sites militaires  27/05/2015

Fabius: Paris s'opposera à un accord si l'Iran refuse l'inspection de ses sites militaires





La France n'acceptera pas de conclure un accord sur le programme nucléaire iranien sans garantie d'accès des inspecteurs de l'AIEA à l'ensemble des installations nucléaires, y compris militaires, du pays, a prévenu mercredi Laurent Fabius, cité par Reuters.

L'ayatollah Khamenei a déclaré la semaine dernière que l'inspection de sites militaires par des experts étrangers étaient exclus d'un accord nucléaire.

"Je suis précis sur le point suivant: il n'y aura pas d'acceptation de la France s'il n'est pas clair qu'une vérification pourra être faite auprès de toutes les
installations iraniennes, y compris les sites militaires", a déclaré le chef de la diplomatie française à l'Assemblée.

"Sur ce point, j'aimerais que la totalité des grands pays qui discutent avec nous par rapport aux Iraniens adoptent la position française: oui à un accord mais non à un accord qui permettrait à l'Iran d'avoir la bombe atomique", a-t-il dit.

Le groupe 5+ 1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité plus l'Allemagne) et l'Iran ont jusqu'au 30 juin pour trouver un accord définitif réglant la crise du nucléaire iranien, dans la foulée de l'accord-cadre trouvé le 2 avril.

Les négociations entre l'Iran et les grandes puissances pourraient aller au-delà du 30 juin en raison des difficultés à parvenir à "un bon accord" nucléaire, a affirmé un négociateur iranien en marge d'une séance de discussions à Vienne.

http://fr.sputniknews.com/international/20150527/1016290033.html


La production de pétrole de schiste criminelle, selon le Venezuela  27/05/2015

La production de pétrole de schiste criminelle, selon le Venezuela





Le Venezuela est hostile au pétrole de schiste, qualifiant de criminelle sa production, selon la chef de la diplomatie vénézuélienne.

Le Venezuela qualifie de criminelle la production de pétrole de schiste, a indiqué mercredi la ministre vénézuélienne des Affaires étrangères Delcy Rodriguez à l'issue de négociations à Moscou avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

"Ces derniers mois, nous constatons le rétablissement progressif des prix du pétrole (…). Nous avons parlé aujourd'hui de la manière dont le marché international devrait être organisé, en insistant sur le caractère criminel de la production de pétrole de schiste", a déclaré Mme Rodriguez devant les journalistes.

Et de souligner que la production de pétrole de schiste infligeait d’immenses dommages à l'environnement.

Sur fond de chute des prix du brut, des manifestations s'organisent régulièrement au Venezuela contre la technique de fracturation hydraulique lors l'exploration de pétrole et de gaz de schiste.

"La production de pétrole de schiste constitue une arme politique du capitalisme pour essayer de faire plier des nations qui s'opposent à leurs actions de domination et d'hégémonie", a déclaré récemment le PDG de l'entreprise d'Etat Petróleos de Venezuela (Pdvsa), Eulogio Del Pino.

http://fr.sputniknews.com/international/20150527/1016290834.html


Venezuela: Maduro hostile à la dollarisation de l’économie nationale  27/05/2015

Venezuela: Maduro hostile à la dollarisation de l’économie nationale




Au marché noir, le billet vert s'échange contre 343 bolivars, alors qu'officiellement un dollar cote 6,3 bolivars.
Le président du Venezuela Nicolas Maduro a estimé ce mardi qu'il ne permettrait pas la dollarisation de l'économie dans son pays.

"Le Venezuela n'a jamais été et ne sera jamais dollarisé. Notre monnaie nationale vénézuélienne sera toujours fièrement le bolivar. Nous allons continuer d'investir toutes les ressources que nous recevons en monnaie étrangère: chaque dollar reçu servira pour la construction de logements, l'éducation, la santé publique et l'alimentation", a déclaré M.Maduro cité par la chaîne vénézuélienne VTV.

Une telle déclaration est liée à la chute du bolivar au marché noir. D'après le site vénézuélien Dolartoday, un dollar s'échange d'ores et déjà contre 343 bolivars, alors qu'officiellement le billet vert 6,3 bolivars.

Suite à des crises financières, on connaît d'autres cas d’Etats d’Amérique latine ayant abandonné leur propre monnaie pour adopter le dollar. "Les années 2000-2001 ont été marquées par l'adoption par l'Equateur et le Salvador du dollar en tant que monnaie nationale", indique le think-tank CEPII, centre de recherche français dans le domaine de l'économie internationale. Par ailleurs, le Panama et le Costa Rica sont également des exemples de dollarisation de leurs économies respectives.

http://fr.sputniknews.com/international/20150527/1016291979.html


Le Royaume-Uni annonce un référendum sur l'UE  27/05/2015

Le Royaume-Uni annonce un référendum sur l'UE






La reine Elisabeth a dévoilé mercredi devant le Parlement britannique le projet gouvernemental de référendum sur la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne.

"Une loi sera présentée pour organiser un référendum sur le maintien ou pas (du Royaume-Uni) dans l'Union européenne avant la fin 2017", a déclaré la reine devant les parlementaires et les membres du gouvernement Cameron.

Le discours marque l'ouverture de la nouvelle session du Parlement de Westminster après les élections législatives du 7 mai, que le Parti conservateur a largement remportées.

Les détails du texte seront officiellement présentés aux députés jeudi, puis discutés à la chambre des Communes.

http://fr.sputniknews.com/international/20150527/1016289467.html


Les Gitans irakiens, minorité opprimée  27/05/2015

Les Gitans irakiens, minorité opprimée
Par Wassim Bassem (revue de presse – Al Monitor - 27/4/15)*
Le village gitan de Fawar se situe à 20 kms de Diwanyah. Avant 2003, il entretenait des liens étroits avec les villages environnants. Aujourd’hui cependant, il est dangereux de le visiter car les habitants sont devenus soupçonneux et accusent les visiteurs d’y chercher les relations sexuelles et les fêtes gitanes.
A Diwanyah à 193 kms au sud de Bagdad, Al Monitor a rencontré un gitan de 47 ans qui a refusé de lui dire son vrai nom, se faisant appeler Abou Falah. Il a expliqué que « depuis 2003, (date de l’invasion américaine de l’Irak et chute du régime de Saddam Hussein), le village est mort, ses habitants ont été déplacés en raison de la pauvreté et de l’absence de services. Beaucoup sont réduits à la mendicité ou à la prostitution et organisent des fêtes orgiaques en cachette, au vu de la persécution sociale dont ils sont victimes et du mépris manifesté par les traditionalistes qui les considèrent comme immoraux ».
Abou Falah ajoute : « Nombre de femmes et d’hommes ont émigré en Syrie, au Liban, en Jordanie, après 2003, où ils travaillent dans des boîtes de nuit. …Il ne reste que 150 gitans dans le village contre 2000 avant 2003 ».
Saad al-Lami, commerçant habituel du village pendant les vingt dernières années, y transportait des marchandises de Diwaniyah, évoque « le marché du village et les marchandises –vivres, vêtements et boissons- qu’il y vendait. Des douzaines d’Irakiens venaient s’amuser ici (écouter les chants particuliers des gitans et avoir accès aux prostituées).Maintenant, ce n’est qu’un pauvre village où les habitants ne peuvent pas gagner de quoi vivre ». Sanaa Hamdi raconte qu’elle est revenue vivre à Fawar, car à Badgad, où elle était allée à la recherche d’un travail, elle et sa famille n’avaient pu trouver une maison. « Le gouvernement a abandonné le village et les villages avoisinant ne se sentent pas bien avec notre présence. Ils nous trouvent immoraux et mécréants parce que nous aimons la musique et la danse ». Elle ajoute « Des douzaines de famille ont émigré en Jordanie et en Syrie depuis 2006 et certains ont même cherché un asile en Europe. Nous sommes toujours en contact avec eux mais quelques-uns ont disparu dans les grandes villes ».
Dans les années 1980, les gitans en Irak se montaient à 6 000 personnes, selon des statistiques non officielles publiées dans le journal Al Sabah, mais une dépêche française, en mars, donne le chiffre de 200 000 personnes vivant un peu partout dans le pays….
Un article dans le journal Al Mada montre que Fawar a eu les faveurs des politiciens, au cours de la campagne électorale locale, non pour améliorer les services mais pour y récolter des votes.
Le journaliste Tawfifd al-Tamimi de Al-Sabah a indiqué à al Monitor que « la situation des gitans irakiens est pire aujourd’hui. Ils sont constamment menacés par les traditionalistes sous le prétexte de maintenir l’honneur et la chasteté. Leurs conditions de vie sont déplorables et ils sont quasiment privés de droits». « A cause de cette persécution, les gitans se sentent obligés de se fondre parmi les autres ; ils évitent de vivre en communauté distinctes et reconnaissables de peur d’agressions par certains groupes de la société ». Il en résulte une perte d’identité culturelle.
La même observation a été faite par le sociologue Halim al-Yasir « Les gitans sont une composante sociale mais ils ont perdu tous leurs droits depuis la fondation de l’Etat irakien en 1920. On les considère comme des êtres inférieurs et de plus, les traditionalistes ne veulent pas qu’ils vivent en leur sein car, selon eux, ils promeuvent l’indécence ».
Le climat politique et sécuritaire en Irak est toujours volatile. L’influence croissante des traditionalistes et de leur agenda, ainsi que le courant religieux de la société entraînera à long terme un déclin dans la présence et le rôle des gitans en Irak. Certains émigreront, d’autres continueront de chanter et de vivre de la prostitution, d’autres encore n’auront d’autre choix que de maquiller leur identité et de s’intégrer à la communauté plus large.
Photo : Une gitane de la région de Diwaniyah
*Iraq's Gypsy communities face discrimination
Traduction et Synthèse : Xavière Jardez


Plusieurs dirigeants de la FIFA arrêtés pour corruption  27/05/2015

Si la corruption au sein de la FIFA n’est pas un scoop, l’arrestation mercredi à Zurich d’une dizaine de dirigeants de la fédération internationale de foot pour des affaires de corruption s’étalant sur trois décennies, en est un, révélé par le New York Times, puisqu’il s’agit d’une enquête de la justice américaine.

Dirigeants de la FIFA arrêtés et protégés de la vue par un drap alors qu’ils sortent de l’l’Hotel du Lac à Zurich, très tôt ce mercredi matin..
C’est sur une demande américaine et après enquête du FBI, que la police suisse a arrêté une dizaine de responsables de la FIFA, qui risquent l’extradition aux Etats-Unis, puisque ces derniers ont passé avec la Suisse un accord permettant l’extradition de toute personne mise en examen par les USA et ayant le mondre lien avec ce pays (compte en banque, site internet....)
Une majorité des responsables arrêtés sont de la zone Amerique du Nord/Caraïbes. Ils sont notamment inculpés pour avoir touché ou versé d’importants pots de vin en échange de votes au sein de la FIFA, notamment dans le vote concernant l’attribution du Mundial 2022 au Qatar... alors que les Etats-Unis espèraient accueillir ce championnat.
La ministre de la justice américaine, Lauretta Lynch chargée de cette enquête les accuse également, de corruption en matière de droits télévisés (les grandes chaînes américaines auraient été lésées...) et de rencontres truquées.
Même s’il n’est pas directement impliqué, la situation est plus que délicate pour Sepp Blatter, qui dirige la FIFA depuis 4 mandats et qui a participé à l’enfouissement de tous les rapports internes dénonçant de telles affaires de corruption.
Son seul concurrent à la présidence cette année, le prince Ali de Jordanie, en profitera-t-il ? Personne ne peut le dire.
Toujours est-il que la "vénérable" institution qui brasse des milliards chaque année, et dont les dirigeants tentaient d’empêcher la Fédération palestinienne de présenter une motion d’expulsion d’Israel de la FIFA, était déjà tout sauf connue pour son éthique.
CAPJPO-EuroPalestine


Politicien US: une attaque russe contre les USA prédite dans la Bible  27/05/2015

Selon le républicain Herman Cain, il existe une solution: acheter pour la modique somme de 49 dollars le programme "Survivre à la fin des temps".
L’ex-candidat à la primaire républicaine en vue de la présidentielle américaine Herman Cain a envoyé à ses partisans une lettre électronique "dévoilant" un complot du chef de l’Etat américain Barack Obama et de la direction de l’Eglise.
M. Cain est convaincu que le président Obama cache aux Américains une prophétie biblique prédisant une attaque de la Russie, qui provoquera la mort de 80% des habitants des Etats-Unis. Selon l’homme politique cité dans un reportage de la chaîne MSNBC, le leader russe Vladimir Poutine attaquera en janvier 2017 les Etats-Unis au moyen d’une bombe électromagnétique.
"Si vous tenez à votre sécurité, repoussez vos affaires à plus tard et regardez immédiatement ce court film documentaire indépendant, si possible sans témoins", indique le message.
L’ex-candidat à la primaire républicaine en vue de la présidentielle de 2012 propose ensuite d’acheter pour 49 dollars le programme "Survivre à la fin des temps". "Vous pouvez l’acheter ici-même si vous cliquez sur le bouton +ajouter au panier +", poursuit M. Cain.
"Je ne voudrais pas être le père qui regardera impuissant ses enfants dans les yeux car il ne s’était pas préparé", conclut la vidéo.


Depardieu: "Je suis prêt à mourir pour la Russie!"  27/05/2015

Dans un entretien accordé au magazine Vanity Fair, l’icône du cinéma français a affirmé qu'il ne se sentait pas français et s'est dit même prêt à mourir pour sa nouvelle patrie.
 
"Je suis prêt à mourir pour la Russie parce que les gens y sont forts; je ne veux point crever comme un con dans la France de maintenant", a déclaré l'acteur.
Ce n'est pas la première déclaration d'amour de Depardieu à la Russie et à ses citoyens. Lors d'une conférence de presse organisée vendredi dernier à Cannes, l'acteur a déjà annoncé qu'il "aimait beaucoup Poutine" et qu'il "allait beaucoup en URSS, ou plutôt en Russie".
Depuis qu'il s'est officiellement installé en Russie, Gérard Depardieu ne cesse à critiquer sa terre natale. L'acteur a confessé ne s'être jamais senti vraiment français dans l'Hexagone. "Je ne crois pas en moi car j'ai été élevé dans des valeurs que je ne partage pas".
Dans son interview, M.Depardieu a encore indiqué de ne rien attendre de la vie et a confessé aux lecteurs ses idées noires. "Parfois, le soir, dans mon lit, je voudrais m'endormir pour l'éternité. J'ai tout vécu. Cela, il n'y a pas beaucoup de gens qui peuvent le dire, je peux mourir à présent. Qui peut avoir le culot de dire cela?", a-t-il annoncé.
Révolté par les plans du gouvernement français d'augmenter la tranche supérieure des impôts sur le revenu jusqu'à 75%, Depardieu a décidé fin 2012 de renoncer à la citoyenneté française. A la même époque, il a acheté une maison à Néchin, dans la commune belge d'Estaimpuis, près de la frontière française.
L'acteur a reçu un passeport russe il y a deux ans, mais il a conservé la citoyenneté française. Plus tard Depardieu a été enregistré à Saransk, capitale de la Mordovie. La vedette du cinéma français a l'intention d'obtenir la citoyenneté de sept autres pays. Selon Depardieu, plus il aura passeports, plus il pourra visiter de pays sans avoir à demander un visa.


La Russie et la Chine s'apprêtent à débarquer sur la Lune  27/05/2015

Selon les experts russes, le nouveau projet spatial russo-chinois est comparable, par son importance, au premier vol conjoint Soyouz-Apollo organisé par l'URSS et les Etats-Unis.
 
 
La Russie et la Chine, qui ont commencé à harmoniser leurs normes de construction des vaisseaux spatiaux en vue d'organiser des vols habités vers la Lune, réaliseront prochainement une percée dans l'exploration de l'espace, estiment les experts russes.   
Selon un responsable de l'industrie spatiale russe, les astronautes russes et chinois peuvent débarquer sur la Lune au milieu des années 2020. 
Ce projet conjoint sera aussi important que la première mission spatiale conjointe Soyouz-Apollo organisée par l'URSS et les Etats-Unis en 1975, estime Sergueï Filipenkov, rédacteur du magazine Aviapanorama et expert de la médecine spatiale. 
 
Selon lui, la Chine a un grand potentiel pour explorer la Lune. Plusieurs satellites chinois évoluant en orbite lunaire prennent des photos de la surface de la Lune. Les Chinois entendent se poser sur la Lune et la Russie peut les aider en mettant ses technologies à leur disposition.  
La Chine a déjà utilisé son véhicule lunaire Yutu ("Lapin de jade") en décembre 2013, devenant le troisième pays à réussir l'alunissage d'un engin spatial. Il est fort probable que les astronautes russes et chinois se rendront sur la Lune à bord d'un vaisseau chinois et utiliseront les rovers lunaires de fabrication chinoise.
 
Dans le même temps, les experts estiment que le vaisseau chinois décollera au moyen d'une fusée russe Angara. Ce tir peut être effectué depuis le cosmodrome Vostotchny que la Russie construit dans la région de l'Amour. Moscou compte effectuer son premier vol habité vers la Lune en 2028 en lançant une fusée Angara depuis Vostotchny, d'après les experts.  
La Chine envisage de lancer prochainement plusieurs sondes chargées de ramener des échantillons de sol lunaire. Les Etats-Unis et l'URSS ont déjà réalisé des missions de ce type sur la face visible de la Lune. Mais aucun engin spatial n'a jamais aluni sur la face cachée de la Lune. Selon les scientifiques, c'est la face cachée du satellite naturel de la terre qui pourrait être colonisée par la Chine.


La Russie renonce aux navires Mistral  27/05/2015

Lors de leurs négociations sur les navires Mistral, la Russie et la France n’évoquent qu’une seule question: le montant des compensations que touchera Moscou, a déclaré mardi aux journalistes le vice-président du collège de la Commission militaire et technique de Russie Oleg Botchkarev.
 
« Nous sommes passés (dans la discussion, ndlr) au niveau commercial — remboursez l'argent… Actuellement, il n'y a qu'une seule discussion: la somme d'argent qui doit être restituée à la Fédération de Russie. Et aujourd'hui un travail très intense est en cours », a indiqué M. Botchkarev.
Le constructeur naval français DNCS/STX a signé en juin 2011 un contrat de 1,2 milliard d'euros prévoyant la construction de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral pour la Russie.
La livraison du premier des deux navires, le Vladivostok, aurait dû avoir lieu à l'automne 2014, mais elle a été suspendue par le président François Hollande sine die au motif que les conditions "n'étaient pas réunies" en raison de la crise ukrainienne.
En mai 2015, les médias russes ont affirmé que la France envisageait de proposer à Moscou environ 785 millions d'euros à titre de dédommagement pour la rupture du contrat sur les Mistral.


L'Iran lance un concours de caricatures sur l'Etat islamique  27/05/2015

L'Iran lance un concours de caricatures sur l'Etat islamique





Les organisateurs du concours invitent des dessinateurs du monde entier à montrer au grand public les crimes de l'Etat islamique.

L'administration municipale de Téhéran a lancé dimanche un concours international de caricatures consacré aux crimes commis par l'organisation terroriste internationale Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie, rapporte le quotidien britannique The Independent.

"De nos jours, tout le monde sur cette planète connait le parasite qu’est l’État islamique et les crimes qu’ils ont commis contre l’humanité, contre l’art et la culture. Les artistes ont désormais le devoir de sensibiliser le grand public en participant à des événements comme celui-ci", a indiqué Mohammad Habibi, secrétaire exécutif du concours, à la chaîne iranienne Press TV.

D'après The Independent, les organisateurs du concours ont retenu 280 des 800 caricatures provenant de plus de 40 pays dont l'Australie, le Brésil, l'Indonésie et la Malaisie. Les dessins seront exposés dans quatre centres culturels de Téhéran.

La compétition se déroule à la Maison iranienne de la bande dessinée à Téhéran jusqu'au 31 mai.

Selon M.Habibi, "de nombreux artistes sont attendus à la compétition mais nombre d’entre eux ont été obligés de se présenter sous pseudonymes pour des raisons de sécurité".

La Maison de la bande dessinée de Téhéran a déjà organisé des concours de dessins en 2006 et en 2015 en réponse aux publications de caricatures du Prophète Mohammed par le quotidien danois Jyllands-Posten et l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo.

http://fr.sputniknews.com/international/20150526/1016278128.html


LUC MICHEL ANALYSE LA DESTABILISATION DU BURUNDI SUR AFRIQUE MEDIA ET CITOYEN TV  27/05/2015

# PCN-TV DIFFUSION/ LUC MICHEL ANALYSE LA DESTABILISATION DU BURUNDI SUR AFRIQUE MEDIA ET CITOYEN TV
 
PCN-TV/ 2015 05 18/
 
Video sur : https://vimeo.com/128300641
 
Sur AFRIQUE MEDIA TV, dans l’émission LE DEBAT PANAFRICAIN (17 mai 2015), Luc MICHEL parle (à 1 min 23) de la déstabilisation du Burundi : un des dominos de la vague de changements de régimes africains décidée par Obama lors du Sommet de Washington, début août 2014. Il précise qu’il avance cette thèse depuis plus de 9 mois et qu’il relie, preuves et analyses à l’appui, les événements du Burundi aux « révolutions de couleur » en Eurasie et au soi-disant « printemps arabe » …
 
Extrait monté et rediffusé par CITOYEN TV
Dans LE JOURNAL de ce 18 mai 2015
 
PCN-SPO / PCN-TV /
______________________
https://vimeo.com/pcntv
https://www.facebook.com/PCN.NCP.TV  
 


AFRIQUE MEDIA TV : EMISSION LE MERITE PANAFRICAIN DU 22 MAI 2015  27/05/2015

# EODE-TV DIFFUSION/ AFRIQUE MEDIA TV : EMISSION LE MERITE PANAFRICAIN DU 22 MAI 2015
 
Présentée par Manuella SIKE
Avec tous les panelistes et Luc MICHEL (depuis Bruxelles)
 
Emission complète sur : https://vimeo.com/128739975
 
THEMES DE L’EMISSION ‘LE MERITE PANAFRICAIN’
DU VENDREDI 22 MAI 2015
 
* TCHAD/ CEEAC ET BAD :
- tchad: sommet de la.Ceeac sur la.sécurité,
- élections a la BAD,
Afrique media soutient la candidature du Tchad …
 
* Les biens mal acquis des occidentaux en Afrique.
 
* Peut-on encore faire confiance à la banque mondiale et au FMI ?
 
Avec le réquisitoire sans appel de Luc MICHEL contre le « monde de Bretton Woods » :
Luc Michel parle sans langue de bois des accords et des institutions de Bretton Woods, FMI et Banque Mondiale. Il les place dans la perspective de la planétarisation de l’économie mondiale au profit des USA, de la Finance internationale et des Multinationales. Il dresse la ligne qui conduit de Bretton Woods au GATT, puis à l’OMC. Et les résume dans une formule choc : « un hold up mondial contre les états » !
 
EODE TV / EODE PRESS OFFICE /
_______________________
 
EODE-TV sur Vimeo: https://vimeo.com/eodetv/
AMTV en direct sur streaming sur http://lb.streamakaci.com/afm/
Retrouvez AMTV sur Facebook …
GROUPE OFFICIEL AFRIQUE MEDIA TV
(administré par Bachir Mohamed Ladan et Luc Michel)
https://www.facebook.com/groups/afrique.media.groupe.officiel/
 


1 2 3 4 5 » ... 2649

Publicité

Brèves



Commentaires