Netanyahu menace de "destructions" ceux qui appellent à l'anéantissement d'Israël  23/04/2017

Netanyahu menace de "destructions" ceux qui appellent à l'anéantissement d'Israël











Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a menacé dimanche de "destruction" ceux qui appellent à la "destruction" d'Israël, à la veille de la journée annuelle de commémoration de la Shoah.

"L'Iran et l'Etat islamique veulent nous détruire et la haine des juifs est dirigée aujourd'hui contre l'Etat juif", a affirmé M. Netanyahu au mémorial Yad Vashem à Jérusalem, se référant notamment à l'organisation jihadiste.

"Ceux qui menacent de nous détruire prennent le risque d'être détruits", a martelé le Premier ministre. "De peuple sans défense, nous sommes devenus un Etat avec une capacité défensive parmi les plus fortes au monde", a-t-il ajouté.

Israël est le plus farouche détracteur de l'accord conclu en 2015 entre les grandes puissances et l'Iran au sujet du programme nucléaire de Téhéran, qui selon le gouvernement israélien vise en premier lieu à menacer l'Etat hébreu de destruction.

Six rescapés de la Shoah ont allumé des flambeaux à la mémoire des six millions de juifs tués par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945).

La vie se figera en Israël pendant deux minutes lundi à 10H00 (07H00 GMT), au son lugubre des sirènes, en mémoire des victimes juives du nazisme.

Toutes les chaînes de radio et de télévision israéliennes diffusent depuis dimanche après-midi des témoignages, des documentaires et des films sur le génocide.

Plus de 213.000 rescapés de la Shoah vivent en Israël en 2017, dont une grande partie vit en dessous du seuil de pauvreté, selon les organisations d'aide aux rescapés.


(©AFP / 23 avril 2017 21h46)
https://www.romandie.com/news/ZOOM--Netanyahu-menace-de-destruction-ceux-qui-appellent-a-laneantissement-_RP/790153.rom


La «nuit des barricades» déborde à Paris après l'annonce du second tour Macron-Le Pen (VIDEO)  23/04/2017

La «nuit des barricades» déborde à Paris après l'annonce du second tour Macron-Le Pen (VIDEO)





Avec pour ambition d'ériger une barricade contre «la mascarade électorale» de l'élection présidentielle, des centaines de personnes se sont rassemblées place de la Bastille. Des violences ont éclaté peu après l'annonce des résultats.

Sous les cris de «Paris, debout ! Soulève toi !», plusieurs centaines de manifestants ont entamé une marche dans les rues de la capitale, au départ de la place de la Bastille, le 23 avril peu après 20h.

Des activistes ont dressé des barricades de fortune dans les rues. Certains ont démoli des distributeurs et brisé des vitrines de banques, de magasins, de voitures et d'abri-bus, sur leur passage. Une voiture de police aurait été caillassée, rapporte TV5 Monde.

La police, qui était présente en nombre place de la Bastille a fait usage de gaz lacrymogène pour tenter de disperser les activistes.

Plusieurs jours avant le premier tour de l'élection, qui s'est soldé par la qualification d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen, des manifestants avaient appelé à se rassembler pour une «nuit des barricades», à l'appel du mouvement Génération ingouvernable. Ils appelaient à «s'opposer à la mascarade électorale et au chantage qu'on nous imposera entre libéralisme d'un côté et fascisme de l'autre».

La veille, dans un contexte particulièrement tendu en raison de la menace terroriste et de possibles violences redoutées par la police, un rassemblement organisé par des syndicats et des étudiants avait dégénéré.

Dans une note confidentielle rédigée par les services de renseignement et la Direction centrale de la sécurité publique, révélée le 22 avril, la police indiquait craindre de violentes manifestations, particulièrement si Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon étaient présents au second tour.

«Des mouvements d'extrême gauche, plus ou moins implantés, chercheront sans nul doute à organiser des manifestations dont certaines pourraient entraîner des troubles sérieux», pouvait-on lire.

https://francais.rt.com/france/37350-manifestants-rassembles-pour-nuit-barricades-paris-soir-premier-tour












Visite en Arabie saoudite du président égyptien Sissi  23/04/2017

Visite en Arabie saoudite du président égyptien Sissi











Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a entamé dimanche à Riyad une visite en Arabie saoudite, signe d'un réchauffement des relations entre les deux pays après une période de tension.

Le roi Salmane, entouré des principaux responsables saoudiens, a accueilli M. Sissi à sa descente d'avion et a ensuite offert un déjeuner en son honneur, a rapporté l'agence officielle saoudienne SPA, qui ne précise pas la durée de la visite.

La présidence égyptienne a indiqué samedi que la "lutte contre le terrorisme, qui menace désormais la sécurité et la stabilité de la nation arabe voire de la communauté internationale dans son ensemble" sera au cœur des discussions en Arabie saoudite.

La visite souligne, selon la même source, la volonté des deux pays de "renforcer leurs relations privilégiées dans différents domaines".
Après plusieurs mois de tensions entre leurs deux pays, les dirigeants des deux puissances régionales s'étaient rencontrés fin mars en marge du sommet arabe en Jordanie.
Dix jours auparavant, l'Arabie saoudite avait repris ses livraisons de pétrole à l'Egypte interrompues brutalement en octobre 2016.
Ces livraisons de pétrole avaient été suspendues au moment où les deux pays avaient fait éclater leur désaccord au sujet du conflit en Syrie.

Le Caire s'est rapproché de la Russie, alliée du président syrien Bachar el-Assad, tandis que Riyad soutient des groupes d'opposition au régime syrien.
Peu avant l'arrêt des livraisons, l'Egypte avait d'ailleurs voté en faveur d'une résolution sur la Syrie proposée par Moscou à l'ONU, à laquelle Riyad s'opposait fermement.

Par ailleurs, un accord signé en avril pour la rétrocession de deux îlots de la mer Rouge à l'Arabie saoudite a aussi été compromis par une décision de justice égyptienne, ajoutant à la tension.
Mais la justice égyptienne a invalidé le 2 avril une décision s'opposant à cette rétrocession, voulue par le gouvernement égyptien mais très critiquée dans le pays et qui a fait l'objet d'une série de décisions de justice contradictoires ces derniers mois.

Riyad avait apporté un soutien sans faille à M. Sissi, artisan de la destitution en 2013 du président islamiste Mohamed Morsi, versant des milliards de dollars d'aide au Caire.

https://www.lorientlejour.com/article/1048025/visite-en-arabie-saoudite-du-president-egyptien-sissi.html


Un procureur italien accuse certaines ONG de collusion avec les trafiquants de migrants  23/04/2017

Un procureur italien accuse certaines ONG de collusion avec les trafiquants de migrants











Un procureur italien affirme posséder «des preuves» qui montrent que certaines organisations humanitaires venant au secours des migrants en Méditerranée sont en contact direct avec des trafiquants d'êtres humains basés en Libye.

«Nous avons des preuves qu'il existe des contacts directs entre certaines ONG et des trafiquants d'êtres humains en Libye», a déclaré le procureur de Catane en Sicile, Carmelo Zuccaro, au quotidien italien La Stampa.

«Nous ne savons pas encore si et comment nous allons pouvoir utiliser ces preuves devant un tribunal, mais nous sommes plutôt certains de ce que nous avançons : des appels téléphoniques à certaines ONG depuis la Libye, des lampes qui éclairent la route des bateaux de ces organisations, des navires qui coupent soudainement leurs transpondeurs [appareil permettant la localisation]... Ce sont des faits avérés», a-t-il expliqué.

Le procureur dirige une équipe qui enquête sur tous les aspects légaux et juridiques de la crise migratoire, notamment l'activité de certaines organisations non gouvernementales (ONG). Le parquet de Catane a ouvert une enquête pour déterminer l'origine de leurs financements et les buts poursuivis par ces associations.

Selon La Stampa, les procureurs enquêtent notamment sur certaines ONG récemment créées.

Un rapport de l'Agence européenne de contrôle des frontières (Frontex) avait évoqué en décembre une possible collusion entre les réseaux de trafiquants de migrants et des navires privés qui les récupèrent en mer «comme des taxis». Le patron de Frontex, Fabrice Leggeri, avait critiqué les ONG fin février, en rappelant que 40% des opérations de secours étaient effectuées par des navires privés et non par des missions internationales.

Les organisations non gouvernementales qui viennent en aide aux migrants en Méditerranée démentent toute collusion avec les trafiquants et dénoncent une campagne visant à discréditer leur action.

Depuis le mois de janvier, 1 073 migrants sont morts ou ont disparu en Méditerranée centrale en tentant la traversée vers l'Italie, selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). En parallèle, quelque 36 700 personnes ont débarqué sur les côtes italiennes après avoir été secourues en mer, selon le dernier décompte de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), ce qui représente une hausse de près de 45% sur un an.

https://francais.rt.com/international/37337-procureur-italien-accuse-certaines-ong-migrants


Présidentielle : Emmanuel Macron (23,7%) et Marine Le Pen (22%) qualifiés selon les estimations  23/04/2017

Présidentielle : Emmanuel Macron (23,7%) et Marine Le Pen (22%) qualifiés selon les estimations











Selon les estimations communiquées à 20h, le candidat d'En Marche ! et la candidate du Front national se qualifient pour le deuxième tour.

Selon les premières estimations diffusées à 20h dans les médias français, Emmanuel Macron arriverait en première position avec 23,7%, suivi de Marine Le Pen à 22%. Le duo de tête est suivi de Jean-Luc Mélenchon et de François Fillon, respectivement à 19,5%.

Benoît Hamon arriverait en cinquième position avec 6,5%, suivi de Nicolas Dupont-Aignan à 5%.

Les résultats doivent être consolidés en raison du caractère serré du scrutin.


«Élections très intéressantes»: la présidentielle en France vue de la Maison-Blanche  23/04/2017

«Élections très intéressantes»: la présidentielle en France vue de la Maison-Blanche










Donald Trump suit la situation en France, pays qui vit ce dimanche le premier tour de son élection présidentielle. Et quoique le Président US ait une idée sur le potentiel favori de la course, il assure ne pas avoir de candidat préféré.

Le Président américain Donald Trump a qualifié de « très intéressant » le scrutin présidentiel français, dont le premier tour se tient ce dimanche et oppose les 11 candidats en lice.

« Des élections très intéressantes se tiennent actuellement en France », a écrit l'hôte de la Maison-Blanche sur son compte Twitter.

Toutefois, en dépit de cet intérêt, le dirigeant américain n'a pas de candidat préféré, c'est au moins ce qu'a fait entendre le chef de cabinet de la Maison-Blanche Reince Priebus.

« Il [Donald Trump, ndlr] peut avoir une certaine idée sur celui qui, selon lui, peut gagner. Mais, il n'a certainement pas de favori », a-t-il déclaré dans une interview à la chaîne NBC.

Reince Priebus a en outre démenti les propos selon lesquels le Président Trump aurait de la sympathie pour la Présidente du Front national (FN), Marine Le Pen.

Rappelons que plus tôt Donald Trump avait estimé que l'attentat survenu le 20 avril à Paris aurait des répercussions sur la présidentielle française et favoriserait Marine Le Pen.

« Une autre attaque terroriste à Paris. Le peuple français n'acceptera pas cela très longtemps. Cela aura un gros effet sur l'élection présidentielle », a-t-il indiqué sur son compte Twitter. ​Plus tard, il indiquera dans une interview à l'agence AP que la candidate du FN est « la plus ferme sur les frontières, et la plus ferme sur ce qu'il se passe en France ».

Ce dimanche, les Français se rendent aux urnes pour le premier tour de l'élection présidentielle. Le deuxième tour aura lieu le 7 mai. Quelque 47 millions d'électeurs sont attendus dans plus de 66 000 bureaux de vote.

https://fr.sputniknews.com/international/201704231031040624-trump-presidentielle-france/












Présidentielles 2017: Les bureaux de votes ciblés ?  23/04/2017

Présidentielles 2017: Les bureaux de votes ciblés ?



A l'ambassade de France a Londres, ils haïssent cette vidéo... demandez leur pourquoi?

NOUS RECEVONS DES RAPPORTS DE FRANCE CONFIRMANT QUE LES SERVICES FRANCAIS, BRITANNIQUES ET ISRAÉLIENS, SOUTENUS PAR LES RÉSEAUX CLANDESTINS AMÉRICAINS A BRUXELLES PRÉPARENT DES VAGUES D'ATTAQUES CE WEEK END ET PENDANT L'ENTRE DEUX TOURS AVEC DES AFFRONTEMENTS MONTÉS DE TOUTES PIÈCES ENTRE LES EXTRÊMES GAUCHES ET DROITES. LES ATTAQUES CIBLENT LES BUREAUX DE VOTE ÉGALEMENT. ILS DISPOSENT DE PRES DE 2800 VOITURES, CAMIONS PIÉGÉS EN FRANCE. LES BUREAUX DE VOTE SERONT ATTAQUÉS A LA VOITURE, CAMIONS, PIÉGÉS, BELIERS OU SERONT INCENDIES.

WASHINGTON DEPUIS LA MAISON BLANCHE ET L'AGENT DU MOSSAD, LE CHABADNIK KUSHNER/TRUMP VIENT DE PROCLAMER LA FISTONE LE PEN VAINQUEURE DU PREMIER TOUR A ENVIRON 30 %, PLUS OU MOINS LA FAUSSE MARGE D'ERREURE, SOIT 27-33%, LOIN DEVANT LE RESTE. LES RÉSULTATS SONT TRUQUÉS PAR TEL AVIV, JACOB ROTSCHILD ET LES CHABADNIKS DE LONDRES, BERLIN, PARIS, MOSCOU. CE NE SONT PAS DES PRÉVISIONS MAIS BEL ET BIEN LES RÉSULTATS TRUQUÉS D'AVANCE QUI CIRCULENT A WASHINGTON ET LONDRES.

http://islamic-intelligence.blogspot.fr/


France 2017 : un bureau de vote évacué à cause d'une voiture suspecte  23/04/2017

France 2017 : un bureau de vote évacué à cause d'une voiture suspecte









Un bureau de vote pour le premier tour de l'élection présidentielle française a été évacué dimanche à Besançon (Doubs) en raison de l'abandon d'un véhicule suspect à proximité, a-t-on appris auprès du ministère de l'Intérieur.

Le vote, interrompu vers dix heures, a pu reprendre en fin de matinée après l'intervention de démineurs, qui n'ont pas trouvé d'engin explosif à bord du véhicule, a-t-on précisé.

Le véhicule, signalé volé et faussement immatriculé, avait été abandonné, moteur tournant, devant le bureau de vote.

Les forces de l'ordre avaient immédiatement procédé à l'évacuation des locaux et établi un périmètre de sécurité pour permettre aux démineurs de fouiller le véhicule.

"Les deux occupants du véhicule sont recherchés", a-t-on souligné au ministère de l'Intérieur.

Selon France 3 Bourgogne-Franche-Comté, un couple a abandonné le véhicule en laissant une carabine à l'intérieur.

Le premier tour de l'élection présidentielle, sur lequel plane la menace d'attentats après l'attaque qui a coûté la vie à un policier jeudi soir sur les Champs-Elysées, est le plus imprévisible de l'histoire de la Ve République.

Plus de 50.000 policiers et gendarmes, appuyés par 7.000 militaires de l'opération Sentinelle, sont mobilisés à travers la France.

Il ne s'agit pas de gardes statiques mais de "patrouilles dynamiques" à l'extérieur des bureaux de vote, a précisé samedi à France Info la porte-parole de la gendarmerie, le lieutenant-colonel Karine Lejeune.

C'est la première fois qu'une présidentielle se déroule sous état d'urgence, en vigueur depuis les attentats du 13 novembre 2015.

https://www.lorientlejour.com/article/1048004/france-2017-un-bureau-de-vote-evacue-a-cause-dune-voiture-suspecte.html


Aujourd'hui pour empêcher le trucage de vote, prenez des photos ou filmer comme preuve tous les bulletins de l'UPR déchirés que vous trouvez dans les bureaux de vote!  23/04/2017

Aujourd'hui pour empêcher le trucage de vote, prenez des photos ou filmer comme preuve tous les bulletins de l'UPR déchirés que vous trouvez dans les bureaux de vote!











Il y a une loi qui oblige à refaire les élections si jamais il y a tricherie.
Envoyez vos preuves, caméra, photos de bulletins de vote déchirés que vous trouvez dans le bureau de vote, filmez c'est mieux, car cela prouve que le bulletin de vote était bien dans le bureau de vote de votre commune. Vous filmez surtout la table où se trouve tous les bulletins comme cela on voit bien que c'est un bureau de vote, et filmez tout les bulletins qui y sont déchirés.
Si des bulletins de vote de l'UPR sont déchirés ou s'il n'y a pas de bulletins de vote de l'UPR du tout, alors cela signifie qu'il y a eu trucage et qu'ils seront obligés de refaire les élections.

Envoyez vos preuves à l'UPR qui les utilisera pour se défendre. et sur internet à ceux qui organisent les élections.

Vive le FREXIT! A bas les compteurs intelligents Linky!

UPR contre les compteurs intelligents Linky
le FN avait refusé un débat avec UPR et est pour les compteurs intelligents
Hamon avait voté la loi Urvoas pour empêcher l'UPR d'être candidat à la présidentielle
source http://www.alterinfo.net/Les-10-candidats-ont-peur-d-Asselineau-et-demandent-l-annulation-du-debat-de-France-2-pour-le-20-avril-Benoit-Hamon_a129899.html

PS:: j'ai retrouvé l'article en premier page sur le moteur de recherche startpage qui propose le proxy, mais pas duckuckgo. Est-ce que Duckduckgo n'est pas aussi neutre qu'il prétend l'être, et a cherché à influencer les élections présidentielles en cachant un article qui discréditait le FN?

pourleFrexitpourlalibertécontrelescompteurs


Six Israéliens arrêtés après des agressions "terroristes" anti-arabes  23/04/2017

Six Israéliens arrêtés après des agressions "terroristes" anti-arabes











Six Israéliens, dont deux soldats de métier, accusés d'agressions anti-arabes relevant "d'actes terroristes et racistes" ont été arrêtés puis inculpés à Beer Sheva, dans le sud d'Israël, a annoncé dimanche la police.

Ces suspects sont notamment soupçonnés d'avoir utilisé des couteaux, des matraques et des barres de fer pour se livrer ces derniers mois à au moins cinq agressions physiques contre des Arabes ainsi qu'à des actes de vandalisme contre des voitures appartenant à des Arabes, a ajouté la police dans un communiqué.

Les suspects ont agi pour des "motifs nationalistes et racistes en vue d'empêcher des femmes juives d'entretenir des relations avec des Arabes", a poursuivi le communiqué de la police.

Les suspects ont été influencés par une vidéo réalisée par le mouvement d'inspiration raciste d'extrême droite Lehava qui œuvre pour "le sauvetage de femmes juives mariées à des Arabes".
Ils ont été inculpés pour "actes terroristes", a ajouté la police sans précisé le nombre de personnes qu'ils ont agressées.

En août 2014, des militants de Lehava avaient manifesté contre un mariage entre un musulman et une juive près de Tel-Aviv en criant des slogans racistes tels que "Morts aux Arabes."
Ben-Zion ("Bentzi") Gopstein, chef de Lehava, une organisation qui s'inspire de l'idéologie de Meir Kahana, fondateur du mouvement raciste anti-arabe Kach, assassiné en 1990 à New York, mène aussi régulièrement des campagnes contre les chrétiens.

Les Arabes israéliens, descendants des Palestiniens restés sur leurs terres à la création d'Israël en 1948, ont la nationalité israélienne et représentent 17,5% de la population de l'Etat hébreu.

https://www.lorientlejour.com/article/1047992/six-israeliens-arretes-apres-des-agressions-terroristes-anti-arabes.html


Le bombardement israélien d'un camp militaire en Syrie fait 3 morts  23/04/2017

Le bombardement israélien d'un camp militaire en Syrie fait 3 morts











Trois personnes ont été tués et deux blessés en Syrie dans un bombardement israélien qui a visé leur camp dans la localité de Qouneitra sur le plateau du Golan.

Dans la matinée du 23 avril, un camp des Forces de défense nationale (FND) situé dans la localité de Qouneitra sur le plateau du Golan a été visé par un bombardement israélien. Trois personnes ont été tués et deux blessés.

Israël a mené plusieurs attaques contre diverses cibles en Syrie depuis le début du conflit en 2011.

A Jérusalem, l'armée israélienne, interrogée sur ce bombardement, s'est refusé à tout commentaire.

«L'attaque israélienne a ciblé le camp Al-Fawwar des FND dans la localité de Qouneitra. Il y a eu trois martyrs et deux blessés», a déclaré le responsable sans être en mesure de préciser la nature exacte du bombardement: attaque aux obus ou raids aériens.

Depuis la guerre de juin 1967, Israël occupe 1 200 km2 du plateau du Golan, dont l'annexion en 1981 n'a jamais été reconnue par la communauté internationale, alors que les quelque 510 km2 restants sont sous contrôle syrien.

Le 21 avril, l'armée israélienne a visé des positions militaires syriennes sur la localité de Qouneitra en représailles à trois tirs d'obus de mortier en provenance de son voisin du nord tombés sur la partie du Golan occupée par l'Etat hébreu.

Les tirs de part et d'autres n'avaient pas fait de victime. Une porte-parole militaire israélienne avait indiqué qu'il s'agissait «très probablement de tirs errants résultant des combats internes en Syrie».

Les tirs errants au mortier en provenance de la Syrie en guerre sont fréquents sur le plateau du Golan. Israël et la Syrie restent officiellement en état de guerre. La ligne de cessez-le-feu sur le Golan était considérée comme relativement calme avant que la guerre n'éclate en Syrie.

https://francais.rt.com/international/37301-bombardement-israelien-camp-militaire-syrie


USA: le consulat de France à New York évacué suite à une alerte à la bombe  23/04/2017

USA: le consulat de France à New York évacué suite à une alerte à la bombe











Le consulat de France à New York, où devaient voter samedi des centaines de Français, a été brièvement évacué dans l'après-midi suite à une alerte à la bombe, ont indiqué des responsables du consulat.

Les policiers new-yorkais ont appelé à l?évacuation du bâtiment situé sur la 5e avenue, en face de Central Park, après avoir repéré une voiture suspecte, a indiqué la consule, Anne-Claire Legendre.

"Après les Champs-Élysées, les policiers du NYPD avaient pour consigne d'être particulièrement vigilants", a-t-elle expliqué. Un attentat a coûté la vie jeudi soir à un policier en plein coeur de Paris.

Les dizaines de personnes qui se trouvaient dans l'immeuble lors de l'alerte, vers 17 heures locales (21H00 GMT), sont sorties sur le trottoir en attendant l'inspection du véhicule.

Quelque 50 minutes plus tard, tout était rentré dans l'ordre, a indiqué Amélie Geoffroy, attachée de presse.

L'incident n'a pas duré suffisamment longtemps pour retarder le scrutin, a-t-elle ajouté. Le bureau de vote devait fermer à 19 heures locales, comme prévu.

Environ 28.500 Français habitant dans les Etats de New York, du New Jersey et du Connecticut sont inscrits sur les listes électorales du consulat.

Le consulat est l'un des 16 bureaux où ils peuvent voter.


(©AFP / 23 avril 2017 02h06)
https://www.romandie.com/news/ZOOM--USA-le-consulat-de-France-a-New-York-evacue-suite-a-une-alerte-a-la-/790009.rom


Les origines égyptiennes de Marine Le Pen  23/04/2017

Les origines égyptiennes de Marine Le Pen












Marine Le Pen, candidate de l’extrême droite à la présidentielle française, a des origines étrangères. Et c’est elle qui en a fait la révélation lors d’un meeting le 15 avril dernier à Perpignan dans le sud de la France. La présidente du Front national a évoqué ses origines coptes égyptiennes tout en exprimant sa solidarité avec les coptes d’Égypte qui ont été récemment ciblés par des attentats terroristes, selon France24.

En marge de ce meeting, Marine Le Pen a indiqué que la mère de sa grand-mère maternelle « s’appelait Pauline ». « C’était une copte née en Égypte où elle a vécu sa vie et où elle a eu sa grand-mère », a-t-elle précisé.

Selon France 24 qui cite une base de données sur les origines des familles françaises, la grand-mère de Marine Le Pen est bien née en Égypte.

Cette grand-mère copte est une descendante d’une famille 100% maltaise dont les membres se sont mariés avec des Italiens, des Juifs et des Arabes, poursuit la chaîne publique qui s’appuie cette fois-ci sur un expert cité dans le portrait consacré en 2011 à cette candidate qui a proposé d’instaurer un moratoire sur l’immigration légale en France.

https://www.tsa-algerie.com/presidentielles-francaises-les-origines-egyptiennes-de-marine-le-pen/


Pourquoi n'y avait-il pas d'affiches de Marine Le Pen dans les bureaux de vote à l'étranger ?  23/04/2017

Pourquoi n'y avait-il pas d'affiches de Marine Le Pen dans les bureaux de vote à l'étranger ?











Du Canada à l'Uruguay en passant par les Etats-Unis, le Mexique ou encore l'Argentine, l'affiche de la candidate du Front national était la seule à manquer dans les bureaux de vote à l'étranger. Le parti n'aurait pas transmis le matériel nécessaire.

Alors que les Français de l'étranger étaient appelés dès le 22 avril à aller voter dans le cadre du premier tour de l'élection présidentielle, ils ont eu la surprise de constater qu'un des 11 candidats ne disposait d'affiches.

Photos à l'appui, de nombreux internautes ont montré sur le réseau social Twitter qu'à la place de l'affiche de la candidate du Front national était placardée une simple feuille avec un message déclarant que la candidate n'avait pas livré le matériel nécessaire.

Selon le correspondant de BFM TV aux Etats-Unis, l'affiche de Marine Le Pen au consulat de New-York n'était pas «conforme». Le consulat a de son côté expliqué que la candidate n'avait pas «imprimé et transmis d'affiche règlementaire».

https://francais.rt.com/france/37303-pourquoi-pas-daffiches-marine-pen-dans-bureaux-vote-%C3%A9tranger


Asselineau et Cheminade touchés dans 17 départements par les bulletins de vote déchirés ou mâchouillés!  22/04/2017

Asselineau et Cheminade touchés dans 17 départements par les bulletins de vote déchirés ou mâchouillés!











Nous vous demandons d'être attentifs non seulement au fait :

1 - que la présidentielle pourrait être faussée à cause de 500.000 cartes d'électeurs qui auraient été émises, en doublon : et si la présidentielle était faussée ?,

2 - mais aussi à l'état du bulletin de vote que vous recevez, en faveur de François ASSELINEAU.

En effet, il semblerait d'après des informations que nous avons eues par mail, que « depuis quelques jours, certaines préfectures mettent des bâtons dans les roues aux superviseurs UPR des bureaux de vote. Et nous apprenons que certains bulletins de vote ASSELINEAU sont insérés déchirés dans les enveloppes électorales !!!

Ce qui peut entraîner une annulation du bulletin de vote.

Si votre bulletin de vote est déchiré ou comporte d'autres causes de nullité de vote, n'hésitez pas à prendre un nouveau bulletin auprès du bureau de vote auprès duquel vous vous rendrez pour voter.

Voici, le message que nous avons reçu, ci-dessous :

« Depuis quelques jours, la préfecture du Lot-et-Garonne met des bâtons dans les roues aux superviseurs UPR des bureaux de vote. Et j'apprends ce soir que certains bulletins de vote ASSELINEAU sont insérés déchirés dans les enveloppes électorales !!!

WIKIPEDIA : Vote nul

Lors d'une élection, le vote nul consiste à mettre dans l'enveloppe une réponse qui n'est pas valable, comme :


1 - un bulletin au nom d'une personne qui ne se présente pas (sauf cas particulier, par exemple pour les élections municipales françaises dans les communes de moins de 3 500 habitants, pour lesquels les habitants peuvent ajouter des noms de personnes non candidates aux listes proposées) ;
2 - un bulletin au nom d'un candidat n'ayant pas le droit de se présenter ;
plusieurs bulletins ;
3 - des rayures, des dessins ou des mentions sur le ou les bulletin(s) ;
4- bulletins déchirés ;
5 - autre chose qu'un bulletin de vote.

« J'ai contacté la responsable à la préfecture d'Agen à laquelle j'ai soumis mon problème (qui du coup est devenu le sien !), confirmé par un mail avec photo d'un bulletin déchiré en PJ. Elle m'a assuré de résoudre le problème en faisant part à toutes les mairies de la validité des bulletins s’ils étaient déchirés de la même façon. Dont acte, j'attends par retour de courrier la confirmation de ses dires.


J'invite donc toutes les personnes présentes dans les bureaux de vote à vérifier les bulletins de vote en qualité et en quantité. Merci encore à tous pour votre implication. » ​

http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2017/04/22/asselineau-et-cheminade-touches-dans-17-departements-par-les-5935809.html


Blasphèmes de fanatiques juifs dans la ville de Kifl Harres  22/04/2017

Blasphèmes de fanatiques juifs dans la ville de Kifl Harres











Une horde de colons juifs extrémistes a prononcé des propos blasphématoires contre Allah Tout-Puissant et l'Islam et a insulté les Arabes et les Palestiniens dans la ville de Kifl Hares, au nord de la province de Salfit, après qu'ils l'ont pris d'assaut jeudi soir et y sont restés jusqu'à vendredi matin.

Des témoins ont signalé que des centaines de colons sont entrés dans la ville sous protection militaire afin d'effectuer des rituels dans un sanctuaire historique islamique dans la ville.

Ils ont déclaré que les forces d'occupation israéliennes ont imposé un couvre-feu de nuit sur la ville en présence de colons, qui ont violemment attaqué les résidents de Kifl Hares lorsqu'ils étaient escortés par des soldats dans un site historique là-bas.

Les témoins ont affirmé que certains colons portaient des armes à feu lors de leur présence dans la ville.

https://french.palinfo.com/30890
@Copyright Le Centre Palestinien D'Information


Les soldats israéliens détenus à Gaza accusent leur gouvernement de mentir  22/04/2017

Les soldats israéliens détenus à Gaza accusent leur gouvernement de mentir











Les brigades al-Qassam, bras armés du Hamas, ont diffusé un vidéo clip où s'engage une discussion virtuelle entre les soldats israéliens détenus dans la bande de Gaza et leurs parents.

Les deux soldats, le lieutenant Hadar Goldin et le sergent-chef Oron Shaoul, appellent dans le clip, à travers la voix du chanteur en hébreu, leur père et leur mère à faire quelque chose pour que la vérité apparaisse, tout en leur demandant "pourquoi dit-on qu'on est morts?", une allusion au discours véhiculé par leur gouvernement.

Le clip qui dure environ trois minutes et demi, laisse voir un fond sombre avec des bougies qui se multiplient et qui éclairent les portraits des deux soldats. Ces derniers tiennent à dire que leur gouvernement les a envoyés pour la guerre mais ne fait rien aujourd'hui pour les libérer des mains des brigades al-Qassam.

Vers la fin du clip, les portraits des deux soldats prennent l'allure du soldat Ron Arad, disparu depuis des années suite à la chute de son avion au Liban, une allusion à une fin qui pourrait devenir tragique pour les deux détenus.

https://french.palinfo.com/30903
@Copyright Le Centre Palestinien D'Information


l'armée d'occupation disperse une manifestation en soutien aux grévistes de la faim palestiniens (VIDEO)  22/04/2017

l'armée d'occupation disperse une manifestation en soutien aux grévistes de la faim palestiniens (VIDEO)





Les Forces israéliennes ont utilisé des grenades assourdissantes et du gaz lacrymogène à Bethléem pour disperser un rassemblement en soutien aux détenus palestiniens grévistes de la faim enfermés dans des prisons israéliennes.

Une manifestation en soutien aux prisonniers palestiniens engagés dans une grève de la faim pour protester contre leurs conditions d’incarcération a commencé près du camp de réfugiés d’Al-Azza, où des manifestants ont monté une tente. Ils ont ensuite marché en brandissant des drapeaux palestiniens et scandant des slogans anti-israéliens jusqu’à l’entrée nord de Bethléem.

Tsahal est alors intervenu. Les forces de sécurité israéliennes se sont servies de grenades assourdissantes et de gaz lacrymogène pour disperser la foule, alors que des Palestiniens ont répondu par des jets de pierres.

Un Palestinien aurait été arrêté et plusieurs personnes auraient été indisposées par l'inhalation du gaz lacrymogène, selon l’agence de presse Wafa. Un porte-parole de Tsahal a cependant déclaré qu’il n’était pas au courant d'arrestations ou de la présence de blessés parmi les manifestants, mais qu'il allait examiner ces informations.

La grève de la faim lancée par des détenus palestiniens au sein de prisons israéliennes a commencé le 17 avril. Ils revendiquent la levée des restrictions imposées aux visites de leurs familles, un meilleur accès aux soins de santé et la restauration des services d’éducation. Selon le journal The Times of Israel, ils seraient entre 1 200 et 1 300.

https://francais.rt.com/international/37289-tsahal-disperse-manifestation-soutien-grevistes-faim


Comment Guterres a édulcoré le rapport de Ross sur le Sahara occidental  22/04/2017

Comment Guterres a édulcoré le rapport de Ross sur le Sahara occidental










António Guterres, le nouveau Secrétaire général des Nations unies, ménage davantage le Maroc que son prédécesseur, Ban Ki-moon. Il vient d’en administrer la preuve en édulcorant sur deux points le rapport annuel qui lui avait été soumis sur le Sahara occidental.

Le Conseil de sécurité de l’ONU se penchera sur ce document dans les prochains jours et votera le 27 avril une résolution qui prolongera le mandat de la Minurso, le contingent de « casques bleus » déployés dans cette ancienne colonie espagnole.

Le rapport a été d’abord rédigé par l’Américain Christopher Ross, envoyé spécial du Secrétaire général pour le Sahara, en collaboration avec un autre Américain, Jeffrey Feltman, qui dirige à l’ONU le département des affaires politiques.

Dans sa première mouture le texte mentionnait sans l’assumer la prise de position, le 20 mars dernier, du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine qui avait appelé à « la tenue du référendum d’autodétermination » au Sahara ; à la reprise « de pourparlers directs et sérieux, sans conditions préalables » entre Rabat et le Front Polisario ; et à élargir le mandat de la Minurso pour qu’elle puisse s’occuper des droits de l’Homme. Ce paragraphe a été supprimé au 38 e étage du gratte-ciel des Nations unies, à New York, là où Guterres a son bureau, selon des sources diplomatiques.

Le projet de rapport évoquait aussi l’arrêt du 21 décembre dernier de la Cour de justice de l’Union européenne qui stipule que l’accord agricole signé entre Bruxelles et Rabat n’est pas applicable au Sahara occidental car ce territoire ne fait pas partie du Maroc. Dans ce cas aussi Guterres a fait enlever ce paragraphe, signalent les mêmes sources.

Le Secrétariat général de l’ONU a toujours cherché à garder ses distances vis-à-vis de l’Union africaine qui cherche à avoir son mot à dire dans le conflit du Sahara. Que Guterres ait biffé ces phrases-là n’a rien d’étonnant d’autant plus que le Maroc avait boycotté la réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’UA.

Plus surprenante est, en revanche, la suppression du rappel de l’arrêt. Dans son rapport de 2016 le Secrétaire général consacrait une large place au premier arrêt, qui remonte à décembre 2015, contre lequel le Conseil des ministres de l’UE avait fait appel. Il aurait été donc cohérent que l’année suivante le rapport mentionne son dénouement juridique, mais Guterres a préféré ne pas le faire sans doute pour ne pas froisser Rabat et ses alliés au sein du Conseil de sécurité.

Cette omission indigne Carlos Ruiz Miguel, professeur de droit constitutionnel à l’université de Saint Jacques de Compostelle en Espagne, qui analyse le rapport dans son blog. « C’est scandaleux car l’arrêt [de la Cour de justice] s’inspire notamment dans le droit international tel que défini par les Nations unies », écrit-il.

Une fois le texte définitif du rapport rendu public, Rabat n’a pas formulé d’objections. Les indépendantistes sahraouis sont, en revanche, mécontents que Guterres y exprime sa « profonde préoccupation » face au refus du Polisario d’obtempérer à son appel et de se retirer d’El Guerguerat. Le Polisario s’est installé fin août à cet endroit, à mi-chemin entre le mur militaire marocain au Sahara et la douane mauritanienne, pour empêcher ses adversaires de goudronner la route qui relie la fortification et la frontière de la Mauritanie. À l’époque, cette initiative de Rabat n’avait pas fait broncher l’ONU.

Guterres a fait d’autres clins d’œil au Maroc. Le plus important est sans doute d’avoir demandé à Christopher Ross, l’envoyé spécial honni par Rabat, de lui remettre une lettre de démission sans date ce que fit immédiatement le diplomate américain. Ses fonctions prendront fin quand sera nommé son successeur.

Pour le remplacer Guterres a proposé aux deux parties Horst Köhler, ancien président allemand et ex directeur du Fond monétaire international. Le Maroc et le Polisario ont donné leur accord de principe, mais ce denier n’est guère enthousiasmé par ce choix. Il rêvait de John Bolton, ancien ambassadeur de George Bush à l’ONU, ou d’un autre américain car ceux-ci jouissent de l’appui du Département d’État et peuvent, en théorie, faire davantage pression sur leurs adversaires. Malgré cela Ross n’a pas réussi à avancer d’un pouce pendant son mandat comme envoyé spécial.

Pendant qu’au secrétariat général de l’ONU on peaufinait le rapport sur le Sahara, quelques étages plus bas, les ambassadeurs du Maroc, Omar Hilale, et de Cuba, Anayansi Rodríguez Camejo, mettaient la dernière touche à un communiqué, diffusé tard vendredi, annonçant le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Rabat les avait rompues il y a 37 ans quand La Havane avait reconnu la République arabe démocratique sahraouie créée par le Front Polisario.

C’est « conformément aux Très Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohamed VI » que les relations ont été rétablies, selon le ministère des Affaires étrangères du Maroc. Le souverain a conclu, le jeudi 13 avril, un court séjour de vacances familiales à Cuba que, selon « Le 360 », un journal en ligne très proche du Palais, il aurait mis à profit pour avoir « des rencontres diplomatiques avec des hauts responsables cubains ». Cette publication ne donne aucun nom et les autorités de La Havane n’ont pas mentionné ces réunions.

C’est donc Rabat, à en juger par le communiqué, qui est revenu sur la rupture décidée unilatéralement en 1980. La Havane avait prévenu l’Algérie et le Polisario qu’elle répondrait positivement à la demande marocaine sans que cela ne change sa position sur le fond, c’est-à-dire son appui au mouvement indépendantiste sahraoui dont elle est le principal faire-valoir en Amérique Latine. Quand une partie de la presse marocaine laisse entendre que le roi a marqué un point à Cuba, les responsables du Polisario rappellent que leur principal allié, l’Algérie, a toujours eu des relations diplomatiques avec le Maroc.

L’initiative marocaine s’inscrit « dans le cadre de la diplomatie pro-active » voulue par Mohamed VI, « ouverte sur de nouveaux partenaires et espaces géographiques », poursuit le communiqué des Affaires étrangères. Le grand pas dans cette ouverture a été franchi fin janvier quand le Maroc est rentré à l’Union africaine qu’il avait quitté en 1984 à cause de la présence de la RASD.

Presque 18 ans après son arrivée sur le trône, Mohamed VI s’emploie à occuper toutes les chaises vides laissées par son père, le roi Hassan II, dans des organismes internationaux, comme l’Union africaine, ou en matière de relations bilatérales, comme avec Cuba. Il cherche même à s’introduire là où le Maroc n’a jamais été présent comme à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Rabat s’est porté candidat fin février.

Cette stratégie part du constat que le boycott de ces institutions n’a pas servi les intérêts du Maroc et qu’il faut y revenir pour faire contrepoids à ses adversaires, à commencer par l’Algérie. Les résultats de la réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine du mois de mars montrent, apparemment, que c’est loin d’être acquis, mais la diplomatie marocaine compte persévérer. C’est sur le long terme qu’il faudra juger si le roi a gagné son pari.

Quand le Maroc normalise ses relations avec Cuba il se fâche, en revanche, avec le Venezuela, le deuxième grand chantre du Polisario en Amérique Latine. Dans un communiqué publié 24 heures avant de celui sur Cuba, les Affaires étrangères marocaines dénoncent que les richesses du Venezuela soient « accaparées par une oligarchie minoritaire au pouvoir » et que les Vénézuéliens sont « privés de leurs droits humains les plus élémentaires ».

Caracas ne tarda pas à répondre à Rabat soulignant, dans un autre communiqué, qu’un « Royaume occupant » le Sahara et, qui plus est, un « État absolutiste » ne pouvait « prétendre donner des leçons ».

https://www.tsa-algerie.com/comment-guterres-a-edulcore-le-rapport-de-ross-sur-le-sahara-occidental/


Base militaire afghane attaquée: une onde de choc générée par la méga-bombe US  22/04/2017

Base militaire afghane attaquée: une onde de choc générée par la méga-bombe US











Les Talibans ont attaqué la base militaire afghane de Mazar-e-Charif en représailles au largage de la bombe américaine GBU-43/B (MOAB) sur les positions de Daech dans le pays, estime un sénateur russe.

L'emploi de la bombe MOAB par l'armée américaine à la frontière afghano-pakistanaise a compliqué davantage la situation dans le pays et poussé les Talibans à attaquer la base militaire de Mazar-e-Charif, affirme Franz Klintsevitch, membre du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

« Il est à noter que l'attaque a eu lieu une semaine après que les Américains aient largué la plus puissante de leurs bombes non-nucléaires sur les positions de Daech. Le fait qu'il s'agisse de deux groupes terroristes différents n'a pas vraiment d'importance », a statué le sénateur.

Toujours selon lui, le recours à la bombe hyperpuissante est un geste « militairement inutile » qui a rendu la situation politique en Afghanistan d'autant plus difficile.

Selon la chaîne de télévision afghane Tolo News, 94 membres du groupe terroriste Daech, dont quatre commandants locaux, ont trouvé la mort dans la frappe de la bombe américaine GBU-43/B larguée dans la province afghane de Nangarhâr le 13 avril dernier.

Vendredi soir, les insurgés talibans ont lancé une attaque contre la base militaire de Mazar-e-Charif dans le nord de l'Afghanistan, faisant au total plus de 140 morts parmi les forces armées.

La situation en Afghanistan s'est nettement détériorée ces derniers mois. Après avoir établi leur contrôle sur de vastes régions agricoles du pays, les Talibans projettent de conquérir de grandes villes du pays.

https://fr.sputniknews.com/international/201704221031029025-base-afghane-bombe-americaine/


1 2 3 4 5 » ... 3088

Publicité

Brèves



Commentaires