Débris de l’avion repérés dans la région de Aguelhok et Kidal dans le nord du Mali (vol AH 5017)  24/07/2014

Débris de l’avion repérés dans la région de Aguelhok et Kidal dans le nord du Mali (vol AH 5017)




Le ministre du Transport Amar Ghoul a confirmé jeudi le crash de l’avion. « Nous avons des informations en provenance des autorités maliennes et burkinabés faisant état de débris de l’avion repérés dans la région de Aguelhok et Kidal dans le nord du Mali » a t-il déclaré dans une conférence de presse qu’il vient d’animer au terminal 3 de l’aéroport Houari Boumedienne, en présence du directeur général d’Air Algérie Mohamed Salah Boultif.

Cependant Amar Ghoul s’est abstenu d’employer le mot « crash » de façon explicite, précisant en outre que les opérations de recherches étaient toujours en cours. Un avion militaire algérien, des avions militaires français et malien participent à ces recherches ajoute encore le ministre du transport.

Au sujet de l’avion, le ministre a expliqué que « c’est le cinquième voyage fait par cette avion sur le même itinéraire Ouagadougou/Alger ». Et de préciser encore que « l’avion est affrété depuis un mois par Air Algérie, il a toutes les autorisations requises pour voler ». Ghoul a encore ajouté qu’ « une commission d’urgence est mise en place sur instruction du président Bouteflika, juste à l’annonce de la disparition de l’avion des écrans radars ».

Cette commission est présidée par le Premier ministre abdelmalek Sellal. Enfin Ghoul, qui a paru les traits tirés a fait part de sa douleur et de sa compassion pour les victimes de cet accident.

http://www.algerie1.com/actualite/amar-ghoul-confirme-le-crash-de-lavion/


Une plainte déposée contre Israël auprès de la CPI  24/07/2014

Une plainte déposée contre Israël auprès de la CPI





Une plainte du Ministre de la Justice de PALESTINE et du Procureur Général de la Cour de GAZA sera déposée demain matin vendredi 25 juillet auprès de la Cour Pénale internationale par Maitre Gilles DEVERS, avocat au barreau de Lyon, qui en a reçu mandat.

Maitre Gilles DEVERS donnera à la suite une conférence de presse demain vendredi 25 juillet à 9 heures à la Maison du Barreau de Paris 2, rue de HARLAY - 75001 Métro Châtelet
L’accès à la conférence est strictement réservé à la presse.

http://www.agenceinfolibre.fr/plainte-deposee-contre-israel-aupres-cpi/


Explosions dans l’aéroport Ben Gourion après le bombardement d’al-Qassam  24/07/2014

Explosions dans l’aéroport Ben Gourion après le bombardement d’al-Qassam






Les Brigades d’al-Qassam, branche militaire du mouvement de résistance islamique du Hamas, a bombardé jeudi matin l’aéroport israélien de Ben Gourion avec deux missiles.

Les Brigades ont déclaré dans un communiqué militaire avoir frappé jeudi matin l’aéroport avec deux roquettes de type M75.

La dixième chaine sioniste a rapporté que des bruits d’explosion ont été entendus dans l’aéroport. Ce, après que l’Etat hébreu a fermé son espace aérien dans l’aéroport principal de Ben Gourion, en transférant les vols à celui de la ville d’Elat. Cette décision a été prise après les attaques depuis la bande de Gaza, et la suspension des vols de la majorité des compagnies aériennes vers cet aéroport, en raison du danger des roquettes de la résistance.

Lufthansa et Air France ainsi que d'autres compagnies aériennes européennes et étrangères ont annoncé jeudi avoir prolongé de 24 heures, soit durant toute la journée de vendredi, la suspension de leurs vols en provenance de et vers Tel Aviv, en Israël.

http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7uGH3ZZiZnqaH6l9nZfrpqokGaC9XLB30EQaDp6ZMdzQUM3K0otKtqHI1OsPmRDli1V%2bW8HTXW3Gr1wXCDb2NTpzlyh74T50%2bCvqhCFhFQCk%3d
diverses sources


Abou Zouhri: Netanyahu admet sa défaite face à la résistance  24/07/2014

Abou Zouhri: Netanyahu admet sa défaite face à la résistance




Le porte-parole du mouvement de la résistance islamique "Hamas", Dr Sami Abou Zouhri, a déclaré que Netanyahu a reconnu sa défaite devant la résistance palestinienne dans la bande de Gaza.

Abou Zouhri a dit dans une déclaration écrite dont une copie a été reçue par le "Centre Palestinien d'Information" aujourd’hui (24/7): "Les déclarations de Netanyahu de ne pas pouvoir assurer une victoire complète est une reconnaissance tacite de la défaite face à la résistance".

Le premier ministre de l'occupation Benjamin Netanyahu a déclaré ce matin: "Nous ne pouvons pas garantir une victoire complète, mais nous ferons ce qui est de notre pouvoir".

http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7Al2HhGH8ORvM8qEZcuQhS6pxsRj1YV3WfRWzToYmCENA%2bG5wDrb2OjZtvxdaniJZ1EZei1cemmvkOPaz8DxYTW4Dh81gI6NnO0s8tKVEcZU%3d


Disparition de l’avion d’Air Algérie : « Un missile sol-air peut atteindre un avion »  24/07/2014

Disparition de l’avion d’Air Algérie : « Un missile sol-air peut atteindre un avion »





Mohamed Benzerroug est un pilote et expert en enquêtes sur les accidents aéronautiques.

Qu’est ce qui a pu se passer avec l’avion affrété par Air Algérie et qui a disparu à Gao ?

Toutes les hypothèses restent ouvertes avant qu’on retrouve les boîtes noires de l’appareil. Nous savons actuellement que des conditions météorologiques déplorables (un orage ou un vent de sable) ont été signalées et qu’un changement de cap a été demandé quand l’appareil survolait la région de Gao. A partir de ce moment, il n’y a plus eu de signal radar ou de contact radio. Auprès de mes confrères, j’ai su également qu’il s’agit d’un appareil qui a eu beaucoup de pannes de moteurs, la dernière est survenue la veille du décollage de l’avion.

C’est une information importante à retenir. Car si jamais l’avion s’est retrouvé dans des conditions météorologiques dégradantes et avec une panne de moteur, il est évident qu’il n’a aucune chance de poursuivre son vol. Cela dit, lors du crash, nous avons une balise qui se déclenche. Il s’agit d’un émetteur de signal de détresse sur la fréquence appelée 121.5 captée par un satellite. C’est comme un GPS. Dans ce cas la balise n’a pas émis de signal, donc je ne dirais pas que l’hypothèse du crash est la plus plausible. Celle d’une éventuelle attaque terroriste n’est pas à exclure vu la situation qui prévaut dans la région que survolait l’appareil. Un missile sol-air peut atteindre un avion. Nous avons un exemple récent qui est celui de la Malysian Airlines.

Après plus de quinze heures de recherches est-il normal qu’il n’y ait pas eu de signal ?

Il suffit qu’il y ait un grand choc pour que cette balise se déclenche. Donc cela n’est pas normal. Sauf que tout dépend encore une fois de l’équipement de l’avion : est ce que la balise était fonctionnelle ? Est-ce que la batterie était bonne ? Car il s’agit d’un appareil électronique qui est sujet à pannes. Dans le cas où l’avion est abattu par un missile par exemple, parfois il n’y a pas de signal. C’est que la batterie qui alimente l’émetteur est peut être endommagée ou détruite. Généralement les enquêteurs se basent sur les derniers tracés du radar pour la recherche de l’épave.

Où se situe la responsabilité d’Air Algérie qui a affrété cet appareil ?

D’abord, il y a eu beaucoup de problèmes avec ce type d’avions et beaucoup de crashs par le passé. Le MD 83 est un ancien avion, âgé de plus d’une décennie selon mes informations, mais je ne pourrais rien vous dire sur son état de navigabilité actuel. Dans la réglementation aéronautique, c’est le pays d’occurrence (le pays où l’appareil est tombé) qui mène l’enquête avec les autorités du pays qui a affrété cet appareil. La compagnie qui affrète et le constructeur. Pour ce qui est de la responsabilité de la compagnie nationale, je dirai qu’il est un peu tôt pour en parler. Mais on le saura.

À un certain moment, on se posera des questions sur les modalités de passation de marchés, les conditions dans lesquelles on a affrété cet appareil ? Est ce qu’il a été révisé ? Est ce qu’il présente tous les certificats ? Est-il apte à assurer ce long courrier ? Et surtout pourquoi avoir choisi un Mac Douglas puisque ni la marque ni ce type d’avions ne figurent dans la flotte algérienne.

http://www.tsa-algerie.com/2014/07/24/disparition-de-lavion-dair-algerie-un-missile-sol-air-peut-atteindre-un-avion/


Deux soldats étrangers tués en Afghanistan  24/07/2014

Deux soldats étrangers tués en Afghanistan




Deux soldats de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) ont été tués jeudi en Afghanistan, a annoncé la force de coalition dirigée par l'OTAN .

"Deux membres de la Force internationale d'assistance à la sécurité sont morts aujourd'hui à la suite d'une attaque des forces ennemies dans le sud de l'Afghanistan", indique un communiqué de l'ISAF, sans préciser les nationalités des victimes ni les détails de cet incident en conformité avec la politique de l'ISAF.

Les deux décès portent le nombre de soldats étrangers tués en Afghanistan à 53 depuis le début de l'année.

Environ 50.000 soldats de la force de l'OTAN sont stationnés en Afghanistan actuellement, et les Etats-Unis envisagent de réduire leurs effectifs dans ce pays d'Asie centrale à moins de 10.000 personnes l'année prochaine.

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2014-07/24/content_33050685.htm


L'ONU lance une enquête sur l'agression israélienne à Ghaza  24/07/2014

L'ONU lance une enquête sur l'agression israélienne à Ghaza




GENEVE - Le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU a lancé mercredi une commission internationale d'urgence pour enquêter sur "toutes les violations" qui auraient été commises dans le cadre de l'agression israélienne contre la bande de Ghaza, où plus de 670 Palestiniens ont été tués, en vue de juger les responsables.

Une résolution en ce sens, déposée par la Palestine, a été adoptée par 29 voix pour, 1 voix contre (les Etats-Unis) et 17 absentions, lors d'une session extraordinaire du Conseil demandée par les pays arabes pour exiger le respect du droit international dans les Territoires palestiniens occupés.

Parmi les 47 Etats membres du Conseil, seuls les Etats-Unis se sont opposés à la résolution palestinienne. Le représentant américain auprès du Conseil, Keith Harper, a souligné que "nous travaillons intensément pour garantir une cessation immédiate des hostilités mais cette résolution ne va pas nous aider".

Tous les pays européens présents au Conseil, dont la France, l'Allemagne et le Royaume-Unis, se sont en revanche abstenus. Tout comme le Japon.

Un peu plus tôt, la Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Navi Pillay, avait appelé à une enquête sur de possibles crimes de guerre commis par Israël à Ghaza.

La résolution adoptée par le Conseil après presque sept heures de débats condamne "les violations généralisées, systématiques et flagrantes des droits de l'Homme et des libertés fondamentales" découlant des opérations militaires israéliennes menées depuis le 13 juin, dans les Territoires Palestiniens occupés, "en particulier la dernière offensive militaire d'Israël dans la bande de Ghaza (...) qui a impliqué des attaques sans discrimination et disproportionnées (...) , qui peuvent constituer des crimes internationaux".

Elle demande "d'envoyer d'urgence une commission d'enquête indépendante, internationale" pour enquêter sur ces violations et invite les enquêteurs à dresser une liste des "violations et des crimes perpétrés" et "d'identifier ceux qui en sont responsables" en vue de les juger et de "mettre fin à l'impunité".

Le texte demande par ailleurs de placer les Palestiniens sous "protection internationale immédiate". Il appelle à "une cessation immédiate des attaques militaires israéliennes" et "à mettre fin aux attaques contre les civils, y compris des civils israéliens".

La résolution demande aussi à la Suisse, en tant qu'Etat dépositaire des conventions de Genève, des textes fondamentaux du droit humanitaire, d'organiser une conférence d'urgence sur la situation dans les Territoires occupés. Une lettre en ce sens, datée du 9 juillet, a déjà été envoyée par le président palestinien Mahmoud Abbas à Berne.

http://www.aps.dz/monde/9433-l-onu-lance-une-enqu%C3%AAte-sur-l-agression-isra%C3%A9lienne-%C3%A0-ghaza


La Russie a commencé ses livraisons d'armes à l'Irak  24/07/2014

La Russie a commencé ses livraisons d'armes à l'Irak





La Russie a commencé la livraison d'hélicoptères de combat et d'avions de chasse à l'Irak, a rapporté jeudi une source du secteur militaire russe, alors que le ministre irakien de la Défense s'est rendu à Moscou pour évoquer la coopération militaire.

"Un certain nombre de contrats avec l'Irak sont entrés en vigueur et sont en train d'être honorés", a indiqué une source dans le secteur des exportations militaires russes, cité par l'agence de presse Interfax.
Les livraisons d'hélicoptères de combat Mi-35 et d'avions de chasse Su-25 ont déjà commencé, a précisé cette source, ajoutant que Bagdad avait également des contrats pour des hélicoptères Mi-28 et des systèmes antiaériens mobiles Pantsir-S1.

L'ambassadeur de Russie à Bagdad, Ilia Mogounov, avait auparavant indiqué que tous les avions Soukhoi seraient livrés d'ici à la fin de l'été.

En 2012, l'Irak et la Russie ont signé des contrats d'un montant total de 3,1 milliards d'euros pour la livraison de 36 Mi-28 et 48 systèmes Pantsir, selon la holding publique Rostec. Des contrats pour six Mi-35, et entre cinq et dix Su-25 ont été signés par la suite.

Le ministre irakien de la Défense, Saadoun al-Dulaimi, s'est rendu jeudi à Moscou pour s'entretenir avec son homologue russe, Sergueï Choïgou, de la coopération militaire entre les deux pays, alors que l'Irak fait face à une rébellion jihadiste armée.
M. Dulaimi a souligné que la Russie et l'Irak avaient une "riche histoire" de coopération militaire et qu'il fallait "aujourd'hui la renforcer et la développer".

M. Choïgou a de son côté déclaré que "la coopération militaire et technique se développait avec succès" et que la Russie "soutenait le combat (de l'Irak) contre le terrorisme".

La source russe citée par Interfax a pour sa part estimé que compte tenu des tensions internationales liées à l'accident de l'avion malaisien en Ukraine, Washington pourrait faire pression sur Bagdad pour que l'Irak annule ces commandes à la Russie.

Malgré les milliards dépensés par les Etats-Unis pour entraîner et équiper l'armée irakienne pendant les huit ans de leur occupation du pays, les forces gouvernementales n'ont pas été en mesure de repousser l'offensive des insurgés menée par l'Etat islamique (EI) le mois dernier.

En quelques jours, les jihadistes et leurs alliés parmi les factions sunnites ont conquis Mossoul, la deuxième plus grande ville d'Irak, ainsi que de larges pans du territoire dans le nord et l'ouest.
La ligne de front s'est depuis stabilisée et Bagdad a pu recevoir une assistance de Washington pour le renseignement, et des avions de chasse Soukhoi de la Russie et de l'Iran.

http://www.lorientlejour.com/article/877703/la-russie-a-commence-ses-livraisons-darmes-a-lirak-agence.html


Gaza: une école de l’ONU bombardée par israël, 15 morts 200 blessés  24/07/2014

Gaza: une école de l’ONU bombardée par israël, 15 morts 200 blessés





Des employés des Nations unies ont été tués dans l’attaque contre une école de l’ONU à Gaza, a indiqué jeudi le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, qui « condamne fermement » cette attaque.

« Il y a de nombreux morts, dont des femmes et des enfants et des employés de l’ONU », a déclaré M. Ban à Erbil (Irak), selon un communiqué de l’ONU.

Quinze Palestiniens ont été tués jeudi dans une école de l’ONU à Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, où étaient réfugiés des Palestiniens, ont annoncé les services d’urgence locaux.

Un photographe de l’AFP a vu neuf corps, dont celui d’un bébé d’un mois et de sa mère, à la morgue de l’hôpital de Jabaliya, près de Beit Hanoun, selon le photographe de l’AFP.

Le porte-parole des services de secours palestiniens, Achraf al-Qodra, a de son côté fait état d’un bilan de 15 morts et de plus de 200 blessés. Les blessés ont été conduits à l’hôpital Chifa de Gaza.

Le porte-parole de l’Agence de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA), Chris Gunness a confirmé sur son compte Twitter qu’il y avait eu « un certain nombre de tués et de blessés » dans ce bâtiment.

Selon un porte-parole de l’armée israélienne, des combats sont en cours dans la zone de Beit Hanoun avec le Hamas accusé « de se servir des infrastructures civiles et de symboles internationaux comme boucliers humains ».

L’armée a aussi évoqué « la possibilité » d’un carnage causé par une roquette tirée par le Hamas: « Durant l’après-midi, plusieurs roquettes lancées par le Hamas depuis la bande de Gaza sont tombés dans le secteur de Beit Hanoun », ajouté cette source.

« Les coordonnées précises de cet abri à Beit Hanoun avaient été formellement fournies à l’armée israélienne », a souligné M. Gunness.

« Nous avons passé une grande partie de la journée à essayer de négocier et d’organiser une trêve pour permettre aux civils, notamment à notre personnel, de partir », a-t-il regretté auprès de l’AFP. « Cela n’a pas été accordé. Les conséquences sont tragiques ».

« Nous voulions évacuer car il y avait des combats autour de l’école », a-t-il expliqué. Selon un correspondant de l’AFP, des traces de sang étaient visibles dans une cour de l’école, où l’obus est tombé.

Des couvertures et des vêtements dispersés dans la cour témoignaient que l’endroit était utilisé par des personnes ayant fui leur maison et les violences.
Deux heures après le drame, il ne restait que quelques chèvres dans l’école désertée.

Quelque 110.000 Gazaouis, sur une population totale d’1,8 million d’habitants, ont quitté leur foyer et ont été pris en charge par l’ONU depuis le début de l’offensive israélienne.

Mardi, une autre école de l’ONU accueillant des réfugiés avait été touchée par des tirs de chars israéliens qui n’avaient pas fait de victime dans le camp de réfugiés d’al-Maghazi (centre du territoire)

http://www.algerie1.com/flash-dactu/gaza-des-employes-de-lonu-tues-dans-lattaque-dune-ecole/
http://www.algerie1.com/flash-dactu/gaza-15-palestiniens-refugies-dans-une-ecole-de-lonu-tues-par-un-tir/


La Russie renforcera ses forces militaires en Crimée  24/07/2014

La Russie renforcera ses forces militaires en Crimée





La Flotte russe de la mer Noire aura de nouvelles unités de navires et côtières en Crimée, en outre, du personnel licencié précédemment va reprendre leurs fonctions, a déclaré aux journalistes le chef du bureau de la marine de l'état-major du District militaire du Sud de la Russie, Anatoli Dolgov.

« Il s'agit d'un programme fédéral ciblé sur le développement de la Flotte de la mer Noire, élaboré pour une période jusqu'en 2020. Le groupement des forces russes sur la péninsule de Crimée sera renforcé. En outre, il y aura de nouvelles casernes militaires et de nouvelles bases de formation à Sébastopol », a ajouté M. Dolgov.

http://french.ruvr.ru/news/2014_07_24/La-Russie-renforcera-ses-forces-militaires-en-Crimee-9841/


L'OTAN veut déployer une base militaire près des frontières russes  24/07/2014

L'OTAN veut déployer une base militaire près des frontières russes




L’OTAN envisage la création de la plus grande base en Europe de l'Est pour faire avancer l’infrastructure de réaction rapide vers les frontières de la Russie, rapportent les médias britanniques en référence à une déclaration du Commandant suprême des forces alliées de l'OTAN en Europe (SACEUR), le général Philipe Breedlove.

« La ville portuaire polonaise de Szczecin, située sur les rives de la mer Baltique, est considérée comme un favori pour la création d'une base », a ajouté Breedlove.

Selon M. Breedlove, l'OTAN envisage de stocker des armes, des munitions et des aliments sur cette base afin d'assurer dès que possible l’approvisionnement des unités de combat de l'alliance dans le cas de crise.

http://french.ruvr.ru/news/2014_07_24/LOTAN-veut-deployer-une-base-militaire-pres-des-frontieres-russes-2372/


Israël arrête des soldats pour des fuites sur les pertes de Tsahal à Gaza  24/07/2014

Israël arrête des soldats pour des fuites sur les pertes de Tsahal à Gaza




L’armée israélienne a annoncé mercredi avoir arrêté nombre de ses soldats et un civil, soupçonnés d’avoir été derrière la fuite d’informations sur le nombre des tués et blessés dans l’armée israélienne pendant l’agression contre Gaza à travers les réseaux sociaux, avant que leurs familles ne soient informées d’une façon officielle, rapporte felesteen.ps.

Le communiqué de l’armée a évoqué la propagation "de messages non-officiels et non responsables, qui arrivent sur les téléphones portables, à travers l’application WhatsApp et leur diffusion rapide à travers tous les réseaux sociaux".

Des experts et des journalistes israéliens ont affirmé le recul de confiance de l’opinion israélienne dans ses médias officiels, notamment pour ce qui est des pertes de l’armée pendant l’agression conte Gaza, signalant que les porte-paroles de la résistance jouissent d’une plus grande crédibilité auprès du public israélien.

Ils ont affirmé qu’il existe une grande mutation auprès du public israélien, dans la mesure où les réseaux sociaux sont désormais plus importants que les sources traditionnelles.

La propagation d’informations fuitées sur les pertes au rang de l’armée pendant l’agression contre Gaza a donné lieu à des appels à la une des journaux israéliens pour ne plus envoyer des mises à jour non-officielles relatives aux pertes. L’armée a par ailleurs confisqué les portables des soldats envoyés au combat.

Ce faisant, The Washington Post a rapporté que plus de 50 anciens soldats israéliens ont refusé de rallier les réservistes, du fait de ce que le journal qualifie de "honte" envers leur rôle dans l’armée, qui "joue un rôle principal en matière de répression des Palestiniens".

Les soldats ont diffusé une pétition sur Internet, publiée par le journal américain, où ils soulignent que "l’armée dans son ensemble est impliquée dans les restrictions imposées à la vie des Palestiniens, ce qui aide aux opérations de répression menées contre les Palestiniens".

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/israel-arrete-des-soldats-pour-des-fuites-sur-les-pertes-de-tsahal-a-gaza/id-menu-957.html


Point de vue: Crash de l'avion affrêté par Air Algérie  24/07/2014

Point de vue: Crash de l'avion affrêté par Air Algérie





Un missile aurait frappé le vol AH5017 Ouagadougou-Alger lorsque l'avion passait au dessus de Gao au Mali où la DGSE et l'armée française sont installées au niveau de l'aéroport. Pour le moment nous ne savons pas si un avion rafale français, stationné au Tchad, a abattu l'avion, comme le F-15 israelien et non pas le Sukhoi 25 comme Shalomov l'affirme, qui a abattu le vol MH17 au dessus de l'Ukraine. Cette opération terroriste franco-israelienne vient après les menaces US de porter l'affaire de Ain Amenas devant la cours criminelle de justice internationale dans le cadre de la guerre pour le contrôle du Maghreb-Sahel menée contre Paris. Washington affirme via le DRS-Africom, avoir les preuves de l'implication 100% française dans l'opération. Cet attentat fait également suite à l'annulation de la visite de Trevidic dans le cadre de l'affaire des moines de Tibhirines, où le CRIF-likoud de la maison mossad-pasqua est directement impliqué. Il faut savoir également que la fin de mission Serval au Mali, n'a pas permis de retirer les mercenaires de la DGSE basés à Tessalit, Gao, Mopti, Kidal mais que l'opération Barkhane a mis en selle des négociateurs algériens, proches de Washington, dans la négociation d'un accord avec Ansar Deen et le MLNA dans le nord Mali. Enfin, il faut également noter que la France participe activement au génocide de Gaza depuis Benghazi, Tunis, Alger et Rabat et est lourdement impliquée dans les projets israeliens de pillage du gaz et du pétrole de Nouakchott à Baghdad. La France-Israel de Cukierman-hollande-Sarkozy ayant déstabilisé la Libye et contribue en ce moment à morceler ce pays, via une guerre civile, selon les plans israeliens.

http://islamic-intelligence.blogspot.fr/


Disparition du Vol AH 5017 : Selon la France, “l’avion s’est probablement écrasé, mais aucune trace n’a été retrouvée”  24/07/2014

Disparition du Vol AH 5017 : Selon la France, “l’avion s’est probablement écrasé, mais aucune trace n’a été retrouvée”






Actualisé à 16 H 30 : L’ambassadeur français à Alger s’est déplacé jusqu’à l’aéroport international d’Alger pour se réunir avec les responsables d’Air Algérie. A la fin de cette réunion, le diplomate français n’a fait aucune déclaration et a préféré quitter rapidement l’aéroport. “Il paraissait très inquiet et soucieux”, rapportent des témoins oculaires.

Actualisé à 15 H 50 : Le ministre des Affaires Étrangères Français, Laurent Fabius, vient de s’exprimer sur la disparition du vol AH 5017 d’Air Algérie. “L’avion s’est probablement écrasé, mais aucune trace de l’appareil n’a été retrouvée”, a-t-il indiqué l’instant dans une déclaration publique faite devant les caméras des télévisions françaises. Laurent Fabius n’a manqué de souligner si “la catastrophe a été confirmée, cela serait une tragédie majeure”. Le ministre français a révélé également que le pilote de l’avion disparu avait demandé, lors du dernier contact radio, de changer de cap en raison “des problèmes météorologiques”.

Actualisé à 14 H 50 : Le célèbre quotidien sportif espagnol Marca a révélé que l’avion affrété par Air Algérie pour effectuer le vol AH5017, et qui a disparu ce jeudi sur un trajet entre Ouagadougou et Alger, “était l’appareil privé de la formation du Real Madrid entre 2007 et 2009″. Le prestigieux club espagnol l’avait vendu par la suite à la compagnie Swiftair.

Actualité à 14 H 45 : l’avion affrété par Air Algérie et appartenant à l’opérateur espagnol Swiftair était en bon état avant de décoller d’Ouagadougou au Burkina Faso, assurent des sources proches de la direction des opérations d’Air Algérie. L’avion de type MD-83 a subi un contrôle de maintenance il y a de cela un mois, soulignent encore nos sources.

Actualisé à 14 H 30 : Des forces militaires algériennes ont été déployées au nord du Mali pour effectuer des recherches et tenter de retrouver les traces de l’avion affrété par Air Algérie. C’est un communiqué officiel du ministère des Transports algérien qui confirme l’organisation de recherche dans la zone où l’avion d’Air Algérie avait disparu. Ceci dit, des sources officieuses confient que ses recherches sont menées par des forces militaires algériennes appuyées par l’aviation militaire française.

Actualisé à 14 H 25 : Air Algérie et les autorités algériennes refusent de parler encore de crash. Mais des sources officieuses, notamment des cadres de l’avion algérienne, confirment que l’avion affrété par Air Algérie s’est crashé au nord du Mali. Des sources maliennes précisent que le crash s’est produit au nord du Mali. Les causes de cette tragédie aérienne demeure méconnues. Et la piste d’une attaque terroriste n’est toujours pas écartée.

Actualisé à 14 H 15 : Au moins 6 algériens figuraient parmi les passagers du VOL AH 5017, confient à Algérie-Focus des responsables de l’aviation Algérienne. On comptait également dans l’avion qui s’est probablement crashé dans la région de Gao au Mali 50 français, 8 libanais, 24 burkinabés, un camerounais, un luxembourgeois, un suisse, un belge et un roumain. 3 passagers ne sont pas encore identifiés. Et tous les membres de l’équipage sont des espagnols.

Actualisé à 13 H 37 : Deux Mirages de l’armée française survolent la zone où aurait disparu l’avion d’Air Algérie, rapporte I-Télé, la chaine d’information française.

Actualisé à 13 H 33 : Une réunion de crise a débuté au Palais du Gouvernement à Alger à la suite de la disparition du Vol AH5017 de la compagnie Air Algérie. Un vol à bord duquel se trouvaient pas moins de 116 passagers. Plusieurs ministres algériens ont rejoint le bureau du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, pour faire le point sur cette situation qui a plongé dans la panique les autorités algériennes. Pour l’heure, aucun haut responsable algérien n’a voulu préciser si l’avion affrété par Air Algérie a été victime d’un crash occasionné par une panne technique ou une attaque terroriste.

Actualisé à 13 H 20 : Air Algérie a confirmé officiellement via Twitter la présence de 50 Français à bord de l’avion disparu ce jeudi 24 juillet, au nord du Mali. Pour l’heure, la compagnie nationale n’a donné aucune autre précision sur les circonstances de la disparition de cet avion. Crash ou attaque terroriste ? Le mystère demeure entier.

Actualisé 13 H 15 : Contactée par la rédaction d’Algérie-Focus, l’Ambassade de France en Algérie ne confirme pas la présence à bord du vol AH 5017 de passagers français. “Nous nous en tenons aux déclarations d’Air Algérie. Nous n’avons aucune idée si des Français se trouvaient à bord de cet avion”, explique-t-on à la cellule de presse de l’Ambassade. Le ministère des Affaires étrangères français a, cependant, mis en place une cellule de crise, joignable au +33 1 43 17 56 46. “Nous sommes totalement mobilisés, tant à Paris au centre de crise qu’à Alger et Ouagadougou, où nos ambassades sont en contact permanent avec les autorités locales et la compagnie aérienne. Nous procédons actuellement à des vérifications”, indique un message du ministère sur le site du Quai d’Orsay.

Actualisé à 1 2 H 45 : Le Premier ministre algérien, Abdelamlek Sellal, vient de confirmer que l’avion affrété par Air Algérie a disparu dans la région de Gao, au nord du Mali. Une région réputée pour abriter des groupes terroristes impliquées dans une guerre contre les intérêts algériens et occidentaux. Pour rappel, de nombreuses sources officieuses ont affirmé que pas moins de 80 ressortissants français étaient à bord de ce vol. Une quinzaine de ressortissants libanais faisait également partie des passagers.

Actualisé à 11 H 55 : C’est officiel. Le nombre des passages qui étaient à bord du vol Ah 5017 est de 116 passagers. C’est l’opérateur espagnol Swiftair, le propriétaire de l’avion affrété par Air Algérie, qui confirme cette information. “Swiftair annonce qu’un avion MD83 de sa compagnie opéré par Air Algérie a décollé à 01H17 (heure locale) du Burkina Faso à destination d’Alger avec comme heure d’arrivée prévue 5h10 (heure locale) et n’est pas parvenu à destination”, lit-on dans un communiqué rendu public par cet opérateur espagnol. Dans cet avion, confirme Swiftair, voyageaient 110 passagers et 6 membres de l’équipage, parmi lesquels deux pilotes et quatre stewards

Actualisé à 11 H 15 : La disparition mystérieuse du vol AH 5017 qui devait atterrir à Alger vers 05:40 après avoir décollé de Ouagadougou à 00 : 45 suscite toujours des interrogations à la direction générale d’Air Algérie. Celle-ci n’arrive toujours pas à confirmer les informations récoltées ces dernières minutes, a-t-on appris d’une source qui travaille à Air Algérie.

Pour l’heure, la compagnie algérienne refuse de rendre public une version définitive et exacte pour expliquer la perte de contact avec son appareil. Une cellule de crise a été officiellement très tôt la matinée et les investigations se poursuivent. Mais notre source confie que pour l’heure, les enquêteurs travaillent sur deux pistes : le crash ou le détournement. Et aucune de ces deux pistes n’a été écartée pour le moment. L’avion transportait plus de 100 passagers, a-t-on encore appris. Plusieurs ressortissants subsahariens et quelques ressortissants européens se trouvaient à bord de l’appareil. Le nombre des ressortissants algériens n’a pas été précisé. Mais on parle d’au moins 5 passagers algériens. A la direction des opérations d’Air Algérie, on ne veut délivrer aucune information précise “pour ne pas effrayer les familles des passagers”, indique-t-on. Quoi qu’il en soit, une seule information est sûre : l’avion a disparu des radars depuis 2 H du matin. Et pendant tout ce temps-là, aucun élément ne permet de trancher sur son sort. La situation est de plus en plus tendue à la direction générale d’Air Algérie.

9 H 30 : Panique à Air Algérie. La compagnie battant pavillon national a annoncé jeudi matin avoir perdu jeudi le contact avec un de ses appareils 50 minutes après son décollage de Ouagadougou au Burkina Faso.

« Les services de navigation aérienne ont perdu le contact avec un avion d’Air Algérie assurant jeudi la liaison Ouagadougou – Alger, 50 minutes après son décollage », a expliqué ainsi la compagnie publique algérienne, citée par l’agence APS. Il est à préciser que l’avion est parti de Ougadougou, capitale du Burkina Faso, et devant rejoindre Alger. On ne sait toujours pas combien de personnes étaient transportées à bord de cet avion. Selon plusieurs sources concordantes, le nom du vol pourrait être AH5017.


Crash/Air Algérie: deux Mirage français à la recherche de l'avion  24/07/2014

Crash/Air Algérie: deux Mirage français à la recherche de l'avion






La France a dépêché deux chasseurs Mirage à la recherche de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi au Niger, rapporte l'agence Reuters.

Deux chasseurs de type Mirage 2000 déployés en Afrique ont été envoyés à la recherche de l'appareil. Ils vont mener des recherches depuis le dernier point connu le long de la trajectoire probable de l'appareil, a dit le colonel Gilles Jaron, porte-parole d l'état-major français, cité par la presse.

Un avion d'Air Algérie assurant le vol AH5017 a disparu des écrans radars 50 minutes après son décollage d'Ouagadougou, au Burkina-Faso.

L'avion à destination d'Alger transportait à son bord, selon des données révisées, 119 passagers et 7 membres d'équipage. Une cinquantaine de passagers de nationalité française se trouvait de l'appareil, selon l'agence Reuters. La télévision algérienne a plus tard annoncé que l'avion s'était écrasé près de la capitale du Niger, sans laisser de survivants, propos ensuite confirmés par la compagnie aérienne.

http://french.ruvr.ru/news/2014_07_24/Crash-Air-Algerie-deux-Mirage-francais-a-la-recherche-de-lavion-2172/


Un avion d’Air Algérie s’écrase, 51 Français à bord  24/07/2014

Un avion d’Air Algérie s’écrase, 51 Français à bord




Un responsable de l'aviation civile algérienne a confirmé jeudi qu'un appareil MD-83 d'Air Algérie assurant le vol AH 5017 entre Ouagadougou et Alger avec 110 passagers, dont 51 Français, et six membres d'équipage s'était écrasé.

Le crash se serait produit dans le nord du Mali. La compagnie charter espagnole Swiftair avait annoncé dans la matinée avoir perdu le contact avec l'un de ses MD-83 affrété par Air Algérie.

Air Algérie a perdu le contact avec son vol AH 5017, parti dans la nuit de Ouagadougou, à destination d'Alger, avec 110 passagers et six membres d'équipage à bord. Pour une raison pour l'instant inconnue, les services de navigation aérienne n'ont plus eu de liaison avec l'appareil 50 minutes après son décollage.

Quelque 51 Français figurent parmi les passagers d'un avion d'Air Algérie disparu jeudi, vient de déclarer le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius

Le pilote avait demandé à modifier sa route à 01h38 GMT en raison d'une tempête dans la région, a précisé pour sa part le ministre burkinabé des Transports, Jean Bertin Ouédraogo.

La compagnie charter espagnole Swiftair a confirmé ne plus avoir de contact avec un de ses MD-83 affrété par Air Algérie. Un responsable algérien a dit qu'il s'agissait d'un Airbus A320.

"Air Algérie informe que les services de navigation aérienne ont eu leur dernier contact avec le vol AH 5017 assurant la liaison Ouagadougou-Alger ce jour 24 juillet à 1 heure 55 minutes GMT (3 heures 55, heure française), soit 50 minutes après son décollage", précise un communiqué.

Sans retard, l'avion aurait dû décoller à minuit 40 (2 heures 40) et atterrir à 4 heures 40 (6 heures 40), si l'on se fie aux informations du site Flightradar24.

La compagnie a mis en place un "plan d'urgence", selon le texte. Selon son site internet, Air Algérie assure quatre vols par semaine vers Ouagadougou, dont un jeudi au départ de la capitale.

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/air-algerie-a-perdu-le-contact-avec-le-vol-ah5017/id-menu-957.html


Manifestation grandiose à Paris pour l’arrêt de l’agression israélienne sur Gaza  24/07/2014

Manifestation grandiose à Paris pour l’arrêt de l’agression israélienne sur Gaza





Des milliers de personnes sont descendues mercredi soir dans les rues de Paris pour exiger l’arrêt de l’agression israélienne sur Gaza qui a fait, depuis le 8 juillet, plus de 700 victimes, dont des enfants et des femmes. « Pour l’arrêt immédiat des bombardements sur Gaza », « Pour l’arrêt de l’agression israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem », « Pour la levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza » et « Pour des sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international » et « Stop au génocide palestinien » étaient les principaux mots d’ordre des manifestations qui répondaient à un appel d’un Collectif pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens.

Dans le calme et lourdement encadrée par les services de l’ordre, la marche a débuté vers 18 h 30, place Denfert-Rochereau, en direction des Invalides. De nombreux participants arboraient le drapeau palestinien, tandis que d’autres portaient des dossards verts flanqués de Free Palestine. Pour un représentant de la Ligue française des droits de l’homme, principale organisatrice, cette marche intervient en soutien au peuple palestinien et au gouvernement d’entente nationale. Selon lui, les tirs de roquettes sur Israël « n’est qu’un prétexte » et « l’objectif avoué est de mettre fin au gouvernement palestinien d’entente nationale, condition pourtant nécessaire à tout progrès vers une paix juste ».

« Israël assassin, Hollande complice »

Philippe Carpentier, du Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP), a dénoncé, de son côté, la « passivité coupable » de la France, souhaitant à travers cette marche populaire obtenir des actions « concrètes » de la France auprès du pouvoir israélien et du Conseil de sécurité. Devant lui, un carré de manifestants scandait « Israël assassin, Hollande complice ». La position officielle française vis-à-vis de cette nouvelle agression sur Gaza, en bute à un blocus israélien depuis 2006, a été vivement critiquée.

Le président français François Hollande est même allé jusqu’à cautionner l’agression d’Israël contre la population de Ghaza en déclarant, lors de son entretien téléphonique avec le Premier ministre israélien, le 9 juillet dernier, qu’il appartenait au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger la population face aux menaces. Placée sous haute surveillance, la marche Denfert-Rochereau-Invalides, dûment autorisée par la Préfecture de police, intervient après celles, interdites, de Barbès (samedi) et Sarcelles (dimanche).

http://www.algerie1.com/flash-dactu/manifestation-grandiose-a-paris-pour-larret-de-lagression-israelienne-sur-gaza/


"Le génocide israélien à Ghaza, une démarche "hitlero-stalinienne"  24/07/2014

"Le génocide israélien à Ghaza, une démarche "hitlero-stalinienne"





ALGER - La Commission nationale consultative de promotion et de protection des Droits de l'Homme (CNCPPDH) a jugé mercredi regrettable le silence des Etats dits "démocratiques", d'Organisations internationales et d'intellectuels qui n'émettent "aucune protestation" à l'égard du génocide à Ghaza, qualifiant la démarche d'Israël d'"hitlero-stalinienne".

"L'Etat sioniste d'Israël a entrepris par l'intermédiaire de son armée à la fois suréquipée par ses alliées et surentraînée en la circonstance, une expédition punitive à l'encontre du peuple palestinien et des habitants de la bande de Ghaza", écrit la CNCPPDH dans un communiqué.

"Cette agression criminelle délibérée depuis toujours a reçu l'approbation des gouvernements occidentaux sans exception au motif fallacieux tiré de la légitime défense alors même que personne ne conteste que la riposte est disproportionnée et que les moyens ainsi mis en œuvre font apparaître une volonté génocidaire dont la preuve est rapportée par les massacres massifs qui se succèdent dans l'indifférence quasi-générale", a indiqué la même source.

"Et il est à tout le moins regrettable de constater que les Etats dits démocratiques, les organisations internationales, les intellectuels qui se réclament des Droits de l'Homme, si prompts à condamner les autres, n'émettent aucune protestation à l'égard d'Israël qui continue à commettre ses crimes sans encourir la moindre réprobation morale, la règle étant devenue universelle selon laquelle tout reproche fait aux israéliens représente des propos anti-sémites auxquels il est devenu dangereux de s'exposer", a ajouté la Commission.

"Quant aux Etats arabes du Moyen-Orient qui sur l'échiquier international pèsent moins lourd que les Indiens d'Amazonie, personne n'en attend plus rien, qui ne peuvent ni secourir militairement Gaza et les palestiniens ni contribuer à contenir Israël dans ses frontières, l'insécurité ayant changé de campé", a déploré la CNCPDH.

Le martyre des palestiniens est imputable à la "désunion" des Etats arabes du Moyen-Orient, "aux échecs militaires successifs des Arabes et à leur incapacité à faire face à un ennemi implacable créateur d'un Etat serial-killer dont l'objectif est celui de réduire les Palestiniens à une population anecdotique, coloniser économiquement ce qui reste des pays du Moyen-Orient, les pays occidentaux, dont les Etats-Unis, ayant vocation à être maintenu dans leur statut d'Etats satellites d'Israël".

"Comme on peut le constater à l'évidence elle-même, la démarche est hitlero-stalinienne et nul ne peut savoir ce qui serait susceptible de l'arrêter", lit-on dans le même communiqué.

http://www.aps.dz/les-breves/breves-monde/6986-la-cncppdh-le-g%C3%A9nocide-isra%C3%A9lien-%C3%A0-ghaza,-une-d%C3%A9marche-hitlero-stalinienne


Le ministre de la Défense irakien en Russie pour demander du matériel militaire  24/07/2014

Le ministre de la Défense irakien en Russie pour demander du matériel militaire





Le ministre de la Défense irakien était en route vers Moscou mercredi pour y demander du matériel militaire afin de lutter contre les insurgés qui mènent une offensive dans le pays, a annoncé un porte-parole.

"Le ministre de la Défense Saadoun al-Doulaïmi est parti de Bagdad pour Moscou", où il "rencontrera le ministre de la Défense russe et d'autres responsables pour les presser de fournir à l'Irak des armes, des équipements et des avions militaires modernes", a déclaré à l'AFP le lieutenant général Mohammed al-Askari.

Le ministre est porteur d'une missive du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki adressée au président russe Vladimir Poutine lui "expliquant la situation sécuritaire et politique en Irak et le besoin de renforcer la coopération militaire" entre les deux pays, a-t-il ajouté.

Pour mener sa contre-offensive contre les insurgés qui se sont emparés de vastes pans du territoire irakien, Bagdad a notamment reçu fin juin cinq avions Sukhoï russes.

Les Etats-Unis estiment que grâce à leur soutien aérien les forces de sécurité irakiennes sont parvenues à freiner l'avancée des jihadistes dans le nord du pays, mais hésitent toujours à mener des raids aériens contre ces militants.

Selon un haut diplomate américain, Brett McGurk, l'appui des Etats-Unis, avec notamment une surveillance aérienne constante ces dernières semaines, a permis à l'armée irakienne d'enrayer l'offensive des jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Les appareils américains effectuent une cinquantaine de sorties par jour pour des missions de renseignement et de surveillance au-dessus de l'Irak: "Nous avons maintenant une meilleure idée de ce qui se passe et à la lumière de ces informations nous allons pouvoir prendre des décisions", a dit M. McGurk devant des élus du Congrès, au retour d'un voyage de sept semaines sur place.

En revanche, Washington hésite toujours à répondre à la demande des autorités irakiennes, qui aimeraient voir les Etats-Unis effectuer des frappes contre les militants de l'EIIL à l'aide de drones armés.

Le diplomate a convenu de "l'incompétence" des chefs de l'armée irakienne dans le nord du pays, mis en déroute très rapidement au début de l'offensive des extrémistes sunnites. Ces chefs ont depuis été renvoyés et remplacés, a souligné M. McGurk.
"Mais nous avons aussi trouvé des unités très professionnelles et très investies, et c'est dans notre intérêt je crois de soutenir ces unités", a noté le diplomate.

Celui-ci a indiqué que le général américain Lloyd Austin allait à son tour se rendre en Irak à partir de jeudi pour "évaluer davantage la situation et voir de quelle manière concrète l'assistance américaine sera la plus efficace".

Quelque 220 conseillers militaires américains avaient effectué un audit de l'armée irakienne en juin. Leur rapport indiquait que seules la moitié des forces irakiennes étaient jugées dignes de recevoir des conseils des Américains.

http://www.lorientlejour.com/article/877564/le-ministre-de-la-defense-irakien-en-russie-pour-demander-du-materiel-militaire.html
http://www.lorientlejour.com/article/877560/irak-washington-reflechit-toujours-a-deventuelles-frappes-contre-les-jihadistes.html


Le Hamas refuse un cessez-le-feu avant la levée du blocus de Gaza  24/07/2014

Le Hamas refuse un cessez-le-feu avant la levée du blocus de Gaza





Doha - Le chef en exil du mouvement palestinien Hamas, Khaled Mechaal, a réitéré mercredi les conditions de son mouvement à un cessez-le-feu avec Israël, en exigeant avant tout une levée du blocus imposé depuis 2006 à la bande de Gaza.

Nous rejetons aujourd'hui et nous rejetterons à l'avenir la proposition d'un cessez-le-feu préalable à des négociations sur les revendications du Hamas, dont la levée du blocus, a déclaré M. Mechaal lors d'une conférence de presse à Doha.

La levée du blocus en place depuis 2006 est l'une des revendications du Hamas, qui exige aussi l'ouverture de la frontière avec l'Egypte et la libération par Israël de prisonniers.

Alors que se multiplient les appels internationaux pour une cessation des hostilités qui ont fait près de 700 morts palestiniens selon les secours palestiniens et 34 Israéliens, M. Mechaal a souligné que le Hamas n'a pas d'objection aux médiations entreprises, y compris celle de l'Egypte, mais à condition de parvenir à l'arrêt de l'agression et à la levée du blocus.

Que l'on s'accorde sur la réalisation de nos revendications, puis on décidera de l'heure d'un cessez-le-feu, a-t-il martelé.

Nous voulons un arrêt de l'agression dès demain, voire aujourd'hui ou en ce moment même. Mais levez le blocus avec des garanties et non pas une promesse pour des négociations ultérieures, a-t-il dit. Nous n'accepterons aucune initiative qui ne lève pas le blocus imposé à notre peuple.

Il a dans ce contexte affirmé qu'il était favorable à une trêve humanitaire qui ne soit pas un moyen de contourner les revendications du Hamas. Nous sommes les plus soucieux d'une trêve humanitaire, comme celle de jeudi dernier pour l'évacuation des blessés et l'aide à apporter à la population.

Il a lancé un appel à la communauté internationale et aux ONG pour venir au secours de Gaza et de ne pas attendre la fin de la guerre. Pour cela, j'appelle aujourd'hui à l'ouverture des points de passage pour permettre l'entrée des convois de secours dans Gaza qui a besoin de carburant, de vivres et d'électricité.

Comme pour soutenir la détermination du Hamas à faire aboutir ses revendications, M. Mechaal a affirmé que la résistance ne pliera devant personne.

Personne ne pourra désarmer la résistance, a-t-il ajouté, posant deux conditions pour un désarmement de Gaza, exigé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu: la fin de l'occupation et le désarmement d'Israël.


(©AFP / 23 juillet 2014 22h09)
http://www.romandie.com/news/Le-Hamas-refuse-un-cessezlefeu-avant-la-levee-du-blocus-de-Gaza_RP/500531.rom


1 2 3 4 5 » ... 2413

Publicité

Brèves

VIDEO
Dissidence d'Etat | 24/07/2014 | 398 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 170


Commentaires