Washington: la Russie doit immédiatement retirer son convoi d'Ukraine  23/08/2014

Washington: la Russie doit immédiatement retirer son convoi d'Ukraine





Washington - Les Etats-Unis ont exigé vendredi de la Russie qu'elle retire immédiatement le convoi humanitaire qui est arrivé dans le bastion prorusse de Lougansk en Ukraine, sous peine de nouvelles sanctions.

Selon Moscou, les camions sont chargés de 1.800 tonnes d'aide humanitaire destinée à la population civile de l'Est de l'Ukraine, mais Kiev n'a pas autorisé leur entrée sur son territoire et a parlé d'invasion directe.

Les 300 camions sont tous arrivés vendredi soir dans le centre de Lougansk, leur destination, selon la télévision d'Etat russe.

L'envoi de ces camions constitue une violation de la souveraineté de l'Ukraine par la Russie, a estimé Caitlin Hayden, la porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche.

La Russie doit immédiatement retirer ses véhicules et son personnel du territoire ukrainien, a-t-elle ajouté, tout en menaçant Moscou de nouvelles sanctions internationales.

Et, a rappelé Mme Hayden, la Russie maintient une force militaire considérable à la frontière ukrainienne, capable d'envahir l'Ukraine en très peu de temps.

Moscou, a-t-elle argué, a tiré à plusieurs reprises en direction du territoire ukrainien et envoie de plus en plus d'équipement militaire et de combattants en Ukraine.

Le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby, a réitéré que Washington estimait le nombre de soldats russes massés à la frontière à plus de 10.000.

La Russie ne peut pas envoyer des véhicules, des personnes ou du fret en Ukraine, que ce soit sous la forme d'un convoi humanitaire ou sous tout autre prétexte, sans la permission de Kiev, a-t-il encore indiqué, tout en admettant que le Pentagone n'avait pas une vue complète de ce que transportent les véhicules.

Le Conseil de sécurité de l'ONU tenait une réunion à huis clos depuis 19H00 GMT pour en discuter.


(©AFP / 22 août 2014 21h49)
http://www.romandie.com/news/Washington-la-Russie-doit-immediatement-retirer-son-convoi_RP/510182.rom


Le désarmement du Hamas est non négociable, selon Al-Zahar  23/08/2014

Le désarmement du Hamas est non négociable, selon Al-Zahar




Un haut fonctionnaire du Hamas a déclaré vendredi que le désarmement de son mouvement était inacceptable.

L'homme fort du mouvement islamique du Hamas Mahmoud al-Zahar a fait ces remarques dans une brève déclaration à la presse. Selon lui, la "résistance palestinienne" n'acceptera pas les décisions internationales, qui appellent à désarmer les factions palestiniennes sans se soucier du blocus imposé à Gaza.

Les propos d'Al-Zahar font suite à une initiative européenne, lancée jeudi par l'Allemagne, la France et l'Angleterre, initiative qui encourage la réalisation d'un cessez-le feu immédiat et durable qui se caractérise par une fin des tirs de roquettes et des opérations militaires dans la bande de Gaza.

L'initiative appelle au désarmement du Hamas et des autres groupes palestiniens, au retour de l'Autorité nationale palestinienne à Gaza, qui est sous le contrôle du Hamas ces sept dernières années, à la levée du blocus israélien et à la reprise des pourparlers de paix entre les deux parties sur la base de la frontière de 1967.

L'initiative européenne a été lancée au moment où les négociations sur le cessz-le-feu sous les bons offices de l'Egypte sont dans l'impasse face à une reprise des conflits entre les Palestiniens et Israël dans la bande de Gaza après deux semaine d'accalamie.

Jeudi soir, de nouvelles frappes aériennes israéliennes sur Gaza ont couté la vie à deux Palestiniens et fait trois blessés, selon des sources médicales locales.

Selon des sources médicales palestiniennes, plus de 2070 Palestiniens ont été tués et 10 000 autres blessés depuis le lancement de l'offensive israélienne contre la bande de Gaza en juillet, tandis que 68 Israéliens, dont 64 soldats, ont également trouvé la mort dans les hostilités.

http://french.cri.cn/621/2014/08/23/581s398195.htm


Gaza: le Hamas exécute les traîtres présumés dans son camp  23/08/2014

Gaza: le Hamas exécute les traîtres présumés dans son camp





Le Hamas s'est livré à une série expéditive d'exécutions publiques de Palestiniens accusés de collaborer avec l'ennemi israélien. Cela au lendemain de deux opérations d'assassinat de ses chefs militaires par l'Etat hébreu dans la bande de Gaza.

Dix-huit "collaborateurs" ont été exécutés, a indiqué la télévision du Hamas. Des hommes en uniforme des Brigades Ezzedine al-Qassam, l'aile militaire du Hamas, ont débarqué de leurs voitures six "collaborateurs" devant la mosquée al-Omari, la plus grande de Gaza, ont rapporté des témoins. Sous les yeux de centaines de fidèles, ils ont vidé les chargeurs de leurs armes automatiques sur eux.

L'ennemi était bien informé
Onze autres "collaborateurs" ont été supprimés plus tôt près du siège de la police, et un autre encore sur une place proche, ont rapporté des témoins.

Cette purge intervient après une tentative israélienne d'assassinat de Mohammed Deif, le chef d'Al-Qassam, mardi soir, et celle, réussie, de trois commandants de la même organisation jeudi. La succession de ces agressions laisse supposer qu'Israël, qui passe pour avoir ses informateurs dans la bande de Gaza, était bien renseigné.

Le site Majd, proche du Hamas, prévenait vendredi que la "résistance", terme désignant les groupes armés à Gaza luttant contre Israël, "n'épargnera aucun collaborateur. Tous seront jugés par des tribunaux révolutionnaires", en référence aux tribunaux secrets mis en place par ces mouvements.

Encore un enfant tué
Les opérations d'assassinat israéliennes ont aussi provoqué un tir de barrage de roquettes sur Israël. Un enfant a été tué dans le sud du pays par un obus tiré de la bande de Gaza, a indiqué l'armée. La police israélienne a, elle, fait état de trois blessés dans une synagogue.

Il s'agit du quatrième civil tué en Israël par des tirs palestiniens depuis le début de la guerre entre le Hamas, qui contrôle Gaza, et Israël. Les Brigades al-Qassam ont menacé de leurs roquettes l'aéroport de Tel-Aviv et forcé Israël à reporter l'ouverture de son championnat de football, prévu samedi.

Dans le même temps, deux attaques israéliennes ont fait quatre morts à Gaza, selon les secours palestiniens, portant à 75 le nombre de Palestiniens tués depuis la reprise des hostilités mardi.

Au total au moins 2091 Palestiniens ont été tués depuis le début du conflit le 8 juillet, des civils pour la plupart. Côté israélien, les victimes sont essentiellement des militaires (64).

Résolution à l'ONU
L'ONU et les agences humanitaires ont tiré la sonnette d'alarme devant le bilan humain de cette nouvelle guerre, la troisième en six ans à Gaza.

En soirée, le président palestinien Mahmoud Abbas et le chef du Hamas Khaled Mechaal ont appelé l'ONU à établir "un calendrier pour la fin de l'occupation" israélienne dans les Territoires et l'établissement d'un Etat palestinien indépendant aux frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale".


(ats / 22.08.2014 21h43)


L'UE déplore et juge illégale l'entrée du convoi humanitaire russe en Ukraine  23/08/2014

L'UE déplore et juge illégale l'entrée du convoi humanitaire russe en Ukraine





Vendredi, l'Union européenne (UE) a critiqué et jugé illégale la décision russe de faire passer un convoi d'aide humanitaire sur le territoire ukrainien sans escorte du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et sans le consentement du gouvernement ukrainien.

L'UE considère que l'entrée du convoi russe sur le territoire ukrainien constitue une violation de la frontière ukrainienne et que cette action est contraire aux arrangements prévus d'un commun accord par l'Ukraine, la Russie et le CICR.

L'UE exhorte la Russie à revenir sur sa décision et salue les autorités ukrainiennes pour leur retenue et leur volonté de poursuivre le dialogue, a indiqué dans un communiqué le Service européen pour l'action extérieure, l'organe chargé de la politique étrangère de l'UE.

Plus tôt dans la journée, la presse ukrainienne a annoncé qu'une partie du convoi d'aide humanitaire russe avait franchi la frontière au poste douanier d'Izvarine, lequel est contrôlé par les insurgés indépendantistes. L'ensemble du convoi russe compte 280 camions et transporte environ 2 000 tonnes de secours, notamment des vivres, des médicaments, des sacs de couchage et des groupes électrogènes.

À Moscou, le ministre russe des Affaires étrangères a indiqué dans un communiqué vendredi que la Russie était prête à ce que le personnel du CICR participe à l'opération en accompagnant le convoi et en distribuant les secours.

Toutefois, le CICR a fait savoir par la suite dans un message sur son compte Twitter que ses représentants n'escortaient pas le convoi en raison de l'instabilité de la situation en matière de sécurité.

Le secrétaire général de l'OTAN Anders Fogh Rasmussen a condamné vendredi l'entrée d'une partie du convoi humanitaire russe sur le territoire ukrainien sans le consentement de Kiev et sans la participation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

M. Rasmussen voit dans cet acte "un manquement aux engagements internationaux de la Russie", notamment aux engagements pris récemment à Berlin et à Genève.

Il souligne en outre que "le non respect des principes humanitaires internationaux soulève à nouveau des questions" sur le but du convoi d'aide de la Russie.

http://french.cri.cn/621/2014/08/23/581s398179.htm
http://french.cri.cn/621/2014/08/23/581s398175.htm


Un chasseur chinois a "dangereusement" frôlé un avion militaire américain  23/08/2014

Un chasseur chinois a "dangereusement" frôlé un avion militaire américain




Un chasseur chinois a "dangereusement" frôlé par trois fois un avion militaire américain mardi dans l'espace aérien international à l'Est de la Chine, a annoncé le Pentagone vendredi.

Le chasseur chinois, qui était armé, s'est approché à moins de 10 mètres de l'avion américain, un P8-Poseidon de surveillance maritime qui effectuait une mission de routine, a déclaré le contre-amiral John Kirby, porte-parole du Pentagone.
Le pilote chinois a effectué un "tonneau" au-dessus de l'appareil américain et à un autre moment il est arrivé perpendiculairement au Poseidon et a "exhibé ses armes".

L'incident, qui se produit à un moment de tensions entre la Chine et ses voisins, s'est déroulé à environ 220 km à l'Est de l'île chinoise de Hainan.

"Nous avons fait part de notre profonde inquiétude aux Chinois quant à cette manoeuvre hasardeuse et peu professionnelle", a souligné le porte-parole du Pentagone.
Il a dit ne pas avoir connaissance d'un quelconque échange radio entre les pilotes des deux appareils.
En avril 2001, dans la même zone, une collision entre un avion EP-3 de la Marine américaine et un avion d'interception chinois avait causé la mort d'un pilote chinois et forcé l'appareil américain à atterrir d'urgence sur l'île d'Hainan. L'équipage américain avait été détenu et interrogé par les Chinois.

L'accident avait provoqué à une crise diplomatique entre Pékin et Washington.

http://french.cri.cn/720/more/726/more726.htm


Irak : 70 morts dans l'attaque contre une mosquée sunnite  22/08/2014

Irak : 70 morts dans l'attaque contre une mosquée sunnite




Des miliciens chiites ont tiré sur des fidèles au moment de la prière du vendredi dans une mosquée sunnite au nord-est de Bagdad, faisant au moins 70 morts, selon un nouveau bilan donné par des officiers irakiens et des docteurs.

L'attaque, survenue dans la région de Hamrine, dans la province de Diyala, a été apparemment menée en représailles à la mort de miliciens chiites, soit dans des affrontements, soit dans un attentat dans ce secteur.

http://www.lorientlejour.com/article/882239/irak-70-morts-dans-lattaque-contre-une-mosquee-sunnite.html


Décision sioniste de recruter 10 000 soldats réservistes  22/08/2014

Décision sioniste de recruter 10 000 soldats réservistes





Le cabinet israélien a approuvé par téléphone jeudi 21/8 après-midi, sur proposition du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le recrutement de 10 000 soldats réservistes.

La radio publique hébreu a déclaré qu'une partie de ces soldats seront appelés à remplir la place de soldats réguliers dans le nord de l'Etat hébreu et pour des fonctions urgentes sur les frontières de Gaza.

L'armée israélienne a annoncé hier la convocation de 2 000 soldats.

Il est à noter que l'occupant israélien a recruté 82 000 soldats lors de son offensive terrestre contre la Bande de Gaza et la plupart d'entre eux ont été licenciés à la fin de cette offensive, il y a plus de deux semaines.

http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s79jBDMDqyR8Kd2YbVAUC4zydop9%2fo2Khnv2vfBupuiMxwLS9bDAm1kyXCK8MYoNbLN2kXBWR%2fEX1qkVJBqL3Zf0YlMk3ynjKlZMifFkVRlDs%3d


France : l'ex-Femen Amina sera jugée pour une agression à Paris  22/08/2014

France : l'ex-Femen Amina sera jugée pour une agression à Paris






L'ex-Femen tunisienne Amina, placée en garde à vue mercredi soir après une bagarre à Paris, a été relâchée jeudi soir et devra comparaître au tribunal correctionnel pour violences en état d'ébriété, a-t-on appris de source judiciaire.

Mercredi soir, l'ancienne Femen, qui était accompagnée de deux personnes selon son avocat, avait croisé un couple sur la place de la Bastille, dont "la femme porte le voile", avait indiqué une source proche de l'enquête. Selon cette même source, des insultes ont fusé et l'ancienne Femen a agressé la femme voilée, déclenchant une rixe.

L'avocat d'Amina, Me Martin Pradel, a assuré de son côté à l'AFP que c'est sa cliente qui a "été agressée physiquement". Après leur garde à vue, l'ex-Femen et l'une des personnes qui l'accompagnaient ont toutes deux fait l'objet d'une convocation ultérieure devant le tribunal correctionnel pour violences volontaires aggravées, notamment par l'état d'ébriété. "J'envisage très sérieusement de faire citer au tribunal les personnes qui l'ont frappée et qui se présentent comme des victimes", a de son côté indiqué l'avocat.

Le 15 juillet, Amina avait été également placée en garde à vue à Paris, soupçonnée d'avoir menti au sujet d'une agression dont elle disait avoir été victime au début du mois. Elle avait porté plainte le 7 juillet affirmant avoir été agressée la veille à Paris par cinq +islamistes+ qui, selon ses dires, avaient entrepris de lui raser les cheveux et les sourcils. Elle doit être jugée en octobre à Paris pour dénonciation mensongère.

Amina Seboui s'était fait connaître en Tunisie, où elle avait fait deux mois et demi de détention provisoire en 2013 pour avoir peint le mot "Femen" sur le muret d'un cimetière de Kairouan (sud de Tunis) afin de dénoncer la tenue d'un rassemblement salafiste. Après avoir reçu des marques de soutien des autres Femen, elle avait décidé de quitter ce mouvement féministe en l'accusant d'"islamophobie".

http://www.lorientlejour.com/article/882215/france-lex-femen-amina-sera-jugee-pour-une-agression-a-paris.html


LA TRANSCARPATHIE INSURGEE REFUSE LA SALE GUERRE DE KIEV AU DONBASS  22/08/2014

# PCN-SPO/ LA TRANSCARPATHIE INSURGEE REFUSE LA SALE GUERRE DE KIEV AU DONBASS
 
PCN-SPO avec Xportal/ 2014 08 21/
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office
 
Depuis près d'un mois, et la proclamation d’indépendance de la région (*), les Ruthènes et les Hongrois en Transcarpathie, opposés au gouvernement de Kiev, sont entrés dans une phase décisive. Des actions spontanées pour bloquer les routes et autoroutes de la région empêchent les administrations pro-Kiev de fonctionner efficacement et paralysent l’exécution des ordonnances de la Junte sur la conscription, appelant la population de la région à se joindre aux forces qui luttent contre la Novorossiya.
 
En Hongrie, la jeune république de Trancarpathie dispose d’un soutien important. Le ‘Mouvement des jeunes du Comité 65’ (Hatvannégy Vármegye Ifjúsági Mozgalom) et le parti hongrois Jobbik – parti populiste de droite rallié récemment aux thèses eurasistes - ont organisé une manifestation le 8 août devant l'ambassade d'Ukraine.
 
Un orateur, représentant de la minorité ruthène, Anatoly Száva, a annoncé que, « face à des plans visant à mobiliser 80.000 personnes de la région des Carpates, la population appelle par des moyens pacifiques à reconnaître les résultats du référendum de 1991 qui garantit l'autonomie de la région. Sinon, la région arrêtera complètement son obéissance à Kiev ». Les Carpatho-Russes croient que » la Hongrie ne permet pas aux banderistes de continuer le génocide en cours en Novorossiya », a souligné Száva.
 
Dès le début du soulèvement, des instances en Transcarpathie jouent un rôle actif et avec eux des militants du Jobbik, prenant le rôle de représentants de la minorité hongroise et coordonnant ses actions avec les Ruthènes.
 
Selon certaines sources, le gouvernement de Kiev enverrait des troupes en Transcarpathie venant d'autres régions du pays. Les gardes-frontières ukrainiens de la région ont mis en place une «hot line» et exhortent les habitants à signaler les cas d’ «activité terroriste».
 
Version française (adaptée du Polonais) :
JPV/ Service de Presse du PCN
 
(*) Lire : LUCMICHEL. NET/ L’UKRAINE IMPLOSE : VOICI LA TRANSCARPATHIE QUI DECLARE SON INDEPENDANCE !
http://www.lucmichel.net/2014/08/02/lucmichel-net-lukraine-implose-voici-la-transcarpathie-qui-declare-son-independance/
________________________
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office


EBOLA. LA VERITABLE DIMENSION  22/08/2014

# PCN-TV/ LUC MICHEL SUR ‘CITOYEN TV’: EBOLA. LA VERITABLE DIMENSION
 
PCN-TV avec Citoyen TV/
2014 08 19/
 
Luc MICHEL sur CITOYEN TV
– la TV de la Diaspora africaine (Paris) –
analyse la véritable dimension de la pandémie Ebola, au-delà du sensationnalisme des médias de l’OTAN …
dans le JOURNAL du 19 août 2014 (à 9 min 02) …
 
Le Journal complet sur :
https://vimeo.com/104042600
 
PCN-SPO
________________________
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office


Les terroristes islamistes doivent être vaincus (responsable de l'armée américaine)  22/08/2014

Les terroristes islamistes doivent être vaincus (responsable de l'armée américaine)




Il est possible de contenir les forces de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), mais pas éternellement, a déclaré jeudi un haut responsable de l'armée américaine.

Martin Dempsey, président du Comité américain des chefs d'état-major, a indiqué lors d'une conférence de presse au Pentagone que le groupe terroriste de l'EIIL avait une vision "apocalyptique de fin du monde" à laquelle il faudrait mettre fin tôt ou tard.

Pour vaincre l'organisation terroriste, le groupe devra être vaincu non seulement en Irak, mais aussi en Syrie, a indiqué le responsable.

"Il faudra le combattre des deux côtés de ce qui est à l'heure actuelle une frontière inexistante", a déclaré M. Dempsey. "Cela se fera lorsque nous aurons une coalition chargée de vaincre l'EIIL avec le temps".

Le général a indiqué qu'il préférait appeler l'EIIL "l'EIIS", car cette appellation souligne les objectifs du groupe terroriste sur le long terme. EIIS est l'abbréviation d'"Etat islamique en Irak et en Syrie".

L'EIIS est une illustration édifiante de la menace posée par les groupes terroristes, a noté M. Dempsey. Après le 11 septembre 2001, les Etats-Unis se sont concentrés sur al-Qaïda et le pays a réalisé des progrès significatifs dans sa lutte contre le groupe, qui avait tué 3000 Américains ce jour-là.

Le rôle des Etats-Unis dans cette longue bataille sera complexe, a ajouté M. Dempsey.

Les Etats-Unis auront trois outils militaires à leur disposition, a-t-il précisé.

"L'un est l'action directe. Il y aura des cas où nous seront personnellement menacés, où des ressortissants américains et installations américaines seront menacés, où nous aurons recours à une action directe", a-t-il indiqué.

Le second est le renforcement des capacités des partenaires, et cela devra être un moyen de progression majeur, a-t-il poursuivi.

Le troisième outil est de donner des moyens aux partenaires, "ce qui est en quelque sorte ce que nous faisons à l'heure actuelle en Irak avec les forces de sécurité irakiennes et les Peshmerga", a ajouté M. Dempsey.

http://french.cri.cn/621/2014/08/22/304s398092.htm


L'Etat islamique représente une menace inédite (le Pentagone)  22/08/2014

L'Etat islamique représente une menace inédite (le Pentagone)




L'Etat islamique représente en raison de ses moyens financiers et militaires une menace de premier ordre pour les Etats-Unis, peut-être supérieure à celle que représentait auparavant Al Qaïda, et il ne pourra être vaincu s'il continue à exister en Syrie, ont déclaré jeudi des responsables américains.

"(Les activistes de l'Etat islamique) constituent une menace immédiate contre tous nos intérêts, que cela soit en Irak ou ailleurs", a déclaré le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, au sujet du groupe islamiste qui contrôle de vaste pans de territoires en Irak et en Syrie et vient de diffuser une vidéo montrant la décapitation du journaliste américain James Foley.

Interrogé sur les capacités de l'Etat islamique à commettre une attaque contre les Etats-Unis comparable à celles du 11 septembre 2001, Chuck Hagel a répondu que ce groupe djihadiste était "aussi bien organisé et financé que toute autre organisation dont nous ayons eu connaissance".

"Ils sont plus qu'un simple groupe terroriste. Ils allient idéologie et sophistication militaire (...) Ils sont incroyablement bien financés. Cela va au-delà de tout ce qu'il nous a été donné de voir."
Les Etats-Unis ont lancé depuis le 8 août une campagne de bombardements aériens dans le nord de l'Irak pour stopper la progression de l'Etat islamique. Jusqu'à présent, l'aviation américaine a effectué 89 frappes aériennes en quasiment deux semaines.

Pour le chef de l'état-major de l'armée américaine, le général Martin Dempsey, le groupe islamiste pourrait représenter une menace directe pour l'Occident avec le retour dans leurs pays de ressortissants européens ou américains ayant combattu en Syrie ou en Irak.

Martin Dempsey a laissé entendre que l'Etat islamique constituerait une menace tant qu'il disposerait de bases arrière en Syrie, pays rongé par trois années de guerre civile.
"C'est une organisation qui a une vision stratégique apocalyptique, eschatologique et qui devra au bout du compte être vaincue", a déclaré le chef d'état-major de l'armée américaine.

"Pour répondre à votre question, peuvent-ils être vaincus sans traiter la partie de leur organisation qui est installée en Syrie ? La réponse est non. Il faudra s'attaquer à ce problème des deux côtés de ce qui est fondamentalement à l'heure actuelle une frontière inexistante."

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/l-etat-islamique-represente-une-menace-inedite-le-pentagone/id-menu-957.html


Centrafrique : 9 militaires français de la force européenne EUFOR RCA ont été blessés à Bangui  22/08/2014

Centrafrique : 9 militaires français de la force européenne EUFOR RCA ont été blessés à Bangui




L’État-major des armées (EMA) a indiqué, ce 21 août, que 3 militaires français, appartenant au Groupement tactique interarmes (GTIA) Acier de la force Sangaris, avaient été blessés, la veille, lors d’affrontements avec des individus dans le quartier musulman du PK5, dans le 3e arrondissement de Bangui.

Ces violences ont fait suite à celles qui ont eu lieu le 19 août. Là, une patrouille française de la force européenne EUFOR RCA, a été violemment prise à partie, ce qui contraint leurs camarades de Sangaris à intervenir. Aucun bilan n’avait été communiqué jusqu’à présent.

Ainsi, selon la cellule médis d’EUFOR RCA, 9 militaires français ont été blessés lors de ces heurts, dont « 5 par éclats de grenade ». Les quatre autres souffrent de troubles auditifs. L’un d’entre eux, plus gravement touché, a été rapatrié en France.

D’après les informations publiées par les Dernières Nouvelles d’Alsace, les 9 soldats blessés appartiennent tous au 152e Régiment d’Infanterie (RI) de Colmar. Les « Diables rouges » ont en effet déployé une compagnie à Bangui dans le cadre de la mission européenne, dont la France est nation-cadre. Des gendarmes français en font également partie.

Au total, ce sont donc 12 militaires français qui ont été blessés au cours de ces dernières 48 heures à Bangui.

http://www.opex360.com/2014/08/21/centrafrique-9-militaires-francais-de-la-force-europeenne-eufor-rca-ont-ete-blesses-bangui/


Lyon : la mairie du 1er met ses drapeaux en berne en soutien à la palestine  22/08/2014

Lyon : la mairie du 1er met ses drapeaux en berne en soutien à la palestine





Ce mercredi 20 août, la mairie du 1er arrondissement de Lyon a pris la décision de mettre ses drapeaux en berne, en soutien “aux victimes de l'offensive israélienne dans les territoires palestiniens”.

La mairie du 1er arrondissement "est en deuil". Face aux multiples conflits internationaux, notamment les violences entre Israël et Palestine, la municipalité a pris la décision de mettre ses drapeaux en berne depuis ce mercredi 20 août, pour 48 heures. Elle souhaite donner "une autre image de la République française, celle d'un humanisme assumé".

Cet acte collégial témoigne d'une "volonté de paix dans le Moyen-Orient". L'arrondissement dirigé par Nathalie Perrin-Gilbert souhaite exprimer "l'image d’une France pour qui la paix universelle est un idéal, vers lequel chacun doit s'efforcer de tendre et qui n'assimile pas les crimes militaires d’une coalition gouvernementale, comprenant l’extrême droite, à une religion".

Ce n'est pas la première fois que la mairie du 1er prend cette décision. Il y a presque un an, le 22 août 2013, en réaction à l'utilisation d'armes chimiques en Syrie, les drapeaux avaient déjà été mis en berne en bas des Pentes.

https://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Lyon-la-mairie-du-1er-met-ses-drapeaux-en-berne


L’Egypte suspend ses vols vers l'entité sioniste  22/08/2014

L’Egypte suspend ses vols vers l'entité sioniste





Des sources officielles propriétaires de la compagnie aérienne "Air Sina" ont annoncé la suspension de tous leurs vols entre les aéroports du Caire et de Ben Gourion à Tel Aviv depuis ce matin (21/8) en raison de la détérioration de la situation.

Les sources ont indiqué dans un communiqué de presse le jeudi (21-8) que le vol N°054 de la compagnie était censé décoller du Caire à 10h ce matin en direction de "Tel Aviv", mais en raison de la situation sécuritaire, le vol a été annulé ainsi que tous les autres vols jusqu'à nouvel ordre.

Les Brigades al-Qassam avaient donné un délai aux compagnies aériennes étrangères jusqu'à six heures du jeudi matin heure locale de Gaza pour suspendre tous leurs vols en direction de l'aéroport principal de l'entité.

Les Brigades al-Qassam ont aussi annoncé avoir bombardé à 11h ce matin l'aéroport Ben Gourion avec un missile de type "M75".

Chypre et la Slovaquie ont annoncé, hier soir (20-8), la suspension de tous leurs vols en direction de "Tel-Aviv".

http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7K1rE5iVKF8RiK12t7AJo5TA8SSuUfDSrdFQQUwuwJIXPNnLrrs8j6YdeJpxx5gcA1eFcEvnnqwfL9mZCACecVJpuW%2fRZnogWQkBgGp1BxWs%3d
http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7vOVQR34yJrfgIZ2eEdbvVq6NrCEMrkXpP44YtvaH%2b3g1Yzz0oFFZ9747ihds4hyNE9TbvUFZjOelU7QpmMn7haFyKRB6ThbcSO05IrS3IqQ%3d


Des dizaines de milliers de personnes assistent aux funérailles des leaders d’Al Qassam à Rafah  22/08/2014

Des dizaines de milliers de personnes assistent aux funérailles des leaders d’Al Qassam à Rafah




Des dizaines de milliers de palestiniens ont assisté jeudi 21/8 aux funérailles des trois martyrs et leaders d’Al Qassam : Raed Al Aatar, Mohamed Abu Shamala et Mohamed Barhoum.

Le correspondant du CPI a déclaré que les funérailles ont commencé de l’hôpital Abu Youssef Al Najar ou des milliers de citoyens s’étaient réunis afin de porter les corps des martyrs. Les participants, très en colère, ont appelé Al Qassam de répondre fermement aux meurtres des leaders.

Les palestiniens ont priés sur les corps dans la mosquée Al Awda au centre-ville de Rafah. Ni la mosquée ni ses alentours ont suffi pour contenir tous les participants qui sont venus des quatre coins de Rafah et de Khan Younis au sud de la bande de Gaza.

Le cheikh et prédicateur Nader Abu Sharakh a prononcé un discours dans lequel il a rappelé les vertus des leaders maintenant martyrs. Il a assuré que la résistance ne faiblera pas et sera même aussi forte que la douleur de la séparation de ses cadres.

Abu Sharakh a ajouté qu’ « Al Qassam se vengera pour le sang de ses leaders et de son peuple » Il déclare que la réponse sera forte et mémorable.

Les porte-paroles du mouvement Hamas ont menacé d'intensifier la bataille et de la transférer vers de nouveaux, insistant que l'occupation s'est ouvert les portes de l'enfer en assassinant les trois dirigeants des Brigades el-Qassam dans la ville de Rafah au sud de la Bande de Gaza.

Le porte-parole du mouvement Hamas, Dr. Sami Abou Zouhri, a confirmé que l'occupation se trompe si celle-ci pense que le meurtre des commandants d'el-Qassam à Rafah affaiblira la résistance

Abou Zouhri a déclaré jeudi 21/8 dans un communiqué de presse, que les noms de ces leaders deviendront des noms de roquettes qui brûleront les Sionistes.

Dans le même contexte, Fawzi Barhoum, le porte-parole du mouvement a menacé de son côté de transférer la lutte vers de nouvelles zones après l'assassinat des trois éminents commandants militaires du Hamas à Rafah.

Barhoum a souligné que l'occupation a profité de la trêve de négociations du Caire pour recueillir des informations.

Il a confirmé que le crime qui consiste à cibler les dirigeants de la résistance à Rafah ne restera pas impuni. Il a promis que la résistance mènera la bataille dans de nouveaux fronts.

De plus, le député Mouchair al-Masri, a souligné qu'en assassinant les leaders, l'occupant s'est ouvert les portes de l'enfer.

http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7al1cfFz1PS%2bgvfixWerr19sW54iau3WPpBY4g9TWm5c2PGwO8QgIjmz%2f0cHfMcuy3BqPXiFxGjjSzuHTkeQIUIkGgFMETOIpQuTDdN4F%2f%2bc%3d
http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7QAdjOu24dcRCjBqcG3h1ErPMQYAVqMMDsdZgw5BBidoVrDsWMp0PVOgbAMIVRwy1gvziN2qgTAN6dXMYPcqmLjzv63nNxpDoznRbOy28lD0%3d


La Tunisie et l'Egypte ferment leur frontière aérienne avec la Libye  22/08/2014

La Tunisie et l'Egypte ferment leur frontière aérienne avec la Libye






La Tunisie a annoncé jeudi qu'elle fermait sa frontière aérienne avec la Libye tandis qu'en Egypte, la direction de l'aéroport du Caire annulait tous les vols au départ ou à destination de la Libye.

Aucune explication n'a été fournie par l'aviation civile tunisienne; l'agence libyenne de presse Lana indique que la décision de l'aéroport du Caire a été prise en réponse à l'aggravation de l'insécurité en Libye.

De violents combats ont à nouveau éclaté mercredi à Benghazi, dans l'est de la Libye. A Tripoli, la capitale, où des milices rivales s'affrontent depuis des semaines, des avions de combat non identifiés sont entrés en action lundi, selon le gouvernement libyen.

http://www.lorientlejour.com/article/882062/la-tunisie-et-legypte-ferment-leur-frontiere-aerienne-avec-la-libye.html


Une députée palestinienne refuse un ordre d'expulsion israélien de Ramallah  22/08/2014

Une députée palestinienne refuse un ordre d'expulsion israélien de Ramallah




Une députée de la gauche palestinienne interdite de séjour par Israël à Ramallah a indiqué jeudi qu'elle refusait de partir et a entamé un sit-in avec d'autres parlementaires au siège du Conseil législatif dans cette ville de Cisjordanie occupée.

Khalida Jarrar, cadre du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), a expliqué que des soldats israéliens étaient entrés par la force chez elle mercredi à l'aube pour lui signifier un ordre d'expulsion de Ramallah vers Jéricho, une autre ville de Cisjordanie, où elle devrait rester six mois.

"Je ne respecterai pas cet ordre d'expulsion car c'est mon droit de vouloir rester dans mon lieu de résidence", a-t-elle dit, en ajoutant avoir contacté ses avocats pour suivre l'affaire.

Accompagnée par plusieurs membres du Conseil législatif palestinien (CLP, Parlement), des personnalités politiques et des membres d'associations de défense des droits de l'Homme, Mme Jarrar a installé une tente au siège du CLP où elle compte observer un sit-in pour protester contre cette mesure.

Une telle mesure est rare et il s'agirait de la première depuis le début des années 1990, selon Raji Sourani, directeur du Centre palestinien des droits de l'Homme (PCHR). Il a parlé d'une "pratique d'un autre âge et contraire au droit international".

Selon Mme Jarrar, le tribunal militaire israélien l'accuse de "mettre en danger la sécurité de la région". Mme Jarrar a dit ignorer complètement ce qu'on lui reproche exactement.

Les soldats, accompagnés de policiers, lui ont remis une carte lui spécifiant les zones de Jéricho dans lesquelles elle était autorisée à se déplacer, a-t-elle ajouté.

Mme Jarrar a été la première députée du FPLP élue au Parlement palestinien. Elle a été en charge du dossier des détenus palestiniens dans les prisons israéliennes au sein du CLP.

Selon le Club des prisonniers palestiniens, basé à Ramallah, une trentaine de membres du Parlement, y compris son président, Aziz Dweik, un dirigeant du Hamas, sont actuellement détenus par Israël.

http://www.lorientlejour.com/article/882091/une-deputee-palestinienne-refuse-un-ordre-dexpulsion-israelien-de-ramallah.html


L'Etat islamique "va au-delà" de ce qu'on a connu en termes de menace terroriste (Hagel)  22/08/2014

L'Etat islamique "va au-delà" de ce qu'on a connu en termes de menace terroriste (Hagel)





L'Etat islamique, le groupe de jihadistes extrémistes contrôlant une partie de l'Irak et de la Syrie, est une menace qui va "au-delà de tout ce que nous avons connu" en termes de terrorisme, a affirmé jeudi le ministre américain de la défense Chuck Hagel.

"Cela (l'Etat islamique) va au-delà de tout ce que nous avons pu connaître. Nous devons être prêts à tout", a déclaré le ministre au cours d'une conférence de presse à Washington.

L'EI "va au-delà d'un groupe terroriste. Il allie idéologie (et) sophistication de son savoir-faire militaire tactique et stratégique. Il est extrêmement bien financé", a souligné M. Hagel.

Jamais jusqu'à présent un responsable de l'administration du président Barack Obama n'avait décrit la menace que représente l'Etat islamique en des termes aussi forts.

Pour défaire l'Etat islamique, il faut s'y attaquer aussi en Syrie (Pentagone)

L'Etat islamique a été "coupé dans son élan" grâce aux frappes américaines dans le nord de l'Irak, mais pour en venir à bout, il faudra s'y attaquer aussi en Syrie, a estimé le chef d'état-major interarmées américain jeudi.

Les jihadistes sunnites, qui se sont emparés de larges pans de territoires en Irak et en Syrie, "peuvent être maîtrisés", a également assuré le général Martin Dempsey, lors d'une conférence de presse.

http://www.lorientlejour.com/article/882102/letat-islamique-va-au-dela-de-ce-quon-a-connu-en-termes-de-menace-terroriste-hagel.html
http://www.lorientlejour.com/article/882096/pour-defaire-letat-islamique-il-faut-sy-attaquer-aussi-en-syrie-pentagone.html


Le nouveau président turc désigne M. Davutoglu comme son Premier ministre  22/08/2014

Le nouveau président turc désigne M. Davutoglu comme son Premier ministre





Le nouveau président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé jeudi à Ankara que l'actuel ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu était choisi comme le Premier ministre du nouveau gouvernement turc.

M. Davutoglu est le candidat désigné à la succession de M. Erdogan en tant que nouveau Premier ministre et chef du parti de la Justice et du Développement (AKP) au pouvoir.

"Notre candidat à la présidence du parti est Ahmet Davutoglu," a déclaré M. Erdogan lors d'une rencontre avec la presse.

"Nous avons eu des consultations avec nos commissions du parti à tous les niveaux alors que nous désignons notre candidat," a-t-il souligné, ajoutant que "sa lutte contre la "structure parallèle" avait été un facteur de cette décision," faisant référence au mouvement Gülen, souvent montré du doigt par M. Erdogan pour avoir orchestré une opération de lutte contre la corruption le 17 décembre à l'encontre des membres du gouvernement.

Le mouvement Gülen est accusé par les partisans du gouvernement de faire fonctionner un "Etat parallèle" et de mener une lutte de pouvoir contre l'AKP.

M. Erdogan, qui a dominé la scène politique turque pendant 11 ans en tant que Premier ministre, a été élu président le 10 août. Il quittera son poste de chef du parti et celui de Premier ministre du gouvernement une fois qu'il sera investi de ses fonctions de chef de l'Etat jeudi prochain.

M. Davutoglu est un fidèle du Premier ministre sortant comme conseiller entre 2003 et 2009, puis ministre des Affaires étrangères du cabinet de M. Erdogan depuis 2009. Il est célèbre comme principal architecte et idéologue de la politique étrangère turque affirmée des 12 dernières années, visant à rendre la Turquie plus influente au sein de la communauté internationale.

http://french.cri.cn/621/2014/08/22/601s398058.htm


1 2 3 4 5 » ... 2436

Publicité

Brèves



Commentaires