Condamnation contre l'OLP et l'Autorité palestinienne cassée à New York  01/09/2016

Condamnation contre l'OLP et l'Autorité palestinienne cassée à New York









Un verdict condamnant l'Autorité palestinienne et l'OLP à payer 655 millions de dollars pour six attentats commis entre 2002 et 2004 en Israël, dans lequel des Américains avaient été blessés ou tués, a été cassé mercredi à New York par une cour d'Appel.

La Cour a recommandé que l'affaire soit classée.

Sans minimiser l'impact de ces attentats, la Cour d'Appel a estimé que le tribunal ayant pris cette décision en février 2015 n'avait pas autorité pour le faire.

"Les attaques au fusil mitrailleur et attentats suicide qui avaient généré ce procès et frappé ces plaignants étaient incontestablement horribles. (...) Mais le tribunal fédéral ne pouvait pas exercer constitutionnellement de juridiction générale ou spécifique sur les accusés dans cette affaire" a écrit la Cour d'Appel dans un arrêté de 61 pages.

Un jury populaire new-yorkais avait en février 2015 ordonné à l'Autorité palestinienne et à l'OLP de payer 218,5 millions de dollars pour six attentats commis entre 2002 et 2004 en Israël, dans lesquels des Américains avaient été tués et blessés.

Dès après le verdict, l'Autorité palestinienne avait annoncé son intention de faire appel.

Ce montant avait été automatiquement triplé dans le cadre des lois antiterroristes américaines, portant le montant des dommages et intérêts à 655,5 millions de dollars.

http://www.lorientlejour.com/article/1004735/condamnation-contre-lolp-et-lautorite-palestinienne-cassee-a-new-york.html


Le Venezuela gèle ses relations diplomatiques avec le Brésil  31/08/2016

Le Venezuela gèle ses relations diplomatiques avec le Brésil








Le gouvernement vénézuélien du président socialiste Nicolas Maduro a annoncé mercredi le gel des relations diplomatiques avec le Brésil et le rappel de son ambassadeur, condamnant "énergiquement" la destitution de la présidente brésilienne Dilma Rousseff.

Il a été "décidé de retirer définitivement (notre) ambassadeur dans la République fédérale du Brésil et de geler nos relations politiques et diplomatiques avec le gouvernement issu de ce coup parlementaire", a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

A plusieurs reprises par le passé, le président Maduro a établi un lien entre le processus de destitution de Mme Rousseff et l'exigence de l'opposition vénézuélienne d'organiser un référendum pour révoquer le chef de l'Etat. Selon lui, ce "coup d'Etat parlementaire" fait partie d'une "charge oligarchique et impériale" contre les gouvernement de gauche dans la région.

Le président socialiste équatorien Rafael Correa a également annoncé qu'il rappelait son chargé d'affaires au Brésil, après la destitution de Dilma Rousseff, qu'il a qualifiée sur twitter de "trahison".
En mai, Quito avait déjà rappelé son ambassadeur au Brésil qui n'avait pas réintégré son poste depuis.
Pour sa part, le gouvernement cubain a "rejeté énergiquement le coup d'Etat parlementaire" contre la présidente du Brésil qui "constitue un outrage au peuple qui l'a élue".

La présidente du Brésil Dilma Rousseff a été destituée mercredi par le Sénat pour maquillage des comptes publics au terme d'une procédure hautement controversée, qui met fin à 13 ans de gouvernements de gauche dans le plus grand pays d'Amérique latine.

http://www.lorientlejour.com/article/1004726/le-venezuela-gele-ses-relations-diplomatiques-avec-le-bresil.html


Gabon/présidentielle : l'Assemblée nationale incendiée à Libreville par des manifestants  31/08/2016

Gabon/présidentielle : l'Assemblée nationale incendiée à Libreville par des manifestants








L'Assemblée nationale du Gabon était en flammes mercredi soir à Libreville après avoir été incendiée par des manifestants descendus dans la rue à l'annonce de la réélection du président Ali Bongo Ondimba, selon plusieurs témoins.

"Tout le bâtiment est en train de prendre feu", a indiqué à l'AFP Yannick, un Librevillois présent sur les lieux. Un panache rouge et noir se dégageait dans la nuit au-dessus du palais Léon Mba, selon des journalistes de l'AFP qui se trouvaient à distance. "Ils sont entrés, ils ont brûlé", selon le même témoin affirmant que les forces de sécurité auraient reculé.

L'Assemblée nationale se trouve sur le prestigieux boulevard Triomphal, qui dessert de grandes institutions (siège de la télévision d'Etat Gabon Télévision, Sénat, Hôtel de Ville, Centre culturel français, ministère du Pétrole, ambassades de Chine, de Russie et du Liban...).

Les forces de sécurité s'étaient déployées à titre préventif dès mardi après-midi aux points stratégiques de la capitale à la veille de la proclamation des résultats officiels provisoires par la commission électorale.
Dès l'annonce de la victoire controversée de M. Bongo face à l'opposant Jean Ping, des troubles ont éclaté sur les grandes artères entre les forces de l'ordre et des opposants criant "Ali doit partir".
L'un des axes principaux, le front de mer de Libreville, était coupé aux abords de la présidence, ont constaté des journalistes de l'AFP.

http://www.lorientlejour.com/article/1004719/gabon-presidentielle-lassemblee-nationale-incendiee-a-libreville-par-des-manifestants-temoins.html


Brésil : Le sénat démet Dilma Rousseff de ses fonctions après une procédure controversée  31/08/2016

Brésil : Le sénat démet Dilma Rousseff de ses fonctions après une procédure controversée


Après une procédure de destitution de neuf mois, qualifiée par la gauche de «coup d’Etat», la présidente brésilienne Dilma Rousseff a été démise de ses fonctions par les sénateurs, qui l’ont jugée coupable d’avoir maquillé les comptes publics.

Le 31 août, deux jours après s'être défendue dans un discours devant le sénat, la présidente du Brésil a été destituée par un vote, qui l'a jugée coupable d'avoir enfreint les règles budgétaires nationales afin de minimiser l'ampleur des problèmes économiques traversés par son pays.

Dans le vote, qui vient clôturer une procédure de destitution qui aura duré neuf mois, 61 sénateurs se sont exprimés contre Dilma Rousseff et 20 en sa faveur.

La présidente déchue considère la procédure comme un coup d'Etat déguisé organisé par les forces politiques de droite et soutenue par les médias.

Élue en 2010 puis réélue quatre ans plus tard, la dirigeante de gauche sera remplacée par l’ancien vice-président de centre-droit, Michel Temer. Celui-ci, qui sera assermenté devant le Congrès dans la soirée, dirigera le Brésil jusqu'à la fin de son mandat en 2018.

Il devra faire face à la plus grave crise économique traversée par le pays d’Amérique latine depuis les années 1930, à laquelle il envisage de répondre par des mesures d'austérité.

«La gauche brésilienne voit un coup d’Etat dans la tentative de destituer Dilma Rousseff»

Journalistes et politologues croient qu'on tente de chasser Dilma Rousseff du pouvoir. Ce qui semble évident au regard de la composition du Congrès, où 60% des élus sont accusés de corruption, estime Michael Fox, producteur de la chaîne TeleSUR.

Des centaines de personnes se sont rassemblées devant le Congrès, dans la capitale brésilienne, Brasilia, pour soutenir la présidente suspendue Dilma Rousseff alors que la procédure de destitution est engagée.

Dilma Rousseff est apparue devant le Sénat ce lundi 29 août pour se défendre face à des accusations de corruption. Elle a également réaffirmé que, à la différence de celui du président par intérim, son gouvernement avait été légitimement élu par des millions d’électeurs brésiliens.

La présidente déchue a reçu un accueil chaleureux avant de s'exprimer devant le Sénat.

RT : A quel genre de réaction vous attendez-vous si la présidente Rousseff est destituée ?

Michael Fox (M. F.) : Nous l'avons déjà entendu et vu sur Twitter et dans les rues. Des centaines de personnes sont maintenant sortis à Brasilia. Le mouvement des sans-terre, un des mouvements agricoles majeurs, un des plus grands mouvements sociaux en Amériques, les plus grands syndicats... toutes les forces de gauche ont déjà dit qu'elles allaient envahir les rues. Un tweet disait : «S’il y a un coup d’Etat, on luttera.» Nous savons déjà que la gauche et les mouvements sociaux au Brésil sont mieux organisés [maintenant] que pendant les cinquante dernières années, depuis le coup de 1964. Ils s'organisent donc autour de cela, si le vote est contre Dilma Rousseff.

RT : Les manifestants pro-Rousseff appellent la destitution un coup d’Etat. Croyez-vous que leurs arguments soient valables ?

M. F. : C’est ce que tout le monde comprend. Les journalistes, les médias, les politologues - vous pouvez voir comment on a utilisé tout cela pour chasser Dilma du pouvoir. C'est vraiment clair quand on voit la composition du Congrès. A peu près 60 % des membres du Congrès et du Sénat sont accusés de corruption. Et pas seulement de corruption : il y a même des accusations de meurtre. C'est vraiment fort. Et bien évidemment, cela ressort. Tout cela est une réponse à la tentative de Dilma d'assainir le Congrès et le gouvernement. Ils essaient de riposter ainsi. Ils s'attaquent à Dilma, en essayant de la chasser du bureau, et apparemment ils peuvent y arriver.

RT : Si Michel Temer, le chef d'Etat actuel, reste président, en quoi sa politique sera-t-elle différente de celle de Dilma Rousseff ?

M. F. : Chaque analyste politique a déjà remarqué qu'il a opéré un virage à 180° dans le sens inverse. A l'époque des gouvernements de Dilma et de Lula on a eu les «programmes sociaux de lutte contre la pauvreté qui ont permis de sauver de la pauvreté des millions de gens. Ils ont crée des programmes de santé publique, il y a eu plus de médecins ; ils ont essayé d'emmener des médecins dans les communautés pauvres. Il y a également eu un programme d’alphabétisation, «Bolsa Familia». Il y a eu divers programmes. Nous avons déjà pu constater que Michel Temer les a fait reculer. Ils ont déjà aboli ce programme d’alphabétisation connu dans le monde entier et ont annulé des contrats avec des médecins cubains. Ces contrats ont pris fin cette semaine, et nous ne savons pas quel résultat cela va donner, si cela veut dire que les milliers des médecins cubains venus au Brésil pour soigner les gens dans les communautés pauvres vont rentrer dans leur pays. Il y a eu une mission pour le logement, qui a permis à des millions de personnes de trouver de nouveaux toits. Quasiment le jour même où Michel Temer a pris ses fonctions, ils ont commencé par augmenter le pourcentage dont ces personnes devaient s’acquitter pour ces maisons de 250% en quelques mois. Il y a déjà eu une répression et un retour en arrière, ils ont annoncé que les mesures d’austérité et les privatisations allaient venir... Tout cela est risqué.

https://francais.rt.com/international/25725-dilma-rousseff-bresil-destituee
https://francais.rt.com/opinions/25713-gauche-bresilienne-destitution-dilma-coup


Lieberman s'engage à récupérer les corps de soldats israéliens tués à Gaza  31/08/2016

Lieberman s'engage à récupérer les corps de soldats israéliens tués à Gaza








Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a affirmé mercredi son engagement à ramener les corps de deux soldats tués dans la bande de Gaza, face à l'émotion causée par des propos qui lui ont été prêtés par les médias.

La chaîne grand public Channel 10 avait rapporté lundi que le ministre de la Défense avait jugé improbable, lors de deux conversations privées, qu'Israël récupère les dépouilles du sergent Oron Shaul et du sous-lieutenant Hadar Goldin.

Israël les tient pour morts, tués dans la bande de Gaza au cours de la guerre livrée en juillet-août 2014 au mouvement islamiste Hamas, qui gouverne ce territoire, et à d'autres groupes armés palestiniens. Le Hamas entretient l'ambiguïté sur leur compte, sans contester l'idée qu'il détiendrait les dépouilles.

Le ministre, arrivé à son poste fin mai, aurait justifié son pessimisme par le fait qu'il n'avait aucune intention de négocier avec le Hamas, selon Channel 10. La famille de Hadar Goldin avait vivement réagi aux informations de Channel 10, l'accusant de laisser tomber les soldats morts au combat.

M. Lieberman a démenti mardi un tel abandon. "Notre responsabilité est de ramener les prisonniers et les corps de soldats malgré les difficultés", a-t-il dit lors d'un déplacement dans le nord du pays, selon les médias israéliens.

Il a cependant répété son hostilité à des tractations avec le Hamas. Il a ainsi rappelé son opposition à l'accord pour la libération du soldat Gilad Shalit, détenu par le Hamas pendant plus de cinq ans et relâché en 2011 en échange de plus d'un millier de prisonniers palestiniens.
"Je me suis opposé à l'accord Shalit et je crois que j'avais raison vu le nombre de prisonniers qui ont commis des attentats terroristes après leur libération. Mais nous devons récupérer les corps (de nos soldats)", a-t-il dit mardi selon les médias.

Mort ou vivant, un soldat israélien est une monnaie d'échange précieuse. Israël a procédé par le passé avec des organisations ennemies (dont le Hamas) à des échanges de prisonniers ou de corps pour ramener des Israéliens au pays. Dans un pays régulièrement en guerre où l'armée est une institution centrale, le sort des soldats qui ne sont pas rentrés du combat peut prendre des allures de cause nationale.

Après les informations de Channel 10, Tzour Goldin, le frère jumeau d'Hadar Goldin, avait déclaré à la radio militaire que "Lieberman (fuyait) ses responsabilités et (oubliait) le code éthique de l'armée israélienne".
La famille Goldin avait publié un communiqué dénonçant "l'abandon de soldats sur le champ de bataille par le ministre de la Défense, qui lui retire toute légitimité morale à être à ce poste".

Cisjordanie : Israël approuve 466 logements dans des colonies

Israël a approuvé mercredi la construction de 466 logements dans des colonies de Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis près de 50 ans, a indiqué l'organisation anticolonisation israélienne la Paix maintenant.

Cinquante logements ont reçu une approbation finale de la part de la commission compétente de l'administration civile, et 237 un feu vert initial, a dit à l'AFP Hagit Ofran, une porte-parole de la Paix maintenant. En outre, 179 logements déjà construits dans la colonie d'Ofarim ont été validés rétroactivement, a-t-elle dit. Ces programmes "sont tous problématiques, ce n'est pas comme si l'un d'eux se distinguait", a-t-elle dit. Les Israéliens "continuent à planifier et à faire avancer la planification, et de manière générale, c'est mauvais pour la solution à deux Etats et pour Israël", a-t-elle dit.

La solution à deux Etats - la création d'un Etat palestinien coexistant en paix avec Israël - est la clé de voûte des grands projets internationaux de règlement du conflit israélo-palestinien, l'un des plus vieux au monde.

La colonisation, c'est-à-dire la construction d'implantations civiles sur des terres occupées par Israël depuis 1967, passe pour un obstacle majeur à la paix. Elle est considérée comme illégale par la communauté internationale, mais s'est poursuivie sous tous les gouvernements israéliens.

Les Etats-Unis ont exprimé mercredi leur "profonde" inquiétude après l'approbation par Israël de la construction de plusieurs centaines de logements dans des colonies de Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis près de 50 ans.

"Nous sommes profondément préoccupés par l'annonce du gouvernement israélien", a déclaré à l'AFP un responsable américain sous couvert d'anonymat. Evoquant une "accélération très significative" du processus d'autorisation de logements, ce responsable a estimé que cela représentait "une menace sérieuse et croissante sur la viabilité d'une solution à deux Etats".

http://www.lorientlejour.com/article/1004699/lieberman-sengage-a-recuperer-les-corps-de-soldats-israeliens-tues-a-gaza.html
http://www.lorientlejour.com/article/1004656/cisjordanie-israel-approuve-466-logements-dans-des-colonies.html
http://www.lorientlejour.com/article/1004684/washington-profondement-inquiet-du-projet-de-construction-israelien-en-cisjordanie.html


Israël: des propos du N.1 de la police sur les minorités provoquent un tollé  31/08/2016

Israël: des propos du N.1 de la police sur les minorités provoquent un tollé











Le ministre israélien de la Sécurité intérieure Gilad Erdan a volé mercredi au secours du chef de la police Roni Alsheich, au coeur d'une controverse pour avoir jugé "naturel" que les policiers soupçonnent davantage un Israélien d'origine éthiopienne qu'un autre.

Les propos de M. Alsheich ont touché une corde sensible chez les Israéliens d'origine éthiopienne et au-delà. Originaires ou descendants de juifs d'Ethiopie, ils forment une communauté forte de 135.000 membres (sur une population d'environ huit millions) qui se plaint de discrimination et dénonce les abus de la police à son encontre.

"Toutes les études de criminologie à travers le monde, sans exception, prouvent que les immigrés sont davantage impliqués dans la criminalité que d'autres", a dit le chef de la police mardi à Tel-Aviv devant l'association des avocats. Elles montrent aussi que les taux de criminalité sont plus élevés chez les jeunes, a-t-il dit.

Quand les deux facteurs se recoupent et qu'un "policier croise un suspect, de manière naturelle son cerveau le soupçonne davantage", a-t-il dit. Il répondait à une question sur les violences policières contre les Israéliens d'origine éthiopienne. Il a ajouté que cela était vrai aussi pour les Arabes ayant la citoyenneté israélienne et les habitants palestiniens de Jérusalem-Est, annexée et occupée par Israël (qui ne sont cependant pas des immigrés).

L'Association israélienne pour les Ethiopiens juifs exige "la démission immédiate du chef de la police", a dit à l'AFP sa porte-parole, Hanna Elazar.
"Ces déclarations sont intolérables. Non seulement nous ne sommes pas des immigrés, mais en plus il ne fait que renforcer les préjugés qui présentent tous les jeunes de notre communauté comme des délinquants et des criminels", a-t-elle dit.

Plus de 50.000 des Israéliens d'origine éthiopienne sont nés en Israël.
Face à l'avalanche de critiques, le ministre de la Sécurité intérieure, en charge de la police, a pris la défense de M. Alsheich. Il "n'a pas cautionné une sur-répression visant les Israéliens d'origine éthiopienne. Il a fait exactement le contraire et dit avec courage qu'il y avait un problème et que la police travaillait à le résoudre", a dit Gilad Erdan dans un communiqué.

M. Alsheich a en effet admis que cette "sur-répression" était problématique, et ajouté que la police et la communauté coopéraient pour la réduire. La porte-parole de la police, la commissaire Meirav Lapidot, a ramené la polémique à un choix de mots malheureux de la part de M. Alsheich.

Les Israéliens d'origine éthiopienne proviennent de communautés restées coupées des autres juifs pendant des siècles et que les autorités religieuses d'Israël ont tardivement reconnues.
Cette reconnaissance a entraîné la mise en place de deux ponts aériens, en 1984 et 1991, et l'émigration vers Israël de 80.000 Éthiopiens, qui ont dû franchir un énorme fossé culturel pour s'intégrer.

http://www.lorientlejour.com/article/1004668/israel-des-propos-du-n1-de-la-police-sur-les-minorites-provoquent-un-tolle.html


Gabon: Ali Bongo réélu président  31/08/2016

Gabon: Ali Bongo réélu président








Ali Bongo vient d'être réélu, pour un second mandat, président du Gabon avec 49,80% des voix, selon le ministère de l'Intérieur. Le taux de participation s'élève à 59,46%. L'opposition conteste le score de l'élection.

Jean Ping, l'ancien ministre aujourd'hui opposant, dénonce le résultat. Selon lui, les chiffres ont été manipulés notamment dans la province du Haut-Ogooué, la région d'origine de la famille Bongo et d'après les chiffres officiels, Ali Bongo y a remporté plus de 95% des suffrages. Le taux de participation, lui, frôle les 100%.

Un scandale pour l'un des représentants de l'opposition au sein de la commission électorale, qui a claqué la porte tout à l'heure. Il a refusé de valider les chiffres. D'ailleurs, sur huit membres de la commission électorale nationale (Cénap), quatre seulement ont approuvé les résultats annoncés par le ministre de l'Intérieur.

Tout de suite après sa déclaration, des militants de l'opposition sont sortis dans les rues pour dénoncer ce qu'ils qualifient de fraude et pour crier « Ali Bongo doit partir ». A Libreville, les forces de l'ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes pour tenir les manifestants à distance de la commission électorale.

Ali Bongo a donc été réélu avec 49,80% des voix. Son adversaire Jean Ping obtient 48,23% des voix. Le taux de participation est de 59,46%.

http://www.echoroukonline.com/ara/articles/496402.html


Amer, François Hollande se livre : «Macron m'a trahi avec méthode»  31/08/2016

Amer, François Hollande se livre : «Macron m'a trahi avec méthode»








Ambiance de fin de règne à l'Elysée. La démission d'Emmanuel Macron, que de nombreux observateurs avaient pourtant vue venir, ébranle encore un peu plus l'autorité du président. Pour François Hollande, blessé, Emmanuel Macron est un traître.

Le quinquennat de François Hollande prend des tours de tragédie antique dont le roi nu déclamerait la litanie des abandons et des trahisons dont il est la victime. Selon Le Monde, qui rapporte des propos prononcés lors du dîner de la majorité quelques heures après la démission d'Emmanuel Macron, François Hollande a déploré le manque de loyauté de celui qui a été son protégé et qui a décidé, tel un Ulysse 2.0, de «prendre la mer à bord d'une embarcation plus frêle». Emmanuel Macron l'aurait ainsi non seulement trahi, mais «trahi avec méthode».

Le président victime de celui qui a été son protégé ? Une candeur qui peut étonner pour quelqu'un qui exerce des responsabilités politiques depuis plus de 35 ans. Avant de s'installer dans le Salon doré de l'Elysée, celui qui a toujours été considéré comme un outsider a pourtant côtoyé les grands fauves du paysage politique français.

Se donnant pour exemple l'illustre François Mitterand, dont le machiavélisme politique est devenu proverbial, Hollande avait ainsi toujours su manœuvrer habilement et jouer des retournements d'alliances alors qu'il était secrétaire général du Parti socialiste. Et ce malgré – ou grâce à – la condescendance des Laurent Fabius et autres Dominique Strauss-Kahn qui ne l'avaient pas vu venir.

Il semble donc ainsi plus vraisemblable qu'Emmanuel Macron ait su, pour sa part, ne pas se laisser instrumentaliser, échapper au timing électoral que Hollande imaginait peut-être, et le retourner à son avantage en prenant tout le monde à l'Elysée de court.
Macron, Montebourg : «tous des enfants gâtés»

François Hollande devra sans doute, s'il veut toujours être candidat à sa propre succession, inscrire maintenant sa campagne dans la voie étroite qui subsiste entre Montebourg et Macron. Ainsi, selon un proche du président cité par Le Monde, «le départ de Macron est une amputation. C'est un ministre extrêmement populaire [...] C'est une mauvaise nouvelle pour la majorité, pour le gouvernement, pour le président».

Parmi les derniers fidèles, le député du Gers Philippe Martin résume l'ambiance et témoigne de sa compassion pour le président : «Tous ces enfants gâtés de la République, Macron, Montebourg, Hamon, qui mordent la main de celui qui les a créés, les a promus, les a nourris... C'est la nausée absolue», estime-t-il, semblant lui aussi découvrir l'ingratitude et la cruauté du jeu politique.

https://francais.rt.com/france/25724-amer-francois-hollande-se-livre


«Hollande est sociopathe», aurait diagnostiqué Emmanuel Macron  31/08/2016

«Hollande est sociopathe», aurait diagnostiqué Emmanuel Macron









Le Canard Enchaîné révèle que le désormais ex-ministre de l'Economie a déclaré à des proches, après un entretien avec François Hollande concernant les modalités de sa démission, que ce dernier était atteint de trouble de la personnalité antisociale.

La dernière édition de l'hebdomadaire satirique rapporte les propos qu'Emmanuel Macron aurait tenus après son entretien d'une heure avec le Président de la République à l'Elysée concernant son départ du gouvernement de Manuel Valls. Pour le ministre démissionnaire, cela ne fait aucun doute, «Hollande est sociopathe». «Il n’a pas d’affect, il parait indifférent aux autres», précise le Canard Enchaîné.

Ce n'est pas la première fois que le président est accusé de présenter un comportement «caractérisé par le mépris des normes sociales et une difficulté à ressentir des émotions», selon la définition du dictionnaire Larousse. Son ex-concubine Valérie Trierweiler et l'ex-ministre du Travail François Rebsamen avaient aussi affirmé que François Hollande était incapable de faire preuve d'empathie, et cet avis est également partagé par le co-auteur du livre Conversations privées avec le président, Karim Rassouli pour qui le président serait «un homme qui a très peu d’affect».

Le 30 août, le ministre de l'Economie a présenté sa démission, qui a été acceptée par le président de la République. Emmanuel Macron a affirmé avoir «touché du doigt les limites de la politique» et a décidé de quitter le gouvernement afin de se tourner vers la construction d'un projet «ancré dans le réel». Néanmoins, sa candidature à la présidentielle de 2017 n'a pas encore été officialisée.

https://francais.rt.com/france/25695-hollande-est-sociopathe-selon-emmanuel


La CGT bloque le port du Havre en représailles à l'arrestation de deux dockers syndiqués  31/08/2016

La CGT bloque le port du Havre en représailles à l'arrestation de deux dockers syndiqués









La CGT a bloqué le port du Havre (Seine-Maritime) en réponse à l'interpellation de deux dockers qui avaient manifesté à Paris le 14 juin. Plusieurs feux ont également été allumés dans la ville.

«Le port est bloqué [...] la rentrée démarre fort. Le gouvernement joue la terreur et nous résistons», a tweeté la centrale syndicale dont le secrétaire général Philippe Martinez était en déplacement au Havre le 31 août.

«Répression syndicale. Syndicaliste docker arrêté à son domicile ce matin jour de la venue de Philippe Martinez au Havre», a tweeté de son côté un militant. De source CGT, on indique que le port est à l’arrêt depuis le 31 août au matin, à la suite d'un mouvement de grève des dockers et des ouvriers portuaires.

De ce fait, aucun bateau n’entre ni ne sort du port, y compris le ferry reliant Le Havre à Portsmouth, a-t-on précisé. Plusieurs feux ont également été allumés dans la ville.

Au siège du grand port maritime du Havre (GPMH), on a confirmé un mouvement de grève pour le chargement et le déchargement des porte-conteneurs. Cette action de la CGT intervient en réponse à l’interpellation à leur domicile de deux dockers havrais pour des violences commises le 14 juin à Paris, au cours de la manifestation nationale contre la loi travail.

Parmi les deux personnes interpellées figure un militant CGT de 33 ans, jugé par le tribunal correctionnel de Paris le 27 juillet pour des faits de violences.

Le docker avait été relaxé pour des faits de jets de projectiles sur les forces de l’ordre mais condamné à un mois d’emprisonnement avec sursis après s’être rebellé lors de son interpellation, le 14 juin.

https://francais.rt.com/france/25704-cgt-bloque-port-havre-represailles


Américains tués en Libye: nouvelles révélations sur la correspondance de Clinton  31/08/2016

Américains tués en Libye: nouvelles révélations sur la correspondance de Clinton









Le scandale autour de la correspondance électronique d'Hillary Clinton se poursuit de plus belle. Cette fois-ci, il s'agit de nouvelles révélations sur la mort de quatre Américains, tués en 2012 en Libye dans une attaque contre la mission diplomatique américaine, à l'époque où Hillary Clinton était secrétaire d'Etat.

L'ex-secrétaire d'Etat et candidate à la présidentielle Hillary Clinton aurait envoyé ou reçu une trentaine de lettres d'un compte de messagerie électronique personnel concernant l'attaque de Benghazi en 2012 qui a provoqué la mort des quatre Américains, y compris l'ambassadeur des Etats-Unis en Libye, rapporte le Washington Post. Des avocats ont l'intention de soumettre les documents à la justice, rapporte le journal. Début août, les parents de deux Américains tués en 2012 dans la ville libyenne de Benghazi ont porté plainte contre Hillary Clinton, l'accusant d'"actions illégales ayant provoqué la mort de leurs fils, de calomnie et de préjudice moral". Selon le document, l'utilisation d'un compte de messagerie électronique personnel par Mme Clinton était une des causes du décès de leurs fils. En outre, selon la déclaration, "les terroristes auraient pu avoir l'accès à l'emplacement de l'ambassadeur Christopher Stevens".

Le scandale autour de la correspondance électronique d'Hillary Clinton a débuté en mars 2015 sur fond de cyberattaques continues contre les institutions américaines. Hillary Clinton, qui a dirigé le département d'Etat américain de 2009 à 2013, avait auparavant regretté d'avoir utilisé sa boîte de messagerie privée, hébergée sur un serveur non protégé, à des fins professionnelles. Elle a par ailleurs nié avoir envoyé des informations secrètes. Au moins deux messages reçus par Hillary Clinton dans sa messagerie privée étaient classés "top secret" alors que plus de 1.300 d'entre eux portaient la griffe "secret". Suites aux révélations, l'opposition républicaine a accusé l'ex-secrétaire d'Etat de graves violations des règles de sécurité nationale.


En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201608311027533370-clinton-correspondance-benghazi/


La Turquie "n'accepte pas" de cessez-le-feu avec les Kurdes dans le nord de la Syrie  31/08/2016

La Turquie "n'accepte pas" de cessez-le-feu avec les Kurdes dans le nord de la Syrie








La Turquie "n'accepte pas" l'annonce d'un cessez-le-feu avec les milices kurdes de Syrie faite la veille par les Etats-Unis, a déclaré mercredi le ministre des Affaires européennes Omer Celik à l'agence progouvernementale Anadolu.

"Nous n'acceptons sous aucune circonstance (...) un compromis ou un cessez-le-feu entre la Turquie et les éléments kurdes", a déclaré le ministre, ajoutant: "la république turque est un Etat souverain qui ne peut être mis sur un pied d'égalité avec "une organisation terroriste".

http://www.lorientlejour.com/article/1004625/la-turquie-naccepte-pas-de-cessez-le-feu-avec-les-kurdes-dans-le-nord-de-la-syrie.html


L'Iran demande à la Turquie de cesser ses opérations militaires en Syrie  31/08/2016

L'Iran demande à la Turquie de cesser ses opérations militaires en Syrie











L'Iran a demandé à la Turquie qui mène une offensive dans le nord de la Syrie de cesser "rapidement" ses opérations militaires pour éviter de compliquer davantage la situation dans la région, selon les médias iraniens.

"La poursuite de la présence militaire de la Turquie en Syrie complique encore davantage la situation", a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahman Ghassemi, cité mercredi par le site de la télévision d'Etat. Il a souligné que les affrontements dans le nord de la Syrie "provoquent la mort d'innocents et il nécessaire que l'armée turque cesse rapidement ses actions militaires".
"Tous les pays doivent respecter la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Syrie", a ajouté le porte-parole iranien, soulignant que la "lutte contre le terrorisme ne doit pas affaiblir le gouvernement légitime" syrien.

L'Iran est le principal soutien régional du président syrien Bachar el-Assad. Téhéran soutient politiquement, financièrement et militairement le pouvoir syrien, en envoyant sur place des conseillers militaires et des volontaires pour combattre aux côtés de l'armée syrienne les groupes rebelles armés et les jihadistes.

L'armée turque a lancé il y a une semaine une opération sans précédent dans le nord syrien visant à débarrasser la frontière à la fois du groupe jihadiste Etat islamique (EI) et des YPG (Unités de protection du peuple kurde), qu'elle considère comme une organisation "terroriste".

http://www.lorientlejour.com/article/1004613/liran-demande-a-la-turquie-de-cesser-ses-operations-militaires-en-syrie.html


Iran: un ex-général des Gardiens de la révolution tué en Syrie  31/08/2016

Iran: un ex-général des Gardiens de la révolution tué en Syrie








Un ex-général des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime iranien, a été tué dans des combats dans la région d'Alep en Syrie, a rapporté mercredi l'agence Fars.
"L'ex-général Ahmad Gholami a été tué mardi lors d'affrontements avec les terroristes à Alep", a rapporté Fars.

Selon les médias iraniens, M. Gholami était parti "volontairement" en Syrie mais aussi en Irak "pour lutter contre les groupes terroristes", selon le site Mashregh News. Il a été blessé à la tête avant de succomber à ses blessures.

L'Iran est le principal allié régional du régime du président syrien Bachar el-Assad qu'il soutient politiquement, financièrement et militairement en envoyant sur place des conseillers militaires et des volontaires pour combattre les groupes rebelles armés et les jihadistes.

Selon les médias iraniens, plusieurs centaines de "conseillers militaires" et de "volontaires" iraniens et afghans ont été tués en Syrie au cours des dernières années.
Le Parlement a récemment voté une loi pour accorder la nationalité iranienne aux familles des combattants étrangers "tombés en martyrs" lors de la guerre Iran-Irak (1980-88) et après. Ce qui comprend en principe les "volontaires" afghans ou pakistanais tués en Syrie ou en Irak.

http://www.lorientlejour.com/article/1004635/iran-un-ex-general-des-gardiens-de-la-revolution-tue-en-syrie.html


Cisjordanie: les forces israéliennes ferment une radio palestinienne  31/08/2016

Cisjordanie: les forces israéliennes ferment une radio palestinienne








Les forces israéliennes ont fermé dans la nuit de mardi à mercredi une radio près d'Hébron, dernier en date des médias palestiniens accusés par Israël d'incitation à la violence en Cisjordanie occupée, ont indiqué l'armée israélienne et la police palestinienne.

Les Israéliens ont arrêté cinq personnes lors de cette descente dans la localité de Dura, au sud-ouest d'Hébron, dans le sud de la Cisjordanie, a dit une porte-parole de l'armée israélienne.
L'une des personnes arrêtées est le directeur de la station appelée Al-Sanabel, a dit la police israélienne.
Comme lors de précédentes opérations similiaires, les forces israéliennes ont saisi du matériel, selon l'armée.

Elles ont forcé la porte de la station pour entrer et délivré un ordre de fermeture pour trois mois, a indiqué la police palestinienne.

La radio "a diffusé de manière répétée des contenus encourageant, glorifiant et promouvant la violence et le terrorisme contre les Israéliens", a expliqué une porte-parole de l'armée israélienne, sans spécifier la teneur de ces incitations à la haine.

Dura avait été le théâtre la nuit précédente d'une autre opération des forces israéliennes: la destruction de la maison d'un Palestinien accusé d'être impliqué dans une attaque ayant coûté la vie à un Israélien le 1er juillet.

Les forces israéliennes sévissent depuis plusieurs mois contre les médias palestiniens coupables selon elles de contribuer aux violences qui secouent les Territoires palestiniens, Jérusalem et Israël. Elles ont fermé au moins cinq stations de radio ou de télévision depuis, pour la plupart dans le secteur d'Hébron.

http://www.lorientlejour.com/article/1004626/cisjordanie-les-forces-israeliennes-ferment-une-radio-palestinienne.html


France : 370 kg de cocaïne découverts dans un container chez Coca-Cola  30/08/2016

France : 370 kg de cocaïne découverts dans un container chez Coca-Cola









Quelque 370 kilos de cocaïne ont été découverts par des employés de l'usine Coca-Cola de Signes, près de Marseille (sud de la France) dans un container en provenance d'Amérique du Sud, a indiqué mardi à l'AFP le procureur de Marseille.

La drogue, qui était conditionnée dans des sacs cachés dans le container, a une "valeur marchande d'environ 50 millions d'euros", a précisé Xavier Tarabeux, confirmant une information du quotidien Var-Matin.

La cocaïne a été découverte vendredi à l'ouverture du container, a-t-il ajouté. Aucun suspect n'a été interpellé.
L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Marseille, qui tentera notamment de retracer l'origine exacte de la drogue. Parmi les récentes saisies de cocaïne les plus spectaculaires en France, la douane avait mis la main en avril 2015 sur 2,2 tonnes de cocaïne dans un voilier au large de la Martinique.

http://www.lorientlejour.com/article/1004508/france-370-kg-de-cocaine-decouverts-dans-un-container-chez-coca-cola.html


Afghanistan: les talibans diffusent une vidéo de deux otages canadien et américain  30/08/2016

Afghanistan: les talibans diffusent une vidéo de deux otages canadien et américain










Un couple américano-canadien retenu en otage depuis quatre ans par les talibans est apparu dans une vidéo diffusée mardi, où ils demandent à leurs gouvernements de faire pression sur l'Afghanistan pour qu'elle cesse d'exécuter des talibans.

Le Canadien Joshua Boyle et sa femme américaine Caitlan Coleman, qui a donné naissance à deux enfants pendant sa captivité, ont été kidnappés en Afghanistan en 2012, alors qu'ils étaient en voyage.
Dans la vidéo de 1 minute 31, partagée par le SITE Intelligence Group, spécialisé dans la surveillance des sites islamistes, le couple est montré en train d'expliquer que leurs ravisseurs ont été "terrifiés" et "effrayés" par les exécutions de leurs semblables par le gouvernement afghan.

Début mai, six talibans condamnés à mort ont été pendus, premières exécutions depuis que le président Ashraf Ghani a durci le ton avec l'insurrection. On ignorait quand la vidéo a été tournée, mais sa diffusion est intervenue alors que des rumeurs évoquent l'exécution d'Anas Haqqani, fils du fondateur du réseau Jalaluddin Haqqani à l'origine de nombreuses attaques contre les forces étrangères et locales en Afghanistan. Il est captif depuis 2014. Le gouvernement s'est refusé à commenter ces rumeurs.

En juillet, les parents de l'Américaine Caitlan Coleman ont enregistré un message vidéo pour demander la libération de la famille.

Deux vidéos ont été envoyées à James et Lynda Coleman en 2013, dans laquelle le couple en captivité demandait aux gouvernements canadien et américain d'intervenir pour obtenir leur libération.
En novembre 2015, les parents de Caitlan ont reçu une lettre de leur fille, authentifiée par un expert, qui leur indique avoir eu non pas un mais deux enfants en captivité, deux fils.

http://www.lorientlejour.com/article/1004502/afghanistan-les-talibans-diffusent-une-video-de-deux-otages-canadien-et-americain.html


«Nationalité disparue» : les propos de Chevènement suscitent une nouvelle volée de critiques  30/08/2016

«Nationalité disparue» : les propos de Chevènement suscitent une nouvelle volée de critiques








Deux semaines après avoir invité les musulmans à la «discrétion dans l'espace public», la sortie de Chevènement soulève un nouveau tollé. Certains mettent ainsi en doute la légitimité de Chevènement à la tête de la Fondation pour l'islam de France.

«Il y a à Saint-Denis, par exemple, 135 nationalités, mais il y en a une qui a quasiment disparu». La phrase du futur président de la Fondation pour l'islam de France ne passe pas et suscite de nombreuses critiques. Notamment, et au premier chef parmi les élus locaux.

Dans le mensuel proche du Parti communiste Regards, Stéphane Peu, maire adjoint de Saint-Denis, directement interpellé par les déclarations de Chevènement, déplore des propos à mettre «sur le compte d'un dérapage incontrôlé d'un vieux monsieur». Des propos «stigmatisants», dénonce le maire qui en entendant Chevènement a fait «un bond comme ça».

Mais il n'est pas le seul à avoir bondi. Mathieu Hanotin, député PS et conseiller municipal de Saint-Denis, a ainsi appelé à signer une pétition demandant la révocation de Jean-Pierre Chevènement à la tête de la Fondation pour l'islam de France. Pour l'élu socialiste, «la ligne rouge a été franchie» et l'ancien ministre de l'Intérieur aurait succombé à la thèse portée par l'écrivain Renaud Camus dite du «grand remplacement».

Dans le texte de la pétition Mathieu Hanotin fustige «un florilège de propos graves concernant nos compatriotes de religion musulmane ont été tenus. Pendant plus de 16 minutes d'interview il n'a eu de cesse de faire des raccourcis et des amalgames douteux et paternalistes».

Le président PS du Conseil général Stéphane Troussel a pour sa part exhorté François Hollande et Bernard Cazeneuve à «renoncer à nommer M. Chevènement» à la présidence de la Fondation pour l'islam de France.

«Après son appel à la discrétion auprès des musulmans, [Chevènement] a multiplié sur France Inter les confusions et les dérapages. Un esprit aussi confus pour tout mélanger sur des notions aussi importantes que la nationalité et la citoyenneté française ne peut être nommé à ce poste», juge notamment Stéphane Troussel dans son communiqué.

A droite, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse dénonce des propos, selon elle «faux», «caricaturaux», et «blessants pour tous ceux qui en Seine-Saint-Denis se battent pour faire vivre la République et pour faire vivre l'école» et qui «posent vraiment la question de sa crédibilité» comme président de la future fondation.

Mais la polémique dépasse les limites de Saint-Denis et de la région Ile-de-France. Daniel Cohn Bendit a ainsi fustigé l'ancien ministre de l'Intérieur : «Je ne vais pas parler de l'âge du capitaine [...] mais il est complètement malade ! 80 % des habitants en Seine-Saint-Denis sont français !», a dénoncé l'ancien député européen, avant de conclure : «Ce n'est pas l'homme adéquat».

A l'opposé, le maire de Béziers Robert Ménard approuve pour sa part le diagnostic de Jean-Pierre Chevènement.

Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre de l'Intérieur – et à ce titre ancien ministre des cultes – a été confirmé pour prendre la tête de la Fondation pour l'islam de France, organisme qui aura pour charge de réformer le financement et l'organisation de l'islam de France.

https://francais.rt.com/france/25669-nationalite-disparue-chevenement-critiques


Des Bretons se baignent tout habillé en réponse à l'arrêté anti-burkini  30/08/2016

Des Bretons se baignent tout habillé en réponse à l'arrêté anti-burkini








Des Français ont nagé tout habillé pour tourner en dérision la règle interdisant le port de la burqa à la plage, toujours en vigueur dans certaines communes en France. Une mobilisation éclair d'une trentaine de nageurs, hommes et femmes confondus, habillés de la tête aux pieds, a été organisée dans la ville de Douarnenez en Bretagne en réponse à l'action de la police de Nice qui a expulsé une musulmane en burkini d'une plage, rapporte le site d'actualités The Local.

"Ces femmes musulmanes ont la nationalité française et sont menacées par l'arrêté anti-burkini. Cela n'a rien à voir avec la tolérance", a expliqué Monique Prevost, membre du mouvement féministe local qui a organisé le flash mob, ajoutant que cette manifestation teintée d'ironie a été effectuée en solidarité avec cette femme bannie de la plage niçoise. La réaction de la plupart des témoins s'avère positive.

Bien que le conseil d'Etat se soit prononcé contre l'arrêté interdisant le port du burkini sur les plages de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes), seul un petit nombre de maires ont retiré leurs arrêtés anti-burkini. Pour le moment, 30 communes seulement ont annoncé la suspension de leur propre arrêté. De plus, l'adoption ou non d'une loi interdisant le port de burkini fait polémique dans le cadre de la présidentielle française. Cependant, selon un sondage réalisé par l'Ifop à la demande du Figaro, 64% des Français se prononcent contre le port du burkini sur les plages. Seuls 6% sont favorables au costume de bain musulman alors que 30% ont une attitude "indifférente" à l'égard du burkini.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/france/201608301027524269-plage-nageur-burkini-interdiction-police/


Michel Sapin nommé ministre de l'Economie et des Finances  30/08/2016

Michel Sapin nommé ministre de l'Economie et des Finances







Après la démission d'Emmanuel Macron, Michel Sapin est nommé ministre français de l'Economie et des Finances, annonce l'Elysée. Le ministre français de l'Economie, Emmanuel Macron, a rencontré mardi le président François Hollande pour lui présenter sa démission du gouvernement.

Michel Sapin, qui reste ministre des finances, est nommé ministre de l'Economie en remplacement d'Emmanuel Macron.

A la suite de la démission d'Emmanuel Macron, la présidence de la République a par ailleurs annoncé la démission de George Pau-Langevin et son remplacement par Ericka Bareigts au ministère des Outre-mer.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/france/201608301027526255-sapin-ministre-economie-finances/


1 2 3 4 5 » ... 2938

Publicité

Brèves



Commentaires