Selon Interpol, Abdelhakim Belhaj est le chef de Daesh au Maghreb  26/02/2015

Selon Interpol, Abdelhakim Belhaj est le chef de Daesh au Maghreb





Interpol a distribué à ses États membres une note rédigée à partir d’une requête du procureur général d’Égypte, Hichem Baraket, accusant Abdelhakim Belhaj d’être le chef de l’Émirat islamique (Daesh) au Maghreb.

Ancien chef du Groupe islamique combattant en Libye (GICL), renommé en 2007 Al-Qaïda en Libye, Abdelhakim Belhaj tente par quatre fois d’assassiner Mouamar el-Kadhafi entre 1995 et 1998 pour le compte du MI6 britannique. Il s’installe en Afghanistan auprès d’Oussama ben Laden. La justice espagnole le soupçonne d’avoir commandité les attentats du 11 mars 2004 à Madrid. Pourtant, il est arrêté, le 6 mars 2004, en Malaisie et transféré dans une prison secrète de la CIA où il est torturé selon la technique de programmation du professeur Seligman. À la suite d’un accord entre Washington et Tripoli, il est renvoyé en Libye où il est torturé à nouveau, mais par des agents britanniques. Libéré, en 2010, il se réfugie au Qatar. En 2011, il joue un rôle crucial dans le renversement de la Jamahiriya arabe libyenne. Le Conseil national de transition le nomme alors, sur proposition de l’Otan, Gouverneur militaire de Tripoli. Il exige et obtient des excuses de Washington et de Londres pour le traitement qu’ils lui ont fait subir. Fin 2011, il part en Syrie et prend la tête de l’Armée syrienne libre, une organisation créée par la France pour renverser la République arabe syrienne. Il revient bientôt en Libye et installe les Frères musulmans au pouvoir à Tripoli. Il met en place des camps d’entraînement de Daesh en Libye à Derna, Syrte et Sebrata, ainsi qu’un bureau en Tunisie, à Djerba.

http://www.voltairenet.org/article186899.html


Le Parlement irakien demande des explications à Londres sur son soutien à Daesh  26/02/2015

Le Parlement irakien demande des explications à Londres sur son soutien à Daesh





Le Parlement irakien a demandé des explications à Londres après que deux avions britanniques ont été descendus par l’armée irakienne dans la province d’al-Anbar, le 22 février 2015.

Les photographies des carcasses attestent que les deux avions transportaient des armes que les Irakiens pensent destinées à l’Émirat islamique (« Daesh »).

Depuis l’invasion de l’Irak par l’Émirat islamique, la Coalition internationale contre Daesh, conduite par le Pentagone, a largué au moins quatre fois des armes à l’organisation terroriste. Chaque fois, le porte-parole de la Coalition a reconnu une « erreur » lors des largages.

Le gouvernement britannique n’a pas émis de protestation après la destruction des deux avions.

http://www.voltairenet.org/article186887.html


Israël et la Jordanie signent un accord sur l'eau  26/02/2015

Israël et la Jordanie signent un accord sur l'eau








La Jordanie et Israël, liés par un traité de paix, ont signé jeudi à Amman un accord destiné à lutter contre la pénurie d'eau dans la région par un pompage de la mer Rouge vers la mer Morte.

Selon l'agence officielle jordanienne Petra, l'accord porte sur "l'exécution de la première partie" d'une lettre d'intention conclue en décembre 2013 à Washington entre des représentants d'Israël, de Jordanie et de l'Autorité palestinienne pour tenter de sauver la mer Morte. Il s'agit de construire un système de pompage dans le golfe d'Aqaba, à la pointe nord de la mer Rouge, afin de collecter quelque 300 millions de m3 d'eau par an.
Une partie doit être acheminée par l'intermédiaire de quatre conduits vers la mer Morte, une mer fermée ayant une très haute concentration en sel et qui risque de s'assécher d'ici 2050.

Une autre partie doit être dessalée, et distribuée en Israël et en Jordanie afin de répondre à la pénurie d'eau qui frappe la région. Le projet prévoit de fournir aux Palestiniens 30 millions de m3 d'eau dessalée par an.
"la Jordanie va commencer dans les prochaines semaines à préparer les documents en vue de lancer un appel d'offres" pour ces travaux, a déclaré le ministre jordanien de l'Eau Hazem Nasser, cité par Petra. Il a conclu cet accord avec le ministre israélien de la Coopération régionale Silvan Shalom, en présence de représentants des Etats Unis et de la Banque mondiale.

Pour M. Shalom, qui est également ministre du Développement des ressources naturelles, il s'agit du "plus important projet depuis la conclusion du traité de paix avec la Jordanie" en 1994. "Il couronne une coopération constructive entre Israël et la Jordanie, qui aidera à réhabiliter la mer Morte et à fournir des solutions au problème de l'eau en Jordanie" et dans le sud d'Israël, a-t-il dit selon un communiqué de son ministère.

Partenaire de l'opération, la Banque mondiale a publié en 2012 une étude penchant vers la faisabilité du projet, mais plusieurs organisations de défense de l'environnement ont déjà mis en garde contre les possibles effets néfastes de l'arrivée d'eau de la mer Rouge sur le fragile écosystème de la mer Morte.

Dans un communiqué, l'institution a estimé que le lancement du projet, "sous le contrôle des scientifiques", devrait permettre de mieux comprendre les conséquence d'un mélange des eaux de la Mer Rouge avec celles de la Mer morte.

http://www.lorientlejour.com/article/913207/israel-et-la-jordanie-signent-un-accord-sur-leau.html


La reconstruction de Gaza prendra plus d'un siècle, selon Oxfam  26/02/2015

La reconstruction de Gaza prendra plus d'un siècle, selon Oxfam





Il faudra plus d'un siècle pour reconstruire la bande de Gaza si le blocus israélien, qui limite les importations de matériaux de construction, n'est pas levé, a déclaré jeudi l'organisation non-gouvernementale Oxfam.

Plus de 800 000 camions de matériaux sont nécessaires pour rebâtir les habitations, les écoles et les hôpitaux endommagés lors de l'offensive israélienne de l'été 2014, estime l'organisation humanitaire, selon laquelle 0,25% seulement de ce total a effectivement été livré au cours des trois derniers mois.

L'opération "Bordure protectrice" que Tsahal a menée pendant cinquante jours en juillet et en août afin de mettre fin aux tirs de roquettes en provenance de l'enclave a coûté la vie à plus de 2 100 Palestiniens, des civils pour la plupart. Côté israélien, 73 personnes, essentiellement des militaires, ont été tuées.

Selon Oxfam, 100 000 Gazaouis dont une moitié d'enfants, vivent dans des installations provisoires, des abris de fortune ou chez des proches.

"Des familles vivent depuis six mois dans des habitations sans toit, sans murs ou sans fenêtres. Beaucoup n'ont que six heures d'électricité par jour et sont privées d'eau courante", a déploré Catherine Essoyan, directrice régionale de l'organisation.

Oxfam regrette en outre qu'une petite partie seulement des 5,4 milliards de dollars promis en octobre lors de la conférence des donateurs organisée au Caire soit parvenue à ses destinataires.

Le blocus israélien a été mis en œuvre en 2006 lorsque le Hamas a remporté les élections dans la bande de Gaza.

http://www.lorientlejour.com/article/913203/la-reconstruction-de-gaza-prendra-plus-dun-siecle-selon-oxfam.html


Livraisons d'armes US à Kiev: la riposte russe pourrait passer par la Chine  26/02/2015

Livraisons d'armes US à Kiev: la riposte russe pourrait passer par la Chine






Si les Etats-Unis décident de livrer des armes létales à l'Ukraine, ils pousseront la Russie à intensifier sa coopération technico-militaire avec la Chine, ce qui est lourd de conséquences, estime un expert.

La crise ukrainienne joue le rôle de puissant catalyseur dans le rapprochement entre la Russie et la Chine, affirme l'expert en politique de défense Harry Kazianis sur les pages du bimensuel américain The National Interest.

En réponse à la livraison d'armes létales à Kiev, la Russie pourrait intensifier sa coopération avec la Chine en développant un système de lutte contre les sous-marins. Cette mesure aiderait Pékin à réaliser des progrès considérables dans la mise au point de sa stratégie A2/AD (Anti-access/Area Denial) qui consiste à interdire aux forces américaines, japonaises et aux autres forces alliées l'accès aux régions ayant une importance vitale pour la Chine.
Selon Harry Kazianis, les livraisons d'armes à Kiev pourraient déclencher une réaction en chaîne à des milliers de kilomètres de l'Ukraine en poussant Pékin à profiter des technologies militaires russes pour renforcer son contrôle sur la mer de Chine méridionale.

De la sorte, la Russie est en mesure de créer des problèmes pour les Etats-Unis et leurs alliés dans le monde entier. D'après le journaliste, un tel comportement de la Russie entraînerait immédiatement une réaction de l'Occident, ce qui ne tarderait pas à provoquer une nouvelle Guerre froide.

Ces conséquences doivent nécessairement être prises en compte dans la recherche d'une solution à la crise en Ukraine, estime M. Kazianis.

http://fr.sputniknews.com/international/20150226/1014914324.html#ixzz3SsKVJWbY


Deux morts dans un attentat suicide contre des véhicules turcs à Kaboul  26/02/2015

Deux morts dans un attentat suicide contre des véhicules turcs à Kaboul





Au moins deux personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées jeudi matin dans un attentat suicide visant des véhicules de l'ambassade de Turquie devant l'ambassade d'Iran, ont rapporté des sources.

"Le conducteur kamikaze a visé un convoi de deux véhicules de l'ambassade de Turquie vers 8h15 (3h15 GMT). L'un des chauffeurs des véhicules turcs a été tué, en plus du kamikaze", a déclaré le vice-ministre de l'Intérieur, Mohammad Ayoub Salangi, aux journalistes présents sur les lieux.

Un citoyen turc a été blessé. La nationalité du chauffeur tué reste inconnue pour l'instant.

L'un des véhicules turcs a pris feu et au moins quatre autres véhicules ont été détruits dans l'explosion.

Les troupes gouvernementales ont bouclé la zone peu après l'incident, empêchant les passants de s'attrouper, de crainte qu'une seconde explosion ne se produise.

Les victimes ont été transférées vers des hôpitaux voisins.

Aucun groupe n'a revendiqué l'attaque jusqu'à présent.

http://french.cri.cn/621/2015/02/26/702s423126.htm


Washington met en garde ses ressortissants de se rendre en Algérie  26/02/2015

Washington met en garde ses ressortissants de se rendre en Algérie





Les États-Unis ont mis en garde leurs ressortissants contre les risques d’attentats terroristes et d’enlèvement en Algérie, particulièrement en Kabylie et au Sud du pays.

Le Département de l’Etat américain a averti, à nouveau, ses ressortissants désirant de se rendre en Kabylie et en régions éloignées du Sud et de l’Est du pays d’évaluer attentivement les risques posés à leur sécurité personnelle, affirmant l’existence « de menace terroriste et d’enlèvement en Algérie ».

Le Département américain a noté que malgré la présence d’éléments de police dans les villes principales, cela n’empêche pas qu’il y ait de menace d’attentats terroristes, y compris les explosifs, les faux barrages, le kidnapping et embuscades qui s’opèrent dans les régions montagneuses de l’Est, du Sud et du Sud-Est du pays.

L’avertissement américain coïncide avec l’animation d’une conférence de presse par l’ambassadrice des États-Unis à Alger, Joan A. Polaschik sur la politique africaine de son pays, dont elle évoque le rôle de l’Algérie dans la résolution des crises qui secouent la région du Sahel et les pays voisins, en l’occurrence la Libye.

http://www.echoroukonline.com/ara/articles/234706.html


Mort du PDG de Total: le crash dû à une série d'erreurs humaines  26/02/2015

L'accident de l'avion du PDG de Total Christophe de Margerie a été provoqué par une série d'erreurs humaines, selon un rapport préliminaire de la commission technique chargée d'enquêter sur l'accident.
 
L'accident de l'avion du PDG de Total Christophe de Margerie a été provoqué par une série d'erreurs humaines, selon un rapport préliminaire de la commission technique chargée d'enquêter sur l'accident.
Dans la nuit du 20 au 21 octobre, le jet privé de M.de Margerie s'est écrasé et a pris feu après avoir heurté un chasse-neige au moment du décollage à l'aéroport moscovite de Vnoukovo. Toutes les personnes se trouvant à bord de l'avion, dont les deux pilotes et l'hôtesse de l'air, ont péri.
 
D'après le rapport préliminaire cité jeudi par le journal Kommersant, le conducteur de la déneigeuse, qui se trouvait sous l'emprise de l'alcool au moment de l'incident, a perdu ses repères sur la piste de décollage. Le médecin chargé de mesurer le pouls et la tension artérielle des conducteurs n'avait auparavant effectué qu'un examen visuel de l'employé afin d'éviter un retard de vol.  
Le décollage de l'avion a été contrôlé par une stagiare qui n'était pas au courant de la présence de chasse-neiges sur la piste. Les pilotes de l'avion ont quant à eux aperçu l'engin trop tardivement et n'ont pas été en mesure d'arrêter le décollage, la vitesse de l'avion étant déjà trop élevée.
L'avion a fini par percuter la déneigeuse avec son train d'atterrissage droit avant de se renverser et tomber sur la piste. La chute et un incendie qui s'est déclaré par la suite ont emporté les vies des trois membres de l'équipage et de l'unique passager.


La France aidera les Emirats à envoyer une sonde vers Mars  26/02/2015

La collaboration devrait s'étendre notamment à la recherche scientifique et à la formation de spécialistes émiratis.
 
La France et les Emirats arabes unis devraient prochainement signer un accord de coopération dans le domaine spatial, Abou Dhabi ayant annoncé son intention de lancer d’ici 2021 la première sonde arabe vers Mars, rapporte la presse française.
"C'est un projet encore jeune, car l'agence spatiale (des Emirats) a été créée seulement l'an dernier, mais nos discussions sont très positives et nous espérons bien progresser d'ici la fin du premier trimestre", a déclaré mercredi Jean-Yves Le Gall, président de l'agence spatiale française (CNES), en visite à Abou Dhabi.
 
La collaboration entre les deux pays devrait s'étendre notamment à la recherche scientifique et à la formation de spécialistes émiratis dans le centre du CNES à Toulouse.
Le voyage de la sonde émiratie durera neuf mois et couvrira plus de 60 millions de kilomètres. L'objectif de la mission est d'explorer l'atmosphère de Mars.
Les Emirats ont déjà investi plus de cinq milliards de dollars dans la technologie spatiale et les satellites commerciaux et militaires, a indiqué Mohammed Al Ahbabi, directeur général de l'Agence spatiale émiratie créée en juillet 2014.


Moscou et Paris adoptent un programme de coopération judiciaire  26/02/2015

Le Parquet général russe et le ministère français de la Justice ont signé un programme de coopération pour deux ans.
 
Le procureur général russe Iouri Tchaïka et la ministre française de la Justice Christiane Taubira ont signé à Paris un programme de coopération pour deux ans, a annoncé jeudi le service de presse du Parquet général russe.
 
"Au cours de la réunion, les deux responsables ont évoqué plusieurs questions relatives au développement de la coopération bilatérale. Un programme de coopération entre le Parquet général de la Fédération de Russie et le ministère de la Justice de la République française a été signé", lit-on dans un communiqué diffusé par la partie russe.  
Le programme prévoit une interaction dans le domaine de la lutte contre la criminalité, notamment la corruption. La Russie et la France coopéreront en outre en matière de restitution des revenus illégalement acquis et de protection des droits de l'homme et des intérêts publics hors du cadre du droit pénal.
M.Tchaïka et Mme Taubira se sont également penchés sur les problèmes relatifs à l'extradition et à l'octroi de l'aide juridictionnelle dans les affaires criminelles.


Jérusalem: incendie apparemment criminel d'un bâtiment de l'Eglise grecque-orthodoxe  26/02/2015

Jérusalem: incendie apparemment criminel d'un bâtiment de l'Eglise grecque-orthodoxe







Un bâtiment appartenant à l'Eglise grecque-orthodoxe a été visé par un incendie et des actes de vandalisme apparemment commis par des extrémistes juifs dans la nuit de mercredi à jeudi près de la Vieille ville de Jérusalem, a indiqué la police israélienne.

Une partie du bâtiment, utilisé comme séminaire, a été incendiée, a indiqué la porte-parole de la police, Luba Samri. Des inscriptions hostiles à Jésus et des slogans généralement utilisés par des extrémistes juifs ont été retrouvés sur les murs. "Apparemment les motivations des auteurs de l'incendie sont nationalistes", a-t-elle précisé, employant un terme renvoyant dans ce contexte à des extrémistes juifs. Les pompiers ont rapidement maîtrisé le feu et personne n'a été blessé, a-t-elle ajouté. Le bâtiment, utilisé pour les études religieuses, se trouve près des remparts de la Vieille ville et de la porte de Jaffa.

Mercredi, une mosquée avait été endommagée dans un village palestinien proche de Bethléem, en Cisjordanie occupée, par un incendie imputé par des témoins à des colons israéliens.

Depuis des années, des colons et des activistes extrémistes se livrent sous le label "le prix à payer" à des agressions et des actes de vandalisme contre des Palestiniens, des Arabes israéliens, des lieux de culte musulmans et chrétiens, ou même l'armée israélienne.

http://www.lorientlejour.com/article/913144/jerusalem-incendie-apparemment-criminel-dun-batiment-de-leglise-grecque-orthodoxe.html


Pyongyang incapable de créer une charge nucléaire miniaturisée  26/02/2015

Seoul estime que pour le moment, Pyongyang n'est pas capable d'équiper ses missiles de charges nucléaires miniaturisées.
 
 
Les autorités sud-coréennes estiment que malgré son potentiel technique considérable,  la Corée du Nord n'est pour le moment pas en mesure de créer une charge nucléaire miniaturisée afin d'en équiper ses missiles balistiques, annonce jeudi l'agence Yonhap.  
"Nous estimons que malgré le niveau considérable de ses possibilités techniques, la Corée du Nord n'est pas encore en mesure de créer une telle arme nucléaire", a indiqué  le porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense Kim Min-Seok.
 
Jeudi, le quotidien sud-coréen Segye Times a annoncé, se référant à une source diplomatique, que Pyongyang se préparait à effectuer en mai un quatrième test nucléaire, dont la puissance serait de 10 à 15 kilotonnes.  
"Comme nous l'avons déjà dit à plusieurs reprises, la Corée du Nord est apparemment sur le point d’effectuer un test quand elle le souhaite. Mais dans ce cas, elle doit être prête à subir une pression politique considérable, par exemple,  par le biais de sanctions imposées par l'Onu", a souligné le porte-parole.


Corée du Sud: la loi sur l'adultère abrogée  26/02/2015

Séoul a abrogé une loi punissant l'adultère
La Cour constitutionnelle de Corée du Sud  a abrogé jeudi la loi qui qualifiait l'adultère de crime passible de deux ans de prison, annonce  l'agence Yonhap.
Par sept voix contre deux, les juges ont décidé que cette loi datant de 1953 et visant à protéger les valeurs de la famille était anticonstitutionnelle.
"Même si l'adultère doit être condamné comme étant immoral, la puissance publique ne doit pas intervenir dans la vie privée des individus", a expliqué le président de la Cour Park Han-Chul.
C'est la cinquième fois que cette instance judiciaire suprême était appelée à examiner la légalité de ce texte qui faisait de la Corée du Sud l'un des rares pays non musulmans de la planète à considérer l'infidélité comme un acte criminel.
Au cours des six dernières années, près de 5.500 personnes ont été poursuivies pour délit d'adultère, dont près de 900 en 2014.
Suite à l’annonce, l'action d'Unidus Corp, l'un des plus grands fabricants mondiaux de préservatifs, a grimpé de 15% à la Bourse de Séoul.


Une Assemblée parlementaire pour les Brics?  26/02/2015

Selon une source de la Douma (chambre basse du parlement russe), une Assemblée parlementaire des Brics pourrait être créée prochainement à l'initiative de la Russie, écrit jeudi le quotidien Izvestia.
Cette question sera évoquée durant la visite du président de la Douma Sergueï Narychkine et du président de la commission des affaires internationales du parlement russe Alexeï Pouchkov, les 26 et 27 février à New Delhi. Le groupe des Brics a été créé à l'initiative de la Russie en 2010 et inclut l'Inde, la Chine, le Brésil et l'Afrique du Sud. Parmi les principales démarches communes figurent l'élaboration d'une position commune sur plusieurs problèmes politiques internationaux dont la Libye, la Syrie, l'Afghanistan, le programme nucléaire iranien, ainsi que certaines questions financières et économiques comme la réforme de la Banque mondiale et du FMI ou encore la création de l'Alliance des bourses des Brics.
La Nouvelle banque de développement a été l'une des premières institutions des Brics, qui est destinée à financer les projets d'infrastructure et de développement durable dans les pays membres et les pays émergents. La décision de créer cette banque a été ratifiée hier par le Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe). Le représentant de l'Inde sera son premier président, un représentant du Brésil présidera le conseil d'administration et le conseil des gouverneurs sera présidé par un représentant de la Russie.
Une nouvelle Assemblée parlementaire des Brics pourrait devenir une autre structure cruciale dans ce format. La visite de la délégation russe est très importante aussi bien pour la coopération entre la Russie et l'Inde que pour le travail dans le format parlementaire des Brics, estime le vice-président de la commission des affaires internationales à la Douma Alexandre Romanovitch.
"Cette visite aura forcément un grand succès politique. Comme en témoigne la coopération de longue date entre la Russie et l'Inde, que nous considérons comme notre partenaire stratégique. On peut dire que la coopération russo-indienne n'est soumise à aucun vent de conjoncture", déclare le député et ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire Vassili Likhatchev.


Balardgone, un nouveau siège pour le ministère français de la Défense  26/02/2015

Le 28 février, les militaires français prendront possession des premiers bâtiments de leur nouveau ministère.
La France dépensera 4,3 milliards d'euros sur les nouveaux bâtiments de son ministère de la Défense, rapportent jeudi les médias français.
Voir l'image sur Twitter
Le 28 février, les militaires prendront possession des premiers bâtiments du nouveau ministère de la Défense situé porte Balard dans le XVe arrondissement de Paris et déjà surnommé "Balardgone", ou "Pentagone à la française".
Selon la chaîne de télévision BFMTV, les premiers fonctionnaires du ministère devraient y arriver en mai prochain et les derniers au début de l'année 2017. L'opération coûtera 4,3 milliards d'euros au budget français, ce qui comprend un loyer annuel de 154 millions d'euros qui devra être payé jusqu’en 2041.
Le ministère de la Défense compte financer une partie de ce loyer grâce à la vente de 17 bâtiments et sites parisiens qui seront progressivement libérés par les militaires. La Défense espère obtenir au moins 600 millions d'euros de ces ventes, dont 230 millions déjà en 2015.
Le "Pentagone version française" est destiné à regrouper l'ensemble de la chaîne de commandement des armées ainsi que les services centraux de la Défense, explique la chaîne.
Le nouveau site devra accueillir au total 9.300 militaires et civils actuellement dispersés dans les 17 implantations parisiennes. Pourtant, le ministre de la Défense et son cabinet resteront dans l'Hôtel de Brienne, dans le VIIe arrondissement de la capitale.
Les frais de déménagement sont quant à eux estimés à 10 millions d'euros.


Expert: la zone euro, un projet voué à l'échec d'avance  26/02/2015

Paola Subacchi de la Chatham House déplore la transformation de la zone euro en un "système punitif".
 
L'Union européenne reste menacée par l'instabilité financière en dépit du fait que la Grèce et l'UE aient réglé leurs différends, estime Paola Subacchi, directrice de recherche en économie internationale au sein du think tank britannique Chatham House.  
"La politique monétaire européenne était dès le début basée sur une mauvaise analyse économique. Comme le disait encore en 1996 l'économiste allemand Rudiger Dornbusch, +S'il y avait une mauvaise idée, c'était celle d'une alliance économique et monétaire entre les pays de l'Union européenne+", a écrit Mme Subacchi dans un article publié dans le magazine Foreign Policy.
  Selon l'analyste, la mise en place de la zone euro a eu des conséquences négatives pour les économies de plusieurs pays européens.  
"L'existence de l'euro dans le contexte de préférences nationales différentes a débouché sur une récession prolongée accompagnée par des taux de chômage élevés et une baisse du niveau de vie dans certains pays, ainsi qu'à des dettes publiques incontrôlées et à la hausse de l'euroscepticisme", indique Mme Subacchi.
  Toujours d'après elle, l’évocation de ce problème au sein de la zone euro a été limitée depuis le début de la crise de la dette, tandis que les positions adoptées par les pays les plus puissants des points de vue économique et politique, tels que l'Allemagne, ont transformé l'union monétaire en un "système punitif".

http://fr.sputniknews.com/economie/20150226/1014908142.html#ixzz3SqfD68J1
 


FABRICE BEAUR ET MIKHAIL GAMANDY-EGOROV SUR LES ACCORDS DE MINSK II  26/02/2015

# EODE-TV DIFFUSION/ RADIO CAMEROUN : FABRICE BEAUR ET MIKHAIL GAMANDY-EGOROV SUR LES ACCORDS DE MINSK II
 
EODE-TV & RADIO CAMEROUN – CAMEROON VOICE/
2015 02 15/
 
Emission ACCORDS DE MINSK II. QUELLE ANALYSE
Diffusée le 15 février 2015 sur RADIO CAMEROUN
 
Partie 1/
Intervention de Fabrice BEAUR et Mikhail GAMANDY-EGOROV
Podcast audio sur :
https://vimeo.com/120608913
 
Les invités traitent les questions suivantes :
Pourquoi le Donbass l’emporte il militairement alors qu’il est inférieur en nombre ?
La corruption de l’armée ukrainienne ?
La situation financière et économique russes ?
La guerre contre le rouble et sa chute ?
Les sanctions occidentales et leurs conséquences ?
La crise avec Paris du point de vue économique, le dossier des Mistrals ?
Pourquoi l'opinion publique russe soutient Poutine, sa popularité immense ,
Pourquoi l'opposition libérale, mais aussi l'extrême-droite ultra nationaliste, sont laminées ?
 
LES INVITÉS :
 
* Mikhail GAMANDIY-EGOROV/ BIO EXPRESS /
Mikhail Gamandiy-Egorov, 27 ans. Moscovite, enfance et adolescence au Maroc, études supérieures en France. Diplômé de la Sorbonne (Paris). Entrepreneur. CEO & fondateur BRICS Dream du projet BRICS Dream (première marque vestimentaire au monde pour les citoyens & partisans des BRICS). Journaliste chroniqueur pour le Service francophone de l'Agence russe d'information internationale Rossiya Segodnya (Sputnik France). Partisan du partenariat Afrique-Russie et de la souveraineté des Etats.
Blog : http://afriquerussie.wordpress.com/
 
* Fabrice BEAUR/ BIO EXPRESS /
A conduit une mission de l’ong EODE en novembre 2014 en DNR et LNR pour monitorer les élections présidentielles et législatives, a été reçu par le président de la DNR Zakarenko.
Fabrice Béaur, Secrétaire-Général du PCN-NCP, organisation transnationale extra-parlementaire (mais qui a eu des députés en Belgique dans les Années 90), aujourd’hui active dans les deux Europes. Centrale à Bruxelles, secrétariats à Paris, Kichinev (Moldavie), Moscou, Sotchi (Caucase) et Istanbul (le n°3 du PCN est turc).
Spécialiste des médias et des réseaux sociaux.
Habite en Russie près de Sotchi. Travaille (consultant) entre Moscou et le Kouban, la région sud de la Russie, au bord de la Mer Noire et au pied du Caucase.
Marié avec une russe qui fut une cadre de NASHI, le mouvement antifasciste de la jeunesse, organisation de jeune pro-poutine très actif et importante dans les années des deux premiers mandats de Poutine en tant que président de la Fédération de Russie.
Deux enfants.
Page Officielle Facebook : https://www.facebook.com/fabrice.beaur
 
EODE Press Office
___________________________
http://www.eode.org/
EODE-TV sur Vimeo: https://vimeo.com/eodetv
 


Les Etats-Unis et l'Iran "ont un intérêt commun" contre l'Etat islamique (Kerry)  26/02/2015

Les Etats-Unis et l'Iran "ont un intérêt commun" contre l'Etat islamique (Kerry)





Les Etats-Unis et l'Iran ont de facto "un intérêt commun" à lutter contre le groupe radical sunnite Etat islamique, a admis mercredi le secrétaire d'Etat John Kerry, même s'ils ne coopèrent pas militairement contre cette organisation.

"Nous avons au moins un intérêt commun, mais pas de coopération", a déclaré M. Kerry devant une commission du Congrès américain, à propos de la lutte contre l'EI en Irak et en Syrie, au moment où Washington et Téhéran sont dans la dernière ligne droite de leurs négociations sur le programme nucléaire iranien.

Les Etats-Unis avaient déjà reconnu le "rôle" que l'Iran, puissance chiite, jouait militairement contre l'EI mais c'est la première fois qu'un aussi haut responsable américain parle explicitement d'un "intérêt commun".

L'Iran estime que la sécurité de l'Irak est d'une importance vitale, les jihadistes de l'EI considérant les chiites comme des hérétiques.

Le chef de la diplomatie américaine a passé deux jours complets mardi et mercredi à rendre compte des priorités de la diplomatie américaine, au premier rang desquelles la perspective d'un accord international sur le programme nucléaire controversé de l'Iran, les opérations militaires de la coalition internationale contre l'EI en Syrie et en Irak ou encore le conflit en Ukraine.

Répondant à une question sur les relations entre Washington et Téhéran, M. Kerry a déclaré: "Ils ont fait des choses qui nous aident, comme par exemple combattre l'EI, mais nous ne nous coordonnons pas avec eux, nous n'y travaillons pas et nous ne leur avons pas demandé de le faire".

Les Iraniens "sont totalement opposés à l'EI et ils combattent et éliminent des membres de l'EI le long de la frontière avec l'Irak, près de l'Iran et ont de graves inquiétudes sur ce qui va se passer pour la région", a expliqué John Kerry.

http://www.lorientlejour.com/article/913116/les-etats-unis-et-liran-ont-un-interet-commun-contre-letat-islamique-kerry.html


Cisjordanie: Israël coupe de nouveau l'électricité à Naplouse et Jénine  26/02/2015

Cisjordanie: Israël coupe de nouveau l'électricité à Naplouse et Jénine







La compagnie israélienne d'électricité a de nouveau coupé mercredi le courant à Jénine et Naplouse, les deux grandes villes du nord de la Cisjordanie occupée pour selon ses mots "alléger" la facture que l'Autorité palestinienne rechigne à payer.

La municipalité de Naplouse a indiqué à l'AFP avoir été informée dans la journée par la compagnie israélienne que l'électricité serait coupée de 14H00 à 15H00 et de 19H00 à 20H00. Jénine et Naplouse avaient déjà été plongées dans le noir pendant une heure lundi.

Interrogée par l'AFP, une porte-parole de la compagnie israélienne ne s'est pas exprimée sur la possibilité de nouvelles coupures à l'avenir. "Il ne s'agit de rien d'autre que de l'acte d'une société envers un client endetté afin de réduire sa dette", dit la compagnie dans un communiqué.

Son directeur général, Yiftach Ron-Tal, avait assuré lundi que "la dette cumulée de l'Autorité palestinienne s'élève à deux milliards de shekels", soit environ 450 millions d'euros. La municipalité de Naplouse avait contesté être en retard de paiement. Elle avait dit n'avoir qu'une facture, de 49 millions de shekels (11,2 millions d'euros) à payer, ce qu'elle s'apprêtait à faire.

Elle a indiqué mercredi n'avoir toujours pas payé, mais a accusé Israël de "chercher à faire pression sur l'Autorité palestinienne", prise à la gorge financièrement. Israël a décidé début janvier de ne pas reverser à l'Autorité palestinienne les taxes qu'il collecte pour son compte, plus de 100 millions d'euros par mois.

L'Autorité palestinienne vient en plus d'être condamnée aux Etats-Unis à payer des centaines de millions de dollars de dommages et intérêts à des victimes d'attentats ou à leurs proches. La direction palestinienne est engagée depuis des mois dans une confrontation diplomatique avec Israël qui a culminé début janvier avec l'adhésion à la Cour pénale internationale (CPI). Depuis, dit-elle, Israël cherche l'effondrement de l'Autorité palestinienne en la frappant au portefeuille.

http://www.lorientlejour.com/article/913000/cisjordanie-israel-coupe-de-nouveau-lelectricite-a-naplouse-et-jenine.html


La France se lance dans la réforme de l’Islam  25/02/2015

La France se lance dans la réforme de l’Islam






Après l'émotion suscitée par les attentats de janvier, le gouvernement a lancé mercredi une réforme de l'Islam de France, autour d'une "instance de dialogue" censée mieux représenter la diversité des musulmans aujourd'hui.

Cette "instance de dialogue" va être mise en place "d'ici l'été", a annoncé le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, en soulignant la "volonté de travailler à engager une large consultation avec les acteurs de l'islam".

Elle se réunira "deux fois par an autour du Premier ministre", à l'instar de ce qui existe pour les catholiques, a précisé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, qui a détaillé ce plan lors d'un conseil des ministres.

L'instance devra se saisir de questions telles que la formation civile des imams, l'abattage rituel ou la sécurité des lieux de culte par exemple, "dans le respect rigoureux des principes de la laïcité", a ajouté M. Cazeneuve.

L'idée est de donner aux pouvoirs publics des interlocuteurs plus divers que le Conseil français du culte musulman (CFCM), créé en 2003 et largement critiqué pour son manque de représentativité d'une communauté musulmane forte de 4 à 5 millions de personnes. Le CFCM ne cessera pas d'exister, mais "à lui de prendre toute sa place dans cette dynamique", assure-t-on place Beauvau.

Des consultations vont à présent être menées pour identifier les interlocuteurs potentiels: associations, intellectuels, personnalités... de préférence bien implantés sur le terrain, et sollicités sur la base du volontariat.

Au ministère, on réfute toute idée de reprise en main. La réforme s’inscrira dans le cadre de la loi de 1905, à laquelle il n'est pas question de toucher. "L'Etat n'a pas vocation à organiser le culte de l'intérieur ni de déterminer qui sont les gentils musulmans", indique une source proche du dossier.

Autre mesure très attendue dans un contexte de "grande sensibilité à la radicalisation", la formation des imams et des aumôniers, désormais incités à suivre un diplôme universitaire (DU) de formation civique et civile, qui devrait être proposé dans une douzaine d'établissements d'ici la fin de l'année.

"Certains imams ont une maîtrise insuffisante de la langue et des lois", reconnaît-on place Beauvau. L'idée est de "favoriser l'émergence d'une génération d'imams pleinement insérés dans la République".

Nombre des 2.300 mosquées et salles de prières du pays n'ont pas en effet d'imam permanent, laissant prospérer des prédicateurs itinérants voire autoproclamés.

La question des cadres religieux est sensible, notamment en prison où il s'agit de mieux prévenir le basculement jihadiste, ce que quelque 180 aumôniers pénitentiaires musulmans - un chiffre largement insuffisant aux yeux de nombreux experts - ne peuvent faire seuls. Les aumôniers "ne seront recrutés désormais que s'ils ont obtenu ce diplôme de formation aux principes fondamentaux de la République", a martelé M. Cazeneuve

Parmi les autres mesures proposées, la mise en place d'une Fondation de l'Islam de France -- en tirant les leçons des erreurs de celle qui avait été créée en 2005 --, le développement de bourses à destination des doctorants et un accent mis sur les établissements scolaires, incités à se placer sous contrat avec l'Education nationale. Pour les autres, les contrôles devraient être renforcés.

Cette réforme était en préparation de longue date mais le contexte post-attentats, avec ses risques de stigmatisation, a accéléré les travaux, reconnaît-on de source proche du dossier. Le mois de janvier s'est soldé par 176 agressions islamophobes, soit plus que pendant toute l'année 2014, selon le ministère de l'Intérieur.

Il est crucial "que la République protège tous ses enfants, et notamment les mosquées de tous les actes antimusulmans", a martelé M. Cazeneuve.

Dans ce contexte, l'accent devrait être également mis sur la sécurité de lieux de culte avec des fonds débloqués pour financer des équipements, notamment de vidéo-surveillance.

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/la-france-se-lance-dans-la-reforme-de-lislam/id-menu-957.html


1 2 3 4 5 » ... 2576

Publicité

Brèves



Commentaires