A Nîmes, sauvage agression des gorilles de Sarkozy contre des militants pro-palestiniens  28/11/2014

Les services de « sécurité » de Nicolas Sarkozy ont sauvagement agressé jeudi soir à Nîmes (Gard) des militants indignés par le refus de l’ex-président de reconnaître l’Etat de Palestine, blessant sérieusement plusieurs d’entre eux.

« Nous nous étions rendus au meeting de Sarkozy (qui terminait jeudi sa ‘campagne électorale ‘ pour la présidence de l’UMP, NDLR) ; nous étions une quinzaine environ, et entendions protester contre son soutien éhonté aux dirigeants israéliens », raconte à EuroPalestine une jeune militante participant à l’action.
Les militants étaient particulièrement choqués par les dernières déclarations de Sarkozy, serviteur assumé de Netanyahou, qui a appelé les députés UMP à refuser de voter pour la reconnaissance d’un Etat palestinien, dans le cadre du scrutin prévu lundi 2 décembre à l’Assemblée Nationale.
« Mais à peine avions-nous sorti quelques drapeaux palestiniens et crié un ou deux slogans qu’une meute de gardes du corps, certains portant des badges à logo UMP, d’autres des insignes ‘Sécurité’, et d’autres encore communiquant avec leurs oreillettes se sont rués sur nous et nous ont frappé avec violence », ajoute ce témoin.
Au moins trois des victimes ont été conduites jeudi soir à l’hôpital de Nîmes, deux femmes et un jeune homme. « Une dame qui était avec nous souffre d’un traumatisme au niveau des cervicales, et avait un genou en sang ; une autre a été frappée à coups de poing dans le visage, et un troisième a pris des coups derrière la tête », détaille-t-elle.
Des photos de l’agression ont été prises, qui seront prochainement diffusées. Les victimes, après avoir reçu des soins, comptaient porter plainte pour ces actes inqualifiables.

CAPJPO-EuroPalestine


Ebola : le Canada va déployer 40 militaires en Sierra Leone  28/11/2014

Ebola : le Canada va déployer 40 militaires en Sierra Leone

 Le Canada va déployer 40 médecins et autres spécialistes militaires de la santé en Sierra Leone pour contrer l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, tout en encourageant le personnel canadien de la santé à se joindre au combat, a annoncé jeudi le gouvernement.

Les militaires, des médecins, des infirmiers, des techniciens médicaux et du personnel de soutien, seront dépêchés pour une période maximale de six mois aux côtés de leurs homologues britanniques au centre de Kerry Town, qui traite les populations infectées par le virus, a précisé le ministre de la Défense Rob Nicholson.

http://french.ruvr.ru/news/2014_11_28/Ebola-le-Canada-va-deployer-40-militaires-en-Sierra-Leone-7406/


Intempéries dans le sud de la France : un mort et trois disparus  28/11/2014

Intempéries dans le sud de la France : un mort et trois disparus

 Une femme est morte jeudi soir et trois personnes sont portées disparues dans le sud-est de la France où un violent orage a entraîné des inondations, a annoncé le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Le corps de la victime a été retrouvé "en dehors de sa voiture" au bord d'une rivière, a précisé le représentant de l'Etat dans le département du Var, Pierre Soubelet.

"Sa fille n'a pas été retrouvée. Il est probable que l'enfant est décédée", a-t-il ajouté.

Dans la petite ville de La Londe, dans la même région, des équipes de plongeurs menaient jeudi soir au bord d'un cours d'eau des recherches pour retrouver d'éventuels disparus, après des témoignages rapportant notamment qu'une voiture avait été emportée par les eaux, ont constaté des journalistes de l'AFP.

La dernière alerte météorologique importante en France remonte à la mi-novembre: cinq personnes circulant en voiture avaient alors péri dans des accidents provoqués par les intempéries.

http://french.ruvr.ru/news/2014_11_28/Intemperies-dans-le-sud-de-la-France-un-mort-et-trois-disparus-6760/


Les USA lancent une guerre scientifique  28/11/2014

Izvestia
MOSCOU, 27 novembre - RIA Novosti
Les États-Unis cherchent à bloquer le projet international d'observatoire orbital Spektr-UF, écrit jeudi le quotidien Izvestia. Comme l'a rapporté le directeur de l'Institut d'astronomie affilié à l'Académie des sciences de Russie Boris Choustov, le département d’État a interdit de fournir à la Russie les éléments radiorésistants permettant d'enregistrer les rayonnements. "Nous ne pouvons pas fabriquer en Russie des récepteurs de rayonnement de haute qualité, y compris dans le diapason ultraviolet. C'est pourquoi nous avons été contraints, avec l'autorisation de Roskosmos, de signer un contrat avec la société britannique E2V en effectuant un prépaiement. Cependant, les USA ont adopté cette année des restrictions supplémentaires sur la fourniture de produits de haute technologie en Russie, qui touchent notre contrat.
Les Britanniques fabriquent eux-mêmes le récepteur de rayonnement, mais ils créent l'enveloppe électronique à partir d'éléments radiorésistants en utilisant des pièces américaines. Ils n'ont pas réussi à obtenir l'autorisation d'exporter ces pièces en Russie", explique Boris Choustov.
Il précise tout de même que la société E2V ne souhaite pas rompre ce contrat pour éviter de payer une pénalité.
"Les Britanniques assurent qu'ils peuvent fabriquer les pièces nécessaires par leurs propres moyens, mais ils ont demandé de prolonger le contrat d'un an et demi", dit-il.
Selon une source de l'agence fédérale spatiale Roskosmos, le cas du satellite Spektr-UF est un précédent car jusque-là les Américains n'avaient jamais bloqué les fournitures d'éléments pour les vaisseaux scientifiques. Boris Choustov n'est pas surpris.
"La politique s'ingère partout, il est naïf de croire que la science existe dans un monde pur et isolé", déclare le chercheur.
"Les Américains cherchent à nous couper des produits de haute technologie. Contrairement aux mesures de pression politiques et financières, les sanctions technologiques sont comme un iceberg - une grande partie est invisible. En d'autres termes, certaines restrictions sont annoncées mais on apprend l'existence d'autres limitations au dernier moment, quand la moitié d'un satellite est déjà construite. C'est exactement ce qui s'est passé avec E2V. Mais la Russie n'est pas la seule à se trouver dans cette situation. Ceux qui sont menacés par ce type de sanctions devraient s'unir et développer les technologies cruciales en commun. C'est le seul moyen d'échapper au colonialisme technologique", déclare Andreï Ionine de l'Académie de cosmonautique Tsiolkovski.


EI: Erdoğan critique l'"impertinence" et les "demandes exagérées" des USA  28/11/2014

Recep Tayyip Erdoğan
MOSCOU, 27 novembre - RIA Novosti
Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a critiqué mercredi, devant un groupe d'hommes d'affaires à Ankara, les Etats-Unis pour leur "impertinence" et leurs "demandes exagérées", rapporte jeudi Defense news.
"Je veux que vous sachiez que nous sommes contre les demandes exagérées et l'impertinence", a déclaré M.Erdoğan en commentaire de la récente visite en Turquie du vice-président des Etats-Unis Joe Biden.
Ce dernier a notamment demandé à la Turquie de clarifier sa position vis-à-vis de la coalition internationale contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI), dont elle fait officiellement partie, mais sans afficher jusque-là de véritable intention de collaborer.
M.Erdoğan accuse pour sa part Washington d'exercer des pressions sur la Turquie pour l'obliger à venir en aide à la ville syrienne de Kobané, située à proximité de la frontière turque. Par ailleurs, il n'apprécie pas non plus la demande des Américains de pouvoir utiliser pour les bombardements contre les positions des djihadistes de l'EI la base aérienne d'Incirlik où ils sont stationnés.
Selon le président turc, les demandes des Etats-Unis sont "exagérées" et relèvent de l'"impertinence".
De son côté, Washington se montre insatisfait du rôle de la Turquie dans la coalition contre l'EI et dénonce la politique ambiguë d'Ankara sur cette question.
Toujours, est-il que l'insistance des Etats-Unis face à l'attentisme d'Ankara tend de plus en plus les relations entre les deux pays.


Hong Kong/Ukraine: un même scénario se répète (Moscou)  28/11/2014

Situation en Hong Kong
COLOMBO, 27 novembre - RIA Novosti

Les manifestations de Hong Kong ressemblent à celles organisées à Kiev, en Ukraine, à la veille du coup d'Etat du 22 février dernier, a déclaré jeudi à Colombo, au Sri Lanka, le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov.
"Le scénario des actions de protestation tenues ces derniers mois à Hong Kong ressemble à celui réalisé en Ukraine", a indiqué M.Antonov lors de la 1ère réunion du Dialogue des ministres de la Défense de l'Asie du Sud et du Sud-est.
Le vice-ministre a mis en garde contre le danger des "révolutions colorées" qui ont déstabilisé la situation dans plusieurs régions du monde. 
Selon M.Antonov, ces manifestations sont organisées par des "spécialistes occidentaux des technologies politiques" qui profitent des difficultés économiques et sociales et des conflits ethniques et religieux pour "tenir des slogans populistes et provoquer des manifestations de masse sous prétexte de promouvoir la démocratie".
"Cela entraîne le renversement des gouvernements légitimes, le chaos et l'arbitraire, les morts et l'arrivée au pouvoir de régimes appuyés par l'Occident. Les terroristes se sentent à l'aise dans ces conditions", a ajouté le vice-ministre.
D'aucuns disent que ces problèmes ne sont pas typiques pour l'Asie. "Mais (...) selon certaines données, 10% des combattants du groupe djihadiste Etat islamique qui se trouvent en Irak et en Syrie sont originaires des pays de l'Asie du Sud-Est. Certains groupes radicaux de la région ne cachent pas qu'ils soutiennent l'idée du djihad global et créent leurs propres réseaux terroristes. Que se passera-t-il lorsque ces combattants rentreront dans vos pays?", a noté M.Antonov.
Dans cette optique, il a appelé à intensifier la coopération militaire et technique entre les pays d'Asie du Sud et du Sud-Est.


L'Inde ne compte pas renoncer aux chasseurs français (source)  28/11/2014

Rafale
MOSCOU, 28 novembre - RIA Novosti
L'Inde n'a pas l'intention de renoncer à l'achat de chasseurs français Rafale en dépit de la décision de Paris de suspendre la livraison de BPC Mistral à Moscou, a annoncé à RIA Novosti une source haut placée au sein du ministère indien de la Défense. La Russie achète un BPC Mistral >>
"Le contrat sur les Rafale conclu avec la France est en vigueur, il n'y a aucun problème", a fait savoir l'interlocuteur de l'agence.
Début 2012, l'Inde et la France ont conclu un contrat prévoyant la livraison de 126 avions de combat polyvalents pour un montant total de plus de 10 milliards de dollars.
En septembre dernier, certains médias ont rapporté que la France pourrait perdre le contrat en question si elle refusait de remettre à Moscou les porte-hélicoptères Mistral commandés par la Russie dans les délais prévus.
Mardi 25 novembre, le président français François Hollande a suspendu la livraison à la Russie d'un premier bâtiment de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral, considérant que la situation actuelle dans l'est de l'Ukraine ne permettait toujours pas la livraison du premier BPC.


Le Burkina va demander au Maroc l'extradition de Compaoré (officiel)  28/11/2014

Le Burkina va demander au Maroc l'extradition de Compaoré (officiel)






Le Burkina va demander au Maroc l'extradition du président déchu Blaise Compaoré, a annoncé jeudi le Premier ministre de la transition, Isaac Zida, ajoutant que le dossier Sankara, considéré le "Che Guevara africain", serait "entièrement rouvert" et "la justice rendue".

"Nous allons demander au Maroc de mettre le président Compaoré à la disposition de la justice burkinabé", a déclaré M. Zida lors d'une rencontre avec la presse nationale dans son bureau dans la capitale du Burkina. Blaise Compaoré a fui son pays le 31 octobre pour se réfugier en Côte d'Ivoire avant de rejoindre le Maroc le 20 novembre. Le président déchu avait pris le pouvoir 27 ans plus tôt lors d'un coup d'Etat contre son prédéceseur Thomas Sankara, qui a été tué.

http://www.lorientlejour.com/article/898368/le-burkina-va-demander-au-maroc-lextradition-de-compaore-officiel.html


Egypte: Amnesty International dénonce des expulsions "illégales" à la frontière avec Gaza  28/11/2014

Egypte: Amnesty International dénonce des expulsions "illégales" à la frontière avec Gaza






Amnesty International a dénoncé jeudi l'expulsion de centaines de résidents de la zone-tampon que l'armée égyptienne établit à la frontière avec la bande de Gaza, réclamant la fin des "démolitions arbitraires" et "des évictions forcées".

La zone-tampon est l'une des dernières mesures de sécurité adoptées par l'Egypte dans sa lutte contre des groupes jihadistes qui ont multiplié les attentats visant les forces de l'ordre depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013.

Fin octobre, les militaires ont commencé à démolir à coup de dynamite les habitations situées près de la frontière avec Gaza, quelques jours après un attentat suicide ayant tué 30 soldats dans le nord de la péninsule du Sinaï, l'assaut le plus meurtrier contre les forces de sécurité depuis des années.

"Les autorités ont procédé aux expulsions en ignorant complètement les garanties essentielles imposées par le droit international, notamment la consultation des résidents, un préavis d'éviction adéquat, une compensation à la hauteur des pertes et l'octroi d'un logement à ceux qui ne peuvent subvenir à leurs propres besoins, ce qui rend les expulsions illégales", a indiqué dans un communiqué l'ONG de défense des droits de l'Homme.

Pour les autorités, la zone-tampon, large de 500 mètres sur environ 13,5 km de la frontière, devrait permettre d'isoler les "terroristes" dans un secteur désert, et éliminer les tunnels clandestins vers Gaza, qui seraient utilisés pour le trafic d'armes et le passage des jihadistes. La mesure doit entraîner la démolition de plus de 800 habitations et l'éviction de quelque 1 100 familles.
L'organisation internationale a également critiqué "le silence médiatique imposé dans le Nord-Sinaï pour empêcher la couverture des démolitions et des évictions forcées ou toute autre opération militaire".

Le nord de la péninsule désertique du Sinaï, frontalière avec Israël et la bande de Gaza, est le théâtre d'attentats meurtriers quasi-quotidiens visant la police et l'armée, laquelle réplique depuis un an par une vaste offensive.

Les jihadistes assurent agir en représailles à la sanglante répression qui s'est abattue sur les partisans de M. Morsi depuis sa destitution et qui a fait au moins 1 400 morts, pour la plupart des manifestants islamistes. Des centaines de pro-Morsi ont également été condamnés à mort dans des procès de masse expédiés en quelques minutes, tandis que 15 000 autres ont été emprisonnés.

http://www.lorientlejour.com/article/898263/egypte-amnesty-international-denonce-des-expulsions-illegales-a-la-frontiere-avec-gaza.html


Gaza: l'ONU déclare l'urgence après de violentes intempéries  28/11/2014

Gaza: l'ONU déclare l'urgence après de violentes intempéries






L'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) a déclaré l'urgence dans la ville de Gaza après deux jours de pluies abondantes dans ce territoire dévasté par la guerre cet été.

"Des centaines d'habitants des secteurs inondés autour du bassin de récupération des eaux de pluie de Cheikh Radwane (au nord de la ville de Gaza) ont dû abandonner leurs maisons", a indiqué l'UNRWA. L'agence, qui ne déplore dans l'immédiat aucune victime, a indiqué qu'elle fournissait aux municipalités touchées "une aide d'urgence en fioul, eau et équipements médicaux".

Le directeur des opérations de l'UNRWA pour Gaza, Robert Turner, s'est dit "très inquiet d'intempéries aussi violentes si tôt dans la saison et dans la foulée des destructions sans précédent" laissées par la guerre.

Environ 30% des habitations ont été endommagées ou détruites par la guerre et 100 000 personnes sans toujours sans toit trois mois après le cessez-le-feu, qui a mis fin à 50 jours de guerre entre Israël et le mouvement islamiste Hamas.

Alors que la reconstruction de l'enclave palestinienne n'a pas encore commencé, les Gazaouis craignent maintenant l'arrivée de l'hiver.
Peu de matériaux de construction sont entrés à Gaza depuis que l'ONU a aidé Israéliens et Palestiniens à trouver un accord sur un allégement du bloc israélien envers ce territoire.

http://www.lorientlejour.com/article/898264/gaza-lonu-declare-lurgence-apres-de-violentes-intemperies.html


Un député UMP propose de liquider les "djihadistes" français sur place  27/11/2014

Un député UMP propose de liquider les "djihadistes" français sur place





La bonne vieille loi du Talion sans autre forme de procès, telle est la solution radicale visant à éliminer de la surface de la terre les Français partis guerroyer sous l’étendard de Daesh (...)

La bonne vieille loi du Talion sans autre forme de procès, telle est la solution radicale visant à éliminer de la surface de la terre les Français partis guerroyer sous l’étendard de Daesh, prônée non pas par un obscur barbouze en mal d’action, mais par un élu du peuple et ancien magistrat de surcroît, en la personne du député UMP Alain Marsaud !

Le cas de Maxime Hauchard, ce jeune Normand identifié sans équivoque comme l’un des bourreaux de l’Etat islamique sur l’une des dernières vidéos en date, a manifestement donné des envies de meurtre à l’ancien chef du Service central de lutte anti-terroriste au Parquet de Paris, qui n’a pas tourné autour du pot sur les ondes de RMC, le 18 novembre dernier : "On n’aura pas d’autres solutions que d’assassiner ces gens sur place", a-t-il lâché sans état d’âme, après avoir estimé faiblarde la loi antiterroriste votée à l’Assemblée nationale. Elle "manque (d’)actions répressives efficaces lors du retour des Français partis faire le jihad", considère-t-il.

Qu’à cela ne tienne, Alain Marsaud propose de liquider purement et simplement ces djihadistes du terroir qui "sont dans l’impunité. Il faut leur faire comprendre qu’il n’y a pas d’impunité à terme." Rien de tel que de recourir à des services spécialisés pour effectuer la sale besogne sur place, et les empêcher à tout jamais de rentrer en France, ou alors seulement les pieds devant…

Il ne manquait plus que Jean-Marie Le Pen, en digne bourreau de l'Algérie française, s’engouffre à son tour dans la brèche pour appeler à dresser l’échafaud, et en l’occurrence à exhumer la guillotine des oubliettes de l’histoire, plaidant ainsi pour sa paroisse en faveur du rétablissement de la peine de mort, pour que l’on se demande si ces deux représentants de la nation n’ont pas perdu la boule en voulant, eux aussi, couper des têtes…

http://oumma.com/215839/un-depute-ump-propose-de-liquider-djihadistes-francai


Les Etats-Unis préparent une intervention militaire contre Daech en Libye  27/11/2014

Les Etats-Unis préparent une intervention militaire contre Daech en Libye





Les Etats-Unis auraient demandé de l’Algérie, de l’Egypte et de la Tunisie, pays limitrophes de la Libye, des facilitations militaires comprenant l’ouverture de l’espace aérien, et l’aide à l’évacuation des blessés, lors des bombardements aériens qui se préparent contre les groupes salafistes djihadistes en Libye, ayant fait allégeance à Daech, rapporte le journal algérien el-Khabar, dans son édition de ce jeudi, citant une source informée.

L’Algérie aurait reçu une demande des Etats-Unis en vue d’accorder des facilitations à la coalition internationale contre l’organisation Daech.

Selon la même source, les pays de la coalition planifient sérieusement l’ouverture d’un nouveau front contre Daech en Libye, dans le cas où l’organisation étend son emprise dans ce pays.

Les facilitations demandées à l’Algérie, l’Egypte et la Tunisie consistent à autoriser le survol des avions de combat, l’atterrissage urgent des avions américains dans des bases aériennes algériennes, dans le cadre d’une opération militaire US en préparation depuis des mois, et qui consiste à lancer des missiles contre des cibles de Daech, et à détruire l’infrastructure des groupes salafistes djihadistes en Libye, indique le journal algérien.

L’Algérie serait en train d’étudier, selon la même source, deux demandes américaines. La première porte sur une intervention militaire limitée des forces algériennes, et égyptiennes en Libye, sous l’égide des Nations-Unies ; et la deuxième a trait à d’éventuelles facilitations pour les navires porte-missiles, ainsi que pour les avions de combat en vue de perpétrer des raids sur des cibles à l’intérieur du territoire libyen.

Les Etats-Unis ont fait parvenir via des diplomates américains une demande analogue, à la demande française acceptée par l’Algérie, fin 2012 d’ouvrir des couloirs aériens devant l’aviation française pour bombarder les sites des djihadistes an Nord du Mali.

La demande américaine comprend l’octroi aux forces spéciales américaines des facilitations pour l’intervention si nécessaire dans les pays de la région, la participation des forces algériennes à des opérations d’entrainement pour l’évacuation des ressortissants occidentaux dans les zones vertes, ainsi que les services humanitaires à assurer aux civils qui vivent les conditions de la guerre.

La stratégie de déploiement américain en Afrique du Nord, comprend l’éventualité d’intervention dans des pays de la région menacés par le chaos, en vue d’évacuer les ressortissants occidentaux, et de contrôler certaines zones névralgiques pouvant menacer le commerce maritime mondial via la Méditerranée, selon el-Khabar.

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/les-etats-unis-preparent-une-intervention-militaire-contre-daech-en-libye/id-menu-957.html


Le président turc s'oppose au Conseil de sécurité de l'ONU  27/11/2014

Le président turc s'oppose au Conseil de sécurité de l'ONU




Le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé les représentants des pays musulmans à « sauver le monde » de l'influence des cinq membres permaments du Conseil de sécurité de l'ONU.

« Le monde est plus grand que les Cinq (membres permanents du Conseil de sécurité). Il est dommage qu'à présent le monde soit voué à la dépendance vis-à-vis d'eux. Il nous faut en sauver le monde », a-t-il déclaré en inaugurant la 30e réunion de la commission permanente de commerce de l'Organisation de la coopération islamique à Istanbul.

Le président turc a critiqué le Conseil de sécurité de l'ONU pour le manque de résolution et de décisions importantes à l'égard des conflits militaires mondiaux.

http://french.ruvr.ru/news/2014_11_27/Le-president-turc-soppose-au-Conseil-de-securite-de-lONU-7554/


L'OTAN voudrait revenir à des relations normales avec la Russie  27/11/2014

L'OTAN voudrait revenir à des relations normales avec la Russie






Les pays de l'OTAN voudraient revenir à des relations normales avec la Russie, a déclaré le représentant de l'Alliance à Moscou Robert Pszczel.

« Je suis non seulement convaincu, mais aussi je sais que du point de vue politique tous les pays de l'OTAN, tout comme l'OTAN elle-même, voudraient, certes, revenir aux relations Russie-OTAN normales, à part entière et visant le partenariat. C'est notre souhait », a-t-il dit.

Il a ajouté que l'OTAN ne cherchait pas une confrontation avec la Russie.


http://french.ruvr.ru/news/2014_11_27/LOTAN-voudrait-revenir-a-des-relations-normales-avec-la-Russie-chef-du-bureau-a-Moscou-3285/


Assassinat d’Ali Mecili : Un juge parisien ordonne le non-lieu dans l’enquête  27/11/2014

Assassinat d’Ali Mecili : Un juge parisien ordonne le non-lieu dans l’enquête




La famille de l’avocat algérien assassiné en 1987 à Paris (France), Ali Mecili a décidé de faire appel de la décision d’un juge d’instruction parisien, qui a, le 17 novembre dernier, ordonné un non-lieu dans l’enquête sur cet assassinat.

Selon l’avocat de la famille, Me Antoine Comte, cité par l’Afp, « nous faisons appel de ce non-lieu. Il est hors de question qu’un crime politique commis en France reste impuni ».

Il a, dans le même sillage, déclaré que « ce non-lieu, prononcé le 17 novembre et conforme aux réquisitions du parquet de Paris, « rend peut-être service aux rapports franco-algériens mais c’est une honte pour la justice ».

Froid dans les relations algéro-françaises

Pour rappel, l’enquête avait rebondi en 2007 avec la délivrance par un précédent juge d’instruction de deux mandats d’arrêt internationaux dont l’un contre le diplomate algérien, Mohamed Ziane Hasseni, mis en examen ensuite comme témoin assisté.

Ce dernier avait été injustement arrêté à Marseille (France) en août 2008 en dépit de son statut diplomatique, mais avait finalement été mis hors de cause en août 2010 en obtenant un non lieu. Il était accusé à tord par un ancien officier félon des services secrets algériens, proche de la mouvance islamiste, réfugié en Allemagne. Mohamed Ziane Hasseni était en fait victime d’une homonymie et totalement blanchi par la justice française alors que son cas avait jeté un grand froid dans les relations algéro-françaises.

Procédure d’urgence

Le second mandat d’arrêt visait Abdelmalek Amellou, soupçonné d’être l’exécutant du crime. Arrêté et placé en garde à vue deux mois après l’assassinat, il avait été remis en liberté puis expulsé vers l’Algérie selon une procédure d’urgence décidée par le ministre de l’Intérieur de l’époque Charles Pasqua, une initiative très critiquée.

Dans cette affaire, un premier non-lieu avait été prononcé en 1992 mais la justice, saisie par la famille, avait ordonné la poursuite de l’enquête l’année suivante.

Ali Mecili faisait office de porte-parole d’Hocine Aït Ahmed, l’un des chefs historiques de l’indépendance algérienne et l’un des principaux opposants algériens à l’époque. Il était reconnu pour son rôle dans le rapprochement entre Aït Ahmed, chef de file du Front des forces socialistes (FFS) et Ahmed Ben Bella, premier président de l’Algérie.

Ali Mecili, un avocat de 47 ans exilé en France en 1965, avait été assassiné par balle le 7 avril 1987 dans le hall de son immeuble, dans le centre de Paris. Sa famille, notamment sa veuve, accuse le pouvoir algérien de l’époque d’être impliqué dans sa mort.

http://www.algerie1.com/actualite/assassinat-dali-mecili-un-juge-parisien-ordonne-le-non-lieu-dans-lenquete/


Cigarettes électroniques : une étude japonaise confirme la présence de substances cancérigènes  27/11/2014

Cigarettes électroniques : une étude japonaise confirme la présence de substances cancérigènes




Les vapeurs de cigarettes électroniques contiennent des substances cancérigènes, dans des quantités très variables qui peuvent dépasser les concentrations de la fumée de cigarette traditionnelle, montre une étude japonaise rendue publique jeudi.

Il ressort de ce document brut sans conclusion définitive que les vapeurs absorbées contiennent entre autres souvent du formaldéhyde, un composé aussi appelé formol considéré comme favorisant les cancers, de l'acroléine, du glyoxal (ou éthanedial) ou encore du méthylglyoxal.

"Les taux varient grandement d'une marque à l'autre et même pour une même marque d'un échantillon à l'autre", ont souligné les chercheurs qui ont mesuré les concentrations de ces différentes substances pour cinq marques (non citées) de cigarettes électroniques.

"Pour une des marques analysées, l'équipe de recherche a trouvé un niveau de formaldéhyde qui a atteint jusqu'à plus de dix fois celui contenu dans une cigarette traditionnelle", a expliqué à l'AFP le chercheur Naoki Kunugita qui a dirigé l'étude. Le taux de formaldéhyde n'est toutefois pas constant, "il varie au cours de l'expérience et s'élève particulièrement en cas de surchauffe du fil résistif intégré", précise-t-il.

Les tests ont été réalisés avec une machine qui effectue à chaque fois une série identique de 15 bouffées, à dix reprises, avec la même cartouche, avec des pauses. Ce rapport de l'Institut national de la santé publique a été remis jeudi au ministère japonais de la Santé qui se demande, à l'instar de ses homologues d'autres pays, dans quelle mesure il est nécessaire de réguler l'usage des cigarettes électroniques sans nicotine employant des liquides parfumés.

Même si au Japon les vapoteurs sont moins visibles que les fumeurs traditionnels et les boutiques spécialisées bien moins nombreuses que dans les pays occidentaux, la transition du tabac vers la vapeur est un phénomène croissant qui oblige les autorités à s'en préoccuper.

http://www.lorientlejour.com/article/898208/cigarettes-electroniques-une-etude-japonaise-confirme-la-presence-de-substances-cancerigenes.html






Mars: la vie aurait disparu suite à une guerre nucléaire (chercheur US)  27/11/2014

Mars: la vie aurait disparu suite à une guerre nucléaire (chercheur US)





La vie sur la planète Mars aurait disparu suite à l'utilisation d'armes nucléaires par des civilisations extraterrestres, estime John Brandenburg, professeur de physique des plasmas et ancien consultant du Commandement américain de la défense spatiale (Space Missile Defense Command).

Des forces hostiles "aux jeunes civilisations comme la civilisation terrestre" et possédant des armes nucléaires auraient anéanti la vie sur Mars, d'après l'édition International Business Insider (IBT) qui publie des extraits de l'étude réalisée par M.Brandenburg.

Le physicien affirme avoir trouvé des traces de plusieurs explosions nucléaires importantes sur Mars, qui ont détruit deux civilisations martiennes, connues sous le nom Cydonia et Utopia, qui possédaient un niveau de technologie similaire à celui des anciens Egyptiens. Selon lui, les conséquences de ces explosions organisées par des extraterrestres expliquent la couleur rouge de Mars.

Selon IBT, le rover Curiosity de la NASA a récemment transmis des données sur un taux élevé d'isotopes du xénon-129 dans l'atmosphère de Mars. Un tel taux d'isotopes a été enregistré sur Terre suite à l'accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl de 1986.

"Compte tenu du nombre d'isotopes dans l'atmosphère de Mars similaire à celui enregistré suite aux cataclysmes nucléaires sur Terre, Mars peut être considérée comme un exemple d'anéantissement d'une civilisation lors d'une attaque nucléaire lancée depuis l'espace", conclut M.Brandenburg.

http://french.ruvr.ru/news/2014_11_27/Mars-la-vie-aurait-disparu-suite-a-une-guerre-nucleaire-chercheur-US-1053/


Les talibans revendiquent les attaques à l'explosion à Kaboul  27/11/2014

Les talibans revendiquent les attaques à l'explosion à Kaboul






Deux explosions sont survenues jeudi soir à Kaboul, capitale de l'Afghanistan, suivies des tirs dans l'enclave diplomatique de Wazir Akbar Khan, a affirmé le porte-parole de la police Hashmat Stanikzai.

Il a fait savoir que la fusillade se poursuivait toujours.

Par ailleurs, selon une source officieuse, les auteurs des attaques avaient également tiré sur la résidence du premier vice-président Abdul Rashid Dustam.

A noter que le quartier touché est proche de l'ambassade du Tadjikistan.

Les activistes talibans qui combattent les forces gouvernementales afghanes ont revendiqué les attaques, affirmant que les insurgés avaient pris pour cible une maison d'hôtes fréquentée par les étrangers.

La cible était une organisation non gouvernementale, a fait savoir, de son côté, un responsable de la sécurité, se faisant appeler Qadam Shah.

Les forces de sécurité afghanes se sont précipitées vers le site et ont tenté de ramener la situation sous contrôle.

http://french.cri.cn/621/2014/11/28/581s411900.htm


La famille de Michael Brown compte sur la révision de l'affaire  27/11/2014

La famille de Michael Brown compte sur la révision de l'affaire

 Les parents de Michael Brown tué à Ferguson comptent sur le réexamen de l'affaire et un nouveau verdict à l'encontre du policier Darren Wilson.

Entre-temps, ce dernier se propose de quitter le département de la police locale.

Lundi le grand jury a disculpé le policier qui avait abattu Michael Brown le 9 août. Les protestations ont éclaté à Ferguson pour gagner 38 Etats américains. Environ 3 000 personnes ont participé à une action à Washington. Les manifestations à Boston et à New York ont rassemblé respectivement 1 500 et 3000 participants.

http://french.ruvr.ru/news/2014_11_27/La-famille-de-Michael-Brown-compte-sur-la-revision-de-laffaire-4879/


Grève nationale en Grèce  27/11/2014

Grève nationale en Grèce

 

Une grève générale et des mobilisations contre la politique de rigueur, les licenciements et le projet de budget 2015 auront lieu aujourd'hui à Grèce.
La grève sera soutenue par les principaux syndicats grecs du public et du privé. Jeudi des établissements et hôpitaux seront fermés. Le trafic sera limité sur les lignes de bus, de trolleys et de tramways. Le personnel du métro se met également en grève. La compagnie aérienne Aegean Airlines a déjà annulé 97 vols intérieurs et 65 vols internationaux et Olympic Air a annoncé l'annulation de 34 vols

http://french.ruvr.ru/news/2014_11_27/Greve-nationale-en-Grece-4520/
 


1 2 3 4 5 » ... 2508

Publicité

Brèves

VIDEO
Hicham Hamza | 27/11/2014 | 1397 vues
00000  (0 vote) | 4 Commentaires
| 18/11/2014 | 2440 vues
00000  (0 vote) | 10 Commentaires
1 sur 179


Commentaires