Palestine occupée

lundi 13 juillet 2009 : Journée internationale d’actions contre les expulsions et les démolitions de maisons en Palestine. La communauté de Sheikh Jarrah, à Jérusalem Est, demande le soutien international


Installez des tentes devant les ambassades israéliennes en solidarité avec les quartiers de Jérusalem Est occupée, alertez vos députés et les médias, venez à Jérusalem vous joindre aux protestations des Palestiniens qui résistent aux expulsions et à la destruction des quartiers arabes de leur ville.
Par ISM


Vendredi 5 Juin 2009

23 mars 2009, Sheikh Jarrah : un policier de l'occupation sioniste observe la prière des Palestiniens qui refusent d’évacuer la tente de protestation.
23 mars 2009, Sheikh Jarrah : un policier de l'occupation sioniste observe la prière des Palestiniens qui refusent d’évacuer la tente de protestation.
Les tentes sont devenues un symbole puissant de la lutte des Palestiniens vivant à Jérusalem Est occupée. Elles servent de centres de protestation dans les quartiers menacés par les nombreuses expulsions et ordres de démolitions, qui font partie de la politique d’ensemble d’Israël pour nettoyer ethniquement Jérusalem de sa population palestinienne. Ce serait en fin de compte la fin de l’espoir de voir Jérusalem Est devenir la capitale d’un futur Etat palestinien. Plusieurs tentes, en particulier celle de Sheikh Jarrah, ont été montées par des résidents palestiniens expulsés par la force de leurs maisons par la politique raciste d’Israël. Les Palestiniens, réfugiés en 1948 et en 1967, sont une fois encore dépossédés de leurs maisons et de leurs terres, pendant que nos gouvernements restent inertes.

Les quartiers les plus touchés sont Sheikh Jarrah, Silwan, Ras Khamiis, Al Tur et Sur Beher, même si les expulsions et les démolitions ne sont pas rares dans la Vieille Ville elle-même. A Silwan, 88 maisons du quartier Al-Bustan sont sous menace de destruction immédiate pour créer de l’espace pour un parc national. De plus, deux immeubles d’appartements logeant 34 familles dans le quartier adjacent Al-Abbasiyya ont aussi reçu des ordres de démolition. Lorsqu’ils seront exécutés, plus de 2.000 Palestiniens seront déracinés de leurs maisons.

Les communautés locales appellent les militants internationaux à organiser des protestations symboliques et à ériger des tentes devant les ambassades israéliennes et les organisations sionistes dans le monde entier, en solidarité avec les tentes de protestation des quartiers Sheikh Jarrah, Silwan, Ras Khamiis, Al Tur et Sur Beher.

Le cas de Sheikh Jarrah

Ce quartier est composé de 28 familles qui ont reçu plusieurs ordres d’expulsion, dans le cadre d’un plan d’implantation d’une nouvelle colonie juive dans le secteur, près de la Vieille Ville. Après l’expulsion par la force de la famille Al-Kurd en novembre 2008, c’est maintenant le tour des familles Al-Ghawe et Hannoun d’être menacées d’expulsion imminente, pendant que d’autres attendent de recevoir les ordres d’expulsion.

Les familles ont vécu 37 ans de batailles juridiques, luttant pour le droit de rester dans leurs maisons, où beaucoup de leurs membres sont nés et dont elles sont les propriétaires légaux. Jusqu’à maintenant, les tribunaux israéliens, dont la Haute Cour, ont statué en faveur des organisations juives, qui revendiquent la propriété de la terre à partir de preuves falsifiées. Les tribunaux ne se contentent pas d’ignorer les documents produits par la communauté de Sheikh Jarrah, qui prouvent clairement son statut légal de propriétaire, ils montrent également que leurs décisions ne sont pas fondées sur la loi et la justice, mais sont des décisions politiques au service du nettoyage ethnique de la population palestinienne de Jérusalem.

La dernière audience du 17 mai a ordonné aux familles de signer une caution d’un montant de 50.000 Shekels et d’en présenter une autre s’élevant à 50.000 $ de la part d’une banque. Le tribunal a décidé que ces sommes seraient exigées des familles si elles refusaient de remettre les clés et de quitter volontairement leurs maisons d’ici le 19 juillet 2009 à midi.

Après cette date, les organisations de colons auront la permission d’entrer dans les maisons et les pères des familles palestiniennes seront envoyés en prison, accusés d’outrage à la cour. Maintenant que tous les recours légaux ont été épuisés, le dernier espoir des familles est que l’attention des médias et la pression internationale puissent aider à stopper les ordres d’expulsion.

Maher Hannoun, résident de Sheikh Jarrah, menacé d’expulsion et emprisonnement, dit :

« Entant de réfugiés et gens vivant sous occupation, nous demandons aux autres peuples de nous aider dans notre lutte pour nos droits. Il est inconcevable qu’au 21ème siècle, les autorités israéliennes puissent en toute tranquillité démolir les maisons des Palestiniens pour construire des colonies et des parcs nationaux. Le prix que nous et nos voisins paient est trop élevé, nous sommes confrontés à deux choix impossibles – soit jeter nos enfants à la rue, soit aller en prison. Si nous perdons nos maisons, nous n’avons nulle part où aller, la seule option est de vivre sous des tentes.

La solidarité internationale nous donne plus de pouvoir et de force pour continuer notre lutte pour rester chez nous. Nous avons besoin que les gens dans le monde nous soutiennent, pour que chacun connaisse notre histoire et fasse pression sur son gouvernement pour nous aider à mettre un terme à cette politique raciste d’expulsion et de démolitions des maisons. »

Ce que vous pouvez faire – suggestions d’actions :

- Prenez contact avec vos députés et autres représentants politiques et informez-les de ce qui se passe. Demandez-leur de porter le dossier de Jérusalem Est devant le parlement et les réunions du gouvernement, et de faire pression sur les autorités israéliennes.

- Prenez contact avec les médias et demandez-leur de couvrir l’histoire de Sheikh Jarrah et le nettoyage ethnique en cours à Jérusalem Est.

- Organisez des manifestations, des conférences, des projections de films et des expositions de photos. Vous pouvez, par email à sheikh.jarrah@hotmail.co.uk, recevoir des mises à jour, nous faire part de vos idées et de vos actions, des événements et de la coordination dans le cadre de la Journée internationale d’actions du 13 juillet.

- Mettez sur pied un plan d’urgence avec vos organisations dans l’éventualité où ces expulsions auraient lieu, ou dans le cas où Maher Hannoun et les autres chefs de famille palestiniennes seraient arrêtés. Ecrivez à Sheikh.jarrah@hotmail.co.uk pour recevoir les alertes et coordonner vos actions.

- Venez vous joindre aux protestations des Palestiniens de Jérusalem Est.

Nous demandons à tous d’être solidaires des habitants de Sheikh Jarrah et de soutenir leur lutte pour la justice.

Contacts :

- Eva : 054 344 2512 (depuis l’étranger : 011-972-54-344-2512)
- Liam : 054 992 6354 (depuis l’étranger : 011-972-54-992-6354)

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM
 



Vendredi 5 Juin 2009


Commentaires

1.Posté par Marie Adélaïde.Duglan le 13/06/2009 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

.

UNE DEUXIEME GRANDE VICTOIRE POUR LA RESISTANCE PALESTINIENNE !!!

Nous attendons avec impatience les commentaires du mouvement HAMAS !

Le Peuple Persan a parlé dès le premier tour !
C'est une très grande victoire contre le sionisme !
Le reste de la Politique Politicienne Persane ne nous concernent pas !
L'ouverture Internationale de l' Iran encore moins !
Que Vive la Perse !

Marie Adélaïde.Duglan
marie.adelaide.duglan@hotmail.fr

.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires