PRESSE ET MEDIAS

lettre à Radio-Canada


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective


concernant un reportage biaisé de R-C sur les élections à Cuba


amiicuba59@hotmail.com
Jeudi 22 Novembre 2007

lettre à Radio-Canada
Radio de Radio-Canada
Première Chaine
bulletin de nouvelles du 21 novembre(Reportage de Ginette Lamarche sur le système électoral en cours à Cuba




Etant un habitué des bulletins de nouvelles de la Première Chaine de R-C, je tiens à vous faire part de ma grande déception de l'édition présenté ce soir,à l'heure du souper. Votre correspondante, Ginette Lamarche, nous a servi toute une analyse du système électorale présentement en cours, à Cuba. En passant par les demi-vérités jusqu'à la désinformation tout court, elle a répété le credo habituel que les anti-castristes nous servent depuis bientôt 50 ans. Mais aujourd'hui, en 2007, Mme Lamarche n'a plus d'excuses d'agir comme un perroquet, puisque le NET abonde d'analyses diverses et détaillées du fonctionnement réel du système électoral cubain.

Bien sûr qu'il y a un parti unique à Cuba. Mais de dire, qu'il n'y a que ce parti qui présente des candidats, est complètement faux. Le parti communiste cubain ne présente aucun candidat, et par conséquent, il n'est absoluement pas nécessaire d'être membre de ce parti pour pouvoir se présenter aux élections: premier mensonge.
Deuxième mensonge :" L'opposition" ne peut pas participer aux élections.
Au début du processus, Ricardo Alarcon, président de l'Assemblée Nationale(près de 500 députés) invitait particulièrement les "dissidents" à se présenter avec leur programme. Évidemment qu'aucun d'entre eux ne s'est présenté la face ; même s'ils n'avaient besoin que d'un proposeur. Et avec raison, puisque celui qui se présente dans sa communauté doit fournir un curiculum dans lequel il fait état de son service auprès de celle-ci, et ses chances d'être élu sera en proportion de la quantité et de la qualité de son implication pour ses semblables.
Qui pourrait donc appuyer par son vote, un soi-disant "dissident", travaillant pour une opposition virtuelle, grassement payé par les millions rendus disponibles par la USAID et la NED ( voire les sites internets respectifs de ces 2 organisations apparentées à la CIA, qui ne se cachent même pas en affichant les sommes allouées à "l'opposition") en ne foutant absoluement rien, et qui pourtant, en profiteur, envoi ses enfants à l'école gratuite et va se faire soigner sans débourser un sou.
Que font ces gens-là, pour leur communauté ? Rien , ou plutôt, la trahissent en acceptant d'être sur la liste de paye de celui qui impose par son blocus criminel, des privations sans fin à ses concitoyens.

Autre mensonge : Fidel n'a jamais eu à se présenter aux urnes. Retournez faire vos devoirs Mme lamarche, et informez vous bien avant de dire n'importe quoi.

Que ce soit par ignorance ou mauvaise foi, ou les deux, tâchez donc d'offrir aux auditeurs et auditrices des reportages de façon un peu plus intelligente. Vous nous citez une "opposition" qui prétend que ces élections sont une farce, pendant qu'eux n'ont qu'à mettre de l'avant l'abstention ou l'annulation. Est-ce qu'au moins, vous leur avez demandé s'ils avaient un programme, autre que de remettre leur pays à nouveau sous la dépendance des È-U ?

Pourquoi donc leur donner cette importance, compte-tenu qu'ils représentent une très faible partie de la population cubaine et qu'ils doivent leur existence exclusivement à la Maison Blanche?. Regardez les chiffres par vous-même, si celà ne vous fatigue pas trop, et vous verrez bien qu'il est très payant d'être "dissident" à Cuba, et que si l'argent arrête de rentrer, vous verrez aussi qu'il ne s'agit que de mercenaires, prêt à renier leur pays pour des billets verts.

SVP, donnez aux auditeurs et auditrices de La Première Chaine, les 2 côtés de la médaille. Vous venez de n'en donner qu'un, et en plus le côté d'à peine quelques dizaines de personnes, alors que vous avez négligé l'opinion de millions d'autres, qui sont assez futés pour ne pas passser du côté de leur bourreau , comme en fait foi leur participation et leur intérêt( 96%) envers leur système politique.

Michael Walsh
Association québécoise des amiEs de Cuba
Boischatel, Québec
Tel: 418-822-1885

le 21 novembre 2007


Jeudi 22 Novembre 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires