ANALYSES

les racines chrétiennes de l'Europe


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:49 Le prix de la rétrogradation

Lundi 17 Octobre 2016 - 11:17 Olivier Roy : « Le djihad et la mort »



dr.z.abdelaziz@gmail.com
Samedi 5 Juillet 2008

les racines chrétiennes de l'Europe
Les Racines chrétiennes de l'Europe !

Par Dr Z. Abdelaziz

En un temps où, d'un côté, Islam et musulmans ont été diabolisés jusqu'à la nausée, d'un autre coté, l'évangélisation du monde se mène à une allure quasi hystérique, en insistant sur la notion des "racines chrétiennes de l'Europe", pour la formation d'une Union Européenne sectaire et fanatique, en éliminant d'un trait huit siècles d'apport incontestable de la civilisation islamique, et surtout la présence actuelle de musulmans, il semble logique de vouloir jeter un coup d'œil sur les dites racines chrétiennes …

Nul n'ignore à quel point le livre fondateur d'une religion révèle et donne le La au comportement d'une certaine communauté. C'est pourquoi il est intéressant de voir les lignes directrices que renferme la Bible pour diriger ses adeptes :

* " (…) Aussitôt le peuple monta vers la ville, chacun devant soi, et ils s'emparèrent de la ville. Ils dévouèrent à l'anathème tout ce qui se trouvait dans la ville, hommes et femmes, jeunes et vieux, jusqu'aux taureaux, aux moutons et aux ânes, les passant au fil de l'épée"!
(Josué 6 : 20-21).

* " On brûla la ville et tout ce qu'elle contenait, sauf l'argent, l'or et les objets de bronze et de fer qu'on livra au trésor de la maison de Yahvé " ! (Josué 6 : 24)

* " Joie pour le juste de voir la vengeance : il lavera ses pieds dans le sang de l'impie " !
(Psaume 58 : 11).

* " Maintenant, va, frappe Amaleq, voue-le à l'anathème avec tout ce qu'il possède, sois sans pitié pour lui, tue homes et femmes, enfants et nourrissants, bœufs et brebis, chameaux et ânes " ! (1° Livre de Samuel, 15 : 3).

* " Je l'entendis dire aux autres : " Parcourez la ville à sa suite et frappez. N'ayez pas un regard de pitié, n'épargnez pas, vieillards, jeunes gens, vierges, enfants, femmes, tuez et exterminez tout le monde " ! (Ezéchiel 9 :5).

* " Tuez donc tous les enfants mâles. Tuez aussi toutes les femmes qui ont connu un homme en partageant sa couche. Ne laissez la vie qu'aux petites filles qui n'ont pas partagé la couche d'un homme, et qu'elles soient à vous " ! (Les Nombres 31 : 17-18).

* " Tous ceux qu'on trouvera seront transpercés, tous ceux qu'on prendra tomberont par l'épée. Leurs jeunes enfants seront écrasés sous leurs yeux, leurs maisons saccagées, leurs filles violées " ! (Isaïe 13 : 15-16).

Outre ces exemples cités au hasard, il est des citations doublement révélatrices dans la mesure où elles dévoilent, en même temps, un autre trait caractéristique : le remaniement des Textes sacré :

* " Il emmena aussi le peuple qui y était, et le mit sous des scies, et sous des herses de fer, et sous des haches de fer, et il les fit passer par un fourneau où l'on cuit les briques : il en fit ainsi à toutes les villes des enfants de Hamman ", Samuel II, 12 : 31, dans l'édition de 1860. Remanié pour alléger de ces atrocités inhumaines, ce verset devint comme suit, dans la Bible de Jérusalem, en 1986 : " Quant à sa population, il la fit sortir, la mit à manier la scie, les pics ou les haches de fer, et l'employa au travail des briques; il agissait de même pour toutes les villes des Ammonites " !! Verset qui fut aménagé encore une fois pour aboutir comme suit, dans l'édition Bayard, en 2001 : " Il emporta de la ville une grande quantité de butin et réquisitionna ses habitants pour les mettre à la scie, aux pics, aux haches de fer et pour les affecter au moule à briques. David procéda de même avec toutes les villes ammonites puis revint avec ses hommes à Jérusalem " !! De victimes mutilées, sciées, brûlées vives, on les transfigure en travailleurs et ouvriers avec leur consentement ! Est-il permis d'user d'une telle liberté avec des textes imposés, jusqu'au concile de Trente, ayant "seul Dieu comme auteur" !!

D'autres versets se présentent encore plus révélateurs lorsqu'on apprend que Yahvé incite ses adepte non seulement au génocide, mais à être des carnivores, - ce que d'ailleurs les "soldats du Christ" mirent en pratique, selon l'historien dit l'Anonyme qui accompagna la première croisade : " Yahvé ton Dieu la livrera en ton pouvoir, et tu en passeras le bétail, tout ce qui se trouve dans la ville, toutes les dépouilles, tu les prendras comme butin. Tu mangeras les dépouilles de tes ennemis que Yahvé ton Dieu t'aura livrés. C'est ainsi que tu traiteras les villes très éloignées de toi, qui n'appartiennent pas à ces nations-ci. Quant aux villes de ces peuples que Yahvé te donne en héritage, tu n'en laisseras rien subsister de vivant " (Deutéronome, 20 : 13-16).

Nul n'ignore le carnage qui déborde de ces textes "sacrés", un carnage d'une effroyable sauvagerie, accompagné de destructions, d'exterminations, ou de décimations, une boucherie inhumaine qui n'a d'égale, ou plutôt de pire, que ce que font les GI's en Afghanistan et en Iraq, ou les sionistes en Palestine, en ayant amplement recours à l'uranium affaibli et à d'autres produits de destructions massives, pour imposer la dite "démocratie" avec l'aide immanquable des missionnaires !! Il est vrai que cela se passe au vu et au su de toute la société internationale, la dite civilisée, mais il semble qu'elle est bien enracinée dans les enseignements de ses textes sacrés … Les quelque voix humaines qui s'élèvent pour protester leur effet s'arrête, hélas, sur l'étendue du papier, tellement elles ont été imbibées par cette diabolisation médiatique de tout ce qui est Islam ou musulman.

Un autre exemple beaucoup plus flagrant, dans ces racines chrétiennes de l'Europe, est celui de l'église de Sedlec, à Kutna Hora, en République Tchèque. Une église décorée avec au moins les os de 40.000 personnes tuées dans les combats des guerres des religions … Pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire, il suffit de montrer cette irréfutable vérité, qui prouve à quel point le christianisme a été imposé, en Europe et au monde, grâce à l'épée, outre tout ce que les livres d'histoire ou de critiques contiennent comme pages et siècles ensanglantés !

Que ce soient les os de musulmans rapportés par les croisés, comme disent les uns, ou ceux des protestants, résultants des guerres d'exterminations des adeptes de Jan Huss, ce sont des humains qui ont été passé au fil de l'épée ! Recteur de la faculté de théologie de Prague, refusant entre autres les indulgences, le faste vestimentaire du corps ecclésiastique, et accusait l'éloignement de l'Eglise des enseignements de Jésus, Huss fut condamné par le concile de Constance en 1414, puis brûlé vif comme hérétique, et ses adeptes presque éradiqués à l'époque.

Triste histoire que ces racines chrétiennes de l'Europe, dont le bilan de toute cette machinerie ecclésiastico-politique n'a de dénominateur commun que l'élimination ravageuse d'autrui !

N'est-il pas temps, après presque deux mille ans d'histoire ensanglantée, de laisser les gens vivre en paix, sans les déraciner de leur terre et de leur croyance, et de comprendre, comme dit l'évangile selon Matthieu, que Jésus n'est venu que pour les brebis égarées de la maison d'Israël ( 15 : 24 ) et non pour christianiser le monde, car la Trinité, prise comme justification, a été formée et imposée au concile de Constantinople, en 381, et la trouver dans un texte écrit entre l'an 70 et 120, cela crie et hurle la contrefaçon ?1




Samedi 5 Juillet 2008


Commentaires

1.Posté par fred is back le 05/07/2008 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Texte ridicule qui fait volontier des amalgame, et dont les nombreuses remarques sur ce que subiraient les musulman dans le monde d'aujourd'hui, démontre qu'il n'est écrit qu'en réaction à cette injustice suposé.
Premièrement l'ensemble des versets cités sont antérieurs au christianisme et donc en total inadéquation avec le titre et le propos. Le message du christ et les évangiles ont abolie l'ancienne règle et celle ci ne figure dans la bible que comme référent de ce qui a changé.
Deuxièmement, le fait constant de mélanger les actes de l'église catholique avec la chétienté.
La trinité vient du concile de nicée non de constantinople, même les références sont mauvaises.
Bref un article qui veut nous parler de la chrétienté sans jamais en citer le message, ce n'est plus de l'erreure mais de la manipulation et surtout d'un grand malhonnèteté.

Le message chrétien c'est les évangiles retraçant la vie du christ dans les pas duquel nous devons nous efforcer de marcher. Si l'on les compare au hadits retraçant la vie de Mohamed, n'importe quel lecteur vera qui a tuer, encourager à tuer et qui a proné la paix, le pardon et donné sa vie pour les autres.

2.Posté par Népios le 05/07/2008 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut tout de même que soit précisé que les travaux de l'archéologue Israël Finkelstein prouvent sans aucun doute possible que la conquête de Canaan par Josué n'a aucune base historique fiable. Dès lors, ces textes sont allégoriques. En outre, de ces histoires sanglantes, on peut bien en trouver dans le tronc commun de nos trois religions monothéistes et je trouve l'argument facile. Je fais grâce de celle que j'ai trouvées dans le Coran, pas moins nombreuses que celles de la Bible. Concernant les traductions adoucies de la Bible, l'auteur a raison de mettre en exergue cet écueil. Pour s'en prémunir, je recommande toujours la traduction Louis Second, que je considère comme la référence absolue. Que ne soit pas oublié non plus que si la Loi de Moïse exige bien que la femme adultère soit lapidée jusqu'à ce que mort s'en suive, Jésus préconise que celui qui n'ait jamais pêché jette la première pierre...
Que personne ne s'égare !

3.Posté par Ariel Sharon le 05/07/2008 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'article parles de racines chrétiennes DE L'EUROPE, pas de la chrétieneté ni du message de jésus.

Kuna Hura est bien une église, et pas un synagogue. Le message chrétien du christe, c'est l'église d'orient. Le message de l'église d'occident, c'est bien celui des croisades. L'inquisition, les croisades (même contre les cathares) infaillibilité du pape et autres crimes sont bien des inventions chrétiennes, dûment justifiées en leur temps par les "saintes écritures" fondant les racines chrétiennes DE L'EUROPE

On oublie volontier en parlant de "racines chrétiennes" de rappeler que l'orient a bien des racines chrétiennes et même juledéo-chrétienne. Que Maimonide était le médecin personnel de Saladin, et que les coptes d'Egypte se sont battus avec les musulmans contre les croisés.




http://video.google.com/videoplay?docid=578457799956606086&q=Kutna+Hora&ei=s1BvSKvsHYKW2QLrutmlDw

4.Posté par Christ le 05/07/2008 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Holà! Holà!
Où allez vous comme cela Mr Abdelaziz.?

Je cite vos propos

i[l'évangélisation du monde se mène à une allure quasi hystérique, en insistant sur la notion]u des "racines chrétiennes de l'Europe", pour la formation d'une Union Européenne sectaire et fanatique,]i





Oui, l'évangélisation du monde a été et est un droit pour les chrétiens au même titre que les musulmans dont vous m'avez l'air d'être issu,ont islamisé au fil de l'épée la moitié de l'Espagne en passant par toute l'Afrique du nord. Il n'y avait pas à l'époque de journaliste pour rapporter toutes les exactions commises.

en éliminant d'un trait huit siècles d'apport incontestable de la civilisation islamique, et surtout la présence actuelle de musulmans,

Cet "apport ", les chrétiens d'Espagne et d'Europe ne l'ont jamais demandé, vous êtes venus avec vos bateaux, vos soldats, vos armes pour conquérir un territoire qui ne vous appartenait pas, pour tuer dans l'oeuf une civilisation hispanique potentielle pour la remplacer par une islamique indesirée.

et surtout la présence actuelle de musulmans,

Votre "présence", je dirai votre colonisation actuelle en masse de plusieurs millions, de l' Europe, n'est pas non plus un fait de la volonté des européens chrétiens mais bien le résultat de patrons cupides et corrompus, souvent des métèques nostalgiques rapatriés d'Afrique du nord, expulsés de là bas non pas au nom de l'autodétermination des peuples mais bien au nom de l'islam et des musulmans qui ne supportent pas d'être gérés par des non musulmans,et surtout pas par des juifs ou des chrétiens. Le meilleurs exemple actuelle de ce comportement est le refus inacceptable des voyous immigrés de banlieues, de toute autorité de l'état français chrétien dans "leurs cités",en Europe!

Nul n'ignore à quel point le livre fondateur d'une religion révèle et donne le La au comportement d'une certaine communauté.

Il est absolument clair que le coran regorge lui aussi de versets appelant à égorger les ennemis de l'islam. Toute personne peut se le procurer traduit, pour s'en rendre compte.

Outre ces exemples cités au hasard, il est des citations doublement révélatrices dans la mesure où elles dévoilent, en même temps, un autre trait caractéristique : le remaniement des Textes sacré :

A la bataille de yamamah que vous devez connaitre, les 300 meilleurs personnes qui connaissaient les versets du coran par coeur ont été tués, laissant au survivants le soin de reconstituer un coran aux textes approximatifs et manipulés.

Pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire, il suffit de montrer cette irréfutable vérité, qui prouve à quel point le christianisme a été imposé, en Europe et au monde, grâce à l'épée,

Que je sache, Saint pierre est venu seul à Rome, bien avant l'islam, les mains nues, pour christianiser par la parole et civiliser l'empire le plus puissant et le plus cruel de l'époque, qui ne connaissait que la loi du glaive.

Triste histoire que ces racines chrétiennes de l'Europe, dont le bilan de toute cette machinerie ecclésiastico-politique n'a de dénominateur commun que l'élimination ravageuse d'autrui !


Les racines chrétiennes de l'Europe ne sont pas plus critiquables que les racines musulmanes des arabes en général, dont le sang de ceux qui ont refusé l'islam a été depuis longtemps absorbé par le sable du désert saoudien et nord africain.

N'est-il pas temps, après presque deux mille ans d'histoire ensanglantée, de laisser les gens vivre en paix, sans les déraciner de leur terre et de leur croyance,

Toutes les frontieres du monde se sont toujours constituées naturellement autour d'une seule communauté et une seule religion, par la guerre et le sang. L'europe n'a pas echappée à ce phénomène, constamment assaillie depuis des siecles par les turcs musulmans à l'est et les musulmans d'andalousie à l'ouest. Il est evidement clair que comme à l'epoque d'Isabelle la catholique, la presence d'une seconde religion,musulmane, contestataire, revendicative, en europe sera remise en cause tôt ou tard.
La persécution et l'assassinat des coptes en Egypte, des chrétiens Kabyles en Algérie ni des chrétiens arabes en irak ne constituent un exemple de paix.


Jésus n'est venu que pour les brebis égarées de la maison d'Israël ( 15 : 24 ) et non pour christianiser le monde,

Quant savez vous? si le Christ n'est venu seulement pour les brebis d'israel, pourquoi Mahomet ne s'est il pas contenté seulement des brebis égarés de la mecque???

la Trinité, prise comme justification, a été formée et imposée au concile de Constantinople, en 381, et la trouver dans un texte écrit entre l'an 70 et 120, cela crie et hurle la contrefaçon ?1

La trinité que l'islam n'aime pas est le problème des chrétiens seuls et de ceux qui veulent bien y adherer. Cela n'est pas une justification du massacre de plus de 8000 chrétiens en quelques heures à Constantinople par les turcs musulmans en 1453 ni la profanation de l'eglise sainte Sophie, ni l'accaparement de territoires greques et bulgares.
Ces mêmes turques musulmans qui aujourd'hui ont le culot de contester et accuser la notion d'union chrétienne europeene en un club exclusivement chretien, alors que la turquie est un pays asiatique peuplé de gens d'origine mongole, tres éloignée de l'europe qui appartient sans discussion au peuple de type europeen de racine chrétienne.

5.Posté par Zorro m.d.s le 05/07/2008 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour ne pas s égarer mieux vaut ne pas lire cet immonde ramassis de stupidités compilées qui est appelé la bible...Ces textes sont dans la bible et donc la chrétienté ne les renie pas, suivre les préceptes biblique n a jamais amené qu à se sentir appartenir à une communauté spécifique tout en haissant ce qui n en est pas.Encore une fois le critère principal d une religion est le critère inclusion/exclusion bien avant la moralité d un être humain.
Quand au personnage du Christ, quelle vaste blague, personne n a de source ou d archive sur son existence.Toutes ses églises se sont dévoyées au fil des siècle et comme le dit l auteur de l article, quand l évangélisation stagnait elle se poursuivait à coup de masse d arme et par le tranchant de l épée.Les mêmes qui refusent ce fait sont tout de même très heureux d aller en Lituanie ou en pays Cathare tout en se trouvant en terre chrétienne, de même qu ils comptent et jubilent à l évangélisation de la Corée et des Philippines...Dualité fondamentale de l évangélisateur chrétien: c est un conquérant qui discute d abord et tue ensuite, de nos jours il a entre les deux la possibilité de soudoyer.

Quand le thème des religions est abordé, on y parle que souffrance douleur exil meurtre viol lapidation pêché.La religion est nocive pour la santé mentale.

6.Posté par Népios le 05/07/2008 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allons Zorro... Soyez raisonnable... Reconnaissez que je ne suis pas de ceux qui aiment "à se sentir appartenir à une communauté spécifique tout en haïssant ce qui n'en est pas"... Reconnaissez moi au moins cela, vous qui éprouvez si peu de considération à ceux qui ne partagent pas les mêmes valeurs que vous... Quoi que nous en ayons en commun, je vous signale... Cordialement.

7.Posté par oumbaba le 05/07/2008 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Népios a raison quand il dit

Il faut tout de même que soit précisé que les travaux de l'archéologue Israël Finkelstein prouvent sans aucun doute possible que la conquête de Canaan par Josué n'a aucune base historique fiable.!!!

8.Posté par Fehr le 05/07/2008 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon cher Zorro
tout d'abord je trouve votre pseudo mal porté. Zorro est un redresseur de tors et vous seulement un fouteur de merde.

dans cette :"immonde ramassis de stupidités compilées qui est appelé la bible..."

il y a les évangile entre autre, qui sont peu ou proue les enseignement de Jésus.
un peu de respect et tachez de les lire avant de cracher dessus.

9.Posté par Ambre le 05/07/2008 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


C’est la ruée vers l’or que suivaient réellement les croisés sous couvert du « religieux » au temps des croisades. En effet on ne peut penser que notre créateur à tous (si créateur il y a) ne nous a pas tous créer pour nous entre chasser, nous déposséder de ce que l’on peut avoir y compris la fierté. Cela semble être pourtant bien être le cas avec cette même politique que bush réanime du passé où elle devait être oubliée.

Il faut seulement y voir le changement d’orientation qu’on pris les maitres des pays occidentaux depuis que la colonisation a été passée de mode. C’est le tour de l’agression par la menace, le chantage, et enfin l’exécution des personnes ayant de eu de l’autorité dans ces systèmes ainsi annulés

10.Posté par Saber le 05/07/2008 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Humm! les racines chrétiennes de l'occident ?
Ah! oui, une gay pride à Paris, une autre à Jérusalem; ont-elles des racines bibliques ?
Un GI'S qui tire à balles réelles sur le saint Coran a-t-il encore sa raison au point de retrouver ses racines prétendues chrétiennes?
Couchez-vous face contre terre au pieds de vos Maîtres sionistes pendant que ces derniers montrent leur nez au ciel et daignent vous jeter les miettes pour que vous puissiez continuer de japer à perdre haleine comme des chiens remplis de haine.
Si le nom Europe est celui de la Mythologie ancienne où est la racine Chrétienne ?
Revisitez plutôt la philosophie ancienne qui insiste sur l'obligation d'avoir des oppinions droites et saines.
Hier, les jacobins avaient inventé le terrorisme urbain pour qu'un jour, il changera de mains par de nouvelles recrues de nains.

11.Posté par Christ le 05/07/2008 22:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne reniez pas les racines chretiennes de l'europe au même titre que vous n'aimez pas qu'on caricature votre prophete mahomet.

L'europe ne vous appartient pas

12.Posté par Népios le 05/07/2008 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le chrétien n'entretient pas le culte des racines car c'est une idolâtrie. Le chrétien s'engage sur une rencontre, une grâce et un choix, personnels, uniques, à la vie, à la mort. Celui qui prétend autre chose ne l'est pas.

13.Posté par Népios le 05/07/2008 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Europe appartient à qui y est né, à qui y est accueilli, à qui s'y fait sa place et sa piètre subsistance à force d'espérance, contre la souffrance, le dénis voire la persécutions de l'autochtone, qui y demeure malgré tout et dont je suis l'hôte. Et ça, c'est une valeur chrétienne. Ce n'est pas tant que le christianisme soit si vieux en Europe au demeurant et qu'il ne se soit pas implanté sur un sol qui a nourri bien d'autres racines que je sache... Tout cela n'est que vanité. Qui êtes-vous pour prendre le pseudonyme de "Christ" et décréter à qui appartient l'Europe...?

14.Posté par Christ le 06/07/2008 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis né en Europe, je suis europeen de souche, je me suis appelé christ envers tout ceux qui n'y sont pas nés et ceux qui y sont nés sans etre de souche, qui pretendent s'approprier l'europe au nom de je ne sait quel droit, avec l'aide des traitres du parlement europeen.

15.Posté par Népios le 06/07/2008 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi aussi je suis européen de souche, halogroupe R1b (M343), ce qui m'a fait quitter l'Afrique de l'Est (groupe M168), grosso-modo il y a quelques 50 à 78.000 ans, pour arriver en Éthiopie, puis sur la péninsule arabique il y a quelques 45.000 ans (groupe M89), traverser les plaines vertes d'Eurasie, de l'Hindu Kush et du Tien Shan 5.000 ans plus tard (groupe M9) puis contourner les steppes de l'Asie Centrale encore 5.000 ans plus tard (groupe M45) pour enfin arriver au porte de ce qui deviendra l'Europe il y a trente mille ans (groupe M173) pour longer la frange des glaciers est m'installer enfin, lors du grand redoux, il y a 10.000 ans, à la fin du Würm, dans notre douce France que je n'ai plus quittée depuis, avec cependant de nombreux apports ethniques dans mon bel arbre généalogique sur les 10 derniers millénaires qui n’ont fait qu’enrichir mon patrimoine... Voilà tout ! Votre ethnocentrisme est louche

16.Posté par Népios le 06/07/2008 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A mon avis, le seul européen de souche qui soit incontestable est notre brave et très costaud cousin Néandertal... Mais comme vous le savez, il a un petit peu disparu...

17.Posté par Zorro m.d.s le 06/07/2008 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ambre

Si si on peut penser que notre créateur a permis les guerre, est il besoin de vous rappeler que les fourmis et les guêpes, comme certains animaux territoriaux pratiquent l art de la guerre avec une certaine cruauté? Leur accordez vous la même importance que l homme...Vous risquez l ex-communion attention !

En tout état de cause ce qui semble dérisoire chez un croyant béat c est sa propension à croire que l humain ait quelque chose de commun avec lui.Il nous a fait, pourquoi pas, cela suffit à une certaine parenté, mais de là à dire qu il se soucie de notre misérable misère psychologique...Déjà il vous a laissé le choix, le choix de votre salut estimé vous heureux plutôt que chercher à ramener ça dans le giron de vos communautés insidieuses et décadentes.

Vous faites comme si vous le connaissiez mais à vrai dire il vous terrifie...Finalement de simples déistes sont bien plus sincère vis à vis de lui.S il est omnipotent cela ne veut pas dire qu il ait voulu l humanité parfaite sinon d après vos proses elle serait parfaite.Ils vous éprouve, alors soumettez vous...et regardez en face ceux qui ont fait de ses messages un buisness toxique et une propagande haineuse...Qui prétendent connaitre ses desseins alors qu ils sont parmis les pires de ses moutons.

18.Posté par Laicus le 06/07/2008 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'accord avec Zorro. Ce n'est pas Dieu qui a créé l'homme à son image. C'est l'homme qui crée des dieux à son image.
Mais il n' y a pas de mal à ce que chaque culture crée son ou ses dieux symbolisant sa culture. Le problème de l'intolérance vient du monothéisme. Inventé par une tête brûlée appelée Akhénaton, pharaon discrédité pour ses folies par les siens après 13 années à peine de règne, le monothéisme a été repris à son profit par Moïse à peine 100 ans plus tard l'aggravant par son imposture de peuple élu et de terre promise. Il a été imité ensuite par Jésus et Mahomet. Mais même réformé, le monothéisme réclame toujours l'exclusivité et produit le prosélytisme, l'intolérance, la haine, les guerres de religion; et au-delà des croisades, n'oubliez pas les génocides commis au nom de la croix envers les amérindiens et autres peuples prétendus non civilisés.
Quelle que soit la religion, si elle revendique l'exclusivité de la vérité, elle conduit vers l'intolérance et la haine.
Frédéric II de Hohenstauffen roi chrétien, grand savant et ami des princes de l'Islam, excommunié bien sûr pour avoir conclu la paix avec eux au lieu de la croisade, aurait parlé de trois grands imposteurs de l'Histoire: Moïse, Jésus et Mahomet.

19.Posté par Zorro m.d.s le 06/07/2008 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Imposteur le mot est faible, il n y a quasiment aucune preuve de leur existence.Je dirais illuminés prétendant donner du sens à des gens en des temps difficiles.Nous savons tous comment dans une société en perte de repère comme la notre les gens sont prêts à avaler tout et n importe quoi.Moïse s il a existé a certainement vu l intérêt de la vision de ce pharaon qui devait être assez "démocrate pour son temps" en ce sens qu il pouvait alors s en considérer égal humainement.Jésus s il a existé n aurait jamais vu sa foi se développer si quelques hommes d état romains voulant se rendre intéressant et s offrir une vertu à bon compte n avaient pas réussi à convertir les empereurs.Mahomet s il a existé bien que ce soit plus probable, a lui pour ainsi dire prêché son message de paix au fil du sabre de cavalerie.


20.Posté par Sébastien le 06/07/2008 20:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Du grand n'importe quoi cet article. Il ne fait pas honneur à ce site pro-musulman.

C'est très bien, vous faites ainsi le jeu des lobbies et de la mondialisation.


21.Posté par Népios le 06/07/2008 22:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ça m'amuse toujours de balancer les mêmes arguments aux sionistes, intégristes de tout poil, rationalistes dogmatiques, exclusifs de tous bords... Je dois en oublier mais j'ai cité l'essentiel et ils se reconnaitront... Allons-y:

« La Bible a été rédigée longtemps après les événements supposés. Or l’archéologie fournit toujours un témoignage « en temps réel ». Elle représente donc la clef de voûte des recherches portant sur l’Histoire de l ancien Israël. Il ne faut pas lire l’histoire biblique dans l’ordre chronologique, mais dans le sens inverse : en partant des connaissances sûres dont nous disposons sur l’époque à laquelle vivaient les auteurs pour remonter progressivement dans le passé. Il faut clairement distinguer deux approches de la Bible : soit on la considère comme le texte fondateur de notre civilisation, soit on se place dans une démarche de recherche scientifique. Les dernières découvertes de l’archéologie moderne ne fragilisent pas la tradition religieuse. Au contraire, l’archéologie s’attache à reconstituer le monde fascinant dans lequel évoluaient les rédacteurs de la Bible : leurs craintes, leurs difficultés, leur détresse et leurs espoirs. Ainsi, on sait maintenant que le Livre a été écrit dans un petit pays isolé à faible population qui a laissé relativement peu de vestiges matériels. Autre point essentiel : les dernières découvertes sur notre passé lointain ne doivent pas être manipulées à des fins politiques. L’enjeu de la lecture de la Bible hébraïque n’est pas de rajouter ou d’enlever un siècle à l’Histoire de l’ancien Israël, son intérêt va bien au-delà ».

Israël FINKELSTEIN (sommité de l’archéologie israélienne)

J’y rattache, mais cela n’engage que moi, l’analyse de Christian SALMON, pour qui, si je le paraphrase sans le trahir, il faut se garder d’exclure les recherches véritables de tous horizons traditionnels qui ne s’autorisent pas un stérile et nuisible besoin littéraliste, qui ne se permettraient pas de prendre la forme narrative pour ce qu'elle n'a jamais été, c'est-à-dire l'Histoire réelle, de recevoir les mythes comme ils ne le prétendent pas, c'est-à-dire au pied de la lettre. La forme narrative et les mythes ont pour but déjà bien suffisant de transmettre des leçons de sagesse, d'expériences accumulées par les générations qui nous ont précédés et au-delà, la transcendance, sans souci ni d'espace ni de temps et qu’ainsi devenant intemporels, donc hors histoire, ils cessent d'être des histoires ou d'en raconter en faisant véritablement leçon à l'humain, d'autant qu'étant fruits de syncrétismes multiples, successifs et immémoriaux, ils n’en sont que mieux couronnés d'universalité.

Les recevoir de façon strictement littérale en détruit toute l'efficacité, réduit, sature leurs infinis espaces et charges symboliques, bloque tout échange, limite leurs exégèses à un inutile minimal et cette approche stricto sensu du récit (pour le coup véritablement ramené au rang de « simple histoire ») trace des conduites, oriente les flux émotionnels, les identifie à des modèles, les conforme à des protocoles, revient au final à limiter l'action d’Un Dieu (qui sait ?) Qui nous voudrait plus attachés à l'esprit qu'à la lettre, au sens profond du récit qu'à son strict support, à l'impalpable immuable et éternel qu'aux formes impermanentes, plus libres que conformistes et davantage pourvus d'une foi propre à transporter les montagnes plutôt qu'à telle autre qui serait si fragile qu'il lui faille être tenue par la vacuité narrative, sorte de storytelling, pour ne pas s’effriter et s'effondrer définitivement

Christian SALMON est écrivain et membre du Centre de Recherches sur les Arts et le Langage (CNRS), a fondé et animé, de 1993 à 2003, le Parlement International des écrivains et est l’auteur de plusieurs ouvrages passionnants dont « Tombeau de la fiction » (Denoël 1999), « Devenir minoritaire », « Pour une politique de la littérature, entretiens avec Joseph Hanimann » (Denoël 2003) et « Verbicide » (Actes Sud,, 2007) et « Storytelling, la machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits » (La Découverte 2008).





Enfin, pour faire dans la diversité, toujours nécessaire et éclairante, je ne crois pas trahir la pensée de Walter Baldwin Spencer (« The Aranda », Londre 1927) ni de Barbara CLOWCEZWSKI (« Du rêve à la loi chez les aborigènes » PUF 1991, en rappelant à qui ne le saurait pas l’immense vertu du Temps du Rêve, Dream Time, à la fois divinité, temps mythique, expérience individuelle inscrite dans une pratique sociale qui renvoie aux temps fondateurs lointains et mystérieux, aurore du monde dont le Vrai Peuple est censé soutenir la perpétuation en réitérant des actes ancestraux transmis de générations en générations mais où si le rêve est loi, ce n'est pas tant parce que les hommes font comme dans le rêve que parce qu'ils le suivent à la trace, que leurs actions consistent à transformer les images rêvées en les actualisant par des gestes qui viennent donner sens aux mots, offrent des images-forces par leurs rites, actualisant noms et itinéraires totémiques. C’est bien parce que leurs rêvent survivent depuis des temps immémoriaux qu’« animistes», aborigènes et chamanes perdureront et nous enseigneront tant que continueront leurs rêves.
Sir Walter Baldwin Spencer est un biologiste et un anthropologue britannique, né le 23 juin 1860 à Stretford dans le Lancashire et mort le 14 juillet 1929 sur l’île Hoste à proximité de la Terre de feu. Il fut notamment l’auteur de “The Native Tribes of Central Australia” (avec Francis James Gillen (1855-1912), 1899), “Guide to the Australian Ethnographical Collection” (1901, 1922), “The Northern Tribes of Central Australia” (1904), “Native Tribes of the Northern Territory of Australia” (1914), “The Arunta: a Study of a Stone Age People” (1927) et “Wanderings in Wild Australia” (1928).
Barbara Glowczewski-Barker (née en 1956) est une anthropologue et une ethnologue française, spécialiste des Aborigènes d'Australie et directrice de recherche au CNRS. Innombrables publications passionnantes jusqu’à vous envouter, dont les thèmes sont Anthropologie dynamique: relations de transformation entre mythes, rites et parenté ; Recompositions identitaires : conflits, singularités locales, et discours de l'autochtonie ; Identités de genre : Séparation des rôles et androgynies symboliques ; Cartes cognitives aborigènes : projection de la mémoire et du rêve dans l'espac

Bonne nuit car tout cela m'a crevé.


22.Posté par tarci le 26/07/2008 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans racines chrétiennes il y a Christ... Et il est né il y a deux mille ans.
Pourquoi donc sortir des textes qui datent d'avant sa naissance ?
Etrange ce Dr Z. Abdelaziz. ; d'après moi il ne peut être Docteur. Ou alors d'une université bidon. On ne peut se tromper si facilement ! Sans doute est il payé pour créer la zizanie ! Une guerre peut être ?
Des massacres ? Que gagne t il à mentir de la sorte ? Je me le demande ?

23.Posté par tarci le 26/07/2008 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

message supprimé

24.Posté par Raisonnable le 18/12/2008 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Europe n'appartient certainement pas aux chrétiens (ni aux musulmans d'ailleurs). On a enfin réussi à se libérer du joug chrétien oppresseur alors faut pas espérer qu'on y retournera! Le christianisme ne nous a apporté que le bûcher et le moyen âge!

Même si nous étions acculés et que nous devions faire un choix nul doute que je ferai le choix d'un pouvoir islamique au lieu d'un pouvoir chrétien: au moins la civilisation islamique a apporté beaucoup à l'humanité (ce n'est pas le christianisme qui a donné naissance à la magnifique andalousie où à bagdad la grande et tout ce qu'elles contenaient comme savants!). Dans l'empire musulman on ne brulait pas les scientifiques, les sorcieres et ceux qui ont des idees differentes en les qualifiants d'hérétiques.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires