Politique Nationale/Internationale

les USA envisagent de construire un mur de 600 Km le long de la frontière syro- iraquienne


"Vous avez des problèmes avec le voisin de la maison que vous squattez après en avoir tué le propriétaire et déporté la famille ? Eh bien, construisez un mur ! Halliburton vous fera un prix". Pas de murs entre les peuples ! Pas de peuples entre des murs !


tunisielibre@yahoo.fr
Vendredi 6 Octobre 2006

Encore une information hallucinante ! Et un mur, un ! Après celui de Palestine, celui entre l'Arabie saoudite et le Yémen, celui de Ceuta, celui entre le Mexique et les USA, celui du Sahara occidental, celui entre l'Inde et le Pakistan, celui de Chypre, celui entre le Zimbabwe et le Bostwana,celui de Corée, voici le mur Syrie- Iraq.
"Vous avez des problèmes avec le voisin de la maison que vous squattez après en avoir tué le propriétaire et déporté la famille ? Eh bien, construisez un mur ! Halliburton vous fera un prix". Pas de murs entre les peuples ! Pas de peuples entre des murs !

En prévision d’une occupation permanente, les USA envisagent de construire un mur de 600 Km le long de la frontière syro- iraquienne
Original : http://www.iraqamsi.org/news.php?actionfiltered=view&id=10067&d5cf04e448e85b60380baf248f4791ef/, 4 octobre 2006


L’ambassade usaméricaine en Iraq se prépare à lancer un appel d’offres, ouvert aux seules entreprises usaméricaines et européennes pour l’exécution d’un projet de mur de séparation entre la Syrie et l’Iraq.
Le Pentagone avait auparavant chargé une équipe d’experts du génie militaire d’entreprendre les études techniques préliminaires sur la faisabilité du projet, étant donné les difficultés topographiques de la région mais aussi l’extrême complexité de la situation démographique et de la répartition tribale des deux côtés de la frontière, sans commune mesure avec celle prévalant dans les régions frontalières entre l’Iraq et l’Arabie Saoudite.
Selon le journal libanais Addiar, l’étude faite par une unité spéciale du génie militaire usaméricain, s’est inspirée du projet israélien du mur de séparation en Cisjordanie. Elle oblige l’entreprise retenue pour son exécution à s’équiper en caméras et autre matériel de photographie auprès d’un pays de l’OTAN et ce pour s’assurer de la fiabilité du matériel technique. Ces caméras devant équiper les miradors et les tours de contrôle destinés à empêcher les infiltrations d’hommes et d’armes, après le redéploiement prévu des troupes usaméricaines et leur cantonnement dans quatre bases principales réparties sur les frontières de l’Iraq avec l’Iran, la Syrie , La Jordanie et l’Arabie Saoudite.
Aucune information n’a filtré jusqu’ici sur le coût réel d’un tel projet et ses sources de financement.
Cette information sur le mur de séparation avec la Syrie , vient quelques jours après la divulgation d’une autre information du même genre, attribuant à l’Arabie Saoudite un projet de construction d’un mur sur sa frontière avec l’Iraq pour « empêcher les infiltrations ».
Ces initiatives préparent une occupation permanente par les troupes usaméricaines de l’Iraq et sa transformation en une grande prison pour les Iraquiens, surtout après que le président Jalal Talabani a demandé, au cours d’une déclaration récente, aux troupes usaméricaines de demeurer dans quelques bases en Iraq, afin de le défendre contre « les interventions étrangères ».
________________________________________________________________

Traduit de l’arabe par Ahmed Manaï, membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est en Copyleft : elle est libre de reproduction, à condition d’en respecter l’intégrité et d’en mentionner sources et auteurs.


Vendredi 6 Octobre 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires