Géopolitique et stratégie

la Paralysie du Profit



saidahmiri@hotmail.com
Dimanche 24 Mai 2009

la Paralysie du Profit
photo_1221644343415-1-0_zoom Traité de Stratégie Chapitre 1 « la Paralysie du Profit » Lorsque les politiques corrompues par les attentes économiques des vicieuses multinationales perdent la face et que le garant des conditions de vie raisonnable n'est pas plus apte impartialement que intègrement à répondre démocratiquement aux aspirations citoyennes, c'est à la population d'agir aujourd'hui pour garantir ses droits civiques, de réagir au nom du testament pléthorique des parents d'hier et d'intervenir à l'égard de l'héritage probe des enfants de demain. Je cite « Nous ne savons pas, et ne pouvons savoir (audacieusement je dirais que nous n'avons pas besoin de savoir) comment l'humanité vivait il y a des millions, ou même des dizaines de milliers d'années. Mais, de ces temps reculés dont nous avons une connaissance fiable, nous apprenons que l'humanité a vécu en tribus, nations, clans séparés dans lesquels la majorité, se soumettant à l'apparemment inévitable, a rendu possible le règne par la force d'une ou plusieurs personnes d'une minorité. Nous savons cela avec certitude. Une telle organisation de la vie humaine s'est manifestée de manière similaire (sans sous-estimer la diversité extérieure des événements et des personnes) dans tous les pays dont nous avons des bribes d'histoire ancienne. Et une telle conception de la vie, aussi loin que nous remontions, a toujours été considérée comme la base nécessaire à des rapports sociaux harmonieux, tant par les dirigeants que par les dirigés. En conséquence, elle fut partout.» d'après une lettre d'un Hindou à Léon Tolstoï, 1908. 6_20 Préambule Pour combattre un ennemi invisible mais bien réel tel que le profit, le boycott économique est une tactique limitée à l'image respectueuse des courageux jeunes enfants palestiniens jetant des pierres contre les chars d'assaut Merkava de Tsahal. Le vrai boycott total est symboliquement une terrible arme politique d'un état de droit en plein accord avec sa constitution légitime et sans amendement débattu avec, par et pour les multinationales. Il n'y a pas 36 solutions pour porter un coup dur au profit, il faut prendre le mal à la racine. Qu'est-ce que le profit à l'échelle d'un modeste ouvrier et humble chef de famille ? Dans une définition simplifiée. Avant d'atteindre le consommateur et le fameux caddy de la ménagère, le profit, ce ne sont que des marchandises qui transitent d'un site de culture vers une usine de traitement au moyen de nombreux véhicules, du supertanker au chariot élévateur, et dont la valeur palpable stimulée sans les taxes gouvernementales, d'administration, douanières, etc, est négociée selon la demande faite et la quantité [caption id="attachment_169" align="alignright" width="150" caption="traders"]traders[/caption] possible par les cupides traders à la Bourse, l'antichambre scélérate du profit où les bénéfices remplissent les caisses des patrons d'entreprise sans le moindre scrupule pour l'effort des travailleurs au salaire étudiée entre le gouvernement aux abois et les chétifs syndicats qui ne se battent pas assez pour faire valoir la véritable valeur laborieuse des ouvriers qualifiés. 6_20 la Manoeuvre Seigneuriale : « Rébellion » En dépit d'un " lock-out" dont la pratique est interdite dans la plupart des pays européens, la plus efficace stratégie primaire d'une paralysie temporaire du profit vise tout d'abord les infrastructures de transition, c-à-d les sites, les usines et les dépôts, et trouve son application directe [caption id="attachment_154" align="alignright" width="150" caption="sit-in"]sit-in[/caption] à l'aide d'un blocus éclair exécutable par des méthodes pacifiques du genre " sit-in" ou avec des grosses chaînes en étant cadenassés les uns aux autres, ou encore l'emploi des voitures utilisées telles des barricades pour bloquer les différents accès de chargement de marchandises, de déchargement des matières premières ou du zoning industriel tout entier.

- Sauvage en nombre et non-officielle évidemment dans un premier temps, cette tactique insurrectionnelle d'action rapide provoque une certaine précipitation des forces de l'ordre prises au dépourvu, nécessitant un appel majeur de renforts pour libérer les accès autant que pour la gestion des personnes.

- La nécessité d'une préparation aussi méticuleuse que secrète. Un minimum d'assistants responsables équipés de talkie-walkie et un maximum de collaborateurs n'attendant qu'un simple sms codé.

- Inutile de rappeler que la presse doit être prévenue au dernier moment mais se doit d'être présente dès le commencement de l'action.

- Les pertes financières pour l'entreprise se chiffrent en milliers de francs par heure de paralysie d'où l'importance du caractère non-officiel.

6_20 la Manoeuvre Princière : « Insurrection » La stratégie secondaire visent explicitement toutes les voies de navigation, c-à-d les autoroutes, le réseau ferroviaire, les aéroports et les ports maritimes. Nous entrons dans un cadre où les capacités individuelles ne sont pas à la portée du premier quidam venu car les actions de ces blocus réclament certains moyens lourds mais surtout du personnel breveté et compétents. [caption id="attachment_171" align="alignleft" width="150" caption="blocage routier"]blocage routier[/caption] - Les axes routiers, les bretelles, les échangeurs et les périphériques ont déjà prouvé plus d'une fois leur grande efficacité par le blocage des semi-remorques comme l'utilisation massive de terre et barils pour obstruer et les gros ballots de paille afin de boucher les passages, toujours dans le but de faire perdre du temps aux forces de l'ordre ainsi que les équipes de déblayage. - L'occupation imposante des chemins de fer, d'entrée et sortie de gare et d'avantage le bousillage catégorique des caténaires appartiennent déjà à une caste supérieure de méthodes risquées par leur exécution. Les dangers [caption id="attachment_174" align="alignright" width="150" caption="manifestants sur les voies de chemin de fer"]manifestants sur les voies de chemin de fer[/caption] d'électrocution ou du passage d'un train restent omniprésents lors du commencement de l'action. Cependant, un train bloqué à un certain endroit névralgique peut occasionner d'énormes embarras du trafic général et si les gens ne peuvent se rendre à leur travail, personne ne saura faire le boulot à leur place. - Les invasions en petits groupes indépendants du tarmac des pistes d'un aéroport destiné au fret comme d'une tour de contrôle et l'immobilisation des avions de transport de marchandises constituent aussi un énorme problème pour le planning des horaires de vol régulier prévu des jours voire des semaines à l'avance, sachant que les voies de navigation du trafic aérien sont débattues d'une manière internationale et non nationale, en commun accord avec d'autres aéroports. - La léthargie des ports maritimes peut se pratiquer aussi bien sur terre par les voies d'accès que sur mer, dans l'entrée du port et en [caption id="attachment_172" align="alignright" width="150" caption="immobilisation d'un tanker"]immobilisation d'un tanker[/caption] groupe compact à bord de canoë, jet-ski et bateaux pneumatiques avec le même courage que Greenpeace. Mais aussi le long des canaux dans l'intérieur du pays. L'utilisation implacable de cordes attachées à une bouée solide peut entraîner une panne des hélices du navire et son arrêt immédiat avant que des plongeurs viennent réparer et qui une fois encore situé au bon endroit peut entraîner de graves perturbations du trafic maritime. 6_20 la Manoeuvre Royale : « Révolution » La stratégie tertiaire se situe directement dans les villes et est donc de type guerilla urbaine. Les cibles visées sont aussi bien les grandes zones de profit, c-à-d les banques, les centres commerciaux, les supermarchés et la Bourse que les moyens d'y accéder, c-à-d les principaux lieux de passage, les routes, les transports urbains, les métros, trams, bus et leurs dépôts. [caption id="attachment_182" align="aligncenter" width="150" caption="manifestation nocturne"]manifestation nocturne[/caption] En utilisant le principe d'une escalade des actions aux quatre coins de la ville, en temps et en heure selon une coordination irréprochable, il y a une plus grande probabilité de concentrer les forces de l'ordre dans différents secteurs choisis auparavant plutôt que le déclenchement simultané de toutes les actions. En plus des méthodes et outils utilisés dans la manoeuvre seigneuriale surtout pour le blocage de certains édifices telle que la Bourse, les moyens mis en oeuvre ici pour aboutir à un résultat décisif sont relativement simples et à la portée de tous. [caption id="attachment_177" align="alignright" width="150" caption="état de siège"]le champ de bataille[/caption] - Des centaines de pneus à brûler et autres objets facilement inflammables pour engendrer une épaisse fumée opaque que pas mêmes les hélicoptères ne sauraient voir au travers mais non pas utilisés dans ce but, seulement pour déclencher chez le commun du mortel le choc psychologique d'un véritable état de siège. [caption id="attachment_176" align="alignleft" width="150" caption="autopompe"]autopompe[/caption] - Les clous pour crever les pneus des voitures afin de bloquer les axes pour empêcher l'arrivée des forces de l'ordre, du moins pour ralentir temporairement les autopompes et autres gros engins anti-émeute. - A défaut de ne vouloir occasionner des dégâts à l'encontre de l'équipement gouvernemental mais pas contre ceux des citoyens, les bennes à ordures et voitures utilisées en barricades dans le but de bloquer directement les accès proches des lieux où sont entreposés les plus gros véhicules policiers. - Le fait d'utiliser de la peinture ou des voiles épais sur les pare-brise depuis les ponts ou autre niveau surélevé, un peu comme les mâchicoulis des châteaux durant le Moyen-Âge où était déversé de l'huile bouillante, est techniquement assimilé à une embuscade capable de détourner une partie des effectifs des forces de l'ordre. - L'emploi du masque à gaz par des insurgés rapides pour à la fois contrer la propagation des gaz lacrymogènes et les éloigner. 2968357601_337967d83a - L'usage d'un gros paravent métallique mobile tel un bouclier par des insurgés forts pour dévier le tir d'autopompe. - Le légendaire cocktaïl Molotov. Synthèse « J'ai mis devant toi une lumière que tu peux suivre, ainsi tu peux courir sans trébucher. » Krishna. Malgré les violences inévitables de très [caption id="attachment_184" align="alignright" width="150" caption="arrestation d'un insurgé"]arrestation d'un insurgé[/caption] grande ampleur qui sont attendues principalement dans cette dernière opération équivalente presqu'au chaos citadin le plus total, dans l'absolu les batailles se doivent de rester propre dans le camp des activistes car le juge suprême est l'opinion publique. Un point sur lequel j'insiste absolument, combattre stratégiquement ne consiste pas à tout casser anarchiquement. La discipline, l'éthique et la moralité sont de rigueur dans une cause louable et vertueuse tel un code de conduite, un ersatz susceptible de déclencher une manoeuvre impériale type " coup d'État" par l'accomplissement intégral des trois manoeuvres conjointement. Malheureusement, il y a de fortes chances à parier qu'il y aura toujours des débordements minimes ou majeurs à déplorer à cause de la frustration inculquée, la peur subite et la rage transmise. « Nous ne pouvons juger du degré de civilisation d’une nation qu’en visitant ses prisons. » Dostoievski. J'insiste donc sur la priorité de rester maître de ses émotions quoiqu'il arrive à autrui, quoiqu'il se passe autour. Un autre point important, même conscient de la supériorité numérique des activistes, tous ces nombreux actes de grande désobéissance civile engendrent par la suite sur de lourds coûts à tous les niveaux du système par notamment des enquêtes policières sur les responsables de l'événement, des poursuites judiciaires, la fourrière, les frais d'éventuelles blessures physiques et les dégâts pris en charge pour la plupart par les assurances. Il ne faut toutefois pas oublier les possibilités de mise en place de la loi martiale qui suit l'application du décret de [caption id="attachment_185" align="alignleft" width="105" caption="flics anti-émeute"]flics anti-émeute[/caption] couvre-feu plus que probable. Le maintien de l'ordre peut en effet être un prétexte pour restreindre les libertés individuelles, en particulier le droit à la liberté d'opinion et d'expression. Il est crucial d'aussi rappeler que l'ennemi visé dans ce premier chapitre de traité de stratégie est le profit, non le système en lui-même. Dans une communauté de pays comme l'Union Européenne, un pays dont le gouvernement impuissant s'écroule provoque seulement quelques remous fâcheux au niveau international. Néanmoins, la chute de la Bourse d'un pays instable suscite de sérieuses craintes au sein des autres gouvernements comme des grandes multinationales et plus que le monde actuel, l'histoire des hommes s'en souviendra. 6_20 « Lorsque dans le cours des événements humains, il devient nécessaire pour un peuple de dissoudre les liens politiques qui l'ont attaché à un autre et de prendre, parmi les puissances de la Terre, la place séparée et égale à laquelle les lois de la nature et du Dieu de la nature lui donnent droit, le respect dû à l'opinion de l'humanité oblige à déclarer les causes qui le déterminent à la séparation. Nous tenons pour évidentes pour elles-mêmes les vérités suivantes : tous les hommes sont créés égaux ; ils sont doués par le Créateur de certains droits inaliénables ; parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la recherche du bonheur. Les gouvernements sont établis parmi les hommes pour garantir ces droits, et leur juste pouvoir émane du consentement des gouvernés. Toutes les fois qu'une forme de gouvernement devient destructive de ce but, le peuple a le droit de la changer ou de l'abolir et d'établir un nouveau gouvernement, en le fondant sur les principes et en l'organisant en la forme qui lui paraîtront les plus propres à lui donner la sûreté et le bonheur. La prudence enseigne, à la vérité, que les gouvernements établis depuis longtemps ne doivent pas être changés pour des causes légères et passagères, et l'expérience de tous les temps a montré, en effet, que les hommes sont plus disposés à tolérer des maux supportables qu'à se faire justice à eux-mêmes en abolissant les formes auxquelles ils sont accoutumés. Mais lorsqu'une longue suite d'abus et d'usurpations, tendant invariablement au même but, marque le dessein de les soumettre au despotisme absolu, il est de leur droit et de leur devoir de rejeter un tel gouvernement et de pourvoir, par de nouvelles sauvegardes, à leur sécurité future. » Extrait de la Déclaration d'indépendance des États-Unis d'Amérique, Thomas Jefferson, 4 juillet 1776. Ahmiri Saïd pour Mecanoblog http://mecanoblog.wordpress.com/ Source : Wikipedia


Dimanche 24 Mai 2009


Commentaires

1.Posté par Les culs de pyramide le 24/05/2009 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bref, ça encourage au chaos urbain, voire plus si affinité, avec une touche de morale à la fin histoire de dire que ça avait quand même prévenu les éventuels émeutiers et que, par conséquent et au cas ou ça tournerait mal, ça serait pas de ça faute. Le tout cautionné par des citations d' hommes célèbres et épicé d' un zeste de tripaille histoire d' exciter le bestiau.

Bon, les jacqueries, la révolte, tout ça c' est bien joli mais, pour quelle politique ?

On fait quoi -euh- une fois -euh- qu' on a tout -euh- pété -euh- qu' on est en prison -euh- et que mon quartier, ma ville et mon pays sont cassés et avec des policiers et des soldats partout, on réfléchit ?

C' est ça la bonne réponse chef ?

2.Posté par Bao le 24/05/2009 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S'il y a un chapitre 1, c'est qu'il y a sûrement d'autres chapitres par la suite.

On fait quoi euh une fois euh qu'on a tout euhh... Faut te tirer par la main mon grand ? C'est à se demander si tu as compris l'article qui ne traite pas d'anarchie, ni de tout casser comme tu le dis mais de remplacer un gouvernement par un autre. Certaines initiatives sont à décider par les citoyens, d'autres par les politiciens dont le devoir est de trouver un juste milieu pour toute la nation.

C'est facile de critiquer mais plus difficile de trouver des solutions. Pas vrai chef ?

3.Posté par Les culs de pyramide le 24/05/2009 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Bao,

réponds à la question puisque tu prends la défense de ce texte et pas d' autre chose s' il te plait (parceque si on commence à diverger sous prétexte qu' il y a des tiroirs et des rallonges on n' est pas encore sorti de l' auberge):

POUR QUELLE POLITIQUE ?

4.Posté par Bao le 24/05/2009 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je t'ai répondu en disant que les réponses se trouvent dans les prochains chapitres.
Ce premier chapitre est une méthodologie pour instaurer une paralysie du profit.

Sinon, pour te répondre concrètement, les politiques qui peuvent en tirer profit sont socialiste et écolo car il ne faut pas oublier les problèmes climatiques. Je parle d'une vraie démocratie dirigée vers le peuple, et non le profit d'une poignée de personnes. Tu me diras c'est utopique mais si les citoyens prennaient réellement conscience de la crise financière (de la baguette de pain à 5 euros en 2010), je suis persuadé qu'ils réagiraient.


ps : Je ne prend pas la défense de l'article, je l'ai écrit.

5.Posté par Les culs de pyramide le 24/05/2009 21:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien Bao,

je te lirai donc en entier.

6.Posté par Bao le 25/05/2009 01:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis un ouvrier, je place ce traité au niveau de ma caste laborieuse car sans les ouvriers, l'économie ne tournerait plus. Je cherche seulement à faire comprendre notre valeur aux nôtres, aux yeux de ceux qui nous exploitent et de ceux qui devraient nous défendre qui ne le font pas.

Moi, ça me sidère de voir tous ces milliards injectés par les gouvernements pour sauver les banques alors que cet argent serait plus utile ailleurs, tout comme cet argent qui aurait pu servir précédemment dans des causes louables.

En tout cas je te remercie d'avoir réagi.

7.Posté par -*REZ le 25/05/2009 07:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://presspluie.blog.mongenie.com/

FILM A VOIR S L'histoire et autres document aussi


dans le site aussi .....................


Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires