Palestine occupée

la London School of Economics vote le boycott des sociétés collaborant avec Israël


Le Syndicat Etudiant de la London School of Economics vote le boycott des sociétés collaborant avec Israël.

Après des semaines de débats animés sur le campus, une majorité écrasante du Syndicat Etudiant de la London School of Economics and Political Science (LSESU) vient de voter en faveur du désinvestissement des entreprises impliquées dans l’occupation israélienne, c’est à dire le retrait de ses fonds du capital des entreprises collaborant avec Israël.


aea@yahoo.fr
Lundi 18 Février 2008

la London School of Economics vote le boycott des sociétés collaborant avec Israël

Jonathan Rosenhead nous fait parvenir le communiqué suivant, traduit par Mireille Rumeau.

"Le Syndicat de la Faculté d’Economie de Londres a voté hier à une majorité écrasante pour appeler son université et le Syndicat National des Etudiants (NUS) au désinvestissement des sociétés qui fournissent un soutien militaire et commercial à l’occupation israélienne de la terre palestinienne, condamnant des décennies de violation de droits de l’homme et d’oppression systématique qui en ont découlé. Une motion, adressée par l’Association Palestine du LSESU à l’Assemblée Générale hebdomadaire du Syndicat qui comprend plus de 400 étudiants de LSE, a décidé de faire campagne à la LSE et NUS pour le désinvestissement des compagnies qui fournissent un soutien militaire à l’occupation israélienne, facilitent le maintien du mur illégal "d’annexion" ou opèrent sur la terre illégalement occupée, ou dans les colonies exclusivement juives. A 6 contre 1, le Syndicat a voté le soutien à un désinvestissement ciblé jusqu’à ce que les compagnies cessent de telles pratiques, ou jusqu’à ce qu’Israël mette fin à son oppression discriminatoire et à la colonisation des communautés palestiniennes. Le Syndicat a aussi décidé de s’affilier à la campagne internationale pour mettre fin au siège de Gaza et de s’engager dans des campagnes d’information pour faire connaître plus largement les injustices des politiques discriminatoires d’Israël. Ceci inclut le travail avec des organismes de solidarité avec la Palestine telles que Jews for Justice for Palestinians, the British Committee for Universities in Palestine (BRICUP), the Palestine Solidarity Campaign, Zochrot and the Israeli Committee Against House Demolitions (ICAHD), pour tenter de mettre fin à la discrimination raciale et religieuse légalisée en Israël. Ceci est le résultat de nombreux débats sur le campus LSE au cours des dernières semaines, et fait suite à une motion précédente statuant que de plus en plus de personnes comparent l’Afrique du Sud de l’Apartheid et la ségrégation ethnique légalisée qui a été imposée depuis des décennies par l’Etat israélien. En tant que telle, la motion originale proposée a été modifiée pour refléter le consensus du syndicat dans la condamnation sans équivoque de la politique israélienne de ségrégation ethnique, avec 339 votes en faveur du désinvestissement, et seulement 46 contre. Irene Calis, de l’Association Palestine de la LSESU, a déclaré : "C’est un moment historique dans la lutte pour la justice et la paix pour tous les citoyens du Moyen Orient. Il est temps que nous demandions à nos universités de désinvestir et d’arrêter de financer l’oppression des Palestiniens. En exerçant une pression politique et économique sur l’Etat israélien, le mouvement étudiant ne montre pas seulement son soutien continu au peuple palestinien, mais il vise également à accélérer la fin de l’occupation israélienne." Emiliano Huet-Vaughn, qui a parlé en faveur de la motion, a ajouté : "Le soutien retentissant au désinvestissement après de longs débats montre une conscience grandissante de la discrimination israélienne systématique contre le peuple palestinien et un dégoût du régime colonialiste en Cisjordanie et du siège brutal de Gaza. En conséquence, ce vote est la prise de position de beaucoup d’étudiants de tous milieux en faveur de la justice, l’égalité et les droits de l’homme pour tous." Traduit par Mireille RUMEAU Europalestine [http://www.europalestine.com/spip.php?article3000]url:http://www.europalestine.com/spip.php?article3000


Lundi 18 Février 2008


Commentaires

1.Posté par laury le 18/02/2008 23:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que dire Bravo a ses étudiants pour leur courage mais avec un pays a la solde des
Américains et des Sionistes ses cause sont perdu d'avance .

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires