Proche et Moyen-Orient

l'Union interparlementaire arabe demande l’intervention du Conseil de Sécurité de l’ONU


A l’issue de sa réunion de deux jours, au Caire, l’Union interparlementaire arabe a condamné l’offensive barbare du régime sioniste contre le Liban et les territoires palestiniens et a appelé le Conseil de Sécurité de l’ONU à adopter des décisions urgentes pour mettre un terme à cette offensive. Crée, il y a un certain temps, dans le cadre des réformes de la Ligue arabe, cette Union interparlementaire regroupe 88 pays arabes. L’inertie du Conseil de Sécurité de l’ONU envers les crimes du régime sioniste a été, vivement, contestée par l’opinion publique internationale.


IRIB
Samedi 22 Juillet 2006

l'Union interparlementaire arabe demande l’intervention du Conseil de Sécurité de l’ONU


De l’avis des analystes politiques, le Conseil de Sécurité est influencé dans sa position à cet égard, par les Etats-Unis et certains Etats occidentaux. Au cours de ces deux dernières semaines, l’armée du régime sioniste a mené une offensive contre les civils libanais et les infrastructures de ce pays avec pour principal objectif de s’en finir avec la résistance islamique.

La réaction disproportionnée du régime sioniste montre, indiquent les milieux politiques indépendants, que le régime sioniste poursuit autre objectif que celui de la libération de ses deux soldats capturés, par le Hezbollah. Dans un tel contexte, la position irresponsable et équivoque de la plupart des pays arabes et islamiques envers les crimes du régime sioniste contre le Liban et la Palestine, est plus que tout autre chose tragique, d’autant plus que les Etats-Unis et le régime sioniste cherchent à appliquer leur projet commun, au Moyen-Orient, un projet dont l’objectif est de désarmer la résistance islamique, au Liban, de modifier la carte géopolitique du Moyen-Orient et d’affaiblir les pays arabes. Ce, alors que la riposte de la résistance islamique du Liban a modifié, considérablement, l’équilibre stratégique militaire dans la confrontation avec le régime sioniste. Et de nombreux analystes s’accordent à souligner que la résistance islamique du Liban jouit désormais d’une grande popularité tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Liban.


Samedi 22 Juillet 2006


Tags : union arabe

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires