Palestine occupée

communiqué de presse de l'AFPS sur la décision du gouvernement israélien de proclamer Gaza 'entité hostile'


La décision du gouvernement israélien de proclamer Gaza "entité hostile" et les conséquences annoncées qu'elle impliquerait est un acte d'une extrême gravité.
Elle constitue une escalade majeure dans la guerre permanente menée par le gouvernement israélien contre le peuple palestinien.
Ne pas y réagir équivaudrait de la part de nos gouvernements, français et partenaires européens, à un abandon de toutes les règles du droit en validant la pratique générale de la punition collective (ici contre une population de plus d'un million et demi de personnes) en utilisant en particulier l'arme de la faim ajoutée à la violence militaire.


Cette décision criminelle nous concerne tous. Le gouvernement français doit d'urgence s'y opposer.

Association France Palestine Solidarité
21 ter rue Voltaire
75011 Paris
01 43 72 15 79
afps@france-palestine.org


Jeudi 20 Septembre 2007

Gaza : campagne de mails de protestation vers l'ambassade d'Iraëlà Paris / Ecrivez !!!

Le gouvernement israélien vient de déclarer Gaza "entité hostile" et se réserver le droit de ne plus alimenter les quelques 1,5 million de Gazaouis en électricité, eau, et produits de première nécessité. Cette décision est inacceptable tant au niveau du droit international que de la morale.
Nous vous demandons donc de vous joindre très vite à cette campagne de mails de protestation vers l'ambassadeur d'Israël à Paris -- qui représente le gouvernement israélien -- en envoyant le texte ci-dessous (il peut bien sûr être modifié, mais il doit rester court et non insultant) à l'adresse mail de l'ambassade
<information@paris.mfa.gov.il> , et en diffusant largement cet appel autour de vous. L'objectif est que l'ambassade reçoive plusieurs milliers de mails en quelques jours.
Le BN de l'APFS.

Texte :

A l'attention de M. Daniel Sheik, Ambassadeur d'Israël à Paris

Monsieur l'Ambassadeur,

Votre gouvernement vient de déclarer la Bande de Gaza "entité hostile" et se réserver la faculté de suspendre la fourniture d'eau, d'électricité comme de produits de 1ère nécessité à la population palestinienne (1,5 millions de personnes).

Je tiens donc à vous faire connaître ma totale désapprobation quant à cette décision. En effet, au regard du droit international, la Bande de Gaza est toujours sous occupation israélienne. En conséquence, l'Etat d'Israël, en sa qualité de puissance occupante, est tenue de fournir tous moyens d'existence à la population palestinienne sous occupation. Par ailleurs, cette décision constitue une punition collective, interdite par le droit international, et est plus que condamnable au niveau de la morale.

L'Etat d'Israël commet donc là un crime de guerre caractérisé et un crime contre l'humanité, et démontre à l'opinion publique mondiale qu'il persiste à pratiquer le terrorisme d'Etat.

Je vous prie de transmettre sans délai cette condamnation à votre gouvernement.

Avec mes sentiments distingués,

signé :
prénom/nom
ville/arrondissement


Jeudi 20 Septembre 2007

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires