Actualité nationale

Yves Cochet passe du vert au noir



Jeudi 16 Avril 2009

Yves Cochet passe du vert au noir
Le 6 avril, un entrefilet surmonté d’une photo d’Yves Cochet souriant dans Libération (p. 15) nous l’apprend : le député vert de Paris, lors d’un colloque organisé par la revue de la décroissance Entropia [contraction folle d’entropie et d’utopie] avance une idée digne des pires épisodes de la révolution culturelle chinoise pour sauver la planète : la « grève du troisième ventre ».

« Aujourd’hui, plus on a d’enfants, plus on touche. Je propose qu’une famille continue de percevoir des aides pour les deux premiers enfants, mais que ces aides diminuent sensiblement à partir du troisième ».

Motif ? En Europe, une naissance représente « un coût écologique comparable à 620 trajets Paris-New York », affirme-t-il.

Interrogé sur le sujet, un collaborateur du député a voulu rassurer en déclarant au magazine Marianne que « Ces propos n’étaient pas destinés à se retrouver sur la place public mais s’adressait à un public confidentiel de convaincus, des altermondialistes et des décroissants. »

De plus, précise ce collaborateur, « Ca n’est pas une proposition de loi ». Et, même si cela le devenait un jour, ça ne serait pas « rétroactif » (Ouf !) Quant au calcul de l’empreinte écologique d’un enfant européen en « trajets Paris-New York » ? « C’est Cochet qui a fait le calcul » confie ce collaborateur à Marianne. « C’est un chiffre valable pour un Européen, de sa naissance à ses 80 ans ».

Si ces propos ont suscité, à juste titre, beaucoup d’indignation, peu sont ceux qui osent s’élever contre le principe du calcul de « l’empreinte écologique », traduction d’un malthusianisme fascisant digne des évaluations coûts/bénéfices que tenaient les SS dans les camps d’extermination.

Le « co-inventeur » de cette théorie — qui cherche à quantifier la surface d’écosystèmes nécessaire pour fournir les éléments requis par l’activité d’une population sur un territoire donné — est le chercheur suisse Mathis Wackernagel, qui ne cache pas tirer son inspiration des illuminés du Club de Rome dont les prédictions catastrophistes se sont avérées totalement erronées.

Pourtant, d’après Le Monde, ce dernier est très favorablement reçu à Paris début avril « pour rencontrer des statisticiens du ministère de l’écologie, de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), ainsi que ceux de la Commission sur la mesure de la performance économique et du progrès social, créée début 2008 à l’initiative de Nicolas Sarkozy et présidée par Joseph Stiglitz, Prix Nobel d’économie. »

Cochet et Wackernagel se plaignent que les dirigeants du monde continuent de souhaiter un retour à la croissance. Le chercheur suisse travaille d’arrache-pied à faire remplacer au plus vite l’indice PIB par celui de l’empreinte écologique, car « cet indicateur, c’est terrible, est le seul qui permette d’appréhender la dégradation écologique ».

http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org



Jeudi 16 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par cocosocialobobozozo mais pas de droite le 16/04/2009 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous pourriez peut-être faire un travail de décryptage de cette dépêche copié-collée du site Solidarité et Progrès, qui à partir de 3 mots de Cochet en viennent à assimiler empreinte écologique et fascisme malthusien.
C'est ce qu'on appelle faire une omelette avec un oeuf...
C'est un humaniste certes un peu pessimiste mais qui ne le serait pas face à la démission politique aujourd'hui ?

2.Posté par Tanguy le 16/04/2009 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"illuminés du Club de Rome dont les prédictions catastrophistes se sont avérées totalement erronées..."

L'illuminé qui a écrit cette phrase n'a pas lu le rapport (qui a un horizon allant jusqu'en 2100!) et n'a aucune idée de la situation écologique actuelle (rien que la disparition des abeilles actuellement constatée devrait nous faire frémir), ni la disponibilité des matières premières (voir ici : http://terresacree.org/ressources.htm).

S'il fallait dire une chose pour se moquer du rapport du MIT POURle Club de Rome (et non DU Club de Rome), c'est qu'ils ont sous-estimé la situation.

Ce qu'il faut savoir c'est que la seule possibilité qu'ils n'ont pas étudié est la décroissance!!!!!!

3.Posté par troglodix le 16/04/2009 23:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Je propose qu’une famille continue de percevoir des aides pour les deux premiers enfants, mais que ces aides diminuent sensiblement à partir du troisième ..."


C'est une excellente idée pour réduire les naissances, mais au lieu de diminuer les aides à partir du 3e enfant, il suffirait de de n'en verser que pour le premier. Et de les supprimer pour les familles disposant de revenus plus que confortables. Car dans ces familles qui n'en ont pas besoin, ces aides sont de l'argent de poche...

4.Posté par ayatollah le 17/04/2009 08:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il a raison les blancs coute trop chere a la planette , dans tous les sens du terme s'il y en a un peu moins c'est aussi moins de genocide , d'imperialisme , de colonisation d'occupation et tout plein de truc pas tres simpa et si en plus grace a ça on respire mieux , que demande le peuple .

5.Posté par MoOoH le 17/04/2009 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore une méconnaissance de la différence entre ce qu'on appelle le malthusianisme ( pour qui le nombre d'homme est un pb de tout temps quant aux partages des ressources sur la planete ) et la décroissance ( où c'est le pillage des ressources ces dernières décénies par l'homme qui créé un manque de ressource actuellement )

... que tenaient les SS dans les camps d’extermination

Et quand on lit ca, on comprend bien que cet article est sans intérêt, et qu'il n'a comme seul but que de décridibilisé Cochet et le mouvement de la décroissance.

6.Posté par rob414 le 17/04/2009 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dans ce club de Rome , ,il y avait ,entre autres illuminés ,des personnes comme Attali ,Rocard ,Chevènement .....,qui depuis ont sérieusement retourné leur veste , ceci dit si tu penses que la planète est extensible tant mieux pour toi ,cette position est plus confortable que celle consistant à remettre en question nos visions de la vie ,nos modes de vie et tout le formatage des esprits aux théories de la croissance infine.
La pensée d'Yves Cochet et son expression est réellement courageuse ,mais attention à la récupération par les mouvements décroissants d'extreme droite (je ne parle meme pas des medias qui ne tarderons pas à sortir celle ci de son contexte)) ,la décroissance soutenable ,ce n'est pas enlever toujours plus aux plus démunis et les laisser se "demerder" (Malthus) ,c'est répartir autrement les richesses (par ex: échelle des REVENUS de 1à 4 ),apprendre à vivre plus frugalement ,remettre en cause les dogmes de la société de consommation ,décoloniser son imaginaire , se déformater de tous les symboles du capitalisme..

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires