Actualité nationale

Xynthia : quand la bêtise s’ajoute à l’incompétence


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 22:10 VOTEZ PANAMZA !



bluboux@gmail.com
Jeudi 15 Avril 2010

Xynthia : quand la bêtise s’ajoute à l’incompétence

Le Lot en Action. 15 avril 2010 par Bluboux

Après la tempête Xynthia, les journaux télévisés déversaient des flots d’images de maisons inondées et de gens pleurant dans les gymnases. Puis TF1 et France Télévision en ont fait des tonnes sur les déclarations péremptoires du Visionnaire, oubliant au passage d’effectuer leur travail de journaliste en mettant en avant l’incohérence de ce discours avec ses déclarations antérieures, concernant l’assouplissement des règles d’urbanisme en zones inondables (voir l’article).


Et bien comme cela ne suffisait pas, on en remet une couche, aussi bien en ce qui concerne l’incompétence de ce gouvernement que celle des grands médias.


Celle du gouvernement en premier lieu puisque après les déclarations du Visionnaire (« je ferai des propositions concrètes dans un mois »), la pression a été terrible, les experts détachés (souvent parisiens !) ont bâclé leur boulot et les conclusions tirées par les responsables sont catastrophiques : on impose une décision ubuesque, rayer de la carte plusieurs milliers de maisons en dépit du bon sens, sans même prendre la peine de consulter les vrais experts, ceux qui connaissent le terrain et ne fréquentent pas les cabinets d’études de la capitale, sans consulter les élus locaux ou encore les principaux concernés, les habitants ! On impose donc, on tranche vite fait, bien fait, évitant toute concertation, tout débat. Politique spectacle, paillette, faite par des incompétents mais qui savent parfaitement utiliser l’outil « média ».


Incompétence des grands médias donc, en second lieu, qui non seulement ont été incapables de mettre le chef de l’état face à ses contradictions, mais continuent aujourd’hui dans la même direction,  en érigeant la Dame du Poitou en Chef de lutte, à la tête d’une cohorte de Maires qui contestent les décisions annoncées par la préfecture. Si l’on peut comprendre que Ségolène Royale soit touchée par la situation, force est de constater que nous ne l’avons pas beaucoup entendu auparavant. Or la présenter comme leader de cette contestation constitue un acte caractérisé de désinformation, voire de manipulation.


Nous restons donc dans une double attente : celle du recul de ce gouvernement, qui va devoir répondre maintenant à des questions légitimes d’élus et de citoyens en colères que rien n’arrêtera, et celle du travail des journalistes qui vont devoir également relayer ces questions qui fâchent, mais peut-être aussi expliquer pourquoi ils ne l’ont pas fait avant !



Jeudi 15 Avril 2010


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires