RELIGIONS ET CROYANCES

Voyage Papal En Palestine : Le Pape "S'abstiendra De Visiter Gaza".


Dans la même rubrique:
< >


Jeudi 16 Avril 2009

Voyage Papal En Palestine : Le Pape "S'abstiendra De Visiter Gaza".

Laissons tomber Gaza : une bourde des services relations publiques du Pape

Donc le Pape ne visitera pas Gaza lors de son voyage en Terre Sainte le mois prochain.

Le porte parole du Saint Père a dit à la presse israélienne que celui-ci s'abstiendrait de visiter Gaza indépendamment des tentatives faites pour le persuader d'y aller. Dans " s'abstenir" il y a un choix de mot : " le pape s'abstiendra de visiter Gaza..." Cela renvoie au mot abstinence, comme on s'abstient d'avoir des relations sexuelles. Mettre le pied à Gaza serait un tel péché que c'est interdit.

La communauté catholique de Gaza, isolée et assiégée, n'est pas trés contente à en juger par la réaction de leur redoutable prêtre, le Frère Manuel Mussallam, qui pense que le voyage du Saint Père" a lieu au mauvais moment : " nous lui demanderons pourquoi il est venu, ce qu'il a l'intention de dire aux Chrétiens aux Juifs, aux Musulmans et pourquoi il ne vient pas à Gaza." a-t-il dit. "Nous lui dirons que ce n'est pas le bon moment pour venir et visiter les lieux saints tandis que Jérusalem est occupée".

Mauvais moment ou pas, si le Pape vient en Palestine il doit visiter Gaza, ou bien il aura l'air de s'en fiche des conditions de vies des humains sur la terre même où est né le Christianisme. Il pourrait tout aussi bien enfoncer un clou de plus dans le cercueil du Christianisme.

Nous avons vu pas mal d'attitudes incolores et inodores de la part de dirigeants chrétiens face à la profanation de la Terre Sainte par Israël. En Novembre dernier, alors que le régime mauvais était entrain de planifier une Blitzkrieg pour mettre KO les Musulmans et Chrétiens de Gaza, nous en Occident avons assisté au spectacle du voyage de solidarité réalisé conjointement par l' Archevêque de Canterbury et du Grand Rabbin ( de Grande Bretagne ndlt) pour visiter Auschwitz pour démontrer leur solidarité contre l'hostilité extrême et le génocide. L' Archevêque a appelé cela " un endroit de profanation absolue" et a parlé de la corruption collective et de l'immoralité qui ont rendu possible l'Holocauste.

Ces deux là visiteront-ils Gaza avec le même état d'esprit ? Le niveau d'horreur peut être différent mais l'immoralité et la corruption sont les mêmes. Et comme cela se passe en Terre Sainte, la profanation est bien pire.

Le Pape aussi a été à Auschwitz pour prier pour les personnes assassinées là bas. " Je devais venir ici par devoir de vérité et pour ceux qui ont souffert" a-t-il dit et il a parlé de la manie des Nazis pour la destruction et la domination, sachant bien que la même chose était perpétrée en Terre Sainte.

Alors pourquoi ne tient-il pas à venir et à prier pour ceux de Gaza - Musulmans et Chrétiens - qui ont été soumis et cruellement massacrés ou blessés ou rendus sans abri ? Son "devoir de vérité" s'est-il évaporé ? Selon l'itinéraire du Pape, il ira au mémorial de l' Holocauste à Yad Vashem et au mur de l'Ouest ( mur des lamentations), et il ira frayer avec les deux Grand Rabbins. Mais pas avec son prêtre héroïque de Gaza.

Lors de ma dernière visite à Gaza en 2007 j'avais écrit :

" On manque de carburant et de produits de base comme la poudre à laver. Les infrastructures branlantes, et les pénuries de nourriture cela veut dire des problèmes de santé publique. Les coupures de courant perturbent le fonctionnement des hôpitaux et des médicaments vitaux ne peuvent être conservés au froid. Des milliers affrontent la mort car le service de soins s'effondre. Un ami m'avait envoyé un email : " actuellement nous n'avons pas de ciment pour construire des tombes pour ceux qui meurent."

La soumission et la dépossession des Chrétiens et des Musulmans en Terre Sainte continuent. Cela reste un mystère pour moi pourquoi notre grande démocratie chrétienne en Grande Bretagne ( mais qui s'islamise de plus en plus) soutient servilement l' éthnocratie au Moyen Orient qui commet cela ...

Aujourd'hui, les choses sont bien pires, et les Gazaouites ont besoin qu'on leur montre que l'Eglise Chrétienne se préoccupe d'eux même si personne d'autre ne le fait. Alors où sont ces hommes de Dieu parés de leurs magnifiques vêtements et de leurs mitres quand on a besoin d'eux ?

J'ai entendu dire que la température à Gaza aujourd'hui était de 35° C, une souffrance inimaginable dans la poussière et les gravats, la puanteur des eaux usées non traitées, le manque d'eau courante et les coupures de courant continuelles.

Un peu trop rude peut être pour le Saint Père et pour l' Archevêque et le Grand Rabbin !

Stuart Littlewood 14/04/09

Source : www.uruknet.info?p=53417


Titre traduction illustration Mireille Delamarre


Jeudi 16 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par dr.z.abdelaziz le 16/04/2009 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment voulez-vous, Monsieur, que sa "Sainteté" aille visiter Gaza ?! Comment ce Pape pourra-il "admirer" l'oeuvre d'éradication d'un peuple enfermé, privé de tout, pour le préparer à un génocide imposé et commis par des sionistes, qui ne doivent leur existence que grâce à l'institution vaticane?!

Si ce dit Vatican n'avait pas donné son approbation pour la création d'un état juif, sioniste, plusieurs pays avaient refuser de donner la leur.. C'est le résultat de ce désastre que vous voulez qu'il aille regarder de près ?!

Comment voulez-vous qu'il aille voir de près, le résultat d'une effroyable imposture commise contre plus d'une centaine de versets dans les évangiles, qui accusent les juifs de déicide, que cette institution a biffé ou "surmonté" pour des raisons politiques ?

A propos, vu la rage effrénée avec laquelle ce même Vatican mène l'évangélisation du monde, comme il ne cesse de le répéter, n'est-il pas temps de se demander : que va-t-il faire de ce seul état de confession juive ?! Va-t-il le christianiser aussi, ou bien c'est le Vatican et ses adeptes qui se feront judaïser ?!

C'est la sincérité de votre article qui m'a poussé à écrire,
j'espère que vous lirez le commentaire avec la même sincèrité.




2.Posté par Aigle le 16/04/2009 18:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous avions , a l'epoque , dit que le Pape qui devait voyager en Palestine en Mars , ne pourrait le faire car les palestiniens allaient connaitre des jours sombres .........
Aujourd'hui , il faut "remercier" cet individu de ne pas mettre les pieds a GAZA , cela aurait ete une insulte à la memeoire des morts du GENOCIDE de la part d'un fervents defenseur du Choc des civilisations

3.Posté par Liberté je chante ton nom le 16/04/2009 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voici un texte qui vient corroboer les dires de cet article:

u[A Jérusalem, le pape n'est pas le bienvenu…]u

par Israel Shamir, 10 mars 2009

traduit de l'anglais par Marcel Charbonnier

« Le pape Benoît XVI n'est pas le bienvenu en Terre sainte, dans les circonstances présentes », a déclaré à Jérusalem l'archevêque Théodose de Sébaste , le prélat de plus haut rang de l'église palestinienne autochtone, après qu'il eut été annoncé en Israël que le chef de l'Eglise de Rome entreprendrait son pèlerinage dans la Ville sainte au mois de mai, au cours duquel il honorerait de sa visite le mémorial de l'Holocauste juif « Yad Vashem ».
- « Nous ne sommes pas opposés à la visite du pape à Yad Vashem, mais avant d'exprimer sa solidarité avec les juifs, il devrait faire montre de solidarité envers les chrétiens de Palestine. Nous avons notre propre mémoire, tragique ; notre Yad Vashem à nous, c'est Gaza », a déclaré l'Archevêque, qui a ajouté : « Que le pape commence donc sa visite par Gaza… »
Grand et solidement charpenté, les yeux bleus, d'une présence imposante, l'Archevêque, né en Galilée, est citoyen israélien. Il critique vertement les excès des juifs et il est un partisan affiché de l'idée de l'Etat Démocratique Unique prônant une égalité pleine et entière entre les juifs, les chrétiens et les musulmans dans l'ensemble d'une Terre sainte indivise.
L'Archevêque Théodose Atallah Hanna est quelqu'un qui sait ce qu'il veut : il a refusé de rencontrer le président Bush, il est l'ami du Mufti de Jérusalem et il a défendu le pape Benoît quand celui-ci avait été attaqué en raison de ce qui avait été considéré par d'aucuns comme un propos antimusulman. Aujourd'hui, il exprime les sentiments de nombreux chrétiens palestiniens, qui constituent la plus ancienne communauté chrétienne du monde. Si l'Eglise de Rome a été instituée par l'apôtre du Christ Saint Pierre, l'Eglise de Jérusalem a été instituée par le Christ lui-même. Dans beaucoup de villages et de villes de la Terre sainte, le souvenir de la présence du Sauveur est encore palpable. La majorité des chrétiens de Jérusalem appartiennent à l'Eglise orthodoxe (celle de l'Archevêque), seule une minorité d'entre eux étant catholique.
En ce qui concerne la visite du pape, les catholiques et les orthodoxes sont du même avis. Avant la guerre contre Gaza, le père Manuel Musallam, chef de l'Eglise catholique romaine à Gaza, a dit que Gaza avait le droit de ne pas mourir, et que si Gaza devait mourir, alors ce serait sur le champ de bataille. Les croyants, les prêtres et les moines catholiques de Terre sainte ont envoyé au pape une lettre secrète l'exhortant à remettre sa visite à plus tard. Le Vatican a lu cette lettre, mais il a décidé de ne pas en tenir compte. Aujourd'hui, alors que le sang palestinien versé par les juifs à Gaza est encore chaud, Israël va, n'en doutons pas, faire de cette visite un signe d'approbation papale.
« Si le pape veut venir en Terre sainte, alors, qu'il commence sa visite par l'église catholique locale, à Gaza ! », a dit l'Archevêque Théodose Atallah Hanna. « Cette Eglise a été négligée par les prêtres et les évêques, et les chrétiens de Gaza ne pouvaient pas aller prier à Jérusalem et à Bethléem. Tout d'abord, le pape devrait rencontrer les chrétiens de Palestine, qui portent la lumière du Christ dans l'obscurité de l'occupation israélienne. Sinon, sa visite ne sera pas pour nous ; ce sera une visite rendue à Israël, une simple obligation mondaine, dans l'agenda du pape, vis-à-vis des organisations juives. Nous demandons au pape de prendre la parole au nom du peuple de Palestine, car les chrétiens palestiniens font partie intégrante de la Palestine. Les Palestiniens chrétiens souffrent avec leurs frères musulmans et autant qu'eux. Que le pape se fasse l'avocat de notre cause », a-t-il conclu.
Nombre de chrétiens palestiniens ont le sentiment que le Vatican est devenu le jouet des intrigues juives. Pourquoi le Vatican déploie-t-il autant d'efforts pour s'ingénier à séduire les juifs et à leur faire plaisir ? L'Eglise de Rome n'est-elle plus une institution indépendante ? Pourquoi le Saint-Siège s'incline-t-il devant le véto juif, y compris en matière d'affaires strictement intérieures à l'Eglise ?
La visite papale au Mémorial de l'Holocauste fait problème. Le Musée qui jouxte ce Mémorial contient une diffamation grossière à l'encontre du pape Pie XII, et les juifs ont refusé de l'en retirer.
Pire encore : l'Holocauste est instrumentalisé afin de justifier un massacre de masse à Gaza ; le fait d'aller en premier lieu à Yad Vashem envoie le message, désastreux, de l'acceptation de la supériorité juive sur la chrétienté. De plus, le Mémorial de l'Holocauste est un symbole religieux, une idole d'un nouveau culte païen et athée. Son directeur, le Dr. Judah Bauer, a ouvertement nié l'existence de Dieu et la Création , alors que le précédent est un criminel de guerre prouvé, dont nombre de pays demandent l'extradition.
Tom Segev, un écrivain israélien éminent, a dit, à juste titre, que l'Holocauste est devenu « un objet de culte ». Abraham Foxman, le chef de l'Anti-Defamation League [ la Licra à la sauce ketchup, ndt] a déclaré : « L'Holocauste est un attentat, quasi réussi, contre la vie des enfants Elus de Dieu, et donc, contre Dieu lui-même ».
Nous connaissons, quant à nous, une tentative d'attentat quasi-réussie contre la vie du Fils de Dieu, et donc, contre Dieu Lui-même ; cela s'est passé à Jérusalem, sur le Calvaire. Yad-va-Shem est une usurpation, un lieu d'idolâtrie. Abraham a refusé d'obéir aux idoles – pourquoi le pape en serait-il incapable ?
La visite annoncée du pape a été engendrée par une ruse : l'évêque traditionnaliste, Mgr Williamson, avait été réintroduit dans l'Eglise, après son excommunication, et exactement au même moment, son interview au sujet de l'holocauste juif était diffusée. Le scandale fut énorme. Si Williamson avait blasphémé le Christ et l'Eglise, on l'applaudirait pour sa liberté d'esprit ; mais les choses étant ce qu'elles sont, le pape a été contraint de mendier le pardon de « ses frères aînés les juifs », et même de s'embarquer pour cette visite papale s'assimilant à un voyage à Canossa, avec ses rencontres programmées avec des criminels de guerre israéliens.
En Palestine, le pape et les catholiques ont deux ou trois choses à apprendre de la part de l'Eglise de Jérusalem. En dépit de sa situation minoritaire dans l'Etat juif, l'Eglise orthodoxe est toujours libre, et non-subvertie. Sa théologie est brillamment, implacablement triomphaliste ; nous croyons au Christ et en la victoire de l'Orthodoxie, telle que nous l'avons célébrée dimanche dernier, le premier dimanche du Carême. Notre Eglise est universelle et catholique, car nous, (les chrétiens) de Jérusalem et de Moscou, d'Antioche et de Constantinople, nous sommes unis par une seule communion, même si nous n'avons pas un seul et unique berger. Nous n'avons pas de frères aînés, nous ; il n'y a pas de sionistes, chez nous ! Nous n'avons pas de relations spéciales avec les juifs – à moins qu'ils ne veuillent se convertir et se joindre à nous. Nous rejetons les hérésies, et nous n'hésitons pas à anathématiser les hérétiques, y compris ces papes de Rome qui sont allés trop loin dans leur désir de faire allégeance aux pouvoirs mondains.
Notre Eglise n'est pas en quête de meilleures relations publiques, elle ne modifie pas ses règles, dans une vaine tentative pour attirer davantage de croyants. Elle vénère les icônes. Mais personne ne la fera jamais se prosterner devant des idoles !
notes

Lien de l'article: http://www.israelshamir.net/French/pape.htm


4.Posté par JULLE le 16/04/2009 19:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il n'a vraiment pas le droit de faire ça aux palestiniens.

5.Posté par Lahouari le 16/04/2009 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Détrompez vous, Gaza "El Hachim", veut dire Gaza de Hachim qui est le grand--père de notre saint prophète, Mohamed ââlahi salat wa salam. Gaza est une terre sainte, et les mécréants n'ont rien à y faire. Seuls les gens au grand coeur sont les bienvenus, ce qui n'est pas le cas du pape...

6.Posté par Aigle le 16/04/2009 20:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Archeveque Theodose Attallah est un HOMME DE PAIX COMME SAVENT L'ETRE LES ETRES HUMAINS QUI ONT DEDIE LEUR VIE AU BONHEUR DE L'AUTRE SANS EXCLUSIVE , SANS MESQUINERIE , SANS MANIPULATION , SANS ATTENTE DE CONTREPARTIE .......Benoit lui est tres tres loin de ces Sommets et le PERE MANUEL , CET HOMME A LA VIVACITE ET A L'AMOUR DE LA VIE SI CONTAGIEUX , SERAIT BIEN TRISTE QUE LE SUS NOMME PUISSE S'OFFRIR LE LUXE D'INSULTER SES FRERES MORTS ASSASSINES .

7.Posté par yaghmoracene le 16/04/2009 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

HONTE AU PAPE qui tombe dans le piège des sionistes et faisant le jeu de ceux qui prônent la thèse de choc des civilisations !

8.Posté par MUNA le 16/04/2009 22:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci au pape pour n'avoir pas osé souillé la terre des moudjahidines GHAZA LA GLORIEUSE!Continue ton bonhomme de chemin pour proner l'amour de jesus et serrer la mains des plus grands criminels de la planète!
Religion sans ames!Pape sans vertu!

9.Posté par Lahouari le 16/04/2009 23:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le pape n'est pas digne de représenter nos frères chretiens.

10.Posté par redk le 17/04/2009 00:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il s'abstiendra de visiter Gaza?........, s'abstiendra t'il aussi de publier dans une revue du sioniztan?, ses souvenir des jeunesses hitlériennes?, de la fraternelle entente sionistes-nazis? ha nostalgie quand tu nous tiens....
http://www.dieaula.at/

11.Posté par Mimi le 21/04/2009 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Théodose Atallah Hanna est un grand et sage homme

12.Posté par Cherchez la paix! le 09/05/2009 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des propos et des allusions sont choquantes à de multiples reprises sur cette page.
A commencer par le dessin choisi par le gestionnaire du site...

Les musulmans n'auraient-il pas le courage de reconnaitre que le pape à raison sur les questions de la morale sexuelle? (je doute pourtant que les musulmans soient pour la fornication prônée à outrance par les têtes pensantes franc-maçonnes déclarant à tout va le préservatif...)

Ce dessin est au moins autant blessant pour un chrétien, que les caricatures de Mahomet l'ont été pour les musulmans. Et ce n'est pas digne de la part d'un média qui se vante de dire plus la vérité que les médias officiels de publier de tels documents. L'impartialité est une exigence non négociable.

Ensuite, Ce qui me choque, c'est toujours cette tendance qu'ont les "sympathisants aux palestiniens" à vouloir exporter le conflit à l'extérieur du Proche-Orient. L'expression "souiller la terre des moudjahidines", etc. (ce qui souille cette terre, c'est la haine dans le cœur des hommes, et rien d'autre).
Quel est le lien entre la communication, l'exportation du conflit et les acteurs du conflit? En voici un exemple:
Qui a oublié que Leïla Chahid, ancienne porte parole de l'OLP, bienvenue en France à de multiple reprises, était une ancienne terroriste qui avait détourné des avions, et fait de la chirurgie esthétique pour échapper aux poursuites internationales? Quand je parle de l'exportation idéologique du conflit, c'est bien de cette ambigüité que je parle).

Que ce soient les palestiniens, que ce soient les israéliens, tous auraient la prétention de vouloir que le reste du monde en vienne à penser comme eux, à ne soutenir qu'eux... etc. Tous les moyens sont bons, y compris les allusions scandaleuses à la Shoa.

Car dans la situation vis à vis des musulmans, nombreux sont les chrétiens à souffrir d'épuration ethnique, chose dont les palestiniens sont les premiers à se plaindre et qu'ils iront dénnoncer à propos d'Israël.
Par exemple, ces mêmes frères musulmans, qui "exigent des excuses du Pape" d'un côté, et qui de l'autre vont abattre les troupeaux de cochons des chrétiens coptes d'Égypte, ou enlever leurs filles (encore adolescentes...) pour les marier de force avec des musulmans, ceci en particulier afin que les futurs enfants soient naturellement, musulmans... C'est çà de l'épuration ethnique. Faire de véritables rafles dans les quartiers chrétiens à la première occasion venue.

En conséquence,
Rien ni personne n'ira dicter au Pape et à l'Église sa conduite si ce n'est Dieu. C'est là tout le mystère de la collégialité des cardinaux et des Conciles dont le rôle est de discerner avec Dieu ce qui doit être fait.
Ainsi, il y a quelques années, les israéliens s'offusquaient de se voir refuser certaines déclarations (qui irait en leur faveur exclusive) par le Pape. Aujourd'hui, certains musulmans croient faire la volonté de Dieu en excitant les foules contre la venue du Pape, oubliant que les chrétiens ont tout autant doit qu'eux de cité sur cette terre.

Oui les palestiniens ont droit de paix, et ont le droit à un état proclamé en paix avec Israël.
Mais non à ce que des terroristes d'Iran, des frères musulmans, aillent prôner leur conception barbare de l'Islam et manipuler ce peuple, jusqu'à prôner l'éradication des juifs, alors que le Coran précise de respecter les gens du livre.

Honte donc à tous ceux qui choisissent un camps d'homme, plutôt que la volonté de Dieu pour cette terre. Honte à ceux qui sont "contre l'autre" plutôt que "pour la paix et l'amour".
Honte à ceux qui n'ont pas le courage de crier "dehors les terroristes islamistes qui souillent la mémoire des musulmans en important une guerre idéologique orient-occident en Palestine" .

La guerre idéologique Orient-Occident, Islam-JudéoChristianisme ne doit pas avoir lieu. Le coût serait trop lourd, Satan serait trop heureux de voir les hommes s'entretuer. Jamais il ne faut que cela n'arrive.
Tout comme les guerres de Corée, d'Indochine, du Vietnam étaient des conflits déguisés entre l'URSS et l'Occident, (ne parlons pas de l'Afghanistan, de l'Iran, de l'Irak qui en ont tout autant souffert) il est de nouveaux conflits déguisés entre l'Orient et l'Occident, dont le premier est la Palestine.

Face à ce conflit d'une extrême violence, sur des générations entières, une seule volonté, coûte que coûte : la paix. Et c'est bien là l'objet de la venue du Pape. Mais il est hors de question de tenter de l'instrumentaliser.

Quand les hauts dignitaires musulmans, chiites et sunnites réunis, comprendront que c'est la seule voie à suivre? Je l'espère de tout cœur.

J'espère entendre un jour les médias dire que les hauts dignitaires musulmans (et en particulier ceux qui avaient écrit au Pape il y a quelques mois) proclamer les excommunications qui s'imposent envers certains imams qui se proclament musulmans mais qui ne font que prôner le terrorisme et la 3e guerre mondiale.

Jamais dans les églises dans lesquelles je passe je n'entends de "soyez contre les musulmans", mais "soyez pour Jésus". Et ce n'est pas le même type de discours. Il est scandaleux de mélanger la religion et la politique. L'histoire nous a trop souvent montré quel en était le coût.

Salam / Shalom / paix à vous.

13.Posté par Cherchez la paix! le 09/05/2009 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour information:

INTERVIEW DANS L'AVION

CITE DU VATICAN, 8 MAI 2009 (VIS). Durant le vol de Rome à Amman, Benoît XVI a répondu à des questions de journalistes. En voici la transcription:

Question: "Ce voyage survient à un moment très délicat pour le Moyen Orient. Les tensions sont fortes à la suite de la crise de Gaza, où on pensait que vous seriez peut-être allé. Quelques jours après votre voyage, les responsables politiques d'Israël et de l'Autorité palestinienne rencontreront le président des Etats-Unis. Vous pensez apporter une contribution à un processus de paix qui semble enlisé?".

Benoît XVI: "Je voudrais avant tout vous remercier pour le travail" des journalistes. "Pour ce qui est de la question, je cherche à contribuer à la paix non en tant qu'individu, mais au nom de l'Eglise catholique, du Saint-Siège. Nous ne sommes pas un pouvoir politique, mais une force spirituelle et cette force spirituelle est une réalité qui peut soutenir l'avancée du processus de paix. Je vois trois niveaux. En tant que croyants, nous sommes convaincus que la prière est une vraie force, qui ouvre le monde à Dieu. Nous sommes convaincus que Dieu écoute et peut agir dans l'histoire. Je pense que si des millions de croyants, prient, cela influe sur le progrès de la la paix. Ensuite, nous cherchons à aider à la formation des consciences. La conscience est cette capacité de l'homme à percevoir la vérité, mais cette capacité est souvent contrecarrée par des intérêts particulier. La libérer en ouvrant davantage à la vérité, aux vraies valeurs, est la grande tâche de l'Eglise, celle d'aider à connaître les vraies valeurs et à se libérer d'intérêts particuliers. Troisième point, nous parlons aussi à la raison. C'est justement parce que l'Eglise n'est pas une puissance politique qu'elle peut plus facilement, à la lumière de la foi, percevoir les vrais critères, aider à comprendre ce qui contribue à la paix et parler à la raison, soutenir des positions raisonnables".

Question: "En tant que théologien, vous avez réfléchi sur l'unique racine qui rapproche les chrétiens et les juifs. Comment donc, en dépit des efforts de dialogue, y a-t-il souvent des malentendus? Comment voyez-vous l'avenir du dialogue entre les deux communautés?".

Benoît XVI: "C'est important que nous ayons la même racine, les mêmes Livres de l'Ancien Testament qui sont - pour les juifs comme pour nous - livre de la Révélation. Mais, naturellement, après deux mille ans d'histoire distincte et séparée, il ne faut pas s'étonner qu'il y ait des malentendus. Des traditions d'interprétation, de langage, de pensée, très différentes, se sont formées. Cette sorte de cosmos sémantique distinct fait que les mots mêmes signifient des choses différentes d'un côté et de l'autre. Et en utilisant des mots qui, au cours de l'histoire, ont formé des définitions différentes, naissent évidemment des malentendus. Nous devons tout faire pour apprendre chacun le langage de l'autre, et il me semble que nous faisons de grands progrès. Nous avons aujourd'hui la possibilité que des jeunes, futurs professeurs de théologie, étudient à Jérusalem, à l'Université hébraïque, tandis que les juifs ont des contacts académiques avec nous. Ainsi, y a-t-il une rencontre entre ces deux cosmos sémantiques. En apprenant les uns et les autres, nous avançons dans la voie du dialogue, nous apprenons l'un de l'autre, et je suis sûr et convaincu que nous faisons des progrès. Et ceci aidera aussi la paix, et même l'amour réciproque".

Question: "Ce voyage a deux dimensions essentielles pour le dialogue avec l'islam et avec le judaïsme. Y aura-t-il aussi un message commun concernant les trois religions qui se réclament d'Abraham?".

Benoît XVI: "Certainement, il existe un message commun et ce sera l'occasion de le rappeler et en dépit de la diversité des origines, nous avons des racines communes parce que le christianisme naît de l'Ancien Testament. Le Nouveau Testament n'aurait pas existé sans l'Ancien, parce qu'il se réfère en permanence à l'Ecriture, c'est-à-dire à l'Ancien Testament. Mais l'islam aussi est né dans un milieu où étaient présents le judaïsme comme certains courants du christianisme, judéo-christianisme, christianisme antiochien byzantin. Toutes ces circonstances se reflètent dans la tradition coranique si bien que nous avons beaucoup de choses en commun à commencer par la foi dans le Dieu unique. C'est pour cela qu'il est important d'avoir un dialogue bilatéral avec le judaïsme et avec l'islam, mais aussi et un dialogue trilatéral. J'ai été le co-fondateur d'une fondation pour le dialogue entre les trois religions dans laquelle il y avait ensemble des personnalités comme le Métropolite Damaskinos et le Grand Rabbin de France, René Samuel Sirat. Cette fondation a aussi fait une édition des livres des trois religions, le Coran, le Nouveau testament et l'Ancien Testament. Le dialogue trilatéral doit donc se poursuivre et il est aussi très important pour la paix et, disons, pour bien vivre sa propre religion".

Question: "Vous avez souvent évoqué la question de la diminution du nombre des chrétiens au proche et moyen orient, en particulier en Terre Sainte. C'est un phénomène qui a différentes causes de caractère politique, économique et social. Que peut-on faire pour aider la présence chrétienne dans la région? Quelle contribution espérez-vous apporter par votre voyage? Y a-t-il un avenir pour ces chrétiens? Avez-vous un message particulier pour les chrétiens de Gaza, qui viendront vous rencontrer à Bethléem?".

Benoît XVI: "Bien sûr qu'il y a une espérance! Le moment actuel est difficile mais c'est aussi un moment d'espérance dans un nouveau départ, un nouvel élan sur le chemin de la paix. Nous voulons encourager les chrétiens de Terre Sainte et de tout le moyen orient à y rester, à apporter leur contribution à leurs pays d'origine car ils sont une composante importante de la vie de ces régions. A côté des encouragements et de la prière, l'Eglise dispose sur place d'écoles et d'hôpitaux, qui constituent une présence très concrète. Nos écoles forment une génération qui aura la possibilité de compter dans la vie publique. Nous sommes en train de créer une université catholique en Jordanie, et il me semble que c'est une grande perspective de rencontre entre jeunes musulmans et chrétiens, qui apprendront ensemble. Elle favorisera en particulier le développement d'une élite chrétienne bien préparée à travailler pour la paix. Nos écoles et nos hôpitaux sont fondamentaux pour donner un avenir aux chrétiens. De nombreuses associations catholiques aident les chrétiens et les encouragent à rester dans leurs pays. J'espère que les chrétiens resteront et trouveront le courage, l'humilité et d'offrir leur contribution à l'avenir de ces pays".

PV-JORDANIE/INTERVIEW AVION/... VIS 090509 (1080)

14.Posté par Lahouari le 11/05/2009 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S'il a un peu de courage, qu'il commence par dénoncer les crimes d'Israel, je vous rappelle que Gaza est toujours assiègée, punie, pas encore reconstruite et que les malades ne savent toujours pas se soigner.

Et pour le post ci-dessus de "Cherchez la paix!" je ne vois pas ce qu'il y a de choquant à dire que le pape est indigne de fouler la terre sainte de GAZA. Il peut dire des choses avec lesquelles nous sommes d'accord, évidemment. MAis sur l'essentiel, à savoir la vie humaine d'un palestienien, il ne dit rien, il ne condamne pas.

15.Posté par emailbleu le 11/05/2009 13:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tiens tiens,les caricatures sont permises ici.

16.Posté par Cherchez la paix! le 11/05/2009 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher Lahouari,

De dire "Gaza est une terre sainte, et les mécréants n'ont rien à y faire." puis d'ajouter "Seuls les gens au grand coeur sont les bienvenus, ce qui n'est pas le cas du pape... "
C'est comme si je disait : un musulman, par le simple fait qu'il soit musulman, n'est pas le bienvenu en France... C'est le même racisme!

L'utilisation du terme "mécréant" pour parler des chrétiens est aussi une injure absolument inacceptable et c'est tout tout simplement du racisme pur et simple. (et je sais, c'est écrit dans le Coran, encore un point qui fait qu'il est impossible pour moi de le considérer comme "Parole de Dieu").

Ensuite, tu parles des "gens au grand cœur" : Donc pour toi, un homme qui a un grand cœur, c'est un gars qui prend son lance roquette et tire une roquette sur les écoles de Sdérot?
La vie d'un juif de Sdérot n'a t'elle pas autant de prix à tes yeux que celle d'un palestinien?
Depuis quand tuer des gens est une marque de grand cœur?
Tu ne peux pas appliquer "ta justice" dans un seul sens :
Un israélien qui tue un palestinien, c'est un crime, un palestinien qui tue un israélien c'est tout autant un crime! Il ne peux y avoir 2 poids 2 mesures, ni dans un sens, ni dans l'autre!

Et le Pape qui déclare vouloir la réconciliation des juifs et des musulmans, des israéliens et des palestiniens...

Mais peut-être qu'il y a des musulmans qui ne veulent pas la paix, mais seulement la guerre...

Ensuite, Muna qui déclare : "Merci au pape pour n'avoir pas osé souillé la terre des moudjahidines".
Donc pour toi Muna, un homme vertueux, c'est un homme qui tue les autres, alors que je Pape n'a jamais tué qui que ce soit (et je te renvoie à sa biographie, au lieu des conneries mensongères qui ont étés dites à son sujet. Car il a eu le courage de déserter des jeunesses hitlériennes... au risque de sa vie car risquant l'exécution immédiate et sans sentence pour haute trahison!) .

Ce qui souille l'humanité, ce qui souille Gaza, c'est la haine dans le cœur des hommes, et les moudjahidines sont aussi concernés... Il y a des homme sur cette terre qui n'ont que de la haine au cœur, et je suis le premier attristé de les savoir dans un tel enfermement spirituel. Des hommes qui ne vivent que pour tuer.

Je défie quiconque de dire que personne à Gaza n'aurait voulu tenter d'assassiner le Pape si il s'était rendu à Gaza...

Je rappelle aussi que l'homme, qui croyait bien faire en tant que musulman, qui avait tenté d'assassiner le Pape Jean-Paul II, s'en est repenti, et s'est converti à Jésus-Christ qui est la seule source de rédemption face au péché et la haine de l'humanité.

J'attends et je souhaite voir les palestiniens aller pardonner aux juifs avant que l'on aille donner des leçons à la papauté romaine. Car Jean-Paul II, lui a eu le courage d'aller pardonner à celui qui avait tenté de l'assassiner. J'attends aussi et je souhaite voir les juifs aller pardonner aux musulmans.

Une seule solution, la Paix, et quiconque y est opposé ne peut être un homme de paix, et donc, un homme de cœur...

Salam / Shalom / Paix à vous.

17.Posté par Cherchez la paix! le 11/05/2009 18:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour info (source 20 minutes) :

La paix entre Palestiniens et Israéliens

Autre thème abordé par Benoît XVI, le conflit israélo-palestinien. «Je plaide, avec tous les responsables, pour un examen de chaque voie possible vers une résolution juste des difficultés considérables afin que les deux peuples puissent vivre en paix dans leur pays respectif, dans des frontières sûres et reconnues internationalement», a-t-il déclaré à l'aéroport Ben Gourion près de Tel-Aviv .

En parlant de «pays respectif», il a semblé apporter son soutien à la création d'un Etat palestinien aux côtés d'Israël, un règlement que refuse d'accepter le nouveau gouvernement de droite d'Israël dirigé par Benjamin Netanyahu.

18.Posté par Lahouari le 12/05/2009 00:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce que tu comprends et ce que j'écris n'est pas la même chose, quand je parle de gens au grand coeur, je pense à des humanitaires qui viennent à Gaza forcer le blocus criminel pour y amener des médicaments ou autres. Je n'ai non plus jamais dit que la vie d'un juif n'avait pas de valeur, c'est toi qui le dit. Dans les gens au grand coeur il y a des juifs, des chrétiens, des athés et des musulmans.
Ton pape n'en fait pas partie. Et quand tu dit qu'il prone la réconsiliation entre les juifs et les musulmans, tu ne dis pas la vérité car il parle de réconsiliation entre les chrétiens et les musulmans. Tu n'as qu'à regarder la télévision "israelienne" eeuuhhh pardon française.

Les pays musulmans ont toujours accueilli les juifs persécutés, mais l'Etat d'ISrael n'a jamais toléré un seul musulman, il préfère les masacrer, voir ce nouveau gouvernement d'extrémistes ce qu'il va faire.
Et le baratin habituel "des tirs sur Sdérot depuis 8 ans" je n'y crois plus, car en ce moment même des palestiniens meurent car ils n'ont pas de soin et pas à manger. Et quand ils sont bombardés, ils n'ont pas d'abris pour se réfugier. Mais on préfère nous rapeler les morts de la shoa que ceux de Gaza, les morts de Gaza n'ont pas de valeur aux yeux des médias occidentaux. Et je critique Tous les gouvernements successifs d'Israel car ils ont tous du sang sur les mains. Et si tu es un homme de Paix comme tu le prétends, tu dois être d'accord avec moi.

Et quand quelqu'un te prendra ta maison, ton travail, tueras tes enfants, tes parents, tes voisins, on verra si tu n'auras pas la haine.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires