ALTER INFO

Voix de la Maison Blanche du 31 mai 2007


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



Dimanche 3 Juin 2007

TBR News, 31 mai 2007


​​​​« Le personnel de la Maison Blanche a deux compagnies de sondage privées à son service. Le but est d'avoir une analyse très précise de l'opinion publique. La méthode habituelle est d'interroger sur une opinion. C'est-à-dire, si le Comité National Républicain ou Démocrate veut une certaine impression créée, il informe ses sondeurs qu'il veut montrer l'approbation publique de quelque chose, les sondeurs dénichent une liste de républicains enragés et les sondent avec des résultats entièrement prévisibles.


​​​​À titre d'exemple, il y a environ cinq ans, un sondage a prouvé que seulement 25% du public Étasunien croyait que l'Holocauste avait eu lieu. Ces résultats ont tellement exaspéré la communauté Juive, qui compte sur la sympathie publique pour diriger ses objectifs, qu'un nouveau sondage immédiatement entrepris montrait que 95% du public Étasunien croyait à l'Holocauste.


​​​​Comment ceci a-t-il pu arriver ? Simple. On a su plus tard que la société de sondage n'avait interrogé que des Juifs alors que la première enquête était générale. C'est comme ça que ça marche, les enfants.


​​​​Quoi qu'il en soit, les sondages dont on se sert ici sont totalement impartiaux parce que l'exactitude des résultats est essentielle dans de nombreux cas. Vous pourriez être intéressés de savoir qu'un sondage spécial effectué le 30 mai dernier, montrait un taux d'approbation de Bush de 18% ! Un autre sondage, fait par une agence de presse montrait deux jours plus tard un taux d'approbation de 25%.


​​​​Le nôtre est beaucoup plus précis. La cote de popularité globale de Cheney est de 9% et en chute. Les républicains du Congrès se rendent bien compte de ce plongeon et sont aussi nerveux que des chat à queues longues dans une pièce entièrement pleine de rocking-chairs. Ils voient leurs chances se diriger dans une cave profonde et parce que Bush est obstructionniste et têtu comme une mule, ils savent qu'il ne peut pas être dérangé de son but démentiel, parvenir à la victoire en Irak.


​​​​Il est évident pour presque tout le monde que si Bush nous maintient [comme ça], il y aura une sorte de réaction terrible aux États-Unis et le résultat sera un énorme bouleversement aux élections du Congrès en 2008. Que peut-il arriver ?


​​​​La révolte en masse chez les militaires, les actes de sabotage, la violence nationale mais le plus vraisemblablement, la forte probabilité de la mise en accusation bipartite. Très peu le veulent réellement, se souvenant du bruit et de la fureur du Watergate, mais Bush ne leur laisse pas le choix. Ils se balanceront en arrière et en avant et finalement, quelque acte d'une bêtise extrême de la part de Bush commencera à faire débouler un tronc de la colline, une évolution qui ne pourra plus être arrêtée. »



Original : http://www.tbrnews.org/Archives/a2694.htm

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info




Dimanche 3 Juin 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires