ALTER INFO

Voix de la Maison Blanche du 26 mai 2007


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



TBR News
Mercredi 30 Mai 2007

TBR News, le 26 mai 2007


​​​​« Ni Bush ni Cheney ne ferait un bon joueur de poker ; leurs bluffs sont de manière durable idiots, illogiques et transparents. Et ils échouent facilement par manque de faits.


​​​​Depuis 2001, le public Étasunien a été victime de diverses alertes à la sécurité inventées officiellement (et très mal construites), surtout avant la dernière élection, qui étaient uniquement conçues pour terrifier le public ignorant afin qu'il vote pour les merveilleux républicains qui les protégeront. (Bien entendu, ça n'aborde pas la question de qui protégera le public contre les voleurs de Bush qui ont piqué assez d'argent pour acheter le Guatemala).


​​​​Et il y avait les bandes d'Oussama Ben Laden contrefaites par la CIA (il est mort depuis quatre ans maintenant), made in Texas, conçues pour effrayer encore les électeurs. Et nous avons eu l'explosion du complot grotesque à la tour Sears [à Chicago], encore des bandes de Ben Laden, les vraiment divertissantes bombes liquides soi-disant faites par des terroristes (jamais identifiés) qui, nous a été dit à perdre haleine, projetaient de les utiliser sur des avions, l'arnaque des bombes dans les chaussures aussi absurdes, au sujet de faire sauter des portes de l'habitacle des avions, la course à la destruction de Fort Dix, et la fuite constante des plans d'invasion de l'Iran qui nous inonde depuis un an et demi.


​​​​Bush essayant de bluffer avec la Corée du Nord a fait se gausser, non seulement les Nord-Coréens mais tous les autres. Il a continué à menacer de boycotts, d'invasion et de bombardements s'ils ne démantelaient pas leurs programmes atomiques, mais les Nord-Coréens ont vu rapidement qu'il faisait simplement du bruit pour impressionner encore son public crédule, et ils l'ont ignoré, ayant aussi bien évalué le tambour vide que Shakespeare qui disait, 'Plein de bruit et de fureur ne signifient rien.' C'était la Corée du Nord et c'était une indication des méthodes d'attaque de Bush : Bluffer, poser pour les caméras et puis se replier. Dans la même veine, lui et Cheney menacent l'Iran de manière virulente depuis plus d'un an et demi.


​​​​Avec Israël terrifié les poussant à attaquer leur ennemi (Mieux vaut 10.000 morts Étasuniens qu'un seul Israéliens), les gens payés pour applaudir Bush avaient dit à Téhéran que Bush ne leur tolérera précisément plus rien et qu'il se fâchera vraiment la semaine prochaine. C'est alors que les plans secrets du Pentagone d'une invasion en instance de l'Iran ont filtré à plusieurs reprises dans les imprimés et les vidéos des médias Étasuniens avides et aveugles. Et si Bush devient vraiment furieux, il les frappera avec sa bourse.


​​​​


​​​​Puisque Téhéran se moque simplement de ses bourdonnements inefficaces, Bush, dans la perception croissante qu'il est un andouille incapable, a maintenant commis une très grave erreur en envoyant un grand groupe naval des forces opérationnelles, dont des porte-avions, dans le Golfe Persique. Au lieu de terrifier Téhéran pour les soumettre, il a mis le gros des forces de frappe navales US dans une situation très gravement préjudiciable.


​​​​Les Iraniens, c'est très bien connu (sauf de la presse qui imprime uniquement ce que lui racontent le Pentagone et la Maison Blanche) ont un nombre important des tout derniers missiles Russes positionnés dans les montagnes bordant le Golfe. Eux, et les Russes, ont construit de fausses positions pour égarer les satellites au-dessus, dont les orbites et les horaires sont connus depuis un certain temps par à peu près tout le monde hormis le Pentagone, mais ils ont aussi de vraies positions pleines de missiles.


​​​​Si une attaque US seule ou avec les Israéliens devaient être lancées contre l'Iran, ils riposteraient, pas avec des armes atomiques mais avec les missiles fournis par les Russes. Quiconque se décarcassant à regarder Internet à propos de ces nouvelles armes, saura qu'elles ne peuvent pas être détournés par nos défenses électroniques de missiles et tous ce que cela amènerait serait qu'un missile rentre dans un porte-avions, bien à sa portée, et y fasse un trou assez grand pour permettre à un train de passer à travers.


​​​​Le golfe Persique n'est pas profond mais si un porte-avions y coule, la perte de vies sera très élevée, environ 6.000 hommes étant à bord. Et nous ne parlons là que d'un énorme bateau et pas des douzaines d'autres grandes unités navales maintenant en position et aussi des cibles faciles. Une grande flotte, enfermée dans le Golfe Persique relativement étroit, facilement à la portée des missiles Iraniens-Russes, pourrait, en théorie, être pratiquement anéantie avec de terribles conséquences.


​​​​Autrefois, quelqu'un demandait à Otto von Bismarck, chancelier Allemand et expert en affaires étrangères, où il sentait qu'une guerre importante éclaterait. Bismarck répondit, 'Quelle bêtise, dans les Balkans.' Maintenant, avec le même genre de leadership faible aux USA que celui que Bismarck devait supporter, la réponse serait, 'Ben voyons, dans le Golfe.'


​​​​Bush est incapable de lancer une autre guerre véritable mais sa posture idiote et son flot constant de menaces ne signifiant rien pourraient bien déclencher un désastre majeur qui achèverait ce que ses bluffs stupides ont déjà engendré. Par son désir vide qui le porte à être un grand chef militaire (qu'il n'est pas maintenant et qu'il ne sera jamais) et parce qu'Israël l'a poussé à interférer, de façon inepte, dans la politique du Moyen-Orient, (uniquement à leur avantage) Bush a déchaîné un mouvement Musulman anti-Israélo-US très efficace qui, comme il se propage à travers le globe, aura un effet terrible au cours des années à venir.


​​​​S'il n'y avait pas notre soutien insensé et obstiné à Israël, les musulmans n'auraient jamais lancé des attaques sur les États-Unis [?, NDT] et notre comportement grossier, brutal et très violent ouvertement envers eux, en Irak et aux USA qui n'a fait qu'attiser les flammes d'un feu que Bush a délibérément allumé.


​​​​Jusqu'ici, les jeux idiots de Bush et de Cheney ont pratiquement détruit notre armée et nos Marines comme force de combat terrestre efficace. Maintenant Bush regarde la Navy intacte comme un autre pièce de son fol échiquier. Étant donné toutes ces foutaises militantes, est-ce un miracle que ce Poutine de Russie devienne de plus en plus hostile ? Cheney veut désespérément revenir à la guerre froide avec les mauvais Russes comme notre premier ennemi quand en fait, à l'heure actuelle, les premiers ennemis du monde siègent à la Maison Blanche à Washington. »



http://www.tbrnews.org/Archives/a2692.htm

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info



NDT : Les vues de l'auteur sont intéressantes car elles montrent la situation US ressentie par la base. Il cite quelques fausses menaces terroristes mais oublie la plus impressionnante à l'époque : celle que les autorités disaient vouloir faire sauter le grand pont de San Francisco, le Golden Gate.

​​​​Les dires de l'auteur sont erronées sur certains points : d'abord les Musulmans n'ont jamais attaqué les USA ; ensuite Israël n'a pas peur de l'Iran : Israël et les néo-conservateurs poussent à attaquer l'Iran pour détruire une société organisée indépendante (comme l'est maintenant la Russie) et pour qu'Israël devienne la puissance dominante et prédatrice du Moyen-Orient.

​​​​Je ne sais si c'était de l'intoxication, mais il y a quelques mois, un article racontait que les USA auraient intercepté au dessus de l'Iraq des avions Israéliens qui étaient dits en route pour bombarder les installations Iraniennes. Les USA auraient empêché les avions Israéliens de continuer en les menaçant de les abattre.

​​​​Il ce pourrait en définitive que les USA prennent en compte leurs intérêts. Bien qu'ils menacent l'Iran depuis des années, et que l'attaque soit planifiée par les néo-conservateurs depuis 6 ou 7 ans, ils ne le feront jamais dans leur état actuel de faiblesse. Mais ils entretiennent l'impression qu'ils le feront pour apparemment maintenir élevés les cours du pétrole. Bien que l'attaque de l'Iraq était dans l'intérêt d'Israël, elle répondait aussi au besoin US de maintenir la vente du pétrole en dollars, et aussi, comme le déclarait un article basé sur un document du Département dÉtat US écrit par des responsables de firmes pétrolières US, à diminuer l'offre pétrolière pour en augmenter le prix.




Mercredi 30 Mai 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires