ALTER INFO

Voix de la Maison Blanche du 18 juin 2007


Dans la même rubrique:
< >


Samedi 23 Juin 2007



TBR News, le 18 juin 2007


​​​​Dans les quatre dernières années de guerre en Afghanistan et en Irak, le nombre de morts non rapportés dans le personnel militaire étasunien dépasse 20.000 (20.871) et les blessés ayant dû être évacués des zones de combat vers des hôpitaux en dehors des théâtres de guerre dépassent les 56.000. Ça provient d'un rapport classé hautement confidentiel, envoyé par le Pentagone à la Maison Blanche, qui circule de manière extrêmement restreinte.


​​​​C'est tout à fait logique en s'appuyant sur le nombre de troupiers engagés sur les deux théâtres, la durée, l'augmentation de la nature mortelle des attentats à la bombe, les tireurs embusqués et les attaques furtives au mortier et à la roquette. Il y a l'incrédulité publique croissante sur le chiffre de 3.000 et quelques annoncé par le Pentagone et ses blogguers rétribués, mais la presse refuse avec constance de seulement remettre en cause cette question ou même d'oser laisser entendre la vérité.

​​​​Par la suite, elle rompra le silence et quand elle le fera, Bush rejoindra Blair en Tanzanie pour élever des éléphants.


​​​​Les morts sont toujours annoncés à leur famille mais le public n'en voit qu'environ trois par jour sur un total réel qui oscille entre 9 et 20. C'est probablement le secret le mieux gardé de la guerre et Dieu aide tout journaliste de média national qui imprime cela ou tout membre du ministère de la Défense qui fait allusion à ce sujet.


​​​​Ils ont caché l'énorme nombre de déserteurs (la plupart en Irlande et certains en Allemagne) qui dépasse 7.000. La presse obéissante reconnaît ces désertions, les minimise, et prétend que la plupart des fuyards, ''reviennent par la suite''. J'ai des nouvelles pour les idiots qui rapportent ces âneries : ils ne reviennent pas.


​​​​D'une part, les morts ne peuvent jamais revenir et les blessés sont écartés d'une poussée, sans discussion et ils seront littéralement laissés à pourrir dans les hôpitaux ou les maisons de repos militaires de qualité inférieure.


​​​​Tout ça sera découvert mais les gens de Bush sont frénétiques pour le garder fermé à clef dans la remise à bois jusqu'à ce qu'ils quittent tous le pouvoir et dégotent un job florissant dans le privé. Les think tanks [machin angloUS se traduisant approximativement par boîte de (soi-disant) penseurs ou groupe d'experts (soi-disant), NDT] et les grandes sociétés sont d'habitude les derniers lieux de repos de ces vautours, alors qu'un trou profond dans la terre serait bien plus adapté. Laissez-nous donner aux asticots quelque chose à mâchouiller. Même une hyène affamée refuserait de mastiquer pareille charogne.



http://www.tbrnews.org/Archives/a2704.htm

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info






Samedi 23 Juin 2007


Commentaires

1.Posté par Gilles COUTURIER le 24/06/2007 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'embrouilleur est celui qui s’applique à ce que l’on ne comprenne jamais, ce qu’il ne veut… surtout pas dire. C'est son orgueil qui le pousse à croire que la masse des crédules est aveugle, pourtant l'orgueil aveugle en premier celui qui menttout le temps. Il bombe le torse avec le sourire du niais...alors que en réalité:
Son armée est dépressive, son peuple ne le soutient plus, les chiffres gigantesques annoncés par le congrès pour financer la guerre, sert à nourrir sous perfusion des vieux généraux impotents qui dirigent des colonels sourds sous les ordres desquels une multitude de sous officiers commandent quelques informaticiens qui programment un logiciel qui transmet des ordres que, sur le terrain, personne ne peut appliquer à la lettre (.!?:..§))x..). Vous me suivez...?
Bien-sûr, sur la scène internationale, on ne peut pas faire un constat aussi cru...

He who will not freely and sadly confess he is much a fool...is all a fool.

2.Posté par bakree le 06/07/2007 12:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est une question de logique ; je vous invite a aller sur youtube ou dailymotion pour voir la violence des attaques de moujahidines. Les GI sont literalement dechiquettes par les mines, cela signifie que les corps ne peuvent etre ni rappatries ni rapieces.
Le vrai probleme, ce n'est pas que le Pentagone mente, elle pourra toujours justifier ces faits et gestes, le probleme est le relauis des presses soi-disant libres, pourkoi relaient-elles ces fausses informations ? Conspiration ou complicite ?

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires