ALTER INFO

Vladimir Poutine se confie au Figaro


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



Dimanche 14 Septembre 2008

Vladimir Poutine se confie au Figaro
Pour le Premier ministre russe, les Etats-Unis sont, eux-mêmes, à l'origine des tensions qui se sont produites dans les relations Washington-Moscou, c'est ce qui se dégage de l'interview de M. Vladimir Poutine, publié, par "le Figaro". "Les Etats-Unis doivent prendre l'initiative d'améliorer les relations avec la Russie, relations qui sont affectées par le conflit entre la Russie et la Géorgie, en Ossétie du sud.", a affirmé le Premier ministre russe, dans son interview avec le quotidien français. Selon l'Agence Ria Novosti, qui cite "le Figaro", Poutine a, également, souhaité que le contrôle de la situation, dans la zone de sécurité entourant l'Abkhazie et l'Ossétie du sud, puisse être, un jour, confié aux observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et aux forces européennes et onusiennes. "Dans ce cas-là, la Russie acceptera, sans aucun doute, de remplir, totalement, ses engagements, et de retirer ses forces de maintien de la paix de la zone sécuritaire.", ajoute la même source. "J'attends que les relations s'améliorent. Les Américains ont gâché les relations, et ils doivent les améliorer.", a, également, affirmé Vladimir Poutine. "En cas de crises globales, les intérêts réciproques surpassent certaines contradictions. La Russie et les Etats-Unis doivent toujours se remettre au travail ensemble, lorsque les crises globales apparaissent.", a ajouté M. Poutine, notant que les deux Etats avaient été alliés, tant, durant la Première Guerre mondiale, que lors de la Seconde. "Ici, en Russie, nous ne l'oublions jamais. Nous espérons, également, que nos partenaires américains s'en souviendront aussi.", a-t-il dit. "La Russie n'a pas besoin d'annexer de nouveaux territoires, ni de séparer une partie de l'intégrité territoriale géorgienne.", a précisé le Premier ministre russe. De même, il a affirmé que l'armée russe n'avait eu d'autre choix que d'investir l'Ossétie du sud. "Il s'agissait, en fait, d'une réponse à l'agression des forces géorgiennes contre l'Ossétie du sud, agression qui a fait un grand nombre de victimes parmi les civils.", a ajouté Vladimir Poutine. A la question de savoir pourquoi Moscou s'oppose à l'envoi d'observateurs internationaux, en Abkhazie et en Ossétie du sud, le Premier ministre russe a répondu, en disant que "l'Ossétie du sud et l'Abkhazie sont des pays indépendants dont nous avons reconnu l'indépendance. Il faudrait donc négocier avec les gouvernements de ces deux pays, avant de décider d'y envoyer des forces étrangères." Dans le même temps, l'Agence Associated Press a annoncé qu'une délégation du Département américain à la Défense était attendue, en Géorgie, pour procéder aux arrangements nécessaires. Bien qu'il s'agisse d'une simple mission pour évaluer les besoins militaires légitimes qui se posent à la Géorgie, comme on l'explique au Pentagone, ce geste d'appui washingtonien à Tbilissi finira par exaspérer les responsables du Kremlin. En fait, le Pentagone ne fait aucune allusion explicite à un renouvellement des capacités militaires géorgiennes, mais n'oublie, cependant, pas de souligner que le pays, à savoir, la Géorgie, doit acquérir les capacités de se défendre contre toute nouvelle agression.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Dimanche 14 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par Zorro m.d.s le 14/09/2008 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Russes ont donné une bouffée d air aux européens souverainistes, et ils en avaient besoin...Maintenant c est l heure des choix, ou alors le choix ne tardera plus en Europe.A qui est cette Europe? De ce point de vu voir la France l Allemagne et l Italie parler d une même voix rassure, et voir Barroso derrière Sarkozy est parlant.
Mais il existe une Europe fédérée aussi autour de la Grande Bretagne qui finalement ne s étant que peu investie devrait se voir remise à sa place, celle de 51ème état des Etats-Unis.Même la Pologne finira par revenir à la géographie.

L avenir de l Europe c est aussi sa puissance, et non l Otan.Regardez ces fous d "atlantistes" européens se coucher devant la base-missile polonaise sachant qu ils sacrifient la sécurité de l Europe (et de la Russie) pour les fantasmes belliqueux américains.Oui, ils ont pris un coup les "atlantistes" et les secousses secondaires ne font que commencer, ils se déchireront entre eux aussi.

L heure du choix approche donc aussi pour deux pays, la Grande Bretagne et les Etats-Unis.

Qui est européen? Qui ne l est pas?

2.Posté par Meda le 15/09/2008 01:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les européens regreteront mais après.ils tiennent comptes aux intérêts yankees que leurs propres intérêts alors que les yankees ce ne sont pas des humains ce sont des psychoptes sanguinaires asoifés de sang et de petrol.ce sont des barbarees sauvages des grands tyrans criminels.

3.Posté par souad le 15/09/2008 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Medvedev a refusé que Barroso et Solana assiste au pour parler sur l'accord en six point. Ils ont attendus dans une salle d'attente jusqu' au la conférence de presse.
Ceci pour bien faire comprendre que, la Russie négocie avec la France et pas avec l'Europe. Même le drapeau européen fut remplacé par le Français pendant les discussion entre les deux président.

4.Posté par djeha le 15/09/2008 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Malheureusement les américains on réussi leur coup en envoyant au feu ce taré se Sakachvili et en faisant croire aux européens leur implication dans cd conflit
ils creent le conflit et laisse le roquet se débrouiller seul et dans la solution du conflit creent la division de l'Europe La GB toujours caniche des USA
Comme ça ils gagnent sur tous les tableaux
Et plus aucune puissance ne s'oppose à son unilatéralisme

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires