Palestine occupée

Viva Palestina 5 - Lundi 11 octobre – toujours à Lattaquié (Syrie), à attendre le feu vert des autorités égyptiennes de collaboration avec l'entité sioniste


Ceux qui ont eu l’occasion de visiter la Palestine occupée connaissent bien la technique des checkpoints israéliens, les fixes et les mobiles : une technique pour contrôler, humilier, infliger des punitions illégales collectives, essouffler la résistance de la population civile palestinienne. Une technique qui évolue en des formes toujours plus sophistiquées et inhumaines. Le check point de Qalandia entre Jérusalem et Ramallah gardait encore il y a quelques années quelque chose d’humain : la possibilité au moins de voir en face l’oppresseur ; à présent il a été transformé en un dispositif entièrement automatisé et complètement anonyme qui traite les Palestiniens comme des sous-hommes. De l’oppresseur on ne peut entendre que les ordres.


Mardi 12 Octobre 2010

L'équipe italienne en pleine interprétation de
L'équipe italienne en pleine interprétation de
L’Egypte aussi est à l’évidence en train de s’entraîner à la technique du checkpoint avec le Convoi VP5. S’il est vrai que les négociations de Damas se sont conclues par un accord dont le prix à payer a été le renoncement de Galloway à entrer dans Gaza, maintenant le gouvernement égyptien continue à jouer sur les dates et sur les façons d’entrer à Gaza, en espérant peut-être essouffler la résistance des 380 militants installés dans le camp de Lattaquié.

Mesures de rétorsions misérables et intimidations de la part d’un gouvernement et d’un pouvoir qui s’acheminent irrémédiablement vers le déclin. Mais ces comportements n’en sont pas pour autant tolérables. Kevin Ovenden, directeur du convoi, dans la conférence de presse de samedi 9 octobre, a montré à la presse proche-orientale et internationale les échantillons des armes de destruction de masse dont est doté le convoi : des cahiers, des crayons, des albums de dessin, des petits sacs à dos pour les étudiants, des médicaments, des fauteuils roulants pour les handicapés et ainsi de suite. Il est évident que le gouvernement égyptien ne se rend pas compte du ridicule dont il se rend responsable. Mais cette attitude n’est reste pas moins intolérable et l’appel est lancé par le convoi d’adresser des protestations et des pressions aux gouvernements, aux ministères des affaires étrangères et aux ambassades des 27 pays participants afin que ce comportement prenne fin immédiatement et que le convoi, immobilisé et d’une certaine manière séquestré dans le port de Lattaquié, puisse partir pour El-Arish et de là, sans obstacles ultérieurs, entrer à Gaza.

Conférence de presse de dimanche 10 octobre, 18 heures : Kevin Ovenden fait le point de la situation, annonce que lundi à 11 heures, un groupe de 30 véhicules algériens partira du camp de réfugiés pour aller directement au port de Lattaquié, pour protester et faire pression sur les autorités égyptiennes. Le convoi a déjà accepté toutes les conditions posées par les fonctionnaires égyptiens et toutes les informations demandées sur les militants, véhicules et chargements ont été fournies ; mais le laissez-passer attendu n’arrive pas. Dans aucun des précédents convois les exigences égyptiennes n’avaient été aussi absurdes et détaillées.

Dans la soirée de dimanche 10, toutes les nations présentes ont participé à un concert-happening. Le groupe italien a proposé la lecture d’un extrait d’Etat de siège de Mahmoud Darwish, et donné ensuite une interprétation très applaudie de Bella Ciao (photo ci-dessus), opérant ainsi un lien symbolique entre la résistance palestinienne et la résistance italienne dans la lutte contre le nazi-fascisme.

ISM-Italia
(traduction Marie-Ange Patrizio)


Blog d'Azra
(traduction MR)

Le 10 octobre est passé inaperçu. Nous avons perdu la notion du temps. Hier fut une journée relativement tranquille, sauf le soir, quand la nuit s’est animée. Le contingent malais a organisé une soirée « portes ouvertes » et a invité de nombreux bénévoles à dîner. Le très habile chef Azmi a concocté du bœuf au curry, de l’agneau aux pommes de terre, des sardines, et je n’ai eu à m’occuper que du thé. Dîner très apprécié par tous ceux qui sont venus le goûter. Tout le monde assis en tailleur sur le sol, à la Malaisienne.



Quelques photos de notre maison « portes ouvertes » :











En même temps, un concert avait lieu et les participants au convoi se sont beaucoup amusés à se ridiculiser devant tout le monde :))


Abdul Wahab, de Malaisie, en plein 'silat petir'


Theresa représente l'Irlande


Vince d'Angleterre


Pat & Hone, de Nouvelle-Zélande, danse un Haka

http://www.ism-france.org/news/article.php?id=14471&type=temoignage&lesujet=Actions http://www.ism-france.org/news/article.php?id=14471&type=temoignage&lesujet=Actions



Mardi 12 Octobre 2010


Commentaires

1.Posté par Philippe le 12/10/2010 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle honte! Quelle infamie des dirigeants arabes tous complices des usionistes dans ce drame de l'histoire!
Le comble est que les dirigeants arabes font de pire que les sionistes; si les derniers ont construit un mur en béton, les vendus (harkis) dirigeants arabes ont construit le leur en acier. Quelle pourriture y sont.
Mais ou sont toutes ces hordes d'arabes ou musulmans sunnites qui ont failli dégénérer un conflit avec un pays voisin pour une partie de football? Le football comme d'autres raisons futiles sont plus importants que les confrères palestiniens qui se font buter a coup de balle et de phosphore?
Vous devez avoir honte que des hommes libres de tout horizon et de sexe viennent vous défendre.

Vive les hommes libres de toute la planète, je vous aime tous.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires