Palestine occupée

Visite d’Aoun en Syrie, entre ovations et huée


Le moins que l’on puisse dire c’est que la visite du chef du Courant Patriotique Libre, le général Michel Aoun en Syrie, fait et fera certainement couler beaucoup d’encre, mais surtout elle fait grincer les dents de certaines personnalités politiques ex-prosyriennes ou anti-syriennes par nature.


Mardi 2 Décembre 2008

Visite d’Aoun en Syrie, entre ovations et huée
Ghada Houbalah

A ce titre les forces du 14 mars ont déterminé, à l’issue d’une réunion organisée à leur Q.G, les critères pour toute visite d’un responsable politique ou militaire en Syrie.

Dans son communiqué, le bloc du 14 mars précise que :

-pour chaque visite en Syrie, il faut au préalable l’approbation du conseil des ministres, une approbation qui doit figurer à l’ordre du jour du Conseil réuni, accompagné d’une liste des personnalités à rencontrer et du programme de la visite.

-le conseil des ministres doit être mis au courant des résultats de la visite et signer son accord là-dessus.


Par ailleurs, le député du bloc du changement et de la reforme, Chamel Mozayia, a estimé dans un communiqué qu’il a publié, que toute cette campagne lancée contre la visite du général Aoun en Syrie, traduit au fond une peur de voir une victoire écrasante de l’opposition au cours des prochaines élections législatives, de perdre leur statut hérité de la période de la tutelle syrienne. Et d’ajouter : « pour ce qui est de Samir Geagea, qui a considéré la visite de Aoun en Syrie, une honte, nous lui rappelons son passé qui est une honte pour l’histoire du Liban, le général a défendu le Liban et son peuple, alors que toi tu as participé à l’attaque contre le dernier bastion de la liberté le 13 oct 1999 ».


De son côté, le ministre de la communication Gibrane Bassil, a souligné que le général Aoun se rendra en Syrie pour dire aux chrétiens de la Syrie et à son peuple qu’ils ont des frères au Liban et que les chrétiens du Liban et son peule ont des frères en Syrie. Mais aussi, pour affirmer que les chrétiens d’Orient ne sont pas que de Kafarchima, mais plutôt ils sont le prolongement de tous les chrétiens depuis l’Egypte en passant par la Palestine jusqu’à Jérusalem.
Enfin, le chef du parti al-Tadamon, Emile Rahméh a estimé que la visite de Aoun en Syrie permettra une fois pour toutes de tourner la page dans l’intérêt de notre génération.
Il a ajouté que ceux qui tirent sur les Syriens aujourd’hui sont ceux qui par le passé ont bénéficié de la tutelle syrienne. Alors que le général Aoun se battait contre eux la tête haute, et aujourd’hui il se rend en Syrie la tête haute.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mardi 2 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par Aigle le 02/12/2008 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LIBANAIS NE VOUS FAITES CORROMPRE PAR LES BARILS DE PETROLE AMBULANTS QUI EUX MEME EXECUTENT LES ORDRES CONCUS ET PLANIFIES PAR LEURS MAITRES SIONISTES US ET EUROPEENS

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires