Politique Nationale/Internationale

Vers une transition démocratique assurée par la Force Armée ?



DJERRAD Amar
Jeudi 25 Avril 2019

Vers une transition démocratique assurée par la Force Armée ?
Vers une transition démocratique assurée par la Force Armée ?
----------
Par A Djerrad

Le « Hirak » semble aller vers l’échec par les manipulations, les déviations et les mensonges ! (On l’a observé à partir du 7ème vendredi)

Les revendications se multiplient (par dizaines) et se radicalisent sans rapport avec l’objectif initial du « Hirak ».

Nous sommes certains qu’il est aujourd'hui dévié de ses objectifs à force de tripatouillages et des agissements de certains partis politiques et personnalités apparents ou de l'ombre, souvent spécialistes des mensonges, de la diversion et subversion !

S’il continue, il y a une forte probabilité qu’il aboutisse à la violence qui est l’objectif des forces « anti-changement » dont les militants ont infiltré les manifestants.

Ils veulent guider le mouvement « hirak » soit vers une transition incertaine qu’ils veulent, eux-mêmes, mener en négligeant la Constitution (avec de surcroît le souhait de la caution de l’Armée), soit vers un « état d’urgence » dont ne veut surtout pas l’Armée !

Des malveillants usent même de la fourberie en faisant croire que la solution ne peut venir que de l’Armée qui devrait cautionner l’inconstitutionnalité de leurs propositions qui seraient celles « de la rue ». Ainsi, ils font minent d’attendre, chaque semaine après chaque vendredi, que l’Armée, par son chef d'Etat-major, se « prononce » : s'il le fait et que cela ne corresponde pas à leur attente ; il l'accuse d’ingérence en la sollicitant de rester en dehors de la politique ; s'il ne le fait pas, on l'accuse par son silence de vouloir «protéger» le système contre la volonté du peuple !

Ces forces anti-changement se retrouvent dans certains partis politiques et des personnalités qui poussent à l’impasse en incitant à refuser « tout »… La communion de l’Armée et des services de sécurité avec le peuple et leur bonne foi à aider aux réformes les dérange beaucoup !

Pour saper cela, on multiplie les manifestations « hors vendredi », on introduit des revendications irréalisables et des slogans malsains, on incite à des grèves qui dérangent plus les citoyens, on provoque des incidents que l’on impute aux services de sécurités, on s’évertue à mettre dos à dos le peuple et l’Armée en mettant en avant son Chef d’Etat-major (en leur faisant croire qu'il ne représente pas l’Armée !) etc, etc…

Ils poussent jusqu’à qualifier de « traitre » à la nation l’ensemble de ceux qui ont été à l’origine, de près ou de loin, de la déliquescence actuelle par leur gouvernance, leur gestion, leurs combines, leurs manipulations, leurs traficotages ou leur silence, du Président de la République au plus simple responsable ! Si telle est la définition du « traitre », il ne resterait comme « patriote » pas grand-chose… que ceux qui n’ont jamais travaillé !

Quand des partis et personnalités arrivent à rejeter les élections, même précédées de changement totale de la loi électorale, et/ou qu’ils refusent de participer à toutes consultations pour arrêter, en concertation, la nature, les modalités et les moyens des changements, c’est qu’il y a bien volonté d’obstruction, voire de trouble !

On comprend donc clairement que ceux qui veulent « tout » rejeter pour faire échouer « les changements » sont bien loin de l’esprit du « hirak » ! Ils suivent, en fait, égoïstement leurs intérêts en s'employant à éloigner à tout prix les référendums sachant que le peuple les rejette !

Leur objectif est de d’empêcher toute solution qui ne va pas dans le sens de leurs objectifs ambigus ! Ils ne veulent donc pas du changement même au prix d’un « état d’urgence » qui peut leur interdire toute activité partisane, voire une dissolution pour réapparaître avec de nouvelles règles !

L’Algérie cheminera alors, par la force des choses, vers une transition démocratique, relativement longue, imposée… par la Force Armée !

A. Djerrad


Mercredi 24 Avril 2019


Commentaires

1.Posté par Nasser le 25/04/2019 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C’est triste d’entendre un juriste, avocat et ex président de la ligue des droits de l’homme proposer, pour une sortie de crise, une démarche anticonstitutionnelle, et donc totalement illégale, alors que la solution est dans la Constitution ! L’expérience montre que ce sont souvent les mêmes conseilleurs qui feront le reproche pour son non-application !

2.Posté par Nasser le 25/04/2019 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Extrait du dernier communiqué du Ministère de la défense national
___

Le Ministère de la Défense Nationale (MDN) a indiqué, mercredi, …que certains titres de la presse ont déformé les propos tenus par le vice-ministre de la défense nationale, le général de corps d'armée, Ahmed Gaid Salah hier lors de sa visite dans la première région militaire……
Dans leurs éditions ..., et dans une tentative de désinformation avérée, quelques titres de la presse nationale ont présenté des lectures erronées du communiqué du Ministère de la Défense Nationale…
A ce titre, le Ministère de la Défense Nationale dément catégoriquement les allégations rapportées par les rédacteurs de ces articles diffamatoires, notamment en ce qui concerne les pseudos « injonctions » …dans l'ouverture des dossiers liés à la corruption et en matière de gestion de la période de transition politique.
Par ailleurs, le Ministère ...qui enregistre avec étonnement cette interprétation malintentionnée, réitère la ferme détermination de l'Armée Nationale Populaire à accomplir ses missions dans le cadre constitutionnel… c'est dans cet esprit … que s'inscrit l'engagement de Monsieur le Vice-Ministre de la Défense Nationale, … à garantir la sécurité de nos concitoyens …, l'accompagnement du mouvement populaire dans son œuvre de construction démocratique et offrir des garanties suffisantes aux instances judiciaires pour le libre exercice de leurs fonctions sans contraintes ni pressions …
le Ministère de la Défense Nationale, … se réserve le droit de recourir aux voies légales pour mettre fin à ces campagnes de désinformation de l'opinion publique.

3.Posté par Nasser le 25/04/2019 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui ! Les manipulateurs y sont avec leurs troupes pour le dévier du fait de sa spontanéité et l’absence de leader ! Il y a en effet risque d’affrontement ! Le « hirak » est une foule disparate, diversifiée, que chaque groupe intentionné peut manipuler. On peut le voir au travers des pancartes qui apparaissent subitement ces derniers temps portant des slogans, inconsistants, contradictoires, irréalisables, insolites et souvent stupides !
Les manipulateurs publient des pancartes exhibées rapidement le temps d'une photo pour en faire une revendication populaire !
Seul le « Hirak » du vendredi est celui « officiellement » du Peuple !
Toutes les autres actions (grèves, autres mouvements) c’est de la manipulation et du parasitage !
Ils font tout pour le dévier vers la VIOLENCE (aidées par des médias sous ordres de même cause!)
- Appel à poursuivre la mobilisation MAIS à refuser TOUT !
- Appel à faire des marches « Hors vendredi »
- Appel aux grèves
- Attaques contre le Chef d’état-major
Le BUT :
• Pousser à l’impasse
• Pousser à la confrontation
• Mettre en échec toutes réformes projetées

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires