Opinion

Vaclav Klaus: le président qui dénie en puissance les faux-fuyants arrive à Moscou


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 15 Novembre 2017 - 11:43 L'arbre qui ne cache plus la forêt

Mardi 24 Octobre 2017 - 11:16 Algérie, Maroc, seul l’essentiel nous incombe



Dmitri Babitch
Mercredi 14 Octobre 2009

Vaclav Klaus: le président qui dénie en puissance les faux-fuyants arrive à Moscou
Le président tchèque Vaclav Klaus, l'homme politique le plus sceptique du Vieux monde, arrive en Russie. Le sujet officiel de sa visite est le renforcement des rapports entre la Russie et la République tchèque. Un accord portant sur la création d'un consortium russo-tchèque qui participera à l'appel d'offres pour la construction de deux nouveaux réacteurs pour la centrale nucléaire de Temelin (Bohême du Sud) peut être signé. Le consortium comprendra la société tchèque Skoda JS et les compagnies russes Atomstroïexport et Guidropress.


Par Dmitri Babitch, RIA Novosti


La centrale de Temelin équipée de deux réacteurs russes VVER-1000 a déjà été plus d'une fois au centre de l'attention de l'opinion européenne soucieuse de protéger l'écologie et certaine qu'un danger émane non seulement des réacteurs russes, mais aussi de tout ce qui provient de Russie. L'expérience prouve que ces craintes sont, en réalité, inconsistantes, mais elles peuvent apporter parfois des dividendes électoraux considérables.


Mais Klaus ne serait pas Klaus, s'il permettait aux préjugés de qui que ce soit d'arrêter un bon projet. Il aime qualifier de noir ce qui est noir et ce qui est blanc, de blanc, même dans les cas où cela est contraire à l'opinion générale. Puisque l'opinion générale dans l'Union européenne actuelle (UE) est souvent superficielle (et paranoïaque en ce qui concerne les questions relatives à la Russie), les sentences laconiques et dures de cet homme au regard caustique trouvent souvent un auditoire reconnaissant loin au-delà de la République tchèque. "Les dirigeants russes sont des partenaires normaux", "Le réchauffement global est une invention des personnes intéressées" : ces sentences de Vaclav Klaus prononcées au cours de sa récente visite aux Etats-Unis ont suscité chez l'auditoire un état proche de choc et d'illumination.
En ce moment, Vaclav Klaus est, en fait, le seul à bloquer l'entrée en vigueur du traité de Lisbonnen, nouveaux "statuts" de l'UE destinés à obliger cette organisation puissante, mais extrêmement bureaucratique à parler d'une seule voix (il est à remarquer que le poste de président de l'Union européenne sera probablement occupé par Tony Blair, un des principaux animateurs des guerres en Yougoslavie et en Irak). La République tchèque est aujourd'hui le seul pays à n'avoir pas encore ratifié le traité.
D'ailleurs, les eurosceptiques britanniques lui ont adressé une pétition ouverte et signée par huit mille Européens, dans laquelle ils ont demandé à Vaclav Klaus de se maintenir au pouvoir jusqu'au printemps 2010, lorsque doivent se tenir en Grande-Bretagne les élections qui peuvent être remportées par le conservateur David Cameron. Ce dernier a promis d'organiser un référendum sur le traité de Lisbonne, consultation qui donnera probablement le feu rouge à ce projet et, cette fois, pour toujours.
Cependant, Vaclav Klaus a récemment laissé entendre qu'il ne pouvait pas réaliser tous les souhaits des adversaires britanniques du traité qui auraient dû réfléchir avant. Le traité subit actuellement une expertise juridique de sa conformité à la constitution tchèque à la Cour constitutionnelle de la République tchèque. Il y a été soumis par les alliés de Vaclav Klaus au sénat. Cédant aux hurlements de mécontentement des publications ultralibérales allemandes et britanniques, la Cour a consenti à accélérer le processus d'examen. Après cette procédure, Klaus sera contraint de signer le traité, bien qu'il ait reconnu dans une des interviews qu'après avoir lu cet ouvrage de 300 pages, il a constaté qu'il était pire qu'il ne l'avait supposé.
Vaclav Klaus a de nombreux mérites devant le nouvel Etat démocratique tchèque, par conséquent, il ne se gêne pas d'émettre son opinion. Par exemple, il ose affirmer que le communisme "s'est pulvérisé lui-même" il y a vingt ans en Tchécoslovaquie, et non pas grâce aux efforts héroïques des dissidents. Répétant cet axiome, Vaclav Klaus s'est fait de nombreux ennemis parmi ceux qui avaient fait leur carrière durant de longues années de lutte peu perceptible contre le régime communiste. A propos, c'est Vaclav Klaus, et non pas Vaclav Havel, auteur de pièces lues jusqu'à la fin par de rares personnes, qui avait dirigé le processus de transformation de la Tchécoslovaquie dans les années 90. Le président Vaclav Havel qui avait joué alors le rôle de général d'apparat ne peut probablement pas le pardonner jusqu'à présent à Vaclav Klaus. Il en découle l'aversion éprouvée par Vaclav Havel pour Vaclav Klaus et le nouveau président américain Barack Obama, ce qui explique une campagne indécente déchaînée dans la presse tchèque contre les "agents de Moscou" qui ont pénétré dans les organes du pouvoir et qui tentent de réduire à néant le projet de déploiement du bouclier antimissile américain en République tchèque. Lorsque le renoncement au bouclier est venu non pas de Moscou, mais de Washington, il ne restait d'autre à faire à Vaclav Havel qu'à fulminer.
La presse européenne qui avait littéralement cajolé Vaclav Havel a déchaîné  maintenant une véritable campagne de brimades contre Vaclav Klaus. "L'Europe est menacée d'un nouveau mur de Berlin à cause de Vaclav Klaus!" s'indigne le Rheinische Post.  La vision du monde en noir et blanc, selon laquelle Moscou est noir et Bruxelles est blanc, est commode à vendre. Mais il semble que Vaclav Klaus ne soit pas pressé de rejoindre la majorité daltonienne.
Ce texte n'engage que la responsabilité de l'auteur.



Mercredi 14 Octobre 2009


Commentaires

1.Posté par sptvk le 14/10/2009 16:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Support Vaclav Klaus! Stop the Lisbon Treaty!

http://supportvaclavklaus.wordpress.com/

http://www.petitiononline.com/sptklaus/petition.html

http://www.facebook.com/group.php?gid=144395234460

2.Posté par pauvcon le 14/10/2009 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et si le bougre finit par le signer ce fichu machin, on descend dans la rue pour exiger le référendum ou kwa?

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires