Société

Vaccins - La ministre Agnès Buzyn, nouvelle Roselyne Bachelot !



Jeudi 7 Septembre 2017

Vaccins - La ministre Agnès Buzyn, nouvelle Roselyne Bachelot !
La ministre de la santé Agnès Buzyn a été rémunérée par les laboratoires pharmaceutiques pendant au moins 14 ans ! Peut-on accepter qu'une ministre de la Santé présente de tels conflits d'intérêts avec le « Big Pharma » ? Comment peut-on imaginer que la médecine puisse être libre et indépendante vis-à-vis des intérêts financiers colossaux des laboratoires pharmaceutiques ?

    Bonjour à toutes et à tous,

Je tiens à préciser que je n'ai rien contre les vaccins mais que je déteste les conflits d'intérêts.

Je n'ai rien contre les vaccins à la condition qu'ils n'aient pas d'adjuvants, par exemple l'aluminium. Les adjuvants, c'est d'ailleurs une histoire de gros sous, puisqu'ils permettent en augmentant les réponses du système immunitaire de mettre dans le vaccin moins de produit vaccinant. Ce qui fait le vaccin moins cher. Et c'est justement parce qu'ils augmentent les réponses immunitaires que les adjuvants sont dangereux, parce qu'ils peuvent ainsi, chez certains sujets sensibles, provoquer des maladies auto-immunes telle la sclérose en plaques.

Quand j'étais gosse, j'ai connue une petite fille qui avait eu la polio. Elle n'avait pas été vaccinée et avait attrapée cette maladie grave. Elle en avait gardé des séquelles terribles. Elle avait un bras totalement paralysé et bloqué devant elle. Elle ne pouvait ni s'habiller ni se déshabiller toute seule. Si elle avait été vaccinée, elle n'aurait jamais eu cette maladie.

J'ai eu l'occasion d'aller dans la forêt en Afrique noire. Il est clair que c'est un grand malheur pour toutes ces personnes qui y habitent de ne pas être vaccinées. J'ai vu par exemple un village près d'un fleuve où la moitié des gens étaient aveugles à cause de l'onchocercose. Une maladie que l'on attrape à cause la la mouche simulie. Si un vaccin contre l'onchocercose avait été financé, cela fait longtemps que cette maladie aurait été éradiquée. Mais comme elle ne touche que des "sales nègres" désargentés…

Cette histoire de conflit d'intérêt de l'actuelle ministre de la santé, Agnès Buzyn, avec les trusts pharmaceutiques me rappelle une autre histoire tout à fait similaire. Roselyne Bachelot a été ministre de la santé de mai 2007 à novembre 2010. Elle aussi avait de gros conflits d'intérêts avec les trusts pharmaceutiques. Elle avait par conséquent voulu nous imposer un vaccin contre le virus de la grippe H1N1. Elle nous avait fait une propagande terrible pour nous faire très peur de cette grippe. Elle disait que par conséquent tout le monde devait être vacciné contre cette grippe qui allait tuer beaucoup plus de personnes que les grippes des années précédentes.

Finalement, à cause des conditions moyenâgeuses dans lesquelles elle avait décidé de vacciner tout le monde, ce vaccin a été refusé. Presque personne n'a subi ce vaccin, et en fait, cette grippe H1N1 a tué beaucoup moins de personnes que les grippes précédentes.

Mais la France avait quand même acheté pour deux milliards d'euros de vaccins qui n'ont pas été utilisés et ont dû en conséquence être jetés à la poubelle. 2 milliards d'euros de gaspillés par la France, mais 2 milliards d'euros empochés par les trust pharmaceutiques. Normal, Roselyne Bachelot avait travaillé pendant de très nombreuses années pour Big-Pharma :

http://mai68.org/spip/spip.php?article592

C'est à partir de cette arnaque montée par Big-Pharma avec l'aide de Roselyne Bachelot que les Français se sont massivement mis à se méfier des vaccins. S'il fallait une preuve que les conflits d'intérêt en médecine sont mauvais pour la santé, la voici.

Et Agnès Buzyn s'apprête à recommencer le même coup que la Roselyne ?

Faudra pas s'étonner après ça que beaucoup de gens se détournent de la médecine officielle, telle une Isabelle Adjani qui rejette en bloc toute la médecine classique, ce qui fait d'ailleurs qu'elle ne peut pas être crédible quand elle fait sa propagande abusive contre les vaccins :

http://mai68.org/spip2/spip.php?article709


Jeudi 7 Septembre 2017


Commentaires

1.Posté par Bina le 07/09/2017 12:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Buzin c'est le pote à dieudo, non ?!

Bizarre......(°.°')

2.Posté par BACHELOT SORT DE CE CORP !! le 07/09/2017 13:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Elle mérite de recevoir ses 11 vaccins dans les veines !!

3.Posté par Alberto le 08/09/2017 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
Depuis plus de 20 ans, il existe en français un grand nombre de bouquins dénonçant la propagande vaccinale, et expliquant l'absence de base scientifique de la vaccination et le danger des vaccins. Il n'y a que l'embarras du choix pour s'informer. Je sais que c'est dur à entendre quand on ne s'est pas encore posé la question, mais les propos d'Isabelle Adjani sont pleins de bon sens, et la vaccination est effectivement à rejeter en bloc : inutile et dangereuse, ce n'est pas elle qui a permis aux maladies de régresser, au contraire. L'avantage de ce sujet-là (les vaccins) est qu'il est relativement simple et rapide à cerner : il suffit de se renseigner un peu pour comprendre qu'il ne faut surtout pas se faire vacciner, et encore moins laisser vacciner nos enfants. Les seules personnes pro-vaccins sont donc soit en situation de conflit d'intérêt (comme illustré dans cet article), soit mal informées parce qu'elles n'ont pas pris le temps de chercher par elles-mêmes auprès des experts indépendants. Le premier cas est difficile à résoudre, mais ne concerne pas grand monde. Le deuxième cas concerne encore énormément de français, mais la solution est simple : lisez, renseignez-vous, et vous comprendrez vite ! Souvenez-vous : aujourd'hui, l'ignorance est un choix...

4.Posté par Bina le 08/09/2017 14:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi ne pas manifester pour les enfants tout court ?



Journée internationale des enfants disparus : 5 disparitions par heure en France

Chaque année dans l’hexagone 49.000 enfants disparaissent. Le 25 mai, la journée internationale des enfants disparus met en avant la lutte des parents.

49.000 enfants disparaissent chaque année en France. Un chiffre effrayant, bien que la grande majorité des enfants sont retrouvés après des fugues brèves. Mais 11.000 restent introuvables d’une année sur l’autre. Ce jeudi 25 mai, pour le journée internationale des enfants disparus, un puzzle avec les photos d’enfants disparus était assemblé place de la République à Paris, par des parents dont les enfants sont portés disparus.

Lucas, Sharazed, Habib, Marion… Leurs parents ne cessent d’espérer leur retour. « On est très mal, on culpabilise forcément« , raconte Margarette qui pose le portrait d’Ophélie, sa fille disparue depuis le 30 avril 2016. Une autre maman, Nathalie, la réconforte. Elle aussi est venue, comme elle le fait chaque année. « C’est un symbole d’union parce qu’un puzzle ça se reconstitue », rappelle celle dont le fils Mathis a disparu il y a 6 ans.

Sous l’égide du Centre français de protection de l’enfance, ces parents viennent trouver du réconfort et garder l’espoir. Pour toutes les personnes dans le même cas ou en cas d’information, le 116 000 est un numéro disponible 24h sur 24h. Car chaque heure, 5 enfants disparaissent en France.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/journee-internationale-des-enfants-disparus-5-disparitions-par-heure-en-france-7788708346

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires