PRESSE ET MEDIAS

Urgent - Communiqué : Pour une prétendue infraction à la loi sur la presse, le responsable d’Alter Info recherché comme un délinquant



Zeynel CEKICI
Mercredi 1 Avril 2009

Chers amis,
Comme je l’avais indiqué dans mon précédent communiqué, d’un commun accord avec mon avocat, j’avais décidé de ne pas me rendre à l’audience du 19 février 2009, comme j’en avais le droit. Je n’ai pas voulu donner satisfaction à mes détracteurs en me rendant personnellement et me faire humilier pour leur bon plaisir.

Comme le droit le prévoit, j’ai donc naturellement choisi de me faire présenter par mon avocat. Mais pour des raisons qui dépassent mon entendement, Madame le substitut du procureur a exigé ma présence en demandant un renvoi au 2 avril 2009 ainsi qu’un mandat d’amener à mon encontre - chose inédite en France dans ce genre d’affaire.

J’ai immédiatement compris le but de ce mandat d’amener : pousser l’humiliation et la mortification à son paroxysme en m’amenant menotté à l’audience.

Me présenter dans des conditions ‘’normales’’ devant mes juges, est déjà pour moi un grand défit et une épreuve pénible, mais vouloir m’imposer d’autres humiliations, relève de l’acharnement judiciaire. C’est un procédé indigne de la République et totalement contrairement à ses principes de traiter de cette façon des journalistes.

Je ne suis pas en cavale. Du moment que je me rends à l’audience, ce n’est pas un délit de ne pas vouloir être mis en garde à vue.

Procédé abject et intimidation.

Me doutant que le but recherché était de vouloir me déstabiliser, j’ai pris mes précautions pour ne pas être mis en garde à vue avant l’audience. C’est pourquoi je n’ai pas passé la nuit du 30 au 31 mars chez moi, mais chez une amie.
Hier matin (31 mars 2009), deux officiers de la DJA se sont présentés chez moi. Ils ont trouvé ma fille ; ils l’ont obligée à leur indiquer les coordonnés de mon amie.

Ce matin, ils ont appelé mon amie, sur un ton menaçant, l’ont traité de menteuse en menaçant que j’allais avoir de "graves problèmes…"

Lesquels ? Pour quelle faute ? Condamné avant d’être jugé ?

A l’heure actuelle, des équipes de la police nationale – payées par le contribuable - attendent devant chez moi et chez mon amie pour m’arrêter.
Bien que j’ai appelé la Police Judiciaire hier, le commissariat ce matin pour leur indiquer que je n’étais pas en cavale mais à la permanence d’Alter Info.

Pourquoi ne viennent –ils pas m’arrêter à l’agence ?
Redouteraient-ils des conséquences d’une publicité négative ?

Quoi qu’il en soit, depuis hier, je suis à la permanence de l’agence Alter Info et s’ils viennent Ils en subiront fatalement un tollé et l’expression d’une indignation à la hauteur de leur attitude d’un Etat policier.

Les gardiens de la ‘’paix’’ étant stationnés devant chez moi et chez mon amie, je suis obligé de passer cette nuit, avant l'audience, à l’hôtel. Pour éviter d’être emmené menotté et pour me présenter en homme libre devant mes accusateurs.

J’ai bien l’intention de me rendre à l’audience de demain et si possible en Homme Libre et non menotté comme un truand ! Finalement, même si ma faute était prouvée - ce qui n'est pas le cas, loin de là, il e s'agirait que d'une infraction à la loi sur la presse.

Demain, venez nombreux voir le procès d’une justice qui dérape au service d’une cause inavouable.
TGI de Mulhouse à 8h30 salle 207


Mercredi 1 Avril 2009


Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

81.Posté par murielnajia le 21/01/2010 22:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh bien M CEKICI, j'ignorais les ennuis qu'on vous fait, j'en suis désolée pour vous, en espérant que le tout puissant vous rende facile ce qui est difficile, je vous adresse mon soutien moral.
Merci à vous de nous offrir ce site, il est non seulement un lieu d'infos mais également d'échange d'idées et de points de vue.
Vous représentez une presse moderne non soumise aux pouvoirs politiques ni financiers, vous dénoncez le mensonge et l'injustice, vous appelez les citoyens à la réflexion, à l'entr'aide, à l'union.
Pour ces raisons vous faites franchement honneur à la France des Lettres et des Lumières. Faisant partie vous aussi de ces personnages engagés publiquement dans ce même combat , vous contribuez à ouvrir les yeux puis le coeur des citoyens, lesquels pour diverses et complexes raisons, subissent en grand nombre la manipulation de quelques élites.
Nous nous sentons parfois démunis, citoyens modestes, lorsque quelqu'un comme vous subit des pressions et des injustices, n'hésitez pas à nous faire part des moyens par lesquels nous pourrions vous soutenir,
bien cordialement à vous, que Dieu vous bénisse vous et votre famille.

Modération : votre sincère message sera transmis à qui de droit, merci.

80.Posté par farinoor le 05/04/2009 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il y a eu beaucoup d'enfants tues , trop ,mais bien plus encore d'enfants mutiles , brules et defigures a vie , handicapes a vie sans compter les enfants de gaza qui vont developper un cancer dans le futur a cause des bombes ISRAELIENNES A L'URANIUM , jean paul . a ta place je me tairais , on defend pas l'indefendable . j'aurais voulu te dire honte sur toi , mais la honte , tu sais pas ce que ca veut dire .............farinoor

79.Posté par zin le 05/04/2009 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je reviens sur les 2 enfants isréliens attaqués à la hache. On ne peut comparer ce qui ressort d'un acte individuel d'une action collective organisée par un Etat. L'attaque de Gaza qui a fait près de 500 petits morts palestiniens était un acte organisé, planifié par des hommes ayant réfléchi à ce qu'ils faisaient et savaient quelles allaient êtres les conséquences de leurs actes. Tout mort doit nous révoltée mais lorsqu'on fait de la politique, on ne met pas sur le même plan des choses différentes. On ne met pas sur le même plan l'ethnocide du peuple palestiniens et les quelques morts (victimes collatérales ?) que cet ethnocide va inévitablement provoquer chez ceux qui le pratiquent. Moralité, la responsabilité de ces morts israéliens incombe totalement à ceux qui planifie la mort d'un peuple ! Point barre !!! Alors, jouer sur la corde sensible avec comme message sous-jacent "vous voyez, eux aussi sont des monstres" me parait très déplacé surtout quand on voit la disproportion !!!!b[i[

78.Posté par Alien le 04/04/2009 19:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Vous aurez beau éplucher les articles des Conventions de Genève, vous n'y trouverez pas un seul conseil sur la manière de tuer les enfants de la meilleure façon possible.
Enfants de Gaza ou d'ailleurs.
C'est une lacune regrettable, cher Jean-paul mais personne n'y a pensé, que voulez-vous !
Quand on essaie de camoufler son sionisme sous un semblant d'humanité .... le résultat est lamentable.
Ô combien lamentable.
Vous devriez mourir de honte normalement.
Normalement.

77.Posté par SORAVARDI le 03/04/2009 09:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@jean paul

]iJe voudrais par exemple pourquoi ce qui vient de se passser et qui est EST SCANDALEUX deux enfants israëliens qui viennent de se faire attaquer à la HACHE dont un décédé et l'autre de 7 ans qui est gravement blessé...mais c'est INTOLERABLE...

Il est intolérable de s'en prendre à des enfants,dans ce conflit interminable ce fait divers relèverai du lieu commun vu l'extrême haine qui anime cette région.MAIS LE BLOCUS FAIS A GHAZA tous les jours contre des civils innocents ainsi que des enfants relève du crime contre l'humanité,si bien que je vais te faire une réponse a l'israelienne qui ne fera plaisir a personne,mais c'est toujours une recrue de moins pour tsahal.

76.Posté par Jean Paul le 03/04/2009 05:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je comprends votre volonté de pouvoir exprimer à juste titre avec toute la liberté requise vos sentiments et points de vue, vos ressentis sur l'actualité notamment israëlienne et palestinienne.

Je partage totalement cette revendication légitime à la liberté d'expression la plus totale dès lors qu'elle est aussi impartiale et qu'elle n'incite pas à la haine mais à la concorde et à la Paix...

Je voudrais par exemple pourquoi ce qui vient de se passser et quie EST SCANDALEUX deux enfants israëliens qui viennent de se faire attaquer à la HACHE dont un décédé et l'autre de 7 ans qui est gravement blessé...mais c'est INTOLERABLE...

ON DOIT LE DENONCER!

Ce n'est parec que les enfants palestiniens ont été tués à GAZA dans des conditions à mon avis très proches des crimes de guerre et non conformes aux Conventions de Genêve que VOTRE MEDIA DOIT RESTER NEUTRE OU MUET PAR EXEMPLE SUR CE QUI VIENT DE SE PASSER ET QUI EST ABOMINABLE!

Là aussi, il faudrait peut-être se remettre en question...du moins si l'objectif est bien de faire la paix...

Parce que si l'objectif est de détruire Israël ou le Peuple Juif en faisant des amalgames permanents entre certaines personnes qui sont effectivement corrompues et d'autres qui ne le sont pas du tout, là, moi, je ne suis plus d'accord et je comprends que cela puise choquer d'autres auiditeurs d'origine juive...

75.Posté par babylon le 03/04/2009 02:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cette phrase de MARTIN NIEMÖLLER prend tout son sens ici :

Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique.

Et lorsqu’ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester. »

MARTIN NIEMÖLLER, DACHAU

arrêté en 1937 et envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen. Il fut ensuite transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau. Libéré du camp par la chute du régime nazi, en 1945. on est de tout coeur avec vous monsieur CEKICI, au moins il n y a pas de lois qui nous interdit d'avoir de la sympathie pour une cause juste ou du moins devrais-je dire pas encore ....

74.Posté par babylon le 03/04/2009 02:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette " action " est une claque non seulement pour la presse indépendante mais aussi pour tout les lecteurs d'alterinfo, Israël et ces officines en France vous a on en ligne de mire, vous des citoyens de cette république vous êtes ciblé et muselé avec la complicité des institutions de la "République", faudra t-il attendre que Jule franchisse le rubicon pour agir ? ne sera t-il pas alors trop tard ?

73.Posté par Tumoi le 03/04/2009 00:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très juste bobcrane, le contenu des crânes du FN, ça c'est de l'antisémitisme et doit être puni par la loi du monde libre, alors que ceux qui dénoncent des criminelles doivent être soutenus et encouragé pour le faire avec dignité et sans se cacher derrière des points d'exclamations; n'est ce pas?!!!!!!!!!! .

72.Posté par Paradisial le 02/04/2009 23:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Grand hommage à Abdellah Ouahhabi.

La vérité a grand besoin de gens ayant la trempe d'Abdellah Ouahhabi, de Zeynel Cekici, de Dieudonné, de Yahya Guasmi, de Kémi Séba, d'Alain Soral ......

J'espère qu'apparaitront au jour d'autres justes dissidents.

Le chemin est désormais indiqué.

Résistance, Résistance.

71.Posté par bla blaa le 02/04/2009 23:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

faut se mobiliser dans les rues ! mais bon courage de toute façon t'es l'un des rares a etre un vrai journaliste pas ceux qui défile dans leur magazines , et journaux qui sont tenu par le meme ordre haha



de toute façon les sites qui dénoncent c'est pas ce qui manque , alter info tu vas me manquer lol

70.Posté par rayan le 02/04/2009 22:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au dernières nouvelles, Maître Jacques Vergès se trouvais au Cambodge.
Il a prit un coup de vieux et c'est normal après une vie si bien remplie et vu son âge.
C'est à mon avis le seul avocat libre et je crains qu'il veuille partir sans bruits... alors qu'il devrait être dans les manuels d' histoire avec un baroud d'honneur.

anecdote pas si anecdotique: au procès de Barbi et à propos de l'étoile jaune; le Maître aurais dis: ma mère était jaune de la tête au pied.

Le who's who lui a proposer de figurer parmi ces personnalités; il à refusé :)


69.Posté par liberté je chante ton nom le 02/04/2009 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est 20 heures. Mon mari part récupérer Abdellah Ouahhabi qui vient d'être libéré. Je me sens soulagée car la journée fut réellement très pénible. Les luttes à mener pour défendre La liberté demandent beaucoup dénergie et elles vont nous en demander sans cesse davantage tant les obstacles en tout genre prolifèrent pour nous faire renoncer. Mais nous ne renoncerons pas car quel sens aurait nos vis si nous renoncions à ce en quoi nous croyons profondément? Tout a un prix il faut juste accepter de le payer. En ce sens les Palestiniens nous montrent admirablement le chemin depuis60 ans!
Je suis convaincue que Zeynel Cekici et sa famille seront touchés par tous les messages de sympathie qui ont été postés toute le journée sur le site. Merci à vous tous.

68.Posté par hanane le 02/04/2009 19:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cher frère, on suit de près ton affaire, on éspère avoir de tes nouvelles et qu'elles soient bonnes, Dieu te protège, Il est avec les justes, courage à toi et les tiens

67.Posté par liberté je chante ton nom le 02/04/2009 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est 18h38. Tous ceux qui sont encore sur place à Mulhouse sont devant le commissariat où est détenu Mr Abdellah Ouahhabi (voir mon commentaire de 15h49). Possible libération ce soir mais rien de sûr. Dès que j'ai du nouveau je poste un petit mot.
Je ferai un article demain pour raconter dans le détail cette bien triste journée d'aujourd'hui. Ceux qui ont assisté au procès n'en reviennent toujours pas d'avoir entendu ce qu'ils ont entendu et vu ce qu'ils ont vu. Le mot présent sur toutes les lèvres : une parodie absolue de justice!

66.Posté par Le président de "la Polynésie française", des Françaises et le 02/04/2009 18:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour répondre à Hijack, post n° 62 qui vante les mérites du ci-dessous Jacques VERGES, avocat.

J'ai transmis le dossier ci-dessous à Monsieur Jacques VERGES, avocat et me suis rendu à son adresse professionnelle en 2006. A ce jour il fait le mort. Même pas une réponse négative. Pas même de son secrétariat. Et pourtant il avait été prévenu directement et personnellement par quelqu'un qu'il défend et que j'avais rencontré à Paris. (G.M.)

NB: pour ne pas accaparer cette liste, je ne publie que le début de ma lettre. Je transmets l'entier dossier à qui m'en fera la demande à rollstahiti@gmail.com

Avec Honneur
Le président de "la Polynésie française", des Françaises et des Français
René, Georges, HOFFER
Tél (689) 77 71 70
rollstahiti@gmail.com
Merci de laisser les coordonnées apparentes.

========
Mon commentaire sur:
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=16490&id_forum=244664&var_mode=recalcul#commentaire244664

...

En clair: plutôt que de perdre son temps avec un Jacques VERGES ou d'autres, Monsieur Denis ROBERT ferait mieux de commencer à mettre sur la place publique la base de ce qu'il appelle "la finance parallèle": les "XPF" de la France, résumés par Natsir ainsi : "http://permanent.nouvelobs.com/cgi/debats/aff_messa?id=200604300180

http://permanent.nouvelobs.com/cgi/debats/aff_mess?id=200604300180&offs=100

natsir - Nancy - 06.06.06 13:30
Alors, permettez-moi d'enrichir le débat

En marge de Clearstream, de nouveaux éléments sont à verser au débat sur les paradis fiscaux et sociétés offshore.
Des informations de plus en plus récurrentes, et émanant de sources fiables, dénoncent le rôle joué par la Polynésie française en matière de blanchiment (noircissement) d'argent.
Pour le coup, l'affaire deviendrait franco-française. Tahiti se trouve actuellement sur la sellette avec son statut monétaire très particulier, et ses dirigeants locaux (Flosse notamment) de notoriété publique corrompus.
Il se pourrait que l'île paradisiaque soit en fait la "caisse noire", utilisée dans toutes les affaires politico- financières qui ont émaillé ces dernières décennies. Cette information, si elle est confirmée, ferait passer l'affaire des frégates de Taïwan pour du pipi de chat. A suivre."

Ma lettre du 6 avril 2006 à Monsieur Jacques VERGES:

"René G. HOFFER 7 avril 2006
2, la Porte basse
67118 -Geispolsheim
(jusqu'au 29 avril 2006)
Tél 06 76 98 20 91
Tél/Fax 03 88 68 88 11
e-mail: renehoffer@mail.pf

à TAHITI:
B.P. 13722
98717 - PUNAAUIA
Tél (689) 77 71 70
à Monsieur Jacques VERGES
Avocat
20, rue de Vintimille
75009 - PARIS
Tél: 01 42 81 51 61
Fax: 01 42 82 90 30

Objet : « La France deviendra dans moins de 20 ans la colonie de ses anciennes colonies. »
Monsieur Vladimir POUTINE, interview Agence TASS – Septembre 1995

Monsieur Jacques VERGES,

J'ai entendu à TAHITI ton intervention dans "Le fou du roi" où tu disais que la justice "est au stade tertiaire de la siphylis".

Or je suis confronté à "cette" justice française, et voudrais bien soulager "cette" "justice" de sa maladie en l'achevant.

Pour la Vérité, le Bien.

Je l'ai déjà pas mal affaiblie grâce à mes recours sur recours... (dans les 700 à peu près). Les derniers en date étant les ordonnances de référé de Monsieur Bruno GENEVOIS, n° 291904 et 291979 du 5 avril 2006.

L'avantage ET l'inconvénient étant souvent que je réside hors de France; à TAHITI.

Je mets en pièce jointe un résumé paru dans les Nouvelles de TAHITI le 18 mars 2006, certes un peu romancé, mais relatant les grandes lignes de mes démarches et actions.

Le sujet est bien sûr vaste et je vais donc me limiter à l'essentiel, en attendant une première réaction, que j'espère positive, que tu pourrais donner à cette lettre :

1) j'ai la légitimité de ma qualité de président de cette fiction juridico-politico-franco-mafieuse appelée "la Polynésie française" (sic) suite à mon autoproclamation du 25 octobre 2004 (Dossier complet, scanné "en vrac", par manque de temps, sur CD rom ci-joint.) (Voir par exemple pages 32, 33, 48, 49 à 51 (NB: ignorer pour l'instant les pages 62 et 63) mais surtout considérer la page 65, à mes yeux une des plus importantes.). Pour illustrer: comme Cendrillon a la "légitimité" du Pays des Rêves, ou comme le petit Arthur dans les Chevaliers de la Table Ronde..., LE STATUT DE... "la Polynésie française" (sic) n'est rien d'autre qu'une arnaque dont la dernière magouille, la loi orga-nique 2004-192 devait être la pierre angulaire. Las pour eux... l'article 69 permettant à un non-élu de se présenter à l'élection dudit président de "la Polynésie française" (sic) m'a permis d'occuper ma place actuelle, malgré leurs dénigrements et autres interventions... Ci-joint aussi, des résumés chronologique de Radio New Zealand International relatant les diverses étapes en anglais.



2) Mon séjour en France actuellement vise à mettre la France au pied du mur "avec les francs des colonies françaises du Pacifique" créés par Monsieur Charles de GAULLE le 25 décembre 1945 et toujours utilisé à TAHITI comme tu as pu t'en apercevoir lorsque tu t'étais déplacé pour le dossier de Mademoiselle Cheyenne que traitait à l'époque le juge d'instruction récemment suspendu Jean-Bernard TALIERCIO. Autrement dit, je profite de mon séjour jusqu'à la fin du mois d'avril, pour entreprendre de payer, en France, au trésor public, avec les francs des colonies françaises du Pacifique que j'ai ramenés, des amendes qui m'ont été infligées "en monnaie locale, pour l'équivalent de x... EUROS...". Chose qui devrait amener les fonctionnaires du trésor, soit à refuser mes deniers, ce qui ne leur est pas possible, soit à les accepter et donc faire rentrer dans le budget national cette double devise de la France ayant cours légal "outre-mer": de l'autre côté de la mer... Etc...

65.Posté par 666-9/11-7/7 le 02/04/2009 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'ambassade d'Israel et le CRIF s'acharnent sur le site AlterInfo.net et son directeur de publication Mr Cekici
Le CRIF sur ordre de l'ambassade d'Israel a fourni une liste de sites internet antisionistes a abattre, le CRIF a mis ses relais sionistes au sein du ministere de la justice et celui des affaires etrangeres en branle pour activer le processus.
Alterinfo.net devrait immediatement ester en justice Richard Prasquier, directeur du CRIF et le ministre des affaires etrangeres Bernard Kouchner ainsi que les deux associations affiliees au CRIF, chargee d'organiser la chasse aux sorcieres pour le compte de l'ambassade d'Israel. Nous conseillons a Mr Cekici de deposer plainte immediate contre ses personnes pour diffamation, menaces et intimidations (votre proces intenter pour antisionisme) par abus de pouvoir judiciaire visant a faire taire des personnes ou des regroupements de personnes, dont l'expression publique d'opinions politiques, religieuse ou cultuelles denoncant la duplicite et la complicite en matiere de crimes de guerre notamment d'organisations racistes et communautaires telle que le CRIF, representant officiel du gouvernement israelien en France. Vous pourrez citer le refus d'accreditation de journalistes d'alterinfo.net durant le massacre de Gaza et sa convocation a la DCRI.
Une seconde plainte devrait etre deposee pour complement d'enquete dans l'affaire dite de Tarnac ou l'utilisation d'articles et de phrases entieres parus sur le site Alterinfo.net par des membres du ministere de l'interieur visait clairement a nuire au site en tentant de le criminaliser pour pouvoir le fermer.


http://islamic-intelligence.blogspot.com/2009/04/lambassade-disrael-et-le-crif.html

64.Posté par 666-9/11-7/7 le 02/04/2009 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La cabala sioniste contre la conscience humaine continue ... a suivre

63.Posté par 666-9/11-7/7 le 02/04/2009 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comme toujours on a des idiots qui se présentent ici pour nous exposer combien israel est indispensable au genre humain, car avec leur cerveaux de peuple élus et supérieur ils ont inventé 90 % des technologies humaines ... votre folie égocentrique a-t-elle vraiment une limite telle est la vraie question, sachez monsieur !!!!!!!! que même si vous arrivez a museler monsieur Cekici en france républicaine, 1000 Cekici prendrons sa place, jusqu au jour ou enfin vous comprendrez peut-etre que votre guerre contre la verité est perdue d'avance, tout les peuples du monde devraient boycotter un etat criminel qui se base sur une fable pour spolier les terres d'un peuple

62.Posté par Hijack le 02/04/2009 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hola !

Il n'y a pas bcp d'avocats qui ont assez de c..... pour ce genre d'affaire ! Comme je l'avais conseillé Mr Abdellah Ouahhabi après son périple aux abords de Gaza, il n'y a qu'un seul avocat en France : Maître Verges !
Peut-être le fera t-il même bénévolement ! De plus, il attirera plus les médias que n'importe qui d'autre ... et il parlera !

Donc, avis aux proches familiaux et professionnels de Cekici ... "Tout faire pour prendre contact avec Maître Verges" !

61.Posté par soravardi le 02/04/2009 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aprés richard Labévière,Eymeric chauprade,Alain soral,Dieudonné,Kémi séba,Zeynel cekici d'alterinfo,le prochain va peu être être mr Gouasmi du centre Zhara france.

Quoi d'étonnant !

60.Posté par liberté je chante ton nom le 02/04/2009 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est 15 h49.Je vous donne des nouvelles qui viennent de me parvenir de Mulhouse. Ce fut très difficile. Il n'y avait qu'une quarantaine de personnes pour soutenir Mr Cekici! Au cours de l'audience le Président de l'UEJF a tenu des propos absolument odieux envers Mr Zeynel Cekici et tous ceux qui étaient venus le soutenir; tellement irrespectieux que Mr Abdellah Ouahhabi a craqué et manifesté ouvertement son indignation en plein milieu de l'audience ce qui lui vaut d'avoir été placé en garde vue où il se trouve toujours à l'heure actuelle!
Le délibéré du procès a été fixé au 04 juin 2009: la procureur demande 4 mois de prison avec sursis et 3 500 euros d'amendes.

59.Posté par Larguet le 02/04/2009 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réponse au commentaire 52

"a exporté" je crois qu'il s'écrit avec un "er".
alors allez vous moucher d'abord avant d'intervenir mal à propos.

58.Posté par ramo le 02/04/2009 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je vous remercie infiniment Mr Cekici de denoncé les crimes barbare et sanguinaire de l'etat terroriste isralien qui est au dessus des lois , merci , de tout coeur avec vous .

57.Posté par farid_y le 02/04/2009 13:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

QUEL SCANDALE !!!!

Je suis fou de rage !!!!

On flingue des dissidents encore !!!!

Les pseudos défenseurs des journalistes qui sont toujours pour se taire quand on fligue les VRAIS dissidents ! je pense à reporters sans frontières notamment avec le menteur ménard.

GRAND COURAGE A ZEYNEL CEKICI !!!!!!

56.Posté par citizen le 02/04/2009 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L 'accusation d'antisémitisme est non fondée, est totalement absurde! Je soutien de ce fait Mr CEKICI dans ce combat! Si le fait de diffuser des informations sur ce support qu'est internet devient un acte antisémite, dites moi où allons nous pouvoir exprimer nos opinions? Pour quelles raisons les architectes de la pensée unique cherchent ils à nuire ? Pourquoi veulent ils empêcher Mr CEKICI de faire son travail en toute objectivité? Il est essentiel pour notre société d'avoir le droit à la liberté d'expression! c'est une nécessité, un devoir ! Même si le message diffusé à un caractère comique, ou caricatural. C'est ainsi que pour beaucoup d'entre nous cela permet de se forger une opinion, cela aboutit à une réflexion, donc nécessaire pour notre développement (intellectuel, psychologique...etc..) Souvenez vous lors des caricatures de Mahomet, n'y avait il pas un consensus allant dans ce sens là? Les voix ne s'étaient elles pas élevées pour dire OUI à la liberté d'expression? Voyez vous, en ce qui me concerne, je trouve important que nous puissions tous dire ce que nous pensons de tel ou tel sujet, j'aime savoir ce que pense l' hongrois de l' Europe actuelle, j'aime savoir ce que pense le marchand tunisien des touristes occidentaux, j'aime savoir ce que pense le trader new yorkais de la distribution des richesses, j'aime savoir ce que voulait dire Gandhi, ou bien encore Martin Luther King sur les inégalités entre les peuples! Tout cela permet de me forger ma propre opinion, tout cela me pousse à réfléchir, tout cela m'aide dans mon développement personnel. Je dis NON à la pensée unique, qui veut faire de nous des outils de production sans cerveau. Si tel est leur volonté, peut être devrais je jeter les livres et romans que j'ai chez moi, peut être devrais je me débarrasser de Kundera "l'ignorance", de Rousseau du "Discours sur l'inégalité", de Kant "Pour la paix perpetuelle", de Keshavjee "Le Roi, le Sage, et le Bouffon, et de
ce livre dont j'ai reçu un exemplaire "Il y a toujours un lendemain" de Felix Zandman, mon ancien Patron qui a survécu à l'Holocauste. Un livre poignant, hors du commun, que j'ai lu avec un grand plaisir, et un sentiment de culpabilité néanmoins. Il est facile aujourd'hui d'accuser tel personne d'antisémite ou de raciste! Mais je le répète ceux qui accusent Mr CEKICI d'antisémite , en réalité ce sont eux les coupables, coupables de vouloir faire de nous des êtres sans pensée, sans capacité de réflexion. Je suis de tout coeur avec Mr CEKICI.

55.Posté par ptitbeurre le 02/04/2009 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vous lis, je vous suis et admire votre honnêteté morale et intellectuelle, cette mascarade judiciaire ne vous atteint d'aucune manière, bien au contraire c'est la preuve irréfutable que vos écrits et votre site êtes du vrai côté de la Justice, du bon côté de la Loi! Des terres et des mers m'empêchent d'avoir l'honneur de vous soutenir devant le palais de l'"injustice"... mais je suis de cœur et par mes prières très proche de vous!

Bon Courage Monsieur!

54.Posté par FORNEY René le 02/04/2009 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je connais, je publie beaucoup sur le net. J'ai m^me eu droit à un tabassage organisé par des magistrats, qui n'ont pas apprécié que je dénonce les protections qu'ils ont accordés à certains affairistes mafieux de la franc-maçonnerie dont plusieurs policiers qui ont revendus 600.000 € 20.000 fichiers de la police. Tout est visible avec le mot de cinq lettre RIPOU avec Google en première ligne. Publier est notre seul recours face à cette gangrène des tribunaux. Vous verrez aussi un journaliste John de la voix du peuple qui a dénoncé les magistrats véreux. Il a été relaxé récemment à PRIVAS. Contacter le (lien sur mon site), il maîtrise bien les lois sur ma presse.
René à GRENBLE

53.Posté par Intellecterroriste le 02/04/2009 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Ponctuation abusive, pardon, !!!!!!!!!!!!!!!!

Je pense sincèrement que tu débites des conneries plus vite que ton ombre... Mais ça te regarde! Ce type de boycott s'est vu contre l'Afrique du Sud, afin que son régime d'apartheid cesse! T'as cru que le citoyen faisait son boycott tout seul ou quoi!? C'est aux pouvoirs publics de prendre ce genre de décisions!

Tu oses dire méprisable, et tu révèles ton vrai visage.

"Toute utilisation de la méprise, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme". Albert Camus

Et la politique fasciste se fait grâce à des citoyens comme toi qui ne pensent que par raccourcis, et affirment bêtement et méchamment des idées qui le dépassent. Bref, je compatis!

Commences par apprendre à faire la différence entre un peuple et sa classe dirigeante stp, puis reviens t'exprimer ensuite. Par ailleurs, qu'est ce qui te dit que M. Cekici ne tourne pas avec Athlon!?

T'es vraiment comique dans ton genre.

Amicalement malgré tout!

52.Posté par !!!!!!!!!!!!!!! le 02/04/2009 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pense que pour un journaliste, vous faites beaucoup de fautes d'orthographe.....
Peut être que votre place est donc bien derriere les barreaux...
Être responsable d'un site appelant au boycott de produits venant d'un pays à peine plus grand que le departement dans lequel vous allez être jugé (seul pays de la région d'ailleurs à exporté dans des pays civilisés des produits importants : lingettes bébé, fruits, fleurs...) s'appelle de la jalousie !!!
Je ne vois rien d'autre...
Si vous voulez réelement boycotter ISRAEL et ce qu'ils produisent, arretez d'utiliser votre ordinateur cher journaliste !!!!! Vous n'etes pas sans savoir que INTEL produit 100 % des microprocesseurs qui "peuplent" l'interieur de vos PC en ISRAEL ????
Boycottez aussi tous les vaccins trouvés par les ISRAELINS qui sauvent la vie à des miiliers de personnes chaque année !!!!!

Vous être méprisables...

51.Posté par justice le 02/04/2009 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils commence a nous monter a la tete ces sioniste pas un mot sur les vraie criminels et en plus ils gaspilles notre argent en prenant en considération leur plaintes illégales contre des citoyens qui ne font qu informer les peuple de ce qui ce passe vraiment nous rentront dans une dictature .oui monsieur la police a l entré de l agence de presse alter info ce qui est rédicule vraiment rédicule nous somme en france vous ne révez pas ils devront expliquer pourquoi votre plaine de menasse de mort n a pas ete pris en compte et cela a haute voix .monsieur vous avez tout ma simpatie .

50.Posté par Lamptric73 le 02/04/2009 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Mr Ceciki;

Vous avez tout mon soutien, dommage j'ai eu l'Email que ce matin sinon je serai venu à Mulhouse , restez digne. Je pense que c'est utilie de lancer une pétition de soutien.


49.Posté par babylon le 02/04/2009 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la sionisation de la france a un prix, ca nous apprendra a voter des agents du mossad president tient

48.Posté par Le président de "la Polynésie française", des Françaises et le 02/04/2009 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N'ayant pas d'adresse e-mail de Monsieur Zeynel CEKICI, je poste ce que Monsieur Daniel ROUSSELLE vient de me transmettre:
René
===================

----- Original Message -----
From: asvicm
To: renehoffer@mail.pf
Sent: Wednesday, April 01, 2009 7:40 PM
Subject: Re: Extrême urgence Zeynel CEKICI


Vous pouvez utiliser ma jurisprudence qui interdit la contrainte par corps en matière de délits de presse !
Daniel ROUSSELLE



DANIEL ROUSSELLE
*************************************************



COMMUNIQUE A LA PRESSE

Le 13 juin 2000, la Cour d’Appel de Nancy m’a condamné pour diffamation à deux mois de prison avec sursis, dans une affaire de notables.
L’arrêt confirmait le jugement rendu le 18 mars 2000, par le Tribunal Correctionnel de Nancy présidé par Monsieur Marc JURD qui m’avait condamné à cette peine de contrainte par corps.
L’objectif du Tribunal était de me faire taire et de neutraliser mon avocat afin de l’empêcher d’assurer efficacement la défense de mes intérêts devant la Chambre Civile de la Cour d’Appel de Nancy.
Après le 18 mars 2000, Maître MICHEL, s’est couché devant la décision du tribunal Correctionnel, n’a plus répondu à mes courriers et malgré le versement d’honoraires importants, ne m’a pas représenté le 9 mai 2000 à l’audience de la Chambre Civile.
Les débats de l’affaire m’opposant au Crédit Mutuel des Professions de Santé ont eu lieu au cours de l’audience de la Première Chambre Civile de la Cour d’Appel de Nancy qui s’est tenue le mardi 9 mai 2000 à 14 heures.
L’absence de mon avocat, à l’audience, a permis à la Cour d’Appel d’écarter mes conclusions afin de protéger mon adversaire, en me déboutant de mes demandes.
Il est significatif que les deux arrêts rendus par la Cour d’Appel de Nancy, ont été publiés le même jour, le 13 Juin 2001.
Maître MICHEL a commis la faute la plus grave qu’un avocat puisse commettre, celle de trahir son client.

A ma demande, le 7 juillet 2000, l’EST REPUBLICAIN a publié l’insertion suivante :
7 juillet 2000 : Le dentiste en cassation
NANCY – Poursuivi en diffamation par le Crédit Mutuel des Professions de Santé de Meurthe et Moselle et condamné à deux mois de prison avec sursis (peine confirmée par la chambre correctionnelle de la cour d’appel de Nancy) un chirurgien-dentiste originaire de Saint Max s’est pourvu en cassation : « Je me suis pourvu en cassation contre une décision scandaleuse et liberticide contraire à la Constitution et aux dispositions de la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales. », estime le chirurgien-dentiste.

Le 19 juin 2001, la Chambre Criminelle de la Cour de Cassation a rendu son arrêt.
L’avenir m’a donné raison :
C’EST UNE GRANDE VICTOIRE POUR LA DEMOCRATIE ET LES LIBERTES FONDAMENTALES EN FRANCE
La juridiction suprême a cassé l’arrêt de la Cour d’Appel de Nancy pour violation de l’article 32 de la loi du 29 juillet 1881sur la presse.
Le pays des Droits de l’Homme a la législation la plus répressive des Etats européens concernant le délit de diffamation, répression destinée à faire taire tous ceux qui sont épris de liberté et de vérité.

Je suis fier d’être le dernier citoyen français condamné par une loi liberticide de la République française, à la contrainte par corps pour un délit politique.

La Cour d’Appel de Nancy dont il est difficile d’admettre qu’elle ignorait, le 13 juin 2000, que le surlendemain, le Journal Officiel mettrait fin à des décennies d’atteintes aux libertés fondamentales commises par la République française.

Désormais nul ne pourra être condamné en France à des peines de contrainte par corps pour un délit politique. sauf par Monsieur Marc JURD

Tandis que Monsieur Jean-Baptiste Poli en ignorait les termes !!!!

Il est sans intérêt, que la Cour de Cassation ait maintenu les autres dispositions qui ne me font encourir désormais qu’une simple peine d’amende.


Ce que dit la COUR de CASSATION

Mais sur le moyen d'annulation, relevé d'office, pris de la violation de l'article 32 de la foi du 29 juillet 1881 issu de la loi du 15 juin 2000 ;
Vu l'article 112-1 du Code pénal

Attendu qu'une loi nouvelle édictant des pénalités mains sévères doit s'appliquer aux infractions commises antérieurement à son entrée en vigueur et non encore définitivement jugées ;

Attendu que Daniel ROUSSELLE a été condamné le 13 juin 2000 à deux mois d'emprisonnement avec sursis pour diffamation publique envers un particulier, en application de l'article 32, alinéa Ier, de la loi du 29 juillet 1881 ;

Mais attendu qu'il résulte dudit article dans sa rédaction issue de la loi du 15 juin 2000 que seule une peine d'amende est encourue en répression de l'infraction prévue par ces dispositions ;

Que, dès lors, l'annulation doit être prononcée et qu'elle sera limitée à la peine, la déclaration de culpabilité n'encourant pas la censure ;




Et sur le moyen de cassation, relevé d'office, pris de la violation de l'article 749 du Code de procédure pénale ;

Vu ledit article,

Attendu qu'aux termes de l'article précité, la contrainte par corps ne peut être prononcée pour une infraction ayant un caractère politique ; que les infractions à la loi sur la liberté de la presse sont assimilées, à cet égard, aux délits politiques ;

D'où il suit que c'est à tort que les juges ont prononcé la contrainte par corps contre le prévenu, condamné pour diffamation publique envers un particulier ;

Que la cassation est encourue de ce chef

Par ces motifs,

CASSE et ANNULE, l'arrêt susvisé de la cour d'appel de Nancy, en date du 13 juin 2000, mais seulement en ses dispositions relatives à la peine et à la contrainte par corps, toutes autres dispositions dudit arrêt étant expressément maintenues ;

Et pour qu'il soit jugé à nouveau, conformément à la loi, dans les limites de la cassation ainsi prononcée;

RENVOIE la cause et les parties devant la cour d'appel de Reims, à ce désignée par délibération spéciale prise en chambre du conseil ;

ORDONNE l'impression du présent arrêt, sa transcription sur les registres du greffe de la cour d'appel de Nancy, sa mention en marge ou à la suite de l'arrêt partiellement annulé

Ainsi jugé et prononcé par la Cour de Cassation, chambre criminelle, en son audience publique, les jour, mois et an que dessus …


Ce que dit la LOI 2000-516 du 15 juin 2000

Article 89
II - A titre transitoire, les demandes de réexamen présentées en application des articles 626-1 et suivants du code de procédure pénale et motivées par une décision rendue par la Cour européenne des droits de l'homme rendue avant la publication de la présente loi au Journal officiel de la République française peuvent être formées dans un délai d'un an à compter de cette publication. Pour l'application des dispositions de ces articles, les décisions du Comité des …
… ministres du Conseil de l'Europe rendues, après une décision de la Commission européenne des droits de l'homme, en application de l'article 32 (ancien) de la convention de sauvegarde des droits de l'homme ou de l'article …

… 5 (paragraphe 6) de son protocole n° 11, sont assimilés aux décisions de la Cour européenne des droits de l'homme.

Il est à noter que les condamnés disposaient d’un délai d’un an pour présenter un délai d’un an pour demander le réexamen de leur condamnation et que délai a pris fin le 15 juin 2001 !
Il est regrettable que le délai de réexamen soit limité à un an en l’absence de la diffusion de l’information aux condamnés.

Je souhaite que les journalistes qui ont été souvent condamnés pour délit politique à des peines des peines de contrainte par corps, donnent le retentissement que mérite cette avancée décisive de la démocratie et de l’exercice des libertés fondamentales en France.


L’article 32 modifié de la LOI du 21 juillet 1881

CHAPITRE IV: DES CRIMES ET DELITS COMMIS PAR LA VOIE DE LA PRESSE OU PAR TOUT AUTRE MOYEN DE PUBLICATION.
Paragraphe 3 : Délits contre les personnes.

Article 32

Modifié par Loi 2000-516 15 Juin 2000 art 90 JORF 16 juin 2000.

La diffamation commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée sera punie d'un an d'emprisonnement et de 300.000 F d'amende ou de l'une de ces deux peines seulement.
En cas de condamnation pour l'un des faits prévus par l'alinéa précédent, le tribunal pourra en outre ordonner :
1° L'affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les conditions prévues par l'article 131-35 du code pénal.

Pour faire valoir leurs droits, il est anormal que les justiciables soient contraints de verser des d’honoraires élevés (dans mon cas 14.352 francs) (2188 euros) à un avocat spécialisé près la Cour de Cassation - en France, la liberté a un prix.

Si je n’avais pas réuni les moyens de mon pourvoi, ma condamnation aurait été définitive et non informé de mes droits, je serais aujourd’hui forclos pour le réexamen de ma condamnation, le délai de recours s’étant achevé le 15 juin 2001.

La République française a encore beaucoup de leçons de démocratie pour respecter la Convention Européenne des Droits de l’Homme.
Je dédie ce succès de la démocratie à tous ceux qui n’ont pas les moyens de se défendre.
Qu’ils se rassurent la liberté est en marche et rien ne l’arrêtera.

L’incompétence des juridictions françaises.
Les citoyens français doivent aussi être informé que l’ensemble des prérogatives des juridictions (existence, compétence, fonctionnement, organisation …) citées dans le Code de l’organisation judiciaire annexé aux décrets 78 329 et 78 330 du 16 mars 1978 ont été évincés par l’article 3 (la 2ème phrase) de la loi 91-1258 du 17 décembre 1991.
Le législateur a procédé à l’annulation en droit, de l’existence et de la compétence, notamment des tribunaux d’instance et de grande instance, des Cours d’appel, des tribunaux de commerce, de la Cour de cassation, à compter du 20 décembre 1991.
En conséquence, les décisions intervenues ne sont pas susceptibles de revêtir la moindre forme exécutoire, compte tenu de ce que les décisions n’ont pu être rendues au nom du peuple français.
Les juridictions existent en fait, mais elles ne sont plus établies par la Loi au sens de l’article 6 de Convention Européenne des Droits de l’Homme.
Les justiciables sont fondés à se prévaloir des articles 6 (Droit à un procès équitable) 7 (Pas de peine sans loi) et 13 (Droit à un recours effectif) de la Convention Européenne des Droits de l’Homme.
Les seules compétences juridiques opposables aux citoyens français sont désormais les juridictions européennes : la Cour de Justice des Communautés Européennes et la Cour Européenne des Droits de l’Homme.


Le fonctionnement illicite des banques mutualistes et du système bancaire français.

C’est pour avoir mis en cause le fonctionnement illégal du CREDIT MUTUEL mais couvert par l’Etat français que j’ai bénéficié des foudres de la justice.
La même Cour d’Appel de Nancy doit se prononcer au mois de septembre prochain, sur ma requête contre une condamnation à 200 jours d’amende-prison à 10 francs par jour pour injures, tentative de chantage (sic) et tentative d’extorsion de fonds à hauteur de 13.500.000 de francs (resic), suite à la plainte de Monsieur Etienne PFLIMLIN, président de la Fédération du Crédit Mutuel Centre Est Europe.
J’ai mis en cause récemment le Ministre de l’Economie et des Finances Monsieur Laurent FABIUS et le gouverneur de la Banque de France, Monsieur Jean-Claude TRICHET
Extrait de mon courrier à Monsieur Laurent FABIUS
« Monsieur le Ministre,
Je vous informe de mon intention de vous mettre pénalement en cause, notamment sur les points suivants :
1. Mise en cause de votre intervention près le Tribunal Administratif de Nancy, en contradiction avec Madame LEBRANCHU, alors secrétaire d’Etat à la consommation.
Votre intervention visait à protéger le Crédit Mutuel des Professions de Santé de Nancy et le président de la Fédération du Crédit Mutuel Centre Est Europe, votre ami Monsieur Etienne PFLIMLIN.
Avec habilité vous avez renvoyé l’affaire au Parquet de Nancy, sous influence qui couvre depuis de nombreuses années les opérations illégales du Crédit Mutuel des Professions de Santé, aux mains des notables locaux rotariens et franc-maçons.
2. Votre Ministère et l’Etat couvrent le fonctionnement illicite des banques dénommées irrégulièrement mutualistes dont les principales sont le CREDIT AGRICOLE et le CREDIT MUTUEL.
Le CREDIT MUTUEL est propriétaire de la banque « CIC CAIMAN BANK USA » qui lui donne les moyens de blanchir de l’argent en toute impunité.
Les banques soi-disant mutualistes sont cautionnées, à leur insu, par les clients de ces banques au profit de copains et de voyous de la République.
Les actions en justice que j’ai introduites se poursuivent et j’ai l’intention de faire respecter le droit en la matière, avec d’autres citoyens informés.
3. Il a été révélé que Etat français participe à la corruption internationale par la possession de comptes non publiées à la société luxembourgeoise de clearing CLEARSTREAM, permettant notamment le blanchiment d’argent sale.
Compte B4890 TRESOR PUBLIC (MINISTERE DU BUDGET) PARIS
Compte ouvert le 11 juillet 1995.
Je cite les auteurs de cette révélation :
« Pourquoi le ministère français du Budget a-t-il ouvert un compte de cette nature dans une société de clearing international ?
La logique voudrait que, si un ministère cherche à opérer des transactions internationales, il passe par la Banque de France.
Le parlement français a-t-il avalisé ce type de pratique ?
Comme dans les listes de 1995, où nous avions débusqué dans les comptes non publiés de CLEARSTREAM la présence du ministère luxembourgeois du Trésor, le souci de dissimulation nous paraît évident.
Mais pourquoi dissimuler ? »
Denis ROBERT, Ernest BACKES : REVELATION$ éditions les arènes
Il est révélé également dans ce livre que la Direction Générale des Services Extérieurs (D.G.S.E.) posséderait des comptes à la société de clearing, via la direction du Trésor et que de l’argent provenant d’entreprises nationalisées auraient transité par la société CLERSTREAM : SNCF (un compte publié), COMPTOIR DES ENTREPRENEURS (compte non publié S0280) …
Le CREDIT LYONNAIS, membre fondateur de la société CLEARSTREAM posséderait des dizaines de comptes publiés et non publiés, qui n’ont pu être ouverts qu’avec l’accord de Monsieur Jean-Claude TRICHET, directeur du Trésor puis de la Banque de France et de président de la Commission Bancaire associé au ministre de l’Economie et des finances.
Les citoyens ne toléreront pas d’être méprisés et pris pour des cochons de payants alors que le fonctionnement de l’Etat s’affranchirait des lois de la République.
La vérité est marche et comme le propose le livre de Madame Eva Joly, premier juge d’instruction près le Tribunal de Grande Instance de Paris, c’est notre affaire à tous »
… (fin de citation)

Les français doivent être informés que Monsieur TRICHET est redevable de 300 milliards de francs aux contribuables français sans compter les condamnations à venir du Crédit Lyonnais suite aux poursuites engagées par les procureurs californiens au sujet de l’acquisition par la banque d’Etat, dans des conditions délictueuses, de la société d’assurance American Life, il y a dix ans.

La désinformation organisée par l’Etat Français
En qualité de professionnel de santé j’ai été victime de la chasse aux sorcières organisées par cet organisme étatisé anti-démocratique , selon la théorie léniniste du bouc-émissaire.
Par ses méthodes totalitaires, nécessaires pour maintenir son monopole hégémonique, la sécurité sociale porte atteinte aux libertés fondamentales.
C’est en est fini du monopole de la sécurité sociale.
Pourquoi les médias gardent le silence sur la fin du monopole de la sécurité sociale ?
Pourtant par la parution au Journal Officiel, le 22 avril 2001, d’une ordonnance relative au nouveau code la mutualité, il est écrit, noir sur blanc, que les organismes générant des régimes de sécurité sociale ne peuvent en aucune manière contraindre les affiliés à payer leurs cotisations.
La loi prévoit de lourdes sanctions pénales aux administrateurs des caisses qui ne respecterait pas les nouvelles dispositions légales.
Ce qui signifie que les citoyens français peuvent dès à présent choisir l’assureur de leur choix, sécurité sociale, mutuelle ou assureur privé, ils ne manqueront pas de le faire quand ils seront informés.
C’est aussi une grande victoire de la démocratie et de la liberté.

Vers la fin de la Vème République
Le pillage de l’argent des français par les copains et les voyous de la Vème République annonce sa fin prochaine.
La 5ème République a perdu toute légitimité, elle s’achève dans la farce médiatique, le marasme, la confusion et le chaos.
Le Général De Gaulle avait dit : « après moi le chaos », nous y sommes.
Je ne me reconnais plus dans cette République et j’ai renoncé à exercer mes droits civiques en me faisant radier des listes électorales.
Dans l’attente de l’avènement de la sixième République que les français appellent de toute leur force, pour mettre fin à la corruption généralisée au sein même de l’Etat.
Je me place résolument sous la protection de l’espace judiciaire européen comme citoyen de l’Europe.


Daniel ROUSSELLE














Pièce jointe : copie de l’arrêt de la Chambre Criminelle de la Cour de Cassation n° 4507 du 19 juin 2001



1

N° Q 00-85.573 F-D N° 4507

SH 19 JUIN 2001


M. COTTE président,


REPUBLIQUE FRANCAISE
**********************

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS
******************

LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, en son audience publique tenue au Palais de Justice à PARIS, le dix-neuf juin deux mille un, a rendu l'arrêt suivant :

Sur le rapport de Mme le conseiller référendaire KARSENTY, les observations de la société civile professionnelle GATINEAU et de la société civile professionnelle BACHELLIER et POTIER de la VARDE, avocats en la Cour, et les conclusions de M. l'avocat général LAUNAY ;

Statuant sur le pourvoi formé par :

- ROUSSELLE Daniel,

contre l'arrêt de la cour d'appel de NANCY, chambre correctionnelle, en date du 13 juin 2000, qui l'a condamné, pour diffamation publique envers un particulier, à deux mois d'emprisonnement avec sursis, a statué sur les intérêts civils et prononcé la contrainte par corps ;

2








Vu les mémoires produits, en demande et en défense

Sur le premier moyen de cassation, pris de la violation des articles 586, 587 et 593 du Code de procédure pénale, défaut de motifs, manque de base légale ;

" en ce que le dossier transmis à la Cour de Cassation ne contient, hormis le réquisitoire définitif et l’ordonnance de renvoi, aucune des pièces de l'information préparatoire ;

" alors qu'en cas de pourvoi en cassation, le greffier près la juridiction qui a rendu la décision attaquée doit transmettre à la Cour de Cassation un dossier coté et paraphé contenant toutes les pièces de la procédure ; qu’en l'espèce, le dossier transmis à la Cour de Cassation ne contient aucune des pièces de l'instruction préparatoire, à l'exception du réquisitoire définitif et de l'ordonnance de renvoi ; queue ne contient pas, en particulier, la plainte avec constitution de partie civile sur laquelle la cour d'appel s'est fondée pour apprécier la validité des poursuites ; que, faute de détenir un dossier complet, la Cour de Cassation n'est pas en mesure de s'assurer de la régularité de la procédure " ;

Attendu que l'intéressé ne saurait se faire un grief d'un prétendu défaut de transmission à la Cour de Cassation des pièces du dossier d'instruction ;

Qu'il s'ensuit que le moyen est inopérant,

Sur le deuxième moyen de cassation, pris de la violation des articles 6 de la loi du 10 septembre 1947, 2 et 591 du Code de procédure pénale, défaut de motifs, manque de base légale ;

" en ce que l'arrêt a retenu la culpabilité de Daniel Rousselle, jugeant par là-même la poursuite régulière ;

" alors que le CMPS est une société coopérative dont les représentants ne peuvent être autorisés à agir en justice que sur décision de l’assemblée générale ou du conseil. d'administration, conformément aux conditions prévues par ses statuts ; qu'en l'espèce, la plainte avec constitution de partie civile déposée par les

3








représentants du CMPS n’était accompagnée d’aucune preuve de leur autorisation à ester en justice ; qu’en jugeant les poursuites régulières, la cour d'appel a violé les textes visés au moyen "

Attendu que le moyen, qui conteste, pour la première fois devant la Cour de Cassation, l'habilitation des représentants de la partie civile à agir en justice, mélangé de fait, est irrecevable;

Sur le troisième moyen de cassation, pris de la violation des articles 50 de la loi du 29 juillet 1881, 591 et 593 du Code de procédure pénale, défaut de motifs ; manque de base légale ;

" en ce que l'arrêt a retenu la culpabilité de Daniel Rousselle, écartant par là-même l'exception de nullité de la poursuite soulevée par ce dernier ;

" aux motifs que Daniel Rousselle soulève une exception tirée de la nullité des poursuites dirigées contre lui pour violation de l'article 50 de la foi du 29juillet 1881, aux motifs que ni l'ordonnance de renvoi, ni la citation, ne précisent l'acte ayant constitué le support de la diffamation et visent un fax sans autre indication et qu'elles ne mentionnent pas les éléments caractérisant la publicité de la diffamation ; que l'action publique a été mise en mouvement par la plainte avec constitution de partie civile déposée le 9 juillet 1999 par le CMPS de Meurthe et Moselle contre Daniel Rousselle à la suite de l'envoi par télécopie aux professionnels de santé exerçant dans ce département et dans celui des Vosges, entre le 27 mai et le 2 juin 1999, d'une lettre circulaire concernant l'imputation de faits précis que cet organisme jugeait diffamatoires à son encontre ; que l’ordonnance de renvoi, qui constitue l'acte de saisine de la Cour, se réfère à ladite plainte et mentionne expressément l'envoi de ce fax comme étant le moyen utilisé pour diffuser ces informations ; qu'il résulte des termes de cette ordonnance qu’elle ne renferme aucun doute ni équivoque sur les faits incriminés, leur qualification juridique et les peines encourues, mettant ainsi le prévenu à même de connaître exactement les motifs des poursuites ; que l’appréciation du caractère public de la diffamation relève d'une question de fond se rattachant à l'analyse des éléments constitutifs de l'infraction (cf. arrêt attaqué, p. 3, in fine et p. 4, alinéas 1 à 3) ;

4








1°) " alors qu'ayant constaté que les faits imputés au prévenu consistaient à avoir envoyé la lettre litigieuse " à près de 500 personnes possédant un fax, ainsi qu'aux agences du Crédit Mutuel par l'intermédiaire d’internet " (cf. arrêt, p. 4, alinéa 6), la cour d'appel ne pouvait sans se contredire retenir que l'ordonnance de renvoi, qui ne mentionnait que l'envoi d'un " fax ', ne renfermait aucun doute ni équivoque quant aux faits incriminés ;

2°) " alors que l'articulation des faits diffamatoires exigées par l'article 50 de la loi du 29juillet 1881 s'entend de l'énonciation nette et précise des faits, objet de la poursuite, et des circonstances de temps, de lieu et de publicité ; qu'en retenant, pour écarter l’exception de nullité des poursuites, que l'élément caractérisant la publicité de la diffamation relevait exclusivement d'une question de fond, la cour d'appel a violé les textes visés au moyen" ;

Sur le quatrième moyen de cassation, pris de la violation des articles 23, 29, 32 et 35 de la loi du 29 juillet 1881, 591 et 593 du Code de procédure pénale, défaut de motifs, manque de base légale ;

en ce que l'arrêt a déclaré Daniel Rousselle coupable de diffamation publique envers un particulier ;

" aux motifs que Daniel Rousselle, chirurgien dentiste et sociétaire du CMPS depuis 1987, était en litige avec cet organisme bancaire depuis 1994 à la suite de divers emprunts qu'il avait contractés pour l'installation de son cabinet ; que dans ce contexte, il a adressé aux dates visées à la prévention une lettre type aux professionnels de santé de Meurthe et Moselle et des Vosges les alertant en substance sur les difficultés financières du CMPS dont les pertes atteindraient 20 millions de francs le plaçant ainsi dans une situation proche de la faillite avec le risque de perte des avoirs de ses clients, et dénonçant l'opacité de sa gestion ; que de son propre aveu, il a envoyé cette lettre à près de 500 personnes possédant un fax, ainsi qu'aux agences du Crédit Mutuel par l'intermédiaire d’intemet ; que le choix de la télécopie comme mode diffusion de cette lettre a abouti au fait queue est parvenue à des professionnels de santé n’ayant aucun lien avec le CMPS et n'étant pas concernés par les informations qu’elle contenait, faute pour le prévenu de disposer de la liste des clients du CMPS ; qu'il a reconnu avoir procédé à une diffusion " large " sans

5








savoir exactement si les destinataires appartenaient ou non à cet organisme ; que nonobstant ses dénégations, le caractère public des faits dénoncés résulte à la fois de l'utilisation du fax qui constitue un procédé de télécommunication au sens des lois des 1er juillet 1972 et 13 décembre 1985 ayant modifié l'article 23 de la loi du 29 juillet 1881, et de la diffusion desdits faits à un public dépassant le groupement de personnes liées par une communauté d'intérêts formés par les sociétaires du CMPS ; que les propos contenus dans la lettre de Daniel Rousselle présentent à l'évidence un caractère diffamatoire en ce qu'ils portent atteinte à l'honneur et à la considération du CMPS décrit comme étant au bord de la faillite alors qu'il justifie s'être acquitté en avril 1999 de l'impôt sur les sociétés pour un montant de 1.264.956 francs ; que, pour contester l'infraction qui lui est reprochée et solliciter sa relaxe, le prévenu invoque l’arrêt du 24 novembre 1998 de la chambre sociale de la cour d'appel de Nancy qui établir la vérité des faits allégués, lesquels ont, en outre, été révélés dans le cadre de son libre droit de critique envers une autorité bancaire ; mais que le prévenu ne saurait valablement se retrancher derrière l’arrêt précité qui, comme l'ont relevé les premiers juges, concerne la situation financière du CMPS à la fin de l'année 1995, dont il a repris purement et simplement les données dans sa lettre sans vérifier si cette situation avait évolué quatre ans plus tard ; que l'exercice de son droit de libre critique trouve ses limites dans le caractère excessif des propos concernés qui ne reposent pas sur une enquête sérieuse et approfondie et qui révèle eux-mêmes, l'hostilité qui l'anime envers le CMPS ; que n'ayant fait aucune offre de preuve, ni établi sa bonne foi en l'espèce, c'est à juste titre que les premiers juges ont retenu le principe de sa culpabilité ;

1°) " alors que la diffamation n'est punissable qu'autant qu’elle a été commise par l’un des moyens de publicité prévus par la loi ; que l'utilisation d'un fax comme procédé de télécommunication ne suffit pas à caractériser le publicité, dans la mesure où ce moyen de communication peut n'être utilisé que pour transmettre des messages ayant le caractère de correspondances privées ; qu'en retenant que le caractère public des faits dénoncés résultait de l'utilisation du fax, la cour d'appel a violé les textes visés au moyen

2°) " alors que les professionnels de la santé de départements limitrophes sont liés par une communauté d'intérêts, exclusive du caractère public des informations qu’ils peuvent être



6








amenés à se communiquer entre eux; qu'en retenant que le caractère public des faits dénoncés résultait de la diffusion des faits dénoncés à un public dépassant le groupement formé par les sociétaires du CMPS quant elle constatait que les propos litigieux n'avaient atteints que des professionnels de la santé des départements de la Meurthe et Moselle et des Vosges, tous liés par les mêmes intérêts à l’égard du fonctionnement du CMPS de la Meurthe et Moselle, établissement bancaire exclusivement tournés vers les professionnels de la santé de cette région, la cour d'appel a violé les textes visés au moyen ;

3°) " alors qu'il ressort des propres constatations des juges du fond que la plainte avec constitution de partie civile et 1"ordonnance de renvoi ne visaient que " l'envoi de fax " comme moyen de diffusion des propos incriminés ; qu'en retenant que ce dernier avait notamment adressé les propos litigieux " par l'intermédiaires d'intemet " aux agences du Crédit Mutuel, la cour d'appel, qui s'est fondée sur des faits non visés à la prévention, a méconnu l'étendue de sa saisine ;

4°) " alors que l'élément de publicité du délit de diffamation n'est caractérisé que si les propos incriminés ont été tenus avec l'intention de les faire connaître au public ; qu'en l'espèce, il résultait des propres termes du courrier incriminé qu'il n'était destiné qu’aux professionnels de la santé appartenant au CMPS ; qu’en retenant que le caractère public des faits dénoncés résultait de la diffusion des faits à un public dépassant le groupement formé par les sociétaires du CMPS, sans constater qu'il était certain que l'écrit était destiné par son auteur à être livré à des professionnels de la santé autres que ceux appartenant au CMPS, la cour d’appel n'a pas légalement justifié sa décision

5°) " alors que la preuve de la vérité de Imputation diffamatoire résulte de la corrélation de celle-ci avec les faits reconnus comme constant ; qu'en l'espèce, le prévenu avait seulement fait état dans l'écrit incriminé de la situation financière du CMPS telle qu’elle avait été révélée quelques mois plus tôt par l'arrêt " rendu le 28 novembre 1998 par la cour d'appel de Nancy, dans l'affaire du licenciement de M. Steinmetz " (cf. écrit incriminé) ; qu'en se fondant sur une amélioration ultérieure possible de la situation du CMPS, quand il lui appartenait uniquement de rechercher si le prévenu était parvenu à établir la vérité des faits précis dénoncés, c'est-à-dire à démontrer que la situation financière. du CMPS telle queue résultait de

7








l'arrêt rendu quelques mois plus tôt, correspondait effectivement à celle décrite par lui dans son écrit, la cour d'appel a violé les textes visés au moyen " ;

Les moyens étant réunis

Attendu que les énonciations de l'arrêt attaqué et l'examen des pièces de procédure mettent la Cour de Cassation en mesure de s'assurer que la cour d'appel, par des motifs répondant aux chefs péremptoires des conclusions dont elle était saisie, après avoir, à bon droit, rejeté l'exception de nullité des poursuites, a déduit des circonstances de fait contradictoirement débattues que la diffamation était publique et a caractérisé sans insuffisance ni contradiction les circonstances particulières sur lesquelles elle s'est fondée pour exclure le prévenu du bénéfice de la bonne foi ;

Que les moyens ne peuvent qu'être écartés

Mais sur le moyen d'annulation, relevé d'office, pris de la violation de l'article 32 de la loi du 29 juillet 1881 issu de la loi du 15 juin 2000 ;

Vu l'article 112-1 du Code pénal ;

Attendu qu'une loi nouvelle édictant des pénalités moins sévères doit s'appliquer aux infractions commises antérieurement à son entrée en vigueur et non encore définitivement jugées ;

Attendu que Daniel Rousselle a été condamné le 13 juin 2000 à deux mois d'emprisonnement avec sursis pour diffamation publique envers un particulier, en application de l'article 32, alinéa 1er, de la loi du 29 juillet 1881 ;

Mais attendu qu'il résulte dudit article dans sa rédaction issue de la loi du 15 juin 2000 que seule une peine d'amende est encourue en répression de l'infraction prévue par ces dispositions ;

Que, dès lors, l'annulation doit être prononcée et qu'elle sera limitée à la peine, la déclaration de culpabilité n'encourant pas la censure ;







8








Et sur le moyen de cassation, relevé d'office, pris de la violation de l'article 749 du Code de procédure pénale ;

Vu ledit article ;

Attendu qu'aux termes de l'article précité, la contrainte par corps ne peut être prononcée pour une infraction ayant un caractère politique ; que les infractions à la loi sur la liberté de la presse sont assimilées, à cet égard, aux délits politiques ;

D'où il suit que c'est à tort que les juges ont prononcé la contrainte par corps contre le prévenu, condamné pour diffamation publique envers un particulier ;

Que la cassation est encourue de ce chef
Par ces motifs,

CASSE et ANNULE, l'arrêt susvisé de la cour d'appel de Nancy, en date du 13 juin 2000, mais seulement en ses dispositions relatives à la peine et à la contrainte par corps, toutes autres dispositions dudit arrêt étant expressément maintenues ;

Et pour qu'il soit jugé à nouveau, conformément à la loi, dans les limites de la cassation ainsi prononcée ;

RENVOIE la cause et les parties devant la cour d'appel de Reims, à ce désignée par délibération spéciale prise en chambre du conseil ;

ORDONNE l'impression du présent arrêt, sa transcription sur les registres du greffe de la cour d'appel de Nancy, sa mention en marge ou à la suite de l'arrêt partiellement annulé ;

Ainsi jugé et prononcé par la Cour de Cassation, chambre criminelle, en son audience publique, les jour, mois et an que dessus ;

Etaient présents aux débats et au délibéré; dans la formation prévue à l'article L.131-6, alinéa 4, du Code de l'organisation judiciaire :

9








M. Cotte président, Mme Karsenty conseiller rapporteur, M. Joly conseiller de la chambre ;

Avocat général : M. Launay ;
Greffier de chambre: Mme Krawiec ;


En foi de quoi le présent arrêt a été signé par le président, le rapporteur et le greffier de chambre ;




47.Posté par Fares le 02/04/2009 07:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam,
Depuis que j'ai découvert Alterinfo, je passe un bon moment à lire presque tous les articles.
Courage! Et comme nous disons, nous les berbères, ANERREZ WALA ANEKNOU.

Fares le musulman berbère d'Algérie (Béjaia).

46.Posté par Le président de "la Polynésie française", des Françaises et le 02/04/2009 06:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour et tiens bon.
Je suis moi-même habitué de ce genre de situations, donc je sais que ce n'est pas plaisant mais une fois que c'est fini, on se sent encore mieux qu'avant. Ca amplifie de "les" voir s'agiter comme des pantins criminels.

J'ai diffusé ton message à mes 4500 destinataires dont certains sont du côté de Mulhouse. J'espère que l'un ou l'autre au moins pourront se déplacer à si brève échéance.

Je suis l'auteur du recours 09-1503 dont la décision a été rendue à Strasbourg il y a quelques heures. (otan)

Voici un commentaire éloquent qui rejoint ta situation :

"Le syndicat des avocats de France a réagi par la voix de son président Jean-Louis Borie, en s'interrogeant dans un communiqué "sur l'effectivité du rôle du juge administratif en matière de défenses de libertés publiques".
"Cela pourrait être qualifié de déni de justice", ajoute-t-il à propos de la décision sur les fichiers."


Rejet des recours contre les mesures de sécurité à Strasbourg
http://fr.news.yahoo.com/4/20090401/tts-france-justice-otan-ca02f96.html

Avec Honneur
Le président de "la Polynésie française", des Françaises et des Français
René, Georges, HOFFER
Tél (689) 77 71 70
rollstahiti@gmail.com
Merci de laisser les coordonnées apparentes.



45.Posté par sohrab le 02/04/2009 04:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


D'abord je tiens à te remercier pour ton site.
Si les pouvoirs publics en France étaient moindrement intelligents, ils ne feraient rien contre ton site car c'est aussi une soupape de sécurité qui permet à tous les laissés pour compte de s'exprimer et de profiter de cet espace démocratique d'échange d'idées plutôt que d'agir aveuglément. Cela permet d'andiguer la frustration et ainsi de juguler la violence aveugle et incontrolable. Hélas, les faux garants des valeurs républicaines sont à cent pour cent à la solde du sionisme et leur seul objectif est de museler toute opposition et de gangréner la République, ce berceau des droits de l'homme.
Je suis désolé d'être à des milliers de kilomètres du lieu de cette mascarade judiciaire,et de ne pas pouvoir participer activement et dénoncer cette pseudo audience judiciaire. Je suis convaincu que dans la patrie de Jean Moulin beaucoup d'autres Jean Moulin vont se lever pour defendre ce qui est juste et chasser les sionistes nazis de la patrie de ceux qui se sont battu pour instaurer La République.
Il est évident, comme l'a si bien dit le Dr Ahmadinejad, que le sionisme est arrivé à la fin de sa misérable éxistance et que la vrai justice vaincra.
Toute ma pensée est avec vous.
Amicalement, Sohrab.

44.Posté par bledmiki-99 le 02/04/2009 03:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JE PRIE AVEC INSISTANCE TOUS CEUX QUI PEUVENT VRAIMENT ASSISTER A L'AUDIENCE, D'Y ÊTRE ET DE SOUTENIR BRUIEMMENT MONSIEUR CEKICI. IL NE FAUT SURTOUT PAS PROMETRE D'ÊTRE LA SI VOUS NE POUVEZ PAS.NE DONNEZ PAS DE FAUX ESPOIRS A ZEYNEL. PRIEZ AVEC NOUS. ET QUE DEU GUIDE TES PAS ET TA LANGUE. AMINE.

43.Posté par Paradisial le 02/04/2009 03:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Creusez éventuellement la notion et le statut de Réfugier pour vos futures dénonciations auprès de vos contacts futurs.

Genre:

- Réfugier Webmestre

- Web Réfugier

- Alter Réfugier

- Média Réfugier

- Réfugier Alternatif

- Réfugier 2.0

- Réfugier Web 2.0

.....

Personnellement, Web Réfugier me paraît pas mal.

Il faudra créer un tollé médiatique.

Ne pas oublier les télés et les grandes radios (mais aussi locales) dans la liste de contacts. Un plateau ce serait pas mal.

42.Posté par bledmiki-99 le 02/04/2009 03:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Mika,

c'est quoi ce défaitisme ? pourquoi dis-tu que les sionistes nous ont privés d'une vraie presse ? ils n'ont pas encore gagné. ILS N'AURONT PAS LE DERNIER MOT !!!
je dis à Zeynel de penser très fort à nous tous, que ce soit ceux qui seront au procès, ou nous qui n'avons pu venir. Nous sommes tous solidaires avec toi, et sommes moralement à tes côtés

41.Posté par Ghyslaine ROC le 02/04/2009 03:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon ami, mon très cher ami Zeynel

Je ne trouve pas les mots qu’il faut en un cas pareil. J’ai vu tellement d’injustice dans ce monde, mais que pouvons-nous y faire ? Prier ? Les Six Millions de Musulmans de France peuvent pourtant changer pas mal de choses s’ils le voulaient vraiment ! Mais, n’ayez crainte, car cette épreuve n’est que le début, et vous ne pourriez en sortir que plus déterminé encore. Si le Tribunal vous traite ainsi avant même l'audience ; c’est qu’il ne faut rien espérer de son représentant de la justice. C’est en effet un traquenard. Et,le Frère AS a raison de dire qu’un bon avocat aurait fait ce qu’il fallit pour vous éviter ces tracasseries et cette atteinte à votre vie privée.

Quand, par exemple, AIPAC ou l’ADL du B’nai B’rith soudoie le Tribunal dans une affaire, on entend le Juge s’insurger contre le prévenu et lui dire du son de son trône : Dans cette Cour je ne veux pas entendre parler de lois ! C’EST MOI LA LOI ! Fasse Dieu que le C.R.I.F. n’est pas relié à l’oreille du Juge le jour de l’audience en question !

En ce moment, je ne puis vous offrir que mes prières ainsi qu’à vos proches !

Que Dieu vous bénisse et vous vienne en aide !

Ghyslaine ROC

40.Posté par Paradisial le 02/04/2009 03:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très cher Zeynel CEKICI,

Je suis vraiment peiné par les tournures que prend cet acharnement à vouloir plus que casser du sucre sur ton dos, et museler ce que représente ta personne ainsi que ce fabuleux canal d'expression et d'analyse vraiment alternatives (à la création et l'administration duquel tu as participé et participe, avec coeur et âme).

Que j'aurais tant aimé que mon soutient pour ta personne et pour ton site ne soit pas résumé qu'à des paroles. J'aurai aimé que le corps y suive le coeur.

Si hélas l'espace physique beaucoup nous distancie, mon esprit sera bel et bien avec vous deux, toi et Alterinfo: je m'engage à faire des invocations pour vous et vous remémorer à chaque prière insha-Allah.

D'aussi loin où nous serions, j'espère que nous serons nombreux, des trois religions, à faire cela; les athées seront aussi du cortège, avec leurs bons sentiments.

La découverte de votre site fut pour moi une illumination. On y découvre et y rencontre de tout. Je ne vois plus l'histoire et l'actualité avec le regard relativement crédule d'antan.

Très rares sont les médias qui présentent de la vraie information alternative. Aussi, je peux dire avec fierté et reconnaissance que j'ai jamais apprécié un site autant que j'apprécie le votre.

Dans ce monde plein de duplicité, où les journalistes ont vendu désormais leur âme au diable, rien n'est de plus cher aujourd'hui que la vérité.

Satan pourrait soudoyer la fausse-justice des faux-hommes mais ne pourra pas soudoyer l'intégrité des Zeynel CEKICI.

Cher Zeynel CEKICI, face à l'hydre de la fausse-justice il faudra désormais s'organiser, construire une stratégie, une tactique, chercher des conseils (auprès de professionnels bénévoles, ou raffermis auprès de ceux qui ont été éprouvés par les mêmes expériences), calculer chaque pas à entreprendre, et réaliser des coalitions.

Élaborez donc des contacts avec plusieurs associations, des plus classiques au plus décalées. N'hésitez pas à provoquer un tapage médiatique maximum autour de vous (écrivez aux organes classiques, et tentez de publier sur leur colonnes, même s'ils sont soudoyés; sollicitez le MDI, le Centre Zahra, les Indigènes de la République, Attac, le FN, et les partis d'extrême gauche, et la grappe même soudoyée constituée du mrap, sos racisme et reporters sans frontières...). Certains voudraient vous faire taire, profitez-en pour devenir une icône (sage mais) bruyante. L'objectif secondaire à cela, en plus d'une pub (qui ne se limitera pas à internet), serait la constitution d'un collectif kaléidoscopique qui vous accompagnera dans cette épreuve (peut-être même des avocats se manifesteront spontanément / tiens, je ne sais pas ce que pourrait vous conseiller un certains Maitre Eolas, lui qui écrit tant de chroniques judiciaires).

Ce même collectif pourrait incarner éventuellement physiquement une antenne locale qui pourra constituer autour de vous une sorte de garde rapprochée (un collectif civil et civique) vous prémunissant contre tout abus de pouvoir policier et judiciaire.

Créez un statut de "réfugié journalistique" (ou approchant // voilà un mot frappant à exploiter médiatiquement) (autour de votre personne) dans votre local, et fais en sorte que tu n'y sois jamais seul, mais systématiquement ayant la compagnie dudit collectif et d'une caméra prête à fonctionner.

Plus le tapage sera grand, plus de personnes se manifesteront localement et nationalement (voire internationalement) pour vous soutenir physiquement et judiciairement.

N'hésitez pas à contacter les antennes des agences de presse étrangères ainsi que les attachés de presse des ambassades (Vénézuela, P&eu, Chine, Russie, Syrie, Liban, Iran // pour enfoncer le clou).

Parvenir à écrire une lettre type destinée à l'ensemble de ces contacts serait un idéal.

J'ose espérer que la substitut du procureur puisse se retrouver dépassée par le tapage qu'elle n'espérait pas aller provoquer.

Accessoirement, si un juriste procédurier ou un Abdellah Ouahhabi pourraient produire une belle pétition, votre lectorat, ainsi que ceux des éventuels autres sites défendant l'information alternative, pourraient bien les répercuter pour provoquer une avalanche qui inonderait la hiérarchie de cette substitut du procureur.

Quelles que soient les forces du mal en alliance, la vérité finira toujours par triompher.

Que Dieu préserve, soutienne et raffermisse ton coeur, ton esprit, ton regard, ton bras, ton pieds, ta plume et ta langue, et puisse t'accompagner dans chaque entreprise et initiative. Amen.

De tout coeur avec toi.

39.Posté par mika le 02/04/2009 02:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

liberté de la presse uniquement si le crif le veut aussi non c'est de l antisémitisme bravo les sionistes maintenant vous nous privé d'une vrai presse et d'infos réelle. Je suis de paris c'est bien dommage que j'habite loin sinon avec grand plaisir je me serais rendu au tgi bon courage a toi et surtout n'oublie pas qu autant de journaliste tu as des droits donc faisant usage en prenant de vrai avocat quitte a faire participer les frais d'honoraire avec les membres de ce site.

38.Posté par jerome le 02/04/2009 01:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

courage mon ami!!!

37.Posté par tijani le 02/04/2009 01:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Courage, zeynel, on a besoin de gens comme toi! (dieudo, seba, etc....)
Même si pour ma part, je ne peut pas monter jusqu'à Mulhouse, je suis de tout cœur avec toi.
Tu ne seras pas seul dans ce tribunal, nous sommes des millions à te soutenir.
Écoute avec ton cœur, et tu sentiras notre présence!
Courage, quel grand homme tu es!
Puisses Dieu te soutenir dans cette épreuve.

36.Posté par Richelieu le 02/04/2009 01:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

courage l'ami, nous vivons vraiment sous une dictature sioniste.

35.Posté par Altanhan le 02/04/2009 01:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai une grande admiration face aux gens plein de courage et de volonté qui défendent leur cause avec bec et ongle. Parfois je me remets en cause, j'ai le sentiment de manquer de courage ou d'être pris dans le ruisseau du système.
Le minimum que l'on puisse faire c'est de soutenir Mr CEKICI Zeynel pour son courage et sa dignité. Je suis de tout coeur avec toi...

34.Posté par redk le 02/04/2009 00:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me joint bien volontiers a se concert de soutien a Mr Cekici, depuis un petit moment je loue avec les nombreux autres internaute familier de se site, se travaille qui deviens hautement pénible et risqué, celui de nous donné une information non falsifiés, de nous tenir informer sur les sujets variés de se monde, surtout celui gravement sensible du sort palestinien et des actes vils et les exactions contre l'humanité de l'entité sioniste criminel et de ses nombreuses succursales du monde, dont la France, celle des de gaule et moulin, cette soit disent patrie des droits de l'homme et du citoyen ou elle est citée à l'article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme comme suit:

« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »

sans oublier la jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, le 21 janvier 1999:

« La liberté d'expression vaut non seulement pour les « informations » ou « idées » accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent : ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l'esprit d'ouverture sans lesquels, il n'est pas de « société démocratique »!! , mais bien sur tout cela n'est plus respecté, depuis que les boutiquiers de la maison sioniste contes fleurette à Marianne et la trousse a chaque fois que son mari le peuple de France a le dos tourné!!
je ne pourrais accompagné Mr Cekici à l'audience, je vie loin de Mulhouse, mais bien que loin des yeux je ne le serais pas du cœur, vous souhaite bon courage a vous votre famille et vos proches pour les épreuves injustes que vous endurés tenez bon et encore merci pour se métier que vous représenter a sa juste valeur avec vaillance, dignité et constance!

33.Posté par Larguet le 01/04/2009 23:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout ce cinéma qu'il ont déployé autour de vous pour vous amener au tribunal et avec un déplacement de policiers est la preuve que ce qui s'écrit sur ce site les perturbe dans leurs visées les plus profondes. En tout état de cause pour un pays de liberté d'expression et de droit a exprimer son opinion, c'est un fait grave que de vous harceler de la sorte. Mais ceux qui sont à l'origine de ces faits semblent oublier que les gens ont une mémoire ils notent et se le remémorent le moment voulu. Bon courage pour demain, votre conscience est tranquille, c'est la leur qui est perturbée au point qu'ils ne savent pas quoi faire avec vous.

32.Posté par hanane le 01/04/2009 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

qu'Allah te protège et te donne la victoire car Allah est avec les justes!

on pense tous à toi et on te remercie pour le merveilleux travail fourni sur ce site. tiens nous au courant surtout parce qu'on est pas de mulhouse, dc on peut pas assister à l'audiance mais ça nous tient bcp à coeur...

1 2
Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires