Lobbying et conséquences

Université fermée pour cause de censure



Lundi 27 Février 2012

Université fermée pour cause de censure
Appel des organisations, sympathisant-es et non organisé-es à venir lundi 27 février à l'université Paris 8 à partir de 8h15.
La direction de l'université Paris 8 a décidé de fermer deux jours l'université pour empêcher la tenue du colloque : « Israël : Un Etat d'apartheid ? » qui devait se tenir entre ses murs (voir au dos le communiqué du collectif Palestine paris 8 pour l'historique de cette censure).

Dans ce colloque organisé par le collectif Palestine Paris 8, validé et financé par le FSDIE (subvention de 2500 euros) de nombreux universitaires doivent intervenir. C'est donc un colloque qui a toute sa place à l'université.

En plus de le censurer, le président de l'université ferme de façon arbitraire l'établissement pour l'en empêcher. Et lorsque celui-ci tente de se justifier par communiqués et dans la presse, ce n'est que pour tenir des propos infamants, insinuant de possible dérives antisémites et d'incitation à la haine raciale.

Nous déplorons que le chantage à l'antisémitisme, habituellement brandi pour faire taire tout débat critique sur la politique de l'Etat d'Israël, soit repris par un président d'université, qui plus est Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, pour interdire un colloque de se tenir en son sein.

Par ces pratiques, il ne fait que confirmer un processus de prise de décision unilatérale et arbitraire auquel il a recours.

Cette censure à Paris 8 fait suite aux refus de l'ENS et de l'EHESS d'autoriser la tenue de débats sur la question de la Palestine.

Les organisations sous signées, sympathisant-es et non-organisé-es de Paris 8 condamne fermement :

- La décision d'annulation du colloque d'universitaires qui porte gravement atteinte à la liberté d'expression et au débat intellectuel et académique, sur le prétexte fallacieux d'un potentiel trouble à l'ordre public
- La fermeture de l'université

Et exige :

- La réouverture immédiate de l'université
- La tenue de la suite du colloque entre les murs de l'université.
- Le positionnement des instances représentatives sur cette fermeture

Et soutient toutes les initiatives allant dans le sens de la réouverture de notre université et de la tenue du colloque.


SUD-Etudiant Paris 8, UNEF Paris 8, UEC, NPA, La Dyonisoise

ISM


Lundi 27 Février 2012


Commentaires

1.Posté par claudio le 27/02/2012 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toute façon, tout cela n'est pas grave, puisqu'ils nous faut dès à présent nous familiariser avec cette "civilisation supérieure" qui va nous mener à déserter nos universités pour des cursus talmudiques, fuir nos églises pour aller nous prosterner dans les synagogues, fêter Kippour à la place de Noël et manger obligatoirement cachère !
Par conséquent, il est de notre intérêt de poursuivre notre accoutumance avec encore plus d'assiduité et de conviction.
Et cela n'est rien à côté de ce qui nous attend. Non contents d'avoir sur notre sol un CRIF superviseur de la Nation France, nos "élites" viennent d'inventer un "Parlement Juif Européen", sous le toit même du "Parlement Européen". Une sorte d'AIPAC qui ne manquera pas d'imposer sa loi à toute la communauté européenne comme il le fait aux Etats-Unis.
Cette nouvelle institution affiche clairement ses objectifs : Défendre les intérêts juifs et améliorer l'image de la Perfide de Sion. Cette entité serait donc le premier membre des Nations Unies à disposer de deux parlements : Un à Tel-Aviv et l'autre, extra territorial, à Strasbourg. Une démocratie au carré. Du jamais vu !
Notre folie a atteint son paroxysme. Cette soumission au lobby qui n'existe pas prend la forme d'une psychose que seule la médecine peut expliquer.
Pendant ce temps, les sales bouches de la République multiplie ses attaques injustes et nauséabondes contre nos concitoyens musulmans qui sont bien plus respectables que ces sionistes qui pourrissent notre quotidien. Les musulmans ne demandent qu'une chose. Qu'on les laissent vivre leur citoyenneté dans la sérénité, comme chacun de nous.
Je comprends pas le silence des juifs français face à ce coup d'état permanent de leurs instances représentatives. S'ils se plaignent de la montée de l'antisémitisme, alors qu'il est loin d'avoir les proportions qu'on veut lui attribuer, n'ont-il pas compris qu'avec ce qui se passe, du à l'arrogance des sionistes, il y a un réel risque de l'amplifier ?
Je n'aime pas beaucoup faire référence à la vocation religieuse de notre pays, mais la France est avant tout une terre chrétienne et contrairement à la rengaine haineuse de la classe politique et de la presse, les musulmans l'admettent parfaitement en respectant nos lois et nos coutumes. C'est loin d'être le cas s'agissant des sionistes qui agissent chez nous comme ils le font vis à vis des Palestiniens.
Jusqu'à quand vont-il brider l'intelligence française à coup de procès inquisitoires ?
Jusqu'où pourrions nous encore supporter cette colonisation d'un genre nouveau ?

2.Posté par amel le 27/02/2012 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pascal Binzack est un juif d'Ukraine, vous voulez qu"il se fasse étriper par le Sarkome français ? il faut toucher à l'Iran, la Libye, la Syrie, l'Egypte, le Yemen ,le Soudan, l'ALgérie, mais jamais d'Israel

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires