RELIGIONS ET CROYANCES

Université “Harvard” présente le Coran comme le meilleur livre dans le domaine de la justice


Dans la même rubrique:
< >

L'Université d’Harvard dans ses dernières recherches a présenté le Saint Coran comme le meilleur livre du monde dans le domaine de la justice.


SHAFAQNA
Dimanche 9 Février 2020

Les chercheurs de l’Université d’Harvard qui est une des universités américaines les plus anciennes et les plus prestigieuses, ont affirmé que certains versets coraniques montraient que sans aucun doute, Dieu Tout-Puissant avait guidé l’humanité dans la bonne direction.

L’université a souligné que le Saint Coran contenait les principes de justice et d’humanité, et qu’il n’y avait aucun signe d’injustice dans l’islam.

Les chercheurs de l’Université américaine ont déclaré que le monde entier reconnaissait ce fait et appréciait ce qui est mentionné dans le Coran.


Source http://gate.ahram.org.eg/News/2351096.aspx
20.01.2020


Dimanche 9 Février 2020


Commentaires

1.Posté par Mourad le 09/02/2020 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Coran meilleur livre dans le domaine de la justice.
Tous apprécient à travers le monde, mais dans la réalité ils ont un comportement tout autre, un comportement d’hypocrites vis-à-vis de l’islam et des musulmans.
Et certains ânes « porteurs de Livres », certains bourricots de la France ou de l’Occident intellectuel. Disent que le Coran ou l’l’islam sont contre la justice. Il y a même qui veulent faire supprimer des versets ou de les faire réécrire par des rabbins.
Que la Charia qui est extraite du Coran est injuste.
Et que plusieurs semblent ignorer que leur propre loi, celle qui juge entre eux dans leurs propres pays entre citoyens chrétiens ou juifs, sont extraites du Coran.
Il y a plusieurs responsables français qui connaissent la vérité quand à l’origine de leurs lois. Mais volontairement ils taisent cette information et laissent comprendre à leurs citoyens que l’islam est une religion de sauvages et que les musulmans sont des terroristes et des criminels.
L’exemple on l’a avec cette simple d’esprit Mila, elle écrit n’importe quoi sur des sujets qu’elle ignore. Ce n’est pas elle qui est à blâmer mais ce sont les responsables de ce pays France. Car ils savent tout et laissent volontairement leurs citoyens dans l’ignorance.
Tous les détails dans le commentaire suivant.

2.Posté par Mourad le 09/02/2020 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le code Napoléon et la shari’ah

La plupart des Européens n’ont pas exactement évalué l’importance de l’apport qu’ils ont reçu de la civilisation islamique, ni compris la nature de leurs emprunts à cette civilisation dans le passé et certains vont jusqu’à totalement méconnaître tout ce qui s’y rapporte. Cela vient de ce que l’histoire, telle qu’elle leur est enseignée, travestit les faits et paraît avoir été altérée volontairement sur beaucoup de points. Nous vous présentons ci-dessous comment la Charia (shari’ah) est en fait le fondement même de la Législation de la République française.

Le Code Civil

Le Code civil des Français, promulgué par la loi du 30 ventôse an XII (21 mars 1804), reçut d’une loi de 1807 le nom de Code Napoléon. Ce nom, que lui retirèrent les chartes de 1814 et 1830, lui fut rendu par un décret de 1852, « pour rendre hommage à la vérité historique ». Tombé en désuétude dans la France républicaine, il est encore couramment employé à l’étranger comme en Belgique, Pays Bas, Italie, Espagne, Portugal et notre Ile Maurice entre autres. Effectivement élaboré sous l’impulsion de Bonaparte, Premier consul, le Code Napoléon a bénéficié d’un immense rayonnement.

Par les conceptions qui ont présidé à sa rédaction, il reste le type même du code moderne, bien que nombre de ses articles aient été changés et que d’autres aient vieilli. On comprend qu’à Sainte-Hélène Napoléon ait pu dire : « Ma vraie gloire, ce n’est pas d’avoir gagné quarante batailles ; Waterloo effacera le souvenir de tant de victoires. Ce que rien n’effacera, ce qui vivra éternellement, c’est mon Code civil. » [Charles François Tristan de Montholon, Récits de la captivité de l’Empereur Napoléon à Sainte-Hélène, Paris, 1847, t. I, p. 401.] Ce texte a été beaucoup modifié depuis la IIIe République, mais reste, aujourd’hui encore, le fondement du droit civil français et plus largement de tout le droit français. Le doyen Jean Carbonnier disait ainsi du code civil qu’il est « la constitution civile des Français ». Son domaine est en effet extrêmement large : le droit des personnes (le nom, le statut de la personne humaine, la personnalité juridique, les incapacités, c’est-à-dire les conditions permettant de passer des actes, d’être propriétaire de biens, etc.), le droit de la famille (filiation, mariage, pacs, divorce), le droit patrimonial de la famille (régimes matrimoniaux, libéralités, successions), le droit des biens (quels types de biens, meubles ou immeubles, la propriété, la possession), le droit des obligations et des contrats, et des aspects plus techniques mais essentiels comme la question de la prescription des droits.

L’influence de la Charia et le Fiqh

La diffamation de la Législation islamique est devenue une sornette à laquelle nous ont accoutumés les orientalistes et leurs disciples. Les critiques objectives ont démontré la vanité et l’incohérence de leurs prétentions.Le monde n’a pas connu, dans le passé ni dans le présent, de droit plus raffiné ni plus juste que le droit islamique, au niveau de la garantie des intérêts et de la préservation des vertus.

L’histoire sera juste et complète si elle rajoute qu’effectivement le Code Napoléon est dû à l’impulsion de l’Empereur, mais surtout qu’il prend son origine dans la Chariah et le Fiqh qui lui ont servi de trame. Là est la véritable authenticité et le bien-fondé d’une telle affirmation!
D’ailleurs, toute une gamme d’élaborations juridiques, dans toutes les branches de Droit, cristallisent l’apport de la Charia dans le Code Civil de Napoléon, comme le constate le grand jurisconsulte français Octave Pesle (dans son ouvrage “Judicature”, éd.1942, p. 5). Le congrès International de Droit comparé, qui a tenu ses assises à Paris, le 7 Juillet 1951, affirme que “le Droit musulman implique une richesse de notions juridiques et de techniques remarquables, qui permet à ce Droit de répondre à tous les besoins d’adaptation, exigés par la vie moderne. Le Code Civil français de Napoléon semble être fortement inspiré par la Charia d’après Christian Cherfils. L’influence de la pensée arabo-islamique sur la pensée européenne ne s’est pas limitée à la philosophie, à la poésie ou à la méthodologie, mais on la retrouve également au niveau de la législation européenne. Des penseurs d’élite affirment que le code de Napoléon a été inspiré de la doctrine malékite. Le jurisconsulte français Sidiou affirme que le code napoléonien est fondamentalement inspiré de la doctrine malékite en disant : «la doctrine malékite nous interpelle en raison de la nature des relations que nous entreprenons avec les Arabes d’Ifriqiya. De ce fait, le gouvernement français a confié au Dr Peyron le soin de traduire “l’Abrégé du Fiqh”, de son auteur Al-Khalil Isaak Ben Yacoub décédé en 1442.”

Cet ouvrage est très réputé dans les milieux universitaires et religieux dans les pays du Maghreb et en Afrique occidentale (commentaire de Khalil). Pendant la campagne de l’armée Napoléonienne en Egypte, l’empereur français connut de près la charia islamique. Nous nous référons ici à l’ouvrage de Christian Cherfils intitulé : «Bonaparte et l’islam» qui comporte des détails dans ce sens. L’Empereur écrit au Sheikh El-Messiri : « Le général Kléber me rend compte de votre conduite, et j’en suis satisfait. Vous savez l’estime particulière que j’ai conçue de vous au premier instant où je vous ai connu. J’espère que le moment ne tardera pas où je pourrai réunir tous les hommes sages et instruits du pays, établir un régime uniforme, fondé sur les principes de l’Alcoran, qui sont les seuls vrais et qui peuvent seuls faire le bonheur des hommes. » [Extraits de «Correspondance de Napoléon Ier » : Lettre 3148 au Cheikh El-Messiri, Caire 28 août 1798]

L’imam Muhammad Zāhid Al-Kawthari, l’adjoint du dernier Shaykh al-Islam du Califat ottoman et éminent juriste hanafite, écrit : « Que gagnerait-on si la jurisprudence islamique était reconnue comme source de droit par une organisation juridique, sinon la placer au même rang que le droit romain, bien connu de tous ? Une bien piètre fierté en est à retirer de qui ne connaît tous les emprunts faits par le droit européen à la jurisprudence islamique en général, et à la jurisprudence de Mālik en particulier, comme le montre l’histoire de l’Église. » [Min ‘Ibar at-Tārikh 58]
Le Sheikh Makhluf Al-Minyāwi, un grand savant malékite, rédigea à la fin du treizième siècle de l’Hégire un livre traitant des emprunts faits par l’Occident à l’École de jurisprudence malékite. Cet ouvrage est conservé dans la Maison des Livres égyptienne sous le numéro 1085, dans la section des Arts divers. Quiconque étudie cette question sait que ce sont les Européens qui furent, à une certaine époque, sous la dépendance de nos sciences, non que nous fussions sous leur dépendance dans toutes nos affaires, même au niveau de la jurisprudence et des sciences islamiques.
Le Docteur Sufi Hassan Abu Tālib, qui était Président de la République d’Egypte par intérim après la mort d’As-Sādāt, rédigea également une étude dans laquelle il compara la Législation islamique au droit romain et dans laquelle il réfuta les vaines prétentions véhiculées par les orientalistes et leurs disciples, en montrant l’impossibilité pour l’Islam de s’inspirer d’un tel droit.

Napoléon et l’Islam

L’Empereur Napoléon Bonaparte était très intéressé par Islam. Il écrit, “L’Islam attaque spécialement les idolâtres; il n’y à point d’autre dieu que Dieu, et Mahomet est son prophète; voilà le fondement de la religion musulmane; c’était le point le plus essentiel: consacrer la grande vérité annoncée par Moïse et confirmée par Jésus. (...) Il n’y a pas d’autre dieu que Dieu et Mahomet est son prophète. (...) Je suis, moi, musulman unitaire et (que) je glorifie le Prophète. (...) J’espère que le moment ne tardera pas où je pourrai réunir tous les hommes sages et instruits du pays, et établir un régime uniforme, fondé sur les principes de l’Alcoran (Le Quran), qui sont les seuls vrais et qui peuvent seuls faire le bonheur des hommes.” [Extraits de « Correspondance de Napoléon Ier » Tome V pièce n° 4287 du 17/07/1799: profession de foi, voir aussi pièce n°3148; et de l’ouvrage de Christian Cherfils: “Bonaparte et l’Islam” - Pedone Ed. - Paris - 1914 - p.81 – 127]

Il est intéressant de savoir que Napoléon Bonaparte a pris le temps, plusieurs fois, pendant sa campagne d’Egypte et surtout lors de son séjour final à Ste Hélène, d’écrire et de faire écrire ses vues sur la religion de l’Islam. Cette persistance de l’Islam chez Napoléon dans ces derniers jours, ruinent totalement l’hypothèse du mensonge politique ou stratégique en Egypte, comme avancée par certains historiens, pour justifier ses vues pro-islamiques. Il faut se rendre à cette évidence. L’Empereur Napoléon Bonaparte, ayant une écriture illisible, faisait écrire par ses derniers amis et généraux son “journal intime”... Et dans celui-ci il a enregistré son évaluation du Judaïsme, du Christianisme et de l’Islam.

Il dit en substance:

- Moïse a reçu de Dieu, un message pour guider les hébreux sur le droit chemin. Mais conséquemment, ces derniers ont gardé pour eux-seuls les merveilleux enseignements de Moïse. Ils ont détourné ce message pour le confiner à “une race d’élus de Dieu”, au lieu d’en faire profiter le monde. -Puis vint Jésus, dit-il. Jésus a souligné une belle vérité sur Dieu. Il a dit que Dieu est Unique et que vous devez l’aimer de tout votre cœur, et aimer votre voisin comme vous même. Mais, dit Napoléon, après la mort de Jésus, un groupe de politiciens, de Rome, a vu dans cette religion une possibilité de contrôler une masse importante de gens. Ils ont donc élevé Jésus au rang de Dieu, et partie de Dieu Lui-même. Ils ont ensuite donné à Dieu des partenaires. Ils étaient maintenant trois en un.

Napoléon a dit : c’est de l’idolâtrie.

- Puis enfin, l’Empereur Bonaparte a enregistré ceci: à un certain moment de l’histoire, apparut un homme appelé “Mohamed” (Mohammad , paix et bénédictions sur lui). Et cet homme a dit la même chose que Moïse, Jésus, et tous les autres prophètes: il n’y a qu’Un Dieu. C’était le message de l’Islam.

L’Empereur Napoléon Bonaparte a dit: “l’Islam est la vraie religion”. Et il a ajouté que plus les gens liront et deviendront intelligents, plus ils se familiariseront avec la logique et le raisonnement. Ils abandonneront les idoles, ou les rituels qui supportent le polythéisme, et ils reconnaîtront qu’il n’y a qu’Un Dieu. Et par conséquent, j’espère que le moment ne tardera pas où l’Islam prédominera le monde, car ... Il prédominera le monde. [Correspondance de Napoléon 1er: tome V, p518 Correspondance de Napoléon 1er: pièce N°3148, Journal inédit de Sainte Hélène, de 1815 à 1818 (Gal Baron Gourgaud)]

La civilisation Islamique

Il est écrit dans « Mémoires pour servir l’histoire de France sous Napoléon », écrits à Saint-Hélène sous sa dictée, Napoléon Bonaparte, éd. Firmin-Didot, 1823, t. 2 (Général Gourgaud), Egypte - Religion, p. 258 : « Les Arabes ont été pendant cinq cents ans la nation la plus éclairée du monde. C’est à eux que nous devons notre système de numération, les orgues, les cadrans solaires, les pendules et les montres. Rien de plus élégant, de plus ingénieux, de plus moral que la littérature persane, et en général, tout ce qui est sorti de la plume des littérateurs de Bagdad et Bassora. »
L’historien français Gustave Le Bon dit dans son livre La Civilisation des Arabes : « Pendant cinq cents ans, les universités de l’Occident vécurent exclusivement [des livres des Arabes], et […] au triple point de vue matériel, intellectuel et moral, ce sont eux qui ont civilisé l’Europe. » Il dit également : « [Les Arabes] furent pendant plusieurs siècles les seuls maîtres que les nations chrétiennes connurent […]. » [Cité dans « Une civilisation Musulmane Universelle » de Tajeddine Bennani Karim p. 111]
-----------------------------------------------------------------------
Article rédigé par Al-Kawthari Academy, Ile Maurice.
Facebook : https://www.facebook.com/alkawthari...
----------------------------------------------------------------------
LE LIVRE / La Shari'a, Prototype du Droit Français "Le Code Napoléon"

3.Posté par Mae le 24/03/2020 05:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Plus précédemment c'est la faculté de droit de l'université de Harvard qui a fait l'étude.

4.Posté par Saber le 01/04/2020 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le meilleur livre dans le domaine de l'écologie c'est bien le Coran.

5.Posté par saidab le 01/04/2020 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le problème, Saber (et d'autres !), est que une AFFIRMPATION ne vaut pas plus qu'une autre affirmation qui dirait exactement le contraire. Ajoutez des références et des citations à votre affirmation, elle deviendra une INFORMATION. Il y en a dans le coran ...

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires