Diplomatie et relation internationale

Une remise à niveau des relations russo-égyptiennes



Lioubov Kourianova
Jeudi 28 Mars 2013

Une remise à niveau des relations russo-égyptiennes

En marge du sommet des BRICS à Durban, le président russe Vladimir Poutine rencontrera le président de l’Egypte Mohamed Morsi. Le dirigeant égyptien a récemment déclaré qu'à long terme, son pays pourrait rejoindre l’alliance.
 

L’assistant du Président russe pour les affaires internationales Iouri Ouchakov a déclaré que Poutine et Morsi ont discuté par téléphone à deux reprises. Mais les leaders n’ont pas eu de contacts personnels directs depuis longtemps. Cependant, en cette année de 70e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, il y a une bonne raison à cela. Selon le fonctionnaire du Kremlin, les deux chefs d’Etat discuteront de la situation au Moyen-Orient, notamment en Syrie et en Afrique du Nord, ainsi que leurs relations bilatérales.

Malgré les processus socio-politiques difficiles en Egypte, les relations russo-égyptiennes continuent à se développer. Au cours des deux dernières années, le volume du commerce bilatéral a augmenté de près de 70% atteignant plus de 3 milliards de dollars l’année dernière. Parmi les exportations russes vers l'Egypte, il y a les grains, le bois, les métaux et la machinerie. La Russie importe à l’Egypte les oranges, les pommes de terre, et d’autres produits agricoles, qui représentent environ 90% des exportations de ce pays. Les entrepreneurs russes sont intéressés par ce pays. Ils sont prêts à investir dans la production pétrolière et gazière, les mines d'or, ainsi que l'assemblage des voitures et des machines industrielles.

Mais le contexte des relations politiques freine l’économie. Les événements dramatiques, qui, à l’arrivée au pouvoir de Mohammed Morsi, ont certes perdu un peu de leur ampleur, sont loin d’être terminés, explique le chercheur de l’Institut des études orientales Vladimir Beliakov.

« Plus de six mois se sont écoulés depuis qu’il occupe le poste présidentiel, et la situation dans le pays reste compliquée. Il n'y a pas de stabilité. Les problèmes économiques et sociaux ne font que s'aggraver. Morsi n’a donc rien dont il pourrait se vanter. La Russie voudrait certes que l’Egypte devienne un Etat prospère. Nous avons nos intérêts commerciaux et économiques. L’Egypte est un bon partenaire économique pour nous. Nos compatriotes viennent en masse se reposer dans ce pays, même si leur nombre a chuté après la révolution de 2011. L’année dernière 2 millions de Russes se sont rendus en Egypte. Nous avons besoin d’une Egypte stable et calme ».

L’histoire des relations russo-égyptiennes est longue, elle compte plus de mille ans, rappelle Vladimir Beliakov.

« Je ne parle même pas des temps qui nous sont proches, des années 1960-1970, lorsque notre collaboration était très étroite. Sans cette collaboration l’Egypte ne pourrait pas devenir ce qu’elle est aujourd’hui : un pays assez développé et totalement indépendant. Je pense que l'Egypte n’aurait pas refusé le soutien économique de Russie. Sans parler du côté politique. La Russie est l’un des pays les plus influents du monde et le gouvernement du pays s’en rend bien compte ».

En ce qui concerne la possibilité de rejoindre les BRICS, aujourd’hui, cela n’est pas très réaliste, suppose l’expert.

« Dans le milieu des années 2000, l'Egypte se développait très rapidement. La croissance de son produit intérieur brut (PIB) dépassait 7%. Et le pays se développait rapidement dans la direction de l’économie libérale, celle du développement des pays BRICS. Donc, de ce point de vue, la candidature de l’Egypte est tout à fait appropriée. Il s’agit vraiment d’un grand pays avec une grande économie. Cela ne fait aucun doute », conclut Beliakov.

L'Egypte et les pays BRICS pourront donc avoir un avenir commun.

http://french.ruvr.ru/



Jeudi 28 Mars 2013


Commentaires

1.Posté par gjingis le 28/03/2013 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j imagine l équipe BRICS autour d une table ronde avec une Egypte et la Syrie en face á face !!

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves

VIDEO
Jérémy Lehut | 10/12/2014 | 7599 vues
00000  (0 vote) | 55 Commentaires
1 sur 181


Commentaires