Conflits et guerres actuelles

Une nouvelle guerre commence dans le Caucase (RBC Daily, Gazeta, Moskovski komsomolets)


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:25 Lorsqu’Alep sera tombée...



Vendredi 8 Août 2008

Une nouvelle guerre commence dans le Caucase (RBC Daily, Gazeta, Moskovski komsomolets)
La Géorgie a finalement fait ce à quoi elle se préparait depuis plusieurs années: Tbilissi a déclenché une guerre contre l'Ossétie du Sud, rapportent vendredi les quotidiens RBC Daily, Gazeta, et Moskovski komsomolets.

La proche parenté avec les Ossètes du Sud entraînera immanquablement dans la guerre l'Ossétie du Nord et, par conséquent, tout le Caucase russe. Tbilissi et Washington ne cachent pas leur intention d'évincer la Russie de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud, quitte à employer pour cela la force militaire.

L'ex-premier ministre sud-ossète Oleg Teziev a déclaré qu'une véritable guerre avec l'emploi d'armements lourds se déroulait dans la république. "Il est erroné de parler d'une petite confrontation. Une véritable guerre fait rage depuis déjà une semaine en Ossétie du Sud", a-t-il déclaré au quotidien Gazeta.

Une des particularités de cette nouvelle guerre osséto-géorgienne est sans doute la forte polarisation des positions de la Russie et des Etats-Unis. Les intérêts diamétralement opposés de Moscou et de Washington en Transcaucasie étaient évidents dès le début des années 90, mais à cette époque-là, les parties pouvaient encore faire semblant de se trouver "au-dessus de l'affrontement". A présent, les Etats-Unis et leurs alliés ne font pas que soutenir ouvertement la Géorgie, ils mettent en garde assez nettement la Russie quand à un éventuel "réchauffement" du Caucase du Nord (Mattew Bryza, assistant de la secrétaire d'Etat américaine, l'a maintes fois déclaré). Compte tenu de l'intention de volontaires caucasiens de combattre aux côtés de l'Ossétie du Sud et du fait que les flots de réfugiés sud-ossètes pourraient aggraver les tensions osséto-ingouches dans le district Prigorodny de l'Ossétie du Nord, cela pourrait très bien arriver.

La Russie continue à exprimer sa préoccupation et invite les parties à la réconciliation, mais ni Tbilissi, ni les autres capitales du monde ne la considèrent comme neutre, surtout après les récentes promesses du ministère russe des Affaires étrangères et du commandement de la Région militaire du Caucase du Nord de défendre les citoyens russes dans les républiques non reconnues, ainsi que le vol démonstratif des chasseurs russes au-dessus de Tskhinvali. Des sources au sein du ministère russe de la Défense ont fait savoir au quotidien RBC Daily que les troupes de la Région militaire du Caucase du Nord avaient été mises en état d'alerte.

"Toutes les décisions concrètes sur le transfert des troupes et l'emploi des armes sont la prérogative des dirigeants politiques, a-t-on fait remarquer au ministère. Si l'ordre est donné, nos troupes entreront dans la zone du conflit en vue de défendre les citoyens russes".

"La reprise des hostilités ne fera qu'inciter la Russie à reconnaître les républiques (autoproclamées), a déclaré au quotidien Moskovski komsomolets Konstantin Zatouline, député de la Douma (chambre basse du parlement russe) et directeur de l'Institut des pays de la CEI (Communauté des Etats indépendants). Bien que cela puisse entraîner de vives réactions, la reconnaissance est nécessaire pour que la Géorgie cesse d'espérer qu'après une nouvelle provocation l'Ossétie du Sud rendra les armes".

Le parlementaire estime que le retour de l'Ossétie du Sud au sein de la Géorgie ne peut être obtenu qu'au prix d'un bain de sang et que cela ne contribuerait pas à l'instauration de la paix, mais provoquerait au contraire une guérilla dans la région.

Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

http://fr.rian.ru http://fr.rian.ru



Vendredi 8 Août 2008


Commentaires

1.Posté par NG le 08/08/2008 16:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Pour suivre l'évolution de la situation, voici le lien vers Russia Today, la chaîne d'info anglophone qui appartient à RIA Novosti (donc pas des néocons déguisés en russes) :

http://streaming.visionip.tv/Russia_Today

2.Posté par Edouard le 09/08/2008 02:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien le "président" Sakashvilli, un serviteur de l'occident hypocrite envers son peuple. De plus, il imposerais la loi martiale mais je suis convaincu que cette guerre sera étendue à travers le pays malgré que les géorgiens réalisent que ce président est un dictateur.

Si l'ex-président Chevarnadze était encore président, aurait-il eu cette guerre?

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires