Société

Une jeune-fille de 12 ans paralysée après avoir reçu le vaccin HPV


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 7 Décembre 2017 - 12:14 REFUSER L'OBLIGATION VACCINALE



Mardi 18 Avril 2017

Une jeune-fille de 12 ans paralysée après avoir reçu le vaccin HPV
Une jeune-fille de 12 ans paralysée après le vaccin HPV -
 La maman : « C’est le vaccin qu’il faut blâmer »
 
Les médecins disent que tout est dans sa tête...
 
Par Lizzie Parry 27 mars 2017, The Sun (Extraits)
 
Mia Blesky ne peut plus faire autre chose que cligner des yeux, parler et chanter. Mais les médecins croient que ses problèmes sont psychologiques et provoqués par du harcèlement ou des « problèmes sexuels ».
 
Mia a reçu le Gardasil à l’école. Ce vaccin est censé protéger contre le papilloma virus humain, un groupe de virus qui peuvent être transmis sexuellement. 30 des 100 souches peuvent être transmises par le sexe et sont accusées de pouvoir provoquer 90% des cancers du col de l’utérus et 1 cancer de la bouche sur 7. Les experts prédisent que le vaccin qui est proposé aux filles de 12, 13 ans pourrait sauver des centaines de vies chaque année  Quant à Mia, elle est paralysée à partir du cou. Elle n’a aucune sensation dans les bras ni les jambes. Elle souffre de spasmes constants.
Une jeune-fille de 12 ans paralysée après avoir reçu le vaccin HPV
Les professionnels de santé  ont écarté tout lien entre le vaccin et les effets secondaires graves que Mia doit endurer. Les médecins ont expliqué à Mia qu’ils pensaient que ses symptômes étaient psychologiques – déclenchés par des problèmes d’intimidation ou de sexualité. Mais la maman (de cinq enfants) est convaincue que c’est le vaccin qui est à blâmer. Le lendemain de la vaccination, Mia  Mia a senti ses jambes devenir lourdes, et a souffert de sensations de brûlures dans la colonne vertébrale. Elle a ensuite perdu toute sensation dans ses jambes, le bas du corps et les bras. Aujourd’hui, six mois après avoir été vaccinée, elle est totalement paralysée depuis le cou jusqu’en bas du corps.
 
Gini est désespérée de trouver un remède qui puisse aider sa fille, étudiante qui souhaitait devenir chanteuse. Aujourd’hui, elle reçoit des cours à la maison et prend des leçons de chant à partir de son lit… mais les médecins croient que son état est psychologique !
Une jeune-fille de 12 ans paralysée après avoir reçu le vaccin HPV
Une jeune-fille de 12 ans paralysée après avoir reçu le vaccin HPV
Mais sa maman croit que tous ses problèmes sont liés au vaccin.
 
Gini dit : « C’est horrible. Tout le monde pense qu’elle a survécu à un terrible accident de voiture. » Quand ils la voient, les gens s’arrêtent et disent : « Oh mon Dieu, qu’est-ce qui a bien pu arriver à cette pauvre fille ? »
 
« Quand Mia est arrivée à l’hôpital, les médecins ont dit qu’il s’agissait d’une forme d’automutilation, que c’était elle-même qui s’infligeait ces maux.
 
« Après quelques jours, ils l’ont renvoyée à la maison sans lui donner de traitement.
 
« Nous avons dû acheter un fauteuil roulant. J’ai dû la porter pour la mettre dans la voiture.
 
« Six semaines plus tard tout son corps était complètement paralysé : cou, tronc, jambes et bras.
 
« Il y a maintenant 14 semaines qu’elle n’a plus bougé un seul membre.
 
« Nous avons connu une situation terrible… et dire que les médecins prétendaient que tout était psychologique, que cette situation était due à du harcèlement ou à des problèmes sexuels ! Ce sont là des absurdités.
 
« Personnellement, je pense qu’elle a eu une réaction au vaccin. Je voudrais que les médecins reconnaissent la chose et lui donnent un traitement. Il est ridicule de dire que tout est dans sa tête.
 
« Ma fille de 12 ans était tout à fait normale. Elle aimait chanter et danser – aujourd’hui, elle sait à peine cligner des yeux, parler et chanter.
 
Mia est clouée au lit. Il faut la porter pour l’installer dans son fauteuil roulant.
 
En plus de la paralysie, elle est devenue incontinente et souffre de spasmes involontaires.
 
Cette talentueuse jeune fille dont l’idole est Adele, explique : « c’est vraiment très dur. Je voudrais tout juste redevenir une fille normale. Quand je chante, je me sens un peu plus normale, mais ce n’est plus comme avant quand j’avais la chance de pouvoir marcher. Aujourd’hui, je suis tout le temps à bout de souffle.
 
J’aurais tant voulu faire une carrière dans la musique et chanter dans le West End, c’était vraiment mon rêve.
 
Je voudrais pouvoir trouver quelqu’un qui puisse m’aider.»
 
L’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA)  et la Santé publique d’Angleterre ont déclaré que le vaccin HPV était la manière la plus efficace de protéger du cancer du col de l’utérus qui tue 900 femmes au Royaume-Uni chaque année.
Une jeune-fille de 12 ans paralysée après avoir reçu le vaccin HPV
La maman de Mia supplie que l’on fasse davantage de recherches sur ce vaccin.
 
Un porte-parole a déclaré : « Comme c’est le cas pour tous les vaccins, la sécurité du vaccin HPV est constamment surveillée. Chaque effet secondaire soupçonné est pris au sérieux. » Ils ont dit que la sécurité du vaccin avait fait l’objet d’un examen approfondi. Et qu’il n’y avait aucune preuve crédible d’un lien entre le vaccin contre le HPV et toute une série de maladies chroniques. »
 
Les statistiques de l’Agence européenne des médicaments montrent que jusqu’en février 2017, 11.867 réactions au Gardasil ont été enregistrées.
 
Plus de 400 familles représentant l’Association britannique des jeunes-filles dont la santé s’est trouvée endommagée par le vaccin ont lancé un appel pour que l’on approfondisse les études sur ce vaccin.
 
La présidente, Freda Birrel a expliqué : « Si ce n’est pas le vaccin qui a causé ces problèmes, alors, il est grand temps que le Département de la Santé prenne ses responsabilités.
 
« Les autorités sanitaires devraient s’efforcer de trouver le pourquoi de cette situation au lieu de dire qu’il est normal pour une jeune-fille de 12 ans de faire pareils problèmes de santé et de les mettre sur le compte de problèmes psychologiques.»
 
Gini se plaint que les médecins et les professionnels de santé ne veulent pas prêter une oreille attentive à ses problèmes, idem par rapport aux autres familles qui ont connu des difficultés avec le vaccin. Au lieu de cela les médecins attribuent ses problèmes de santé à des dérangements psychologiques.
 
Sa famille prétend que les médecins ne lui ont proposé aucun traitement – de ce fait les parents doivent eux-mêmes s’occuper de leur fille. Ca leur coûte 4.000 livres sterling (4.639 euros) par mois.
 
Les parents de Mia essayent de trouver la somme d’argent nécessaire pour aller consulter un spécialiste aux Etats-Unis.
 
Source: The Sun


Mardi 18 Avril 2017


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires