Propagande médiatique, politique, idéologique

Une enquête d’UPI révélait qu’Israël finançait le Hamas depuis plus de vingt ans


Note de la rédaction Alter Info

Depuis le début de l’agression sioniste contre Gaza, tous les jours nous recevons des textes cherchant à dénigrer le Hamas. Même si les traducteurs ou les rédacteurs qui proposent ces textes tendancieux ne sont pas sionistes, ou bien ils font preuve d’une grande naïveté, ou bien ils sont à leur tour victime de la propagande sioniste.

Évidemment qu’Israël a tenté d’instrumentaliser le Hamas et continu à l’utiliser pour les intérêts sionistes, mais cela justifie t-il pour autant que l’on jette l’opprobre sur ce mouvement de libération ?
Les Ussionistes ont pratiqué cette méthode qui consiste à utiliser son ennemi pour détruite d’autres ennemis; en Afghanistan avec Ben Laden, en Bosnie, en Tchétchènie et ainsi de suite…

Pour nous le Hamas est et reste un mouvement de libération non corrompu, qu’il soit d’inspiration islamique ne nous pose aucun problème, a contrario, nous pensons que c’est bien cette appartenance spirituelle qui incite à ses membres un minimum de probité intellectuelle et d’intégrité.

Alter Info a soutenu le Hamas et le soutiendra tant que les valeurs morales seront celles inspirées par l’humanisme islamique dont il se revendique.


Samedi 10 Janvier 2009

Une enquête d’UPI révélait qu’Israël finançait le Hamas depuis plus de vingt ans

Une enquête d’UPI révélait qu’Israël finançait le Hamas depuis plus de vingt ans


Analyse : L’histoire du Hamas est liée à Israël


United Press International, Richard Sale, 18 juin 2002


      Suite à l’attentat suicide mardi à Jérusalem contre un bus bondé qui avait tué 19 personnes et en avait blessé au moins 70 autres, le Mouvement de Résistance Islamique Hamas s’était attribué le mérite de l'explosion.


      Des responsables israéliens avaient qualifié cet acte d’attentat le plus meurtrier en six ans à Jérusalem.


      Le Premier Ministre israélien Ariel Sharon avait aussitôt promis de lutter contre le « terrorisme palestinien » et convoqué son cabinet pour décider d'une riposte militaire contre cette organisation que Sharon décrivait autrefois comme « le groupe terroriste le plus meurtrier que nous n’ayons jamais eu à affronter. »


      Actif dans la Bande de Gaza et en Cisjordanie, le Hamas veut libérer toute la Palestine et établir un État islamique radical à la place d'Israël. Il a gagné sa notoriété grâce à des assassinats, des attentats à la voiture piégée et d'autres actes de terrorisme.


      Mais Sharon avait oublié quelque chose.


      Israël et le Hamas peuvent désormais être engagés dans des affrontements meurtriers, mais, selon plusieurs fonctionnaires du renseignement des États-Unis actuels et anciens, depuis la fin des années 70, Tel-Aviv a fourni un aide financière directe et indirecte au Hamas pendant plusieurs années.


      Israël « a aidé directement le Hamas, les Israéliens voulant l’utiliser comme contrepoids à l'OLP (Organisation de Libération Palestinienne), » a déclaré M. Tony Cordesman, spécialiste du Moyen-Orient du Center for Strategic Studies (siège des études stratégiques).


      L’aide d’Israël au Hamas « était une démarche visant directement à diviser et affaiblir le soutien à un OLP solide et laïque, grâce à une alternative religieuse lui faisant concurrence, » a déclaré un ancien haut fonctionnaire CIA.


      Selon les documents obtenus par United Press International auprès de l’Institute for Counter Terrorism (ICT, institut sur le contre-terrorisme) d’Israël, le Hamas s’est développé à partir de cellules des Frères Musulmans, fondées en Egypte en 1928. En Israël et en Palestine les mouvements islamiques étaient « fragiles et en sommeil » jusqu’à après la Guerre des Six Jours de 1967, remportée par une victoire écrasante d’Israël contre ses ennemis arabes.


      Après 1967, le succès du Hamas/Frères Musulmans était dû en grande partie a son travail parmi les réfugiés de la Bande de Gaza. La pierre angulaire de la réussite des mouvements islamiques était une impressionnante infrastructure sociale, religieuse, éducative et culturelle, appelée Da'wah, qui travaillait à alléger la souffrance du grand nombre de réfugiés palestiniens, confinés dans des camps et des nombreux autres qui vivaient en bordure.


      « L’influence sociale a grandi dans l'action politique, » d'abord dans la bande de Gaza, puis en Cisjordanie, a déclaré un fonctionnaire de l’administration publique qui parlait sous condition d'anonymat.


      Selon les documents de l’ICT, le Hamas a été déclaré légalement en Israël en 1978 en tant qu'Association Islamique du nom de Al-Mujamma al Islami par Sheikh Ahmed Yassine, le chef du mouvement spirituel. Cette association a agrandi sa base de partisans et de sympathisants grâce à la propagande religieuse et le travail social.


      Selon des fonctionnaires de l'administration des États-Unis, les fonds du mouvement provenaient d’États pétroliers et d'Israël directement et indirectement. L'OLP, laïque et de gauche, promouvait le nationalisme palestinien. Le Hamas voulait créer un État transnational, selon la coutume islamique, très semblable à l'Iran de Khomeiny.


      Selon les mêmes sources, ce qui prit par surprise les dirigeants israéliens fut la manière dont les mouvements islamiques ont commencé à pousser après la révolution iranienne, après la résistance armée contre Israël née dans le sud du Liban en ce qui concerne le Hezbollah soutenu par l'Iran.


      « Rien ne fournit autant de vigueur à imiter que le succès, » a commenté un expert de l’administration.


      Un autre facteur de la montée du Hamas est le fait que l'OLP avait transféré sa base d'opérations à Beyrouth dans les années 80, laissant l'organisation islamique croître en influence dans les territoires occupés « comme le tribunal jugeant en dernier ressort, » a-t-il dit.


      Selon des fonctionnaires de gouvernement des Etats-Unis, quand l'Intifada a commencé, le gouvernement israélien a été surpris tandis que les groupes islamiques commençaient à pousser en effectif et en force. Tout de suite, le Hamas a grandi en nombre et en violence. Le groupe a toujours embrassé la doctrine de la lutte armée, mais elle n'a pas été pratiquée et les groupes islamiques n'ont pas été étouffés comme le Fatah l’avait été.


      Mais, avec la victoire de la révolution de Khomeyni en Iran, avec la naissance du terrorisme du Hezbollah soutenu au Liban par l’Iran, le Hamas a commencé à gagner en force dans la Bande de Gaza et en Cisjordanie, en misant sur le terrorisme pour résister à l'occupation israélienne.


      Israël finançait certainement le groupe à cette époque. Une source du renseignement étasunien qui a demandé à ne pas être nommée a dit que, non seulement le Hamas a été financé comme « contrepoids » à l'OLP, mais l'aide israélienne avait aussi un autre objectif : « Aider à identifier et à canaliser vers les agents israéliens les dangereux terroristes membres du Hamas. »


      En outre, en infiltrant le Hamas, non seulement les informateurs israéliens pouvaient écouter les débats politiques, mais aussi identifier les membres du Hamas qui « étaient des durs dangereux, » a déclaré le fonctionnaire.


      À la fin, quand le Hamas a mis en place un système complet de contre-espionnage, de nombreux collaborateurs d’Israël ont été éliminés et abattus. Les actes de violence du terrorisme sont devenus la doctrine centrale, et le Hamas, contrairement à l'OLP, est réticent à composer en quelque manière avec Israël, refusant même d’accepter son existence.


      Mais, même à cette époque, certains en Israël ont envisagé d’obtenir quelque avantage en plaidant de continuer à accorder de l’aide au Hamas : « La pensée de certains dans l'establishment israélien d’extrême-droite était que le Hamas et les autres, s’ils obtenaient le contrôle, refuseraient de participer au processus de paix et torpilleraient les conventions mises en place, » a dit un fonctionnaire du gouvernement des États-Unis qui a demandé de ne pas être nommé.


      « Israël serait toujours la seule démocratie de la région avec qui les États-Unis auraient affaire, » a-t-il rajouté.


      Tout ça dégoûtait certains anciens fonctionnaires du renseignement des États-Unis.


      « La chose erronée dans tant d'opérations israéliennes, c’est qu'ils essaient d'être trop branchés, » a déclaré l'ancien fonctionnaire de la CIA Vincent Cannestraro.


      Selon Larry Johnson, ancien fonctionnaire du contre-terrorisme au Ministère des Affaires Étrangères :

      les Israéliens sont leurs propres pires ennemis quand il s'agit de combattre le terrorisme.

      Les Israéliens sont comme un type qui met le feu à ses cheveux, puis tente de l’éteindre en le tapant avec un marteau.

      Ils font plus pour inciter et favoriser le terrorisme que pour le réfréner.


      L'aide au Hamas a pu sembler intelligente, « mais ce n'était guère conçu pour aider à améliorer les choses, » a-t-il rajouté. « Une opération de ce tonneau donne du poids à la remarque du Président George Bush sur l’existence d’une crise dans l'éducation. »


      Cordesman a dit qu'une tentative similaire du renseignement égyptien, de financer les fondamentalistes en Égypte, avait aussi échoué à cause de la « mauvaise interprétation de la complexité. »


      Un fonctionnaire de la défense israéliennes interrogé sur le fait qu’Israël avait apporté de l'aide au Hamas a déclaré : « Je ne suis pas capable de répondre à cette question. J'étais au Liban commandant d'une unité cette époque, en plus ce n'est pas du domaine de mes intérêts. »


      Des fonctionnaires étasuniens lui ayant demandé de confirmer un rapport de leurs confrères, d’après qui le général de brigade Yithaq Segev, le gouverneur militaire de la Bande de Gaza, aurait déclaré qu'il avait aidé à financer « les mouvements islamiques pour faire contrepoids à l'OLP et aux communistes, » ce fonctionnaire israélien a répondu qu'il pouvait seulement confirmer qu'il pensait que Segev avait servi en 1986.


      Le bureau de presse de l'ambassade d'Israël a renvoyé UPI à son site Internet lorsqu'on lui a demandé de commenter.



Copyright © 2002 United Press International



Original : Analysis: Hamas history tied to Israel (Analyse : L’histoire du Hamas est liée à Israël) :
http://www.upi.com/print.cfm?StoryID=18062002-051845-8272r
Le lien d’UPI n’est plus valable mais il existe des copies :
http://www.prisonplanet.com/news_alert_hamas2.html
Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info



Samedi 10 Janvier 2009


Commentaires

1.Posté par rachi le 10/01/2009 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo Alterinfo pour cette mise au point qui a le mérite de la clarté. Vous avez mon soutien total.

2.Posté par Aigle le 10/01/2009 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LES SLOPARDS SIONISTONAZIS SONT DENUDES , C'est termine la recreation ou les medias sionisés ont eu le temps de faire des ravages dans les cerveaux des gens credules assaillis par des "Experts à la petite semaine" monayant leurs scribes ....C'EST TERMINE ...INTERNET SERA LEUR TOMBEAU ....HIER ENCORE J'AI SAISI LA TELEVISION SUISSE ROMANDE POUR DENONCER LES MENSONGES EHONTES ET LES COMMENTAIRES PRO SIONISTONAZIS DE LEUR JOURNALEUX CRIMINEL DARIUS ROCHERBIN ....UN Minable meme pas a la hauteur d'une semelle de sandale de fillettes victimes de ses semblables a GAZA

3.Posté par isaLoL le 10/01/2009 13:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Effectivement le Hamas a été créé par Israel.
Comme des faux terroristes (de nationalité Israelien) qui ce déguisés en arabes pour commettre des attentats afin d'imputer tout les maux aux Arabes.
Et des exemples que ce soit en attentat, trafic d'organe, de drogue et j'en passe ..
Une fois la m.. bien remuée toute vérité fini par ce savoir.

4.Posté par petrus le 10/01/2009 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais cet article ne dénigre pas le Hamas ! Il démontre juste la duplicité d’Israël dans la manipulation à long terme des événements.

Il est possible que le Hamas savait être financé par Israël, mais, s’il le savait, rien n’indique qu’il ait accepté d’être financé pour des raisons égoïstes, autres que patriotiques.

Cet article est une information d’une neutralité irréprochable. Il constate que le Hamas a été financé (l’article date de 2002) à l’origine par Israël pour que l’OLP laïque soit remplacée par son organisation religieuse, qui pouvait être ensuite classée, selon les nouveaux critères des Bush-Sharone, terroriste, et donc infréquentable.

5.Posté par Modération le 10/01/2009 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Petrus,
Cet article ne dénigre peut être pas, mais instille le doute sur le Hamas, il est tout aussi tendancieux que d'autres qui ouvertement mettent en cause l'intégrité de ce mouvement.
Il ne suffit pas d'affirmer certaines choses à la limite de la décences, faudrait-il encore prouver ce fameux financement du Hamas par Israël ?
Personne ne nie le fait que les sionistes aient à plus d'une fois tenté d'utiliser les mouvements de libération les uns contres les autres, mais dénoncer la fourberie sioniste pour accomplir une autre de leur fourberie, c'est faire preuve d'une grande naïveté et surtout oublier combien les sionistes maîtrisent l'art de la tromperie.

Il y a suffisamment d'élément aujourd'hui pour prouver la compromission du Fatah, la corruption de ses dirigeants, quand à l'intégrité des dirigeants du Hamas elle n'est plus à prouver.

Amitiés




6.Posté par isaLoL le 10/01/2009 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut Aigle,
j'en profite pour te dire que moi aussi, je suis extrêmement déçue de notre chaîne local, la Suisse en générale ainsi que les médias ont toujours étaient sévères envers Israel mais là, depuis une bonne semaine je constate qu'il y a un revirement pas bien du tout !
Et il y a pas que moi ici qui nous nous posons des sacrées questions !!!
Et doublement déçue que Darius qui a des origines Iranien se plie a cette propagande vomissent.
A sa place j'aurais honte,
1.en tant que journaliste et
2.sachant qu'Israel a aussi pour but de faire la guerre contre l'Iran, après qu'on soit d'accord ou pas avec le gouvernement pour les injustices faits aux nôtres, là n'est pas le sujet.
Mais nous les vrais Iraniens, devons êtres solidaires face a cet ennemi sanguinaire comme on l'est pour nos frères et soeurs a Gaza qui ce font massacrés.
Darius est devenu un traître.
Et moi en tant que Irano/Suissesse je dis sans scrupule, honte a des gens comme Darius et honte a la Suisse qui n'applique pas son droit en tant que dépositaire des Conventions de Genève et siège du CICR a condamner de manière formelle la barbarie de l'etat hebreu qui a tuer plus de 800 âmes en a peine trois semaines !
Sans oublier plus de 200 cent mille tonne de bombe jeter sans distinction a Gaza.
Et j'en passe des pires ..

7.Posté par Sofiane le 10/01/2009 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

U.P.I. qu' est-ce que c' est ?
Aujourd’hui, UPI est dirigée par quelques-unes des figures les plus marquantes du monde de la finance et de la politique de ces dernières années. Son rédacteur en chef, John O’Sullivan, a été conseiller privé de Margaret Thatcher et le fondateur du New Atlantic Initiative, l’un des plus puissants think tanks travaillant simultanément au renforcement des relations transatlantiques, à la défense inconditionnelle de l’OTAN ainsi qu’à l’établissement d’une zone commerciale de libre échange et de commerce entre les deux blocs nord-américain et européen.
Les dirigeants de cet influent organisme sont, entre autres, Vaclav Havel, Margaret Thatcher, Helmut Schmidt, Henry Kissinger et Edwin Feulner, le président de la Fondation Heritage, considérée par d’aucuns comme la plus influente boîte à idées des Etats-Unis et cataloguée par certains à l’extrême-droite de l’échiquier politique. D’ailleurs, O’Sullivan est aussi directeur d’études dans cette même institution.

Ian Campbell, correspondant économique pour UPI, a été, quant à lui, chef économiste pour la banque néerlandaise ABN Amro.

Martin Walker, directeur de la correspondance internationale, est un ancien membre du comité de rédaction de la revue International Affairs, le journal de l’Institut pour les Affaires Internationales (RIIA). Mieux connu sous le nom de Chatham House, cet organisme travaille, lui aussi, à la promotion et au soutien des relations entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Au service des multinationales américaines et britanniques, ce club de l’élite mondiale est présidé par Lord Marshall of Knightsbridge, le président de British Airways, vice-président de British Telecom et administrateur de l’oligopole financier HSBC.

Quant à Martin Hutchinson, rédacteur « économie » chez UPI, il a longtemps travaillé pour la Citibank. Enfin, on précisera que le responsable « maison » pour la politique nationale, Peter Roff est l’ancien directeur politique de Newt Gingrich, la figure désormais légendaire de l’ultra-droite américaine, bien connu pour avoir incité « les propriétaires des médias et les annonceurs les plus importants à attaquer vigoureusement les socialistes dans les salles de rédaction »(1).

U.P.I ou l' agence de presse du Nouvel Ordre Mondial
Souce : libertesinternets.wordpress.com

8.Posté par Les culs de pyramide le 10/01/2009 17:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

" Évidemment qu’Israël a tenté d’instrumentaliser le Hamas et continu à l’utiliser pour les intérêts sionistes, mais cela justifie t-il pour autant que l’on jette l’opprobre sur ce mouvement de libération ?"

Tenter d' instrumentaliser c' est de bonne guerre après tout mais, continuer à l' utiliser veut dire que cela a réussi et donc, si l' opprobe est discutable le doute l' est-il lui ?

"Les Ussionistes ont pratiqué cette méthode qui consiste à utiliser son ennemi pour détruite d’autres ennemis; en Afghanistan avec Ben Laden, en Bosnie, en Tchétchènie et ainsi de suite… "

Ils ne sont probablement pas les seuls, la France coloniale en premier mais, cet argument rejoint déjà celui sur les techniques impériales "de bonne guerre".

"Pour nous le Hamas est et reste un mouvement de libération non corrompu, qu’il soit d’inspiration islamique ne nous pose aucun problème, a contrario, nous pensons que c’est bien cette appartenance spirituelle qui incite à ses membres un minimum de probité intellectuelle et d’intégrité."

L' inspiration du Hamas ce serait les Frères Musulmans fondamentalistes et panislamistes ex-terroristes soupçonnés d' être parfois au service de l' empire britanique (voir lien). Dans ce cas de figure dire qu' ils sont d' inspiration islamique ressemble à un euphémisme. La corruption n' est immorale que dans la moralité (on peut toucher de l' argent de son enemi et le retourner contre lui sans contredire ses valeurs).

Je ne connaissais pas ce texte de l' UPI et je ne chercherai pas à savoir si ce qu' ils disent est vrai ou faux en totalité ou en partie car, j' en suis bien incapable! Ou alors cela me prendrai un temps et un savoir trop long à acquérir pour une réponse rapide et intéressante. En revanche, il serait peut-être plus facile de discuter sur des éléments historiques ou présentés comme tels car, opposables par d' autres faits tout autant historiques mais, que tout à chacun pourrait, s' il le souhaite, en vérifier l' authenticité par ce merveilleux outil qu' est internet, nous permettant de nous enrichir mutuellement.

Justement, il y a sur le site SOLIDARITE ET PROGRES un dossier écrit par Hussein Askary et intitulé Terrorisme islamiste : les jihadistes de l’Empire britannique qui prétend raconter l' histoire des mouvements terroristes islamistes afin de mieux les comprendre. par rapport à l' islam et aux musulmans en général du XVIII siècle à nos jours. Ce dossier instille en effet le doute sur l' intégrité morale du Hamas par rapport à l' empire britanique et au fait qu' il soit mutuellement instrumentalisable. Faut voir.

Cela dit, si le Hamas, par défaut d' un mouvement de résistance nationnale, peut apporter paix, liberté, démocratie (non GW Bush) et dignité au peuple palestinien,

tant mieux!

9.Posté par joszik le 10/01/2009 22:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour, je met aussi les pieds dans le plat puisque je suis visé pour une critique que j'avais faite.
b[Il ne sagit pas dire dire si c'est blanc ou noir.
c'est tout simplement de dire que c'est café au lait cette histoire.
]b
I
l y a encore, selon moi, dans le Hamas des groupes d'influence qui ont permis la mise en oeuvre du projet Israélien que tous le monde connaisait depuis près d'un an (dans le monde politique(même la Russie)).
(les différents voyages de Sarko et les anglais en Egypte soit disant pour prendre des vacances)(ces allées et venues dans cette région et ces discours internationaux)
nous indiquaient bien que quelque chose se préparait.
Evidement on ne peut pas dire directement que le Hamas serait tombé dans un piège, car le complot israëlien pour provoquer la guerre est évident.
Mais la stratégie du Hamas de guerre à mort dans une enclave peuplée de civiles me semble un peu short, car, comme je disait, il y a d'autres moyen de transporter la guerre en s'attaquant à des cibles précises (les personalités politiques, et créer des alliances avec d'autres mouvements de libération dans le monde) plutôt que de lancer des roquettes qui n'ont d'autres effets que de provoquer un génocide et la fièreté d'avoir gagné une guerre, car c'est bien là l'objectif poursuivit par Israël (comme au Liban) c'est qu'à la fin les palestiniens auront l'impression d'avoir gagné eux aussi, alors que dans le pays ça sera la désolation les maladies provoqués par l'uranium appauvri et l'obligation de reconstruire des infrastructures amputées encore de quelques Km dan leurs territoire.


10.Posté par Sofiane le 10/01/2009 23:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

GUERRE TOTALE ET A OUTRANCE CONTRE L' ISLAM FONDAMENTALISTE.
Les Palestiniens ont été punis pour " avoir mal voté " . Punkt. Point.
Il y a eu un terrible précédent : la victoire éléctorale du F.I.S algérien en 1992. L' annulation des élections par les généraux putschistes, la mise à mort du parti du F.I.S, se sont par la suite poursuivies par un véritable génocide et destructions des villages et cantons qui se sont prononcés massivement pour le F.I.S / Des régions entières ont été ainsi rasées et les populations punis collectivement pour avoir "mal voté " !
L' occident et, en premier lieu, l' ancienne puissance coloniale, se sont empressés de reconnaitre et d' appuyer le nouveau régime usurpateur et sanguinaire algérien. La suite nous la connaissons.
Il y a de "bons" Musulmans et, de " mauvais " Musulmans. C' est selon les intérêts de " l ' axe du Bien" sûr de lui et dominateur, qui vous fera blanc ou noir, " terroriste " ou "combattant de la liberté ". Tout le reste n' est que mensonges et trahisons.

11.Posté par Radmos le 11/01/2009 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Hamas est comme le FIS en Algérie , le pouvoir algérien l'a crée pour diviser la société algérienne et provoquer une guerre civile .
Les généraux en Algérie continuent de manipuler les islamistes pour rester au pouvoir et paraitre comme les sauveurs de l'Algérie .

12.Posté par FABE37520 le 11/01/2009 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le sang qui a été versé par les membres du mouvement de résistance Hamas devrait vous évitez de pensez de mauvaises choses comme la collaboration avec l'entité sioniste. le hamas est intègre incorruptible et résistant.

13.Posté par Denis Jaisson le 12/01/2009 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les ennemis en présence à Gaza taisent le fait que le Hamas est le Cheval de Troie qu’Israël lança dans les pattes de l’autorité palestinienne corrompue. Ce silence sur l’origine du Hamas ne peut nuire à court terme à l’unité des Palestiniens de Gaza. Pourtant le refus de remettre en cause l’action autodestructrice du Hamas joue en faveur d’Israël à long terme. En effet l’agression militaire israélienne, qui a pour un temps calmé la rivalité fratricide qui oppose le Fatah au Hamas, renforce la position de ce dernier comme l’unique interlocuteur palestinien. Les Palestiniens de Gaza auront encore longtemps pour tout représentant un groupe armé dont le comportement légitime l’agression israélienne. Voila le cul-de-sac dans lequel Israël travailla avec succès à pousser les Palestiniens de Gaza.

Quelles sont les raisons du comportement suicidaire du Hamas? Du Hamas qui ne s’attaqua pas aux colons sionistes, ceux qui faisaient le plus de tort aux Palestiniens et n’avaient même pas la faveur de la gauche israélienne. Du Hamas qui s’attaqua à la population citadine juive alors que celle-ci était lasse d’un état permanent de guerre civile et penchait plutôt du côté de la négociation avec les Palestiniens. Les bombes vivantes du Hamas eurent tôt fait d’exaspérer cette population trop modérée aux yeux des sionistes. Ainsi Tsahal récolte aujourd’hui les fruits de la politique du Hamas!

Avant de nous emballer à l’instar de bien de nos frères musulmans dans des déclarations romantiques sur la capacité de résistance des combattants palestiniens – sur un potentiel de victoire militaire qui légitimerait a priori la politique du Hamas - souvenons-nous que le ministre de la défense israélienne promit à Gaza le 29 février 2008 "une shoah plus grande encore"; autrement dit, le gouvernement israélien ne reculera devant rien. Non seulement Tsahal a largement les moyens de parvenir à cette fin, mais le Hamas a fait tout ce qu’il pouvait, objectivement si ce n’est sciemment, pour permettre au gouvernement israélien de justifier le recours à la "solution finale" à la face des nations et de sa propre opinion publique!

On observe le peu de soutien que le Hamas reçoit des pays musulmans. De l’Egypte en particulier, dont la position géographique est importante pour l’approvisionnement et la stabilité de Gaza. Importante aussi donc, du point de vue israélien, pour la supériorité militaire de Tsahal et les ambitions coloniales des sionistes. En effet les Palestiniens de Gaza, s’ils étaient gouvernés par des modérés, seraient ravitaillés à travers leur frontière septentrionale. Ses jeunes hommes seraient alors occupés à gagner leur vie plutôt qu’à fomenter des attaques contre les cités juives. L’armée serait digne de ce nom. Elle disposerait des missiles anti-aériens SA-18 et anti-char RPG-29 qui font merveille, tirés de l’épaule d’un fantassin. Mais tout ça ne serait pas du goût des sionistes. Pensez donc, un état palestinien stable, viable et bien défendu! Il fallait éviter ça à tout prix; alors Israël travailla à l’installation à Gaza par pions interposés d’un gouvernement issu des Frères Musulmans, le parti d’opposition égyptien le plus virulent. Israël s’assura ainsi l’inimitié de l’Egypte vis-à-vis de l’état de Gaza: merci le Hamas!

14.Posté par le voyageur le 14/01/2009 20:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bravo
voilà donc l'info qui nous manquait dans ce triste mic-mac
tout est bidon, tout est calculé, tout a été prévu et nous, nous ne sommes que de stupides poissons rouges qui, parfois, apercevons quelques formes au-delà de la paroi de notre bocal
le monde est une partie de Monopoly mais il n'y a qu'un seul joueur, le banquier
gardez le sourire

15.Posté par joszik le 14/01/2009 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a : Le banquier, l'anculé et le menteur !

16.Posté par joszik le 14/01/2009 22:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais peut-être qu'ils ne font qu'un?

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires