ALTER INFO

Une conférence de l’OMS bloquée par les autorités israéliennes


Dans la même rubrique:
< >

Des professionnels de la santé sont empêchés d’entrer à Gaza pour une conférence de l’OMS



Mardi 28 Octobre 2008

[Ma’anImages]La conférence vise à décrire et évaluer les vastes effets sur les niveaux de la santé mentale et de la santé en général du siège imposé par le gouvernement israélien au 1,4 million d’habitants de la Bande de Gaza.
[Ma’anImages]La conférence vise à décrire et évaluer les vastes effets sur les niveaux de la santé mentale et de la santé en général du siège imposé par le gouvernement israélien au 1,4 million d’habitants de la Bande de Gaza.

Ayant été empêchés d’entrer à Gaza, 120 professionnels de la santé du Canada, des États-Unis, des Pays-Bas de l’Italie et du Royaume-Uni feront une manifestation au passage d’Erez entre Israël et la bande de Gaza. Ils veulent attirer l’attention sur ce qu’ils appellent « une tentative délibérée d’arrêter les communications et les échanges professionnels entre la communauté médicale internationale et les professionnels de la santé de Gaza ».

Les médecins, les infirmières et les chercheurs avaient demandé un permis spécial pour entrer à Gaza afin de participer à la cinquième conférence internationale sur le programme de santé mentale de la communauté de Gaza intitulée « Siège et santé mentale, les murs contre les ponts » qui devait se tenir à Gaza City, les 27 et 28 octobre.

Le groupe avait demandé les permis le 28 septembre par l’intermédiaire du bureau de l’Organisation mondiale de la santé de Gaza. Le 13 octobre, toutes les autorisations ont été refusées. Les participants, qui avaient organisé leur voyage, se sont rassemblés à Ramleh où ils comptent donner des conférences et avoir des entretiens avec les professionnels de la santé de Gaza par le truchement d’une vidéoconférence.

Dans les études qu’ils ont réalisées, les professionnels de la santé ont constaté des changements alarmants dans l’état de la santé mentale et physique des habitants de Gaza, spécialement les enfants, au cours des 10 dernières années. D’après les conclusions de l’étude, 96 % des palestiniens vivant à Gaza disent qu’ils sont tristes ou déprimés tandis que 93 % ont « renoncé à certains besoins essentiels ».

Près de la moitié des enfants ont moins d’énergie, éprouvent des douleurs physiques et sont incapables de faire leurs devoirs scolaires d’après une étude distribuée avant la conférence.

25 octobre 2005 - Cet article peut être consulté ici : http://www.maannews.net/en/index.ph...
Traduction de l’anglais : amg

http://www.info-palestine.net http://www.info-palestine.net



Mardi 28 Octobre 2008


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires