ALTER INFO

Une brève mise à jour sur le statut des trois condamnées à mort!


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



tunisielibre@yahoo.fr
Lundi 12 Mars 2007

Une brève mise à jour sur le statut
des trois condamnées à mort
10/03/07
Chers Signataires de notre appel,
Une brève mise à jour sur le statut de Wassan Talib, Zainab Fadhil et Liqa Omar Muhammad, les trois femmes irakiennes qui affrontent une exécution imminente :


1. Nous avons reçu un compte rendu d'Irak, cette semaine, envoyé par une personne qui a été capable de se rendre à la prison pour visiter les trois femmes. Nous pensons que ce compte rendu est crédible. Ce compte rendu corrobore l'information initiale que ces femmes étaient soumises à des procès injustes. Nous essayons d'obtenir des précisions sur leurs procès afin d'officialiser une pétition du Groupe de Travail UN sur les Détentions Arbitraires. Le Groupe de Travail sur les Détentions Arbitraires a accepté de se charger de ce cas et a réellement fait des recherches de son coté. Si nous arrivons à obtenir un compte rendu plus détaillé, nous pourrions encourager le Groupe de Travail à aller plus loin. Un talentueux avocat du droit international est prêt à travailler sur ce cas.

2. La visite effectuée à la prison semble accréditer le fait que les femmes soient toujours en vie. Un autre mail venant d'un autre source nous dit que les exécutions ont été reportées. Cependant nous ne pouvons pas confirmer ces détails. Malgré l'immense réaction à notre appel, toutes les lettres et mails envoyés aux autorités concernées, aucune déclaration officielle ne nous est parvenue qui mentionne le cas de ces trois femmes. Nous continuons à chercher des informations supplémentaires.

3. Le procès de Wassan et Zainab a duré 25 minutes sans preuve ni témoins fournis, à ce que l'on prétend. Wassan, Zainab et Liqa nient les charges qui ont été retenues contre elles.

4. Le compte rendu de la visite à la prison confirme que les trois femmes sont détenues dans un lieu dangereux pour elles, la prison d'Al-Kadhimia.

5. Le compte rendu de la visite à la prison mentionne aussi qu'il y a 16 enfants présents à la prison d'Al-Kadhimia dont ceux de Zainab et Liqa.

6. Nous ne pouvons pas encore confirmer en vertu de quel article du Code pénal irakien les trois femmes sont accusées. Cependant la 4ème femme mentionnée dans l'appel d'Amnesty International, accusée également des charges criminelles et confrontée à une exécution imminente est mentionnée dans le rapport de visite comme étant également à la prison Al-Kadhimia après un procès injuste.

Nous pensons qu'il est vraiment nécessaire de poursuivre la mobilisation solidaire des trois femmes irakiennes et de la lutte du peuple irakien pour son indépendance, sa liberté, la justice et le droit à la vie.
La journée internationale de la femme qui a pour thème cette année « Arrêtons l'impunité de la violence contre les femmes et les jeunes filles » nous permet de rappeler ce qui se passe tous les jours en Irak occupé sans censure : abus sexuels, humiliations, viols, tortures et assassinats. Notre mobilisation veut montrer le fossé abyssal entre l'occupation et son gouvernement fantoche d'une part et la règle de conduite des Nations Unis d'autre part, qui dit : « Les états ont l'obligation de protéger les femmes et les jeunes filles de la violence, de rendre les auteurs responsable de leurs crimes et de fournir justice et réparation aux victimes. L'absence de ces obligations est inacceptable ».
Il n'y a pas de juridiction nationale sous l'occupation. Ce gouvernement fantoche n'est pas en mesure d'appliquer des condamnations, n'y est pas disposé, et est incompétent à protéger ces femmes. Nous appelons à la fin de cette occupation criminelle et de libérer Wassan, Zeinab et Liqa ainsi que tous les autres prisonniers politiques détenus illégalement.
Nous félicitons tous ceux qui ont participé aux protestations et aux campagnes lancées contre ces exécutions imminentes. Nous saluons nos sœurs marocaines et activistes qui ont organisé une grève de la faim de 24 heures le 5 mars et un sit-in devant le bureau de l'ONU à Rabat. Il est temps pour nous tous, à travers nos actions de pousser les autorités mandatées, y inclus l'ONU, à arrêter leurs hypocrisies et leurs complicités dans le crime horrible qui est l'occupation de l'Irak.
Nous rappelons aux autorités en place qu'il est interdit, par les lois internationales, de détenir des prisonniers dans un lieu dangereux et qu'un mouvement international de solidarité attend la confirmation du bien-être de Wassan, Zeinab, et Liqa.
Nous informerons tous les signataires dès que nous aurons des informations supplémentaires à communiquer. La situation en Irak est extrêmement volatile et nous avons connaissance à tout moment de la sécurité et du bien-être de ceux qui sont sur le sol irakien et qui nous assistent dans nos efforts.
Nous vous prions de nous informer de toutes vos actions et du progrès que vous réalisez.
Ian Douglas- Hana Al Bayaty- Abdul Ilah Albayaty- Dirk Adriaensens- Iman Saadoon- Ayse Berktay
Appel Amnesty International:
http://web.amnesty.org/library/Index/ENGMDE140052007
Traduit de l’anglais par Frigga HIARD



Lundi 12 Mars 2007


Commentaires

1.Posté par jean-louis lamande le 12/03/2007 16:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

non aux trois exécutions.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires