Conflits et guerres actuelles

Une attaque nucléaire à l'horizon: l'iode de potassium


L'iode de potassium est un médicament reconnu par les autorités mondiales de la santé pour être une protection efficace contre les radiations nucléaires.


Isabelle
Dimanche 1 Août 2010

Une attaque nucléaire à l'horizon: l'iode de potassium
L'IODE DE POTASSIUM
 
 http://iodepotassium.blog.mongenie.com/
 
 MÉCANISME D'ACTION
 
 Lors d'une urgence nucléaire accompagnée d'une libération d'iode radioactif dans l'atmosphère, l'iode radioactif est concentré et emmagasiné rapidement et de manière sélective dans la glande thyroïde. Cet état entraîne une exposition de la thyroïde à des rayonnements internes, pouvant causer un risque accru de cancer de la thyroïde et de nodules bénins. L'iode de potassium est un agent de blocage thyroïdien ionique qui agit sur le transport de l'iodure en provenance et à destination de la thyroïde.
 
 Lorsque l'iodure de potassium non radioactif, c.-à-d. stable, est prescrit en quantité suffisante et au bon moment, il est possible de prévenir la pénétration d'iode radioactif dans la glande thyroïde. L'iodure de potassium protège uniquement la glande thyroïde contre l'iode radioactif. Il n'exerce aucun effet sur la fixation, par l'organisme, d'autres substances radioactives et n'assure aucune protection contre l'irradiation externe, quelle qu'elle soit.
 
 L'action d'inhibition de l'iode radioactif absorbé par la thyroïde se manifeste rapidement et est évidente 30 minutes après l'administration orale du médicament. La rapidité d'administration de l'iodure après une exposition à de l'iode radioactif constitue un important facteur d'un blocage intense et satisfaisant de la fixation d'iode. L'effet protecteur est de 97 % lorsque le médicament est administré au moment de l'exposition, mais passe à
85 % et à 50 % si l'iodure de potassium est pris 1 heure et entre 3 et 4 heures après l'exposition.
 
 Cet effet protecteur est faible si l'iodure de potassium est pris 6 heures après l'exposition. Mais encore, l'effet protecteur est de 90 % lorsque le médicament est administré 12 heures avant l'exposition, et de 70 % lorsque pris 24 heures avant l'exposition. L'effet inhibiteur d'une dose unique d'iode de potassium sur la thyroïde persiste pendant environ 24 heures. Le risque relatif d'être atteint d'un cancer de la thyroïde à la suite d'une exposition à de l'iode radioactif dépend grandement de l'âge, les enfants plus jeunes étant nettement plus vulnérables que les plus vieux.  
 
 L'absorption par ingestion d'aliments contaminés, particulièrement le lait, débute après le dépôt atmosphérique et son transfert dans la chaîne alimentaire. En l'absence de mesures de prévention, l'ingestion risque de représenter la principale voie d'exposition interne à l'iode radioactif.
Cette exposition risque de se prolonger pendant plus longtemps, de couvrir un plus grand territoire et d'affecter une population plus vaste que l'exposition par inhalation. L'absorption par la peau est une voie de pénétration possible, mais négligeable comparativement à l'inhalation ou l'ingestion.
 
 PRÉCAUTIONS
 
 Dans le cas des personnes souffrant de troubles rénaux ainsi que celles qui prennent des médicaments antithyroïdiens, du lithium, du captopril, de l'énalapril, du lisinopril, ou un diurétique d'épargne de potassium, il importe de surveiller la fonction thyroïdienne ou la concentration de potassium dans le sang.
 
 MISES EN GARDE
 
 Une administration de doses à répétition doit être évitée chez les femmes enceintes ou qui allaitent, et chez les bébés de moins d'un mois.  
 
 Les symptômes de réactions allergiques (rares), tels qu'une éruption cutanée aiguë, l'essoufflement, des difficultés respiratoires, des troubles d'élocution ou des difficultés à avaler, le gonflement de certaines parties du visage et du corps, de la fièvre et des douleurs articulaires nécessitent une attention médicale immédiate.  
 
 L'administration à court terme d'iodure de potassium à raison de doses de blocage thyroïdien ne présente relativement pas de danger, et ce, d'une manière générale, encore plus chez les enfants que chez les adultes. Les risques associés à l'administration d'iode stable englobent la sialoadénite (une inflammation des glandes salivaires, dont aucun cas n'a été signalé en Pologne parmi les utilisateurs après l'accident de Tchernobyl), des troubles gastro-intestinaux, des réactions allergiques et des éruptions cutanées mineures.
 
 INDICATIONS
 
 L'iode de potassium se destine à être utilisé dans une situation d'urgence mettant en cause la libération d'iode radioactif dans l'atmosphère. Ce médicament doit être pris en complément d'autres mesures visant à éviter l'exposition à des rayonnements radioactifs, telles que l'évacuation, la protection dans un abri, ainsi que des mesures de contrôle agricoles et alimentaires destinées à limiter la vente et l'ingestion d'aliments contaminés par de l'iode radioactif.
 
 CONTRE-INDICATIONS
 
 Toute personne qui présente une certaine sensibilité à l'iode, qui est atteinte d'une maladie thyroïdienne et qui souffre de troubles cardiaques ne devrait pas prendre d'iodure de potassium, de même que toute personne souffrant de dermatite herpétiforme et de vasculite hypocomplémentémique – des troubles extrêmement rares associés à un risque accru d'hypersensibilité à l'iode. Les personnes atteintes d'un goitre multinodulaire, de la maladie de Graves, ou de thyroïdite auto-immune doivent être traitées avecprudence, surtout si la dose est administrée pendant plus de quelques jours. De telles maladies sont courantes chez les adultes, mais relativement rares chez les enfants.
 
 POSOLOGIE ET ADMINISTRATION
 
 En règle générale, la décision d'instaurer un traitement à base d'iode sera prise par les autorités en matière de santé publique, selon l'évaluation du degré d'exposition à l'iode radioactif survenue à la suite d'une urgence nucléaire. Les recommandations posologiques qui suivent doivent être interprétées avec une certaine flexibilité afin de permettre une efficacité et une innocuité optimales de la posologie selon les exigences dictées par une situation d'urgence donnée.
 
 ADULTES (FEMMES ENCEINTES) ET ADOLESCENTS (+ de 70kg)  Un comprimé de 130mg.
 
 ENFANTS DE 3 ANS À 12 ANS
 
 ½ de comprimé
 
 ENFANTS DE 1 MOIS À 3 ANS
 
 ¼ de comprimé
 
 BÉBÉS DE MOINS DE 1 MOIS
 
 1/8 de comprimé
 
 Chaque comprimé ou partie de comprimé doit être pris avec un grand verre de liquide (250 mL) afin d'aider à réduire les maux d'estomac. Les comprimés ou parties de comprimés peuvent être émiettés et mélangés à de l'eau, du lait, du jus, du bouillon, une boisson gazeuse dégazéifiée, du lait au chocolat à faible teneur en matières grasses, de la confiture ou du lait maternisé. Lorsqu'on mélange à un liquide ou des aliments, s'assurer que la dose entière soit bien ingérée.  
 
 L'iode de potassium doit être pris avant, pendant, ou aussitôt que possible après l'exposition. L'effet de blocage de la thyroïde d'une dose unique d'iode de potassium persiste pendant environ 24 heures. À l'exception des nouveau-nés et des femmes enceintes ou qui allaitent, on peut prendre une dose d'iode de potassium par jour jusqu'à ce que le risque d'exposition à l'iode radioactif, par inhalation ou par ingestion, se soit dissipé ou selon les directives des autorités en matière de santé publique dans le cas d'une urgence nucléaire.
 
 CONDITIONS D'ENTREPOSAGE
 
 Entreposer à une température de 20 à 25 ºC (68 ºF). Garder dans un endroit sec, l'emballage d'aluminium intact.
 
 DURÉE DE CONSERVATION
 
 Au moins 2 ans. Pendant l'entreposage, les comprimés peuvent jaunir légèrement. Cette décoloration n'affectera en rien l'efficacité de l'iodure de potassium.
 
 RÉFÉRENCES
 
 • FDA Guidance: Potassium Iodide as a Thyroid Blocking Agent in Radiation Emergencies, Novembre 2001. U.S. Food and Drug Administration, Center for Drug Evaluation and Research (CDER).
 
 www.fda.gov/cder/guidance/4825fnl
 
 
 • WHO Guidelines for Iodine Prophylaxis following Nuclear Accidents, mis à jour en 1999; Organisation mondiale de la santé
 

www.who.int/environmental_information/Information_resources/documents/iodine/guide.pdf

 
 * Pour en faire l'achat, veuillez vous rendre sur le blog suivant:
 http://iodepotassium.blog.mongenie.com/


Dimanche 1 Août 2010


Commentaires

1.Posté par gjingis le 01/08/2010 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

des comprimes a base de l iode de potassium est indispensable .je voudrai ajouter quelques choses
personnellement je prendrai
les plantes suivantes
griffes de chat,dont l origine c est le perou (LES MAYAS)
l arbre qui a survecu la bombe d hyrochima c est bien le gynko biloba (JAPON)
et se procurer des injection chez les russes(TCHERNOBYLE)
l ail de l ours
vitamine c
iodure de potassium
le ognons
en algerie nous avons aussi une plante qui pousse partout allouvera genre de cactus
el l algue chlorella
se rapprocher d un biologiste de preference pour de plus amples imformation
et salam a tout le monde


2.Posté par Saber le 01/08/2010 15:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Des conseils pour un génocide planétaire ?

3.Posté par Anita1945 le 01/08/2010 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La FRANCE : 1er Parc Nucléaire d'EUROPE.
Les Centrales Nucléaires se trouvent postées près des grands fleuves Français afin de refroidir leurs installations. © C.N.R.S. - source E.D.F.
**Avec ses 58 réacteurs répartis sur 19 Centrales, la FRANCE se classe au PREMIER rang du Parc Nucléaire Européen et
**en DEUXIEME position au Monde - derrière les Etats-Unis : qui comptabilisent 104 réacteurs Nucléaires.
**76,9 % de la production d'électricité en FRANCE provient du Nucléaire.
Mais celui-ci ne représente que 17 % de l'énergie totale Française.
Tour d'horizon des 19 Centrales Nucléaires Françaises encore en activité :

J'avais ouï dire : Les gens demeurant 5 Km. autour des Centrales Nucléaires ont eu une distribution de pastilles à ïode (sûrement déjà périmées) CAR IL faut les absorber dans l'heure qui suit !

4.Posté par Anita1945 le 01/08/2010 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

1. Posté par gjingis le 01/08/2010 15:06
des comprimés à base de l'iode de potassium est indispensable, je voudrais ajouter quelques choses :
- L'arbre qui a survécu à la bombe d'HIROSHIMA c'est bien le ginko biloba (JAPON)...
-------------------------------------------
- et l'insecte qui survit à une explosion Nucléaire est : le SCORPION, avais-je lu.

5.Posté par Columbo le 01/08/2010 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bof, désolé de vous faire rire d'outre tombe ,
Mais je préfère la recevoir en pleine tronche .
Survivre d'un holocauste nucléaire , C'est l'enfer sur terre .Alors autant mourrir dignement .Ce n'est pas de la fatalité , mais logique .Voir votre entourage déchiré dans tous les sens du terme .....

6.Posté par loule le 01/08/2010 17:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour celles et ceux qui n'habiterons pas dans les contrées touchés par le feu nucléaire ou la
vitrification, il vaudra mieux se munir d'un manuel sur l'évasion ou d'une bonne pince coupante, car vue les mentalités des pays à population d'origine immigré, telle la France, il y a des chances que beaucoup de musulmans se retrouvent dans des camps. Il y a eu des précédents avec les japonais au USA , l'histoire de France n'étant pas en reste non plus...

7.Posté par gjingis le 01/08/2010 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@saber
mais non ! loin de la
ce n est q une reaction ,pour l auteur de cette article
sans avoir preciser des cas exeptionnels
mais dans le cas d une grande ampleur ,
c est bien l enfer comme l a dit colombo
mais comme le cas de ghaza ou felloudja c est une prevention et remede aussi.
ca je l ai pas dit dans mon commentaire.



8.Posté par gjingis le 01/08/2010 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@loule @colombo
c est un eclat de rire,merci
il faut pas oublier la fouille ,donc ,en cas de pocession de pince ou quoi que ce soit,elle sera automatiquement retiree

9.Posté par Saber le 01/08/2010 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Peut-on traverser un nuage atomique et penser qu'il nous reste encore des cheveux qui dressent ?
Même avec l'iode de potassium, je crains fort qu'il ne restera plus rien sur le caillou .

10.Posté par Isabelle le 02/08/2010 01:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'iode de potassium n'est évidemment pas la seule et unique précaution à prendre en cas d'une attaque nucléaire. Il faut bien sûr penser à l'évacuation et à s'isoler dans un espace où l'air extérieur n'entre pas, ou peu. Aussi, suite au passages des nuages radioactifs, il ne faut pas oublier que toute la nourriture pourrait alors devenir radioactive à son tour et devenir une source de contamination.

On pense à des mesures accessibles et facilitantes, comme l'iode de potassium, mais devant un tel désastre, vaut mieux s'en remettre à Dieu!

11.Posté par tarik le 02/08/2010 02:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comme si ..........ils nous donneraient le temps de penser a notre pillule d'iode de potasium...
c'est une affaire de qq secondes !
et puis apres pour les "survivants zombies " : l'enfer qui s'installe !
non il vaut mieux partir bien irradié

12.Posté par Anita1945 le 02/08/2010 04:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Youtube : O.T.A.N. VS OCS l'APOCALYPSE DEMAIN ?
Images "feu nucléaire" atroces...

13.Posté par Anita1945 le 02/08/2010 04:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Député ESSONNE Nicolas DUPONT-AIGNAN / O.T.A.N. un engagement DANGEREUX !

14.Posté par Persona non grata le 02/08/2010 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Oui c'est cool pour le tuyau mais pensez à construire des abris sous terrain avant de parler de la liste des provisions à stocker dont l'iode de potassium ...


15.Posté par Anita1945 le 02/08/2010 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qu'il y a aussi (à ne pas oublier) "l'onde de choc comme une tempête" après une explosion Nucléaire ! ça vous arrache les maisons !
J'ai déjà vu des films parlant ANGLAIS (sous-titrés) à la télé, autrefois, tard !
Pour avertir, pour montrer à la population - ARTE ou FR3.

16.Posté par pistache le 02/08/2010 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'ai visionné la vidéo sur l'apocalypse demain ;je suis bouleversé car bien qu'étant consciente de la destruction des armes nucléaire , quand on voit ce type d'image , c'est trés choquant et ça fait peur ; j'espère que jamais , l'homme , ce crétin , n'en arrivera à de tel extrémités car je doute fort qu'aprés cela , la vie sur la planête soit capable de se restructurer ; il faudrait que les milliards d'individus que nous sommes puissent voir ce type de vidéo et comprennent enfin que les dirigeants dans le monde sont des malades qui tiennent NOS vies entre LEURS mains; cela ferait un sacré choc qui pourrait être utiles pour repartir sur d'autres bases ;

17.Posté par Saber le 08/08/2010 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


L'arme nucléaire est-elle un progrès scientifique ?

18.Posté par Anita1945 le 09/08/2010 01:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

16. Posté par pistache le 02/08/2010 15:19

j'ai visionné la vidéo sur l'apocalypse demain ; je suis bouleversé car bien qu'étant consciente de la destruction des armes nucléaires, quand on voit ce type d'image, c'est trés choquant et ça fait peur ; j'espère que jamais, l'homme, ce crétin, n'en arrivera à de
telles extrémités.
-----------------------------------------------------
Conservez vos puériles illusions. L'arsenal coûteux est là, tout prêt à être utilisé.
ISRAEL a 350 missiles Nucléaires pointés sur de grandes villes Européennes et NON-DECLARES officiellement.
Notre bourbier financier Français P.I.B. VOULU... soi-disant par les BILDERBERG et les ILLUMINATIS...en vue de l'instauration du Nouvel Ordre Mondial...

http://www.youtube.com/watch?v=ijgJn9rTits

19.Posté par Anita1945 le 09/08/2010 01:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dailymotion : Le Président adepte (apôtre) farouche, convaincu, du Nouvel Ordre Mondial.


20.Posté par SERMO le 11/08/2010 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

12h45. Les USA lancent 160 missiles nucléaires sur le golf persique dont 75% sur l’iran. 100 sont interceptés par un mystérieux DCA que personne ne soupçonnait, mais le reste anéantira tout le Sud de l’Iran, le centre de la Syrie et le Sud Liban.
13h40. Le Pakistan profite de la situation en menant une incursion au Cachemire sous contrôle indien. Trois unités blindées pakistanaises percent le flanc de l’armée indienne mais sont bloquées puis encerclées. Les radars pakistanais détectent un missile américain qu’ils croient indien et volant en plein sur Islamabad. L’armée pakistanaise riposte et lance 96 missiles nucléaires sur l’Inde qui en représailles lance 211 bombes à hydrogène en haute atmosphère qui feront 45 millions de victimes pakistanaises et l’anéantissement de toutes les grandes villes. Coté indien, 52 millions de morts sur le coup.
14h15. Un débarquement sur l’ile rebelle de Taïwan est repoussé farouchement avec de lourdes pertes chinoises. La chine lance un ultimatum aux USA qu’une attaque nucléaire est imminente.
14h45. Les bases militaires russes du Caucase et du Pacifique font l’objet de plusieurs frappes de l’aviation américano-européenne. L’attaque semble maitrisée par une faible perte du côté russe, la Russie ayant développé en secret le BRP, une arme laser qui grille toute l’électronique de la cible dans un rayon de 650 km. 56 appareils sont abattus.

- La Corée du Nord fait diversion en lançant 25 ogives sur le Japon et 54 missiles intercontinentaux dont les trajectoires font 2 fois le tour du globe afin de déborder les satellites US.
- le sol américain confié à 70% à la Russie et 30% à la Chine, le sol européen confié à la Russie et lancent au Total 3 550 missiles nucléaires de 3 000 mégatonnes sur les États-Unis, le Japon et l’Europe. 30% seront interceptés, mais le bilan est indescriptible. Washington dévasté, New York rayé, Chicago pulvérisé, 60% des bases militaires détruites… 59 millions de morts. Coté européen, Paris, Londres et Bruxelles sont pulvérisés avec 32 millions de morts. Le japon est détruit à 65% avec 35 millions de victimes.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires