Conflits et guerres actuelles

Une attaque contre l’Iran ne serait qu’un prélude à la réalisation des véritables objectifs d’Israël


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:25 Lorsqu’Alep sera tombée...


Après avoir attaqué l’Iran (notez bien que je n’écris pas : ‘si Israël attaque l’Iran’), Israël s’en prendra vraisemblablement simultanément au Hamas à Gaza et au Hezbollah au Liban ; il reprendra aussi un contrôle total sur la Cisjordanie occupée. Il s’emparera totalement de la Cisjordanie parce qu’en dépit des différends entre le Hamas et le Fatah, une telle agression massive des Israéliens sera considérée non seulement comme une attaque contre le Hamas, mais bien comme une agression contre le peuple palestinien dans son ensemble.

Par Damian Lataan


Damian Lataan
Jeudi 1 Octobre 2009

Une attaque contre l’Iran ne serait qu’un prélude à la réalisation des véritables objectifs d’Israël
Les Palestiniens découvriront très vite qu’une attaque aussi massive n’a en réalité qu’un seul but : détruire toute résistance palestinienne, qu’elle soit du type Fatah ou du type Hamas, l’occupation totale de tous les territoires palestiniens, la soumission de la totalité du peuple palestinien et la dissolution de l’Autorité palestinienne, mettant fin, une bonne fois pour toutes, à tout espoir d’édification d’un Etat palestinien.

L’armée israélienne attaquera aussi le sud du Liban, dans le but de l’occuper et d’y détruire jusqu’à la moindre trace du Hezbollah. Tout cela sera fait au prétexte que le Hamas et le Hezbollah procéderaient vraisemblablement à des représailles contre Israël dans l’éventualité où celui-ci attaquerait l’Iran et que les attaques israéliennes contre les Palestiniens et le Hezbollah (libanais) seraient considérées en Occident comme rien de plus que des actions préemptives visant à dissuader ces mouvements, en lesquels Israël et l’Occident ne voient que des « supplétifs de l’Iran » à procéder à des frappes de représailles contre Israël.

Pour la plupart des observateurs et des décideurs occidentaux, les actions d’Israël contre les Palestiniens et le Hezbollah seront considérées comme une simple action nécessaire, dans le cadre de l’ « événement » principal : l’attaque contre l’Iran.

Alors qu’il y a encore seulement quelques semaines il semblait qu’Israël allait devoir partir en guerre tout seul, ou tout au moins passer à l’action le premier contre l’Iran, il semble aujourd’hui, à la lumière d’événements récents aux Etats-Unis et à l’Assemblée générale de l’Onu, ainsi que de révélations au sujet d’une usine nucléaire iranienne soi-disant « secrète » et de déclarations faites au cours de conférences de presse lors du sommet du G-20, que les Etats-Unis seraient peut-être plus enclins à procéder eux-mêmes à une première frappe contre l’Iran, ou à donner le feu vert à Israël pour déclencher une première vague de bombardements, après quoi les Etats-Unis finiraient le tsahal boulot à la place des Israéliens, pendant que ceux-ci seraient en train d’achever le Hezbollah et les Palestiniens.

Une attaque contre l’Iran ne saurait se limiter à la simple destruction des installations nucléaires de ce pays – cette partie de l’attaque ne visant qu’à justifier l’agression dans son ensemble, à des fins de propagande -, les Etats-Unis devraient aussi lancer des attaques massives contre l’armée et contre les institutions gouvernementales de l’Iran, afin de contraindre les Iraniens à capituler devant les exigences américaines, qui comporteraient l’éviction du pouvoir non seulement d’Ahmadinejad, mais aussi des mollahs, et l’installation d’un gouvernement provisoire nommé par l’Onu (pour la galerie, l’Onu se contentant de reprendre les noms que lui dicteraient les Américains).

La guerre contre l’Iran sera tellement massive que les attaques simultanées d’Israël contre le Hezbollah et contre les Palestiniens n’apparaîtraient, aux yeux de l’Occident, que comme de la figuration marginale du grand « show ». Pourtant, l’opération, dans son ensemble, vise moins à mettre l’Iran à genoux qu’à permettre à Israël de parachever son ambition de toujours, à savoir créer un Grand Israël éternel.

Pour Israël et les Etats-Unis, ce sont plusieurs oiseaux qui seront tués par le même caillou : Israël y gagne la Cisjordanie, la bande de Gaza, une Syrie totalement impuissante et l’accès au fleuve Litani, dans le Sud du Liban, après avoir totalement détruit le Hezbollah. Les Etats-Unis reçoivent en étrennes un gouvernement à leurs bottes en Iran, lequel, à son tour, leur donnera bien plus de puissance à la fois en Irak et en Afghanistan, un Iran théocratique exerçant une influence non négligeable dans ces deux pays ayant disparu.

Pour Israël et les Etats-Unis, cette attaque programmée contre leurs ennemis communs n’a strictement rien à voir avec le « programme nucléaire militaire de l’Iran », et tout à voir, en revanche, avec un ensemble d’événements minutieusement planifiés et calculés, recourant à une campagne de propagande incessante d’ampleur mondiale, qui culminera dans la réalisation concrète et pour le long terme des objectifs des sionistes d’Israël et des néoconservateurs américains [qui continuent à tirer les ficelles du monde, mais en ayant changé les marionnettes, ndt].

Source : Lataan.blogspot  
  Traduction : MR pour ISM



Jeudi 1 Octobre 2009


Commentaires

1.Posté par Hijack le 01/10/2009 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

‘Si Israël attaque l’Iran’ ...

L'auteur est nettement en dessous de la vérité ! Si Israël réussis son attaque contre l'Iran ... et à condition que cela marche comme ils le souhaitent ... (ce qui n'est pas dit !) ... non seulement le Hamas et le Hezbollah et d'autres n'existeront plus ... mais Israël pourra facilement s'étendre à ses voisins arabo/musulmans sans aucun problème !
En effet, à part la Syrie qui ne peut rien faire et l'Iran qui résiste... tous les autres pays arabo/musulmans ne peuvent rien faire ... à part prier ! Et encore, je parle pas de ceux qui soutiennent sous la table le régime sioniste.

2.Posté par Patrick Keridan le 01/10/2009 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'analyse de Damian Lataan me paraît extrêmement pessimiste au regard des éléments d'information dont nous disposons.

Il est vrai qu'une attaque israélienne contre les sites nucléaires et industriels de l'Iran, appuyée, ouvertement ou discrètement par "l'alliance occidentale" est toujours envisageable. Mais le prix à payer pour Israël et les occidentaux en serait très (trop?) élevé :

Les récentes agressions israéliennes contre le Liban en 2006 et Gaza en 2008-2009 ont été des semi-échecs militaires et politiques qui ont discrédité, amoindri remarquablement la position d'Israël dans "l'opinion internationale", même chez ses alliés, surtout depuis l'accusation de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité par l'ONU.

Par ailleurs, le camp d'en face, tant le Hamas que le Hezbollah, la Syrie et l'Iran, ont fait montre dans l'adversité d'une capacité de résistance indiscutable qui ne peut que susciter l'admiration.
L'Iran, à peine sorti de la tentative de subversion manigancée par l'Occident à l'occasion de ses récentes élections présidentielles lève un doigt d'honneur à ses détracteurs sous forme de tirs de missiles à courte, moyenne et longue portée, montrant qu'il est une puissance régionale avec laquelle il faut compter et qu'il n'accepte plus d'être le petit garçon que l'on gronde et punit sans conséquences. Face à lui, malgré les apparences d'unité pour la galerie, la "communauté internationale" est profondément divisée. Même si la Russie ou la Chine, achetées par quelques concessions de l'Occident américanocentré, se disent prêtes à accepter des sanctions contre un Iran récalcitrant, leur proximité géopolitique et leur interdépendance énergétique et stratégique avec la République islamique leur interdisent toute coupure radicale avec elle. Si elles n'opposent pas leur veto à une décision du Conseil de sécurité dans ce sens, elles tricheront sans aucun doute avec les sanctions "imposées", comme cela se pratique fréquemment.
D'autre part, le succès d'une attaque aérienne israélienne contre l'Iran est beaucoup plus hasardeux que lors des récentes agressions au Liban et en Syrie (sans parler de la destruction d'Osirak en Irak). Les distances sont considérables, nécessitant plusieurs réapprovisionnements en vol et le survol de pays réticents (Brzezinski, conseiller d'Obama estime que l'aviation US devrait intercepter, voire abattre les avions israéliens osant survoler l'Irak sans permission, et il est tout à fait improbable que la Turquie, l'Arabie Séoudite ou l'Egypte collaborent avec l'oppresseur des Palestiniens dans un tel cas.
En outre, malgré les dénégations officielles des Russes (qui leur ont demandé de ne pas le montrer), il est quasi certain que les Iraniens disposent déjà de quelques batteries de missiles sol-air longue portée dernier cri S 300 qui abattraient facilement les bombardiers, israéliens ou américains, même à très haute altitude.
Sur le terrain de la guerilla, il est probable que le Hamas, de son côté, se soit doté du missile antichar à guidage infra-rouge, Kornet, qui a permis au Hezbollah de tenir en échec l'offensive de Tsahal contre ses miliciens au Sud-Liban en 2006. Ce qui veut dire qu'un deuxième Gaza ne serait pas aussi facile pour les agresseurs.

Finalement, la sévérité de la crise économique actuelle et l'enlisement des anglo-américains et de leurs alliés sur les théâtres d'Afghanistan, d'Irak, du Soudan, etc. rend le coût d'une telle extension des conflits prohibitif.

N'oublions pas non plus qu'en n'en faisant qu'à sa tête, en bafouant toutes les résolutions de l'ONU, en poursuivant sa colonisation et son occupation illégale de la Palestine, en massacrant régulièrement ses habitants, le "petit État arrogant" (De Gaulle) finit par lasser beaucoup de monde, même parmi ses plus fidèles supporters (hormis le lobby sioniste), et que ceux qui sont prêts à mourir pour Tel Aviv sont de moins en moins nombreux.

Tous ces éléments montrent que l'éventualité imminente d'une attaque israélo-occidentale contre l'Iran relève plus de la rodomontade que des intentions sérieuses. L'ambassadeur israélien à Paris a conforté ce matin notre point de vue au micro de France-Info en disant que si l'option militaire n'était pas exclue, pour l'instant les seules cartes sur table étaient celles de la diplomatie.

Patrick Keridan


3.Posté par TheTruth le 01/10/2009 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci a l'auteur, cet article dit vrai, la vrai raison de l'attaque contre l'Iran n'a strictement rien à voir avec le nucléaire iranien, c'est tout simplement que l'Iran est la dernière entrave au grand Israel. S'ils arrivent à occuper l'Iran, Israel sera seul maitre a bord au Moyen Orient et pourra faire avancer son agenda pour le Grand Israel (de l'Euphrate au Nil).

4.Posté par Silvester Norris le 01/10/2009 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'attaque contre l'Iran ça fait un an qu'elle est imminente. il n'y aura rien.

surveillez plutôt le Pakistan. d'ailleurs ça a déjà commencé.

5.Posté par Alif le 01/10/2009 18:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Pour négocier avec l'Iran sur la base du droit,les occidentaux doivent prendre en compte les preocupations securitaires legitimes de l'Iran que les occidentaux ignorent ou feint d'ignorer.

L'iran est situé dans une des regions les plus instables géopolitiquement,situation qui est agravée par la mise au choas, par les etats unis et ses alliés, de deux pays frontaliers de l'Iran:l'Iraq et l'Afghanistan avec le Pakistan en cours de decomposition,ce qui represente une grande menace pour la souverainté et l'integrité teritorial de l'Iran.sans oublier les manoeuvres americaines et israeliennes pour creer une sorte d'etat-base millitaire dans le Kurdistan Iraquien sur le modéle du Kosovo pour lancer des opérations de destabilisation dans la region et principalement contre l'Iran et la Syrie qui comptent une trés grande minorité kurd chez eux,sans oublier bien sûr Isreal,qui rien que par son existance dans la region et ses aspirations expansionistes represente un grand danger à la stabilité de la region.

Tous ces facteurs reuinis poussent les iraniens à augmenter leurs potentiel millitaire qui est la seule garantie de leurs securité,si même ils cherchent à se doter de l'arme necleaire,c'est leurs droit legitime vu les dangers qui les guettent et l'indiference total,envers les besoins securitaires de l'Iran, des occidentaux qui veulent tout prendre sans rien donner .

Je partage le point de vu de Sivester Noris sur le fait que les americains sont trés preocuper par le decomposition du Pakistan pour se lancer dans une guerre suicidaire contre l'iran.

6.Posté par hélène le 01/10/2009 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui, les américians sont "occupés" ailleurs mais l'otan est là et israel ne reculera devant rien pour arriver à ses fins: ses attaques incroyables d'arrogance et d'impunité contre la mosquée al aqsa en sont la preuve criante,

son lobby partout dans le monde est totalement déchainé

les médias alligné n'ont même plus auccun soucis de la plus petit vraissemblance: ils sont sous occupation et collabos comme jamais, sans retenue, sans pudeur.

pour ceux qui connaissent l'histoire, la vraie , la première guerre mondiale a été soigneusement fomentée par toujours les mêmes pour rendre la palestine accessible à l'invasion sioniste.

les autre guerres ont rendu les effets attendus, dans ce même sens.

voici maintenat israel aux commandent dans chaque pays occidental, à la tête même des Etats et pas du tout dans l'ombre.

le programme est tout tracé hélas et je voudrais bien de tout coeur qu'il ne marche pas.!!

7.Posté par Alexandre le 01/10/2009 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ hélène.
Vous avez parfaitement raison car la 2ème guerre mondiale à été aussi planifié par les sionistes pour la raison que :

ALICE MILLER, polonaise réfugiée en Suisse qui a dit qu'Hitler avait des origines juives. C'est une psychiatre psychanalyste qui a passé sa vie a étudier la vie et le passé d'Hitler et de Staline.
Elle explique dans "c'est pour ton bien" le processus de leur folie destructrice.
Elle prétend que le père d'Hitler, Alois Hitler, fut le fils naturel d'un commerçant juif chez qui sa grand-mère goy était bonne. Ce commerçant juif a payé une pension pendant 14 ans à la grand mère d'Hitler, alors qu'elle ne travaillait plus chez lui.

Le père d'Hitler, considéré comme "batard" de juif, ce qui était la honte à l'époque, était très violent. Hitler a d'ailleurs totalement détruit le village de son père en Autriche.
Hitler n'a immigré en allemagne qu'en 1912,pour fuir son devoir de citoyen austro-hongrois; C'est donc un déserteur de son pays, qui est l'autriche. Il n'a acquis la nationalité allemande qu'en 1932 !!!

8.Posté par NAIF le 01/10/2009 20:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ben ils se sont quand meme pris une branlée lors de leur derniere agression du liban
et pour reduire la "nuisance" du hamas (operation plomb durci) ils ont ete obligés de commettre des atrocités dignes des ss donc a moins de faire usage d'armes nucleaires il n'est pas dit qu'ils arrivent a leurs fins

9.Posté par Abdelkader le 01/10/2009 23:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous êtes tous dans l'errement . Iran a une riposte nucléaire, elle dispose d'armes nucléaires tactiques. La Syrie et Hezbollah disposent d'armes nucléaires tactiques livrées par l'Iran qui détruiront l'entité sioniste. Israel, USA, EUROPE LE SAVENT.

LA SEULE ALTERNATIVE RESTERA l'épuisement économique, social, et politique deL'Iran qui dispose d'une parade équivalente à des millions de bombes thermonucléaire: sa très grande spiritualité; aucune force au Monde ne peut la vaincre!!

Cette furie occidentale contre l'Iran a une seule explication: le temps travaille contre l'entité sioniste car sa fin est inéluctable!!

10.Posté par jv le 02/10/2009 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est justement parce que leur fin est proche qu'ils risquent de de tout faire pour que ce soit le chaos!
Leur victoire c'est la guerre elle même!

11.Posté par TheTruth le 02/10/2009 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Abdelkader
As tu des preuves concretes la dessus? si oui presente les, je veux pas de bullshit, mais des documents officiels

12.Posté par RC de Toulouse le 02/10/2009 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le problème, c'est qu'il y a une crise économique en cours qui est loin d'avoir produit tous ses effets.

Si les USA attaquent l'Iran, ce sera la guerre de trop (trop chère, trop de morts, ...) et à la sortie, la Chine apparaitra définitivement comme la première puissance mondiale.

Et si les USA s'effondrent économiquement, Israël suivra fatalement.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires