Politique Nationale/Internationale

Une ancienne ministre israélienne accuse son pays de racisme !


Ancienne ministre israélienne de l'éducation et de l'enseignement et militante pour la paix et les droits de l'homme, Shulamit Aloni (68 ans) est reconnue pour être un personnage qui "rame contre courant". Elle est considérée comme l'une des voix rares mettant l'état hébreu à nu et n'hésitant pas pour ce faire, à dévoiler la face cachée des réalités.
Selon son présent témoignage, Israël commet des crimes de guerre en sombrant dans les "assassinats organisés". Elle a insisté sur le fait qu'Israël s'accrochera au prétexte de "l'absence du partenaire" même si Hamas aurait perdu les élections, étant donné que l'armée israélienne est considérée comme "Adonaï" et qu'elle est le véritable gouverneur.
Aloni a sévèrement critiqué le tir des missiles Al-Qassem, les décrivant comme étant des "cartouches stratégiques" et elle a lancé un appel aux palestiniens de traiter intelligemment en politique.


Vendredi 30 Juin 2006

 Une ancienne ministre israélienne accuse son pays de racisme !
Une ancienne ministre israélienne accuse son pays de racisme !
Islamiya.info | Le 29 juin 2006 à 16:14:16 CEST

Source: Al Jazzera / Wadî Awawda – Haïfa
Traduction: La voix des Sans Voix


Pour commencer, qu'en dites-vous au sujet du soldat enlevé ?
"A priori, je suis contre toute sorte d'enlèvement. Il faudra donc rendre le soldat sain et sauf parce que cette façon de traiter avec le réel n'est certes pas au profit des palestiniens. Tout au contraire, elle soulève non seulement Israël contre eux, mais le monde entier"

D'autant plus d'israéliens insistent sur la nécessité de reconnaître Hamas et de traiter avec. Etes-vous de cet avis ?
Je suis pour les négociations avec le diable même s'il le faut pour restaurer la paix ! Que dire donc s'il s'agit de Hamas : un gouvernement élu par le peuple palestinien. C'est là un beau prétexte pour l'occupation afin de détourner les négociations, au même titre que l'enlèvement du soldat ou le bombardement visant Sédérote par les missiles Al-Qassem. Ces derniers ne font pas peur à Israël en réalité, mais gênent le gouvernement tout simplement ; un peu à l'image de l'abeille qui bourdonne : elle ne tue certes pas mais elle dérange.

Vous avez combattu des décennies durant pour résoudre le conflit et aboutir à une paix juste avec les palestiniens. Considérez-vous que cette mission soit réalisée de nos jours ?
Bien que la moitié des israéliens environ souhaiterait la fin du conflit et la restauration de la paix sans toutefois une intervention extérieure internationale, il n'y aura pas de fin au conflit. Le plan de désengagement ne pourra pas voir le jour parce que les colons mettront tout leur poids pour aboutir à son échec. Sans négociation, l'occupation dérobera encore plus d'espaces au profit des colons. La semaine dernière, le mensonge proliféré en cours de justice israélienne à propos du mur d'Apartheid a été dévoilé : c'était en fait tout un plan pour piller la terre palestinienne. Serait-il logique qu'Olmert va renvoyer les colons comme il se vante dans son plan ? Ce plan sera un affront aux colons et naturellement Israël finira par céder à leurs demandes et leur accorder la domination sur les terres. A supposer que le plan de désengagement sera appliqué, il ne saura désamorcer le conflit puisqu'il donnera à Israël l'opportunité de s'étendre sur les terres palestiniennes et privera les palestiniens de forger un état. Le monde ne reconnaîtra pas les frontières, à moins que les palestiniens se comportent avec plus de sagesse et collaboreront plus avec les européens en tant que partenaires dans le parcours politique"

Au cas où les européens sont devenus des partenaires dans le parcours politique, serons-nous à deux doigts de la fin du conflit ?
" A ce stade, les choix seront limite pour Israël, surtout que les citoyens israéliens sont las du conflit. Aussi, sont-ils conscients qu'il y a une appropriation illégitime de la terre et le scandale qui en découle. La plupart des israéliens sont prêts à donner aux palestiniens leurs droits. Malheureusement, seuls les fanatiques et les extrémistes remontent à la surface lorsque la plupart sont atteints de nonchalance. Ce qui se passe de nos jours en est un exemple.
Comme vous pouvez le remarquer, je suis pessimiste quant à la politique de mon pays d'une part, et du manque de sagesse des palestiniens d'une autre part parce qu'ils munissent Israël de toute sorte de prétextes. Ainsi, ce sont eux qui referment le piège sur eux-mêmes. Pour sauver la vie d'un seul juif, il nous est permis de massacrer les autres. Celui qui s'avise à nous critiquer, nous lui collons illico presto l'accusation de l'antisémitisme, en s'appuyant sur le drame historique du holocauste. Nous continuons dans ce chemin sans nous en lasser. Il faudra que les palestiniens ne nous donnent plus la chance de jouer ce tour"

Etiez-vous surprise de l'intensification sanguinaire israélienne suite à la nomination de Omaïr Beretz à la tête du ministère de l'intérieur ?
Je l'ai contacté et j'ai manifesté ma colère contre lui. Je crois qu'il a besoin de temps pour changer, parce qu'il n'est qu'à ses débuts. N'oublie pas que le chef du gouvernement est Ehud Olmert, d'extrême droite. Le parti politique Kadima n'est pas un partisan pour la paix. Il fournit des efforts et je ne sais pas jusqu'où il pourra aller. Mais nous devons lui donner le temps nécessaire pour qu'il puisse étendre son autorité sur l'armée. Ceci dit, l'attente ne durera pas une éternité ! Au début, il a essayé de faire ses preuves au poste de ministre d'intérieur en traitant avec grossièreté. Maintenant, il laisse voir plus de savoir faire. N'oublions pas non plus qu'il est sujet aux pressions constantes de l'armée, sachant que cette dernière est considérée comme "Adonaï" dans notre état".

La décision en Israël reste donc militaire plus que politique ?
Depuis qu'elle est établie, Israël se plie aux priorités de l'armée, qu'on considère comme "Adonaï", omnipotent ! Notre pire faute est d'avoir donné des prérogatives politiques à l'armée. Le pire encore est que notre gouvernement est bourré de généraux. J'espère qu'il y aura du changement de ce côté-là.

Comment envisagez-vous l'état israélien alors que vous étiez parmi les militants pour qu'il naisse ?
Nous sommes de nos jours un état non démocratique, et dans les meilleurs des cas, la démocratie se limite aux juifs uniquement ! Il y a même ceux qui justifieraient la non reconnaissance des droits des citoyens arabes par le doute en leur loyauté à l'état. C'est là certes un blasphème honteux. Je vous donne en exemple les citoyens Druze : ils ont servi dans l'armée et ont signé avec les juifs "un pacte de sang"; et pourtant ils souffrent de la discrimination à l'instar de tous les citoyens arabes. L'état du village druze de Beit Djinn qui a perdu 50 personnes de sa petite population dans l'armée israélienne n'est pas mieux que celui du campement Balata (en infrastructures). Les villages druzes et les colonies ou les regroupements juifs sont incomparables. Ainsi, pouvons-nous conclure qu'Israël n'est pas un pays démocrate, mais ethnocrate"

Au début de l'interview, vous avez dit tenir en votre possession des données graves, flairant le scandale, au sujet de la mort du soldat druze Med'hat Youssef à Naplouse, en 2000. Pouvez-vous nous en donner les détails ?
Durant une confrontation avec les palestiniens à Naplouse, le soldat Med'hat Youssef a été atteint. Il saignait à mort et la direction de l'armée a interdit aux autres soldats toute tentative de le secourir et de l'extraire du champ de bataille. J'ai eu l'occasion de rencontrer un soldat juif, qui travaillait en tant que chauffeur de taxi. Il a préféré ne pas mentionner son nom. Il m'a dit qu'il était témoin oculaire de ce qui s'est passé et m'a confié que lui et ses amis pouvaient effectivement prêter main forte à Med'hat Youssef. Lorsque le soldat a failli provoquer un scandale et fut amené à en discuter avec son commandant chef, ils l'ont menotté, et emprisonné durant 28 jours. La discrimination n'atteint pas les arabes ou les druzes uniquement, mais aussi les immigrants russes, les personnes dont la mère n'est pas juive… Cela veut dire qu'Israël s'est transformée en secte religieuse, où la décision de faire d'une personne un citoyen revient à une institution de Rabbins"

Israël a démenti toute responsabilité quant au massacre de Soudania, au bord de la mer. Croyez-vous en l'authenticité des résultats de l'enquête de l'armée par rapport à la version palestinienne ?
"Non, je n'ai pas la moindre confiance en ce que l'armée avance. Je ne les crois pas. Il faut présenter des requêtes d'accusation contre toute personne ayant commis des crimes de guerre contre les civils palestiniens, et ce depuis la deuxième Intifada. Que de prétextes et bobards à propos de l'identification de la bombe, si elle est israélienne ou non, alors qu'il y a une semaine, toute une famille palestinienne fut exterminée, et une autre encore il y a deux jours… Ils jettent les bombes au cœur même des rassemblements d'habitants, comme si les palestiniens ne sont pas des êtres humains mais des souris. Ils commettent des massacres collectifs pour avoir un seul indivi

http://www.islamiya.info/modules.php?name=News&file=article&sid=6241 http://www.islamiya.info/modules.php?name=News&file=article&sid=6241



Lundi 3 Juillet 2006


VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires