ALTER INFO

Une « Super-tempête » balaye l'hémisphère nord suite à une énorme éruption solaire


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes


Des scientifiques russes se sont alarmé la semaine dernière après qu’une gigantesque super-tempête sans précédent ait frappé l'hémisphère nord entier de notre planète, répandant mort et destruction


Sorcha Faal
Lundi 22 Janvier 2007

Une « Super-tempête » balaye l'hémisphère nord suite à une énorme éruption solaire

Une " Super-tempête " balaye l'hémisphère nord suite à une énorme éruption solaire



Par : Sorcha Faal, le 21 janvier 2007


.


Depuis les tempêtes de vent records assaillent l'Europe du Nord et les Iles britanniques ; jusqu’à la destruction des récoltes de citrons en Californie ; jusqu’aux dévastatrices tempêtes de neige et de glace assaillant toujours le continent Nord-Américain du Golfe du Mexique aux provinces maritimes canadiennes ; selon les rapports scientifiques russes, à aucun moment de l'histoire enregistrée notre monde n’a connu un tel temps catastrophique à une échelle globale pareille sur une période aussi courte.


Le directeur de l'observatoire de Pulkova en Russie, le Docteur en Sciences Habibullo Abdusamatov, a rendu responsable de cette " super-tempête " ce qu'il dit être un " énorme déséquilibre électrique " [1] créé par l’interaction de la " Comète Red Cow ", qui traverse actuellement l’intérieur du Système Solaire, avec le Soleil, causant le 15 janvier 2007 une gigantesque éruption dans la chromosphère sur la face opposée du Soleil.


Abdusamatov a d’ailleurs averti les scientifiques occidentaux, et les gouvernements, qui cachent à leurs citoyens les pleines conséquences, et les dangers, de la montée des températures sur la Terre, que l'Occident continue à attribuer à l'activité humaine qui élève les niveaux de gaz à effet de serre (CO2), mais que Abdusamatov déclare être dues en réalité à des déséquilibres sur notre propre Soleil.


Abdusamatov a de plus prévenu que ce n’est pas seulement notre Terre qui se réchauffe, mais également les autres planètes du Système Solaire [2], et que le plus grand danger à long terme n’est pas que notre monde poursuive son réchauffent, mais à la place qu’un refroidissement exceptionnel commence à s’abattre sur nous :


" Le réchauffement global ne résulte pas de l'émission de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, mais d'un niveau exceptionnellement élevé du rayonnement solaire et d’une longue montée de son intensité -- durant presque tout le siècle dernier. " " Ce n'est pas un secret que l’élévation de la température des océans du monde déclenche l'émission de grandes quantités d'anhydride carbonique (CO2) dans l'atmosphère. Ainsi l’opinion commune que l’activité industrielle de l’homme est le facteur décisif du réchauffement global a surgi d'une fausse interprétation des relations de causes à effets. "


" L’attribution de l’effet de serre chaude aux propriétés de l'atmosphère terrestre n'est pas scientifiquement corroborée. Les gaz de serre chauffés, devenant plus légers en raison de leur dilatation, montent dans l'atmosphère et ne font qu’absorber de la chaleur [ou plutôt ils ne font que réverbérer la chaleur solaire]. "


" Au lieu du réchauffement global prétendu, la Terre fera face à une diminution lente des températures en 2012-2015. La chute graduelle des quantités d’énergie solaire, prévue atteindre son niveau inférieur en 2040, mènera inévitablement à un gel profond autour de 2055-2060, " a dit Abdusamatov, ajoutant que cette période de gel global durera 50 ans, après quoi les températures remonteront. "


Le soutien de la recherche d’Abdusamatov n’était pratiquement par rapportée dans l'interruption occidentale des eaux du Gulf Stream dans l'Océan Atlantique le 11 décembre, qui a duré 8 jours, se terminant le 19 décembre, et qui a vu cet énorme courant océanique tourner soudainement aux sud de son modèle normal [qui va] vers les eaux du nord de l’Europe.


Ces rapports détaillent en outre que, si les eaux du Gulf Stream cessent entièrement de couler vers l'Europe une situation catastrophique s’abattra sur le continent causant d’immenses pénuries de récoltes et d’énormes déplacements d'européens vers les nations du sud de l'Union Européenne.


Aucune nation n'est peut-être plus affectée par tous ces événements que les USA après leurs énormes pertes de récoltes en Californie, arrivant sur les pertes massives de récoltes de l’été dernier, comme nous l’avons précédemment rapporté dans notre rapport du 26 août 2006 intitulé " La dévastation apparaît pendant que l'économie US implose au milieu du presque total échec des récoltes en Amérique du Nord ".


Plus dérangeant, cependant, demeure la propagande médiatique qui impose aux étasuniens le renforcement des mesures répressives de leurs responsables militaires, qui croient qu'en gardant la vérité sur l’état épouvantable de notre monde ils conjureront la panique de masse avant qu'ils soient prêts à établir pleinement les mesures d'un État policier contre leurs citoyens.


Le plus grand danger demeure donc pour ces peuples le manque de connaissance suffisante sur ce qui va arriver, ils resteront ce qu’ils sont maintenant, non préparés et ignorants des véritables dangers leur faisant face.



Original : www.whatdoesitmean.com, le 21 janvier 2007

Traduction de Pétrus Lombard



Notes du traducteur


1- L’Univers Électrique d’Alton Arp permet d’expliquer, entre autres, les variations d’énergie du Soleil. Pour résumer, dans ce modèle les forces électriques prédominent sur les autres forces comme la gravitation. Cela permet d’expliquer pratiquement toutes les observations astronomiques sans avoir besoin de faire intervenir les bizarreries que sont : le Big Bang, les trous noirs, l’énergie sombre, la matière sombre, les super-novae, … Il va sans dire que les " prestigieuses " revues scientifiques ne parlent pas de cette théorie ! Elle est sans doute classée " secret défense ". Voir quelques articles en français donnant un aperçu de cette théorie :


http://www.techno-science.net/forum/viewtopic.php?t=5706

Si cette théorie est vraie, les alignements planétaires doivent diminuer sensiblement la résistivité du milieu spatial dans le Système Solaire, ce qui favorise le transit de l’énergie de la Voie Lactée et perturbe le fonctionnement du Soleil.


2- Par exemple, le Mars Global Surveyor de la NASA montre que les niveaux d'eaux glacées aux pôles de Mars ont fondu de pratiquement 3 mètres en l'espace d'une année martienne, soit presque deux ans terriens.


http://www.evasion.ch/alchimia/magnet.html




Lundi 22 Janvier 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires