ALTER INFO

Une Leçon pour les présidents Biya, Bongo, Sassou, Wade et les autres soumis.


Dans la même rubrique:
< >

Après la mémorable déculotté qu'il vient d'infliger à la classe politique française, une formation de cynisme politique à Nicolas Sarkozy, le colonnel Kadhafi continuera son bonhomme de rallye avec le sentiment du dévoir accompli ce, en ayant aussi fait un cours de logique et de cohérence à la France en matière de respect de droits de l'homme. Là où le dirigeant africain a coutume de se montrer en " soumis ", Kadhafi a montré l'impertinence, non pas celle d'un insolent, mais d'un homme, d'un dirigeant qui ne se laisse pas dicter la conduite à suivre. Loin du meilleur élève comme le confessait Biya à l'endroit de Mitterand, Kadhafi, sans mot dire, a montré qu'il est le maître à bord même en dehors de ses bases.


sanslangue2bois@yahoo.fr
Samedi 15 Décembre 2007

Cette attitude ferme et digne du leader
lybien et l'accueil triomphant qui lui été réservé par son homologue français, malgré quelques canards boiteux, tranchent d'avec les actes d'allégence auxquels les Wade, Bongo, Sassou Nguesso, Biya et toute la clique qui se couchent devant les dirigéants occidentaux et l'anonymat voire l'indifférence que seul Paris sait leur réserver. La dernière visite de Biya passée inaperçue montre le peu d'égards qu'on a des gens de son espèce, rappelant le dicton "on s'en fout des nègres à Paris".
Seul Thomas Sankara avait auparavant eu le courage de dire à la France et à Mitterand qu'il était un dirigeant au même titre et à qui on ne dicte pas la conduite.

A quoi tient cette différence de considération ? Il semble pour ma part quelle se résume en trois mots: manque de dignité.
Les
présidents de l'Afrique dite sub-saharienne dans leur majorité sont des individus qui n'ont aucune dignité et n'en exige par ailleurs pas de leur maître élyséen ou d'ailleurs qui ne se privent pas de les traiter comme tel. Comment peut-il en être autrement, puisque tous surtout ceux de l'Afrique dite francophone doivent leur place à la France, qui les aide ainsi à truquer les éléctions et à mater le peuple. On se souvient encore du cas du Togo.
Lorsqu'il s'est rendu en Algérie, même s'il n'a pas demandé pardon ouvertement, Sarkozy a été contraint de rénier son discours sur le rôle positif de la colonisation et de se soumettre à la volonté du peuple algérien.
L'arrogance du président Sarkozy
et son discours injurieux à Dakar avec l'aval de Abdoulaye Wade très admiratif, se sont transformés en Algérie en une humilité et dans le comportement et dans le discours; tout simplement parce que le président Bouteflika n'aurait jamais permis que Sarkozy ou un autre vienne faire du zèle. D'ailleurs le président Sarkozy et la France s'en ont rendu compte avec l'interdiction signifiée à Enrico Macias de faire partie du voyage, mais surtout par la sortie du ministre Mohammed Abbès, le ministre des moudjahidins (anciens combattants) , qui déclarait que l'éléction de Sarkozy a été favorisée par le lobby juif.
Propos qui ont suscité, comme chaque fois il est question de mot lobby juif en France, une condamnation pour antisémitisme.

Les seuls
arguments de la Realpolitik ne suffisent à expliquer l'accueil faste qui a été réservé au colonnel libyen, tout comme, ainsi l'explique Sarkozyavec l'arrogance qui va avec, l'accompagnement vers la voie de la respectabilité de Kadhafi. Fait est que Kadhafi ne doit pas son pouvoir à la France encore moins à un bleu qui a moins de 7 mois d'expérience d'exercice de pouvoir au sommet d'un état. Une autre explication tient au fait que la dignité est une question d'honneur chez Kadhafi ou Bouteflika et autres dirigeants du Maghreb, alors qu'elle ne veut rien dire aux gens comme Biya, Bongo, Sassou ou Wade, ce dernier d'ailleurs qui a pour épouse une française de souche alors que le Sénégal a de belles femmes.
L'Afrique dite francophone est
mal partie car elle est le réservoir de dirigeants soumis et à la solde de la France et qui sont tous des élèves de Sarkozy malgré leur durée à la tête de leur état respectif et leur âge très avancé.
Les
populations africaines francophones devraient s'attéler à mettre dehors ces dirigeants qui brillent par leur soumission aveugle à la France car ils sont l'une des sources principales de leurs problèmes.

Moralité:
L'impopularité occidentale de Kadhafi devrait servir de leçon à ses homologues africains, car elle lui assure le respect contrairement à leur posture d'esclaves volontaires.


Dorénavant rejoignez MBOA sur:
http://mboangila.afrikblog.com/


Samedi 15 Décembre 2007


Commentaires

1.Posté par jokah le 17/12/2007 18:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

100 pour 100

2.Posté par Mat le 20/12/2007 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Une autre explication tient au fait que la dignité est une question d'honneur chez Kadhafi ou Bouteflika et autres dirigeants du Maghreb, alors qu'elle ne veut rien dire aux gens comme Biya, Bongo, Sassou ou Wade, ce dernier d'ailleurs qui a pour épouse une française de souche alors que le Sénégal a de belles femmes."
Super, c est un manque de dignite de se marier avec une femme blanche quand on est noir, ou noire quand on est blanc?
Tu te rends compte de ce que tu fais passer comme message?

Je comprends ta detresse de savoir que l'afrique est quasiment entierement controllee par nos pays du nord, histoire d'avoir la mainmise sur ses formidables richesses naturelles, mais de la à faire passer Kadhafi pour un mec honnorable, serieux informe toi un peu sur sa vie d'abord.

3.Posté par karine le 20/12/2007 22:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

M'BOA,
tu m' avais déjà écartée de la pétition sur ton site, au sujet de la nécessité de juger les criminels de l' "arche de noé" au Tchad, pour la raison que je suis une blanche.
maintenant tu méprises le fait que Wade ait une épouse blanche , sous entendant qu' avoir une femme blanche est une preuve de manque de dignité.
tes propos ressemblent fort à ceux de ces occidentaux que tu stigmatises à longueur d' écrits et qui pensent que les femmmes blanches qui sont avec des noirs s' avilissent.
de plus, faire la remarque "alors que le Sénégal a de belles femmes" en dit long sur ta conception de l' amour et ce que tu juges être important chez une femme ...
je m' imagine ta réaction si tu avais lu des propos tels que " la dignité est une question d' honneur chez Mme X , alors qu' elle ne veut rien dire chez des gens comme Mme Y, cette dernière ayant d' ailleurs pour époux un sénégalais de souche alors que la France a de beaux hommes."
je ne sais pas juqu'où ta haine du blanc va te mener, mais j' ai le sentiment que tu es déjà descendu bien bas, pour véhiculer de tels concepts !

4.Posté par MBOA le 23/12/2007 01:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avez-vous vu un seul dirigeant occidental avec une femme noire ?
Savez-vous le traitement qui a été réservé à la femme noire qui a eu un enfant avec le prince de monaco ? Cet enfant on l'a écarté tout simplement, sans parler de sa maman.

Alors je n'ai pas de leçon à recevoir de vous, car vous n'avez pas l'analyse au-délà de votre reférentiel occidental.
Wade n'est pas monsieur tout le monde il est le président d'un pays. Ce qui prouve votre pauvrété dans la perception.

C'est une honte de voir un président africain se pavaner avec une femme blanche alors que nulle part ailleurs l'inverse n'est vérifié.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires