ALTER INFO

Un test de l'effrayante arme « divine » piège des mineurs aux USA


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 23 Octobre 2014 - 12:05 Xénophobie d’Etat en Australie



Sorcha Faal
Mardi 7 Août 2007

Un test de l'effrayante arme « divine » piège des mineurs aux USA


Par Sorcha Faal, le 7 août 2007


​​​​Un rapport des forces nucléaires stratégiques de Russie rapporte aujourd'hui que les militaires des États-Unis ont « lâché » sur le monde une nouvelle arme dévastatrice qu'ils évaluent à plus de 1,4 million de livres (plus de 635.000 tonnes) [1], à la conception similaire à Massive Ordnance Air Blast Bomb [2] de 21.000 livres faite exploser en Floride le 11 mars 2003 avant l'invasion de l'Irak.


​​​​Les analystes militaires russes théorisent actuellement que cette énorme explosion était un essai de la technologie baptisée « Divine Strake » que les États-Unis avaient projeté de faire exploser l'année dernière, en 2006, sur leur périmètre de tests nucléaires au Nevada, mais en ont été empêché par le tollé de leurs citoyens, projetant de s'en servir contre les installations nucléaires de l'Iran.


​​​​Ce rapport déclare que cette énorme explosion a été détectée la première fois par le satellite Russe Cosmos-2422 HEO (à orbite fortement elliptique, conçu pour la détection des missiles balistiques US) à l'heure universelle 08:48:40 le 6 août 2007 sur le périmètre de test du Terrain d'Essai de Dugway (DPG pour Dugway Proving Ground) en Utah, ce qui correspond exactement à l'heure d'un tremblement de terre de magnitude 3,9 survenu exactement au même endroit.



​​​​Sur le périmètre de test du Terrain d'Essai de Dugway en Utah nous pouvons lire :


La mission de Dugway est de tester les systèmes de défense biologique et chimique US et alliés ; de réaliser les tests de survie du matériel de défense chimique, biologique, nucléaire ; de fournir un soutien aux conventions des armes chimiques et biologiques ; et d'exploiter et de maintenir une installation pour supporter les missions de tests.


Dugway est situé à environ 80 milles (128 Km) à l'ouest-sud-ouest de Salt Lake City en Utah dans le Comté de Tooele. Le DPG, couvrant 798.855 acres (environ 319.542 hectares ou 319 Km carrés), est situé dans le désert du Grand Lac Salé, à environ 85 milles (136 Km) au sud-ouest de Salt Lake City en Utah. Entouré sur trois côtés par des chaînes de montagne, le terrain d'essai se diversifie depuis le niveau des plaines de sel en dunes de sable éparses et en montagnes accidentées.



​​​​Pour le désastre minier provoqué par cette énorme explosion nous pouvons lire ce qui est raconté dans les nouvelles d'Associated Press :


Lundi, des centaines de sauveteurs luttaient contre la chute de roches et de débris dans une course désespérée pour atteindre les six mineurs emprisonné à 1.500 pieds (460 mètres) sous terre par un effondrement si puissant que les autorités ont mis en doute qu'il ait été provoqué par un tremblement de terre. La mine est construite dans une montagne de la Manti-La Sal National Forest accidentée, à 140 milles (225 Km) au sud de Salt Lake City, dans une région peu peuplée.



​​​​Comme les chefs de guerre US continuent leur marche vers une guerre mondiale totale, le président Poutine a ordonné le renforcement immédiat des défenses Russes :


Le 6 août la Russie a déployé son plus perfectionné système de missile antiaérien, le S-400, dans la ville d'Elektrostal à environ 50 kilomètres à l'est de Moscou.


La Russie commencera à produire un missile balistique intercontinental pour sa nouvelle génération de sous-marins nucléaires car elle se sent obligée de contrer le système de missiles de défense proposé par les États-Unis en Europe de l'Est.


Pour la première fois depuis la chute du Rideau de Fer, la Russie projette d'exploiter de nouveau les ports de Tartus et de Latakia en Syrie comme bases permanentes de la Marine Russe dans le bassin Méditerranéen...


​​​​Il n'y a pas d'indice sérieux que les étasuniens eux-mêmes se rendent compte des véritables événements entourant ce test d'explosion massive car leurs services de propagande médiatiques, comme nous l'avons vu de nombreuses fois, ont imposé ce qu'ils appellent un « black-out médiatique » conçu pour ne pas révéler à leurs citoyens la connaissance réelle, et catastrophique, des plans de guerre qui leur font face à tous.


​​​​Il est plus qu'intéressant pour nous de constater aussi, qu'exactement comme pour les événements amenant l'instigation de la guerre par l'Occident, contre l'Orient, en 2001, qui furent précédés par le sacrifice rituel de millions de bovins et d'ovins au Royaume-Uni, à cause de ce qu'ils prétextèrent être une épizootie de fièvre aphteuse, avant le 11 septembre 2001 (9/11), nous voyons aujourd'hui devant nous la quasi répétition de ces événements avec le récit du nouveau déclenchement de cette maladie en Grande-Bretagne. [3]


​​​​Comme nos avertissements à l'Occident en 2001 ont été ignorés pendant que le bûcher sacrificiel du bétail et des moutons allumait les cieux des USA, l'héritier spirituel de la Grande-Bretagne, nous pensons que nos avertissements aujourd'hui tomberons dans les oreilles de sourds alors que les battements des tambours de guerre montent plus fort en ce jour dans la nation autrefois libre des États-Unis.



Original : http://www.whatdoesitmean.com/index1027.htm

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info



Notes du traducteur


​​​​1- Peut-on supposer que l'auteur fait référence à la mesure d'une explosion développant la puissance équivalente à 635 kilotonnes de TNT ?


​​​​2- La GBU-43/B Massive Ordnance Air Blast Bomb (abrégé en anglais par MOAB, et que l'on peut traduire par « bombe de destruction massive par souffle ») est une bombe de 9,5 tonnes guidée par GPS et par un gyroscope. Étant donné sa taille, seul un avion de transport peut la larguer (un C-130 jusqu'ici) :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Massive_Ordnance_Air_Blast_Bomb


​​​​3- La fièvre aphteuse, autrefois connu comme une maladie facile à soigner, ne serait dangereuse ni pour les animaux, ni pour l'homme. Depuis les holocaustes animaux en Angleterre, de nombreux sites Internet ont répercuté cette information, se demandant pourquoi les traitements anciens ne sont tout simplement pas appliqués au lieu d'abattre les animaux en masse. Voir par exemple l'article de BioGassendi, qui parle d'une maladie bénigne :

http://biogassendi.ifrance.com/editobiofr20aphteuse.htm




Mercredi 8 Août 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves

VIDEO
algerie-focus.com | 01/10/2014 | 4329 vues
00000  (0 vote) | 8 Commentaires
1 sur 175


Commentaires