Propagande médiatique, politique, idéologique

Un squelette sorti du placard de la CIA (Vremia novosteï)



Ria Novosti
Jeudi 28 Juin 2007

Un squelette sorti du placard de la CIA (Vremia novosteï)
La générosité inédite de la Central Intelligence Agency (CIA), qui a déclassifié (bien qu'avec de nombreuses coupures) des milliers de pages de documents secrets datant de 1953-1973, a produit un fort effet de propagande, note jeudi le quotidien Vremia novosteï.

Dans son entretien avec le journal, l'historien des services secrets russe Alexandre Kolpakidi a expliqué les motifs de ce déclassement: "La CIA se voit actuellement accuser d'inefficacité, rappeler les faux rapports sur les armes de destruction massive de Saddam Hussein, qui ont servi de prétexte pour l'attaque américaine contre l'Irak, elle entend évoquer sans cesse les prisons secrètes de la CIA et le contrôle total des entretiens téléphoniques imposé après les attentats du 11 septembre 2001. La CIA cherche à se blanchir de ses nouveaux péchés à l'aide de son vieux linge sale".

Le dossier déclassifié ne fait pas sensation, puisqu'il contient des informations bien connues, estime l'expert. Le premier livre sur l'attentat déjoué contre le leader cubain a vu le jour il y a déjà trente ans, des livres et même des films ont été consacrés à la vie du transfuge soviétique Nossenko, rappelle-t-il. "Aux Etats-Unis, les documents publiés ont été qualifiés de "squelette dans le placard". Un squelette en a été sorti, mais la CIA recèle encore un tas de mystères choquants", a souligné M. Kolpakidi.

La principale conclusion qu'on peut tirer des documents déclassifiés c'est que les dossiers d'analyse de la CIA sur la situation en URSS étaient fondés essentiellement sur des sources ouvertes et sur différentes rumeurs.

"99% des papiers d'analyse des services de renseignements sont traditionnellement préparés à partir de sources ouvertes. La tâche de tout analyste consiste, aujourd'hui comme auparavant, à discerner dans les sources ouvertes ce qu'ont laissé échapper les personnes ayant accès aux informations secrètes", a confirmé à Vremia novosteï l'analyste américain Nikolaï Zlobine.

En ce qui concerne les documents qui viennent d'être publiés, ils représentent un intérêt essentiellement historique, pense M. Zlobine. Revêtant un caractère très général, ces documents ne peuvent pas être cités en tant qu'exemple représentatif du travail d'analyse de la CIA. Destinés aux dirigeants supérieurs des Etats-Unis, au Congrès américain, ils devaient présenter un tableau général des tendances politiques en Union soviétique, sans entrer dans les détails.

Chaque ligne de ces rapports devait reposer sur des preuves, mais cela ne veut pas dire que ces textes en contenaient de manière obligatoire. Les services secrets, tant américains que soviétiques, prenaient beaucoup de choses sous leur bonnet, inventaient des "agents" et se référaient souvent à des faux rapports, explique M. Zlobine.

Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti


Jeudi 28 Juin 2007


Commentaires

1.Posté par pellegrin le 28/06/2007 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

madame, monsieur,
bonjour,
Etant régulièrement en contact avec le responsable de la 1 ère agence privée de renseignements française (mr delacroix jacques ayant notamment tenu en mai 2003 à Paris, une conférence dans laquelle il relatait des détails de l'opération canicule d'août 2003, son adresse courriel étant : liesi@hotmail.fr), je peux vous certifier l'exactitude des informations liées à la CIA !!!!!

2.Posté par Batman le 29/06/2007 00:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai écouté ton interview. C'est du TOTAL bidon. Va jouer ailleurs.

Tu te rends compte le nombre de connerie que tu peux sortir à la seconde sans apporter la moindre info, source, précision....Reprend tes cachets et hop au lit.

3.Posté par Gilles COUTURIER le 29/06/2007 11:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

suite à un article où l'on apprend que les services secrets passent leur temps à se transmettre de fausses rumeurs sans la moindre trace écrite ou téléphonée, de vraies rumeur mais codées qui déclarent d'autres vérités impossible à detecter, il faut ensuite écouter un blog de lycéen qui, comme il s'ennuie en cours, use de l'excellent process d'Interblog pour jouer les justiciers d'ordre mondial. Passionnant..!

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires