Néolibéralisme et conséquences

Un spectre hante l’élite dirigeante

Le spectre du socialisme hante l’élite dirigeante américaine.


L’on trouve de plus de plus de références dans les médias à l’éventualité du socialisme. Les différentes factions de la bourgeoisie s’accusent les unes les autres d’avoir des tendances socialistes, tout en insistant sur leur propre engagement absolu aux principes de l’économie de marché.


Vendredi 13 Mars 2009

Un spectre hante l’élite dirigeante

Par Joseph Kishore
13 mars 2009

Imprimez cet article | Ecrivez à l'auteur



L’un des sujets majeurs à l’ordre du jour dans le débat télévisé de dimanche fut l’accusation des républicains que la politique d’Obama avait des relents de socialisme. Dans l’émission diffusée sur la chaîne de télévision ABC News « This Week with George Stephanopoulos » [La semaine avec George Stephanopoulos], les chroniqueurs régulièrement présents sur le plateau, E.J. Dionne, David Brooks, George Will and Cokie Roberts, ont débattu de cette question.

Lors de l’émission politique dominicale « Meet the Press » [Rencontrez la presse] sur la chaîne NBC, le sénateur démocrate Charles Schumer et le sénateur républicain Lindsey Graham ont discuté de l’éventualité du gouvernement de détenir la propriété des banques. Schumer et Graham ont tous deux soutenus une certaine forme de nationalisation. Toutefois, ils se sont hâtés tous les deux de faire une distinction entre une « mauvais nationalisation » où le gouvernement retire vraiment les banques des mains de personnes privées et une « bonne nationalisation » qui, ont-ils dit, devrait plutôt être appelé « placement en règlement judiciaire », et dans laquelle le gouvernement nettoierait les bilans des banques pour les revendre rapidement à des investisseurs privés.

Parmi les différentes références faites au socialisme, la plus extraordinaire émanait du président Barack Obama lui-même. Lors d’une interview accordée vendredi au New York Times, Obama fut prié de répondre aux accusations formulées contre lui par des sections du parti républicain et selon lesquelles il serait un socialiste. Obama fut surpris par la question et tourna la chose en dérision en répondant par un simple, « la réponse est non. »

Après l’interview, Obama et ses conseillers ont apparemment discuté de la question et, 90 minutes plus tard, le président a entrepris une démarche inhabituelle en rappelant le journaliste du Times, Jeff Zeleney. Manifestement nerveux quant aux implications de la question, Obama a expliqué de façon plus élaborée son opposition au socialisme en essayant de contrer l’accusation. « Je pense qu’il est important de faire simplement remarquer lorsque vous entendez des gens balancer ces mots par-ci par-là, qu’en fait nous agissons d’une manière qui est en adéquation totale avec les principes de libre marché et que certaines de ces personnes qui balancent le mot socialisme de-ci de-là ne peuvent pas en dire autant », a-t-il dit.

La possibilité de troubles sociaux est aussi devenue un sujet de débat fréquent dans les médias. Dans le New York Times de dimanche, une chronique de Liaquat Ahamed intitulée « l’Europe des subprime » faisait référence à l’effondrement économique de cette région du monde et qu’il compare à la faillite de la banque autrichienne Creditanstalt en 1931. Cet événement avait déclenché une panique financière en Europe et mis en action la Grande Dépression.

Ahamed écrit que l’effondrement économique de l’Europe de l’Est « provoque des troubles sociaux. » Mettant en garde contre les implications pour les Etats-Unis, il fait remarquer, « Les emprunteurs américains de subprime dont les maisons ont été saisies n’érigent pas de barricades dans les rues, du moins pas pour le moment. Les travailleurs en Europe de l’Est le font. »

Dans un autre commentaire paru sur la même page du Times, Frederic Morton fait la comparaison avec l’Autriche de 1913. Il conclut son commentaire par une citation de Karl Kraus, qui avait appelé l’Autriche « le laboratoire de l’apocalypse ». Morton pose la question, « Que dirait-il de l’Amérique d’aujourd’hui ? »

Lors d’une récente apparition sur la chaîne MSNBC, l’ancien conseiller à la sécurité nationale de Jimmy Carter, Zbigniew Brzezinski, s’est inquiété de la réémergence des « conflits de classe. »

Il y a comme une ironie de voir que cette discussion sur le socialisme est lancée par une élite politique et médiatique qui, des décennies durant, a promu l’anticommunisme et l’antisocialisme quasiment comme une religion d’Etat. Aucune faction de l’establishment n’avance une politique qui d’une façon ou d’une autre s’oppose au capitalisme ou aux intérêts de l’élite financière. Et il n’y a pas non plus encore de mouvement socialiste de masse de la classe ouvrière.

Cependant, il règne une nervosité grandissante au sein de cette couche au sujet des implications de la crise capitaliste et du potentiel pour une opposition sociale de masse à la politique de la classe dirigeante. Jusqu’à présent, le débat politique aux Etats-Unis a été limité à un cadre extrêmement restreint. La diversité des points de vue dans les médias et dans les débats télévisés comprend toute une variété de courants d’opinion au sein de la tranche la plus riche qui représente 0,01 pour cent de la population.

Et pourtant, il y a une logique objective aux développements. A un moment donné, et cela ne va pas tarder, la discussion sur la politique à adopter échappera à leur mainmise idéologique. La masse de gens qui sont directement touchés par la dépression mondiale s’engagera.

La classe dirigeante a le sentiment qu’une immense colère est en train de monter et qui, si elle se déchaîne, prendra la forme d’une opposition de masse au capitalisme, dirigée contre les richesses et les privilèges de l’élite financière. Ils s’inquiètent de ce que le socialisme se développera alors non plus comme un spectre mais comme un mouvement politique bien vivant, ancré dans la conscience de millions de gens. Et ils ont raison de s’inquiéter.

(Article original paru le 9 mars 2009)

http://www.wsws.org http://www.wsws.org



Vendredi 13 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par VIRGILE le 13/03/2009 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

APOCALYPSE NOW !

2.Posté par Marie- Thérèse le 13/03/2009 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tellement sûr d'eux ils ont oublié L'ESSENTIELLE ,LA VIE ,L'AMOUR ,LA TERRE MERE . tellement sûr d'eux

que tel un bomerang ILS NE CONTROLENT PLUS RIEN ,lls sont tellement malins ,qu'ils ont oublié d'être

intelligents

3.Posté par geronimo888 le 13/03/2009 14:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

message pour les muslims: la grande tribulation s'approche, souvenez vous deux cités ne seront pas touchés par le Dajjal. preparez vous à l'HEGIRE.... cependant l'encre a sechée et les calames sont rangés.

4.Posté par roman le 13/03/2009 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui tout à fait, Dieu ne sauvera uniquement que les habitants de Médine et de la Mecque.... car tout le monde sait que Dieu haï les chrétiens et les juifs et les boudhistes etc....Dieu est-il partial ou votre vision est déformée par la haine des autres?

5.Posté par Groaf le 13/03/2009 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vraiment pénible, vos commentaires de religieux fanatiques.

6.Posté par geronimo888 le 13/03/2009 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tu l'as dit bouffi... mon commentaire s'adresse aux muslims, rien dans celui-ci ne laisse entendre que Dieu deteste les chrétiens et les juifs! Il semble que roman se fasse justement un ROMAN. roman se base sur un presuppose qui ne peut être tirer de mon commentaire. mais ce n'est pas un bleme. au pmu on joue comme on veut!

7.Posté par guounguane le 13/03/2009 21:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vive les soviets et vite PRCF

8.Posté par Roland le 13/03/2009 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est fou ce terrorisme intellectuel qui règne aux Etatx-Unis !
Quel pays !

En tous cas vive le socialisme ! le vrai ! (pas le dame-patronesse-isme ! genre Lula au Brésil ou ce qu'on appelait la Social-démocratie en Europe, avant que même ça ça soit interdit et traîné aux gémonies ... )

9.Posté par tarci le 14/03/2009 01:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui Roman comme tu l'ecris , on voit bien la difference entre la religion chretienne (quand on te frappe sur la joue droite, tend la joue gauche) et la musulmane vue par toi. Quelle est la veritable religion ? Celle qui preche le pardon, l'amour, l'interdiction de tuer ou l'inverse ? Il y aurait un effort a faire chez les musulmans du genre de Roman. J'ai l'impression que les musulmans et les juifs sont a mettre dans le meme sac. La circoncision serait elle responssable de cette haine ? Pourtant le Coran n'a jamais demande la circoncision.

10.Posté par dissy eric le 14/03/2009 01:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les religions abrutissent les gens

11.Posté par djamel le 14/03/2009 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sans vouloir offenser qui que ce soit,c'est au nom de cette religion de l'amour et du pardon que les guerres se font même si la laïcité est affirmée quotidiennement. Si beaucoup de gens reprochent au coran l'appel au djihad,qui d'ailleurs est uniquement compris au sens restrictif "guerrier",on est en droit en tant que musulman de leur rétorquer qu'entre cet appel et l'exécution effective des massacres, il y a une différence énorme que nos belles démocraties bien chrétiennes n'ont pas hésité à dépasser.
Il serait très long d'énumérer toutes les guerres depuis les croisades jusqu'à la Reconquista et les massacres et déportations des juifs,indiens et autres peuples indigénes "civilisé" ou carrément supprimé avec la bénédiction de l'église.

12.Posté par ouzz le 14/03/2009 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous faites chieè avec votre antagonisme religieux, le vrai religion ce n'est que lamour, le partage de lamour et la foi et sur ce je vous dis shut up
et tacher de vous montrer encore plus doux montrer de lamour nous somme tous des humains quelque soit la religion quon ve prendre on sent fou au pres de dieu chacun assumera
Et voila les points sur les i, il ny plus d,incomprehension
show love, all we need is more love

13.Posté par djamel le 14/03/2009 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne comprends pas comment une personne puisse utiliser un terme aussi impropre à l'heure du déjeuner.Encore heureux que ce mot soit mal écrit, autrement ça schlinguerait grave!

14.Posté par geronimo888 le 14/03/2009 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tarci tes commentaires sont un veritable charabia, demandons a ceux qui furent soumis a la question si le christianisme est une religion d'amour! tu pourras endormir les neuneux avec tes sophismes pas ceux qui savent. signé : etienne collet. un type qui fut brûler par l'amour chretien et pas au sens figuré.

15.Posté par geronimo888 le 14/03/2009 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les chretiens n'ont pas ete foutu de defendre le Christ et de vant cettte infâmie qui ferait d'eux des lâches aux yeux de l'histoire ils ont inventé cette histoire de sacrifice pour les sauver!Le dogme de la trinité et du sacrifice fut enterriner 313 annees aprés la soi-disant crucifiction au concile de nicée!
la bible nous apprend d'ailleurs que les apôtres ont renié le christ. tout est dit la messe est dite.l'alliance de Dieu consiste en la reconnaissance exclusive de son unicité. quand au laïc le monde dont ils sont si fieres est en pleine dissolution.

16.Posté par geronimo888 le 14/03/2009 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Etienne Dolet est mort sur la place Maubert brûlé comme hérétique, le 3 août 1546 ; il n'avait alors que 37 ans.

quelle magnifique preuve de l'amour chretien!Les musulmans ne se sont jamais livrés a ce genre de turpitudes.

17.Posté par Metapsy le 26/07/2009 01:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est dingue a quelle allure on s'écarte très rapidement du sujet de base :) J'ai personnellement beaucoup apprécié le papier de Joseph Kishore , et très peu les commentaires qui ont suivi.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires